Comment la recherche communautaire participative
peut-elle contribuer à la science programmatique?
L’exemple de Pouvoir Pa...
La science programmatique et
la mobilisation communautaire
© Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
• La science programm...
Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et
des communautés vers une approche intégrée à la p...
PP/PP : un programme axé sur l’habilitation
• Objectif général : Outiller les femmes vivant avec le VIH (FVVIH) quant à la...
Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et
des communautés vers une approche intégrée à la p...
Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
évaluer les besoins et les ressources
VIE QUOTIDIENNE AVE...
Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
évaluer les besoins et les ressources
7
© Joanne Otis, 20...
HIV
New
therapies
Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
évaluer les besoins et les ressources
8...
Cycle 2 :
Mobilisation des
connaissances et
des communautés
pour développer
et valider le projet
pilote
(2006-2007)
Modèle...
Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
développer et valider le projet pilote (2006-2007)
• Créa...
Développement de programme guidé par la cartographie interventionnelle,
une approche de partage des pouvoirs rassemblant ...
 La satisfaction des participantes est très élevée (M = 4,39; échelle de 1 à 5).
 Les résultats pré- et post-test indiqu...
 Difficultés à joindre les femmes
isolées
 Peu de FVVIH utilisent les services
d’organismes communautaires
 Distance gé...
 Difficultés à comprendre les
activités (instructions complexes,
participantes de scolarité faible ou
nulle, langue mater...
Difficultés à mobiliser les
participantes sur une base
régulière (engagement).
Absences et retards (manque de
motivation...
Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
développer et valider le projet pilote (2006-2007)
16
© J...
Cycle 3 :
Mobilisation des
connaissances et
des communautés
pour appuyer la
mise à l’échelle
(2008-2011)
Modèle systémique...
Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
appuyer la mise à l’échelle (2008-2011)
18
© Joanne Otis,...
 Formation : La formation a été planifiée et offerte en collaboration avec certaines
FVVIH qui ont participé à PP/PP (200...
** p<0,001
1
2
3
4
5
6
7
Women (n=21)
Means
(%)
Figure 1. Self-efficacy towards program
implementation
Pretes
t
Échelle de...
En 2009-2010, 84 FVVIH (de 15 organismes) ont été recrutées dans diverses
régions du Québec.
Une méthodologie mixte a ét...
« Cela m’a permis de m’outiller et de rencontrer d’autres femmes qui vivent les mêmes
choses que moi pour pouvoir partager...
Effets du programme à moyen terme (n=55)
Échelle de 1 « totalement en désaccord » à 5 « totalement d’accord »
***p≤0,001
S...
Absence ou insuffisance de soutien de la
direction et des paires;
Ressources matérielles et humaines
insuffisantes;
Dif...
Traduction anglaise
en cours
Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
appuyer la mise à l’échelle ...
 Mobiliser des intervenantes
communautaires et des FVVIH dans un
projet commun
 Partager des connaissances et des
expéri...
• « Gundo-So » est un nom en langue bambara
• « Gundo » veut dire « confidentialité », et « So »
veut dire « chambre » ou ...
 Phase d’essai
 Rencontres hebdomadaires avec une anthropologue malienne pour le suivi et
la préparation de chacune des ...
© Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
appuyer la mise...
 Après leur participation au programme, les femmes :
 étaient encouragées à être plus observantes à leur traitement
 ét...
« Le programme m’a beaucoup aidée. J’encourage les 
autres à y participer. »
 
« Ce projet nous redonne notre vie. » 
« On...
Du Mali au Québec : adaptation culturelle de PLURIELLES,
un programme visant à améliorer la santé émotionnelle
et sexuelle...
Cycle 4 :
Mobilisation des
connaissances et
des communautés
pour appuyer la
viabilité du projet
(2011- …)
Modèle systémiqu...
Cycle 4 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour
appuyer la viabilité du projet (2011- …)
 Mise en œuvre ...
Conclusion
• Cet exemple démontre que la mobilisation des
connaissances et des communautés peut être un
puissant catalyseu...
Plus d’information sur le modèle...
ACRV 2015 :
Affiche EPH41 - Program Science and the
Mobilization of Knowledge and Comm...
Partenaires
37
© Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
Merci!
Courriel
otis.joanne@uqam.ca
Questions, commentaires,
réflexions?
38
© Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la science programmatique?

