2009 Etude Ema Sncd Directinet

1 508 vues

Publié le

Etude sur l\'attitude des internautes par rapport à l\'Emailing. Clics, ouverture, Sapm, désabonnement de nombreux angles d\'analyses

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 508
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2009 Etude Ema Sncd Directinet

  1. 1. Étude Email Marketing Attitude<br />Décembre 2009<br />
  2. 2. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  3. 3. Contexte et objectif<br />Lancée en 2006 à l&apos;initiative de la Commission E-marketing du SNCD, Syndicat National de la Communication Directe, l&apos;étude E-MailMarketing Attitude (EMA), est une étude sur l&apos;attitude des internautes par rapport à l&apos;email en France. <br />Pour sa 3ème édition, l’étude est réalisée en 2009 par Directinet<br />L&apos;étude est issue d&apos;une volonté commune du SNCD et de Ibase/Performics, Come and Stay et  Directinet qui chaque année, à tour de rôle, réalisent l&apos;étude EMA.<br />
  4. 4. Méthodologie<br />Sollicitation par email d’une sélection de la méga base Directinet :<br />Terrain réalisé du 03/11/2009 au 24/11/2009<br />Constitution d’un échantillon représentatif des internautes français, selon la méthode des quotas (sexe, âge, région) de 1000 individus.<br />
  5. 5. La Mégabase Directinet<br />1.5 Millions adresses e-mail Optin<br /><ul><li>Collectée au travers de mécaniques de jeux sur plusieurs sites.
  6. 6. Fiabilité des données puisque, les résultats du jeu sont envoyés par courrier électronique etpour toucher ses gains, l’internaute doit prouver l’exactitude de son identité et des coordonnées
  7. 7. Qualifié sur plus de 150 critères
  8. 8. Représentative de la population Internaute Française.</li></li></ul><li>Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  9. 9. Traitement des données<br />Population d’étude<br />Pour réaliser l’analyse nous avons constitué un échantillon représentatif des internautes français, selon la méthode des quotas (sexe, âge, région) de 1000 individus.<br />Tris croisés<br />Nous avons réalisé de nombreux tris croisés pour identifier les profils liés à des comportements particuliers. <br />Pour l’ensemble d’entre eux, un test d’indépendance des du Khi2 a été calculé.<br />Les caractéristiques significatives (Vtest&gt;5%) observées sont mises en valeur sur nos graphiques de la façon suivante :<br />Évolutions :<br />Les principales évolutions entre les résultats 2008 et 2009 sont représentées à partir des symboles suivants : <br />Critère significativement Sous-représenté<br />Critère significativement surreprésenté<br />Hausse observée entre 2008 et 2009<br />Baisse observée entre 2008 et 2009<br />
  10. 10. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Emails commerciaux et marketing - BF<br />Gestion du désabonnement et du spam - BF<br />Conclusions - BF<br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  11. 11. Un échantillon représentatif de la population française des internautes<br />Age des répondants<br />Sexe des répondants<br />Région d’habitat des répondants<br />Échantillon de 1000 individus représentatif des internautes français.<br />
  12. 12. Profil des répondants<br />Statut familial<br />CSP des répondants<br />46%<br />41%<br />Nombre de personnes vivant au sein du foyer<br />Nombre d’enfants au sein du foyer<br />Base = 1 000 répondants<br />
  13. 13. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Emails commerciaux et marketing<br />Gestion du désabonnement et du spam<br />Conclusions <br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  14. 14. Essor de l’utilisation du mobile<br />Vous vous connectez à Internet… <br />Quel fournisseur d&apos;accès Internet utilisez-vous?<br />Hommes<br />Moins de 34 ans<br />Vivant à Paris / RP<br />FAI SFR ou Bouygues Telecom<br />Possède 3 adresses email<br /><ul><li> La quasi-totalité des répondants se connecte à Internet de leur domicile au moins une fois par semaine.
  15. 15. Inversement, ils sont encore peu nombreux à se connecter hors de leur domicile.
