SlideShare une entreprise Scribd logo
Une IDG au service
des Observatoires
sur l’eau :
Retour d’expérience sur
8 années de co-construction
Jeudi 21 Janvier 2016 - ENS de Lyon
Kristell MICHEL
UMR 5600 Environnement Ville Société
Plateforme ISIG (Imagerie et Systèmes d’information Géographique)
Contributeurs : Aurélie Antonio, Anne Clémens, Guillaume Fantino, Didier Graillot et son équipe, Hervé Piégay, Christine
Mouquet-Noppe, Guillaume Roussel, Dad Roux, le collectif OGIIS, le collectif ISIG…
Séminaire « Plateformes d’échanges d’information géographique scientifique : retours d’expériences »
LES ENTRÉES
- Le réseau des « Observatoires
sur l’eau »
- IDG et Observatoires
LES PLATS
- Géocatalogue(s)
- Visualiseur(s)
LE DESSERT DU MOMENT
- La farandole de sucrés-salés
Le Réseau des
« Observatoires sur l’eau »
Vous avez dit « Observatoires » ??
DU GÉNÉRAL…
• Les entités considérées dans le cas présent sont des Observatoires scientifiques : ils nécessitent la
mise en place d’une équipe pluridisciplinaire se devant d’apporter une vision globale des
problématiques, d’être force de propositions et pouvant apporter une expertise sur des sujets à la
fois sectoriels et transversaux.
• Un observatoire est un dispositif pour suivre l’évolution d’un phénomène ou d’une portion de
territoire dans le temps et dans l’espace.
• Les Observatoires sont adossés par leur déploiement technologique à une IDG ; ils ambitionnent en
effet de rassembler des lots d’informations utiles à l’analyse du fonctionnement et de l’évolution à
long terme.
AU PARTICULIER
• Les Observatoires sur l’eau (Zabr, OSR, OHM VR…) cherchent à valoriser les informations existantes
sur le bassin du Rhône, le fleuve et sur ses affluents ; ceux-ci abordent des aspects
environnementaux, sociaux, économiques…
• Pour le moment, ce réseau n’a pas d’existence reconnu. Ce sont plutôt des entités qui échangent ±
moins.
• 3 missions principales pour chacun de ces « observatoires » :
 un lieu de synthèse
 un lieu d’échanges d’expériences entre les différents acteurs
 un lieu d’innovation et d’expertise
UMR
5600
InterZA
(13 ZA)
LabEX DRIIHM
(10 OHM)
ZABR
OHM LM
ZAL
OHM BMPOHM VR OHM…
ZAS ZAM…ZAA
Drôme OSROTHUOLAZH
OBSERVATOIRESSITES ATELIERS
Arc
Isère
…Ardière RhonEco
TGIR Huma-
Num
UMS BBEES
RBDD
DIPEE
CC
IN2P3
Niveau
National
Niveau
Régional
Niveau
Local
Des Dispositifs
interconnectés
Une Structure
spatiale complexeSacramento
Dordogne
Vieux
Rhin
ETC.
Quelques enjeux identifiés
• Mettre en valeur une masse de données scientifiques sous-
valorisée
• Aider à la production de nouvelles connaissances:
– en favorisant l’interdisciplinarité et la « fécondation croisée
des sciences »,
– en offrant un lieu où la mise en relation des données est
facilitée, où les usages de la donnée peuvent être différents
de ceux pour quoi ils ont été créés,
– en proposant des outils, services et/ou méthodes
contribuant à toujours plus d’échange et favorables à une
co-production de données.
IDG et « Observatoires sur l’eau »
« l’ensemble des informations, des
systèmes informatiques, des
normes et standards, des accords
organisationnels, des ressources
humaines et communautés
nécessaires pour faciliter et
coordonner l’accès et le partage
des informations géographiques »
(Rajabifard et al., 2002)
Qu’est-ce qu’une IDG (infrastructure
de données géospatiales) ?
Principal objectif d’une IDG :
 permettre à toutes les informations de circuler librement entre les producteurs et les
utilisateurs, tout en garantissant leur qualité, pour une prise de décision plus efficace, pour une plus grande
productivité ou tout simplement pour les aider à accomplir leur mission dans les meilleures conditions, en
particulier en termes de coût, et avec une qualité de service accrue.
Ses missions :
 Mettre en œuvre une politique de soutien au développement de l’IDG et des services associés.
 Mettre en place des « cadres » pour l’accueil des données en vue d’une bonne interopérabilité des
systèmes [normes et spécifications communes].
 Disposer d’applications, de données et de services cohérents.
 Proposer des services pour un accès simple, partout, en tout temps et avantageux aux données, pour