463 vues

Publié le

Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la science programmatique?

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
127
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • C1 : diapo titre
  • C3 Figure position du modèle proposé
  • C4: Figure du modèle
  • C5 Diapo pour décrire PP/PP actuel
    Projet qui s’inscrit dans le respect des principes de la recherche communautaire (RC).
    Programme développé selon les étapes de l’intervention ciblée (Intervention Mapping).
  • C7 Diapo mise en relief de la boucle 1
  • C8 Figure de l’étude les femmes et les multithérapies (Trottier et al., 2005).
  • C10 Démarche de l’État des lieux.
  • C9 Figure de l’étude les femmes et les multithérapies (Trottier et al., 2005).
    Le thème du dévoilement transcende toutes les sphères de la vie des femmes.
  • C11 Mise en relief de la boucle 2.
  • C12 Structures et mandats du partenariat élargi.
  • C13 Méthodologie de la phase pilote.
  • C15 Effets court terme de la phase pilote.
  • C15 Conditions d’implantation de la phase pilote.
  • C15 Conditions d’implantation de la phase pilote.
  • C15 Conditions d’implantation de la phase pilote.
  • C14 Photo de la première version du guide validé (version francophone et anglophone).
  • C16 Mise en relief de la boucle 3.
  • C19 L’ensemble des partenaires de la mise à l’échelle.
  • C21 Synthèse de la formation et de ses résultats.
  • C21 Synthèse de la formation et de ses résultats.
  • C22 Méthodologie, résultats des effets et conditions d’implantation de la mise à l’échelle.
  • C22 Méthodologie, résultats des effets et conditions d’implantation de la mise à l’échelle.
  • C22 Méthodologie, résultats des effets et conditions d’implantation de la mise à l’échelle.
  • C22 Méthodologie, résultats des effets et conditions d’implantation de la mise à l’échelle.
  • C20 Photo du guide revu et corrigé.
  • C23 Forum communautaire
  • C24 Processus de mobilisation Gundo So.
  • C24 Méthodologie de la validation de Gundo So.
  • C24 Effets validation Gundo So.
    On ne pourra pas traduire cette diapo textuellement, car nous en avons seulement le pdf.
  • C24 Effets validation Gundo So.
  • C24 Effets validation Gundo So.
  • C25 Plurielles.
  • C26 Mise en relief de la boucle 4.
  • C28 Outils de pratiques professionnelles : Portail, ouvrage collectif, guide d’aniamtion, webinaires.
  • C29 Résumé
  • C29 Résumé
  • C2: Liste partenaires PP/PP et Gundo So.
    Pas trouvé Centre de formation DONYA Mali (moi non plus).
  • Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la science programmatique?

    1. 1. Comment la recherche communautaire participative peut-elle contribuer à la science programmatique? L’exemple de Pouvoir Partager/Pouvoirs Partagés (PP/PP), un programme développé avec, par et pour les femmes vivant avec le VIH Symposium sur la science programmatique du REACH 2.0 24e Congrès annuel canadien de recherche sur le VIH/sida, Toronto, 2015 Cette étude a été rendue possible grâce à des fonds du Programme de recherche communautaire sur le VIH/sida des IRSC Otis, Joanne, professeure, Département de sexologie, UQAM, et les partenaires de PP/PP et Gundo So. 1
    2. 2. La science programmatique et la mobilisation communautaire © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés • La science programmatique offre une réponse à la complexité croissante de l’épidémie – Prévention combinée, cascade de la prévention, cascade des traitements, etc. • L’importance de la mobilisation communautaire est reconnue par la science programmatique – « La pratique éclaire la science et vice-versa » • Les modèles de science programmatique ne sont pas suffisamment explicites au sujet des façons d’intégrer la mobilisation communautaire 2
    3. 3. Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et des communautés vers une approche intégrée à la prévention et à la promotion de la santé 3 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    4. 4. PP/PP : un programme axé sur l’habilitation • Objectif général : Outiller les femmes vivant avec le VIH (FVVIH) quant à la question du dévoilement/non-dévoilement de leur statut VIH. • Diverses méthodes pédagogiques sont employées : exercices de réflexion par le dessin, techniques d’impact utilisant le mouvement ou un objet, discussions de groupe • Objectifs spécifiques : Prendre une décision proactive et réfléchie quant au dévoilement/non- dévoilement du statut VIH dans divers contextes Développer des stratégies appuyant la décision de dévoiler ou non Être capable de mieux gérer les situations difficiles ou les expériences négatives dans le contexte d’un dévoilement planifié ou non désiré • Neuf ateliers de 3 heures chacun, portant sur les thèmes suivants :  processus d’adaptation à la vie avec le VIH;  contextes où dévoiler et où ne pas dévoiler;  enjeux soulevés par le dévoilement et le non-dévoilement;  stratégies possibles (pour appuyer le dévoilement ou la décision de ne pas dévoiler). 