Analyse urbaine de MustaphainférieurPlan de TravailSite et SituationLecture HistoriqueLecture Socio-économiqueLecture Morp...
IntroductionLes villes algériennes connaissent aujourdhui une véritable criseenvironnementale, comprise comme une perte d’...
IntroductionL’objet de l’analyse urbaine est l’étude de la réalité urbaine dans ses troiscomposantes :1- le cadre physique...
Site et Situation
Site et SituationLa zone d’étude est situé dans la communede sidi m’hamed, elle est délimitée :Au Nord : le boulevard Amir...
Site et SituationA partir de la placeMauritania a travers la rampeSalah Gherbi et depuisl’avenue de l’ALN un premieraccès ...
2134 56A- accessibilité a l’échelle territoriale:L’accessibilité se fait par:• l’avenue de l’ALN à travers l’échangeur (1)...
Rupture visuellepar rapport à l’axeAmiroucheVers bvdamiroucheLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etv...
SkylineLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineint...
Le caractère aéré de laplace donne unesensation de perteLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu d...
La présence de quelques îlots d’une vétusté avancées qui sont à l’écartde la vie urbaine de par leur fonction peu importan...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Vide foncier trèsmal exploitéLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de...
Pollution visuelle vue de la passerelle.Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urb...
Barrière formé par:La trémie Les deux bretellesLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambia...
Densité du flux piéton et mécanique etmanque de repères publicsLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu e...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
La perte de la place du 1er Mai et Mauritania comme repèresocioculturel et leurs réduction en un carrefour de transitionma...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
?Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroduct...
La forte identitésymbolique de la place 1erMai et le carrefourMauritania.-1er Mai : laprésence del’hôpitalMustapha ,dumini...
Siège de l’UGTASiège du MJSLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l...
-Carrefour Mauritania : la présence de l’immeuble Mauritania(ex ministère des finances) , la bourse d’Alger et lecommissar...
L’immeuble à arcadesL’existence de quelques édifices d’une valeur architecturale quirenforce la toponymie du lieuLecture P...
Café de la bourseLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance ...
Café de la BourseLa rue HassibaBen BoualiLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance ur...
La transition entre la zone de Mustapha avec la basse villereste très banal, par le biais d’une simple passerelle étroite,...
ÉtroitesseLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaine...
La passerelle de champ manœuvre ; assure la liaison entre le sited’intervention et l’arrêt de bus du 2 Mai tout on travers...
L’emprise extraordinaire qu’occupent les ateliers de l’ SNTF en pleinezone urbainela rupturephysique entrela ville et lepo...
Ateliers SNTFLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urba...
Les percéesurbaines.Axe principalLimites de la zone d’étudeLimite physique ( Gare ferroviaire)Lecture PerceptuelleCaractèr...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
La séquence est une succession interrompue de forme urbaine le longd’un parcours ,elle constitue un prédominant de l’image...
La première séquence :- Est limitée par lenœud Mauritaniaet la place V.H,constitue uncorridor courbepar l’effet de sapersp...
L’immeubleMauritaniaL’immeubleSNTFLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevé...
12ème séquence :Limitée par la placeVictor Hugo et lenœud du 1erMai ,cette séquence sedétache de la premièreà cause de leu...
3éme séquence :Boulevard Victor Hugo ;c’est un axe decroissance ,son caractère topographiquel’ouvre sur une vue panoramiqu...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroducti...
Lecture HistoriqueAlger à lépoqueAlger à lépoquecoloniale:coloniale:Dès leur arrivéeen 1830, les colonstendaient àaffirmer...
Lecture HistoriqueDepuis, Alger est devenue unvéritable laboratoire dexpériencearchitectural et urbanistique, lesexpéditio...
Lecture HistoriqueA partir de 1845des aménagementsse sont succédésdans la partie bassede la casbah avecles élargissementsd...
Lecture Historiqueainsi quel’aménagement dela place desMartyrs (placed’armes). L’affluxmassifd’immigrants fera« éclater »l...
Lecture HistoriqueEntre 1880 et 1930, Algerconnut une effervescenceéconomique: le port futagrandi ,deux garesfurent constr...
Lecture HistoriqueEn 1891 l’armée cèdeà la ville des terrains,l’enceinte estsupprimée et cesterrains sont utiliséspour réa...
Lecture HistoriqueL’hôpital mustaphaVILLAGE dans la ville, il couvre plusde 8 ha de superficie etatteint presque les 4 000...
Lecture HistoriqueMais lhôpital deMustapha nest passeulement unétablissementhospitalier, le plus vastede lAfrique du Nord,...
Lecture HistoriqueLa gare de lAgha nétaitpas grande mais elle avaitle charme désuet de cesgares de province à unseul guich...
Lecture HistoriqueCette avenue avait dailleurslavantage dabriter unestation de taxis. Le traficferroviaire des usagers éta...
Lecture HistoriqueLa région Sud dAlger,relativement mieux orientée, plusétalée et moins abrupte, pritdannée en année une i...
Lecture HistoriqueCest lAlger moderne, aux larges ruescommerçantes, abondamment éclairéesle soirOn passe, sans transition,...
Lecture HistoriqueA quelque endroit que lon se trouve on découvre toujoursla mer, la ville et les montagnes ; mais selon q...
Lecture Historique
Lecture HistoriqueEn 1962, aprèsl’indépendence, Alger aconnue plusieurs projets,qui rentraient pour la pluspart dans le ca...
Lecture HistoriqueIl est nécessaire de parler denouveaux centres urbains quiparticipent à la nouvelle structured’Alger, pa...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Elle englobe une population totale de 3...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLes handicapés ont des besoin quidoiventê...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementPour l’habitat, on note essentiellement d...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementUn phénomène courant a été constaté :Un p...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementHabitant individuel:Il est principalement...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLa situation du logement :•La situation d...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉtat du bâti En ce qui concerne l’état du...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementustrations pour l’État du bâtiMoyenMoyenM...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements sanitaire:Le plus important é...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementuipements scolaires et de la formation :O...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements scolaires et de laformation :
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements culturels :Centre culturelesp...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements PubliquesLa sûreté urbaineHôt...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements PubliquesPOS U29 HOPITAL MUST...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLes équipements de culte :Une mosquéeUne ...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementDensités :Le tableau suivant représente l...
Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementProblématique de la lecturesocioéconomiqu...
Lecture Écologique Nature des pollutions au niveauNature des pollutions au niveaudu périmètre d’étude :du périmètre d’étu...
Lecture ÉcologiqueNuisances sonores :Nuisances sonores : Bruits d’origine urbaineBruits d’origine urbaine : :le trafic au...
Lecture ÉcologiqueLa pollution visuelle :La pollution visuelle : La vétusté des battissesLa vétusté des battisses L’exis...
Le tissu• La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le résultatdes tracés des ruesL’îlot• « L’îlot est l’u...
• L’îlot exprime un mode d’association, il est un assemblage departies autonomes : groupement de bâti organisé selon une l...
La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont lerésultat des tracés des rues .Les voies ce sont les élément qu...
Du point de vue fonctionnels trois îlots composent notre site :•Îlots habitat•Îlots mixte•Îlots équipementÎlots mixte Îlot...
2- La forme1234510987 6FormetriangulaireForme trapusForme irrégulièreFormerectangulaireFormetriangulaireForme trapusFormei...
L`architectureLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure f...
IlotshaussmannienIlots HBM Ilots barreLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les places...
L’étude de l’îlot suivra la hiérarchie suivante :1- L’îlot dans la ville2- La parcelle dans l’îlot3- Le bâti dans la parce...
Notre zone d’intervention s’insère entre la place Mauritania et laplace 1erMai , seuils et portes à la ville ,y compris la...
Le groupement obéit à unschéma d’organisationautour d’une courL’ilots est une pièce del’ensemble urbain ,on parle ici dere...
ILOTSILOTS ILOTSILOTSHaussmannienHaussmannienILOTSILOTSHBMHBMILOTSILOTSBarreBarreLa forme de l’ilotsLa forme de l’ilotsCri...
 ActivitésActivités Alignement desAlignement desfaçades avec la ruefaçades avec la rue Relation bâtiment /Relation bâti...
Les voies1-Structure duréseau viaire2-Hiérarchisationdes voiesLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les v...
« La voie de circulation est - et de loin l’élément le plus répandu de l’espaceurbain . Par ailleurs, c’est aussi le lieu ...
L’axe Hassiba Ben Bouali est un axe decentralité limité par deux nœuds centraux : lenœud 1erMai (1) et le nœud Mauritania ...