  16. 16. On note toutefois que 30 % se connectent de leur mobile, dont 16% très régulièrement.</li></li></ul><li>Comportements et usages d’Internet<br />A quelle fréquence achetez-vous sur Internet ?<br />CSP +<br />2 adresses emails<br />Ancienneté de l’adresse principale &gt; 4 ans<br />64%<br />Comment achetez-vous suite à la réception d’un email commercial ?<br /><ul><li> 2/3 des internautes interrogés sont des acheteurs en ligne réguliers.
  17. 17. Internet apparaît comme le premier canal utilisé pour la réalisation d’achats suite à un email commercial.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  18. 18. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Usages de l’email et nombre de messageries<br />Usages d’adresses spécifiques<br />Adresse privilégiée<br />Moments de consultations<br />Prévisualisations et images<br />Usages des messageries personnelles & professionnelles<br />Emails commerciaux et marketing<br />Gestion du désabonnement et du spam<br />Conclusions <br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />
  19. 19. Usages de l’email <br />Parmi la liste ci-dessous, cochez les usages que vous faites de l&apos;email. J’utilise l’email pour …<br />Hommes<br />Plus de 50 ans<br />CSP +<br />Femmes<br />35-49 ans<br />Hommes<br />Vivant en Province<br />CSP –<br />Plus de 50 ans<br />Inactifs<br />Femmes<br />Vivant à Paris / RP<br />CSP +<br />Femmes<br />Ne possédant qu’une seule @<br />Hommes<br />CSP +<br />Possédant plus de 3 adresses<br />Ancienneté de l’adresse &gt; 4 ans<br /><ul><li> en toute logique, l’email est utilisé en tout premier lieu pour la correspondance.
  20. 20. Plus de la moitié l’utilisent également pour les jeux concours, les lettres d’informations et les promotions commerciales de marques dont ils sont clients.
  21. 21. A noter également un moindre intérêt pour les promotions de marques dont ils ne sont pas clients. </li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  22. 22. Une moyenne de 2.4 adresses par internaute<br />De combien d&apos;adresses email à usage personnel disposez-vous ?<br /><ul><li> Environ 2/3 des internautes possèdent plus d’une adresse email, ce qui représente une moyenne de 2,4 adresses par individu.
  23. 23. Les multi @ sont plutôt des hommes jeunes, CSP+ ayant créé leur adresse principale depuis plus de 4 ans.</li></ul>Multi @ = 65%<br />Hommes<br />15-24 ans<br />CSP +<br />Ancienneté de l’adresse principale &gt; 4 ans<br />Base = 1 000 répondants<br />
  24. 24. 87% des internautes ont une adresse privilégiée<br />Parmi vos adresses email personnelles, y a t-il une adresse que vous privilégiez plus que les autres ?<br />Depuis combien de temps possédez-vous cette adresse email principale ?<br />Hommes<br />50 ans<br />CSP +<br />Vivant à Paris / RP<br /><ul><li> 87% des multi possesseurs ont une @ privilégiée. Elles se répartissent à peu près équitablement entre FAI et webmail, et la moitié ont été créées il y a plus de 4 ans.</li></ul>Base = 643 répondants<br />
  25. 25. Usages d’adresses spécifiques<br />Avez-vous créé une ou plusieurs adresses email pour gérer des usages personnels spécifiques sur le web ?<br />Vous avez créé cette (ces) adresse(s) email à usages spécifiques pour...<br />74%<br />Hommes<br />15-24 ans<br />Vivant à Paris / RP<br />Ancienneté de l’adresse &gt; 4 ans<br />Femmes<br />&gt; 50 ans<br />Vivant en province<br />Ancienneté adresse entre 2 et 4 ans<br /><ul><li> Plus de la moitié des internautes déclarent avoir créé une adresse pour gérer des besoins personnels spécifiques.
  26. 26. Le premier besoin exprimé est la gestion de la correspondance, suivi par les jeux concours et les promotions des marques dont ils sont clients.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  27. 27. Prévisualisation et images<br /><ul><li> Les internautes sont plus nombreux à utiliser la prévisualisation sur un webmail. Toutes messageries confondues, ils sont 66% à l’utiliser régulièrement.