faciliter leur utilisation et leur enrichissement.
 Atténuer les problèmes d’intégration [traiter les problèmes de formats] et proposer des contenus
homogénéisés.
 Accroitre l’utilisation des données et le nombre de lots de données accessibles.
 Simplifier les modalités et les conditions d’accès et d’utilisation [des données et des outils].
 Promouvoir les développements, notamment technologiques.
 Favoriser les partenariats.
L’IDG pourrait être la réponse au défi majeur du réseau des Observatoires sur l’eau en
coordonnant les actions, les investissements et les initiatives des différents échelons
territoriaux : local, départemental, régional, national et aussi européen.
Quels sont ses objectifs et missions
associées ?
Géocatalogue
WEB-SIG
-------------------
Visualiseur
cartographique
Site Web
Photothèque
Gestion de la
bibliographie
(référencée + grise)
Téléchargement
et/ou extraction
de données
Moteur
de
recherche
Administration
de L’IDG
(Installation /
Maintenance / Suivi
d’exploitation)
Monitoring
système +
Statistiques
Web
Stockage +
Archivage
Gestion des
droits d’accès
Traitement de
la donnée
VISUALISER,
PARTAGER,
ANIMER
GÉRER,
ADMINISTRER
IDG :
SYNTHÈSE DES FONCTIONNALITÉS
ATTENDUES
Poste client,
Tablette,
Smartphone…
IDG externe
WEB
Moissonnage,
WebSIG
L’IDG idéale dans ce contexte
Etat actuel
Fonctionnement selon un
modèle pyramidal,
avec un circuit d’information de type bottom up
Etat transitoire recherché
Etat final
Mise en place d’un modèle
coopératif
IDG et
Gouvernance
IDG et Organisation générale
14
Groupe utilisateurs
Administrateur(s) de
données Métier
Animateur(s) de la
communauté
Groupe
informaticiens
Réseau(x) Métier
Les applications au sein de l’IDG
A) Un géocatalogue : GeoNetwork
B) Un visualiseur : MapMint
Se concentrer sur les « fonctionnalités de base » en laissant la
possibilité à des développements ultérieurs :
Fonctionnalité de base proposées :
1) Catalogue de métadonnées
2) Visualisation de la donnée (sans téléchargement
possible)
Fonctionnalité à développer dans une seconde phase :
3) Stockage/Archivage
4) Accès aux données (téléchargement)
Les choix du collectif
• Géocatalogue : organisation d’un ensemble de
métadonnées sous la forme d’un recueil (BDD ou
autre) facilitant leur consultation et leur diffusion.
• Métadonnées : ensemble d’informations décrivant une
donnée, série de données ou plus globalement une
ressource.
 Métadonnées et géocatalogue sont des outils
complémentaires qui contribuent à améliorer la gestion
et l’administration des données au sein d’un collectif.
Qu’est-ce qu’un géocatalogue ?
- 2001 : élaboration d’un prototype de GN, à l’initiative de la FAO
- 2002 : création d’un 1er géocatalogue au sein de la Zabr
 MétaZabr
- 2006 : UNEP et FAO développent la 1ère version Open Source de GN
- 2007 : élaboration d’un géocatalogue au sein de l’UMR 5600
 MétaEVS, un clone de MétaZabr
- 2009 : changement de géocatalogue au profit de GN
 ElVIS
- 2010 :
- intégration des métadonnées de l’OSR et de l’OHM VR au sein
d’ElVIS
- la Zabr s’ouvre à GN
 MétaZabr2
- 2013 : création d’un nouveau service central de géocatalogage au niveau
de l’Inter-ZA + un formulaire de saisie (Cigal / Alsace)
- 2015 :
 création d’un service de géocatalogage au niveau du ROHM
 mise en place d’une fiche de saisie de métadonnée simplifiée au
niveau de l’UMR 5600 EVS
A) GeoNetwork : un géocatalogue
Open Source
BDD
POSTGRESQL
SERVEUR LINUX DEBIAN
SERVEUR WEB WINDOWS APACHE
SERVEUR D’APPLICATION WEB TOMCAT
APPLICATION JAVA
Template
XSL Indexation
Lucene
Jeeves
(BDD 
XML)
GeoNetwork : une architecture
http://elvis.ens-lyon.fr/geonetwork/srv/fr/main.home
GeoNetwork 3 : un fonctionnement
RECHERCHE
CONSULTATION
SAISIE
Formulaire d’édition
Interface de création
D’un nouvel enregistrement
VISUALISATION
D’UN POINT DE VUE TECHNIQUE
• Outil fonctionnel, version stabilisée : 10 ans d’existence
• Importante communauté d’utilisateurs/développeurs (GN + Géosource)
• Possibilité de gérer des groupes d’utilisateurs avec les droits associés (accès, consultation, saisie,
téléchargement…)
• Conforme aux normes et standards en vigueur (notamment INSPIRE, ISO 19115, Dublin Core) =>
interopérabilité des systèmes, moissonnage possible
