SlideShare une entreprise Scribd logo
Favoriser
l’innovation :
les actes en disent plus long
que les mots à la mode
Étude
Hiver 2017
2 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Introduction
Que signifie le mot innovation pour vous? Est-ce un autre de ces mots à la mode utilisés par les entreprises, comme synergie
ou notoriété, qui vous fait grincer des dents? Ou est-ce que le simple fait de parler d’innovation éveille votre imagination, votre
créativité et votre envie de donner vie à de grandes idées ou de mettre en marché de nouveaux produits dont vos clients
ignorent encore qu’ils ont besoin, mais dont ils ne pourront bientôt plus se passer?
Il est vrai que le mot innovation est trop utilisé et parfois mal utilisé. La véritable innovation naît au plus profond de chaque
entrepreneur, visionnaire et pionnier qui prend un risque et voit le fruit de son audace réussir au delà de ses espérances les
plus folles.
Depuis quelques années, les chefs d’entreprise considèrent l’innovation comme une marque de compétitivité et de réussite. Les
indicateurs habituels, comme les recettes et le taux de rétention du personnel, comptent toujours, évidemment, mais l’innovation
devient un autre point de référence à la mode. Même certaines des plus prestigieuses écoles de commerce dans le monde
adoptent cette tendance, en proposant des diplômes et des cursus qui renforcent les capacités novatrices de leurs étudiants.
L’innovation peut signifier bien des choses d’une entreprise à l’autre, mais dans tous les cas elle doit être clairement définie et
pouvoir être mesurée. Il n’y a pas une seule et unique marche à suivre pour favoriser l’innovation, mais nous savons que certains
éléments sont nécessaires à sa réussite, comme le leadership, la culture, les processus et la technologie.
Comment votre entreprise se compare-t-elle à ses pairs en Amérique du Nord pour ce qui est
de favoriser l’innovation?
Méthode de recherche : Softchoice, chef de file nord-américain en solutions et services impartis informatiques, a sondé
250  responsables des TI et 1  000  employés d’autres services travaillant à temps plein aux États-Unis et au Canada pour
déterminer combien d’entreprises adoptent effectivement les processus, la culture et la technologie et le leadership adéquats
pour favoriser l’innovation.
Voici les résultats de cette étude originale :
•	Au total, 37 % des employés sont profondément convaincus que leur entreprise est très novatrice. Ils sont 49 % à penser que
leur entreprise est « quelque peu novatrice » et qu’elle pourrait s’améliorer dans ce domaine.
•	La plupart des entreprises ont posé les bases de l’innovation dans le cadre de leurs processus : Les employés estiment à 61 %
qu’ils ont une définition claire de ce que l’innovation signifie pour leur entreprise et 75 % d’entre eux disposent de données
pour le mesurer.
•	Sur le plan du leadership et de la culture, la plupart des entreprises peuvent s’améliorer : seuls 25 % des employés déclarent
avoir été incités à remettre en question le statu quo et 20 % d’entre eux seulement disent que leur employeur est tout à fait
prêt à prendre des risques.
•	Concernant la technologie, les responsables des TI et les employés d’autres services de l’entreprise ne voient pas toujours
l’innovation de la même manière : Les responsables des TI croient à 93 % que l’infrastructure et les plateformes informatiques
de leur entreprise répondent aux besoins de leur entreprise en matière d’innovation, tandis que 76 % des employés d’autres
services souhaitent que leur entreprise investisse davantage dans la technologie pour appuyer l’innovation.
3 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Politiques et processus : les piliers de l’innovation
Concernant l’entreprise dans son ensemble, la plupart des employés (86 %) pensent que leurs employeurs sont novateurs, dans
une certaine mesure. Mais le sont-ils vraiment? Seuls 37 % des employés sont profondément convaincus que leur entreprise est
« très novatrice », tandis que près de la moitié des employés (49 %) pensent que leur entreprise est seulement « quelque peu
novatrice » et qu’elle pourrait s’améliorer dans ce domaine.
Certaines données montrent que la plupart des entreprises ont mis en place des éléments indispensables pour soutenir l’innovation.
Pour appuyer l’innovation, il faut absolument établir une définition claire de ce que l’innovation signifie pour l’entreprise. Les
nouveaux processus, produits ou services ne peuvent pas être considérés comme novateurs simplement parce qu’ils sont
nouveaux. Ce qui semble novateur pour une entreprise de fabrication ne l’est pas nécessairement pour un cabinet juridique ou
une chaîne d’épiceries. De plus, une fois que l’entreprise a clairement défini ce que signifie l’innovation, pour elle, elle doit aussi
être capable de la mesurer.
Les employés sont 61 % à avoir indiqué qu’ils disposaient d’une définition claire, à l’interne, de ce que signifiait l’innovation pour
leur entreprise et 75 % d’entre eux ont indiqué qu’ils disposaient de chiffres attestant les progrès réalisés par leur entreprise en
matière d’innovation.
Autre élément favorable à l’innovation : les entreprises doivent avoir mis en place des processus internes solides qui favorisent
la naissance d’idées nouvelles dans toute l’entreprise et qui permettent la formation d’équipes interfonctionnelles pour que les
employés mettent leurs idées en commun et appliquent rapidement les meilleures d’entre elles.
Les entreprises sont 69 % à disposer d’un processus clair pour repérer et appliquer les idées de leurs employés et pour gérer les
systèmes et les pratiques courantes qui nuisent à l’innovation. Les employés sont presque aussi nombreux (68 %) à déclarer que
leurs entreprises ont clairement défini des façons de mettre en commun les idées de leurs équipes et de collaborer pour créer
de nouveaux processus, produits et services.
61 %
Ont établi une définition
claire de ce qu’est
l’« innovation »
69 %
Ont mis en place un
processus pour repérer
les bonnes idées
des employés
75 %
Disposent de chiffres
pour mesurer
l’innovation
68 %
Permettent à des équipes
interfonctionnelles de
mettre en commun leurs
idées novatrices
Entreprises nord-américaines
4 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Leadership : place à l’amélioration pour favoriser la culture de l’innovation
Quand on leur demande de ne plus considérer l’entreprise dans son ensemble, mais de réfléchir à ce qui pourrait individuellement
favoriser l’innovation, les employés déclarent qu’ils pourraient être davantage incités à exploiter leur potentiel.
C’est une chose d’établir des définitions et des processus pour favoriser l’innovation. C’en est une autre d’encourager une culture
de l’innovation capable de tirer profit de ces définitions et de ces processus. Une culture qui incite les employés à penser comme
des entrepreneurs, à remettre en question le statu quo, à partager leurs idées et à réserver du temps dans leur horaire chargé
pour réfléchir à des idées novatrices.
À quoi sert un moteur sans essence?
Seuls 24 % des employés croient fermement qu’ils sont incités à penser comme des entrepreneurs et à proposer de nouvelles
idées et ils ne sont que 25 % à être convaincus que leur employeur les encourage à remettre systématiquement en question le
statu quo et les pratiques établies.
De plus, seules 52 % des entreprises réservent du temps pour que leurs employés se consacrent exclusivement à faire des remue-
méninges et à concevoir des idées novatrices. Et les employés sont seulement 15 % à pouvoir consacrer au moins 20 heures de
leur temps de travail mensuel à l’élaboration de nouveaux processus, d’idées et de produits novateurs pour appuyer l’entreprise.
Quand les employés ont une idée intéressante à partager, ils sont seulement un tiers à croire que leur chef d’entreprise les
écoutera. Seuls 36 % des employés croient que des idées pertinentes peuvent venir de tous les services de leur entreprise, plutôt
que d’un petit groupe de personnes qui a l’attention de la direction.
Ce genre de démotivation peut venir de l’action ou de l’inaction des chefs de l’entreprise eux-mêmes.
52 %
Réservent du temps
pour travailler
exclusivement sur des
idées novatrices
36 %
Croient fermement
que les idées
pertinentes peuvent
venir de partout
15 %
Sont capables de
consacrer au moins
20 heures par mois
à l’innovation
25 %
Croient fermement
qu’ils sont incités à
remettre en question
le statu quo
Employés à temps plein en Amérique du Nord
5 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
L’aversion pour le risque : un frein à l’innovation
L’expression « qui ne risque rien n’a rien » est le mot d’ordre des innovateurs depuis des siècles. Comme le disait Thomas Edison :
« Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnent pas. » Certaines des plus grandes inventions de l’Histoire –
de la pénicilline, au four à micro-ondes et au Slinky – sont le résultat d’échecs spectaculaires. Pourtant, pour de nombreux chefs
d’entreprise, les deux éléments essentiels à l’innovation qui sont les plus difficiles à accepter sont le risque et l’échec.
Même si la capacité à accepter l’échec différencie les entreprises
dynamiques et modernes des entreprises plus traditionnelles, seules 29 %
des entreprises considèrent que l’échec est un élément important de la
créativité et de la croissance. Seul un employé sur cinq déclare que le chef
de son entreprise est tout à fait prêt à prendre des risques (20 %) et que
