Réseaux sociaux et recherche 
d’emploi
Introduction 
2 
1 . PRESENTATION 
2 . POURQUOI CETTE THEMATIQUE ? 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux...
3 
Présentation 
 Alexandra Ivacheff : 
 Mes études : 
 Diplomée de Sciences Po Aix en 2000. 
 Diplomée d’un Master de...
4 
Pourquoi cette 
thématique ? 
 C’est un sujet intergénérationnel. 
 Qui touche tout le monde à un 
moment ou à un aut...
I. L’Homme est un animal social 
5 
1 . L ’ E M E R G E N C E DES RESEAUX SOCIAUX 
DANS UN MONDE NUMERIQUE ET MOBILE. 
2 ....
6 
Chronologie 
Source : Copyblogger 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recher...
7 
Statistiques 
Source : WeAreSocial- 
Octobre 2014 
 L’usage du Digital aujourd’hui : 
Réseau Excellence – Conférence s...
8 
Statistiques 
Source : Domo 
 Que se passe t il sur le Web en 60s ? 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux so...
9 
Statistiques 
Source : WeAreSocial- 
2014 
 Internet en France en 2014 : 
Réseau Excellence – Conférence sur les résea...
Statistiques 
Source : Azetone.com 
 La mobilité en France en 2014 : 
10 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux ...
Statistiques 
Source : Azetone.com 
 La mobilité en France en 2014 : 
11 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux ...
12 
Définition 
=> Le contenu produit 
et transmis est au coeur 
de la notion de reseau 
social. 
 Réseaux sociaux (Wikip...
13 
Définition 
Source : 
Blog.aysoon.com 
 Au coeur du Web 2.0 : 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux...
 Rappels sur la notion 
de réseau : 
 Loi des 1% des medias 
participatifs : 
 1% produisent 
 10% interagissent 
 89...
 Quel est l’objectif d’un réseau social ? 
15 
Définition 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la r...
16 
Etat des lieux 
Source : 
Mediassociaux.fr 
 Panorama des média sociaux en 2014 : 
Réseau Excellence – Conférence sur...
17 
Etat des lieux 
Source : 
Fredcavazza.com 
 Quelles sont les spécificités de 
chaque réseau ? 
Réseau Excellence – Co...
 Les réseaux sociaux expliqués avec 
humour, par Frédéric Therrien : 
18 
Définition 
Réseau Excellence – Conférence sur ...
19 
Statistiques 
Source : WeAreSocial- 
Octobre 2014 
 L’usage des réseaux sociaux : 
Le nombre d’utilisateurs actifs pa...
Focus 
20 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
Focus 
21 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
Focus 
22 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
Focus 
23 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
Focus 
300 
24 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 
sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
25 
Statistiques 
Observatoire IFOP des 
réseaux sociaux – 2013 
 Top 3 de la notoriété des réseaux 
sociaux : 
Facebook,...
26 
Statistiques 
Observatoire IFOP des 
reseaux sociaux – 2013 
 Top 25 : 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseau...
27 
Statistiques 
Observatoire IFOP des 
reseaux sociaux – 2013 
 L’inscription sur les réseaux sociaux : 
top 5 par popu...
28 
Statistiques 
Observatoire IFOP des 
reseaux sociaux – 2013 
 La fréquence de connexion aux 
réseaux sociaux : 
Résea...
29 
Statistiques 
Observatoire IFOP des 
reseaux sociaux – 2013 
 L’ évolution du temps consacré aux 
différentes activit...
II. Evolution des pratiques liées 
à la recherche d’emploi 
30 
1 . ETATS DES LIEUX 
2 . LES NOUVELLES PRATIQUES DES RECRU...
31 
Etat des lieux 
Source : Pole Emploi – 
octobre 2014 
 Le chômage en France : 
Réseau Excellence – Conférence sur les...
32 
Statistiques 
Source : Mediametrie / 
Netratings 
 Classement des sites d’emploi : 
 En février 2013, plus de 13,4 m...
33 
Etat des lieux du 
recrutement sur 
les réseaux 
sociaux 
Source : Enquete 
RegionsJob - 2013 
 Les sites emploi rest...
34 
Etat des lieux du 
recrutement sur 
les réseaux 
sociaux 
Source : Enquete 
RegionsJob - 2013 
 L’identité numérique ...
35 
Etat des lieux du 
recrutement sur 
les réseaux 
sociaux 
Source : Enquete 
RegionsJob - 2013 
 Quelle efficacité des...
36 
Etat des lieux du 
recrutement sur 
les réseaux 
sociaux 
Source : Enquete 
RegionsJob - 2013 
 Quels profils sont re...
37 
Et côté 
candidats ? 
 Le profil professionnel en ligne, un 
passage obligé : 
 “Disposez-vous d’un profil professio...
 1 internaute sur 3 publie du contenu 
professionnel en ligne : 
 Mettez-vous en ligne du contenu pour mettre 
en valeur...
 Les réseaux sont des sources 
d’information sur les entreprises pour les 
candidats, mais peu d’intéractions : 
 Etes-v...
40 
Mutation 
 Le “Job Choc”, ou la mutation du 
marché du travail : 
 Harry Dent souligne dès 1994 l’impact 
de la loi ...
41 
Mutation 
 Les clés pour aborder cette mutation : 
 Tous infopreneurs 
 Etre créatif 
 Etre systematique 
 Etre c...
42 
Tendance 
Source : JOB 2.0 
 Du e-recrutement au recrutement 2.0 : 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux so...
43 
Exemple 
Mutation 
 Exemple d’un patron 2.0 passant une annonce : 
« Aujourd’hui, il me faut faire ce constat : je do...
44 
Exemple 
Mutation 
 Exemple d’une campagne de e-recrutement : 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux...
45 
Exemple 
Mutation 
 En moins de 24h sur mon fil LinkedIn: 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre ...
46 
Tendance 
Source : étude wiktik - 
mai 2012 
 Vers une nouvelle relation 
recruteur / recruté : 
 le lien de subordi...
47 
Et après-demain 
? 
 Le recrutement 3.0, vers plus de 
qualitatif ? 
 Pas de révolution technologique 
annoncée, 
 ...
III. De l’e-reputation au 
Personal Branding 
48 
1 . L ’ E -REPUTATION 
2 . ALLER PLUS LOIN : LE PERSONAL BRANDING 
3 . E...
49 
Définition 
 E-reputation (Wikipedia) : 
L'e-réputation est la réputation, l’opinion 
commune (informations, avis, éc...
50 
Définition 
Source : 
Fredcavazza.net 
 L’Identité Numérique : 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociau...
51 
Méthode 
 5 étapes pour faire le point sur 
son e-reputation : 
 Vérifiez ce qui se dit sur vous 
 Faites du ménage...
52 
Méthode 
 Pourquoi aller sur les réseaux 
sociaux ? 
"Avoir des connaissances sans les 
partager, c'est se mettre au ...
53 
Méthode 
 Où aller sur les reseaux sociaux ? 
 Quels sont mes objectifs ? 
 Faire de la veille métier et/ou 
concur...
54 
Méthode 
 Choisir une combinaison de réseaux 
adaptée à ses objectifs : 
Réseau Excellence – Conférence sur les résea...
55 
Méthode 
Source : Easel.ly 
 Dans la pratique ... 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la reche...
56 
Méthode 
 Pourquoi créer un profil sur un 
RSP (Réseau Social 
Professionnel) ? 
 Exister sur le web et se présenter...
57 
Méthode 
 Développer son réseau ! 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – ...
58 
Méthode 
 Comment utiliser un RSP ? 
 Trouver qui peut vous être utile dans votre réseau 
dans la recherche d’un job...
59 
Méthode 
 5 erreurs à éviter : 
 Accumuler les contacts sans stratégie, 
 Oublier de mettre à jour ses profils en 
...
60 
Méthode 
Source : Blog-emploi.com 
 Réseaux réels et réseaux virtuels, 
des atouts complémentaires : 
 Les réseaux a...
61 
Conseils 
d’expert 
Source : Jean- 
Christophe Anna 
 Conseils : 
« Les réseaux sociaux type Viadeo ou LinkedIn sont ...
62 
Définition 
 Personal Branding (Wikipedia) : 
« Le marketing personnel exprime le 
fait de créer et de gérer sa propr...
63 
Définition 
. 
 Son objectif ? 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP...
64 
Rappels 
Source : INSEE 
 Mais qu’est ce qu’une marque ? 
 Définition : “Au sens de la propriété 
industrielle, la m...
65 
Méthode 
 Les méthode du Personal Branding : 
 Une démarche de réflexion sur “soi” ( Qui 
suis-je ? Où vais-je ?) 
...
66 
Méthode 
 Quels sont les éléments 
constitutifs de ma marque 
personnelle ? 
 Mon parcours 
 Mon objectif professio...
67 
Exemple 
 Un exemple de Personal Branding 
réussi : Michel-Edouard Leclerc 
 Les clés du succès : 
 Une personnalit...
68 
Exemple 
 Un autre exemple : David Beckham 
 Un joueur talentueux et beau gosse. 
 Une femme, ex-Spice girl mais vé...
69 
Exemple 
 Les limites ? Le cas Steeve Jobs 
 Un credo : ergonomie / design / 
simplicité + des innovations 
technolo...
MERCI ! 
Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP 4 Novembre 2014 
Aix
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Réseaux sociaux et recherche d’emploi

2 732 vues

Publié le

"Reseaux sociaux et recherche d'emploi"
Dans le difficile marathon qu'est devenue la recherche d'emploi, et si les reseaux sociaux etaient devenus de nouveaux allies ? Apres un etat des lieux des reseaux sociaux en France, nous verrons quelles sont les pratiques qui se developpent a la fois cote recruteurs et cote chercheurs d'emploi. Quels sont les reels enjeux de la e-reputation ?