4 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    5. 5. Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et des communautés vers une approche intégrée à la prévention et à la promotion de la santé Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour évaluer les besoins et les ressources (2002-2005) 5 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    6. 6. Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour évaluer les besoins et les ressources VIE QUOTIDIENNE AVEC LE TRAITEMENT : Interactions avec fournisseurs de soins de santé Effets secondaires biologiques et cliniques Observance Traitement (amorce, adaptation, modification, arrêt) Représentation sociale du traitement CONTEXTE SOCIAL DE LA VIE QUOTIDIENNE : Aspects socioéconomiques Aspects relationnels Aspects professionnels Aspects liés au travail Aspects juridiques Relations avec les organismes commmunautaires VIE QUOTIDIENNE AVEC SOI ET PARTENAIRE(S) (identité-intimité) : Relation avec soi (identité féminine, image corporelle, santé) Relation avec partenaire(s) (affection, sexualité, prévention) VIE QUOTIDIENNE EN FAMILLE/AU FOYER : Aspirations parentales (désir d’avoir des enfants,,grossesse) Relation avec les enfants (soins maternels, santé des enfants) Relation avec la famille immédiate et élargie VIH Nouveaux traitements 6 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    7. 7. Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour évaluer les besoins et les ressources 7 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    8. 8. HIV New therapies Cycle 1 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour évaluer les besoins et les ressources 8 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés VIE QUOTIDIENNE AVEC LE TRAITEMENT : Interactions avec fournisseurs de soins de santé Effets secondaires biologiques et cliniques Observance Traitement (amorce, adaptation, modification, arrêt) Représentation sociale du traitement CONTEXTE SOCIAL DE LA VIE QUOTIDIENNE : Aspects socioéconomiques Aspects relationnels Aspects professionnels Aspects liés au travail Aspects juridiques Relations avec les organismes commmunautaires VIE QUOTIDIENNE AVEC SOI ET PARTENAIRE(S) (identité-intimité) : Relation avec soi (identité féminine, image corporelle, santé) Relation avec partenaire(s) (affection, sexualité, prévention) VIE QUOTIDIENNE EN FAMILLE/À LA MAISON : Aspirations parentales (désir d’avoir des enfants,,grossesse) Relation avec les enfants (soins maternels, santé des enfants) Relation avec la famille immédiate et élargie DÉVOILEMENT
    9. 9. Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et des communautés vers une approche intégrée à la prévention et à la promotion de la santé 9 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    10. 10. Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) • Création de trois comités dont la composition et les mandats sont évolutifs : o Comité de la surveillance :  Composé de chercheuses (universitaires et communautaires)  Sous la supervision de la coordonnatrice de l’étude  Direction scientifique de la recherche et de l’évaluation  Identification d’occasions de financement  Dissémination et partage des connaissances. o Comité de la mise en œuvre :  Composé de directeurs généraux d’organismes communautaires (partenaires du projet)  Rôle politique et décisionnel; assurer la faisabilité, la mise en œuvre et la durabilité du projet. o Comité technique :  Composé de FVVIH et d’intervenantes communautaires ayant une expertise en la matière, dans un rôle de consultantes  Rôle opérationnel pour appuyer le développement du programme (validation de la matrice d’intervention, aide à la planification d’activités éducatives et à la tenue d’ateliers). Concevoir, mettre à l’essai et valider un projet pilote pour habiliter les femmes à gérer de manière proactive et réfléchie le dévoilement (ou le non-dévoilement) de leur statut VIH. 10 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    11. 11. Développement de programme guidé par la cartographie interventionnelle, une approche de partage des pouvoirs rassemblant les connaissances de divers dépositaires d’enjeux, comme les FVVIH, les organismes communautaires et les chercheuses. Des méthodes de collecte des données diversifiées permettent une évaluation formative et le développement d’une version améliorée du programme PP/PP Journal de bord après chaque atelier Questionnaires pré- et post-test Discussions de groupe à la fin du programme Mise en œuvre de 5 sites à Montréal, dans le cadre d’un projet pilote en collaboration avec 4 organismes communautaires, 38 FVVIH et 5 intervenantes communautaires Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 11 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    12. 