l’échec ne lui fait pas peur (18 %).
Les innovations ne résultent pas toutes de la prise de risques, d’erreurs ou d’actes de foi. Les entreprises novatrices, comme Apple,
Netflix, Uber ou Amazon, ont aussi montré qu’elles comprenaient bien le marché dans lequel elles exerçaient leurs activités, les
occasions à saisir, les pièges à éviter et comment leur public cible répondrait aux nouveaux produits ou services qu’elles offraient.
Néanmoins, peu d’employés (29 %) ont l’impression que leur entreprise anticipe très bien les tendances du marché et crée des
produits, des services ou des stratégies pour y répondre.
Tandis que les éléments perturbateurs, soit les concurrents, les nouvelles entreprises et les événements socioéconomiques,
continuent à prendre de l’ampleur, les entreprises doivent se concentrer sur l’avenir et anticiper les prochaines étapes pour
rester concurrentielles.
Croient que leur entreprise est
très innovante
Sont persuadés d’être incités à remettre
en question les traditions
Croient fermement que les idées
pertinentes peuvent venir de partout
Pensent qu’il faut au moins une année
pour concrétiser une idée novatrice
30 % 40 %
29 % 39 %
41 % 32 %
16 % 30 %
La point de vue de la génération Y et des baby-boomers sur l’innovation
en entreprise
S’agirait-il de l’innocence et de la confiance en soi des jeunes ou du scepticisme de leurs ainés qui ont déjà tout vu
après avoir travaillé des années dans leur domaine? En tout cas, les représentants de la génération Y et les baby-
boomers ont tendance à réagir différemment à l’innovation.
Les représentants de la génération Y (âgés de 18 à 35 ans) ont plutôt tendance à croire que leurs idées ont de la
valeur et qu’ils peuvent remettre en question les croyances établies. Quant aux baby-boomers (âgés de 52 à 70 ans),
ils semblent beaucoup plus en douter.
« Seules 29 % des entreprises
considèrent l’échec comme un
élément important pour la créativité
et la croissance. »
Baby-boomers Génération Y
6 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
La technologie : accélératrice d’innovation
Au delà des politiques, des processus, de la culture et du leadership qui favorisent l’innovation, c’est la technologie qui
rassemble les employés d’une entreprise. Les appareils et les applications qui leur permettent de rester en communication
partout et de collaborer en temps réel. Les environnements dynamiques comme l’infonuagique publique ou les infrastructures
TI hyperconvergées permettent aux entreprises d’évoluer rapidement, de travailler plus efficacement et de mettre en marché de
nouveaux produits et services plus rapidement. L’analyse de mégadonnées aide les entreprises qui le souhaitent à déterminer
les comportements des utilisateurs (leurs clients et leurs propres employés) et à automatiser ou à améliorer leurs processus ou
encore à perfectionner les produits et les services qu’ils offrent.
Les impressions se substituent à la réalité. Si les employés disposent des outils technologiques nécessaires pour voir grand et
collaborer à l’élaboration de solutions, leur entreprise sera probablement plus dynamique et créative, autant en théorie que dans
la pratique.
Les employés qui disposent de la technologie nécessaire pour convertir leurs grandes idées en de véritables changements
d’entreprise sont quatre fois plus susceptibles de trouver que leur entreprise est plus novatrice que ceux qui n’ont pas accès à
cette technologie (45 % contre 11 %). Ces mêmes employés sont aussi deux fois plus susceptibles de penser que leur entreprise
a établi des processus codifiés pour repérer, créer et appliquer des idées novatrices (78 % contre 39 %).
Alors que tout ce qui concerne les applications infonuagiques ou la gestion des centres de données a tendance à relever des
compétences de l’équipe des TI, tous les autres services de l’entreprise – de l’exploitation, au marketing et aux ventes – doivent
comprendre en quoi la technologie stimule leurs innovations. Si les hauts dirigeants, notamment, se montrent enthousiastes à
l’idée d’utiliser la technologie, l’entreprise a plus de chance de favoriser l’innovation d’autres manières, comme en acceptant de
prendre de plus grands risques et d’échouer. Toutefois, seuls 27 % des employés disent que leur chef d’entreprise est très enclin
à investir dans les nouvelles technologies et à en tirer profit pour rendre son entreprise plus dynamique et novatrice.
Au contraire, si les employés voient leur supérieur comme un passionné de technologie, ils sont quatre fois plus susceptibles de
penser que leur entreprise, dans son ensemble, est novatrice (80 % contre 21 %).
Il existe une relation étroite entre la technologie moderne et la culture florissante de l’innovation, quelle que soit celle qui entraîne
l’autre. Que ce soit l’entreprise qui, du fait d’être axée sur l’innovation, investit dans la bonne technologie ou que ce soient les
investissements dans la technologie qui favorisent la culture novatrice d’une entreprise, ces deux éléments sont étroitement liés.
Chefs d’entreprise et responsables des TI : la passion paie
Employés dont les chefs sont très enclins à
investir dans les nouvelles technologies
Employés dont les chefs sont peu enclins à
investir dans les nouvelles technologies
Nos dirigeants s’efforcent à régler les
problèmes qui freinent l’innovation
Nos dirigeants sont tout à fait
prêts à prendre des risques
Mon entreprise répond très bien
aux tendances du marché
97 % 59 %
53 % 8 %
70 % 14 %
7 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Les services des TI et les utilisateurs : une différence d’opinion
Compte tenu des incidences de la technologie pour favoriser l’innovation, il n’est pas surprenant que les employés qui travaillent
au plus près de la technologie, c’est-à-dire l’équipe des TI, aient une vision plus favorable de l’innovation au sein de leur
entreprise et du rôle qu’ils jouent pour permettre aux autres employés d’exploiter cette technologie. Les responsables des TI
sont 97 % à penser que leur entreprise est novatrice, contre 86 % des employés travaillant dans d’autres services. Et 59 % des
responsables des TI croient que leur entreprise est « très novatrice », contre seulement 37 % des autres employés.
Par ailleurs, 91 % des responsables des TI disent qu’ils sont en mesure de consacrer du temps de travail exclusivement à
l’élaboration d’idées novatrices, soit deux fois plus que les employés de première ligne. La moitié des responsables des TI (51 %)
sont capables de consacrer au moins 20 heures par mois à l’innovation, contre 15 % des employés qui travaillent dans d’autres
services de l’entreprise. Vu tout le temps qu’ils consacrent à l’innovation, dans quelle mesure les responsables des TI parviennent-
ils à favoriser l’innovation auprès des autres employés de l’entreprise? Les opinions des employés varient selon la distance qui
sépare leur bureau de la salle des serveurs.
Presque tous les responsables des TI (93 %) croient que les infrastructures et les plateformes informatiques de leur entreprise
répondent aux besoins de leur entreprise en matière d’innovation. Pourtant, la plupart des employés (76 %) souhaitent que
leur employeur investisse davantage dans la technologie pour soutenir l’innovation. Le décalage entre l’équipe des TI et les
autres services de l’entreprise peut s’expliquer de deux façons : soit les employés ne se rendent pas compte de la palette de
technologies favorisant l’innovation qui est actuellement mise à leur disposition, soit les outils offerts par le service des TI ne
répondent pas aux besoins de l’entreprise.
Si les responsables des TI voient les infrastructures informatiques dans leur globalité, les autres employés ne connaissent
généralement rien de ces infrastructures tant que leurs postes de travail, logiciels ou connexions Internet fonctionnent bien et ils
semblent être bien plus enclins à ce que leur entreprise investisse davantage dans les applications et les appareils qu’ils utilisent.
Lorsqu’on leur demande précisément quelles applications favorisent une culture de l’innovation, les employés sont peu nombreux
à citer celles qu’ils utilisent au quotidien.
Le manque d’interaction avec l’équipe des TI laisse les autres employés perplexes
L’équipe des TI ne peut favoriser l’innovation au sein de son entreprise que si elle a une vision juste de ce qui pose problème à
ses collègues et des objectifs qu’ils cherchent à atteindre. Pour laisser libre cours à l’innovation, il faut faire tomber les murs qui
séparent habituellement le service des TI des autres employés.
Cette séparation est encore présente dans la plupart des entreprises, où l’équipe des TI et les utilisateurs continuent souvent de
ne pas être sur la même longueur d’onde concernant les outils technologiques dont ils ont besoin et les relations de travail qu’ils
entretiennent. Les employés des autres services de l’entreprise semblent avoir une vision différente de la façon dont l’équipe des
TI communique avec eux et essaie de comprendre leurs besoins, ce qui accentue les frictions entre les équipes.
Les responsables des TI disent à 90 % qu’ils ne sont pas satisfaits du niveau de collaboration qui existe entre leur équipe et les
autres services de l’entreprise. Pourtant, seuls 26 % des employés pensent que l’équipe des TI rencontre fréquemment d’autres
38 %
Disposent de programmes ou
d’applications qui permettent de
collaborer pour innover
17 %
Disposent de programmes ou
d’applications qui permettent de partager