Axe de desserteAxe de croissance (VictorAxe de centralité ( la rue Hassiba Ben Bouali) Axe urbainStructure du réseau viair...
2- Hiérarchisation desvoiesPOS U29 HOPITAL MUSTAPHALe POS U29 est doté d’un réseau routier bien structuréformé de mailles ...
La rue Hassiba ben boualiL’avenue Ali MellahLa rue Di douche Mourad1. Voies primaires- Ces voies assurent le liaison avec ...
La rue BichaLa rue HocheBoulevard Victor HugoLa rue Redha Houhou2- Voies secondairesCes voies assurent la liaison entre le...
Nom de la voieNom de la voie ClassificationClassification Influence de laInfluence de lacirculationcirculationEtatEtat La...
La rue BouznadLa rue BouznadSalimSalimLa rueLa rueBenaddounaBenaddounaLa rue Ali Ziane…La rue Ali Ziane…VTVTVTVTVTVTMoy...
Problématique :Les principaux problèmes rencontrés au niveau du POS U29concernant le réseau viaire et la circulation mécan...
Etranglement mécaniqueau niveau des intersectionsEtroitesse desLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les ...
Stationnement anarchique surles deux cotés des voies du àl’insuffisance d’aires destationnement .Parking publicLes types b...
RecommandationsRecommandationsAfin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à menerAfin de remédier aux pro...
AlignementLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure fonci...
Les perspectives courbespossèdent un caractèredynamique particulier :suggestion très marquée demouvement, mais révélationp...
Le regard est attiré vers un point de fuite ,mais rencontre toute fois un certains nombred’échappatoires inattendues.Point...
VersMauritaniaVerslerondpoint1ierMaiLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLe...
La ville unité organique est le lieu de la communication et de l’échangedéfinit par des éléments morphologiques : la place...
La place se caractérise par les activités qu’elle porte ycompris les activités qui composent le bâti qui la borde.Elle se ...
Se situe à l’intersection dedeux axes de croissance(parcours matrice) structurantla ville d’Alger, enl’occurrence la rue H...
Une composition de la placeUne composition de la placepar un bâti périphériquepar un bâti périphériqueavec un élémentavec ...
Chaque édifice qui borde laChaque édifice qui borde laplace offre, un soubassementplace offre, un soubassementdédié aux ac...
Les angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premierLes angles sont traités en saillie droite, ils a...
Reliée à laReliée à lastructure urbainestructure urbainede la ville par lesde la ville par lesaxes structurants,axes struc...
Se situe a l’intersection de deuxSe situe a l’intersection de deuxaxes de croissance rue Hassibaaxes de croissance rue Has...
Le bâti périphérique est généréLe bâti périphérique est générépar les bordures et angles despar les bordures et angles des...
Sur l’angle qui amorce laSur l’angle qui amorce larue Mohamed Belouizdadrue Mohamed Belouizdadun traitement du bâti avecun...
La place assure la fluiditéLa place assure la fluiditéde la circulation de lade la circulation de larue Hassiba Ben Bouali...
 En contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil aEn contact direct avec la place 1er Mai, la place...
La place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelleLa place est en rapport avec une autre place, la p...
Le rythme est créépar la répétionsd’élémentsreconnaissables àintervalles régulière.la découpe trèsrégulière du terrains’es...
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa stru...
Le passage à unrythme vertical à unrythme horizontal estrarement à même decréer une impressionde continuité.les deuxcaract...
Un des facteursfondamentaux de l’aspectsd’une rue est le rapport de sahauteur et de sa largeur.Le gabaritLes types bâtisLe...
L’irrégularité des gabarits, dans une même rue, ne produit pas en généralun effet cohérant. Faute d’une hauteur de cornich...
Gabarit homogèneLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure...
SkylineLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncière...
Les arbresd’alignements quifavorisentl’impressions decontinuité,soulignant lesperspectives, etpeuvent modifierl’échelle d’...
Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa stru...
Insertion d’un élément nouveaudans un ensemble existantLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes...
Introduction d’un élément de style différent:Introduction d’un élément à caractère horizontale nie catégoriquementla verti...
Introduction d’un élément d’échelledifférenteSans discuter des mérites esthétiques du nouveau bâtiment ,il ne fait pasde d...
Nouvel élément intégréLe fait qu’une construction contemporaine fasse usage d’un styleet de matériaux différents de ceux d...
Synthèse GénéraleLe site est mal vécu ,c’est un lieu de transit entreplusieurs points focaux tel que :Mauritania, 1erMai,...
Problématique GénéraleComment revaloriser l’axe Hassiba pour qu’il puise jouerson rôle d’axe de centralitéComment matéri...
La première image que présente Alger au yeux du monde,c’est la figure du front de mer qui exprime un certainordre, une cer...
Limites d’interventionsNotre aire d’intervention fait partie de la centralité organisatrice d’Alger.C’est ainsi que notre ...
Zone d’InterventionRelation inexistanteentre notre aire d’étudeet la mer.Une barrière physiqueet visuelle quicomprend lesd...
Aperçue Vidéographiqu
Zone d’Intervention1ere barrière: Gare ferroviaire.
Zone d’Intervention2eme barrière:l’avenue ALN
Zone d’Intervention3eme barrière: l’arrêt debus et la voie
Zone d’InterventionVue anarchique des activités portuaire depuisla passerelle(seul relation visuelle avec leport).
Zone d’InterventionActivité économique du port directement au ported’Alger
Zone d’InterventionPlies de containers donnant sur l’arrêt de bus 2Mai???Quais anarchique
Zone d’Interventionla limite ferroviaire dans notre Zone d’InterventionLa seul limite existante dans le quartier de Mustap...
Zone d’InterventionRecommandationsRecouvrir les voies ferroviaires par une esplanade, qui assurera la liaison entreles deu...
Zone d’InterventionOffrir une perméabilité physique et visuelle entre ville haute etville basse-perméabilité physique par ...
Zone d’InterventionDésenclaver lazone portuaire:En créant un axereliant Hassiba auport. Accéder depuisl’esplanade qui of...
Exemple : port de croisièreBarceloneAu Départ c’étaitun port industrielce n’est qu’en1988, qu’il estreconvertie en unport ...
Exemple: port de croisièreBarceloneIl est difficile de trouver un espace àBarcelone avec tellement de potentiels.Le port d...
Exemple: port de croisièreBarceloneLe port de croisière représente uneattraction unique pour la ville, lescitoyens et les ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Affichage final du site mustapha inf

5 382 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 382
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2 267
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Affichage final du site mustapha inf

  1. 1. Analyse urbaine de MustaphainférieurPlan de TravailSite et SituationLecture HistoriqueLecture Socio-économiqueLecture MorphologiqueZone d’InterventionLecture PerceptuelleLecture ÉcologiqueSynthèse GénéraleProblématique Générale
  2. 2. IntroductionLes villes algériennes connaissent aujourdhui une véritable criseenvironnementale, comprise comme une perte d’identité, et unedisparition progressive de l’essence de la ville : de ses qualités visuelles etémotionnelles, conséquences des nouvelles pratique de l’espace quiparticipe a la prolifération des formes architecturale inadaptés a notreenvironnement, alors que la création architecturale a cette obligation deregarder ce qui est fait avant pour enrichir le contexte .C’est dans ce but, pour qu’une intervention soit bien réussie il faut avanttout bien comprendre et saisir l’aire d’étude.
  3. 3. IntroductionL’objet de l’analyse urbaine est l’étude de la réalité urbaine dans ses troiscomposantes :1- le cadre physique et spatial, c’est l’image concrète des formes donnéesaux objets et aux lieux construits par les acteurs urbains en fonction demode de production et d’appropriation de l’espace induit parl’environnement social, économique et culturel.2- le cadre social et économique, c’est le processus de formation desstructures et de relations socioéconomique qui sont a l’organisation dufonctionnement du développement de l’espace urbain3- le cadre historique . C’est le contexte de références des structures, desmorphologie urbaines, il fait appel aux systèmes , aux institutions desouveraineté, au développement culturel, au savoir faire technique, ttsimplement a l’histoire de la ville dans sa spécifié et sa destinéeTout simplement le but de cette étude est de comprendre notre zoned’étude afin de bien y intervenir .