  28. 28. 98% des internautes disposent d’une messagerie permettant de lire les emails contenant des images. Cependant, 31% déclarent recevoir régulièrement des messages sans que les images ne s’affichent.</li></ul>Utilisez-vous, d&apos;une façon générale, la prévisualisation des emails…<br />Les différentes messageries que vous utilisez, qu&apos;elles soient à usage professionnel ou personnel, vous permettent-elles de lire des messages contenant des images ?<br />Vous arrive-t-il de recevoir des messages sans que les images ne s&apos;affichent ?<br />31%<br />Base = 1 000 répondants<br />
  29. 29. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Emails commerciaux et marketing<br />Gestion du désabonnement et du spam<br />Conclusions <br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  30. 30. Raison d’abonnement à une newsletter<br />Quelles sont la ou les raisons principales qui vous ont incité à recevoir des newsletters ?<br /><ul><li> Les principaux motifs d’inscription à une newsletter sont :
  31. 31. rester informé sur les nouveaux produits, cité par plus de la moitié des internautes,
  32. 32. bénéficier d’offres promotionnelles,
  33. 33. recevoir de l’actualité
  34. 34. Alors que les principales motivations sont davantage centrées sur la notion de « produit », les internautes accordent moins d’importance à la notion de « marque » : ils sont aussi nombreux à s’inscrire par curiosité, que pour rester informé sur l’actualité d’une marque.</li></ul>Les 25-34 ans<br />Femmes<br />25-34 ans<br />CSP moyen<br />Hommes<br />Adresse @ &gt; 4 ans<br />Femmes<br />Étudiants / retraités / inactifs<br />Vivant en province<br />Une seule adresse @ récente<br />Hommes<br />15-24 ans<br />Étudiants<br />Multi possesseurs d’@<br />Base = 1 000 répondants<br />
  35. 35. Fréquence idéale<br />De manière générale, quelle serait la fréquence idéale de réception…<br />Plus de la moitié des répondants estime que la fréquence de réception idéale d’une newsletter est d’au moins une fois par semaine.<br />Encore une fois, ils montrent moins d’intérêt aux offres de sociétés dont ils ne sont pas clients.<br />Base = 1 000 répondants<br />
  36. 36. Raisons d’ouverture<br />Plusieurs raisons peuvent vous inciter à ouvrir un email. Parmi les propositions suivantes, précisez pour chacune d’elle, si elle vous incite fortement (7) ou faiblement (1) à ouvrir :<br />-<br />+<br /><ul><li> Connaître l’expéditeur apparaît très nettement comme la première raison qui motive l’ouverture d’un email.
  37. 37. Le sujet a également une rôle essentiel, d’où l’importance de ne pas négliger l’objet des emails.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  38. 38. Conservation et viralité<br />Vous est-il déjà arrivé de conserver dans votre boite email des messages commerciaux dont l’offre vous semblait intéressante ?<br /><ul><li> 2/3 des personnes interrogées déclarent conserver parfois les emails commerciaux qui les intéressent.</li></ul>Par contre, ils sont moins nombreux à transférer ce type de mail. <br /><ul><li> Comme vu précédemment, connaître l’expéditeur favorise largement la lecture des emails.</li></ul>Lorsque vous jugez un message commercial intéressant, vous arrive-t-il de le transférer à d’autres personnes ?<br />Lorsqu’une personne que vous connaissez vous transfère un message commercial, le lisez-vous…<br />Femmes<br />Vivant à Paris / RP<br />42%<br />Base = 1 000 répondants<br />
  39. 39. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Emails commerciaux et marketing<br />Gestion du désabonnement et du spam<br />Conclusions <br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  40. 40. Raisons du désabonnement<br />Lorsque vous vous désabonnez d&apos;un email, est-ce parce que :<br />-<br />+<br /><ul><li> Les principales raisons qui poussent au désabonnement sont :
  41. 41. Une inadéquation entre l’offre et les attentes de l’internaute.
  42. 42. Des messages trop répétitifs,
  43. 43. Un rythme de communication trop élevé.
