Boosting création

453 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
453
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Boosting création

  1. 1. Les structures d’accompagnement classiques n’ont pas le temps d’apporter toute leur expertise
  2. 2. Les structures d’accompagnement classiques n’ont pas le temps d’apporter toute leur expertise
  3. 3. Une entreprise accompagnée a deux fois plus de chances de pérenniser son activité <ul><li>Toutes les études montrent que le taux de survie des entreprises accompagnées est très lié à la préparation du projet et à la qualité des conseils dont ont bénéficié les créateurs </li></ul><ul><li>Le taux de survie à 4 ans des entreprises accompagnées peut doubler par rapport aux non accompagnées </li></ul>Charles-Antoine Studer Accompagnement opérationnel à la création d’entreprise « Plus les conseils sont nombreux, meilleure est la survie. Il ne s'agit pas, dans ce cas, du même conseil plusieurs fois répété, mais plutôt de conseils différents qui viennent se compléter. Le futur créateur avance ainsi dans la connaissance, en réduisant pas à pas ses lacunes au fur et à mesure de l'avancement du dossier. » Philippe Mesléard et Sylvie Finance, Créations et reprises d’entreprises – Bilan et perspectives 1994/1995 Taux de survie des entreprises à 4 ans en fonction du nombre de conseils consultés
  4. 4. Une prise en charge précoce permet un gain de temps et une meilleure mise en route du projet <ul><li>Planification </li></ul><ul><li>Executive summary </li></ul><ul><li>Etudes de marché </li></ul><ul><li>Stratégie </li></ul><ul><li>Communication - Plan marketing </li></ul><ul><li>Dossier économique </li></ul><ul><li>Plan commercial </li></ul><ul><li>Plan RH </li></ul><ul><li>Eléments financiers </li></ul><ul><li>Plans de financement </li></ul><ul><li>Business plan </li></ul><ul><li>Préparation des soutenances </li></ul><ul><li>Prévention des difficultés </li></ul>
  5. 5. La planification intervient au départ pour établir toutes les étapes du projet de création <ul><li>Etudes de marché </li></ul><ul><li>R&D </li></ul><ul><li>Propriété intellectuelle </li></ul><ul><li>Mise en fabrication </li></ul><ul><li>Plan commercial </li></ul><ul><li>Plan marketing </li></ul><ul><li>Business plan </li></ul><ul><li>Pré-commercialisation </li></ul><ul><li>Concours </li></ul>
  6. 6. Parce qu’il faut attirer l’attention rapidement, l’Executive Summary formule le projet en 1 page <ul><li>Marché </li></ul><ul><li>Croissance </li></ul><ul><li>Douleur </li></ul><ul><li>Opportunité </li></ul><ul><li>Produit </li></ul><ul><li>Avantages concurrentiels </li></ul><ul><li>Equipe </li></ul><ul><li>Modèle </li></ul><ul><li>Projection </li></ul><ul><li>Besoins financiers </li></ul>«Dans un marché européen de la prothèse orthopédique genou et rachis, qui pèse 5 Mds € et qui croît de 10 % par an, les praticiens procèdent aujourd’hui de façon empirique : les opérations sont longues, imprécises et coûteuses. Notre technologie de GMCAO, brevetée et opérationnelle, nous permet d’offrir aux assurances (AAA, BBB) une réduction de 30 % des frais de bloc, aux praticiens un gain de productivité de 50 %, sans les obliger à modifier leurs techniques, et enfin aux malades, une amélioration sensible de leur confort (anesthésie réduite). Les solutions concurrentes (CCC, DDD) sont basées sur une technologie de scanner, chère et dangereuse, ou de radiologie ne permettant pas la vision 3D, alors que nous offrons un produit sans danger, plus efficace et moins coûteux. Notre projet, porté par un scientifique issus du EEE, associé à un manager HEC, utilise un modèle économique éprouvé: licences et SAV, et nécessite l’apport de 1 M €, pour développer les ventes et commencer l’internationalisation.»
  7. 7. La base de toute création d’entreprise est de bien connaître son marché et ses concurrents <ul><li>Demande – Clients </li></ul><ul><li>Offre existante – Concurrents </li></ul><ul><li>Environnement technologique, économique et réglementaire </li></ul><ul><li>Cahier des charges </li></ul><ul><li>Analyse des informations qualitatives et quantitatives : </li></ul><ul><li>Sur le métier, son évolution </li></ul><ul><li>Sur les produits ou services , les prix, les marges </li></ul><ul><li>Sur la concurrence, sa clientèle, ses produits ou services </li></ul><ul><li>Sur les comportements d'achats, leur évolution </li></ul><ul><li>Faisabilité commerciale du projet </li></ul><ul><li>Taux de pénétration </li></ul><ul><li>Hypothèses de chiffre d'affaires </li></ul>