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 732
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
63
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Pourquoi traiter ce sujet dans le cadre des conferences du Reseau Excellence ? Parce que c’est un sujet intergenerationnel, qui touche desormais tous les actifs : etudiants, jeunes diplomes, ou diplomes plus anciens comme c’est mon cas. En effet, le temps ou l’on pouvait faire toute sa carriere professionnelle au sein d’une seule et meme entreprise est revolu. Les actifs sont amenes a changer regulierement de poste au gre de leur mobilite ou des aleas economiques des entreprises.
    Tel a ete mon cas puisque la societe qui m’employait a ferme ses bureaux a Aix en Juin pour raison ecomnomiques, je me suis donc retrouvee directement confrontee a cette problematique.
    Cela a ete pour moi l’occasion de me poser la question de l’utilite des reseaux sociaux dans le cadre de la recherche d’emploi, reseaux que je connais bien par ailleurs car maintenant au coeur de tout dispositif de communication digitale des marques. Je vais essayer de vous faire partager le fruit de mes recherches et de mon analyse quand a l’utilite des reseaux sociaux dans la recherche d’emploi.
    N’hesitez pas a intervenir ou poser des questions tout au long de la presentation. Elle sera par ailleurs suivie d’une seance de questions / reponses.
  • L’homme est un animal social depuis toujours, mais les evolutions technonologiques, les smartphones, le web 2.0, l’emergeance des reseaux sociaux ont accelere depuis une petite dizaine d’annees ce phenomene. Nous allons faire le point sur l’avenement des reseaux sociaux dans un monde definitivement numerique et mobile, avant de passer en revu les principaux reseaux sociaux et leur utilisation
  • Cette infographie retrace rapidement l’histoire du web et de l’emergence des reseaux sociaux :
    Le premier email a été envoyé en 1971 !
    En 1991, le World Wide Web fait ses premiers pas lorsque Tim Berners-Lee du CERN propose un nouveau mode de distribution de l’information.
    En 1994, un étudiant, Justin Hall lance son site Justin’s Links from the Underground pour se connecter au monde extérieur. Hall a publié sur son blog pendant 11 ans et est reconnu comme le père fondateur des blogs personnels.
    En 1995, le réseau Classmates permettait aux américains de retrouver leurs anciens camarades d’école, l’ancêtre de Copains d’Avant en quelque sorte.
    Le site utilise les technologies pour créer des relations humaines dans le monde réel et pas uniquement sur la toile.
    En 1998, Open Diary permet à ses utilisateurs de publier leurs journaux en ligne de manière publique ou privée sans avoir de connaissances HTML.
    Pour la première fois, les utilisateurs peuvent aussi ajouter leurs commentaires.
    En 2000, Wikipedia fait son apparition et publie 20 000 articles dès la première année !
    Ce site a révolutionné notre accès à la connaissance et à l’information.
    Les teenagers en ont d’ailleurs fait leur meilleur ami pour leurs devoirs…
    En 2001, Meetup.com est un site de partage d’intérêts et de passion.
    En 2002, le réseau social Friendster est le premier site à atteindre un million d’utilisateurs !
    En 2003, ce sont trois grands sites qui font leur apparition et qui vont révolutionner notre façon d’utiliser le web, que ce soit dans la sphère privée et dans la sphère professionnelle : MySpace, WordPress et bien sûr LinkedIn.
    En un mois, MySpace réunit 1 million d’utilisateurs !
    Pour WordPress, ce sont des centaines de personnes dans le monde qui travaillent ensemble pour créer un système gratuit de management de contenus.
    LinkedIn est un réseau social professionnel. Aujourd’hui, ce sont 300 millions de personnes qui ont un profil sur le réseau social.
    En 2004, Mark Zuckerberg lance TheFacebook.com depuis sa chambre d’étudiant d’Harvard. Je vous passe les détails sur la suite, tout le monde la connaît…
    La même année, l’équipe de Flickr lance son site de partage de photos.
    En 2005, ce sont les vidéos qui sont à l’honneur avec le lancement de YouTube.
    On peut désormais télécharger et partager des vidéos gratuitement avec sa famille et ses amis.
    Depuis 2006, nous avons pris l’habitude d’écrire en 140 caractères avec Twitter.
    Pour info, Twitter génère plus de 4000 tweets par seconde !
    La même année, Spotify permet à ses utilisateurs de partager leurs playlists musicales.
    En 2007, Tumblr permet à ses souscripteurs de partager rapidement et facilement des photos, des textes, des notes et des liens avec leurs communautés.
    Depuis 2008, vous pouvez désormais faire des deals sur Groupon. Le principe est simple, plus vous êtes nombreux, moins vous payez.
    Avec Foursquare, qui est apparu en 2009, vous pouvez suivre vos amis à la trace et savoir où ils se trouvent et ce qu’ils font en temps réel.
    Plus récemment encore, Google a voulu concurrencer les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter et a créé Google + en 2011.
    Enfin, le dernier en date est Pinterest, créé en 2012, en tant que réseau social dédié à l’image. Le site a atteint les 10 millions d’utilisateurs plus vite qu’aucun autre site auparavant. C’est d’ailleurs le premier site utilisé majoritairement par des femmes.
  • Les chiffres liés à Internet donnent le tournis.
    Aujourd’hui, plus de 40% de la population mondiale est connectée à Internet.
    Pres de 30% de la population mondiale dispose d’un compte sur un reseaux social.
    50% de la population utilise un mobile.
    La création de données numériques n’a jamais été aussi féconde et l’augmentation est exponentielle.
  • C’est un des marronniers favoris des tripatouilleurs de chiffres et des créateurs d’infographies. Que se passe-t-il sur le web en un temps donné ? On a le droit régulièrement à un récapitulatif du genre.
    En une seule minute, une quantité monstrueuse de données est échangée sur le web. Chaque minute de chaque heure de chaque journée. L’agence Domo propose une illustration très concrète de ces échanges en rassemblant sur une infographie les différents contenus échangés en 60 secondes.
    L’infographie présentée ici a le mérite d’apporter quelques nouveautés. Les principaux services web sont bien-sûr présents (mails, requêtes Google, chiffre d’affaires réalisé par Amazon…), ainsi que les réseaux sociaux les plus utilisés, comme Facebook, Twitter et Instagram. Mais cette fois-ci, des services web plus récents sont présents, comme WhatsApp ou encore Vine. Ainsi, chaque minute sur Internet, plus de 8000 vidéos Vine seraient partagées. Près de 350 000 photos seraient échangées sur WhatsApp. Et sur Facebook, près de 2,5 millions de contenus seraient mis en ligne. Un chiffre astronomique, mais toujours loin des 4 millions de requêtes effectuées chaque minute sur Google. Ces chiffres datent d’avril 2014.
  • En France, sur quasiment 66 millions de personnes, 83% sont internautes.
    68% de la population est inscrite sur les réseaux sociaux.
    42% sont inscrits sur Facebook, soit 28 millions de membres.
    72 millions de téléphones sont activés.
    Les Français passent en moyenne 4h07 devant leur ordinateur sur Internet chaque jour et les mobinautes y passent 58 minutes.
    1h29 sont consacrés chaque jour à la consultation des réseaux sociaux.
  • Ce terme fut invente par John Arundel Barnes en 1954 !
    « Réseau » vient du latin retis qui veut dire filet. En informatique, c’est un regroupement d’ordinateurs et de terminaux reliés entre eux dans le but d’échanger des informations numériques. Internet, le Réseau des réseaux, voit le jour en 1969, en pleine guerre froide aux États-Unis sous le nom d’ARPANET, premier réseau informatique à transfert de paquets. Le mythe voudrait qu’il ait été conçu dans le but de continuer à communiquer malgré une attaque nucléaire provenant de l’Union soviétique. Mais la véritable raison est plus pragmatique qu’emprunte d’héroïsme : unifier les techniques de connexion pour qu’un terminal informatique se raccorde à distance à des ordinateurs de constructeurs différents, liant plusieurs universités et centres de recherches. (Source Wikipédia).
    Au début des années 90’, le réseau s’ouvre aux particuliers et marque le début d’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui, et c’est surtout l’apparition du World Wide Web (système hypertexte permettant la consultation de pages sur des sites) qui le popularise aux yeux du grand public. Attention à ne pas faire l’amalgame : le web n’est pas Internet, il n’en est qu’une application. Puis, le web évolue en 2.0, permettant aux utilisateurs d’interagir sur la toile. Tous les facteurs sont donc réunis pour créer un réseau social : Internet + W.W.W. + web 2.0 = socialisation du web !
    L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale (entre individus ou groupes d'individus), et la création de contenu.

    «Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sur internet ou en situation de mobilité » (Frédéric Cavazza)
  • Les réseaux sociaux ont émergés suite à des  révolutions technologiques et techniques.
    Notamment grâce à l’apparition de la technologie AJAX (JavaScript + XML) qui a permis d’accélérer les interactions avec les pages Internet. Le web, également, est devenu beaucoup plus simple d’utilisation. Les internautes pouvaient alors surfer dessus sans connaissances techniques et informatiques particulières. Il évolua aussi vers plus d’interactivité qui leur permis également de communiquer, partager, échanger différentes formes de contenu donnant naissance au web 2.0. De plus en plus de personnes sont devenues membre de ces plateformes sociales, prenant conscience de leur nouveau et fort pouvoir d’expression sur le web.
    Ils pouvaient retrouver leurs réseaux d’amis et de professionnels dans le virtuel et partager rapidement à un plus grand nombre leurs contenus (textes, musiques, images, vidéos…) ou leurs émotions du moment.

    Ce schema illustre bien la difference entre le web originel et ce que l’on appelle desormais le web 2.0. Hormis ce jargon, il est interessant de noter que les interactions sont au coeur du web 2.0. En effet, les utilisateurs sont remis au coeur du dispositif, ils produisent eux meme des contenus, les mettent en ligne, les viralisent, notent...bref les nouvelles technologies, les reseaux, la mobilite ont cree ce nouveau Web tel que nous le connaissons aujourd’hui. Production collaborative et mise en relation par le reseautage sont les maitres mots du Web 2.0
  • Ces scemas illustrent bien la notion de multiplication des interactions sur un reseau et mettent en exergue l’importance du nombre d’utilisateurs et de donc de connexion, nous reviendrons d’ailleurs plus tard sur cette notion.
  • Ne vous y trompez pas, l’objectif de tout reseaux social au final demeure la viralite, c’est a dire la diffusion au plus grand nombre d’un contenu donne.
  • Je pense ne rien vous apprendre en disant que les médias sociaux font maintenant partie du quotidien des internautes, des marques, des organisations et des médias (journalistes, célébrités, personnalités politiques…). Considérées avec un certain dédain à leurs débuts, des plateformes comme Wikipedia ou Twitter ont complètement modifié notre façon de consommer et d’interagir avec l’information. Des services comme YouTube ou Facebook ont également transformé de façon irrémédiable notre façon de nous divertir.
    Je pense d’ailleurs ne pas me tromper en disant que médias sociaux et mobilité sont les deux faces d’une même pièce : le succès de l’un a bénéficie à l’autre, et inversement.
    .
  • Je vous propose de parcourir chacune de ces catégories pour en découvrir les différents services :
    Fred Cavazza – consultant et spécialiste du web 2.0 –place Facebook au centre de son panorama, le considérant comme « Le supermarché des médias sociaux : un endroit où l’on trouve tout ce qu’il y a ailleurs grâce à un certain nombre de produits historiques (profiles, social graph…) et des produits génériques (microblogging, partage de photos…) »
    La publication avec les plateformes de blog (WordPress, Blogger, Live Journal, TypePad, Over-Blog…) et les wikis (Wikipedia, Wikia, Mahalo…) ;
    Les services de partage de liens, photos, vidéos, musique et cie (Delicious, Tumblr, Instagram, Pinterest, TheFancy, YouTube, Vimeo,Dailymotion, Vine, Spotify, Deezer, SoundCloud, MySpace, Slideshare…) ;
    Les plateformes de discussion (Quora, Github, Reddit,StackExchange, Disqus…), les applications de communication et de tchat mobile (Skype, Kik, …), et leurs concurrents asiatiques (WeChat, Sina Weibo, Tencent Weibo, KakaoTalk, Line…) ;
    Les réseaux sociaux de reseautage pour le grand public (Badoo, Tagged…), lesprofessionnels (LinkedIn, Viadeo, Xing…), ainsi que les réseaux russe ou asiatiques (VKontakte, Qzone, RenRen, Mixi).
    Si les grands acteurs sont toujours plus ou moins les mêmes, les médias sociaux sont un territoire d’expression et d’interactions en perpétuelle évolution : des services se créent, d’autres disparaissent et la plupart se transforment.
    Le schéma ci-dessus illustre bien cette évolution.
    Les grands perdants de l’année dernière sont les suivants :
    - Disparition de grosses plateformes comme Posterous ou Netlog, le premier ayant été racheté puis fermé par Twitter, le second n’ayant pas tout à fait réussi son repositionnement est maintenant quasiment à l’abandon ;
    - Mise en retrait des jeux sociaux, dont le leader historique subit une crise de croissance;
    - Perte d’intérêt pour les services de géolocalisation comme Foursquare, dont les utilisateurs se sont visiblement lassés ;
    Les grands gagnants de l’année dernière sont les suivants :
    - Formidable engouement pour les services de partage de photos comme Instagram ou Pinterest ;
    - Très forte progression des services de partage rapide et de tchat sur terminaux mobiles comme SnapChat ou WhatsApp ;
    Des plateformes sociales asiatiques toujours plus entreprenantes comme Weixin qui tente de conquérir les marchés occidentaux avec WeChat, l’application japonaise Line qui compte des dizaines de millions d’utilisateurs ou Weibo qui n’a décidément aucun scrupule à copier les dernières nouveautés de Twitter.