  44. 44. On voit ici tout l’intérêt de proposer une offre ciblée et originale mais également d’adapter la fréquence des communications aux besoins des destinataires.</li></ul>Femmes<br />&gt; 50 ans<br />Vivant à Paris / RP<br />Possédant plusieurs adresses<br />Femmes<br />&gt; 50 ans<br />FAI Orange / Wanadoo<br />&gt; 50 ans<br />Possédant plusieurs adresses<br />Base = 1 000 répondants<br />
  45. 45. Réactions face à un email commercial inintéressant<br />Quelle est votre réaction principale quand les emails envoyés par une marque ne vous intéressent plus ?<br /><ul><li> La première réaction des internautes face aux emails commerciaux qui ne les intéressent plus est de se désabonner (60%), soit directement sur le mail grâce au lien de désabonnement, soit en répondant au message ou encore en allant se désinscrire sur le site.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  46. 46. SPAMS<br />Pour vous, qu&apos;est ce qu&apos;un spam ?<br /><ul><li> 70% des internautes définissent un spam comme un email venant d’un expéditeur à qui ils n’ont pas donné leur accord.
  47. 47. Ils sont tout de même 31% à estimer qu’une offre inintéressante ou trop alléchante peut également être considérée comme un spam. </li></ul>Hommes<br />15-24 ans<br />Vivant à Paris / RP<br />Possédant plusieurs adresses<br />31%<br />En moyenne, combien de spam et de « courriers indésirables » recevez-vous par jour ?<br /><ul><li> La quasi-totalité des personnes interrogées estiment recevoir au moins un spam ou courrier indésirable par jour.</li></ul>25-50ans<br />Orange / Wanadoo<br />&gt; 3 adresses @<br />Ancienneté de l’@ principale&gt; 4 ans<br />29%<br />59%<br />Base = 1 000 répondants<br />
  48. 48. Courrier indésirable<br />Vous est-il déjà arrivé de recevoir des emails importants (confirmation de commande,…) classés en tant que « courrier indésirable » par votre messagerie ?<br />Consultez-vous les emails que votre système de messagerie classe en « courrier indésirable » ?<br />29%<br />71%<br />62%<br />29%<br /><ul><li> Environ 30% des internautes déclarent consulter régulièrement les emails classées en « courrier indésirable ».
  49. 49. Ce pourcentage augmente naturellement et atteint 50% pour les individus recevant régulièrement des messages importants classés dans ce répertoire.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  50. 50. Attentes après déclaration d’un SPAM<br />Quelles sont vos attentes après avoir déclaré un spam à votre webmail ?<br />Hommes<br />25-34 ans<br />Possédant plus de 2 adresses @<br /><ul><li> 80% des individus ne souhaitent plus recevoir les messages qu’ils ont déclaré comme Spam à leur webmail (modalités 1 et 2),
  51. 51. 47% ne souhaitent plus les voir dans leur boite de réception (modalités 3 et 4),
  52. 52. 14% aimeraient une sanction contre l’expéditeur.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  53. 53. Perception des internautes face aux emails commerciaux<br />Pouvez-vous nous dire si vous êtes tout à fait d&apos;accord (1) ou pas du tout d&apos;accord (7) avec les propositions suivantes:<br />-<br />+<br />Femmes<br />&gt; 50 ans<br />&gt; 50 ans<br />Retraités / inactifs<br />FAI Orange / Wanadoo<br />Femmes<br />CSP –<br />1 seule adresse @<br />Ancienneté de l’adresse &lt; 2 ans<br />Femmes<br />FAI SFR/Neuf<br />1 seule adresse<br />Adresse @ récente<br /><ul><li>L’impression première, partagée par 80% des internautes, est qu’aujourd’hui, le nombre d’emails qui leur sont envoyés a fortement augmenté depuis 1 an, qu’il s’agisse de la pression commerciale exercée par les marques ou du spam.
  54. 54. Concernant la pertinence des offres, les avis divergent, et ce sont les hommes jeunes, CSP+, possédant une adresse depuis plus de 4 ans, qui paraissent les moins satisfaits.