  4. 4. Site et Situation
  5. 5. Site et SituationLa zone d’étude est situé dans la communede sidi m’hamed, elle est délimitée :Au Nord : le boulevard AmiroucheAu Sud : la rue Taglit AbdelkaderA l’Est : le faisceau SNTF, la rue HassibaBen Bouali, la rue Mohamed BelouizdadA l’Ouest : la rue Didouche Mourad, la rueGhermoul, la rue Mohamed Zekkal
  6. 6. Site et SituationA partir de la placeMauritania a travers la rampeSalah Gherbi et depuisl’avenue de l’ALN un premieraccès a partir du boulevardkhemisti par la rampeTafourah, un deuxième accèsa partir de la rue Hassiba BenBouali par l’échangeur,depuis la rue DidoucheMourad par l’intersectionentre l’avenue Ghermoul et larue Mourad Didouche et undernier accès depuis la voieferrée par la gare ferroviairede l’Agha.
  7. 7. 2134 56A- accessibilité a l’échelle territoriale:L’accessibilité se fait par:• l’avenue de l’ALN à travers l’échangeur (1)• la voie ferrée par la gare Agha (2)B-accessibilité a l’échelle de la ville:L’accessibilité se fait par:• la rue Hassiba Ben Bouali :reliant le nœud Mauritania aunœud 1erMai (3)•La rue Med Belouizdad :reliant le nœud 1ermai au Hamma(4)•L’avenue Ali Mellah :reliant le nœud 1ermai a Addis Abeba(5)AccessibilitéLa zone d’étudeSite et Situation
  8. 8. Rupture visuellepar rapport à l’axeAmiroucheVers bvdamiroucheLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresintroductionintroduction Les limitesLes limitesintroductionintroduction Les limitesLes limites
  9. 9. SkylineLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  10. 10. Le caractère aéré de laplace donne unesensation de perteLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  11. 11. La présence de quelques îlots d’une vétusté avancées qui sont à l’écartde la vie urbaine de par leur fonction peu importante et leur état dedégradation, qui vont nous servir comme aires d’interventionsLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  12. 12. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  13. 13. Vide foncier trèsmal exploitéLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  14. 14. Pollution visuelle vue de la passerelle.Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  15. 15. Barrière formé par:La trémie Les deux bretellesLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  16. 16. Densité du flux piéton et mécanique etmanque de repères publicsLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  17. 17. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  18. 18. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  19. 19. La perte de la place du 1er Mai et Mauritania comme repèresocioculturel et leurs réduction en un carrefour de transitionmalgré les tentative d’aménagement réalisées récemmentLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  20. 20. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  21. 21. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  22. 22. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  23. 23. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  24. 24. ?Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  25. 25. La forte identitésymbolique de la place 1erMai et le carrefourMauritania.-1er Mai : laprésence del’hôpitalMustapha ,duministère de lajeunesse et dessports et le siège del’UGTA attribuent àla zone uneimportance àl’échelle nationale.l’hôpital MustaphaLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  26. 26. Siège de l’UGTASiège du MJSLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  27. 27. -Carrefour Mauritania : la présence de l’immeuble Mauritania(ex ministère des finances) , la bourse d’Alger et lecommissariat central.l’immeubleMauritaniala bourse d’AlgerLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  28. 28. L’immeuble à arcadesL’existence de quelques édifices d’une valeur architecturale quirenforce la toponymie du lieuLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  29. 29. Café de la bourseLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresVers la rue Hassiba Ben Bouali
  30. 30. Café de la BourseLa rue HassibaBen BoualiLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  31. 31. La transition entre la zone de Mustapha avec la basse villereste très banal, par le biais d’une simple passerelle étroite,insuffisante face au flux important qui s’y pratiqueLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  32. 32. ÉtroitesseLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  33. 33. La passerelle de champ manœuvre ; assure la liaison entre le sited’intervention et l’arrêt de bus du 2 Mai tout on traversons le chemin de ferqui constitue une rupture physiqueL’arrêt de busLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  34. 34. L’emprise extraordinaire qu’occupent les ateliers de l’ SNTF en pleinezone urbainela rupturephysique entrela ville et leport (la mer),accentué parlesinfrastructurede transport,pose desproblèmes delisibilités et deperméabilités,vecteurs de laqualité urbaineLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  35. 35. Ateliers SNTFLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  36. 36. Les percéesurbaines.Axe principalLimites de la zone d’étudeLimite physique ( Gare ferroviaire)Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  37. 37. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresP.O.S U29P.O.SU31Limitesadministratives
  38. 38. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresLes points de repèresLes points de repères sont des références ponctuelles , considéréescomme extérieur pour l’observateur tel que : le SNTF , Ministère desfinances , l’école de commerce ,ils ont aussi un caractère de singularitéaspect par lequel il se détache de leurs contexte comme unique oumémorable tel que :• la gare• la vue panoramique qu’offre V. H• l’hôpital
  39. 39. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  40. 40. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  41. 41. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresCe sont des lieux stratégiques d’une ville. Ils sont des points de convergencedes voies, de rassemblement et de concentration, les nœuds peuvent êtreappelés centre par leurs influences.Nœud du 1erMaiNœud duNœud du VictorHugo
  42. 42. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères1ernoeud: place du 1erMaiC’est un vaste nœud qui est le point de rencontre et de concentration d’axe decirculation à l’échelle de la ville, son influence lui donne le caractère d’uncentre, il relie 3 quartiers: Mustapha Inf, Mustapha Sup. et Hamma1erMaiLa trémieAxe Ali MellahAxe belouezdedAxe HassibaAxe Ali Mokrani
  43. 43. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresC’est un nœud introverti du fait qu’il donne peu de sensation directionnelle. Lenœud du 1erMai présente un sérieux problème d’organisation au niveau de lacirculation mécanique.Le caractère aéré de la place donne une sensation deRecommandations pour le nœud 1erMai
  44. 44. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresRestructurer le nœud du 1er Mai et aménagé un nouveau réseau routier qui relirala rue Ali Melleh avec la rue Hassiba Ben Bouali, cela diminuera le transit.
  45. 45. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères2eme noeud.: Place MauritaniaC’est un nœud à l’échelle du quartier et de la ville, il est le point derassemblement de certaines fonctions(Gare - SNTF- école decommerce- Ministère des finances)Rue Hammani (ex Rue Charasse)L’avenue l’ALNRue Didouche MouradAxe HassibaRue de la GareAxe Amirouche
  46. 46. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresC’est un pointextraverti par sesprincipalesdirections ,qui sontexplicites et saliaison claire avecle front de mer quis’avoue commeune porte à laville.Recommandations pour le nœud : Place Mauritania
  47. 47. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresL’ouverture d’un axe de circulation ,qui sera le prolongement de larue de la gare vers le 1er Mai ,soulagera le transit de la rueHassiba.
  48. 48. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères3eme noeud.:Victor HugoAxe de croissance(Victor Hugo)Axe de centralité(Hassiba benBouali)Un nœud connu àl’échelle du quartier.C’est l’intersectiond’un axe de centralitéet une ligne decroissance.