  • Comme vous l’avez vu, il existe une tres grande variete de reseaux sociaux dont les utilisations sont multiples.
    Pour resumer, ce petit schema humoristique illustre bien les differences d’approche et d’utilisation des plus connus :
    Sur Twitter, on dit ce que l’on fait ou pense avec un hashtag pour que le mot cle soit trouve
    Sur facebook, on dit ce que l’on aime
    Sur foursquare, on dit ou l’on est
    Sur Quora, on fait des questions / reponses
    Sur instagram, on prend des photos avec filtre
    Sur youtube, on fait des films
    Sur Linkedin, on explique ce que l’on sait faire
    Sur Pinterest, on selectionne de belles photos et enfin,
    Sur Google+, on se fait referencer par Google !
  • Facebook est le leader inconteste en nombre d’utilisateurs. Les app de messagerie instantannee connaissent aussi une tres forte progession, Whatsapp en tete.
    QQ est le système de messagerie instantanée propriétaire le plus utilisé en Chine.
    Qzone est le principal reseau social en Chine ainsi que Tencent Weibo qui est le principal outil de microblogging , d’ou l’importance de leurs chiffres en nombre d’utilisateurs, mais il ne faut pas en tenir compte pour notre analyse, sauf si vous desirez vous implanter en Chine !
    Tumblr, est une plate-forme de microblogage, via le principe du reblogage principalement. Elle a été créée en 2007 et permet à l'utilisateur de poster du texte, des images, des vidéos, des liens et des sons sur son tumblelog.
  • Facebook est un site communautaire cree en 2004 par Mark Zuckergerg, alors etudiant a Harvard et ouvert au public en septembre 2006. Avec Facebook, vous constituez un réseau social en ligne, en invitant et échangeant avec vos amis à travers des pages perso, des groupes et des applications.
    Facebook n'a donc pas vocation à être un réseau social purement professionnel, comme Viadeo ou LinkedIn, mais il peut le devenir en ne choisissant que certaines applications, groupes, etc.
    Les + :
    : l'inscription et l'utilisation de Facebook sont gratuites. Les informations présentes sur votre profil et vos pages se propagent rapidement et en masse.
    : taille de la communaute : Facebook fait partie des réseaux les plus fréquentés et les plus dynamiques, d'où l'intérêt de s'y inscrire : plus il y a de membres, plus ils sont actifs et plus les messages concernant votre profil auront de portee.
    : referencement : Google indexe les profils et pages des membres Facebook. Les internautes qui effectuent une recherche Google avec par exemple la requête « votre nom » pourront accéder à votre profil et vos pages Facebook depuis Google. Autrement dit, vous augmentez votre présence sur la toile.
    Les - :
    : chronophage : la lecture des flux RSS et des news des amis, les invitations à joindre des groupes ou à participer à des jeux, l'envoi de messages, ... toutes ces nombreuses applications ludiques et virales, qui font l'intérêt du réseau social, sont très chronophages.
    : Difficile sur Facebook de séparer le réseau personnel du réseau professionnel.

    Les principaux chiffres concernant Facebook sont les suivants :
    Date de lancement : 4 février 2004 (bêta), ouverture au public en 2006.
    Utilisateurs actifs mensuels : 1,32 milliard (26 millions en France).
    Utilisateurs actifs mensuels sur mobile : 1,07 millions (13 millions en France).
    Utilisateurs actifs quotidiens : 829 millions (16,4 millions en France).
    Bénéfice en 2013 : 1,5 milliard de dollars (53 millions en 2012).
    Chiffre d’affaires en 2013 : 7,85 milliards de dollars (+55% comparé au chiffre d’affaires 2012)
    L’omniprésence de Facebook pourrait lui jouer des tours. Si les équipes de Facebook parviennent à renouveler l’intérêt avec de grosses innovations (moteur de recherche, nouvelle mise en page,nouvelle application mobile), les évolutions de l’offre publicitaire illustrent la limite du modèle qui ne parvient toujours pas à séduire les jeunes (Teens Are Bored With Facebook) ;


  • Twitter est un outil de microblogage. Il permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS.
    Twitter a été créé le 21 mars 2006 par Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass, et lancé en juillet de la même année. Le service est rapidement devenu populaire, avec 271 millions d’abonnes.

    Les + :
    Comme pour Facebook, l’inscription est gratuite et tres simple, elle donne rapidement acces a des millions d’utilisateurs.
    Vous pouvez Tweeter sur n’importe quel sujet. Twitter est un réseau social. Pour cette raison, de nombreux posts sont de nature sociale. Vous y trouverez le plus souvent des mises à jour quotidiennes. Une personne peut dire qu’elle part faire du shopping, ou se rend à l’aéroport, et ainsi de suite.
    Twitter a beaucoup de potentiel. vous pouvez promouvoir un site web, un blog, un produit ou un service sur Twitter. En terme de marketing Internet, cela vous donne beaucoup de potentiel. Vous pouvez augmenter le trafic de votre site ou votre blog, générer des ventes et susciter de l’intérêt.

    Les - :
    Ça peut être une source de distraction. Oui, votre principal objectif est d’utiliser Twitter pour faire du marketing Internet, mais vous pouvez vous laisser facilement distraire. Vous utiliserez Twitter pour faire connaître votre site web ou votre blog, mais beaucoup d’autres ne seront pas dans ce cas-là.
    Ça peut être addictif. En plus de pouvoir être une distraction, Twitter peut également être addictif. Plus vous verrez de conversations intéressantes, plus vous voudrez écrire à votre tour. Pendant les heures de travail, n’utilisez Twitter qu’à des fins professionnelles. Si vous souhaitez utiliser Twitter pour un usage personnel, créez deux comptes séparés.
    Vous pouvez donner l’impression de spammer les gens ;. Si vous n’êtes pas prudent, vos messages sur Twitter paraîtront être de la publicité. Oui, c’est le cas, mais il ne faut pas aller trop loin. Sur Twitter, il s’agit d’être connecté avec d’autres internautes, pas de solliciter des ventes en ligne. Pour cette raison, utilisez l’approche dite du rond-point: au lieu de répéter « visitez mon site » ou « achetez les produits que j’ai à vendre », donnez plutôt un lien et demandez un avis en retour. Cela génèrera du trafic et de l’intérêt, mais les gens qui vous suivent ne se sentiront ni sous pression, ni utilisés seulement à des fins publicitaires

    Les principaux chiffres concernant Twitter sont les suivants :
    Date de lancement : 21 mars 2006
    Utilisateurs actifs mensuels : 255 millions (2,3 millions en France).
    500 millions de tweets envoyés chaque jour
    320 000 nouveaux comptes créés chaque minute
    Utilisateur le plus suivi : Justin Bieber, avec plus de 38 millions de followers.
    Tweet le plus retweeté : plus de 800 000 RT, favorisé plus de 300 000 fois (par Barack Obama)

    Twitter consolide son orientation vers les médias traditionnels (avec tous les usages liés au second screen, ces nouvelles cards et le lancement de Vine) et s’enrichit même de nouvelles fonctionnalités (l’ouverture de Twitter Music est imminente) ;
  • Google est toujours en embuscade avec un nombre croissant d’utilisateurs et de très belles fonctionnalités (communautés, sign-in, local reviews…).
    Développé en 2011, Google+ offre les mêmes fonctions que Facebook avec un concept très similaire à celui-ci mais en évitant les principales erreurs commises par Facebook. Ici, les cercles d'amis, de famille, professionnels, de clients, etc... sont clairement séparés et permettent une meilleur gestion de la confidentialité tout en donnant un aspect plus professionnel à l'ensemble. Bien sur, Google+ offre également toutes les innovations développées par Google, ce qui donne à ce compétiteur un avantage certain sur son adversaire.
  • Lance en 2004, Viadeo s'adresse aux professionnels souhaitant saisir des opportunités d'affaires (recherche de nouveaux clients, partenaires ou fournisseurs ...), gérer et développer leur réseau de contacts professionnels et accroître leurs perspectives de carrière (développer leur visibilité auprès d'autres membres du réseau ou de recruteurs ...).
    Viadeo compte environs 60 M de membres.
  • LinkedIn, cree en 2003, est le 1er reseau professionnel mondial avec aujourd’hui plus de 300 M de membres.
    C’est aussi un reseau tres qualitatif avec une sur-representation des CSP + et ++
    100% des 500 premieres entreprises mondiales sont representees.
    15% des hautes dirigeants europeens visitent LinkedIn quotidiennement.
    65% des utilisateurs de LinkedIn affirment que LinkedIn les a aide a developper leur activite.

    Chiffres cles du profil d’un membre LinkedIn :
    52% hommes / 48% femmes
    80% de diplomes
    50% de decideurs
    35-40 ans de moyenne d’age
    75K$ de revenus annuels moyens
  • Interessons nous a la notoriete spontannee des reseaux sociaux aupres des francais. L’Ifop a realise en 2013 une enquete sur le sujet dont je vous propose de regarder les principaux resultats.
  • Les géants américains Facebook(97%),Youtube(95%) et Twitter(94%) dominent toujours le palmarès de la notoriété des réseaux et médias sociaux.
    Google+ progresse de 8 points en une année et devient le 5 ème réseau social le plus connu par les Français (87%).
    Plusieurs grandesfamilles deréseaux sociaux en forte progression peuvent être distinguées:
    -Les réseaux sociaux autour de l’image : Instagram affiche la meilleure progression, suivi par Pinterest
    -Les sites de streaming musicaux ,permettant d’écouter de la musique mais surtout d’échanger des playlists: le leader français Deezer et son concurrent Spotify affichent la même croissance de leur taux de notoriété.
    Dailymotion(86%,+5points)enregistreégalementunebelleprogression,talonnantleleaderYouTube.Lestreaming(audioouvidéo)étantdevenuleprincipalmodedeconsommationdelamusiqueenligne,Myspace,réseausocialmusicalnonpositionnésurlestreaming,neprogressepas.
    -Les réseaux sociaux professionnels ont le vent en poupe: LinkedIn(47%,+14points) distance désormais assez nettement son concurrent Viadeo(36%),
    - Enfin, siTwitter a posé les bases du microblogging , il convient de suivre avec attention son éventuel concurrent :Tumblr, déjà connu par 23% des Français.
  • Au final,on distingue trois grandes catégories de réseaux sociaux:
    -les sites leaders, utilisés massivement et fréquemment: Facebook en est l’écrasant numéro1,suivi par Youtube et Google+
    -Les sites en forte croissance ou de niche: ils ne sont pas encore massivement diffusés mais leurs membres les utilisent fortement.
    -Enfin, certains sites sont des sites fantômes, possédant de nombreux comptes dormants. Toujours inscrits sur ces sites, les internautes n’en ont qu’un usage très limité.
  • On constate en 2013 une baisse du temps passe sur les reseaux sociaux, les raisons sont diverses mais les 1er citees sont :
    60% la crainte pour mes donnees personnelles
    44% il y a trop de publicite sur les reseaux sociaux
    41% j’ai moins de temps a y consacrer