des idées novatrices avec la direction
30 %
Disposent de programmes ou
d’applications qui permettent de partager
des idées novatrices avec la direction
8 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Les responsables des TI : des innovateurs ou des freins à l’innovation?
La réputation du service des TI varie d’une entreprise à l’autre. Aux yeux de certains employés, le service des TI est le
centre d’assistance, celui à qui on lance un appel à l’aide quand quelque chose ne va pas. D’autres voient l’équipe des TI
comme des partenaires stratégiques qui leur permettent de travailler plus vite et plus intelligemment. Qu’est-ce qui pousse
les employés à voir l’équipe des TI comme un service novateur ou comme un frein à l’innovation? Cela peut venir aussi
bien de la technologie interne que du ton donné par la direction de l’entreprise.
0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 %20 % 50 % 80 % 90 % 100 %
39 %
48 %
59 %
78 %
L’équipe des TI est
vue comme un frein
à l’innovation
L’équipe des TI
est vue comme
étant novatrice
L’équipe des TI est consultée
par la haute direction pour
ce qui est des décisions en
matière d’innovation
La direction est très
encline à investir dans les
nouvelles technologies.
0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 % 90 %20 % 50 % 80 % 100 %
65 %
72 %
82 %
86 %
72 %
88 %
81 %
96 %
L’équipe des TI pense que
l’infrastructure actuelle répond
aux besoins de l’entreprise en
matière d’innovation
L’équipe des
TI est vue
comme un frein
à l’innovation
L’équipe des TI est
vue comme
étant novatrice
L’équipe des TI a suffisamment
de temps pour se concentrer à
des projets stratégiques
L’équipe des TI est en mesure de
faire le suivi de la performance,
de l’utilisation et des dépenses
liées à son environnement
infonuagique public
L’équipe des TI a opté pour une
architecture de type software-
defined networking
Le fait de disposer de ressources perfectionnées (comme d’un réseau logiciel et de moyens de contrôler les environnements
infonuagiques) rehausse non seulement le statut du service des TI à l’interne, en le positionnant comme une équipe avant-
gardiste, mais permet aussi de libérer l’équipe des TI pour qu’elle puisse se consacrer davantage à favoriser l’innovation.
équipes pour comprendre les enjeux liés à leurs activités et leurs besoins en matière de technologie. Ils sont un peu plus
nombreux (44 %) à déclarer que cela arrive parfois et 30 % à croire que cela n’arrive que rarement, voire jamais.
Le manque de temps semble être une grande source de frustration pour les employés. La moitié des employés pensent que
l’équipe des TI consacre « assez » de temps aux projets qui leur permettent de renforcer leurs capacités à innover et seuls 26 %
des employés ont l’impression que l’équipe des TI consacre « beaucoup » de temps sur ce point.
9 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Or, si les employés souhaitent collaborer davantage avec leurs collègues des TI, ils ne veulent pas non plus avoir à leur courir
après. Les employés souhaitent à 75 % que l’équipe des TI se montre plus proactive pour proposer de nouvelles applications et
de nouveaux outils qui pourraient les aider à innover davantage.
L’avantage concurrentiel de l’infonuagique
Dans d’autres études menées par Softchoice, nous avons constaté que la technologie infonuagique pouvait accroître la productivité
des utilisateurs et leur flexibilité en milieu de travail. Les incidences peuvent être tout aussi bénéfiques pour l’équipe des TI. Du
point de vue du directeur des TI, l’infonuagique permet à son équipe d’appuyer l’innovation.
Si l’entreprise opte pour un environnement majoritairement infonuagique (c’est-à-dire si au moins la moitié des applications de
l’entreprise sont hébergées sur une infrastructure infonuagique plutôt que sur des serveurs physiques), le service des TI peut
consacrer moins de temps à entretenir l’infrastructure traditionnelle et plus de temps à réaliser de nouveaux projets et à appuyer
les besoins de leurs collègues.
Par rapport à leurs homologues qui travaillent pour des entreprises dotées d’un environnement minoritairement infonuagique, les
responsables des TI qui gèrent un environnement majoritairement infonuagique sont plus susceptibles de dire que leur entreprise
est très novatrice (67 % contre 51 %). Il est aussi plus probable que les responsables des TI qui travaillent dans une entreprise dotée
d’un environnement majoritairement infonuagique soient consultés par la haute direction concernant les décisions en matière
d’innovation (82 % contre 67 %), ce qui sous-entend que le fait de passer à un environnement majoritairement infonuagique aide
l’équipe des TI à gagner en crédibilité auprès des hauts dirigeants.
La plupart des entreprises dotées d’un environnement majoritairement infonuagique ont aussi tendance à être plus dynamiques,
car leurs responsables des TI sont deux fois plus nombreux à dire que leurs équipes revoient et adaptent leurs stratégies chaque
semaine (40 % contre 19 %). Compte tenu de cette efficacité, on comprend que la plupart des services des TI qui travaillent avec
un environnement majoritairement infonuagique ont aussi plus de temps à consacrer à leurs collègues.
0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 %20 % 50 % 80 % 90 % 100 %
34 %
61 %
55 %
72 %
Environnement
minoritairement
infonuagique
Environnement
majoritairement
infonuagique
L’équipe des TI consulte
activement les employés
pour comprendre les enjeux
liés à leurs activités
L’équipe des TI peut
s’adapter très rapidement
pour répondre aux besoins
changeants des utilisateurs.
Plus d’infonuagique = Plus de temps et de dynamisme
10 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com
Conclusion
Même si la formule pour favoriser l’innovation est différente d’une entreprise à l’autre, nous savons qu’une entreprise a besoin
d’un leadership fort pour insuffler des changements dès le départ. La plupart des chefs d’entreprise nord-américains qui cherchent
à favoriser une culture de l’innovation dans leur entreprise croient que leurs employés et leurs équipes TI doivent en faire
plus. Pour propulser l’innovation au delà des mots à la mode et la transformer en de véritables résultats pour l’entreprise, les
responsables des TI reconnaissent qu’il faut tenir compte des points suivants :
•	L’innovation doit être un processus démocratique. 								
Qu’ils fassent partie de l’équipe des TI ou d’autres services de l’entreprise, tous les employés doivent sentir que leurs idées
comptent. Plutôt que d’appeler les employés à présenter leurs idées aux réunions d’entreprise, les chefs d’entreprise doivent
leur donner des moyens équitables (p. ex. réserver du temps pour faire des remue-méninges et des projets créatifs, permettre
aux bonnes idées de voir le jour partout dans l’entreprise, fournir des outils et des technologies dynamiques et mobiles,
favoriser les collaborations interfonctionnelles) afin d’alimenter les réflexions originales à tous les niveaux.
•	Le manque de leadership sape les tentatives novatrices de l’entreprise. 				
Les indicateurs de performance et les investissements ne porteront leurs fruits que si les chefs d’entreprise essaient de
nouvelles choses et prennent des risques ou qu’ils incitent leurs employés à en faire de même. Les chefs d’entreprise peuvent
transformer les échecs en atouts de multiples façons, en faisant en sorte que leur entreprise soit propice aux idées et aux
expériences risquées. Par exemple, dresser un bilan approfondi après l’échec d’un projet aide à déterminer des problèmes
liés aux processus, des lacunes en matière de compétences ou des suppositions erronées dont les employés n’avaient pas
conscience avant. Plus les supérieurs partagent les leçons tirées de leurs échecs passés, plus ils sont capables de démystifier
les échecs à l’interne.
•	L’équipe des TI et les autres services de l’entreprise doivent transformer leurs relations traditionnelles et
opérationnelles en des relations transformationnelles
Même si les responsables des TI sont satisfaits du partenariat qui existe entre leurs équipes et les autres services de l’entreprise,
leurs collègues ne sont pas de cet avis. Il est bon de renforcer à la fois l’infrastructure informatique de l’entreprise et de
consacrer plus de temps à comprendre les besoins particuliers des autres services. Il y a une corrélation évidente entre les
entreprises qui utilisent plus d’applications infonuagiques et d’outils automatisés et les employés qui voient leurs collègues
des TI comme des partenaires stratégiques plutôt que des freins à l’innovation. Si elle passe moins de temps à entretenir et
à renforcer l’infrastructure informatique vieillissante de son entreprise, l’équipe des TI peut alors se consacrer davantage aux
autres services de l’entreprise et aux projets stratégiques qui permettent à l’entreprise d’obtenir de bons résultats.
Il est urgent de trouver comment favoriser l’innovation, et ce, aussi bien pour les chefs de file qui figurent sur la liste Fortune 500
que pour les nouvelles entreprises. Aucune formule ou marche à suivre ne garantit de créer de véritables innovations, mais les
entreprises peuvent agir de multiples manières pour mieux se positionner et favoriser l’innovation. Sans le leadership, la culture,
les processus et la technologie pour la soutenir, l’« innovation » ne restera qu’un de ces mots à la mode pour les entreprises.
Étude Softchoice. Favoriser l’innovation : les actes en disent plus long que les mots à la mode