  49. 49. La séquence est une succession interrompue de forme urbaine le longd’un parcours ,elle constitue un prédominant de l’image des gens. Soninterrompissions peut être dû à une nature topographique ,à uneflexion de la voie ,à son élargissement ou même un changementbrusque de sa morphologie architecturale.Les séquences sont étudiées et distinguées par leurs modes d’identité ouleur degré d’importance, par leur continuités et par la qualitédirectionnelle qu’elles offrent.Cette étude va nous permettre d’entamer la première lecture urbaine surl’axe Hassiba et de réduire l’analyse a une échelle plus maîtrisable selonL’étudeséquentielle :Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  50. 50. La première séquence :- Est limitée par lenœud Mauritaniaet la place V.H,constitue uncorridor courbepar l’effet de saperspective ,quilui donne uncaractèretransitaire ; elleest marquée par lebouleversement desa façade front demer qui estconstituée de pleinet de vide et d’ungabarit écrasé parles deuxL’immeuble SNTF L’immeubleMauritania2Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  51. 51. L’immeubleMauritaniaL’immeubleSNTFLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  52. 52. 12ème séquence :Limitée par la placeVictor Hugo et lenœud du 1erMai ,cette séquence sedétache de la premièreà cause de leurcaractère discontinudû à la flexion de lavoie qui se présentecomme uneinterruption de lacontinuité spatiale et àla modificationsoudaine desbâtiments ,qui sontplus ou moinsLecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  53. 53. 3éme séquence :Boulevard Victor Hugo ;c’est un axe decroissance ,son caractère topographiquel’ouvre sur une vue panoramique quis’atténue avec la pente ,il constitue unsecond point de franchissement après larampe Gherbi par les qualités de salargeurs ,son couloir visuel etl’implantation des palmiers.Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères
  54. 54. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresAu niveau de la Place MauritaniaAu niveau de la Place MauritaniaPorte et seuil de la villePorte et seuil de la villeElle a une grandeElle a une grandeimportance a l’échelle local etimportance a l’échelle local etnationalnationalElle est fréquentée parElle est fréquentée partoutes les catégories d’âge ettoutes les catégories d’âge etde sexede sexeFréquentée soit par lesFréquentée soit par lesrésidants, ou bien desrésidants, ou bien despassagers pour diversespassagers pour diversesraisons :raisons :Régler des tachesRégler des tachesadministrativesadministrativesFaire les courses …..etcFaire les courses …..etc
  55. 55. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresLa rue Hassiba Ben Bouali:La rue Hassiba Ben Bouali:Une rue qui relie deux grandesUne rue qui relie deux grandesplaces: la place Mauritania a laplaces: la place Mauritania a laplace du 1er Maiplace du 1er Maiune rue a forte dominanceune rue a forte dominancecommerciale, elle regroupe aussicommerciale, elle regroupe aussiun nombre importantun nombre importantd’équipements administratifsd’équipements administratifsimportant tels: les banques, laimportant tels: les banques, laposte ……etc.poste ……etc.Existence de végétation quiExistence de végétation quiajoute une petite boufféeajoute une petite boufféed’oxygène a une rue très saturé,d’oxygène a une rue très saturé,avec des trottoirs étroits ce quiavec des trottoirs étroits ce qui
  56. 56. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresLa place de la presse :La place de la presse :Elle ne remplie pas sa fonction deElle ne remplie pas sa fonction deplace(lieu de détente, de rencontre…..)place(lieu de détente, de rencontre…..)Elle n’a aucun cachet architectural, etElle n’a aucun cachet architectural, etla forme des pergolas ne s’inscris pasla forme des pergolas ne s’inscris pasdans l’alignement des façades de l’axedans l’alignement des façades de l’axeHassiba.Hassiba.La liaison entre la l’axe Hassiba et laLa liaison entre la l’axe Hassiba et larue de la gare se fait par un tunnel quirue de la gare se fait par un tunnel quin’a pas de fonction particulière sauf len’a pas de fonction particulière sauf lefait qu’il sert de socle pour la « stèle »fait qu’il sert de socle pour la « stèle »Comme on l’as pu constater avecComme on l’as pu constater avecle manque de mobilier urbain, nosle manque de mobilier urbain, nosgénies responsable on vite pensés agénies responsable on vite pensés aça ! et PAF! Ça a donner la « placeça ! et PAF! Ça a donner la « placede la presse » !de la presse » !
  57. 57. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresla rue de la gare :la rue de la gare :Elle relie la place Mauritania jusquas laElle relie la place Mauritania jusquas lanouvelle place de La Presse.nouvelle place de La Presse.Elle est très peu fréquenté a cause de laElle est très peu fréquenté a cause de lanon-lisibilité de sa fonction, elle nenon-lisibilité de sa fonction, elle neparticipe pas a l’ambiance urbaine quiparticipe pas a l’ambiance urbaine quiest inexistante sur cet axe.est inexistante sur cet axe.Sentiment d’insécuritéSentiment d’insécuritéLes escaliers menés autre fois a l’arrêtLes escaliers menés autre fois a l’arrêtde la gare ferroviaire, l’accès de cettede la gare ferroviaire, l’accès de cettedernière a été déplacé, aujourdhui audernière a été déplacé, aujourdhui audessous des escaliers est aménagé desdessous des escaliers est aménagé destoilettestoilettes public.public.
  58. 58. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repères Refuge pour les sans abris.Refuge pour les sans abris.La place du 1er Mai:La place du 1er Mai:TentativesTentativesd’aménagement ratéesd’aménagement ratées Stèle d’aucune valeurStèle d’aucune valeurartistique.artistique.
  59. 59. Lecture PerceptuelleCaractère du lieu etCaractère du lieu etvécu de l’ambiance urbainevécu de l’ambiance urbaineintroductionintroduction Les noeudsLes noeuds Les séquencesLes séquencesLes limitesLes limites Les repèresLes repèresProblématique de la lecturesensible de l’espace urbain :Comment faire revivre l’espace urbainpour les résidants et les passagers etpour toute les catégories d’âge ?
  60. 60. Lecture HistoriqueAlger à lépoqueAlger à lépoquecoloniale:coloniale:Dès leur arrivéeen 1830, les colonstendaient àaffirmer lasupériorité de lacivilisationoccidentale. Alors,un urbanismemoderne àleuropéenne,fondé sur larégularité et leslarges perspectivesfut adapté.
  61. 61. Lecture HistoriqueDepuis, Alger est devenue unvéritable laboratoire dexpériencearchitectural et urbanistique, lesexpéditions des architectes,écrivains et chercheurs de lEuropequi ont caractérisé la fin du 19èmesiècle et qui ont tenté decomprendre cette population quiles a profondément marqué, donnanaissance à un discours de formeset darchitectures doù léclectismeet la pluralité du cadre bâti algériende cette époque.Toutes les opérations revêtaient uncaractère militaire dont le souciétait la réalisation da liaisonsrapides permettant le déplacementdes troupes.
  62. 62. Lecture HistoriqueA partir de 1845des aménagementsse sont succédésdans la partie bassede la casbah avecles élargissementsdes rues BabAzzoun /Bab ElOued et de laMarine.
  63. 63. Lecture Historiqueainsi quel’aménagement dela place desMartyrs (placed’armes). L’affluxmassifd’immigrants fera« éclater »l’enceinte de lavielle ville etl’extensions’orientera versBab El Oued,l’Agha etMustapha.
  64. 64. Lecture HistoriqueEntre 1880 et 1930, Algerconnut une effervescenceéconomique: le port futagrandi ,deux garesfurent construites et letrain relia Alger auxgrandes villes ,le trammayreliera Bologhine/Bab ElOued jusqu’au jardind’essai.
  65. 65. Lecture HistoriqueEn 1891 l’armée cèdeà la ville des terrains,l’enceinte estsupprimée et cesterrains sont utiliséspour réaliser lajonction entre Alger etMustapha quis’annexeront en uneseule commune en1904 ; et la villecontinue sonextension vers leHamma et HusseinDey.
  66. 66. Lecture HistoriqueL’hôpital mustaphaVILLAGE dans la ville, il couvre plusde 8 ha de superficie etatteint presque les 4 000habitantsCerné par desmurailles, il seprésente, vu deshauteurs qui ledominent, comme unvaste polygone auxconstructionssymétriquesprincipalementdisposées le longdune double alléecentrale. Entre lesbranches de cettedernière, un largeespace forme jardin
  67. 67. Lecture HistoriqueMais lhôpital deMustapha nest passeulement unétablissementhospitalier, le plus vastede lAfrique du Nord,cest encore, Alger étantville universitaire, unhôpital de Facultédisposant, comme tel, degrands servicesdenseignement.
  68. 68. Lecture HistoriqueLa gare de lAgha nétaitpas grande mais elle avaitle charme désuet de cesgares de province à unseul guichet et quifinissent par appartenir aupaysage familier. Placéeprès du centre - ville, elleaccueillait tous lesvoyageurs qui résidaientautour du quartier. Ilsuffisait demprunterlavenue de la gare, à deuxpas du carrefour de lAghaet à proximité duMaurétania pour rejoindretrès rapidement les voies
  69. 69. Lecture HistoriqueCette avenue avait dailleurslavantage dabriter unestation de taxis. Le traficferroviaire des usagers étaitirrégulier mais suffisant pourconcurrencer la gareprincipale trop excentrée. Lelundi matin, à sept heures,sur le quai, attendait lamicheline pour Blida oulomnibus. On passait par leHamma, le gué deConstantine, Birtouta, lesQuatre-Chemins, Boufarik,Beni-Mered et Blida, lesdestinations les plusempruntées par les Algérois.(Extrait de "page 32,Alger de ma jeunesse,1945-1962,tome 2,J.C.Humbert, éditions Jacques Gandini, 7 rue de roquebillière, 06359Nice )
  70. 70. Lecture HistoriqueLa région Sud dAlger,relativement mieux orientée, plusétalée et moins abrupte, pritdannée en année une importancenon négligeable, non sanstransformer la physionomie dusite où dominaient autrefois lesvillas dans leur bouquet deverdure.A lextrémité inférieure duboulevard La Ferrière, onsengageait dans le quartier delAgha par le boulevard Baudin,bordé dimmeubles édifiés àloccasion du Centenaire delAlgérie : la Maison desÉtudiants, la Maison delAgriculture, les Ponts etChaussées, etc., pour atteindre leCentre universitaire de Amirouche
  71. 71. Lecture HistoriqueCest lAlger moderne, aux larges ruescommerçantes, abondamment éclairéesle soirOn passe, sans transition, de la vieoccidentale la plus raffinée à la vieorientale en gravissant les ruellestortueuses et étroites qui conduisent auquartier arabe, dernier témoin du passédans l’évolution et la transformation dela vieille cité barbaresque.