    Mais 56% des interroges n’envisagent pas du tout de se desincrire de 1 ou plusieurs reseaux. Ce besoin de déconnexion ponctuelle ne s’inscrit pas dans un retour au monde «d’avant», jusqu’à la désinscription définitive. Si le souvenir d’une société sans réseaux sociaux suscite la nostalgie de 40% des internautes, seulement 6% des utilisateurs envisageraient de se désinscrire de la totalité des réseaux sociaux. 38% ressentent néanmoins le besoin de faire le tri entre les sites utiles et les autres en se désinscrivant de certains.
    Au final, ni effet de mode, ni gadget, les réseaux sociaux sont devenus une composante de notre société et de notre sociabilité mais n’en sont ni le centre, ni l’unique vecteur.
  • Le chômage, la hantise de tout homme en âge de travailler et qui ne dispose plus de ressources familiales. Le rapport à l’emploi, c’est souvent une condition de survie, éviter d’entrer en marginalité.
    L’emploi pour les personnes ayant compris les rouages de notre économie, c’est un lieu de compétition qui leur permettra d’accéder à un ‘certain’ confort, mais également de s’épanouir dans leur activité.
    L’emploi pour la plupart de gens, pour les chômeurs en particulier, c’est la ressource pour se nourrir, payer un toit à leur famille, disposer d’un véhicule …
    Il y a quelques semaines, le gouvernement communiquait les chiffres de l’emploi; la France a largement passé la barre des 3 millions de chômeurs : 3 413 300 pour etre exact; il y a pourtant 1 million d’offres qui circulent, dont la plupart sont postées sur internet; mais la rencontre entre le candidat et le recruteur est encore difficile. La raison est simple, outre une inadequation entre les profils demandes par les entreprises et les profils en recherche d’emploi, certains candidats comme recruteurs connaissent mal les nouveaux usages, la méthode et les canaux utiles.
  • Attardons nous quelques instants sur les statistiques de frequentation des sites emploi ou “Jobboard”, caracteristiques de l’ere du e-recrutement.
  • RegionsJob a effectue une enquete en ligne sur ses sites entre Juin et Juillet 2013 aupres des inscrits aux sites Exclusive RH et Focus RH, soit 354 répondants travaillant dans les ressources humaines. C’est un echantillon assez faible mais qui donne quand meme un point de vue cote RH.
    L’univers du recrutement est en perpétuel changement. De nouveaux outils font leur apparition chaque jour, les usages évoluent et les secteurs d’activité changent eux-aussi. quand l’entreprise veut communiquer sur son recrutement et sa politique RH, quels outils utilise-t-elle ?
    ce sont les sites emploi qui arrivent en tête des usages (78%), loin devant les salons et forums de recrutement (51%). Les applications mobiles dédiées sont encore peu nombreuses : 9% des recruteurs déclarent que leur entreprise en a développé une. Les réseaux sociaux connaissent des fortunes diverses au détriment de Twitter qui n’a pas encore convaincu les professionnels des RH. Les serious games séduisent peu (1% d’utilisateurs).
  • La « googlisation » des candidats, pratique consistant à faire des recherches en ligne lors d’un processus de recrutement, est toujours d’actualité. 48% des recruteurs déclarent se renseigner de cette manière. Les résultats peuvent avoir des conséquences importantes. 35% avouent ainsi avoir déjà écarté un candidat suite aux résultats trouvés, alors que 31% ont au contraire recruté un candidat car les informations récoltées étaient positives.
    Les éléments jouant le plus en défaveur d’un candidat sont des informations fausses ou non recoupées avec son CV (85%), une mauvaise orthographe (71%) et des retours négatifs d’anciens collègues ou employeurs (69%). Au contraire, les éléments pouvant jouer en faveur des candidats sont les recommandations de relations professionnelles (74%), des retombées liées aux précédents postes (59%) et une activité pertinente liée au secteur d’activité, que ce soit sur des blogs, des sites participatifs ou toute autre prise de parole
    en ligne (54%).
  • Pour le moment, les reseaux sociaux sont juges encore peu efficaces pour recruter. Les recruteurs sont 56% à déclarer utiliser les réseaux sociaux pour recruter. C’est légèrement plus qu’en 2012, où ils étaient 53%. Ce n’est pas pour autant qu’ils les jugent comme importants. 48% les trouvent moyennement efficaces et seulement 4% considèrent leur efficacité comme excellente. Quand ils utilisent les réseaux sociaux, les recruteurs y passent peu de temps. Il sont ainsi 50% à y consacrer une heure ou moins par semaine, deux sur trois à y passer moins de deux heures. Seuls 6% les utilisent 10 heures ou plus.
    Les candidats recherchés sur les réseaux sont en priorité des profils de commerciaux (54%), d’informaticiens (47%) et d’ingénieurs (43%). Des compétences particulièrement
    pénuriques sur le marché de l’emploi. Mais on peut penser que les reseaux sociaux, prendront petit a petit de plus en plus d’importance dans le processus, comme ils en ont pris dans la vie de tous les jours.
  • Qui sont les personnes recrutées sur les réseaux sociaux ? Il s’agit dans la grande majorité des cas (82%) de cadres supérieurs, beaucoup plus rarement de techniciens (29%) ou d’employés/ouvriers (12%). Les profils du secteur commercial sont les plus chassés (42%) devant ceux issus de l’informatique (31%) et de l’ingénierie (29%).
    Il est cependant important d’avoir en tete le profil des repondants a l’enquete, composes majoritairement de PME (32%) et pour des entreprises de taille intermédiaire (31%). Les secteurs les plus représentés sont le service aux entreprises (25%), l’industrie (15%) et l’informatique (10%). Je pense que les grandes entreprises et certains cabinets de recrutement ont une utilisation plus poussee des reseaux sociaux dans leur processus de recrutement.
    Le point cle a retenir de cette enquete est le phenomene de “Googlisation” et votre identite numerique.
  • Ce nouveau volet de l’enquête s’intéresse au thème de l’identité numérique et au rôle que joue la présence en ligne lorsqu’on est en recherche d’emploi. L’occasion de passer en revue les habitudes des Français en matière d’utilisation d’Internet. Comment se renseignent-ils sur les entreprises qui recrutent ? Maîtrisent-ils ce qui se dit sur eux ? Se servent-ils des réseaux sociaux pour trouver un emploi ?
    Enquête effectuée en ligne sur les sites du réseau RegionsJob du lundi 17 juin au jeudi 27 juin 2013. Echantillon de 14 129 répondants redressé pour être représentatif de la population française. 68% des répondants ont déclaré être en recherche active d’emploi, 29% sont en poste mais ouverts aux opportunités. Parmi ceux qui cherchent activement un emploi, 43% le font depuis moins de 6 mois, 11% depuis 2 ans ou plus.

    Gérer sa présence sur le web est devenu un passage obligé pour les internautes. Ainsi, 82% des répondants à l’enquête disposent d’un profil professionnel en ligne, contre 76% en 2012. Ils sont sensibilisés aux questions de vie privée, comme le montre cette statistique symbolique : 76% ont fermé l’accès à leur profil Facebook au grand public. Ils ne vérifient pas pour autant ce qui se dit sur eux sur le web : 40% ne le font jamais, 38% moins d’une fois par mois.
  • 33% des personnes interrogées déclarent publier du contenu en ligne pour mettre en avant leur expertise ou leur parcours professionnel.
    Pour 73% d’entre elles, il s’agit de profils professionnels. 26% publient des présentations ou des documents.
    Les informations personnelles sont souvent présentées comme des éléments dangereux pour l’employabilité.
    S’il faut bien sûr faire attention à ce qui se dit sur nous, on s’aperçoit qu’il y a beaucoup plus à gagner qu’à perdre avec nos présences en ligne. Si 5% des sondés déclarent que des informations en ligne les ont déjà empêchés d’obtenir un travail, ils sont 17% à affirmer qu’elles les ont au contraire aidé à accéder à un emploi.
  • On parle beaucoup de la relation potentielle entre les entreprises qui recrutent et les candidats sur les réseaux sociaux. Mais à l’inverse des recherches en ligne, qui sont devenues la règle, ces interactions sont encore rares. 21% des personnes interrogées sont abonnées à des pages d’entreprises dédiées au recrutement sur les réseaux sociaux. Et 92% interagissent rarement ou jamais avec ces mêmes pages !
  • En 1994, Michel Bon, ancien dirigeant de Carrefour alors à la tête de l'Agence Nationale pour l'Emploi préfaçait un ouvrage de Harry Dent intitulé « JOB CHOC » ! Ce dernier décrivait bien avant les autres la restructuration des emplois et des recrutements du monde à venir... celui que nous vivons actuellement.
    Harry Dent situe l'origine du Job Choc avec l'apparition des nouveaux ordinateurs à l'époque à laquelle il rédige son ouvrage, ordinateurs dont il pointe déjà la puissance sans limite et la connectivité alors en phase d'émergence.
    ll souligne ensuite l'accroissement de puissance inéluctable de ces machines que nous connaissons aujourd'hui sous l'appellation « Loi de Moore ».
    Il annonce alors les trois dimensions qui vont être déterminantes dans cette ouverture : La carte à puce, l'informatique mobile liée au smartphone, et enfin la convergence Télévision-Informatique...
    Nous connaissons tous les conséquences de ces ruptures fondamentales dans notre vie d'aujourd'hui, mais, me direz-vous, et l'emploi dans tout ça ?

    Et bien, Harry Dent commence par livrer les clés comportementales à cultiver dans la nouvelle économie :
    Des capacités à résoudre les problèmes :
     Penser en termes de résultat
     Anticiper
     Etre créatif(ve)
    Des capacités relationnelles :
     Recourir à l'introspection
     Etre attentif aux besoins d'autrui
     Développer un haut niveau de tolérance
    Des capacités d'intégration :
     Développer des capacités à communiquer
     Aiguiser son sens des affaires
     Etre au fait des technologies informatiques
    Ces capacités sont les nouvelles qualités demandées aux employés potentiels plutôt que diplômes, certificats et autres peaux d'ânes...
    L'autre nouvelle que nous livre Harry tient au fait que les employeurs eux-mêmes ont du s'adapter... ce ne sont donc plus les mêmes hommes que ceux qui vous ont recruté il y a quelques années... ou quelques mois !!
  • L'entreprise d'aujourd'hui a un accès illimité au marché des autres entreprises (BtoB) constituées elles-même d'individus, auxquels elle a donc aussi accès (BtoC).
    Quoi qu'elle fasse, elle sera confrontée à ces deux entités (groupe et individu) et se doit donc de gérer les relations avec les deux en totale transparence, tant la
    réactivité des réseaux est immédiate aujourd'hui.
    Ces relations passent TOUTES par l'information : nous sommes tous (aussi bien le chef d'entreprise que le postulant) devenus des infopreneurs : c'est la qualité de l'information ainsi que le moyen de la véhiculer qui permet de réaliser l'accord.
    L'information de bonne qualité, c'est VOUS qui la créez, en vous appuyant sur les clés comportementales exposées plus haut grâce à Harry Dent.
    Les moyens de la véhiculer, c'est également à VOUS de les choisir : il s'agit de synchroniser blog, réseaux électroniques, système de veille, email, système de visio comme Skype, smartphone, tout ceci en temps très court, même si les communications de ces médias sont principalement asynchrones.

    Votre capacité à créer est la plus importante dans ce monde de changement permanent ou le saut technologique répété imprime son rythme endiablé à nos vies de tous les jours.
    Montrez-là à travers votre capacité à coller à une nouvelle aventure en montrant que vous vous affranchissez aisément des contraintes de l'ancien monde.

    Vous ne laissez rien au hasard, parce que la perspective de job que vous venez de détecter, 100, 1000 ou 10000 infopreneurs vont la détecter aussi dans les minutes ou les heures qui suivent sa parution ! Il faut attaquer la cible de tous côtés et entrer par le Velux si la porte de la cave est cadenassée... alors, réseau social, skype, mail, téléphone, tout est bon pour toucher celui ou celle que vous visez.

    Rien ne sert de courir (physiquement) : les outils sont à votre disposition, vous possédez les moyens de communication modernes sans vous éparpiller, restez donc dans votre fauteuil, ce sera plus productif que de vous produire à des salons, conférences ou job dating. Calculez simplement en combien de temps vous pouvez atteindre, disons, 10 000 personnes de votre écran, puis imaginez combien (et à quel prix) vous pourrez en toucher autant en vous propulsant à des réunions dont en général le profit ne revient qu'à son organisateur. Ne perdez pas de vue que la qualité de votre communication ainsi que sa diffusion sont les paramètres les plus importants de votre avenir professionnel (et aussi personnel).

    Alors, soyez vous-même un connecteur et vous sentirez que vous ne voyez plus les choses du tout de la même manière, et que ce job extra dont vous rêviez, vous venez de l'obtenir, ou encore mieux, de le créer !
  • L'objectif de ce document est de montrer schématiquement en 1 image tout l'écosystème du Recrutement 2.0 avec l'ensemble des outils à disposition des 2 protagonistes de la relation pour rendre le marché de l'emploi plus accessible (en orange), soigner et cultiver leur image on line (en bleu) et s'informer sur l'autre (en vert) !

    Pour un recruteur, le passage du e-recrutement au recrutement 2.0 se traduit par le passage d’un recrutement passif ou l’on ne cherche que parmi les candidats actifs sur les jobboards (c’est a dire les sites d’emploi et Cvtheques) a un recrutement pro-actif ou l’entreprise utilise toujours les jobboards mais peut aussi chercher parmi des profils existants sur les reseaux sociaux professionnels, pas forcement en recherche d’emploi mais qui correspondent aux attentes de l’entreprise. Dans le recrutement 2.0, on retrouve aussi cette dimension conversationnelle deja evoquee.