• Possibilité d’intégrer des mots-clés (thesaurus / ontologie) => thésaurus commun au réseau à initier pour
plus de lisibilité
• GN v3 intègre un visualiseur (GeoServer), permet la création de formulaire adapté aux besoins, autorise
une meilleure lisibilité sur les producteurs/financeurs de données (logos pouvant être introduits)…
• Possibilité d’intégrer des données non géographiques (bibliographie)
D’UN POINT DE VUE HUMAIN
• Permet de dépasser la peur de certains chercheurs vis-à-vis de la diffusion de leurs données (peur du
prédateur + des chercheurs propriétaires(?))
• Afficher une vitrine représentative du foisonnement scientifique s’exerçant au sein du réseau
• Offre un meilleur partage de la donnée et donc plus de cohésion au sein du réseau
• Facilite l’accès à une information plus homogène, donc plus claire pour les utilisateurs
• Permet une prise en main plus aisée par les nouveaux arrivants du fait de l’existence de ces métadonnées
Les avantages de GN
• En l’état, multiples champs dont le signifié/signifiant n’est pas toujours
facile à comprendre par tous. GN reste difficile d’accès aux non-initiés.
• Nécessité de disposer d’une panoplie de spécialistes pour gérer
l’installation, la migration, la saisie (géomaticien, responsable BDD,
administrateur système réseau, architecte de système d’information…)
• Automatisation des montées de version ne fonctionne pas toujours : il
faut mettre les mains dans la base de données pour réaliser des
opérations manuellement (documentation et bugs)
Changements de projection, de formats ou plus largement connections à
différents outils (ou serveur) de géotraitement.
• Codé en Java : manque de réactivité
• Création de mots clés de recherche pas possible
- Déficit chronique de financements et de temps dévolu à la mise en forme et
au stockage des données
Les limites de GN
2009 : Installation d’ArcGis Server (Université de
Saint-Etienne).
2012 : constitution d’un cahier des charges pour
la mise en place d’une solution plus aboutie avec
le soutien de l’OSR et de l’OHM VR.
2013 : choix du prestataire, Cartogenic et sa
solution Open Source MapMint, repris depuis
par GeoLabs.
2015 : installation d’une VM Portal for ArcGIS
ainsi que d’ArcGIS Webadaptor (ENSL).
B) MapMint : un visualiseur Open
Source
MapMint : une architecture
http://mapmint.univ-st-etienne.fr/ui/public/GeoOSR
MapMint : une interface client
Un bilan mitigé pour MapMint
SES FORCES
- Des utilisateurs finaux qui apprécient l’outil (intégration graphique
agréable, navigation fluide, ergonomie et simplicité de l'interface)
- Des fonctionnalités avancées (calcul de profil, slider temps, création de
rapports automatisée…)
SES LIMITES
- L'interface privée est encore à perfectionner (manque de contrôle sur les
champs, manque de critères de tri)
- L’outil réalisé résulte de l’assemblage de différentes briques logicielles +
installations non automatisées, ni documentées  prestation
d'installation quasi obligatoire et maintenance lourde !!
- La communauté d'utilisateurs est trop réduite pour pouvoir s'entraider,
on ne peut donc compter que sur le support de l'éditeur qui n’est pas
« opérationnel »
- l'éditeur est une société unipersonnelle : risque quant à la pérennité du
projet
Une IDG en devenir…
Les Opportunités du Réseau
- Des collaborations, des moyens, des échanges au service de l’émergence d’outils
adaptés à la gestion de la donnée scientifique à référence spatiale
- Des échanges permettant de discuter du modèle et de l’opportunité des IDG dans
le monde de la recherche
Les Opportunités du Réseau
Des Perspectives
PEU D’ACTEURS. LES 1ERS ACTEURS SE CONNAISSENT, ILS SONT
ISSUS DE LA MÊME COMMUNAUTÉ
LE NOMBRE DE CONTRIBUTIONS AUGMENTE.
CELA ATTIRE DE NOUVEAUX UTILISATEURS.
Effet
IDG
Temps
LES COMMUNAUTÉS D’USAGERS SONT
MULTIPLES. ILS INFLUENT SUR LE SYSTÈME
DEPUIS LONGTEMPS. LE POTENTIEL DE MISE
EN RELATION EST ÉLEVÉ. L’EFFET DE L’IDG EST
MAXIMAL !
COMMENT PASSER DE L’ETAPE DE COLLABORATION (B)
A L’ETAPE D’INTELLIGENCE COLLECTIVE (D) ?
- Un réseau apte à supporter / accompagner / contribuer à l’évolution des pratiques
autour de ces nouveaux outils.
Merci de votre attention…