12.  La satisfaction des participantes est très élevée (M = 4,39; échelle de 1 à 5).  Les résultats pré- et post-test indiquent que PP/PP améliore la capacité des femmes de dévoiler (ou ne pas dévoiler, si telle est leur décision) leur statut VIH de manière réfléchie et proactive (p = 0,001).  PP/PP a atteint l’objectif d’aider les FVVIH à mieux gérer les situations où émerge l’enjeu du dévoilement, ce qui contribue à leur habilitation. Compte tenu de ces résultats prometteurs, le programme était un bon candidat pour une mise en œuvre élargie et une évaluation plus rigoureuse. Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 12 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    13. 13.  Difficultés à joindre les femmes isolées  Peu de FVVIH utilisent les services d’organismes communautaires  Distance géographique (la région desservie par l’organisme communautaire est vaste)  Le sujet décourage certaines femmes de participer aux ateliers (peur, manque d’intérêt, etc.) 1. Promotion de l’intervention simplement comme une discussion de groupe pour échanger des expériences et réfléchir au sujet du statut VIH. 2. Diversification des stratégies de recrutement (par le biais de médecins, de pharmaciens, de CLSC). Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 13 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    14. 14.  Difficultés à comprendre les activités (instructions complexes, participantes de scolarité faible ou nulle, langue maternelle autre que le français, difficultés de lecture, etc.)  Difficultés rencontrées par les intervenantes communautaires et les bénévoles, dans la gestion de groupe (commérage, conflits entre participantes, attaques personnelles, etc.) 1. Une rencontre préliminaire avec les participantes potentielles pour discuter du programme a permis aux intervenantes communautaires de confirmer l’admissibilité et l’engagement des participantes. 2. Le programme a été amélioré de manière à être moins structuré et plus flexible. 3. Les petits groupes fermés ont été identifiés comme étant la formule préférentielle (maximum de 4-6 participantes). 4. Le programme a été adapté aux besoins de la population cible (possibilité d’intervention individuelle, en personne ou au téléphone). Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 14 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    15. 15. Difficultés à mobiliser les participantes sur une base régulière (engagement). Absences et retards (manque de motivation, mauvaise santé, préoccupations quotidiennes, etc.). Les participantes voulaient discuter de besoins autres que ceux liés à l’enjeu du dévoilement, lors de l’atelier. Au delà de l’acquisition de stratégies pour gérer le dévoilement/non-dévoilement, les participantes ressentaient le besoin de réduire leur isolement et de partager des expériences. 1. Des incitatifs ont été offerts aux participantes : repas, transport, frais de gardiennage, compensation pécuniaire $$$. 2. Les ateliers ont été présentés selon un horaire qui convenait aux participantes. 3. Un soutien était fourni aux participantes après chaque atelier. 4. La formule des ateliers pouvait varier (hebdomadaires, fin de semaine intensive, chalet) 5. Les ateliers étaient animés par une intervenante communautaire et une bénévole qui avaient préalablement complété le programme. 6. On a accordé plus de temps aux discussions entre les participantes (p. ex., pour partager des expériences de vie avec le VIH). Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 15 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    16. 16. Cycle 2 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour développer et valider le projet pilote (2006-2007) 16 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    17. 17. Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et des communautés vers une approche intégrée à la prévention et à la promotion de la santé 17 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    18. 18. Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 18 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    19. 19.  Formation : La formation a été planifiée et offerte en collaboration avec certaines FVVIH qui ont participé à PP/PP (2006-2007) et avec le Comité des femmes de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida • Lors d’une séance de formation « Outillons-nous » • Octobre 2008 • Intervenantes communautaires / bénévoles / FVVIH de 17 organismes communautaires et établissements du Québec • Au total, 26 femmes ont participé à la formation  Collecte des données (d’octobre 2008 à novembre 2008) : • Au total, 26 femmes ayant participé à la formation provinciale ont rempli un questionnaire pré-test auto-administré et ont participé à la séance plénière d’évaluation. • 21 femmes ont rempli le questionnaire post-test auto-administré.  