    En effet, candidats et Employeurs, aujourd’hui, disposent de très nombreux moyens d’accéder à l’information, entre Mobiles, ADSL, Fibres optiques, Terminaux (ordinateurs, téléphones, télévision, tablettes) et applications disponibles (sites communautaires, RESEAUX SOCIAUX, sites, etc).
    On peut disposer, désormais, d’une INFORMATION INTERACTIVE EN TEMPS REEL.
    Une offre d’emploi, aujourd’hui, est multi-diffusée sur les sites classiques (Cadremploi, APEC, ANPE, etc.) mais aussi sur les réseaux sociaux professionnels comme LINDEKIN ou VIADEO, entre autres.
    Les candidats s’y référencent et les employeurs peuvent aller au-devant d’eux, de façon spontanée.
    TRANSPARENCE ET REACTIVITE se veulent les mots d’ordre du RECRUTEMENT 2.0.
    Les candidats comme les recruteurs peuvent y collecter toutes les informations qu’ils souhaitent et qu’ils trouveront sur les blogs, les forums, les réseaux sociaux, les sites Web.
    Les Employeurs peuvent trouver facilement les contacts pour les renseigner sur leurs futurs candidats et ceux-ci peuvent rassembler un maximum d’informations sur la société qui les intéresse, notamment sur sa santé financière mais aussi sur son éthique, l’ambiance qui y règne et toutes informations utiles pour s’y épanouir durablement ou non.
  • Prenons un exemple concret d'une annonce (extrait) parue récemment sur le blog d'un 'patron 2.0' : Jeremy Benmoussa, fondateur du blog Locita.com, un blog sur l’actualite des reseaux sociaux, des nouvelles technologies, du web 2.0…
    Vous voyez qu'on est loin de la petite annonce de l'ancienne économie et que Harry Dent ne s'était pas trompé sur cette évolution !
    Non seulement le 'patron' n'a plus du tout la même manière d'envisager le monde du travail, mais aussi il utilise un comportement tout à fait différent des coutumes d'antan et la mécanique d'emploi est totalement transformée :
    A terme peut etre, plus de Cv, Lettre de motivation etc..., de l'information, rien que de l'information en parité de communication !
    Ne vous trompez pas, ce genre d'annonce se developpe aujourd'hui dans le secteur des NTIC et du Marketing, encore faut-il :
    La trouver 2. La comprendre 3. Savoir y répondre 4. Pouvoir y répondre 5. Y répondre
    Elles laissent sans doute augurer de ce que seront les recrutements de demain.

  • L’Oréal paris a lance une campagne de e-recrutement « TalenTube », réalisée par l’agence de communication digitale TequilaRapido, pour recruter ses futurs employés via une application Facebook. Sur l’application Facebook de la page L’Oréal Luxe TalenTube, une vidéo fun, décalée et pleine d’humour vous présente les équipes et les bureaux de 4 marques (Lancôme, Diesel, Yves Saint Laurent & Giorgio Armani). Et surtout ce qu’ils attendent du candidat.
    L’inscription se fait en 4 étapes :
    - Le contenu : décrire sa personnalité, ses passions, ses expériences, ses qualités dans une vidéo en anglais en moins de 2 minutes
    - La sélection : la vidéo se devra d’ être innovante, créative, originale
    - Le process : publier sa vidéo sur Facebook et Youtube anonymement et la promouvoir pendant 30 jours. Si la vidéo est sélectionnée, un premier entretien par Skype aura lieu
    - Le buzz : générer du buzz en partageant la vidéo sur les médias sociaux
     
    Ce que l’on pourrait appeler un coup de pub marketing illustre bien les futures tendances a venir ! Les marques de luxe etant souvent precurseurs.
  • Comme on peut observer que toutes les D.R.H. ne se sont pas mises au fait de ces nouvelles pratiques, il leur sera utile d’en apprendre les pratiques, us et coutumes si elles désirent que cesse ce perpétuel déséquilibre entre offres et demandes. Elles devront accepter d’adjoindre, à une offre d’emploi diffusée, des informations sur l’entreprise comme ses activités précises, sa politique R.H., sa réputation sociale et donc travailler ainsi son image et sa « e-réputation ». Le Web Marketing et ses spécialistes encore trop rares ont de beaux jours devant eux au sein des Entreprises désireuses de procéder à des recrutements qualitatifs et plus rapides.
    Les performances des salariés recrutés dépendront ainsi, désormais, de leur épanouissement en interne en ayant défini, dès le départ, ce qu’on attend d’eux, en toute transparence. Les salariés de l’Entreprise en deviendront les meilleurs ambassadeurs à cette seule condition. Ils en diffuseront une belle image de marque, de façon naturelle puisqu’ils s’y sentiront bien.
    Il apparait que le candidat et l’entreprise ressentent le besoin, aujourd’hui, de s’engager sur un « contrat moral » où chacun affiche ses attentes et ce qu’il peut apporter à l’autre. On tend vers un rééquilibrage des interlocuteurs en présence.
    Ainsi le potentiel prime-t-il sur les acquis, la réactivité dans une situation donnée sur une trajectoire linéaire, la personnalité, le capital humain sur un niveau d’études.
  • Alors que la notion même de recrutement 2.0 n’est pas clairement définie et encore en cours d’évolution, définir ce que sera le recrutement 3.0 n’est pas chose facile.
    Comme nous venons de le voir, le recrutement 2.0 est l’évolution de l’e-recrutement suite à l’émergence et la démocratisation des technologies du Web 2.0 caractérisées par l’interactivité des sites et des internautes (blog, forum, …). Pour le recrutement, la technologie qui a le plus marqué cette étape est incontestablement l’arrivée des réseaux sociaux.
    De cette évolution 2.0 est apparu le concept très fort d’identité numérique sur lequel nous allons revenir. Ne voyant pour le moment aucune technologie émergeante venir bouleverser cet horizon, je pense qu’il sera un des piliers, sur lequel s’appuiera la future évolution de ce que l’on nommera recrutement 3.0.
    Ainsi, je crois que la révolution du recrutement 3.0 sera plus socio-culturelle que technologique à proprement parler, car les changements qui viennent de s’opérer sont loin d’être digérés et d’avoir trouvé « leur maturité dans le monde professionnel ». De plus, les technologies du web 2.0 ont permis d’apporter facilement des flux d’information énormes dont la quantité ne garantit pas, bien au contraire, la qualité. Je pense donc qu’un des enjeux du recrutement 3.0 sera d’aller vers une mutation du quantitatif vers le qualitatif.
    Cote recruteur, on ira sans doute vers plus d’ouverture. Les DRH des grandes entreprises sont en train de changer, on pale beaucoup de la necessaire mutation ou transformation digitale des societes, la partie RH en est un des enjeux.
    Dans le recrutement 3.0, chaque candidat devra avoir développé une stratégie de Personal Branding pour développer son employabilité et sa visibilité. Cependant, cette arme qui est à double tranchant, pourra vite se retourner contre son propriétaire, si elle n’est pas bien maîtrisée. En effet, le recruteur 3.0 enquêtera systématiquement sur son e-réputation. La gestion de son identité numérique sera donc pour le candidat 3.0 un des enjeux les plus importants.
  • L'identité numérique d'une personne physique est composée de toutes les informations présentes à son sujet sur Internet.
    La notion d'identité numérique peut être définie comme le lien technologique (Internet) entre une personne et sa représentation numérique. Cette définition, donnée par Wikipédia, est stable depuis plusieurs années. Des 2006, Frédéric Cavazza avait proposé une cartographie des différentes facettes de l'identité numérique. On pourrait dire que l'identité numérique professionnelle est l'ensemble de ce que je dis et de ce que je fais à titre professionnel sur Internet.
  • Votre identité numérique, cette trace que vous laissez sur le web, peut nuire ou renforcer votre employabilité.
    Avant toute chose, il est pimordial de faire le point sur votre présence en ligne
    Pour faire bonne impression et maîtrisez ce qui se dit sur vous, voici 5 étapes simples à suivre pour apprendre à mieux gérer votre réputation en ligne.

    1 Vérifiez ce qui se dit sur vous
    C’est forcément par là qu’il faut commencer : quels sont les éléments personnels qui sont déjà en ligne ? Une recherche en tapant votre nom sur Google (voire sur Bing ou Yahoo pour compléter) vous donnera des premiers éléments de réponse. N’avoir aucun resultat est handicapant pour l’employabilite aujourd’hui; avoir des resultats negatifs necessite un nettoyage des traces et une meilleure protection de la vie privee: le but etant d’obtenir des resultats en adequation avec vos objectifs personnels.
    Ne vous limitez pas à la première page, même si c’est la plus importante. La plupart des gens s’y arrêteront, mais pas tous. Suivant l’intensité de vos actions en ligne, le nombre de résultats vous concernant vraiment peut grandement varier. De quelques-uns à plusieurs dizaines ou centaines.
    Un petit tour sur Google Images ou sur Google Blogsearch permettra de compléter votre liste.
    Et d’autres sites seront vos alliés : les moteurs de recherche de personne. Parfois décriés, ils ne récoltent pourtant que des données publiques. Autrement dit, des informations déjà existantes ailleurs. Passer par YouSeeMii ou Yatedo permet de trouver différentes pages qui vous concernent mais qui ne remontent pas directement sur les moteurs, que ce soit sur les réseaux sociaux, les forums ou encore divers documents. Un bon moyen pour compléter votre récolte.
    2 Faites du ménage :
    Vous voilà désormais avec un certain nombre de résultats. A vous de les classer en fonction de vos attentes : ceux qui vous conviennent, ceux qui sont incomplets/pas à jour et ceux qui ne sont pas pertinents ou pire, qui vous gênent. Si certaines pages (souvent des profils) sont incomplètes ou dépassées, allez donc les remettre à jour ou les supprimer. C’est valable pour tous les espaces où vous avez la main (blog, comptes sociaux, forums…). Ces profils ne sont en effet plus forcément utiles, les conserver n’est pas toujours obligatoire. Certains sites permettent de désindexer ces pages des moteurs de recherche, c’est une solution intermédiaire si vous souhaitez les garder de côté.
    Pour les résultats qui ne vous conviennent pas mais sur lesquels vous n’avez aucun droit d’accès (commentaires laissés ici ou là, interviews, citations…), vous devrez contacter l’administrateur de chaque site en question pour lui demander de modifier le contenu incriminé. Si vous n’obtenez aucun résultat (ou si un contenu est diffamant et que son auteur refuse de de le supprimer), vous pouvez toujours saisir la CNIL ou déposer une plainte.
    3 Créez des comptes à votre image :
    Une fois le ménage fait, il reste à vous demander si ce qui reste en ligne, vous correspond bien. Est-ce complet par rapport à l’image professionnelle que vous souhaitez donner ? A vous de faire le point sur ce que vous souhaitez voir apparaitre en ligne. Si ce n’est pas suffisant, vous pourrez toujours créer de nouveaux espaces. Profils divers, participations à des communautés ciblées, blog pro ou perso… Vous n’avez que l’embarras du choix, les possibilités de prendre la parole étant de plus en plus nombreuses. Il vous faudra simplement être pro-actif et prendre le temps de constituer cette présence de manière pertinente sans jamais perdre de vue votre objectif premier : renforcer votre employabilité et construire une identité numérique cohérente. Ces résultats grimperont rapidement dans les premiers résultats si vous prenez soin de mettre des liens entre ces différents espaces.
    Pour protéger sa vie privé sur Facebook, Twitter, You Tube, Instagram , pensez a cloisonner les informations grâce aux paramètres de confidentialité ou grace a l’utilisation de pseudo.
    4 Adaptez vos actions :
    Une fois votre présence constituée, il faut avoir les bons réflexes. Cela sous-entend de ne pas remettre en ligne des traces que vous ne souhaitez pas voir apparaitre. Opter pour l’utilisation de pseudos sur certains sites ou forums peut être une bonne idée. Mais de manière générale, agissez simplement en ligne comme vous le feriez dans la vraie vie. En étant respectueux et en ne disant pas des choses que vous pourriez regretter ! Vous pouvez également influer sur ce que les personnes trouveront sur vous en prenant les devants.
    Pourquoi ne pas ajouter un aliaz sur votre carte de visite ou dans votre signature mail par exemple ? C’est un bon moyen de devancer les recherches en présentant directement les espaces qui vous tiennent à coeur sous forme d’une carte de visite en ligne. Idéal pour construire et concrétiser précisément une présence personnalisée.
    5 Mettez en place des alertes :
    Une fois le ménage fait, des comptes ouverts qui correspondent à ce que vous voulez montrer, comment être sûr que tout ne va pas évoluer dans le mauvais sens ? Le plus simple est encore de mettre en place une veille. Différentes alertes permettent de recevoir des notifications à chaque fois que votre nom apparait sur une page. Le plus simple à utiliser, entièrement gratuit, reste Google Alertes. Quelques secondes vous suffiront pour recevoir chaque jour ou chaque semaine un récapitulatif des sites trouvés par Google ayant mentionné votre nom. Simple et pratique !
    Travailler son identité numérique n’est pas forcément très long, il faut juste le faire régulièrement et dans la durée. Et comme partout, avoir le réflexe de ne pas faire (et dire) des choses que l’on pourrait regretter.
  • Les chiffres parlent d’eux meme ! C’est la presence sur les reseaux sociaux est devenu pour un actif quasi – incontournable ! Parmi les 30 sites les plus visites en France, les 3 premiers sont des reseaux sociaux. Le nombre d’inscription de nouveaux profils sur les reseaux leader ne cessent de croitre.
    Internet en France (IFOP & Médiamétrie)
    Google = 9 visites sur 10
    Mobinautes = 1 internaute sur 2
    Réseaux Sociaux en France
    86% des internautes de + 18 ans (82% en 2012)
    1 minute sur 5 passées sur Internet !
    4,5 réseaux / internaute (3,5 en 2012)