  55. 55. Les femmes, qui elles, apprécient la pertinence des offres, ouvrent plus les emails adressés par les marques qu’il y a un an.</li></ul>Base = 1 000 répondants<br />
  56. 56. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Profil socio démographique des répondants<br />Comportements et usages d’Internet <br />Messagerie<br />Emails commerciaux et marketing<br />Gestion du désabonnement et du spam<br />Conclusions <br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  57. 57. Synthèse des évolutions (1/2)<br />
  58. 58. Synthèse des évolutions (2/2)<br />
  59. 59. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />
  60. 60. Analyse en cours<br />
  61. 61. Sommaire<br />Introduction<br />Analyse des résultats 2009<br />Évolution par rapport à 2008<br />Typologie<br />Annexes<br />Détail des évolutions 2008-2009<br />
  62. 62. Profil Internet et Cyberconsommation des répondants (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />61%<br />58%<br />13%<br />21%<br />66%<br />64%<br /><ul><li> Les répondants de l’étude de 2009 ont le sentiment d’être légèrement moins experts que ceux de 2008.
  63. 63. Internet reste un outil majeur notamment dans l’achat en ligne : plus de 3/5ème des répondants de l’étude de 2008 ou de 2009 déclarent réaliser leurs achats en ligne.</li></li></ul><li>Nombre d’adresses perso (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li> Les répondants de 2009 possèdent moins d’adresses @ personnelles que ceux de 2008 : ils disposent en moyenne près de 2,4 adresses versus 2,7 pour les répondants de 2008.
  64. 64. La répartition du nombre d’adresses email en 2009 est différente de celle de 2008 :
  65. 65. 71% des répondants en 2009 possèdent moins de 2 adresses @ à usage personnel (versus 54% en 2008)
  66. 66. 29% des répondants en 2009 possèdent plus de 3 adresses @ personnelles (versus 46% en 2008).</li></li></ul><li>Adresses spécifiques (2008-2009) <br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />74%<br /><ul><li> Parmi les multi-possesseurs d’@dresses emails, les répondants de 2009 en possèdent légèrement moins que ceux de 2008 : 57% contre 62%.
  67. 67. Cependant, les usages de ces adresses spécifiques restent les mêmes : gérer leur correspondance personnelle, les jeux concours, les promotions de leurs marques.</li></li></ul><li>Adresse privilégiée (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li>Parmi les répondants de 2008 ou de 2009, plus de 4/5ème d’entre eux possèdent une adresse privilégiée.</li></li></ul><li>Fréquence de consultation de leur messagerie (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />52%<br />54%<br /><ul><li>Tout comme l’année précédente, les répondants de 2009 consultent en majorité leur messagerie après 18h (plus de 50%).
  68. 68. Par contre, ils la consultent tous les jours sans exception pour plus de ¾ des répondants.</li></li></ul><li>Les outils de lecture des emails (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li> Par rapport à 2008, les tendances de 2009 sont les mêmes : en effet, le plus souvent les emails professionnels sont lus à partir d’un logiciel de messagerie (33%), et les emails personnels à partir d’un webmail (63%).
  69. 69. Mais une part importante des répondants de 2009 par rapport à 2008 ne sont pas capables de répondre à cette question : incompréhension de la question? Incapacité pour eux de déterminer quel outil de lecture ils utilisent le plus ?
  70. 70. Par rapport à 2008, on observe que le téléphone mobile devient de plus en plus utilisé dans la consultation des emails (mise en place de forfait internet, vente de l’Iphone…)</li></li></ul><li>Images (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li>Les répondants de 2009, tout comme ceux de 2008, affirment que les images ne sont pas un souci : ils peuvent lire les messages contenant des images depuis au moins une de leurs messageries.
  71. 71. Néanmoins, en comparant avec 2008, les répondants de 2009 ont certains problèmes à lire des messages contenant des images puisqu’ils affirment à 21% avoir des problèmes sur certaines de leurs messageries (versus 14% en 2008) et à 2% de ne pas pouvoir voir les images (versus 1% en 2008).</li></li></ul><li>Usages des messageries (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li> Entre 2008 et 2009, il n’y a pas de réelle différence.