Analyses : • Des tests non paramétriques (t-test) ont été effectués pour comparer les pointages pré- et post-test du groupe expérimental. • On a procédé à une analyse thématique du contenu de la séance plénière d’évaluation. Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 19 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    20. 20. ** p<0,001 1 2 3 4 5 6 7 Women (n=21) Means (%) Figure 1. Self-efficacy towards program implementation Pretes t Échelle de (1) totalement en désaccord à (7) totalement d’accord ** p<0,05 5.34 5.71 5.43 6.13 Après la séance de formation, le degré de satisfaction des participantes était élevé (M = 6,15) Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 20 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    21. 21. En 2009-2010, 84 FVVIH (de 15 organismes) ont été recrutées dans diverses régions du Québec. Une méthodologie mixte a été utilisée pour évaluer les effets du programme : pré-test, post-test, suivi, discussions de groupe des participantes, journaux de bord remplis par l’intervenante communautaire et la coordonnatrice de l’étude. Méthodologie pré-expérimentale Groupe expérimental O1 (n=84) X O2 (n=68) O3 (n=55) Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 21 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    22. 22. « Cela m’a permis de m’outiller et de rencontrer d’autres femmes qui vivent les mêmes choses que moi pour pouvoir partager. » (Charlotte, Québécoise, 30-39 ans) « Cela m’a donné du courage et de l’estime de soi. Je sais à qui, où et quand faire un dévoilement ou non. Cela m’a encouragée à continuer de participer au groupe de soutien, à des organismes, etc. » (Simone, Congolaise, 40-49 ans) « Avant, je pensais que je devais le dire à n’importe qui, mais ça m’a permis de savoir comment et à qui vraiment je pouvais le dire. » (Marie, Burundaise, 20-29 ans) « Je me presse moins avant de dévoiler, je prends mon temps [...] je me demande si c’est nécessaire que cette personne connaisse mon statut et surtout, ça ne fait pas de moi une menteuse, si je ne le dis pas. » (Dominique, Québécoise, 40-49 ans) « Quand je planifie un dévoilement, je suis posée, moins énervée à en finir au plus vite. Le fait que tout ne se passe pas exactement comme je l’avais prévu n’est pas grave parce que j’ai un sentiment de contrôle. » (Lucie, Vietnamienne, 40-49 ans)  Ce que les participantes avaient à dire au sujet des effets du programme… Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 22 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    23. 23. Effets du programme à moyen terme (n=55) Échelle de 1 « totalement en désaccord » à 5 « totalement d’accord » ***p≤0,001 SE = auto-efficacité Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 23 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    24. 24. Absence ou insuffisance de soutien de la direction et des paires; Ressources matérielles et humaines insuffisantes; Difficultés de recrutement (en particulier dans les régions éloignées); Communautés déjà surchargées; Difficultés liées à la gestion d’une discussion de groupe (retards, absences, manque de discipline); Roulement du personnel formé; Compromis méthodologiques; Manque de reconnaissance mutuelle des rôles (expertise et connaissances spécifiques à chaque dépositaire d’enjeux); Aucune reconnaissance des exigences de partenariat, dans divers établissements et organismes et parmi les bailleurs de fonds; Projet conjoint; Partenariat université-communauté / communauté-communauté; Interaction; Prendre son temps (2002-2012); Au bon moment (quand les acteurs principaux sont prêts); Croyances et attitudes à l’égard de l’intervention (responsables des politiques); Sentiment de compétence; Effet structurant de la recherche (échéancier, $) Obstacles et forces Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 24 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    25. 25. Traduction anglaise en cours Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 25 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    26. 26.  Mobiliser des intervenantes communautaires et des FVVIH dans un projet commun  Partager des connaissances et des expériences  80-90 participantes de diverses régions du Québec (intervenantes communautaires / FVVIH) Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 26 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    27. 27. • « Gundo-So » est un nom en langue bambara • « Gundo » veut dire « confidentialité », et « So » veut dire « chambre » ou « compartiment ».  De PP/PP à Gundo So… Étape 0 : Évaluer les besoins Étape 1 : Examiner la matrice (objectifs) et le modèle logique (FIDÉLITÉ) Étape 2 : Identifier des fondements théoriques et choisir les méthodes appropriées Étape 3 : Développer le contenu du programme Étape 4 : Établir les conditions de l’adoption et de la mise en oeuvre Étape 5 : Développer un plan d’évaluation  Processus d’adaptation culturelle Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 27 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    28. 