    Pour être sur les réseaux professionnels, il faut :
    •En avoir envie
    •Y investir un peu de temps au début pour s’y retrouver
    •Ne pas hésiter à apporter un contenu novateur
    •Ne pas craindre de se faire copier son contenu
    •Penser que 1 + 1 = 3 est possible
  • Avant de decider sur quels reseaux aller, il convient bien sur de se poser la question des objectifs d’une telle demarche.
    En fonction de mes objectifs, je pourai ensuite choisir le ou les reseaux les mieux adaptes.
  • C’est donc en premier lieu avoir un bon profil :
    -une photo qui vous ressemble (mais professionnelle)
    -une orthographe irréprochable
    -un profil honnête
    -un profil à jour
    -un résumé percutant
    -un profil qui vous plait!
    -la qualité plutôt que la quantité
  • Les RSP sont bien references, en cas de googlisation de votre nom, ce sont souvent les 1er resultats qui remontent.
    Un candidat actif sur les réseaux sociaux professionnels multiplie ses chances d'être repéré par les employeurs. Les réseaux sociaux font partie du paysage des ressources humaines et du recrutement, même si l'on peut lire tout et son contraire sur leur efficacité, et si les résultats des études sur leur utilisation ne sont pas vraiment homogènes.
    Le e-recrutement a commencé par le recrutement 1.0 -les sites emplois- , qui a sonné le glas, ou presque, de la bonne vieille annonce presse.
    Puis le recrutement 2.0 -les réseaux sociaux- a permis aux entreprises comme aux candidats d'être plus visibles, avec ses avantages et ses inconvénients.
    Et enfin -pour le moment!- le recrutement 3.0 est censé "humaniser" le recrutement sur le Web, en permettant aux candidats de "chatter" avec les recruteurs et les collaborateurs de l'entreprise.
     
    Ne soyons pas conservateurs: ce mouvement est irréversible meme s’il est loin de s’etre generalise. Il est profitable -meilleur contrôle de la marque employeur- et plus économique pour l'entreprise (quoique!). Il offre une visibilité plus large au candidat, même s'il n'aborde qu'une partie de l'acte de recrutement, souvent le premier contact entre une entreprise (ou un cabinet) et un candidat. Une enquête réalisée par l'Institut TNS Sofres en 2012pour Expectra, filiale du groupe Randstad, affirmait que 51% des responsables des ressources humaines disent recourir aux réseaux sociaux "régulièrement ou occasionnellement" pendant la phase de recrutement. Outre la recherche de candidats, 25% d'entre eux disent se servir des réseaux, et notamment de LinkedIn ou Viadeo, pour vérifier les informations fournies sur les CV des candidats.
     
    La relation humaine en face à face reste primordiale . Pour le reste -l'évaluation, les motivations, le partage des valeurs, les attentes des uns et des autres...- la relation humaine en face à face qui "fait" la réussite d'un recrutement reste primordiale. Les réseaux sociaux n'y ont pas changé grand- chose.
  • La puissance du réseau réside dans les 2ème et 3ème degrés, c’est-à-dire dans le réseau de votre réseau.
  • • Accumuler les contacts sans stratégie et multiplier les profils en ligne
     Un réseau et des présences ciblées sur les sites les plus adaptés à votre métier seront plus efficaces qu’une collection de contacts non qualifiés. Je pense qu'il est nécessaire d'analyser toutes les demandes de mise en relation que vous recevez mais il est important de ne pas accepter toutes les demandes de contact, et cette règle est valable pour l'ensemble des réseaux sociaux. En effet, il ne faut pas oublier que certains utilisateurs sont des spammeurs ou des "collectionneurs". Un de leurs objectifs est d'utiliser votre réseau pour récolter de nouveaux contacts et récolter de nouvelles données professionnelles. En outre, il ne faut pas oublier que sur les réseaux sociaux professionnels, les contacts de mes contacts sont mes contacts. Si vous acceptez en contact une personne qui a une mauvaise réputation dans le réel, cela peut vous déteindre dessus et se propager dans le virtuel puis dans le réel...
    Par ailleurs, si vous etes présent partout sans stratégie, vous risquez de perdre du temps et de l’argent, car certains réseaux sociaux sont payants !
    • Oublier de mettre à jour ses profils en ligne
     Il faut mettre à jour régulièrement vos profils professionnels en ligne dès que vous avez un nouveau poste, une nouvelle expérience. Attention aussi à la cohérence entre vos différents CV en ligne. Les recruteurs font parfois des recoupements entre les informations disponibles sur les réseaux sociaux pour repérer d’éventuels « oublis » dans votre CV (comme une période d’inactivité par exemple). Attention aussi à indiquer les bonnes dates et les bons diplômes (ceux que vous avez vraiment obtenus).
    • Tenir des propos déplacés en ligne
     N’oubliez pas que tout ce que vous publiez sur le web peut être vu de votre employeur, passé, présent ou futur. Ne tombez pas dans le dénigrement ou la diffamation.
    Ces écarts de langage ou de comportements risqueraient de nuire à votre carrière. Comportez-vous sur le web comme vous le feriez en société : en respectant les règles
    élémentaires de savoir-vivre.
    • Attendre que le téléphone sonne
     Créer un profil sur un réseau social n’est pas une solution miracle. Votre réseau commence avec votre premier cercle (famille, amis et proches). Il peut s’étendre jusqu’à de lointains collègues ou personnes que vous avez fréquentées pendant vos études. C’est un réseau à travailler sur la base d’un principe simple : l’échange.
    • Négliger le réseau réel
     Le réseau que vous vous constituez en ligne est le prolongement de votre réseau réel dans la vraie vie. Les échanges virtuels doivent se concrétiser par des rencontres réelles. C’est le meilleur moyen d’entretenir des relations professionnelles durables. N’oubliez pas non plus les salons professionnels et forums de recrutement où vous pourrez rapidement et simplement rencontrer de nouvelles personnes.
  • Depuis quelques années les réseaux sociaux professionnels permettent de réseauter plus facilement en rentrant en contact avec des professionnels de votre secteur. Un outil
    de plus au service de votre carrière à une condition : plus ce réseau se concrétisera par des contacts réels, plus il vous aidera à trouver un emploi rapidement.
    C’est un fait, le réseau, la recommandation (autrefois appelée de manière péjorative « le piston ») est un canal non négligeable pour trouver un emploi.
    D’abord parce que certains postes à pourvoir, dans certains secteurs ne font pas toujours l’objet d’une offre d’emploi (c’est ce qu’on appelle le « marché caché »). Dans ce cas, si vous avez un bon réseau, vous serez alerté qu’un poste se libère et un proche pourra peut-être vous recommander. C’est fréquent dans des secteurs comme la communication où à l’échelle d’un bassin d’emploi, tout le monde ou presque se connait.

    Une relation de confiance
    Ensuite et surtout parce qu’un candidat recommandé par un collaborateur (la cooptation) ou qui connaît déjà virtuellement ou réellement quelqu’un dans l’entreprise gagne un peu de temps dans le processus de recrutement. Ça ne veut pas dire que vous allez franchir toutes les étapes du processus de recrutement sans avoir à convaincre. Mais au moins, la recommandation introduit d’emblée une relation de confiance. Un bon point de départ pour votre candidature.
    Mais comme dans la vraie vie, tout le monde n’a pas le même réseau. Dans une certaine mesure, les réseaux sociaux professionnels peuvent vous aider à pallier un déficit de capital social. Ce ne sont pas des outils miraculeux et pour entrer en contact, il convient de respecter une certaine méthode.

    Un profil, des contacts et après ?
    Remplissez d’abord au maximum votre profil en ligne, en détaillant votre parcours, vos ambitions, un peu comme sur un CV. Ensuite, cherchez vos anciens collègues, amis, anciens d’écoles ou camarades de promotion. Sur des réseaux pro comme Viadeo ou Linked In, mettez à profit la période juste après votre inscription car souvent vous avez accès à tous les outils gratuitement. Il ne faut pas l’oublier : les réseaux sociaux professionnels fonctionnent avec un système d’abonnement payant pour bénéficier de toutes les fonctionnalités. C’est la grande différence avec les sites emploi qui sont toujours gratuits pour les candidats.

    Construire des relations sur la durée
    Après avoir collecté des contacts de votre premier cercle, cherchez des professionnels de votre secteur ou de votre métier. Veillez bien à motiver vos demandes de contact. Expliquez ce que vous cherchez (des informations sur une entreprise, des conseils, d’autres contacts…). Il ne suffit pas d’appuyer sur le bouton !
    N’oubliez pas non plus que le maître-mot du réseau c’est l’échange. Interagissez, répondez à ceux qui vous sollicitent. Le réseau, c’est le contraire d’une demande unilatérale. Et ces contacts sont à entretenir sur la durée pour qu’ils vous servent au moment où vous en avez besoin. D’autres réseaux sociaux comme Twitter sont potentiellement intéressants,
    surtout si vous travaillez dans le secteur des médias, de la publicité, ou du web en général. C’est bien d’y être présent et actif pour montrer votre expertise. En revanche, sur un
    réseau comme Facebook c’est plutôt la sphère privée qui est à l’honneur. Pensez à fermer votre profil Facebook au public pour conserver un espace de confidentialité.

    Retour au réel
    Tous ces échanges pourront peut-être vous aider dans votre recherche d’emploi. A condition qu’ils se concrétisent « IRL » (« in real life », la vraie vie). Il ne faut pas séparer le virtuel du réel, vous devez vous comporter sur les réseaux comme dans la vie. Cette cohérence sera votre meilleure alliée pour faire bonne impression quand vos « amis » virtuels seront en face de vous, en chair et en os.
  • Viadeo, LinkedIn, des noms aujourd’hui connus de tous. Ces réseaux sont une source précieuse d’informations pour les candidats. Jean-Christophe Anna, Directeur Associé de Link Humans et auteur de « Job & réseaux sociaux,connectez-vous » (Editions Hachette Pratique), explique comment les mettre véritablement à profit et s’assurer ainsi des opportunités professionnelles.
  • La meilleure définition que j’ai trouvée vient de Dan Schawbel, un expert reconnu dans ce domaine : « Le personal branding décrit le processus par lequel des particuliers ou des entreprises se détachent de la foule en identifiant et en exprimant clairement ce qu’ils ont d’unique sur le plan professionnel et personnel, puis s’en servent de levier pour transmettre sur un ensemble de plateformes un message et une image cohérents visant un but spécifique. Ce faisant, ces personnes peuvent se faire reconnaitre comme des experts dans leur domaine, établir leur réputation et leur crédibilité, progresser dans leur carrière et conforter la confiance qu’elles ont en elles-mêmes. »
    Le developpement du Personal Branding s’inscrit dans un contexte particulier ou l’hyper concurrence (nombre d’offres vs demandes d’emploi) et l’hyper sollicitation de vos cibles rendent obligatoire la differenciation, on est obliger de se demarquer pour sortir du lot !

  • Le Personal Branding applique a votre marque personnelle les techniques de Marketing utilisees pour les marques. Le but etant de se vendre.
    Ainsi on etablit d’abord un etat des lieux avec une definition de son positionnement, issu de son SWOT ainsi que de l’analyse d’un rapide benchmark (c’est a dire l’etude de ses concurrents) et l’etude de marche (c’est a dire l’etude de l’offre et de la demande). Ensuite on definit ses objectifs personnels ainsi que les moyens a mettre en place pour y parvenir : c’est l’equivalent de la strategie et du plan d’actions Marketing (ciblage, positionnement, mix).
  • Il est l'un des rares entrepreneurs en France à cultiver son image avec autant de brio. Depuis vingt ans, Michel Edouard Leclerc s'attire les bonnes grâces des consommateurs.
    « Le bienfaiteur », « Le défenseur des consommateurs », « Le seul homme d'entreprise que les Français aimeraient avoir comme président »... ! Lorsqu'ils évoquent Michel-Edouard Leclerc, dirigeant de l'enseigne d'hypermarchés, les internautes ne tarissent pas d'éloges. Et pour cause : l'entrepreneur d'origine bretonne est sur tous les fronts : la défense du pouvoir d'achat, les atteintes à la libre concurrence, l'environnement... Conséquence : il est l'une des personnalités les plus appréciées des Français.
    Mais sa popularité n'est pas le fruit du hasard. L'homme au fort capital sympathie excelle dans l'art de soigner son personal branding.