  72. 72. La messagerie personnelle reste l’outil principal de gestion des emails personnelles, et de plus en plus pour les emails professionnels.</li></li></ul><li>Les raisons d’inscription à une Newsletter (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li> Même si la répartition est différente entre 2008 et 2009, les raisons incitant à recevoir des newsletters n’ont pas changé :
  73. 73. pour être informé des nouveaux produits
  74. 74. pour bénéficier d’offres promotionnelles
  75. 75. pour recevoir des actualités
  76. 76. Néanmoins, de plus en plus de personnes s’inscrivent aux newsletters par curiosité (27% en 2009 contre 22% en 2008).</li></li></ul><li>Raisons du clic (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br /><ul><li>Au global, pour 2008 et 2009, les répondants cliquent sur les emails commerciaux pour les mêmes raisons.
  77. 77. Néanmoins, les répartitions entre les propositions sont différentes : (% d’individus ayant coché entre 5 et 7)</li></ul>Quand l’offre est adaptée à leur recherche (74% des répondants en 2009 versus 88% en 2008)<br />Quand ils recherchent des informations dans ce domaine précis (70% en 2009 versus 86% en 2008)<br />Quand ils peuvent bénéficier d’un avantage (56% en 2009 versus 73% en 2008)<br />Quand ils connaissent ou ont déjà acheté un des produits (57% en 2009 versus 73%).<br />
  78. 78. Raisons de désabonnement (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />Lorsque vous vous désabonnez, est<br />-<br />ce parce que...<br />Pas du tout d’accord<br />Pas du tout d’accord<br />Tout à fait d’accord<br />Ni d’accord ni pas d’accord<br />Tout à fait d’accord<br />Ni d’accord ni pas d’accord<br /><ul><li>Au vue des notes de chaque proposition sur les deux graphiques, les principales raisons de désabonnement n’ont pas évolué depuis 2008 : </li></ul>Le manque d’intérêt pour le contenu des messages<br />Le manque de renouvellement du contenu<br />Le nombre d’emails reçus de la part de la marque trop important .<br />
  79. 79. Spams (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />59%<br />29%<br />55%<br /><ul><li>De part la distribution des deux graphiques, les répondants de 2009 affirment recevoir légèrement moins de spams par jour que ceux de 2008 : 59% des répondants reçoivent moins de 10 spams par jour en 2009 versus 55% en 2008.
  80. 80. Par rapport à 2008, on constate une augmentation des personnes ayant répondu « je ne sais pas » à la question (de 5% à 9% en 2009). Les individus prêtent moins d’attention aux spams reçus?</li></ul>37%<br />
  81. 81. Courriers indésirables (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />64%<br />44%<br />51%<br />72%<br />29%<br />62%<br />36%<br />29%<br /><ul><li>Près d’1/3 des répondants de l’étude 2009consultent régulièrement les emails classés en courrier indésirable: légèrement moins que ceux de 2008.
  82. 82. Par rapport à 2008, les répondants ont le sentiment que leur messagerie gère correctement les emails reçus : 62% des répondants de 2009 affirment recevoir rarement voire jamais des emails importants dans courrier indésirable (51% en 2008).</li></li></ul><li>Enregistrement des expéditeurs (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />43%<br />42%<br /><ul><li> Enregistrer les expéditeurs de messages commerciaux dans le carnet d’adresses afin d’être sûrs de les réceptionner est une pratique que 42% des internautes semblent avoir réalisée au moins une fois.
  83. 83. Cette pratique reste constante par rapport à l’année dernière.</li></li></ul><li>Perception des emails commerciaux et des spams (2008-2009)<br />2008 (SNCD/ Etude EMA)<br />2009 (SNCD/ Etude EMA)<br />Pas du tout d’accord<br />Pas du tout d’accord<br />Tout à fait d’accord<br />Ni d’accord ni pas d’accord<br />Tout à fait d’accord<br />Ni d’accord ni pas d’accord<br /><ul><li> Par rapport à 2008, certaines visions de l’email commercial et du spam ont évolué de façon positive.
  84. 84. En effet, par rapport aux réponses de l’étude 2008, les répondants de l’étude 2009 ont le sentiment :
  85. 85. que le nombre d’emails adressés par les marques a légèrement baissé depuis 1 an
  86. 86. qu’ils reçoivent des offres par email plus pertinentes qu’il a 1 an
  87. 87. qu’ils ouvrent plus les emails commerciaux qu’il a 1 an
  88. 88. qu’ils reçoivent moins de spams qu’il y a 1 an.</li>

×