  72. 72. Lecture HistoriqueA quelque endroit que lon se trouve on découvre toujoursla mer, la ville et les montagnes ; mais selon que lon estplus ou moins élevé, la ville se développe ou se rétrécit etla mer lenvironne alors dune grande nappe bleue oufrissonnent de longues raies de lumière.
  73. 73. Lecture Historique
  74. 74. Lecture HistoriqueEn 1962, aprèsl’indépendence, Alger aconnue plusieurs projets,qui rentraient pour la pluspart dans le cadre généraldes planifications urbainedu Grand Alger.
  75. 75. Lecture HistoriqueIl est nécessaire de parler denouveaux centres urbains quiparticipent à la nouvelle structured’Alger, par excellence ce centre doitcontribuer au développement desrelations interne pour l’élaborationd’une nouvelle image. La mutation ducentre doit permettre lerafraîchissement des liens etl’élaboration d’une nouvelle image.
  76. 76. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipement Elle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parcElle englobe une population totale de 39446 habitants avec un parcde logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4.de logements de 7226 soit un T.O.L de 5,4. L’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilanL’objectif principal consiste à mettre en évidence le bilansociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la populationsociodémographique de l’aire d’étude, l’estimation de la populationet la quantification des différents besoins théorique en logements,et la quantification des différents besoins théorique en logements,équipements et emplois a court ou a long terme.équipements et emplois a court ou a long terme. Situation au RGPH 1998 :Situation au RGPH 1998 :  Source : O N SSource : O N S La population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population deLa population du P O S U 29 représente 21,27 % de la population dela commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6la commune quant au nombre de personnes par ménage il est égales 6personnespersonnesMasculinsMasculins FémininsFéminins TotalTotal MénagesMénages95079507 97329732 1923919239 35253525
  77. 77. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLes handicapés ont des besoin quidoiventêtre pris en considération par lesacteurs publicsEn occident, tout ça est pris enconsidérationMalheureusement en Algérie c’est pasle cas !
  78. 78. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementPour l’habitat, on note essentiellement deux types :habitat collectif mixte : Il constitue la typologie dominante dans l’aire d’étude, ils’étale sur 27,85 ha soit 37,5 de la surface totale Il est constitué principalement d’immeuble datant de l’époquecoloniale Ce sont des immeubles dont les RDC sont occupés par descommerces, services et activités, ils accueillent aussi dans lesniveaux courant des administrations, et professions libérales(cabinet médical, avocat……)
  79. 79. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementUn phénomène courant a été constaté :Un phénomène courant a été constaté :l’occupation systématique des terrasses par le biaisl’occupation systématique des terrasses par le biaisd’extensions faisant office de logement au détrimentd’extensions faisant office de logement au détrimentde locaux communs tels que les buanderies.de locaux communs tels que les buanderies.Un autre aspect constaté : les extensionsUn autre aspect constaté : les extensionsanarchiques au niveau des balcons défigurent deanarchiques au niveau des balcons défigurent debelles façades urbaines, apparition d’un agglomératsbelles façades urbaines, apparition d’un agglomératsde parpaings, tôle et autre matériaux.de parpaings, tôle et autre matériaux.
  80. 80. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementHabitant individuel:Il est principalement sous formeIl est principalement sous formede constructions datant dede constructions datant del’époque coloniale et dans unl’époque coloniale et dans unétat tendant vers le mauvais, leétat tendant vers le mauvais, legabarits varie en générale dugabarits varie en générale duRDC au R+1, il existe aussiRDC au R+1, il existe aussiquelques nouvellesquelques nouvellesconstructions en général aconstructions en général aR+2ou plus, disséminées ça etR+2ou plus, disséminées ça etla travers l’aire d’étude, sansla travers l’aire d’étude, sansvéritable empreintevéritable empreintearchitecturale.architecturale.
  81. 81. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLa situation du logement :•La situation dulogement est restéestable depuis leRGPH de 1998 selonnotre enquête sur leterrain et lesinformations issuesdes servicestechniques de l’APCde Sidi M’hamedOccupéInoccupésTotal T.O.LDéficitP O S U 29 3478 731 4209 5,90 624Sur la base d’unT.O.L, On enregistreun déficit important de624 logementsLes logementsinoccupés ne sont pasinclus dans les calculs.Besoins en logements : Parc (2002) Logements prévus pour2007POS U29 3478 965
  82. 82. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉtat du bâti En ce qui concerne l’état du bâti, uneanalyse des données chiffrés, nous permetted’évaluer la situation de l’état du bâti,récapitulé dans les tableaux suivants :SecteuSecteursrsBon %Bon % MoyenMoyen%%MauvaisMauvais%%11 3030 7070 --22 3.73.7 40.7440.74 55.5655.5633 28.5728.57 57.1457.14 14.2914.2944 68.7568.75 2525 6.256.2555 32.7632.76 56.9056.90 10.3410.3466 13.4813.48 60.6860.68 25 .8425 .8477 49.2349.23 33.8533.85 16.9216.9288 14.8114.81 59.2659.26 25.9325.9399 47.2747.27 32.7332.73 2020TotalTotal 32 .5532 .55 46.7246.72 20.7420.74
  83. 83. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementustrations pour l’État du bâtiMoyenMoyenMauvaisMauvais BONBON
  84. 84. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements sanitaire:Le plus important équipementdans notre aire d’étude estl’hôpital Mustapha
  85. 85. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementuipements scolaires et de la formation :On cite :CEM « les cinq innocents »EFE « Ibn El Rachik »EFE « Ibn Toumrert Ecole de formation demanagementEcole de formation « IFTA »Ecole privée, Institut des arts etmétiersDésignationDésignation primaireprimaire moyenmoyen Secondaire etSecondaire ettechniquetechniqueélèves:/classeélèves:/classe 3636 3939 3535Source :Direction de la planification et de la gestion du territoire
  86. 86. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements scolaires et de laformation :
  87. 87. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements culturels :Centre culturelespagnolBibliothèque, ellessont au nombre dedeux
  88. 88. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements PubliquesLa sûreté urbaineHôtels, ils sont nombrede onze mais lamajorité est d’unequalité de service trèslimitéeLa RTALa mutuelle, elles sontau nombre de deuxL’ OAICLa CASNOSLe ministère de lajeunesse et du sportCNMALa banque, la CNEP, laBADR
  89. 89. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementÉquipements PubliquesPOS U29 HOPITAL MUSTAPHAPOS U29 HOPITAL MUSTAPHA
  90. 90. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementLes équipements de culte :Une mosquéeUne égliseUn presbytère.
  91. 91. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementDensités :Le tableau suivant représente les densités brutes (habitants/ha etlogement/ha) :SecteursSecteurs SurfaceSurface(ha)(ha)PopulatioPopulationnLogementLogementssDensitésDensités(hab/ha)(hab/ha)DensitésDensités(logt/ha)(logt/ha)11 1515 -- -- -- --22 1,51,5 950950 195195 633633 13013033 33 322322 6666 107107 222244 22 21442144 440440 10721072 22022055 33 38093809 782782 12701270 26126166 66 39553955 812812 659659 13513577 33 32763276 672672 10921092 22422488 22 19001900 390390 950950 19519599 3,53,5 41524152 852852 11861186 243243TotalTotal 4040 20 50820 508 4 2094 209 513513 105105Résultats :Une très fortedensité enlogements ethabitant a l’hectareest constaté atravers notre aired’étudeSynthèse :Nature del’occupation dusolHabitatcollectif mixteEquipementsActivités etservices.
  92. 92. Lecture Socio-économiquPopulationPopulation LogementLogement ÉquipementÉquipementProblématique de la lecturesocioéconomique :Comment solutionner les problèmes de la sociétéen termes d’emplois, d’habitat etSous synthèse :Sur le plan quantitatif, le niveau deséquipements est très élevé dans l’aired’étudePar contre sur le niveau qualitatif, ilaccuse un déficit en équipementssportifs, culturels tels qu’on l’asconstaté lors de cette lecture .