    Une personnalité qui touche les consommateurs
    D'une part, le « Saint-Jacques partant à l'assaut des forteresses et terrassant les dragons », explique Gilles Noblet. Saint-Jacques étant le bienfaiteur des consommateurs, prêt à terrasser tout ce qui constitue un obstacle au libre-accès. Les dragons représentant les gardiens de la forteresse, elle-même considérée comme le monopole.
    D'autre part, celle d'un homme « décontracté (il se fait photographier en chemise sans manche), accessible et souriant. » Le fait d'avoir gardé le nom de son père, Edouard, lui confère l'image d'un homme gentil, proche de sa famille.
    C'est précisément l'association de ces deux images qui caractérise l'entrepreneur français et qui « humanise son combat et le rend si populaire. »
    Un discours pédagogique
    Ses interventions dans les médias et ses campagnes publicitaires sont régies par la même règle. Lorsqu'il s'adresse aux consommateurs, Michel-Edouard Leclerc axe sur la pédagogie. « Il souhaite que ses clients soient éclairés et libres de leurs choix ». C'est d'ailleurs un aspect qui fait entièrement partie de sa personnalité.« Lorsqu'il était plus jeune, Michel-Edouard Leclerc rêvait d'être enseignant, et il admirait les personnages qui œuvraient pour l'unification des foules. Cette passion de la transmission est restée dans la construction de son personal branding. »
    Une mise en scène habile
    Renvoyer une image valorisante, c'est une chose. La cultiver en est une autre. En effet, pour rester sur le devant de la scène médiatique et surprendre les consommateurs, Michel Edouard Leclerc va là où personne ne l'attend.
    Depuis 2009, par exemple, il s'attaque au monopole des pharmacies en proposant de vendre « à prix Leclerc », c'est-à-dire 25 % moins cher, les médicaments à prescription facultative. « Il ne se satisfait pas d'un seul combat mais essaye régulièrement de s'attaquer à de nouveaux secteurs. En ne restant jamais inactif, il renvoie une image dynamique de lui-même », analyse Gilles Noblet.
    Un blog sans langue de bois
    Son blog « De quoi je me M.E.L. » contribue à rendre le personnage accessible et proche de ses clients. Il y partage ses points de vue sur l'actualité économique mais aussi sa passion pour la bande dessinée. En le lisant, ses lecteurs ont « l'impression de déjeuner avec lui, de participer à une conversation, plutôt que de lire une plaquette », explique le bloggeur Loïc Le Meur dans son blog éponyme.

  • Qui n’a pas suivi la fameuse arrivée au PSG du mythique David Beckham ? Tout le monde en a parlé, et même ceux qui n’aiment pas le foot en ont probablement entendu parler tant les médias ont relaté cet événement. Certains journalistes n’hésitent pas à dire : « Les gens connaissent la ville de Paris et le joueur, désormais ils connaitront également le PSG. » En effet David Beckham, qui certes fut un grand joueur, n’a pas été recruté pour ses talents sportifs mais bel et bien pour sa marque. Des leur mariage, Victoria décide de booster la carrière professionnelle de son mari, footballeur depuis 1992,  en l’initiant davantage au monde de la mode. Ainsi, il devient  l’image de plusieurs marques telles que Pepsi, Adidas, Gillette, Vodaphone, Mark&Spencer, Motorola, Armani et autres.
    En 2008, il est l’égérie d’Emporio Armani underwear. En 2011, il commercialise son 7ème parfum puis en février 2012, sort les vêtements pour hommes « David Beckham bodywear », vendus dans les points de vente H&M. Plus récemment, il a signé un contrat avec Adidas.
    Ce couple ultra-médiatique  a bâti l’essentiel de sa fortune grâce à David Beckham. Elle a été estimée à  185 M euros en 2014 par le magasine PeopleWith Money. Voilà une femme d’affaires qui a su tirer profit de la médiatisation de son couple !
  • Avant même la naissance du Web, Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, a développé un personal branding qui a largement contribué au succès de son entreprise. Mieux que les autres, il a su cultiver les bruits, les rumeurs et le buzz qui ont participé à faire passer la valorisation d’Apple de 5 milliards de dollars dans les années 2000 à plus de 360 milliards aujourd’hui.
    Le cas de Steve Jobs est très intéressant à étudier du point de vue de son personal branding qui est de toute évidence involontaire. À la base Steve Jobs est là pour nous vendre un produit, et au final il a vendu une nouvelle vision du monde. À tel point qu’on achetait plus un produit Apple mais un produit Steve Jobs.
    Les risques d’un tel Personal Branding.
    Le Personal Branding est une méthode, un concept, censé valoriser une personne et générer un bénéfice, mais le Personal Branding a aussi ses limites. Encore dans le cas de Steve Jobs, il était devenu l’icône de la marque Apple. Après son décès tragique, Apple a comme perdu son identité, sa sorte d’égérie qui a fait le succès de la marque.
    Il faut savoir que le Personal Branding d’une personne pour valoriser son entreprise peut-être risqué car elle ne sera pas pérenne, personne n’est immortel. Les consommateurs qui voyaient Steve Jobs comme un être exceptionnel, et qui trouvaient donc la marque Apple exceptionnelle, ont été troublé par son décès et génèrent désormais une sorte de désintéressement de la marque, même si la plupart achète encore les produits.

    Le Personal Branding n’est pas connu de tous, mais est pratiqué par quasiment toute la communauté. Dans un monde où il est de plus en plus difficile de se faire une place dans la société, le Personal Branding vous aide à vous trouver, à définir votre plus value dans un secteur d’activité donné ou dans une communauté. Elle définit votre identité personnelle, et surtout vous différencie des autres pour ne pas rentrer dans le moule.
  • Réseaux sociaux et recherche d’emploi