  8. 8. La définition de la stratégie permet aux dirigeants d’intégrer les différentes facettes de leur fonction <ul><li>Politique d'entreprise </li></ul><ul><li>Positionnement </li></ul><ul><li>Stratégies de croissance </li></ul><ul><li>Développements envisagés </li></ul><ul><li>Planification </li></ul><ul><li>Choix structurels </li></ul><ul><li>Gestion RH </li></ul><ul><li>Culture d'entreprise et identité </li></ul>Où pourrait-on aller? Où peut-on aller? Où voudrait-on aller? Environnement Future entreprise Dirigeant Diagnostic sur le potentiel de réalisation Diagnostic externe STRATEGIE Forces et Faiblesses Valeurs et Aspirations Opportunités et Menaces
  9. 9. Le plan marketing établit les moyens que l’entreprise utilisera pour mieux vendre <ul><li>Segmentation </li></ul><ul><li>Ciblage </li></ul><ul><li>Positionnement </li></ul><ul><li>Mix Marketing </li></ul><ul><li>Produits et/ou services </li></ul><ul><li>Pricing </li></ul><ul><li>Communication </li></ul><ul><li>Distribution </li></ul>
  10. 10. Le dossier économique est un élément qui permet de clarifier les conclusions de l’étude de marché <ul><li>Présentation du projet et de l'équipe </li></ul><ul><li>Analyse et conclusion de l'étude de marché </li></ul><ul><li>Description de l'offre </li></ul><ul><li>Chaînes de valeur </li></ul><ul><li>Le Business Model et la stratégie </li></ul>
  11. 11. Le plan commercial précise les moyens, les actions et les objectifs de vente <ul><li>Méthodes de vente - Concept </li></ul><ul><li>Développement base clients </li></ul><ul><li>Ressources humaines et matérielles </li></ul><ul><li>Recrutement et management </li></ul><ul><li>Logistique </li></ul><ul><li>Objectifs et rémunérations </li></ul><ul><li>Priorisation et points clés </li></ul>
  12. 12. Les porteurs doivent planifier l’évolution et la répartition des effectifs et des compétences <ul><li>Déployer </li></ul><ul><li>Compétences - Performances </li></ul><ul><li>Formations </li></ul><ul><li>Retenir </li></ul><ul><li>Epanouissement </li></ul><ul><li>Participation aux bénéfices </li></ul><ul><li>Equipe de départ </li></ul><ul><li>Légitimité </li></ul><ul><li>Racines de l'entreprise </li></ul><ul><li>Recruter </li></ul><ul><li>Détection </li></ul><ul><li>Complémentarité </li></ul>
  13. 13. L’élaboration des éléments financiers demande des connaissances et prend beaucoup de temps <ul><li>Compte de résultats </li></ul><ul><li>Trésorerie </li></ul><ul><li>Bilan </li></ul><ul><li>Point mort </li></ul><ul><li>Ratios – SIG </li></ul>
  14. 14. Un plan de financement compare ressources et besoins pour définir les financements nécessaires <ul><li>Calcul du besoins en fonds de roulement </li></ul><ul><li>Détermination de la capacité d'autofinancement </li></ul><ul><li>Evolution du besoin de financement </li></ul><ul><li>Détermination des sources de financement </li></ul><ul><li>Analyse du risque </li></ul>
  15. 15. La rédaction du business plan suggère que les porteurs anticipent des questions difficiles <ul><li>Projet de développement à court et moyen terme </li></ul><ul><li>Une construction intellectuelle </li></ul><ul><li>Une construction à soumettre à l’épreuve des faits </li></ul><ul><li>Statuts de la société </li></ul><ul><li>Analyse des risques </li></ul><ul><li>Raconter une histoire </li></ul>
  16. 16. La mise en place d’un tableau de bord permet une meilleure prévention des difficultés <ul><li>Tableau de bord adapté à l'activité </li></ul><ul><li>Indicateurs financiers pertinents </li></ul><ul><li>Indicateurs simples à alimenter et à contrôler </li></ul><ul><li>Indicateurs clignotants </li></ul>
  17. 17. Les présentations devant un public de spécialistes ou de financiers doivent enthousiasmer <ul><li>Communication positive des idées </li></ul><ul><li>Adaptation du discours au groupe </li></ul><ul><li>Epreuve des questions </li></ul><ul><li>Organisation de &quot;WAR ROOM&quot; </li></ul>

×