  93. 93. Lecture Écologique Nature des pollutions au niveauNature des pollutions au niveaudu périmètre d’étude :du périmètre d’étude :Pollution de l’air avec un traficPollution de l’air avec un traficautomobile denseautomobile denseDéchets solides ou urbains,ils sontDéchets solides ou urbains,ils sontcomposés d’ordures ménagères,composés d’ordures ménagères,de déchets d’emballage et dede déchets d’emballage et dedéchets hospitaliersdéchets hospitaliersLe manque flagrant de prise enLe manque flagrant de prise encharge des déchets urbains secharge des déchets urbains setraduit par la multiplication detraduit par la multiplication dedépotoirs ça et la engendrant desdépotoirs ça et la engendrant desodeurs nauséabondesodeurs nauséabondesÉtude environnementale :
  94. 94. Lecture ÉcologiqueNuisances sonores :Nuisances sonores : Bruits d’origine urbaineBruits d’origine urbaine : :le trafic automobile est la principalele trafic automobile est la principalesource de bruites dans cette zone,source de bruites dans cette zone,les chemins de fer longeant le siteles chemins de fer longeant le sitedans sa partie Nord provoquent desdans sa partie Nord provoquent desdésagrément pour les riverains, lesdésagrément pour les riverains, lesvibrations peuvent affecté lesvibrations peuvent affecté lesconstructions en mauvais étatsconstructions en mauvais états Dégradation du bâti :Dégradation du bâti :Les gravats sont le résultat desLes gravats sont le résultat desdifférentes démolitions et chantiersdifférentes démolitions et chantiersnotamment le projet du métronotamment le projet du métrod’Alger, ils provoquent desd’Alger, ils provoquent desdésagrément a la populationdésagrément a la populationrésidente et affectent l’esthétiquerésidente et affectent l’esthétiquedu site.du site.
  95. 95. Lecture ÉcologiqueLa pollution visuelle :La pollution visuelle : La vétusté des battissesLa vétusté des battisses L’existence des hangarsL’existence des hangars L’insalubrité des rues et des façades des immeublesL’insalubrité des rues et des façades des immeublesIllustrations photosd’images qu’on souhaitesqu’il viendra un jour ouelles disparaîtrons a viede notre beau etsympathique paysl’Algérie
  96. 96. Le tissu• La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont le résultatdes tracés des ruesL’îlot• « L’îlot est l’unité urbaine élémentaire de gestion de la croissance,elle offre la possibilité de contrôle et d’adaptation à toutes lessituations et donc une meilleure maîtrise architecturale »• L’îlot n’est pas un bloc posé arbitrairement, mais un produit d’uneexpérimentation, en effet l’îlot opère des formations ettransformations, il est un organisme et par sa pérennité au fil desmillénaires un héritier de l’histoireLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  97. 97. • L’îlot exprime un mode d’association, il est un assemblage departies autonomes : groupement de bâti organisé selon une logiquedéterminée, il dépend du statue des rues qui els bordent, de leurspositions par rapport aux voies •L’îlot est donc défini comme un groupement de parcelles limitéesau minimum par trois voies et présentant un intérieur et unextérieur, sans être explicitement codifié, il est part contre doué decaractéristiques malléables internes qui peuvent être étudiées ettestées surtout à travers les mécanismes de croissance.De la sorte l’îlot garantit le passage et l’articulation entrel’architecture de la ville et l’architecture de l’édifice ou la limite etla mesure est clairement définie.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  98. 98. La trame des voies définit et ordonne les îlots, ils sont lerésultat des tracés des rues .Les voies ce sont les élément quistructurent et organisent le tissu,il existe plusieurs parcoursclassés selon leur rôle dans letissu :• Parcours matrice :c’est leparcours qui engendre la premièreédification ,généralement il reliedeux parties.• Parcours d’implantation : c’estle parcours qui permet dedesservir les autres parcelle enétant perpendiculaire au premierparcours• Parcours de liaisonParcours matriceParcours de liaisonParcours d’implantationLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  99. 99. Du point de vue fonctionnels trois îlots composent notre site :•Îlots habitat•Îlots mixte•Îlots équipementÎlots mixte Îlots habitat Îlots équipement1- La fonctionLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  100. 100. 2- La forme1234510987 6FormetriangulaireForme trapusForme irrégulièreFormerectangulaireFormetriangulaireForme trapusFormeirrégulièreFormeirrégulièreLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  101. 101. L`architectureLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  102. 102. IlotshaussmannienIlots HBM Ilots barreLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  103. 103. L’étude de l’îlot suivra la hiérarchie suivante :1- L’îlot dans la ville2- La parcelle dans l’îlot3- Le bâti dans la parcelle1234510987 6Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  104. 104. Notre zone d’intervention s’insère entre la place Mauritania et laplace 1erMai , seuils et portes à la ville ,y compris la zone portuaireon passant par la gare ferroviaire ,donc elle est bien définie dans latrame urbaine de la ville .Limites d’interventions1- L’îlot dans lavilleLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  105. 105. Le groupement obéit à unschéma d’organisationautour d’une courL’ilots est une pièce del’ensemble urbain ,on parle ici derelation des élément qui lecomposeSystème bloquéSystème MultidirectionnelLa courPropriété associative Propriétés distributiveLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  106. 106. ILOTSILOTS ILOTSILOTSHaussmannienHaussmannienILOTSILOTSHBMHBMILOTSILOTSBarreBarreLa forme de l’ilotsLa forme de l’ilotsCritères d’analyse:Critères d’analyse: L’occupation de laL’occupation de laparcelleparcelle La formeLa forme L’espace libreL’espace libre Accès au logementAccès au logementOccupation totale deOccupation totale dela parcellela parcelleLe bâtiment suit laLe bâtiment suit laforme de la parcelleforme de la parcelleIntérieur caché sousIntérieur caché sousforme de courette etforme de courette etpuits de lumièrepuits de lumièreAccès au logement enAccès au logement enfaçade ou à l’air librefaçade ou à l’air libreOccupationOccupationpériphérique de lapériphérique de laparcelleparcelleForme régulière 1/3 deForme régulière 1/3 dela parcellela parcelleCour intérieur avec vuCour intérieur avec vusur l’extérieur par lessur l’extérieur par lesaccèsaccèsAu centre et à l’airAu centre et à l’airOccupation diagonaleOccupation diagonalede la parcellede la parcelleForme rectangulaireForme rectangulaireExtérieurExtérieurAu centre et extrémitéAu centre et extrémitéLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  107. 107.  ActivitésActivités Alignement desAlignement desfaçades avec la ruefaçades avec la rue Relation bâtiment /Relation bâtiment /espace publicespace public PropriétésPropriétésdistributivesdistributives Importance desImportance desfaçadesfaçades Le gabaritLe gabaritCommerce au RDC cotéCommerce au RDC cotéruerueExistantExistantDirectDirectElément ordonnateurElément ordonnateurautour duquel s’organiseautour duquel s’organisela courla courFaçade extérieurFaçade extérieurimportante ,intérieurimportante ,intérieurmoins importantemoins importanteEntre R+5 et R+7Entre R+5 et R+7Commerce au RDC cotéCommerce au RDC cotéruerueExistantExistantIndirectIndirectEspace libreEspace libreToutes les façades sontToutes les façades sontimportantesimportantesR+5R+5Non prévu mais il existeNon prévu mais il existeInexistantInexistantIndirectIndirectElément ordonnateur :Elément ordonnateur :l’escalier et le couloirl’escalier et le couloirDeux façades importante,Deux façades importante,les pignons n’ont pas deles pignons n’ont pas detraitementtraitementEntre R+8 et R+15Entre R+8 et R+15Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  108. 108. Les voies1-Structure duréseau viaire2-Hiérarchisationdes voiesLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  109. 109. « La voie de circulation est - et de loin l’élément le plus répandu de l’espaceurbain . Par ailleurs, c’est aussi le lieu de l’échange , de la rencontre, et ducommerce, puisque c’est l’espace public le plus immédiatement accessible.L’essor de l’automobile lui a quelque peu fait perdre cette richesse, la réduisantsouvent à n’être rien d’autre, strictement, que lieu de circulation »L’axe Hassiba« LECTURE DE LE VILLE DE MARC ERRERA et BRUNO CASSIERS »Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  110. 110. L’axe Hassiba Ben Bouali est un axe decentralité limité par deux nœuds centraux : lenœud 1erMai (1) et le nœud Mauritania (2) ,ilest marqué par la flexion de sa voie au niveaude la place Victor Hugo ,par son caractèretransitaire et aussi par le manque d’animationou d’ambiance urbaine1-Structure du réseau viaireLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  111. 111. Axe de desserteAxe de croissance (VictorAxe de centralité ( la rue Hassiba Ben Bouali) Axe urbainStructure du réseau viaire12Articulation(flexion)Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  112. 