Contenu connexe

Tendances

Relations entre grandes entreprises et startups
Relations entre grandes entreprises et startupsRelations entre grandes entreprises et startups
Relations entre grandes entreprises et startups
Kristy Anamoutou
 
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétencesApec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec
 
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
Harris Interactive France
 
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pmeL'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
Basile Nziako
 
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
OpinionWay
 
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entrepriseLivre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
Apec
 
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoff
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoffEtude enjeux-rse-2014 bdo malakoff
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoffPRODURABLE
 
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
YANG Ruolin
 
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETI
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETIInfographie Attirer les talents dans les PME-ETI
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETI
Bpifrance
 
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance
 
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
Fabernovel
 
Etude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
Etude sur les relations entre Startups et Grandes EntreprisesEtude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
Etude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
Startup et Innovation
 
These_startup_grands_groupes
These_startup_grands_groupesThese_startup_grands_groupes
These_startup_grands_groupessimochar
 
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
PwC France
 
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeantBpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
Bpifrance
 
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURSLEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
K-process
 
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-fr
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-frLinkedin ey-revolution-des-metiers-fr-fr
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-frNacime Bensizerara
 
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
La Fabrique de l'industrie
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Jean-François Fiorina
 
Bien être au travail
Bien être au travailBien être au travail
Bien être au travail
Elodie HARTL
 

Tendances (20)

Relations entre grandes entreprises et startups
Relations entre grandes entreprises et startupsRelations entre grandes entreprises et startups
Relations entre grandes entreprises et startups
 
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétencesApec RH n°3 - spécial gestion des compétences
Apec RH n°3 - spécial gestion des compétences
 
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
Intelligence artificielle et capital humain : quels défis pour les entreprises ?
 
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pmeL'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
L'engagement des collaborateurs, nouveau levier de performance pour la pme
 
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
Baromètre OpinionWay pour PME-ETI Banque Palatine Challenges Osons la France ...
 
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entrepriseLivre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
Livre blanc Apec - Les managers, leviers d'attractivité de votre entreprise
 
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoff
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoffEtude enjeux-rse-2014 bdo malakoff
Etude enjeux-rse-2014 bdo malakoff
 
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
Guide Open Innovation : Grands Groupes & Start-up 30 Solutions Concrètes (EBG...
 
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETI
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETIInfographie Attirer les talents dans les PME-ETI
Infographie Attirer les talents dans les PME-ETI
 
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
 
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
Quelles relations entre startups et grandes entreprises ?
 
Etude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
Etude sur les relations entre Startups et Grandes EntreprisesEtude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
Etude sur les relations entre Startups et Grandes Entreprises
 
These_startup_grands_groupes
These_startup_grands_groupesThese_startup_grands_groupes
These_startup_grands_groupes
 
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
Etude PwC "Point of View: Enterprise Portfolio & Program Management" (mai 2015)
 
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeantBpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
Bpifrance Le Lab - Vaincre les solitudes du dirigeant
 
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURSLEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
LEAN : HISTOIRE, PRINCIPES, FORCE, CONTRAINTES ET INDICATEURS
 
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-fr
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-frLinkedin ey-revolution-des-metiers-fr-fr
Linkedin ey-revolution-des-metiers-fr-fr
 
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
Le design du travail en action. Transformation des usines et implication des ...
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
 
Bien être au travail
Bien être au travailBien être au travail
Bien être au travail
 

En vedette

Top 3 Mistakes when Building
Top 3 Mistakes when BuildingTop 3 Mistakes when Building
Top 3 Mistakes when Building
Talbott Crowell
 
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and AzureCloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
Tobias Lekman
 
Advanced cloud services development (PaaS)
Advanced cloud services development (PaaS)Advanced cloud services development (PaaS)
Advanced cloud services development (PaaS)
Vitor Ciaramella
 
Building SharePoint Apps with Azure PaaS
Building SharePoint Apps with Azure PaaSBuilding SharePoint Apps with Azure PaaS
Building SharePoint Apps with Azure PaaS
InnoTech
 
Data Architecture Why Tools Are Not Enough
Data Architecture Why Tools Are Not EnoughData Architecture Why Tools Are Not Enough
Data Architecture Why Tools Are Not Enough
InnoTech
 
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
AgilePath Corporation
 
Microsoft Azure - Office 365 Overwrite
Microsoft Azure - Office 365 OverwriteMicrosoft Azure - Office 365 Overwrite
Microsoft Azure - Office 365 Overwrite
Mücahid Akçay
 
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
Davide Benvegnù
 
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
Clara Feuillet
 
Identity Management for Office 365 and Microsoft Azure
Identity Management for Office 365 and Microsoft AzureIdentity Management for Office 365 and Microsoft Azure
Identity Management for Office 365 and Microsoft Azure
Sparkhound Inc.
 
Azure cloud governance deck
Azure cloud governance deckAzure cloud governance deck
Azure cloud governance deck
Softchoice Corporation
 
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
Chris Dufour
 
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
brendandburns
 
Azure Websites
Azure WebsitesAzure Websites
Azure Websites
Kashif Imran
 
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure FunctionsChris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
ServerlessConf
 
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
Skelton Thatcher Consulting Ltd
 
What's new in SQL Server 2016
What's new in SQL Server 2016What's new in SQL Server 2016
What's new in SQL Server 2016
James Serra
 

En vedette (17)

Top 3 Mistakes when Building
Top 3 Mistakes when BuildingTop 3 Mistakes when Building
Top 3 Mistakes when Building
 
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and AzureCloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
Cloud-Based App Development using SharePoint 2013, Office 365 and Azure
 
Advanced cloud services development (PaaS)
Advanced cloud services development (PaaS)Advanced cloud services development (PaaS)
Advanced cloud services development (PaaS)
 
Building SharePoint Apps with Azure PaaS
Building SharePoint Apps with Azure PaaSBuilding SharePoint Apps with Azure PaaS
Building SharePoint Apps with Azure PaaS
 
Data Architecture Why Tools Are Not Enough
Data Architecture Why Tools Are Not EnoughData Architecture Why Tools Are Not Enough
Data Architecture Why Tools Are Not Enough
 
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
AgilePath's Live Webinar: Exploring the Cloud Governance Lifecycle Dec 16 2010
 
Microsoft Azure - Office 365 Overwrite
Microsoft Azure - Office 365 OverwriteMicrosoft Azure - Office 365 Overwrite
Microsoft Azure - Office 365 Overwrite
 
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
Microsoft TechSummit - Deploy your Solution to IaaS and PaaS with VSTS and Az...
 
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
Digital transformation - DevOps Day - 02/02/2017
 
Identity Management for Office 365 and Microsoft Azure
Identity Management for Office 365 and Microsoft AzureIdentity Management for Office 365 and Microsoft Azure
Identity Management for Office 365 and Microsoft Azure
 
Azure cloud governance deck
Azure cloud governance deckAzure cloud governance deck
Azure cloud governance deck
 
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
Microsoft Azure Platform-as-a-Service (PaaS)
 
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
PaaS is dead, Long live PaaS - Defrag 2016
 
Azure Websites
Azure WebsitesAzure Websites
Azure Websites
 
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure FunctionsChris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
Chris Anderson and Yochay Kiriaty - Serverless Patterns with Azure Functions
 
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
How and why to design your Teams for modern Software Systems - Matthew Skelto...
 
