Mobile banking outil de developpement de l'inclusion financiere

23 vues

Publié le

,

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
23
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mobile banking outil de developpement de l'inclusion financiere

  1. 1. EL MOUSSAOUI M’HAMED Directeur Général Adjoint mh.moussaoui@albaridbank.ma AL BARID BANK Mobile Banking Outil de développement de l’inclusion Financière Berne, 5 - Novembre 2014
  2. 2.  Au Maroc, la pénétration du mobile (120%) est aujourd’hui 2 fois supérieure au taux de bancarisation (55%). Les clients utilisent de plus en plus leur portable pour des fonctionnalités multimédia et internet* (MMS: 30%; internet: 22%), en particulier les plus jeunes. Le taux d’équipement en smartphones a dépassé les 20% au Maroc dans les zones urbaines.  L’analphabétisme et la pauvreté ne sont pas des entraves à l’usage du mobile,  L’accès à la téléphonie mobile peut être considéré comme un moyen de désenclavement d’une grande partie de la population rurale ou périurbaine.  Les acteurs les plus légitimes, en qui le client a confiance, pour proposer des services financiers sur le mobile, sont la Poste et les banques, et non pas les opérateurs télécom (source: Exton Consulting).
  3. 3.  Pourquoi le mobile banking ?  Pénétration du mobile deux fois supérieure au taux de bancarisation.  Opportunité d’exploiter le canal mobile pour offrir des services financiers.  Quels enjeux?  Inclusion financière d’une population familiarisée avec l’utilisation du mobile.  Amélioration de la qualité de service.  Rajeunissement de notre profil de clientèle.  Quels atouts pour Al Barid Bank?  Un réseau étendu  Couverture du rural  Capital confiance  Expertise reconnue sur les transferts.  Expérience du Mobile Banking - Mobile paiement au Maroc ?  Pour les Opérateurs télécoms:  Nécessité d’être client  Réseau peu étendu  Manque de confiance de la clientèle  Des fonctionnalités peu diversifiées  Pour les banques :  Nécessité d’être client  Frais d’abonnement
  4. 4.  Un service ouvert à tous à travers deux possibilités :  Compte mobile associé à un numéro de GSM,  Option de mobilité destinée aux clients Al Barid Bank détenteurs de compte chèque ou de carte prépayée.  Compatible avec la quasi-totalité des téléphones. Accès aux services à travers l’application embarquée :  soit en mode SMS,  soit en mode 3G.  Quel que soit l’opérateur téléphonique.  Souscription gratuite et sans engagement.  Sécurité des transaction : Code confidentiel systématique  Simplicité d’utilisation : Ergonomie, langue arabe, Pédagogie, animations terrain
  5. 5.  Transferts et virements exécutés en temps réel :  Transfert d’argent Vers agence & Vers GAB  Virement vers Caisse d’Epargne Nationale  Virement vers Compte Chèque Al Barid Bank  Virement vers carte prépayée  Virement vers Compte mobile  Paiement de factures et achat de recharges téléphoniques,  Suivi et gestion du compte.  Consultation de Solde  Historique des opérations  Demande de RIB – IBAN  Demande de chéquier  Opposition sur Carte
  6. 6. 6  63 860 contrats souscrits dont 41 428 actives.  Le taux d’activation s’est amélioré depuis mars 2014 en passant de 55% en février 2014 à plus de 70 % les mois suivants;  23 672 comptes mobiles ouverts soit 37% du total des contrats souscrits. Evolution des souscriptions  Le niveau d’utilisation des transactions augmente de mois en mois, avec une moyenne mensuelle (depuis avril) de:  3098 pour les virements, dont 76% vers comptes chèques,  1432 pour les transferts vers agence,  235 pour les transferts cardless,  141 pour les paiements de factures. Utilisation des services BBM
  7. 7. 7  Extension de l’offre mobile banking aux autres segments de clients et intégration de nouveaux services :  Intégration du mobile Banking avec les services de transferts nationaux et internationaux ( Mandati, IFS, WU, MG, Dirham Express, Plateforme Euromed postal,…) ;  Règlement des achats par mobile chez les commerçants ;  Règlement des achats sur internet par mobile,  Extension de la recharge des comptes mobiles via les GAB aux détenteurs de cartes monétiques des autres banques ;  Paiement de masse via le mobile banking destiné à accompagner les actions sociales initiés par le gouvernement ( aides directes destinées aux pauvres, programme de lute contre l’abandon scolaire,… ).  Industrialiser les souscriptions via la mise en place de bornes interactives  Développement d’un réseau d’agents de proximité pour accompagner le développement de ce produit.

×