112. 2- Hiérarchisation desvoiesPOS U29 HOPITAL MUSTAPHALe POS U29 est doté d’un réseau routier bien structuréformé de mailles orthogonale constituées de plusieurs voiesimportantes telle que la rue Hassiba ben bouali, la rue DiDouche Mourad… assurant la desserte de tout le périmètred’étude et qui est hiérarchisé comme suit :1- Voies primaires :• La rue Hassiba ben bouali• L’avenue Ali Mellah• La rue Di douche Mourad…2- Voies secondaires:• La rue Bicha• La rue Hoche• Boulevard Victor Hugo• La rue Redha Houhou…3- voies tertiaires :• La rue BouznadSalim• La rue Benaddouna• La rue Ali Ziane…Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  113. 113. La rue Hassiba ben boualiL’avenue Ali MellahLa rue Di douche Mourad1. Voies primaires- Ces voies assurent le liaison avec lesdifférents quartiers environnants de lacapital et supportent un trafic important,elle sont toutes en moyen état avec desLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  114. 114. La rue BichaLa rue HocheBoulevard Victor HugoLa rue Redha Houhou2- Voies secondairesCes voies assurent la liaison entre les différentsquartiers et équipements existants à l’intérieur dupérimètre du POS, de même que les voiesprimaires, les voies tertiaires supportent un traficimportant et sont toutes en moyen état avec desLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  115. 115. Nom de la voieNom de la voie ClassificationClassification Influence de laInfluence de lacirculationcirculationEtatEtat La rue Hassiba benLa rue Hassiba benBoualiBouali L’avenue Ali MellahL’avenue Ali Mellah La rue Di doucheLa rue Di doucheMouradMouradLa rue BichaLa rue BichaLa rue HocheLa rue HocheBoulevard VictorBoulevard VictorHugoHugoLa rue Redha HouhouLa rue Redha HouhouVPVPVPVPVPVPVSVSVSVSVSVSVSVSForteForteForteForteForteForteMoyenneMoyenneForteForteForteForteForteForteBonBonBonBonBonBonMoyenMoyenMoyenMoyenBonBonMoyenMoyenLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  116. 116. La rue BouznadLa rue BouznadSalimSalimLa rueLa rueBenaddounaBenaddounaLa rue Ali Ziane…La rue Ali Ziane…VTVTVTVTVTVTMoyenneMoyenneMoyenneMoyenneMoyenneMoyenneMoyenMoyenMoyenMoyenMoyenMoyenVP : voie primaire VS : voie secondaire VT : voietertiaireLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  117. 117. Problématique :Les principaux problèmes rencontrés au niveau du POS U29concernant le réseau viaire et la circulation mécanique sontrésumés comme suit :• Etranglement mécanique au niveau des intersections ;• absence de feux tricolores ;• Etroitesse des voies ;• Dégradation de certaine voies ;• Stationnement anarchique sur les deux cotés des voies du àl’insuffisance d’aires de stationnement .Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  118. 118. Etranglement mécaniqueau niveau des intersectionsEtroitesse desLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  119. 119. Stationnement anarchique surles deux cotés des voies du àl’insuffisance d’aires destationnement .Parking publicLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  120. 120. RecommandationsRecommandationsAfin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à menerAfin de remédier aux problèmes soulevés, une série d’actions à menerest préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveauest préconisée afin de soulager et d’améliorer la circulation au niveaudu périmètre d’étude :du périmètre d’étude : Ouverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé commeOuverture du tronçon de la rue Nassira Nounou (occupé commeparking par le ministère du travail et de l’action sociale )parking par le ministère du travail et de l’action sociale ) Réglementation du stationnement latéralRéglementation du stationnement latéral Réfection de toutes les chaussées dégradéesRéfection de toutes les chaussées dégradées Renforcement des parkings privés et publicsRenforcement des parkings privés et publics Réalisation des parkings prévus au sous-solRéalisation des parkings prévus au sous-solLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  121. 121. AlignementLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  122. 122. Les perspectives courbespossèdent un caractèredynamique particulier :suggestion très marquée demouvement, mais révélationprogressive de l’espace.Elles engendrent souvent unéquilibre harmonieux entre lacontinuité et la variété.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  123. 123. Le regard est attiré vers un point de fuite ,mais rencontre toute fois un certains nombred’échappatoires inattendues.Point defuiteLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  124. 124. VersMauritaniaVerslerondpoint1ierMaiLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  125. 125. La ville unité organique est le lieu de la communication et de l’échangedéfinit par des éléments morphologiques : la place et la rue.La place :Seuil et espace public, elle est une forme urbaine de base structurant etorganisant la forme et l’espace de la ville. Elle est le support fondamentalgarantissant a cohérence.La place est un élément morphologique de communication sociale, elle atoujours joué un rôle primordial dans le fonctionnement de la forme de laville, c’est un moment d’articulation, un moment stratégique statique et dechoix directionnel.La place moment fort et de franchissement, une porte a la ville et auquartiers. La place mesure l’espace urbain, elle a une position dans lastructure urbaine, elle obéit a un tracé géométrique avec des dimensions,elle définit la trame urbaine.La place est formée par le bâti qui l’entoure, elle s’inscrit dans un rapportd’ouverture et de fermeture.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  126. 126. La place se caractérise par les activités qu’elle porte ycompris les activités qui composent le bâti qui la borde.Elle se définit aussi dans le rapport qu’elle a avec lesautres places et dans la structure urbaine.Par moments progressifs, la place ponctue la croissance dela villeDans la ville d’Alger, les places obéissent a un ordre, elleimprègne un rythme (400 a 500m) du statique et dudynamique.Elles représentent une momentalité et une symbolique parleur vocation elles sont porteuses de mémoire urbaine.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  127. 127. Se situe à l’intersection dedeux axes de croissance(parcours matrice) structurantla ville d’Alger, enl’occurrence la rue HassibaBen Bouali (route deConstantine) et la rue deDidouche Mourad (route deLaghouat) reliée a la rueRichelieu.Cette place est une figureirrégulière (formée de petitesplaces) éclatée, organisée pardes formes géométriquessimples .La place Mauritania :La place Mauritania :Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  128. 128. Une composition de la placeUne composition de la placepar un bâti périphériquepar un bâti périphériqueavec un élémentavec un élémentexceptionnel marqué par leexceptionnel marqué par leministère des finances quiministère des finances quimonte sur onze étages quimonte sur onze étages quiopère un recul et dégage uneopère un recul et dégage uneplace autonome utiliséeplace autonome utiliséecomme parkingcomme parkingLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  129. 129. Chaque édifice qui borde laChaque édifice qui borde laplace offre, un soubassementplace offre, un soubassementdédié aux activités dedédié aux activités decommerce et de service, uncommerce et de service, uncorps pour l’habitat et uncorps pour l’habitat et uncouronnement (toitures oucouronnement (toitures outerrasses).terrasses).Des arbres sont plantés le longDes arbres sont plantés le longde la chaussée de la ruede la chaussée de la rueHassiba Ben Bouali et rueHassiba Ben Bouali et rueRichelieu.Richelieu.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  130. 130. Les angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premierLes angles sont traités en saillie droite, ils affirment, à partir premierétage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur laétage, en encorbellement (reprenant la typologie de la Casbah) sur lafaçade des bow-windows.façade des bow-windows.La circulation s’effectue sur pratiquement toute la place effaçantle caractère statique sauf dans le coté du marché Clauzel.Le coté de la place en relation et seuil au marché Clauzel offreun traitement spécifique de son solLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  131. 131. Reliée à laReliée à lastructure urbainestructure urbainede la ville par lesde la ville par lesaxes structurants,axes structurants,la place Mauritaniala place Mauritaniaest articulée à laest articulée à latrame des places detrame des places dela ville reliée a lala ville reliée a laplace du 1er Maiplace du 1er Maiavec la rue Hassibaavec la rue HassibaBen BoualiBen BoualiLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  132. 