Contenu connexe

Tendances

Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOFOdile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
AssociationAF
 
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIA
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIAAtelier documentaire du chercheur à l'INRIA
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIA
ADBSAquidoc
 
Écologie numérique ou archiver le Développement durable
Écologie numérique ou archiver le Développement durableÉcologie numérique ou archiver le Développement durable
Écologie numérique ou archiver le Développement durable
AssociationAF
 
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
AssociationAF
 

Tendances (20)

Logiciel de gestion d'archives Mnesys - Guide d'utilisateur
Logiciel de gestion d'archives Mnesys - Guide d'utilisateurLogiciel de gestion d'archives Mnesys - Guide d'utilisateur
Logiciel de gestion d'archives Mnesys - Guide d'utilisateur
 
Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digit...
Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digit...Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digit...
Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digit...
 
Gérer et diffuser ses données: principes et bonnes pratiques
Gérer et diffuser ses données: principes et bonnes pratiquesGérer et diffuser ses données: principes et bonnes pratiques
Gérer et diffuser ses données: principes et bonnes pratiques
 
Le projet du SCD de Nice: une approche globale des données de la recherche
Le projet du SCD de Nice: une approche globale des données de la rechercheLe projet du SCD de Nice: une approche globale des données de la recherche
Le projet du SCD de Nice: une approche globale des données de la recherche
 
Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOFOdile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
Odile Gaultier Voituriez et Diego Antolinos-Basso_La sondothèque du CEVIPOF
 
Ohresser
OhresserOhresser
Ohresser
 
Presentation demat bordeaux
Presentation demat bordeauxPresentation demat bordeaux
Presentation demat bordeaux
 
Data sprint des archives
Data sprint  des archives   Data sprint  des archives
Data sprint des archives
 
DÉCALCQ : archives scientifiques et environnement de recherche en SHS
DÉCALCQ : archives scientifiques et environnement de recherche en SHSDÉCALCQ : archives scientifiques et environnement de recherche en SHS
DÉCALCQ : archives scientifiques et environnement de recherche en SHS
 
Jabes 2011 - Sessions parallèles : Retours d'expériences innovantes - " ISIDO...
Jabes 2011 - Sessions parallèles : Retours d'expériences innovantes - " ISIDO...Jabes 2011 - Sessions parallèles : Retours d'expériences innovantes - " ISIDO...
Jabes 2011 - Sessions parallèles : Retours d'expériences innovantes - " ISIDO...
 
L'ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynami...
L'ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynami...L'ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynami...
L'ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynami...
 
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIA
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIAAtelier documentaire du chercheur à l'INRIA
Atelier documentaire du chercheur à l'INRIA
 
Jabes 2021 - 26 ans après la création de l'Abes
Jabes 2021 - 26 ans après la création de l'AbesJabes 2021 - 26 ans après la création de l'Abes
Jabes 2021 - 26 ans après la création de l'Abes
 
Écologie numérique ou archiver le Développement durable
Écologie numérique ou archiver le Développement durableÉcologie numérique ou archiver le Développement durable
Écologie numérique ou archiver le Développement durable
 
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
EDITIC à l'université François Rabelais de Tours : bilan d'étape d'un projet ...
 
JABES 2017 - GIS CollEX-Persée : point d'étape
JABES 2017 - GIS CollEX-Persée : point d'étapeJABES 2017 - GIS CollEX-Persée : point d'étape
JABES 2017 - GIS CollEX-Persée : point d'étape
 
#AAFSaintÉ19 : Archives et protection des données : outils et résultats de la...
#AAFSaintÉ19 : Archives et protection des données : outils et résultats de la...#AAFSaintÉ19 : Archives et protection des données : outils et résultats de la...
#AAFSaintÉ19 : Archives et protection des données : outils et résultats de la...
 
Étude comparative sur la valorisation du big data pour les contenus audiovisuels
Étude comparative sur la valorisation du big data pour les contenus audiovisuelsÉtude comparative sur la valorisation du big data pour les contenus audiovisuels
Étude comparative sur la valorisation du big data pour les contenus audiovisuels
 
Jeaes gip silpc - poc
Jeaes   gip silpc - pocJeaes   gip silpc - poc
Jeaes gip silpc - poc
 
JABES 2015 - Convergences EAD : ourils, référentiels, interopérabilité / Jea...
JABES 2015 -  Convergences EAD : ourils, référentiels, interopérabilité / Jea...JABES 2015 -  Convergences EAD : ourils, référentiels, interopérabilité / Jea...
JABES 2015 - Convergences EAD : ourils, référentiels, interopérabilité / Jea...
 

Similaire à Kristell MICHEL : Une IDG au service des Observatoires sur l’eau: retour d'expérience sur 8 années de co-construction

Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
infoclio.ch
 
Le pôle thématique surfaces continentales THEIA
Le pôle thématique surfaces continentales THEIALe pôle thématique surfaces continentales THEIA
Le pôle thématique surfaces continentales THEIA
ACSG - Section Montréal
 
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériencesDatalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
SemWebPro
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
olivier
 

Similaire à Kristell MICHEL : Une IDG au service des Observatoires sur l’eau: retour d'expérience sur 8 années de co-construction (20)

Mettre en pratique les recommandations sur les archives ouvertes de nouvelle ...
Mettre en pratique les recommandations sur les archives ouvertes de nouvelle ...Mettre en pratique les recommandations sur les archives ouvertes de nouvelle ...
Mettre en pratique les recommandations sur les archives ouvertes de nouvelle ...
 
Approche pour la constitution et la mise en oeuvre des systèmes d'information...
Approche pour la constitution et la mise en oeuvre des systèmes d'information...Approche pour la constitution et la mise en oeuvre des systèmes d'information...
Approche pour la constitution et la mise en oeuvre des systèmes d'information...
 
Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
Stéphane Pouyllau (CNRS) - ISIDORE : plateforme d’accès unifié aux données de...
 
Presentation entrepot polescience-v73-ssbonus
Presentation entrepot polescience-v73-ssbonusPresentation entrepot polescience-v73-ssbonus
Presentation entrepot polescience-v73-ssbonus
 
Indigeo, une infrastructure de données spatiales dédiée à la recherche et l’o...
Indigeo, une infrastructure de données spatiales dédiée à la recherche et l’o...Indigeo, une infrastructure de données spatiales dédiée à la recherche et l’o...
Indigeo, une infrastructure de données spatiales dédiée à la recherche et l’o...
 