What's new in SQL Server 2016
What's new in SQL Server 2016What's new in SQL Server 2016
What's new in SQL Server 2016
 

Similaire à Étude Softchoice. Favoriser l’innovation : les actes en disent plus long que les mots à la mode

#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
Sébastien Bourguignon
 
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
Sébastien Bourguignon
 
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisationsLes Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Bruno A. Bonechi
 
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand DuperrinTendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
Nextmodernity
 
Management de l'innovation par karim bouassem
Management de l'innovation par karim bouassemManagement de l'innovation par karim bouassem
Management de l'innovation par karim bouassem
Karim1980
 
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
Sébastien Bourguignon
 
Agile 91
Agile 91Agile 91
Workshop Recrutement #Associés #Fondateurs
Workshop Recrutement #Associés #FondateursWorkshop Recrutement #Associés #Fondateurs
Workshop Recrutement #Associés #Fondateurs
Stéphanie Roger
 
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitaleBouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
dibs-conseil
 
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenirgrand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
François PELLERIN
 
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
PwC France
 
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovationInnover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
Islem Yezza
 
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ? Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
Fabernovel
 
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
Bruno A. Bonechi
 
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
Sébastien Bourguignon
 
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME20145 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
BDC
 
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprisesEtude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
Tips tank
 
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
Sébastien Bourguignon
 
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude FavreauPortrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
Sébastien Bourguignon
 
Lean startup
Lean startupLean startup
Lean startup
Sanae HANINE
 

Similaire à Étude Softchoice. Favoriser l’innovation : les actes en disent plus long que les mots à la mode (20)

#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
#PortraitDeStartuper #85 - Hibox - Spencer Coon
 
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
 
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisationsLes Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
Les Echos - Transformation digitale et impacts sur les organisations
 
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand DuperrinTendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
Tendances Entreprise Collaborative, la vision de Bertrand Duperrin
 
Management de l'innovation par karim bouassem
Management de l'innovation par karim bouassemManagement de l'innovation par karim bouassem
Management de l'innovation par karim bouassem
 
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
#PortraitDeStartuper #89 - Antoine Perruchot - KeyCoopt
 
Agile 91
Agile 91Agile 91
Agile 91
 
Workshop Recrutement #Associés #Fondateurs
Workshop Recrutement #Associés #FondateursWorkshop Recrutement #Associés #Fondateurs
Workshop Recrutement #Associés #Fondateurs
 
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitaleBouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
Bouffées d'optimisme autour de la transformation digitale
 
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenirgrand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
grand_entretien_design du travail_Industrie et Avenir
 
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
Présentation PwC au Club de l'Open Innovation 2013
 
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovationInnover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
Innover ou périr? Promouvoir une culture d’innovation
 
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ? Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
Le Futur des Ressources Humaines - Demain plus de DRH ?
 
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
JDN - L'Humain, l’application « killer » de la transformation digitale.
 
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
#PortraitDeStartuper #35 - Jules Boiteux - Captila
 
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME20145 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
5 facteurs clés et pièges à éviter pour réussir en affaires #SPME2014
 
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprisesEtude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
Etude Tips tank transformation et innovation digitale des entreprises
 
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel
 
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude FavreauPortrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
Portrait de startuper #74 - Hxperience - Claude Favreau
 
Lean startup
Lean startupLean startup
Lean startup
 

Plus de Softchoice Corporation

Benchmarking IT Agility Final Report
Benchmarking IT Agility Final ReportBenchmarking IT Agility Final Report
Benchmarking IT Agility Final Report
Softchoice Corporation
 
Leveraging Office 365 Through Modern Licensing
Leveraging Office 365 Through Modern LicensingLeveraging Office 365 Through Modern Licensing
Leveraging Office 365 Through Modern Licensing
Softchoice Corporation
 
Leveraging Azure Through Modern Licensing
Leveraging Azure Through Modern LicensingLeveraging Azure Through Modern Licensing
Leveraging Azure Through Modern Licensing
Softchoice Corporation
 
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
Softchoice Corporation
 
Webinar: Azure backup and disaster recovery
Webinar: Azure backup and disaster recoveryWebinar: Azure backup and disaster recovery
Webinar: Azure backup and disaster recovery
Softchoice Corporation
 
Etude Softchoice: la collaboration en action
Etude Softchoice:  la collaboration en actionEtude Softchoice:  la collaboration en action
Etude Softchoice: la collaboration en action
Softchoice Corporation
 
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
Softchoice Corporation
 
Webinar | Cloud PBX and Skype
Webinar | Cloud PBX and Skype Webinar | Cloud PBX and Skype
Webinar | Cloud PBX and Skype
Softchoice Corporation
 
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security WebinarSoftchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
Softchoice Corporation
 
Unleashing the Power of Office 365
Unleashing the Power of Office 365Unleashing the Power of Office 365
Unleashing the Power of Office 365
Softchoice Corporation
 
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
Softchoice Corporation
 
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research StudyEnabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
Softchoice Corporation
 
Getting secure in a mobile-first world with EMS
Getting secure in a mobile-first world with EMSGetting secure in a mobile-first world with EMS
Getting secure in a mobile-first world with EMS
Softchoice Corporation
 
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) WebinarEffective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
Softchoice Corporation
 
Softchoice - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
Softchoice  - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...Softchoice  - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
Softchoice - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
Softchoice Corporation
 
Improving Application Security With Azure
Improving Application Security With AzureImproving Application Security With Azure
Improving Application Security With Azure
Softchoice Corporation
 
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuage
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuageSoftchoice | Encore des imprudences dans le nuage
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuage
Softchoice Corporation
 
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost GovernanceSoftchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
Softchoice Corporation
 
Still Careless Users In The Cloud - Research Study
Still Careless Users In The Cloud - Research StudyStill Careless Users In The Cloud - Research Study
Still Careless Users In The Cloud - Research Study
Softchoice Corporation
 
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENTTHE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
Softchoice Corporation
 

Plus de Softchoice Corporation (20)

Benchmarking IT Agility Final Report
Benchmarking IT Agility Final ReportBenchmarking IT Agility Final Report
Benchmarking IT Agility Final Report
 
Leveraging Office 365 Through Modern Licensing
Leveraging Office 365 Through Modern LicensingLeveraging Office 365 Through Modern Licensing
Leveraging Office 365 Through Modern Licensing
 
Leveraging Azure Through Modern Licensing
Leveraging Azure Through Modern LicensingLeveraging Azure Through Modern Licensing
Leveraging Azure Through Modern Licensing
 
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
The Softchoice Innovation Report 2018: Four New Roles For CIOS In The Modern ...
 
Webinar: Azure backup and disaster recovery
Webinar: Azure backup and disaster recoveryWebinar: Azure backup and disaster recovery
Webinar: Azure backup and disaster recovery
 
Etude Softchoice: la collaboration en action
Etude Softchoice:  la collaboration en actionEtude Softchoice:  la collaboration en action
Etude Softchoice: la collaboration en action
 
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
Collaboration Unleashed: Softchoice Research Study 2017
 
Webinar | Cloud PBX and Skype
Webinar | Cloud PBX and Skype Webinar | Cloud PBX and Skype
Webinar | Cloud PBX and Skype
 
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security WebinarSoftchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
Softchoice & Microsoft: Public Cloud Security Webinar
 
Unleashing the Power of Office 365
Unleashing the Power of Office 365Unleashing the Power of Office 365
Unleashing the Power of Office 365
 
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
Softchoice Webinar: Virtual Whiteboard Session on Hybrid Cloud
 
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research StudyEnabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
Enabling Innovation: A 2017 Softchoice Research Study
 
Getting secure in a mobile-first world with EMS
Getting secure in a mobile-first world with EMSGetting secure in a mobile-first world with EMS
Getting secure in a mobile-first world with EMS
 
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) WebinarEffective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
Effective Management of Azure through Operations Management Suite (OMS) Webinar
 
Softchoice - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
Softchoice  - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...Softchoice  - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
Softchoice - Microsoft Office 365 - Discussing legal concerns and informatio...
 
Improving Application Security With Azure
Improving Application Security With AzureImproving Application Security With Azure
Improving Application Security With Azure
 
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuage
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuageSoftchoice | Encore des imprudences dans le nuage
Softchoice | Encore des imprudences dans le nuage
 
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost GovernanceSoftchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
Softchoice Discovery Series: Cloud Cost Governance
 
Still Careless Users In The Cloud - Research Study
Still Careless Users In The Cloud - Research StudyStill Careless Users In The Cloud - Research Study
Still Careless Users In The Cloud - Research Study
 
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENTTHE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
THE ECONOMICS OF AZURE MANAGEMENT
 

Dernier

Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024
UNITECBordeaux
 
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
OCTO Technology
 
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'universitéDe l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
Université de Franche-Comté
 
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptxLes écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
abderrahimbourimi
 
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Laurent Speyser
 
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWSCOURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
AlbertSmithTambwe
 
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
OCTO Technology
 
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
Horgix
 
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptxPRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
AlbertSmithTambwe
 

Dernier (9)

Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024
 
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
 
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'universitéDe l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
 
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptxLes écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
 
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
 
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWSCOURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
 
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
 
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
MongoDB in a scale-up: how to get away from a monolithic hell — MongoDB Paris...
 