    1. 1. Réseaux sociaux et recherche d’emploi
    2. 2. Introduction 2 1 . PRESENTATION 2 . POURQUOI CETTE THEMATIQUE ? Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    3. 3. 3 Présentation  Alexandra Ivacheff :  Mes études :  Diplomée de Sciences Po Aix en 2000.  Diplomée d’un Master de Management des Affaires Internationales en 2001.  Mes compétences professionnelles :  Spécialiste en Marketing et Communication digitale.  Plus de 10 ans d’expériences dans le secteur du tourisme.  Mon parcours professionnel : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    4. 4. 4 Pourquoi cette thématique ?  C’est un sujet intergénérationnel.  Qui touche tout le monde à un moment ou à un autre de sa carrière. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    5. 5. I. L’Homme est un animal social 5 1 . L ’ E M E R G E N C E DES RESEAUX SOCIAUX DANS UN MONDE NUMERIQUE ET MOBILE. 2 . LES SPECIFICITES DES PRINCIPAUX RESEAUX SOCIAUX. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    6. 6. 6 Chronologie Source : Copyblogger Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    7. 7. 7 Statistiques Source : WeAreSocial- Octobre 2014  L’usage du Digital aujourd’hui : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    8. 8. 8 Statistiques Source : Domo  Que se passe t il sur le Web en 60s ? Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    9. 9. 9 Statistiques Source : WeAreSocial- 2014  Internet en France en 2014 : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    10. 10. Statistiques Source : Azetone.com  La mobilité en France en 2014 : 10 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    11. 11. Statistiques Source : Azetone.com  La mobilité en France en 2014 : 11 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    12. 12. 12 Définition => Le contenu produit et transmis est au coeur de la notion de reseau social.  Réseaux sociaux (Wikipedia) : «Un réseau social est un ensemble d'entités, telles que des individus ou des organisations, reliées entre elles par des liens créés lors d’interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme dynamique d'un groupement social. ... Andreas Kaplan et Michael Haenlein définissent les médias sociaux comme « un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs . » Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    13. 13. 13 Définition Source : Blog.aysoon.com  Au coeur du Web 2.0 : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    14. 14.  Rappels sur la notion de réseau :  Loi des 1% des medias participatifs :  1% produisent  10% interagissent  89% regardent passivement  Loi de Metcalfe: L’utilité d’un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs 14 Définition Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    15. 15.  Quel est l’objectif d’un réseau social ? 15 Définition Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    16. 16. 16 Etat des lieux Source : Mediassociaux.fr  Panorama des média sociaux en 2014 : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    17. 17. 17 Etat des lieux Source : Fredcavazza.com  Quelles sont les spécificités de chaque réseau ? Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    18. 18.  Les réseaux sociaux expliqués avec humour, par Frédéric Therrien : 18 Définition Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    19. 19. 19 Statistiques Source : WeAreSocial- Octobre 2014  L’usage des réseaux sociaux : Le nombre d’utilisateurs actifs par plateforme sociale. * Chiffres donnes en Millions, bases sur le nombre de comptes actifs enregistrant une connexion au moins dans les 30 derniers jours. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    20. 20. Focus 20 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    21. 21. Focus 21 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    22. 22. Focus 22 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    23. 23. Focus 23 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    24. 24. Focus 300 24 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    25. 25. 25 Statistiques Observatoire IFOP des réseaux sociaux – 2013  Top 3 de la notoriété des réseaux sociaux : Facebook, YouTube et Twitter demeurent les réseaux sociaux les plus connus par les internautes Français. Ce podium n’a pas évolué depuis 2011. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    26. 26. 26 Statistiques Observatoire IFOP des reseaux sociaux – 2013  Top 25 : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    27. 27. 27 Statistiques Observatoire IFOP des reseaux sociaux – 2013  L’inscription sur les réseaux sociaux : top 5 par population  86% des internautes se déclarent membres d’un réseaux social, contre 20% en 2007 !  Un internaute est en moyenne membre de 4.5 réseaux sociaux. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    28. 28. 28 Statistiques Observatoire IFOP des reseaux sociaux – 2013  La fréquence de connexion aux réseaux sociaux : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    29. 29. 29 Statistiques Observatoire IFOP des reseaux sociaux – 2013  L’ évolution du temps consacré aux différentes activités sur les réseaux sociaux : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    30. 30. II. Evolution des pratiques liées à la recherche d’emploi 30 1 . ETATS DES LIEUX 2 . LES NOUVELLES PRATIQUES DES RECRUTEURS 3 . LES IMPACTS SUR LA RECHERCHE D ’ E M P L O I Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    31. 31. 31 Etat des lieux Source : Pole Emploi – octobre 2014  Le chômage en France : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    32. 32. 32 Statistiques Source : Mediametrie / Netratings  Classement des sites d’emploi :  En février 2013, plus de 13,4 millions de français, soit presque 30% des internautes du pays, se sont rendus sur des sites de la catégorie "emploi/carrière" de Médiamétrie pour y passer en moyenne plus de 28 minutes dans le mois.  Un chiffre peu étonnant au regard d'un taux de chômage record de 10,2% fin 2012. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    33. 33. 33 Etat des lieux du recrutement sur les réseaux sociaux Source : Enquete RegionsJob - 2013  Les sites emploi restent pour le moment les sources d’information et de communication privilégiées par les RH Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    34. 34. 34 Etat des lieux du recrutement sur les réseaux sociaux Source : Enquete RegionsJob - 2013  L’identité numérique des candidats joue fortement sur leur employabilité : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    35. 35. 35 Etat des lieux du recrutement sur les réseaux sociaux Source : Enquete RegionsJob - 2013  Quelle efficacité des réseaux sociaux pour un recruteur ?  “Utilisez-vous les reseaux sociaux pour recruter ?”  “Comment jugez-vous l’efficacite des reseaux sociaux pour recruter dans votre entreprise ?” Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    36. 36. 36 Etat des lieux du recrutement sur les réseaux sociaux Source : Enquete RegionsJob - 2013  Quels profils sont recrutés sur les réseaux sociaux ?  “Quels types de profils avez-vous recrute sur les reseaux sociaux ?”  “Pour quel niveau de poste avez-vous recrute ?” Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    37. 37. 37 Et côté candidats ?  Le profil professionnel en ligne, un passage obligé :  “Disposez-vous d’un profil professionnel en ligne ?”  “Avez-vous fermé l’accès de votre profil Facebook au grand public ?” Source : Enquete RegionsJob - 2013 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    38. 38.  1 internaute sur 3 publie du contenu professionnel en ligne :  Mettez-vous en ligne du contenu pour mettre en valeur votre parcours / expertise ?  Quels types de contenus ? 38 Et côté candidats ? Source : Enquete RegionsJob - 2013 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    39. 39.  Les réseaux sont des sources d’information sur les entreprises pour les candidats, mais peu d’intéractions :  Etes-vous abonnés à des pages d’entreprises?  Interagissez-vous sur les réseaux avec les entreprises que vous suivez ? 39 Et côté candidats ? Source : Enquete RegionsJob - 2013 Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    40. 40. 40 Mutation  Le “Job Choc”, ou la mutation du marché du travail :  Harry Dent souligne dès 1994 l’impact de la loi de Moore sur l’évolution du monde du travail.  Les nouvelles clés comportementales :  Des capacités à resoudre des problemes  Des capacités relationnelles  Des capacités d’intégration Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    41. 41. 41 Mutation  Les clés pour aborder cette mutation :  Tous infopreneurs  Etre créatif  Etre systematique  Etre casanier  Etre connecteur  La check-list “Mutation” :  L’information est au coeur de votre stratégie  Consommez là n’importe où, n’importe quand !  Connectez-vous à ceux qui partagent l’information qui vous intéresse  Partagez vos compétences, votre analyse, votre point de vue  Soyez opérationnel en révisant vos habitudes  Gagnez la confiance  Soyez maître de votre destin Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    42. 42. 42 Tendance Source : JOB 2.0  Du e-recrutement au recrutement 2.0 : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    43. 43. 43 Exemple Mutation  Exemple d’un patron 2.0 passant une annonce : « Aujourd’hui, il me faut faire ce constat : je dois faire un choix et je ne peux pas consacrer à Locita le temps nécessaire pour mener à bien ce projet et atteindre nos objectifs. Aussi belle que soit l’aventure qui s’annonce, il lui faut une nouvelle personne à sa tête. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me mettre en quête d’un nouvel associé qui a la fibre entrepreneuriale et une vraie sensibilité éditoriale. Il (ou elle) prendra la direction opérationnelle de Locita, du chantier qui s’annonce et de la nouvelle équipe, alors que je conserverai un rôle autour de la stratégie globale de Locita. Quelle meilleure façon pour un blogueur de lancer cet appel que sur son blog ? La nouvelle équipe devra se composer de rédacteurs, d’un designer et d’un développeur; tout ceci reste ouvert à la discussion. D’ailleurs, afin d’être en accord avec ma conception de l’entreprenariat, plutôt que des salariés, je préfèrerais des associés qui feront de Locita LEUR entreprise, en mode startup ! Pour être plus précis sur mes critères de sélection : - vous devez être disponible à plein temps ! - homme ou femme, peu importe tant que vous êtes en mesure d’assumer la direction d’un tel projet. - votre âge m’importe peu, en revanche, votre expérience et votre vision m’intéressent au plus haut point. Il est essentiel que vous ayez une forte sensibilité éditoriale. - vous devez être en région parisienne; il est plus pratique pour une jeune entreprise que tout le monde soit géographiquement au même endroit. Merci d’être arrivé à la fin de ce post . Il ne vous reste plus qu’à le partager (ça serait sympa) … ou à m’écrire si vous vous sentez à la hauteur de la tâche qui nous attend ! » Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    44. 44. 44 Exemple Mutation  Exemple d’une campagne de e-recrutement : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    45. 45. 45 Exemple Mutation  En moins de 24h sur mon fil LinkedIn: Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    46. 46. 46 Tendance Source : étude wiktik - mai 2012  Vers une nouvelle relation recruteur / recruté :  le lien de subordination prédominant dans les usages de la relation Employeur- Employé est en train de faire place à une relation Client-Fournisseur interne.  80% des candidats diplômés ont une idée claire de leur fonction avant la fin de leurs études.  68% des candidats diplômés connaissent la valeur de leur compétence et négocient leur salaire en conséquence. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    47. 47. 47 Et après-demain ?  Le recrutement 3.0, vers plus de qualitatif ?  Pas de révolution technologique annoncée,  Mais une meilleure gestion des flux d’informations, des outils,  Nécessite de maitriser son identité numérique ! Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    48. 48. III. De l’e-reputation au Personal Branding 48 1 . L ’ E -REPUTATION 2 . ALLER PLUS LOIN : LE PERSONAL BRANDING 3 . EXEMPLES Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    49. 49. 49 Définition  E-reputation (Wikipedia) : L'e-réputation est la réputation, l’opinion commune (informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs…) sur le Web d'une entité (marque, personne morale ou physique, réelle (représentée par un nom ou un pseudonyme) ou imaginaire). Elle correspond à l’identité de cette marque ou de cette personne associée à la perception que les internautes s'en font. Cette notoriété numérique, qui peut constituer un facteur de différenciation et présenter un avantage concurrentiel dans le cas des marques, se façonne par la mise en place d'éléments positifs et la surveillance des éléments négatifs. L'e-réputation peut aussi désigner sa gestion, via une stratégie globale et grâce à des outils spécifiques (activité à l’origine de nouveaux métiers) pour la pérennité de l’identité numérique. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    50. 50. 50 Définition Source : Fredcavazza.net  L’Identité Numérique : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    51. 51. 51 Méthode  5 étapes pour faire le point sur son e-reputation :  Vérifiez ce qui se dit sur vous  Faites du ménage !  Créez des comptes à votre image  Adaptez vos actions  Mettez en place des alertes Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    52. 52. 52 Méthode  Pourquoi aller sur les réseaux sociaux ? "Avoir des connaissances sans les partager, c'est se mettre au niveau de celui qui n'a pas d'idées. " (Thucydide dans « L'histoire de la guerre du Péloponnèse ») Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    53. 53. 53 Méthode  Où aller sur les reseaux sociaux ?  Quels sont mes objectifs ?  Faire de la veille métier et/ou concurrentielle  Être présent là où sont les clients  Diffuser / Partager  Travailler son E-réputation : Perso & Pro  Générer du trafic qualifié / site Internet et/ou boutique physique  Faire de la Gestion de Relation Client  Créer et entretenir son réseau pro Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    54. 54. 54 Méthode  Choisir une combinaison de réseaux adaptée à ses objectifs : Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    55. 55. 55 Méthode Source : Easel.ly  Dans la pratique ... Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    56. 56. 56 Méthode  Pourquoi créer un profil sur un RSP (Réseau Social Professionnel) ?  Exister sur le web et se présenter  Faire des recherches sur une entreprise  Identifier les bons interlocuteurs  Se renseigner sur un recruteur  Fréquenter les hubs emploi  Postuler à une offre  Se faire recruter Mais surtout..... Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    57. 57. 57 Méthode  Développer son réseau ! Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    58. 58. 58 Méthode  Comment utiliser un RSP ?  Trouver qui peut vous être utile dans votre réseau dans la recherche d’un job : Alumni, anciens contacts, nouvelles rencontres, recherche proactive  Exploiter les groupes :  Chercher les groupes liés à mon métier  S’inscrire  Suivre  Répondre et questionner  Méthode : Utiliser des mots clés et des opérateurs booléens (ET, OU, SAUF utilisés pour croiser des mots clés).  Un mot clé doit être :  1 mot porteur de sens  Précis  Synthétique  Sur twitter un mot clé est précédé du hashtag: #motclé Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    59. 59. 59 Méthode  5 erreurs à éviter :  Accumuler les contacts sans stratégie,  Oublier de mettre à jour ses profils en ligne,  Tenir des propos déplacés en ligne,  Attendre que le téléphone sonne...un réseau est batti sur le principe de l’ échange,  Négliger le réseau réel. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    60. 60. 60 Méthode Source : Blog-emploi.com  Réseaux réels et réseaux virtuels, des atouts complémentaires :  Les réseaux au service de la recommandation pour une relation de confiance,  Un profil, des contacts... Puis la nécessité de construire des relations sur la durée,  Attention au retour au réel... Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    61. 61. 61 Conseils d’expert Source : Jean- Christophe Anna  Conseils : « Les réseaux sociaux type Viadeo ou LinkedIn sont des plateformes qui permettent d’optimiser votre identité numérique et de matérialiser online votre réseau de contacts professionnels. L’intérêt principal est de connaître en temps réel leur évolution professionnelle et de leur indiquer en retour la vôtre. Se pose alors la question de savoir qui inviter dans son réseau. La première règle est de ne pas partir à la chasse aux contacts. Il faut démarrer progressivement la constitution de son réseau via un premier cercle de personnes que l’on connaît dans la vraie vie : amis, famille mais surtout relations professionnelles. Ce premier cercle s’étendra ensuite naturellement au fil des rencontres. Dans tous les cas, un réseau resserré et très pointu sur son domaine d’expertise sera plus efficace qu’une liste de 10.000 noms inconnus. Ensuite, il faudra solliciter intelligemment son réseau. On peut parler de véritable stratégie lors de cette étape. Si on demande une information, un renseignement, il est indispensable de rendre la pareille quand on est sollicité. Il ne faut jamais quémander un emploi mais se renseigner auprès de ses contacts pour savoir si une personne de leur connaissance évolue dans votre domaine d’activité ou exerce la même fonction. Une fois cette personne identifiée, il est bon de trouver un prétexte pour la rencontrer dans la vraie vie. Par exemple, de lui écrire : J’ai tel projet professionnel, peut-on en parler de professionnel à professionnel ? J’aimerais connaître votre point de vue. Cette démarche d’enquêteur permet de mieux cibler son marché et les métiers qui gravitent autour. Cette façon de faire est dans tous les cas bien plus efficace que d’envoyer des lettres de candidature spontanées comme autant de bouteilles à la mer. Avoir un profil bien rempli n’est que la première étape, nécessaire, mais insuffisante. Si vous restez passif, il ne se passera rien. Pour faire la différence, faites preuve de curiosité, de culot et passez à l’action ! » Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux 4 Novembre 2014 sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix
    62. 62. 62 Définition  Personal Branding (Wikipedia) : « Le marketing personnel exprime le fait de créer et de gérer sa propre marque, rattachée à un individu et non à un produit. Cette marque personnelle est l'addition d'une réputation et d’une identité personnelle » . Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    63. 63. 63 Définition .  Son objectif ? Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    64. 64. 64 Rappels Source : INSEE  Mais qu’est ce qu’une marque ?  Définition : “Au sens de la propriété industrielle, la marque est un « signe » permettant de distinguer précisément les produits ou prestations de services d'une entreprise de ceux de ses concurrents.  Le signe peut être un mot, un nom, un slogan, un logo, un dessin, etc. ou la combinaison de ces différents éléments. » Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    65. 65. 65 Méthode  Les méthode du Personal Branding :  Une démarche de réflexion sur “soi” ( Qui suis-je ? Où vais-je ?)  Définition de votre “Marque Personnelle” / positionnement. o Un outil de promotion de “soi” (A qui ? Quel est mon message ? Comment je le communique ?)  Définiton de votre stratégie Marketing. Puis l’action. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    66. 66. 66 Méthode  Quels sont les éléments constitutifs de ma marque personnelle ?  Mon parcours  Mon objectif professionnel a un an, a 5 ans  Vision, mission, motivation  Et personnellement ? Une marque forte et de valeur doit etre distincte, visible et crédible ! Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    67. 67. 67 Exemple  Un exemple de Personal Branding réussi : Michel-Edouard Leclerc  Les clés du succès :  Une personnalité qui touche les consommateurs  Un discours pédagogique  Une mise en scène habile  Un blog sans langue de bois : “De quoi je me M.E.L.” Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    68. 68. 68 Exemple  Un autre exemple : David Beckham  Un joueur talentueux et beau gosse.  Une femme, ex-Spice girl mais véritable business women.  Plus qu’un joueur de foot, une marque mondialement connue.  Résultat : Une fortune estimée en 2014 a 185 Meuros. Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    69. 69. 69 Exemple  Les limites ? Le cas Steeve Jobs  Un credo : ergonomie / design / simplicité + des innovations technologiques amenant à de nouveaux usages.  Un patron visionnaire devenu une icone.  Que devient la marque quand son égérie disparait ? Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP Aix 4 Novembre 2014
    70. 70. MERCI ! Réseau Excellence – Conférence sur les réseaux sociaux et la recherche d’emploi – IEP 4 Novembre 2014 Aix

    ×