Le pôle thématique surfaces continentales THEIA
Le pôle thématique surfaces continentales THEIALe pôle thématique surfaces continentales THEIA
Le pôle thématique surfaces continentales THEIA
 
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériencesDatalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
Datalift, une plateforme Linked Data, Retour d'expériences
 
Entrepôt de données ouvertes IRD. Un service en ligne pour l’ouverture et le ...
Entrepôt de données ouvertes IRD. Un service en ligne pour l’ouverture et le ...Entrepôt de données ouvertes IRD. Un service en ligne pour l’ouverture et le ...
Entrepôt de données ouvertes IRD. Un service en ligne pour l’ouverture et le ...
 
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
De la recherche d'information aux pratiques scientifiques : vers de nouveaux ...
 
Cersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutionsCersic: culture informationnelle et institutions
Cersic: culture informationnelle et institutions
 
Les actualités de l'information géographique
Les actualités de l'information géographiqueLes actualités de l'information géographique
Les actualités de l'information géographique
 
Catalogage de données : notions enjeux et initiatives
Catalogage de données : notions enjeux et initiativesCatalogage de données : notions enjeux et initiatives
Catalogage de données : notions enjeux et initiatives
 
Presentation jeudistv2
Presentation jeudistv2Presentation jeudistv2
Presentation jeudistv2
 
ontologie de capteurs
ontologie de capteursontologie de capteurs
ontologie de capteurs
 
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
 
Open Mining Infratsructure for TExt & Data : une infrastructure text-mining a...
Open Mining Infratsructure for TExt & Data : une infrastructure text-mining a...Open Mining Infratsructure for TExt & Data : une infrastructure text-mining a...
Open Mining Infratsructure for TExt & Data : une infrastructure text-mining a...
 
OpenMinTeD - Une infrastructure text-mining au service des scientifiques
OpenMinTeD - Une infrastructure text-mining au service des scientifiquesOpenMinTeD - Une infrastructure text-mining au service des scientifiques
OpenMinTeD - Une infrastructure text-mining au service des scientifiques
 
Mc jacquemot piv2017_c
Mc jacquemot piv2017_cMc jacquemot piv2017_c
Mc jacquemot piv2017_c
 
9 30 fandre-dist_cnrs_piv_2017
9 30 fandre-dist_cnrs_piv_20179 30 fandre-dist_cnrs_piv_2017
9 30 fandre-dist_cnrs_piv_2017
 
Jabes 2012 - Session plénière "L'Abes, à la croisée des chemins"
Jabes 2012 - Session plénière "L'Abes, à la croisée des chemins"Jabes 2012 - Session plénière "L'Abes, à la croisée des chemins"
Jabes 2012 - Session plénière "L'Abes, à la croisée des chemins"
 

Plus de kmichel69

Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
kmichel69
 
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
kmichel69
 

Plus de kmichel69 (15)

Les données tridimensionnelles en géomorphologie fluviale: K.Michel
Les données tridimensionnelles en géomorphologie fluviale: K.MichelLes données tridimensionnelles en géomorphologie fluviale: K.Michel
Les données tridimensionnelles en géomorphologie fluviale: K.Michel
 
VilO3D: Scénariser la fabrique urbaine en 3D. H.Mathian, S.Servigne, A-S Clém...
VilO3D: Scénariser la fabrique urbaine en 3D. H.Mathian, S.Servigne, A-S Clém...VilO3D: Scénariser la fabrique urbaine en 3D. H.Mathian, S.Servigne, A-S Clém...
VilO3D: Scénariser la fabrique urbaine en 3D. H.Mathian, S.Servigne, A-S Clém...
 
RêVeRIES: retour sur les protocoles participatif pour compter les arbres, Ol...
 RêVeRIES: retour sur les protocoles participatif pour compter les arbres, Ol... RêVeRIES: retour sur les protocoles participatif pour compter les arbres, Ol...
RêVeRIES: retour sur les protocoles participatif pour compter les arbres, Ol...
 
Véléval : retours d'expériences sur les protocoles d'enquêtes. Matthieu Adam ...
Véléval : retours d'expériences sur les protocoles d'enquêtes. Matthieu Adam ...Véléval : retours d'expériences sur les protocoles d'enquêtes. Matthieu Adam ...
Véléval : retours d'expériences sur les protocoles d'enquêtes. Matthieu Adam ...
 
Graphes paysagers- Xavier Girardet
Graphes paysagers- Xavier GirardetGraphes paysagers- Xavier Girardet
Graphes paysagers- Xavier Girardet
 
Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
Pauline DUSSEUX : Exploitation de séries temporelles d'images satellites à ha...
 
Lise VAUDOR : Analyser les séries temporelles à diverses échelles par les tra...
Lise VAUDOR : Analyser les séries temporelles à diverses échelles par les tra...Lise VAUDOR : Analyser les séries temporelles à diverses échelles par les tra...
Lise VAUDOR : Analyser les séries temporelles à diverses échelles par les tra...
 
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
Florent RENARD : Influence de la topographie et de l’occupation du sol sur la...
 