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptxPRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
 

Étude Softchoice. Favoriser l’innovation : les actes en disent plus long que les mots à la mode

  • 1. Favoriser l’innovation : les actes en disent plus long que les mots à la mode Étude Hiver 2017
  • 2. 2 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Introduction Que signifie le mot innovation pour vous? Est-ce un autre de ces mots à la mode utilisés par les entreprises, comme synergie ou notoriété, qui vous fait grincer des dents? Ou est-ce que le simple fait de parler d’innovation éveille votre imagination, votre créativité et votre envie de donner vie à de grandes idées ou de mettre en marché de nouveaux produits dont vos clients ignorent encore qu’ils ont besoin, mais dont ils ne pourront bientôt plus se passer? Il est vrai que le mot innovation est trop utilisé et parfois mal utilisé. La véritable innovation naît au plus profond de chaque entrepreneur, visionnaire et pionnier qui prend un risque et voit le fruit de son audace réussir au delà de ses espérances les plus folles. Depuis quelques années, les chefs d’entreprise considèrent l’innovation comme une marque de compétitivité et de réussite. Les indicateurs habituels, comme les recettes et le taux de rétention du personnel, comptent toujours, évidemment, mais l’innovation devient un autre point de référence à la mode. Même certaines des plus prestigieuses écoles de commerce dans le monde adoptent cette tendance, en proposant des diplômes et des cursus qui renforcent les capacités novatrices de leurs étudiants. L’innovation peut signifier bien des choses d’une entreprise à l’autre, mais dans tous les cas elle doit être clairement définie et pouvoir être mesurée. Il n’y a pas une seule et unique marche à suivre pour favoriser l’innovation, mais nous savons que certains éléments sont nécessaires à sa réussite, comme le leadership, la culture, les processus et la technologie. Comment votre entreprise se compare-t-elle à ses pairs en Amérique du Nord pour ce qui est de favoriser l’innovation? Méthode de recherche : Softchoice, chef de file nord-américain en solutions et services impartis informatiques, a sondé 250  responsables des TI et 1  000  employés d’autres services travaillant à temps plein aux États-Unis et au Canada pour déterminer combien d’entreprises adoptent effectivement les processus, la culture et la technologie et le leadership adéquats pour favoriser l’innovation. Voici les résultats de cette étude originale : • Au total, 37 % des employés sont profondément convaincus que leur entreprise est très novatrice. Ils sont 49 % à penser que leur entreprise est « quelque peu novatrice » et qu’elle pourrait s’améliorer dans ce domaine. • La plupart des entreprises ont posé les bases de l’innovation dans le cadre de leurs processus : Les employés estiment à 61 % qu’ils ont une définition claire de ce que l’innovation signifie pour leur entreprise et 75 % d’entre eux disposent de données pour le mesurer. • Sur le plan du leadership et de la culture, la plupart des entreprises peuvent s’améliorer : seuls 25 % des employés déclarent avoir été incités à remettre en question le statu quo et 20 % d’entre eux seulement disent que leur employeur est tout à fait prêt à prendre des risques. • Concernant la technologie, les responsables des TI et les employés d’autres services de l’entreprise ne voient pas toujours l’innovation de la même manière : Les responsables des TI croient à 93 % que l’infrastructure et les plateformes informatiques de leur entreprise répondent aux besoins de leur entreprise en matière d’innovation, tandis que 76 % des employés d’autres services souhaitent que leur entreprise investisse davantage dans la technologie pour appuyer l’innovation.
  • 3. 3 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Politiques et processus : les piliers de l’innovation Concernant l’entreprise dans son ensemble, la plupart des employés (86 %) pensent que leurs employeurs sont novateurs, dans une certaine mesure. Mais le sont-ils vraiment? Seuls 37 % des employés sont profondément convaincus que leur entreprise est « très novatrice », tandis que près de la moitié des employés (49 %) pensent que leur entreprise est seulement « quelque peu novatrice » et qu’elle pourrait s’améliorer dans ce domaine. Certaines données montrent que la plupart des entreprises ont mis en place des éléments indispensables pour soutenir l’innovation. Pour appuyer l’innovation, il faut absolument établir une définition claire de ce que l’innovation signifie pour l’entreprise. Les nouveaux processus, produits ou services ne peuvent pas être considérés comme novateurs simplement parce qu’ils sont nouveaux. Ce qui semble novateur pour une entreprise de fabrication ne l’est pas nécessairement pour un cabinet juridique ou une chaîne d’épiceries. De plus, une fois que l’entreprise a clairement défini ce que signifie l’innovation, pour elle, elle doit aussi être capable de la mesurer. Les employés sont 61 % à avoir indiqué qu’ils disposaient d’une définition claire, à l’interne, de ce que signifiait l’innovation pour leur entreprise et 75 % d’entre eux ont indiqué qu’ils disposaient de chiffres attestant les progrès réalisés par leur entreprise en matière d’innovation. Autre élément favorable à l’innovation : les entreprises doivent avoir mis en place des processus internes solides qui favorisent la naissance d’idées nouvelles dans toute l’entreprise et qui permettent la formation d’équipes interfonctionnelles pour que les employés mettent leurs idées en commun et appliquent rapidement les meilleures d’entre elles. Les entreprises sont 69 % à disposer d’un processus clair pour repérer et appliquer les idées de leurs employés et pour gérer les systèmes et les pratiques courantes qui nuisent à l’innovation. Les employés sont presque aussi nombreux (68 %) à déclarer que leurs entreprises ont clairement défini des façons de mettre en commun les idées de leurs équipes et de collaborer pour créer de nouveaux processus, produits et services. 61 % Ont établi une définition claire de ce qu’est l’« innovation » 69 % Ont mis en place un processus pour repérer les bonnes idées des employés 75 % Disposent de chiffres pour mesurer l’innovation 68 % Permettent à des équipes interfonctionnelles de mettre en commun leurs idées novatrices Entreprises nord-américaines
  • 4. 4 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Leadership : place à l’amélioration pour favoriser la culture de l’innovation Quand on leur demande de ne plus considérer l’entreprise dans son ensemble, mais de réfléchir à ce qui pourrait individuellement favoriser l’innovation, les employés déclarent qu’ils pourraient être davantage incités à exploiter leur potentiel. C’est une chose d’établir des définitions et des processus pour favoriser l’innovation. C’en est une autre d’encourager une culture de l’innovation capable de tirer profit de ces définitions et de ces processus. Une culture qui incite les employés à penser comme des entrepreneurs, à remettre en question le statu quo, à partager leurs idées et à réserver du temps dans leur horaire chargé pour réfléchir à des idées novatrices. À quoi sert un moteur sans essence? Seuls 24 % des employés croient fermement qu’ils sont incités à penser comme des entrepreneurs et à proposer de nouvelles idées et ils ne sont que 25 % à être convaincus que leur employeur les encourage à remettre systématiquement en question le statu quo et les pratiques établies. De plus, seules 52 % des entreprises réservent du temps pour que leurs employés se consacrent exclusivement à faire des remue- méninges et à concevoir des idées novatrices. Et les employés sont seulement 15 % à pouvoir consacrer au moins 20 heures de leur temps de travail mensuel à l’élaboration de nouveaux processus, d’idées et de produits novateurs pour appuyer l’entreprise. Quand les employés ont une idée intéressante à partager, ils sont seulement un tiers à croire que leur chef d’entreprise les écoutera. Seuls 36 % des employés croient que des idées pertinentes peuvent venir de tous les services de leur entreprise, plutôt que d’un petit groupe de personnes qui a l’attention de la direction. Ce genre de démotivation peut venir de l’action ou de l’inaction des chefs de l’entreprise eux-mêmes. 52 % Réservent du temps pour travailler exclusivement sur des idées novatrices 36 % Croient fermement que les idées pertinentes peuvent venir de partout 15 % Sont capables de consacrer au moins 20 heures par mois à l’innovation 25 % Croient fermement qu’ils sont incités à remettre en question le statu quo Employés à temps plein en Amérique du Nord