28.  Phase d’essai  Rencontres hebdomadaires avec une anthropologue malienne pour le suivi et la préparation de chacune des 10 séances.  Animation auprès de deux groupes de 10 femmes.  Phase pilote  Formation d’intervenantes communautaires dans six villages, et ajustement du guide.  Animation auprès de 12 groupes de 8 femmes.  Utilisation des données de suivi des divers outils : journaux de bord, questionnaires pré- et post-test, séances plénières.  Décisions concernant des modifications à l’intervention, à la lumière des réponses des participantes et des intervenantes communautaires, et production de la version finale du guide.  La mise à l’échelle et l’intégration dans les services sont en cours.  Une étude d’évaluation est envisagée. Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 28 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    29. 29. © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) Résultats à court terme A : Perception du soutien des autres femmes B : Capacité de prendre une décision libre et éclairée concernant le (non-)dévoilement C : Auto-efficacité concernant la planification et la mise en œuvre de stratégies pour garder le secret D : Auto-efficacité concernant la planification et la mise en œuvre de stratégies pour partager E : Sentiment de contrôle sur sa propre vie F : Sentiment d’écrasement sous le poids du secret La différence pré-/post-intervention est significative (p<0,001) selon toutes les échelles 29
    30. 30.  Après leur participation au programme, les femmes :  étaient encouragées à être plus observantes à leur traitement  étaient motivées à inciter leurs partenaires à se faire dépister pour le VIH  Le programme a renforcé les liens de confiance entre les femmes et le centre de soins qu’elles fréquentaient. Le désir de maintenir ces nouvelles relations a conduit à la création d’un groupe de partage qui remet chaque mois une somme d’argent à l’une de ses membres (TONTINE).  Au sein de l’équipe d’ARCAD-SIDA (décideurs et intervenantes communautaires), les activités ont aidé à renforcer les compétences d’évaluation de programme et ont rehaussé la compréhension des défis et obstacles liés à l’adaptation culturelle d’un programme. Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 30 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    31. 31. « Le programme m’a beaucoup aidée. J’encourage les  autres à y participer. »   « Ce projet nous redonne notre vie. »  « On ne peut pas tenir une roche avec un seul  doigt! » « Boloden n’goni kélé tè gabakuru tâ ! » (L’union fait la force!) Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 31 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    32. 32. Du Mali au Québec : adaptation culturelle de PLURIELLES, un programme visant à améliorer la santé émotionnelle et sexuelle des FVVIH Cycle 3 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la mise à l’échelle (2008-2011) 32 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    33. 33. Cycle 4 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la viabilité du projet (2011- …) Modèle systémique et dynamique pour la mobilisation des connaissances et des communautés vers une approche intégrée à la prévention et à la promotion de la santé 33 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    34. 34. Cycle 4 : Mobilisation des connaissances et des communautés pour appuyer la viabilité du projet (2011- …)  Mise en œuvre de stratégies pour l’application des connaissances et le renforcement des capacités Site Internet pouvoirpartager.uqam.ca Anthologie Guide de l’animatrice Webinaires 34 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    35. 35. Conclusion • Cet exemple démontre que la mobilisation des connaissances et des communautés peut être un puissant catalyseur d’action efficace et durable • L’habilitation individuelle, organisationnelle et communautaire et le renforcement des capacités peuvent également servir à appuyer la mise en œuvre d’interventions plus intégrées et complexes • L’inclusion explicite et l’opérationnalisation de ce processus de mobilisation doivent être incluses dans les modèles de science programmatique 35 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    36. 36. Plus d’information sur le modèle... ACRV 2015 : Affiche EPH41 - Program Science and the Mobilization of Knowledge and Communities: Towards an Integrated Model for HIV Prevention and Health Promotion Disponible le 26 août 2015 36 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    37. 37. Partenaires 37 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés
    38. 38. Merci! Courriel otis.joanne@uqam.ca Questions, commentaires, réflexions? 38 © Joanne Otis, 2015, tous droits réservés

    ×