Xavier BRIOTTET : Activités sur l'ensemble du domaine optique (0.4-12 µm)
Xavier BRIOTTET : Activités sur l'ensemble du domaine optique (0.4-12 µm)Xavier BRIOTTET : Activités sur l'ensemble du domaine optique (0.4-12 µm)
Xavier BRIOTTET : Activités sur l'ensemble du domaine optique (0.4-12 µm)
 
Laurent BEAUGUITTE : L'analyse des réseaux sociaux pour les géographes
Laurent BEAUGUITTE : L'analyse des réseaux sociaux pour les géographesLaurent BEAUGUITTE : L'analyse des réseaux sociaux pour les géographes
Laurent BEAUGUITTE : L'analyse des réseaux sociaux pour les géographes
 
Roman joliveau
Roman joliveauRoman joliveau
Roman joliveau
 
Compte-rendu de session
Compte-rendu de sessionCompte-rendu de session
Compte-rendu de session
 
Olivier BARGE : Cerf-volant et photogrammétrie pour l'archéologie
Olivier BARGE : Cerf-volant et photogrammétrie pour l'archéologieOlivier BARGE : Cerf-volant et photogrammétrie pour l'archéologie
Olivier BARGE : Cerf-volant et photogrammétrie pour l'archéologie
 
Adrien MICHEZ : Gestion des 12 000 km de bandes riveraines en Wallonie
Adrien MICHEZ : Gestion des 12 000 km de bandes riveraines en WallonieAdrien MICHEZ : Gestion des 12 000 km de bandes riveraines en Wallonie
Adrien MICHEZ : Gestion des 12 000 km de bandes riveraines en Wallonie
 
Gaëtan CURT : Photogrammétrie rapprochée
Gaëtan CURT : Photogrammétrie rapprochéeGaëtan CURT : Photogrammétrie rapprochée
Gaëtan CURT : Photogrammétrie rapprochée
 

Kristell MICHEL : Une IDG au service des Observatoires sur l’eau: retour d'expérience sur 8 années de co-construction