  • 5. 5 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com L’aversion pour le risque : un frein à l’innovation L’expression « qui ne risque rien n’a rien » est le mot d’ordre des innovateurs depuis des siècles. Comme le disait Thomas Edison : « Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnent pas. » Certaines des plus grandes inventions de l’Histoire – de la pénicilline, au four à micro-ondes et au Slinky – sont le résultat d’échecs spectaculaires. Pourtant, pour de nombreux chefs d’entreprise, les deux éléments essentiels à l’innovation qui sont les plus difficiles à accepter sont le risque et l’échec. Même si la capacité à accepter l’échec différencie les entreprises dynamiques et modernes des entreprises plus traditionnelles, seules 29 % des entreprises considèrent que l’échec est un élément important de la créativité et de la croissance. Seul un employé sur cinq déclare que le chef de son entreprise est tout à fait prêt à prendre des risques (20 %) et que l’échec ne lui fait pas peur (18 %). Les innovations ne résultent pas toutes de la prise de risques, d’erreurs ou d’actes de foi. Les entreprises novatrices, comme Apple, Netflix, Uber ou Amazon, ont aussi montré qu’elles comprenaient bien le marché dans lequel elles exerçaient leurs activités, les occasions à saisir, les pièges à éviter et comment leur public cible répondrait aux nouveaux produits ou services qu’elles offraient. Néanmoins, peu d’employés (29 %) ont l’impression que leur entreprise anticipe très bien les tendances du marché et crée des produits, des services ou des stratégies pour y répondre. Tandis que les éléments perturbateurs, soit les concurrents, les nouvelles entreprises et les événements socioéconomiques, continuent à prendre de l’ampleur, les entreprises doivent se concentrer sur l’avenir et anticiper les prochaines étapes pour rester concurrentielles. Croient que leur entreprise est très innovante Sont persuadés d’être incités à remettre en question les traditions Croient fermement que les idées pertinentes peuvent venir de partout Pensent qu’il faut au moins une année pour concrétiser une idée novatrice 30 % 40 % 29 % 39 % 41 % 32 % 16 % 30 % La point de vue de la génération Y et des baby-boomers sur l’innovation en entreprise S’agirait-il de l’innocence et de la confiance en soi des jeunes ou du scepticisme de leurs ainés qui ont déjà tout vu après avoir travaillé des années dans leur domaine? En tout cas, les représentants de la génération Y et les baby- boomers ont tendance à réagir différemment à l’innovation. Les représentants de la génération Y (âgés de 18 à 35 ans) ont plutôt tendance à croire que leurs idées ont de la valeur et qu’ils peuvent remettre en question les croyances établies. Quant aux baby-boomers (âgés de 52 à 70 ans), ils semblent beaucoup plus en douter. « Seules 29 % des entreprises considèrent l’échec comme un élément important pour la créativité et la croissance. » Baby-boomers Génération Y
  • 6. 6 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com La technologie : accélératrice d’innovation Au delà des politiques, des processus, de la culture et du leadership qui favorisent l’innovation, c’est la technologie qui rassemble les employés d’une entreprise. Les appareils et les applications qui leur permettent de rester en communication partout et de collaborer en temps réel. Les environnements dynamiques comme l’infonuagique publique ou les infrastructures TI hyperconvergées permettent aux entreprises d’évoluer rapidement, de travailler plus efficacement et de mettre en marché de nouveaux produits et services plus rapidement. L’analyse de mégadonnées aide les entreprises qui le souhaitent à déterminer les comportements des utilisateurs (leurs clients et leurs propres employés) et à automatiser ou à améliorer leurs processus ou encore à perfectionner les produits et les services qu’ils offrent. Les impressions se substituent à la réalité. Si les employés disposent des outils technologiques nécessaires pour voir grand et collaborer à l’élaboration de solutions, leur entreprise sera probablement plus dynamique et créative, autant en théorie que dans la pratique. Les employés qui disposent de la technologie nécessaire pour convertir leurs grandes idées en de véritables changements d’entreprise sont quatre fois plus susceptibles de trouver que leur entreprise est plus novatrice que ceux qui n’ont pas accès à cette technologie (45 % contre 11 %). Ces mêmes employés sont aussi deux fois plus susceptibles de penser que leur entreprise a établi des processus codifiés pour repérer, créer et appliquer des idées novatrices (78 % contre 39 %). Alors que tout ce qui concerne les applications infonuagiques ou la gestion des centres de données a tendance à relever des compétences de l’équipe des TI, tous les autres services de l’entreprise – de l’exploitation, au marketing et aux ventes – doivent comprendre en quoi la technologie stimule leurs innovations. Si les hauts dirigeants, notamment, se montrent enthousiastes à l’idée d’utiliser la technologie, l’entreprise a plus de chance de favoriser l’innovation d’autres manières, comme en acceptant de prendre de plus grands risques et d’échouer. Toutefois, seuls 27 % des employés disent que leur chef d’entreprise est très enclin à investir dans les nouvelles technologies et à en tirer profit pour rendre son entreprise plus dynamique et novatrice. Au contraire, si les employés voient leur supérieur comme un passionné de technologie, ils sont quatre fois plus susceptibles de penser que leur entreprise, dans son ensemble, est novatrice (80 % contre 21 %). Il existe une relation étroite entre la technologie moderne et la culture florissante de l’innovation, quelle que soit celle qui entraîne l’autre. Que ce soit l’entreprise qui, du fait d’être axée sur l’innovation, investit dans la bonne technologie ou que ce soient les investissements dans la technologie qui favorisent la culture novatrice d’une entreprise, ces deux éléments sont étroitement liés. Chefs d’entreprise et responsables des TI : la passion paie Employés dont les chefs sont très enclins à investir dans les nouvelles technologies Employés dont les chefs sont peu enclins à investir dans les nouvelles technologies Nos dirigeants s’efforcent à régler les problèmes qui freinent l’innovation Nos dirigeants sont tout à fait prêts à prendre des risques Mon entreprise répond très bien aux tendances du marché 97 % 59 % 53 % 8 % 70 % 14 %
  • 7. 7 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Les services des TI et les utilisateurs : une différence d’opinion Compte tenu des incidences de la technologie pour favoriser l’innovation, il n’est pas surprenant que les employés qui travaillent au plus près de la technologie, c’est-à-dire l’équipe des TI, aient une vision plus favorable de l’innovation au sein de leur entreprise et du rôle qu’ils jouent pour permettre aux autres employés d’exploiter cette technologie. Les responsables des TI sont 97 % à penser que leur entreprise est novatrice, contre 86 % des employés travaillant dans d’autres services. Et 59 % des responsables des TI croient que leur entreprise est « très novatrice », contre seulement 37 % des autres employés. Par ailleurs, 91 % des responsables des TI disent qu’ils sont en mesure de consacrer du temps de travail exclusivement à l’élaboration d’idées novatrices, soit deux fois plus que les employés de première ligne. La moitié des responsables des TI (51 %) sont capables de consacrer au moins 20 heures par mois à l’innovation, contre 15 % des employés qui travaillent dans d’autres services de l’entreprise. Vu tout le temps qu’ils consacrent à l’innovation, dans quelle mesure les responsables des TI parviennent- ils à favoriser l’innovation auprès des autres employés de l’entreprise? Les opinions des employés varient selon la distance qui sépare leur bureau de la salle des serveurs. Presque tous les responsables des TI (93 %) croient que les infrastructures et les plateformes informatiques de leur entreprise répondent aux besoins de leur entreprise en matière d’innovation. Pourtant, la plupart des employés (76 %) souhaitent que leur employeur investisse davantage dans la technologie pour soutenir l’innovation. Le décalage entre l’équipe des TI et les autres services de l’entreprise peut s’expliquer de deux façons : soit les employés ne se rendent pas compte de la palette de technologies favorisant l’innovation qui est actuellement mise à leur disposition, soit les outils offerts par le service des TI ne répondent pas aux besoins de l’entreprise. Si les responsables des TI voient les infrastructures informatiques dans leur globalité, les autres employés ne connaissent généralement rien de ces infrastructures tant que leurs postes de travail, logiciels ou connexions Internet fonctionnent bien et ils semblent être bien plus enclins à ce que leur entreprise investisse davantage dans les applications et les appareils qu’ils utilisent. Lorsqu’on leur demande précisément quelles applications favorisent une culture de l’innovation, les employés sont peu nombreux à citer celles qu’ils utilisent au quotidien. Le manque d’interaction avec l’équipe des TI laisse les autres employés perplexes L’équipe des TI ne peut favoriser l’innovation au sein de son entreprise que si elle a une vision juste de ce qui pose problème à ses collègues et des objectifs qu’ils cherchent à atteindre. Pour laisser libre cours à l’innovation, il faut faire tomber les murs qui séparent habituellement le service des TI des autres employés. Cette séparation est encore présente dans la plupart des entreprises, où l’équipe des TI et les utilisateurs continuent souvent de ne pas être sur la même longueur d’onde concernant les outils technologiques dont ils ont besoin et les relations de travail qu’ils entretiennent. Les employés des autres services de l’entreprise semblent avoir une vision différente de la façon dont l’équipe des TI communique avec eux et essaie de comprendre leurs besoins, ce qui accentue les frictions entre les équipes. Les responsables des TI disent à 90 % qu’ils ne sont pas satisfaits du niveau de collaboration qui existe entre leur équipe et les autres services de l’entreprise. Pourtant, seuls 26 % des employés pensent que l’équipe des TI rencontre fréquemment d’autres 38 % Disposent de programmes ou d’applications qui permettent de collaborer pour innover 17 % Disposent de programmes ou d’applications qui permettent de partager des idées novatrices avec la direction 30 % Disposent de programmes ou d’applications qui permettent de partager des idées novatrices avec la direction