  • 1. Une IDG au service des Observatoires sur l’eau : Retour d’expérience sur 8 années de co-construction Jeudi 21 Janvier 2016 - ENS de Lyon Kristell MICHEL UMR 5600 Environnement Ville Société Plateforme ISIG (Imagerie et Systèmes d’information Géographique) Contributeurs : Aurélie Antonio, Anne Clémens, Guillaume Fantino, Didier Graillot et son équipe, Hervé Piégay, Christine Mouquet-Noppe, Guillaume Roussel, Dad Roux, le collectif OGIIS, le collectif ISIG… Séminaire « Plateformes d’échanges d’information géographique scientifique : retours d’expériences »
  • 2. LES ENTRÉES - Le réseau des « Observatoires sur l’eau » - IDG et Observatoires LES PLATS - Géocatalogue(s) - Visualiseur(s) LE DESSERT DU MOMENT - La farandole de sucrés-salés
  • 3. Le Réseau des « Observatoires sur l’eau »
  • 4. Vous avez dit « Observatoires » ?? DU GÉNÉRAL… • Les entités considérées dans le cas présent sont des Observatoires scientifiques : ils nécessitent la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire se devant d’apporter une vision globale des problématiques, d’être force de propositions et pouvant apporter une expertise sur des sujets à la fois sectoriels et transversaux. • Un observatoire est un dispositif pour suivre l’évolution d’un phénomène ou d’une portion de territoire dans le temps et dans l’espace. • Les Observatoires sont adossés par leur déploiement technologique à une IDG ; ils ambitionnent en effet de rassembler des lots d’informations utiles à l’analyse du fonctionnement et de l’évolution à long terme. AU PARTICULIER • Les Observatoires sur l’eau (Zabr, OSR, OHM VR…) cherchent à valoriser les informations existantes sur le bassin du Rhône, le fleuve et sur ses affluents ; ceux-ci abordent des aspects environnementaux, sociaux, économiques… • Pour le moment, ce réseau n’a pas d’existence reconnu. Ce sont plutôt des entités qui échangent ± moins. • 3 missions principales pour chacun de ces « observatoires » :  un lieu de synthèse  un lieu d’échanges d’expériences entre les différents acteurs  un lieu d’innovation et d’expertise
  • 5. UMR 5600 InterZA (13 ZA) LabEX DRIIHM (10 OHM) ZABR OHM LM ZAL OHM BMPOHM VR OHM… ZAS ZAM…ZAA Drôme OSROTHUOLAZH OBSERVATOIRESSITES ATELIERS Arc Isère …Ardière RhonEco TGIR Huma- Num UMS BBEES RBDD DIPEE CC IN2P3 Niveau National Niveau Régional Niveau Local Des Dispositifs interconnectés
  • 7. Quelques enjeux identifiés • Mettre en valeur une masse de données scientifiques sous- valorisée • Aider à la production de nouvelles connaissances: – en favorisant l’interdisciplinarité et la « fécondation croisée des sciences », – en offrant un lieu où la mise en relation des données est facilitée, où les usages de la donnée peuvent être différents de ceux pour quoi ils ont été créés, – en proposant des outils, services et/ou méthodes contribuant à toujours plus d’échange et favorables à une co-production de données.
  • 8. IDG et « Observatoires sur l’eau »
  • 9. « l’ensemble des informations, des systèmes informatiques, des normes et standards, des accords organisationnels, des ressources humaines et communautés nécessaires pour faciliter et coordonner l’accès et le partage des informations géographiques » (Rajabifard et al., 2002) Qu’est-ce qu’une IDG (infrastructure de données géospatiales) ?
  • 10. Principal objectif d’une IDG :  permettre à toutes les informations de circuler librement entre les producteurs et les utilisateurs, tout en garantissant leur qualité, pour une prise de décision plus efficace, pour une plus grande productivité ou tout simplement pour les aider à accomplir leur mission dans les meilleures conditions, en particulier en termes de coût, et avec une qualité de service accrue. Ses missions :  Mettre en œuvre une politique de soutien au développement de l’IDG et des services associés.  Mettre en place des « cadres » pour l’accueil des données en vue d’une bonne interopérabilité des systèmes [normes et spécifications communes].  Disposer d’applications, de données et de services cohérents.  Proposer des services pour un accès simple, partout, en tout temps et avantageux aux données, pour faciliter leur utilisation et leur enrichissement.  Atténuer les problèmes d’intégration [traiter les problèmes de formats] et proposer des contenus homogénéisés.  Accroitre l’utilisation des données et le nombre de lots de données accessibles.  Simplifier les modalités et les conditions d’accès et d’utilisation [des données et des outils].  Promouvoir les développements, notamment technologiques.  Favoriser les partenariats. L’IDG pourrait être la réponse au défi majeur du réseau des Observatoires sur l’eau en coordonnant les actions, les investissements et les initiatives des différents échelons territoriaux : local, départemental, régional, national et aussi européen. Quels sont ses objectifs et missions associées ?
  • 11. Géocatalogue WEB-SIG ------------------- Visualiseur cartographique Site Web Photothèque Gestion de la bibliographie (référencée + grise) Téléchargement et/ou extraction de données Moteur de recherche Administration de L’IDG (Installation / Maintenance / Suivi d’exploitation) Monitoring système + Statistiques Web Stockage + Archivage Gestion des droits d’accès Traitement de la donnée VISUALISER, PARTAGER, ANIMER GÉRER, ADMINISTRER IDG : SYNTHÈSE DES FONCTIONNALITÉS ATTENDUES Poste client, Tablette, Smartphone… IDG externe WEB Moissonnage, WebSIG L’IDG idéale dans ce contexte
  • 12. Etat actuel Fonctionnement selon un modèle pyramidal, avec un circuit d’information de type bottom up Etat transitoire recherché Etat final Mise en place d’un modèle coopératif IDG et Gouvernance
  • 13. IDG et Organisation générale 14 Groupe utilisateurs Administrateur(s) de données Métier Animateur(s) de la communauté Groupe informaticiens Réseau(x) Métier
  • 14. Les applications au sein de l’IDG A) Un géocatalogue : GeoNetwork B) Un visualiseur : MapMint
  • 15. Se concentrer sur les « fonctionnalités de base » en laissant la possibilité à des développements ultérieurs : Fonctionnalité de base proposées : 1) Catalogue de métadonnées 2) Visualisation de la donnée (sans téléchargement possible) Fonctionnalité à développer dans une seconde phase : 3) Stockage/Archivage 4) Accès aux données (téléchargement) Les choix du collectif