  • 8. 8 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Les responsables des TI : des innovateurs ou des freins à l’innovation? La réputation du service des TI varie d’une entreprise à l’autre. Aux yeux de certains employés, le service des TI est le centre d’assistance, celui à qui on lance un appel à l’aide quand quelque chose ne va pas. D’autres voient l’équipe des TI comme des partenaires stratégiques qui leur permettent de travailler plus vite et plus intelligemment. Qu’est-ce qui pousse les employés à voir l’équipe des TI comme un service novateur ou comme un frein à l’innovation? Cela peut venir aussi bien de la technologie interne que du ton donné par la direction de l’entreprise. 0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 %20 % 50 % 80 % 90 % 100 % 39 % 48 % 59 % 78 % L’équipe des TI est vue comme un frein à l’innovation L’équipe des TI est vue comme étant novatrice L’équipe des TI est consultée par la haute direction pour ce qui est des décisions en matière d’innovation La direction est très encline à investir dans les nouvelles technologies. 0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 % 90 %20 % 50 % 80 % 100 % 65 % 72 % 82 % 86 % 72 % 88 % 81 % 96 % L’équipe des TI pense que l’infrastructure actuelle répond aux besoins de l’entreprise en matière d’innovation L’équipe des TI est vue comme un frein à l’innovation L’équipe des TI est vue comme étant novatrice L’équipe des TI a suffisamment de temps pour se concentrer à des projets stratégiques L’équipe des TI est en mesure de faire le suivi de la performance, de l’utilisation et des dépenses liées à son environnement infonuagique public L’équipe des TI a opté pour une architecture de type software- defined networking Le fait de disposer de ressources perfectionnées (comme d’un réseau logiciel et de moyens de contrôler les environnements infonuagiques) rehausse non seulement le statut du service des TI à l’interne, en le positionnant comme une équipe avant- gardiste, mais permet aussi de libérer l’équipe des TI pour qu’elle puisse se consacrer davantage à favoriser l’innovation. équipes pour comprendre les enjeux liés à leurs activités et leurs besoins en matière de technologie. Ils sont un peu plus nombreux (44 %) à déclarer que cela arrive parfois et 30 % à croire que cela n’arrive que rarement, voire jamais. Le manque de temps semble être une grande source de frustration pour les employés. La moitié des employés pensent que l’équipe des TI consacre « assez » de temps aux projets qui leur permettent de renforcer leurs capacités à innover et seuls 26 % des employés ont l’impression que l’équipe des TI consacre « beaucoup » de temps sur ce point.
  • 9. 9 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Or, si les employés souhaitent collaborer davantage avec leurs collègues des TI, ils ne veulent pas non plus avoir à leur courir après. Les employés souhaitent à 75 % que l’équipe des TI se montre plus proactive pour proposer de nouvelles applications et de nouveaux outils qui pourraient les aider à innover davantage. L’avantage concurrentiel de l’infonuagique Dans d’autres études menées par Softchoice, nous avons constaté que la technologie infonuagique pouvait accroître la productivité des utilisateurs et leur flexibilité en milieu de travail. Les incidences peuvent être tout aussi bénéfiques pour l’équipe des TI. Du point de vue du directeur des TI, l’infonuagique permet à son équipe d’appuyer l’innovation. Si l’entreprise opte pour un environnement majoritairement infonuagique (c’est-à-dire si au moins la moitié des applications de l’entreprise sont hébergées sur une infrastructure infonuagique plutôt que sur des serveurs physiques), le service des TI peut consacrer moins de temps à entretenir l’infrastructure traditionnelle et plus de temps à réaliser de nouveaux projets et à appuyer les besoins de leurs collègues. Par rapport à leurs homologues qui travaillent pour des entreprises dotées d’un environnement minoritairement infonuagique, les responsables des TI qui gèrent un environnement majoritairement infonuagique sont plus susceptibles de dire que leur entreprise est très novatrice (67 % contre 51 %). Il est aussi plus probable que les responsables des TI qui travaillent dans une entreprise dotée d’un environnement majoritairement infonuagique soient consultés par la haute direction concernant les décisions en matière d’innovation (82 % contre 67 %), ce qui sous-entend que le fait de passer à un environnement majoritairement infonuagique aide l’équipe des TI à gagner en crédibilité auprès des hauts dirigeants. La plupart des entreprises dotées d’un environnement majoritairement infonuagique ont aussi tendance à être plus dynamiques, car leurs responsables des TI sont deux fois plus nombreux à dire que leurs équipes revoient et adaptent leurs stratégies chaque semaine (40 % contre 19 %). Compte tenu de cette efficacité, on comprend que la plupart des services des TI qui travaillent avec un environnement majoritairement infonuagique ont aussi plus de temps à consacrer à leurs collègues. 0 % 30 % 60 %10 % 40 % 70 %20 % 50 % 80 % 90 % 100 % 34 % 61 % 55 % 72 % Environnement minoritairement infonuagique Environnement majoritairement infonuagique L’équipe des TI consulte activement les employés pour comprendre les enjeux liés à leurs activités L’équipe des TI peut s’adapter très rapidement pour répondre aux besoins changeants des utilisateurs. Plus d’infonuagique = Plus de temps et de dynamisme
  • 10. 10 @softchoice SoftchoiceCommuniquez avec nous dès aujourd’hui. 1-800-268-7638 | www.softchoice.com Conclusion Même si la formule pour favoriser l’innovation est différente d’une entreprise à l’autre, nous savons qu’une entreprise a besoin d’un leadership fort pour insuffler des changements dès le départ. La plupart des chefs d’entreprise nord-américains qui cherchent à favoriser une culture de l’innovation dans leur entreprise croient que leurs employés et leurs équipes TI doivent en faire plus. Pour propulser l’innovation au delà des mots à la mode et la transformer en de véritables résultats pour l’entreprise, les responsables des TI reconnaissent qu’il faut tenir compte des points suivants : • L’innovation doit être un processus démocratique. Qu’ils fassent partie de l’équipe des TI ou d’autres services de l’entreprise, tous les employés doivent sentir que leurs idées comptent. Plutôt que d’appeler les employés à présenter leurs idées aux réunions d’entreprise, les chefs d’entreprise doivent leur donner des moyens équitables (p. ex. réserver du temps pour faire des remue-méninges et des projets créatifs, permettre aux bonnes idées de voir le jour partout dans l’entreprise, fournir des outils et des technologies dynamiques et mobiles, favoriser les collaborations interfonctionnelles) afin d’alimenter les réflexions originales à tous les niveaux. • Le manque de leadership sape les tentatives novatrices de l’entreprise. Les indicateurs de performance et les investissements ne porteront leurs fruits que si les chefs d’entreprise essaient de nouvelles choses et prennent des risques ou qu’ils incitent leurs employés à en faire de même. Les chefs d’entreprise peuvent transformer les échecs en atouts de multiples façons, en faisant en sorte que leur entreprise soit propice aux idées et aux expériences risquées. Par exemple, dresser un bilan approfondi après l’échec d’un projet aide à déterminer des problèmes liés aux processus, des lacunes en matière de compétences ou des suppositions erronées dont les employés n’avaient pas conscience avant. Plus les supérieurs partagent les leçons tirées de leurs échecs passés, plus ils sont capables de démystifier les échecs à l’interne. • L’équipe des TI et les autres services de l’entreprise doivent transformer leurs relations traditionnelles et opérationnelles en des relations transformationnelles Même si les responsables des TI sont satisfaits du partenariat qui existe entre leurs équipes et les autres services de l’entreprise, leurs collègues ne sont pas de cet avis. Il est bon de renforcer à la fois l’infrastructure informatique de l’entreprise et de consacrer plus de temps à comprendre les besoins particuliers des autres services. Il y a une corrélation évidente entre les entreprises qui utilisent plus d’applications infonuagiques et d’outils automatisés et les employés qui voient leurs collègues des TI comme des partenaires stratégiques plutôt que des freins à l’innovation. Si elle passe moins de temps à entretenir et à renforcer l’infrastructure informatique vieillissante de son entreprise, l’équipe des TI peut alors se consacrer davantage aux autres services de l’entreprise et aux projets stratégiques qui permettent à l’entreprise d’obtenir de bons résultats. Il est urgent de trouver comment favoriser l’innovation, et ce, aussi bien pour les chefs de file qui figurent sur la liste Fortune 500 que pour les nouvelles entreprises. Aucune formule ou marche à suivre ne garantit de créer de véritables innovations, mais les entreprises peuvent agir de multiples manières pour mieux se positionner et favoriser l’innovation. Sans le leadership, la culture, les processus et la technologie pour la soutenir, l’« innovation » ne restera qu’un de ces mots à la mode pour les entreprises.