  • 16. • Géocatalogue : organisation d’un ensemble de métadonnées sous la forme d’un recueil (BDD ou autre) facilitant leur consultation et leur diffusion. • Métadonnées : ensemble d’informations décrivant une donnée, série de données ou plus globalement une ressource.  Métadonnées et géocatalogue sont des outils complémentaires qui contribuent à améliorer la gestion et l’administration des données au sein d’un collectif. Qu’est-ce qu’un géocatalogue ?
  • 17. - 2001 : élaboration d’un prototype de GN, à l’initiative de la FAO - 2002 : création d’un 1er géocatalogue au sein de la Zabr  MétaZabr - 2006 : UNEP et FAO développent la 1ère version Open Source de GN - 2007 : élaboration d’un géocatalogue au sein de l’UMR 5600  MétaEVS, un clone de MétaZabr - 2009 : changement de géocatalogue au profit de GN  ElVIS - 2010 : - intégration des métadonnées de l’OSR et de l’OHM VR au sein d’ElVIS - la Zabr s’ouvre à GN  MétaZabr2 - 2013 : création d’un nouveau service central de géocatalogage au niveau de l’Inter-ZA + un formulaire de saisie (Cigal / Alsace) - 2015 :  création d’un service de géocatalogage au niveau du ROHM  mise en place d’une fiche de saisie de métadonnée simplifiée au niveau de l’UMR 5600 EVS A) GeoNetwork : un géocatalogue Open Source
  • 18. BDD POSTGRESQL SERVEUR LINUX DEBIAN SERVEUR WEB WINDOWS APACHE SERVEUR D’APPLICATION WEB TOMCAT APPLICATION JAVA Template XSL Indexation Lucene Jeeves (BDD  XML) GeoNetwork : une architecture http://elvis.ens-lyon.fr/geonetwork/srv/fr/main.home
  • 19. GeoNetwork 3 : un fonctionnement RECHERCHE CONSULTATION SAISIE Formulaire d’édition Interface de création D’un nouvel enregistrement VISUALISATION
  • 20. D’UN POINT DE VUE TECHNIQUE • Outil fonctionnel, version stabilisée : 10 ans d’existence • Importante communauté d’utilisateurs/développeurs (GN + Géosource) • Possibilité de gérer des groupes d’utilisateurs avec les droits associés (accès, consultation, saisie, téléchargement…) • Conforme aux normes et standards en vigueur (notamment INSPIRE, ISO 19115, Dublin Core) => interopérabilité des systèmes, moissonnage possible • Possibilité d’intégrer des mots-clés (thesaurus / ontologie) => thésaurus commun au réseau à initier pour plus de lisibilité • GN v3 intègre un visualiseur (GeoServer), permet la création de formulaire adapté aux besoins, autorise une meilleure lisibilité sur les producteurs/financeurs de données (logos pouvant être introduits)… • Possibilité d’intégrer des données non géographiques (bibliographie) D’UN POINT DE VUE HUMAIN • Permet de dépasser la peur de certains chercheurs vis-à-vis de la diffusion de leurs données (peur du prédateur + des chercheurs propriétaires(?)) • Afficher une vitrine représentative du foisonnement scientifique s’exerçant au sein du réseau • Offre un meilleur partage de la donnée et donc plus de cohésion au sein du réseau • Facilite l’accès à une information plus homogène, donc plus claire pour les utilisateurs • Permet une prise en main plus aisée par les nouveaux arrivants du fait de l’existence de ces métadonnées Les avantages de GN
  • 21. • En l’état, multiples champs dont le signifié/signifiant n’est pas toujours facile à comprendre par tous. GN reste difficile d’accès aux non-initiés. • Nécessité de disposer d’une panoplie de spécialistes pour gérer l’installation, la migration, la saisie (géomaticien, responsable BDD, administrateur système réseau, architecte de système d’information…) • Automatisation des montées de version ne fonctionne pas toujours : il faut mettre les mains dans la base de données pour réaliser des opérations manuellement (documentation et bugs) Changements de projection, de formats ou plus largement connections à différents outils (ou serveur) de géotraitement. • Codé en Java : manque de réactivité • Création de mots clés de recherche pas possible - Déficit chronique de financements et de temps dévolu à la mise en forme et au stockage des données Les limites de GN
  • 22. 2009 : Installation d’ArcGis Server (Université de Saint-Etienne). 2012 : constitution d’un cahier des charges pour la mise en place d’une solution plus aboutie avec le soutien de l’OSR et de l’OHM VR. 2013 : choix du prestataire, Cartogenic et sa solution Open Source MapMint, repris depuis par GeoLabs. 2015 : installation d’une VM Portal for ArcGIS ainsi que d’ArcGIS Webadaptor (ENSL). B) MapMint : un visualiseur Open Source
  • 23. MapMint : une architecture http://mapmint.univ-st-etienne.fr/ui/public/GeoOSR
  • 24. MapMint : une interface client
  • 25. Un bilan mitigé pour MapMint SES FORCES - Des utilisateurs finaux qui apprécient l’outil (intégration graphique agréable, navigation fluide, ergonomie et simplicité de l'interface) - Des fonctionnalités avancées (calcul de profil, slider temps, création de rapports automatisée…) SES LIMITES - L'interface privée est encore à perfectionner (manque de contrôle sur les champs, manque de critères de tri) - L’outil réalisé résulte de l’assemblage de différentes briques logicielles + installations non automatisées, ni documentées  prestation d'installation quasi obligatoire et maintenance lourde !! - La communauté d'utilisateurs est trop réduite pour pouvoir s'entraider, on ne peut donc compter que sur le support de l'éditeur qui n’est pas « opérationnel » - l'éditeur est une société unipersonnelle : risque quant à la pérennité du projet
  • 26. Une IDG en devenir…
  • 27. Les Opportunités du Réseau - Des collaborations, des moyens, des échanges au service de l’émergence d’outils adaptés à la gestion de la donnée scientifique à référence spatiale
  • 28. - Des échanges permettant de discuter du modèle et de l’opportunité des IDG dans le monde de la recherche Les Opportunités du Réseau
  • 29. Des Perspectives PEU D’ACTEURS. LES 1ERS ACTEURS SE CONNAISSENT, ILS SONT ISSUS DE LA MÊME COMMUNAUTÉ LE NOMBRE DE CONTRIBUTIONS AUGMENTE. CELA ATTIRE DE NOUVEAUX UTILISATEURS. Effet IDG Temps LES COMMUNAUTÉS D’USAGERS SONT MULTIPLES. ILS INFLUENT SUR LE SYSTÈME DEPUIS LONGTEMPS. LE POTENTIEL DE MISE EN RELATION EST ÉLEVÉ. L’EFFET DE L’IDG EST MAXIMAL ! COMMENT PASSER DE L’ETAPE DE COLLABORATION (B) A L’ETAPE D’INTELLIGENCE COLLECTIVE (D) ? - Un réseau apte à supporter / accompagner / contribuer à l’évolution des pratiques autour de ces nouveaux outils.
  • 30. Merci de votre attention…