132. Se situe a l’intersection de deuxSe situe a l’intersection de deuxaxes de croissance rue Hassibaaxes de croissance rue HassibaBen Bouali et MohamedBen Bouali et MohamedBelouizdad auquel s’ajoute l’axeBelouizdad auquel s’ajoute l’axede dédoublement (ligne de forcede dédoublement (ligne de forcestructurant la croissance),structurant la croissance),l’avenue Ali Mellah.l’avenue Ali Mellah.Elle présente une figureElle présente une figureirrégulière dont un coté quiirrégulière dont un coté quin’est pas clairement définin’est pas clairement définiElle a des dimensions de 80.80,Elle a des dimensions de 80.80,le coté en élévation représentele coté en élévation représentele quart du coté en planle quart du coté en planLa place du 1er Mai :La place du 1er Mai :Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  133. 133. Le bâti périphérique est généréLe bâti périphérique est générépar les bordures et angles despar les bordures et angles desîlots définis par la trame desîlots définis par la trame desvoies, une des bordures de lavoies, une des bordures de laplace n’est pas affirmée car laplace n’est pas affirmée car lalimite qu’offre la barre delimite qu’offre la barre degabarit r+16 en rupture avec lesgabarit r+16 en rupture avec lesautres gabarits, positionnée enautres gabarits, positionnée enbiais ignorant la place parbiais ignorant la place parl’absence de l’alignement etl’absence de l’alignement etd’ouverture de celle-ci.d’ouverture de celle-ci.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  134. 134. Sur l’angle qui amorce laSur l’angle qui amorce larue Mohamed Belouizdadrue Mohamed Belouizdadun traitement du bâti avecun traitement du bâti avecarcades au R.D.C,arcades au R.D.C,continuité du gabarit R+5continuité du gabarit R+5en toiture en tuile rougeen toiture en tuile rougeDu coté de la rueDu coté de la rueMohamed Belouizdad unMohamed Belouizdad untraitement d’angle cassé,traitement d’angle cassé,représenté par un élémentreprésenté par un élémentadditionnel en saillie quiadditionnel en saillie quiconsacre la synergie deconsacre la synergie del’encorbellement du k’boul’encorbellement du k’boude la casbah et du bow-de la casbah et du bow-window.window.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  135. 135. La place assure la fluiditéLa place assure la fluiditéde la circulation de lade la circulation de larue Hassiba Ben Boualirue Hassiba Ben Boualiarticulée a la rue Aliarticulée a la rue AliMellah par une trémieMellah par une trémie(inaugurée le 1er Mai(inaugurée le 1er Mai2002) marquant le2002) marquant lecaractère de transit ducaractère de transit duflux mécanique auflux mécanique audétriment du piéton ; audétriment du piéton ; audessus de la trémie undessus de la trémie unespace statique seespace statique sedessine mais non encoredessine mais non encoreaménagé.aménagé.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  136. 136.  En contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil aEn contact direct avec la place 1er Mai, la place qui marque le seuil al’hôpital Mustapha, est aussi a aménager.l’hôpital Mustapha, est aussi a aménager.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  137. 137. La place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelleLa place est en rapport avec une autre place, la place Mokrania laquelleelle est articulée par le boulevard Aissat Idirelle est articulée par le boulevard Aissat IdirLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  138. 138. Le rythme est créépar la répétionsd’élémentsreconnaissables àintervalles régulière.la découpe trèsrégulière du terrains’est marquée dansla largeur desfaçades, et lesproportions decelles-ci(hauteursupérieur à lalargeurRythmeLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  139. 139. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  140. 140. Le passage à unrythme vertical à unrythme horizontal estrarement à même decréer une impressionde continuité.les deuxcaractères se nuisentd’autant plus , que lesdétails architecturauxappartiennent à deséchelles trèsdifférentes .seule lacontinuité du gabaritpréserve une certainehomogénéité à la rueLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  141. 141. Un des facteursfondamentaux de l’aspectsd’une rue est le rapport de sahauteur et de sa largeur.Le gabaritLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  142. 142. L’irrégularité des gabarits, dans une même rue, ne produit pas en généralun effet cohérant. Faute d’une hauteur de corniche sensiblementconstante,(habituellement perçue comme étant sa limite supérieur)l’espace-rue ne possède plus vraiment une dimension propre.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  143. 143. Gabarit homogèneLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  144. 144. SkylineLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  145. 145. Les arbresd’alignements quifavorisentl’impressions decontinuité,soulignant lesperspectives, etpeuvent modifierl’échelle d’unensemble ou enmasquer l’aspectdisparate.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture MorphologiqueLa végétation
  146. 146. Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  147. 147. Insertion d’un élément nouveaudans un ensemble existantLes types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  148. 148. Introduction d’un élément de style différent:Introduction d’un élément à caractère horizontale nie catégoriquementla verticalité de la rue. mais à une même échelle(respecte le gabaritenvironnant)Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  149. 149. Introduction d’un élément d’échelledifférenteSans discuter des mérites esthétiques du nouveau bâtiment ,il ne fait pasde doute que sa présence écrase les maisons avoisinantes ,et quel’échelle de la rue en est perturbée.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  150. 150. Nouvel élément intégréLe fait qu’une construction contemporaine fasse usage d’un styleet de matériaux différents de ceux des constructions anciennes,ne crée pas nécessairement une rupture de l’ensemble .laréussite de l’intégration dépendra d’un certain facteurs :• gabarit• harmonie des échelles• choix des matériaux et des couleurs• volonté de participer au caractère de l’ensemble ,paropposition à la volonté d’affirmation individuelleAinsi le passé doit trouver une continuité dans le nouveau et le nouveau n’estseulement nouveau qu’en fonction de ,ou rapporté a l’ancien.Les types bâtisLes types bâtisintroductionintroduction Les voiesLes voies Les placesLes placesLa structure foncièreLa structure foncièreLecture Morphologique
  151. 151. Synthèse GénéraleLe site est mal vécu ,c’est un lieu de transit entreplusieurs points focaux tel que :Mauritania, 1erMai,didouche mourad ,Hassiba ,le port ,et la ville.Entre l’hôpital ,le port et la gare ,le quartiersouffre d’un manque d’équipements d’accueilhôtelier.Le site de Mustapha Inférieur révèle à première vue unemultitude de problèmes liés au fonctionnement et lacontinuité entre les différents niveaux: la ville , le quartieret de l’équipement.Le site présente des potentialités pour être un lieud’articulation entre différentes strates de la ville et unpoint stratégique pour une concentration d’équipementet de flux .
  152. 152. Problématique GénéraleComment revaloriser l’axe Hassiba pour qu’il puise jouerson rôle d’axe de centralitéComment matérialiser et renforcer la liaison ville/mer?Dans le cadre de la métropolisation de la ville d’Alger,par quels moyens va-t-on rentabiliser l’espace foncier entrehassiba, le chemin de fer et la zone portuaire?
  153. 153. La première image que présente Alger au yeux du monde,c’est la figure du front de mer qui exprime un certainordre, une certaine continuité urbaine.La ville d’Alger est marquée par une rupture topographique entre la partiehaute, théâtre de la vie urbaine, et la partie basse caractérisé par la platitudeaccueillant différentes fonctions de transport et le portCette séparation franche entre le secteur portuaire et le reste de la ville et lamer, ce qui a accentué le clivage spatial et social entre la communautéportuaire et urbaine qui constituent deux mondes antagonistes dont ledialogue est systématiquement absent.Il faut créer une continuité spatiale et fonctionnelle entre la ville et son porZone d’Intervention
  154. 154. Limites d’interventionsNotre aire d’intervention fait partie de la centralité organisatrice d’Alger.C’est ainsi que notre intervention (les projets) peuvent être un catalyseurde transformation et de développement de la ville, qui ira jusqu’à atteindrel’objectif principal qui consiste a concilier la ville et la mer.Zone d’Intervention
  155. 155. Zone d’InterventionRelation inexistanteentre notre aire d’étudeet la mer.Une barrière physiqueet visuelle quicomprend lesdifférentes voies etbien sur la gareferroviaire est établie.La restructuration duport et sonréaménagement estprimordial pourrevaloriser cetterelation ville-mer.?
  156. 156. Aperçue Vidéographiqu
  157. 157. Zone d’Intervention1ere barrière: Gare ferroviaire.
  158. 158. Zone d’Intervention2eme barrière:l’avenue ALN
  159. 159. Zone d’Intervention3eme barrière: l’arrêt debus et la voie
  160. 160. Zone d’InterventionVue anarchique des activités portuaire depuisla passerelle(seul relation visuelle avec leport).
  161. 161. Zone d’InterventionActivité économique du port directement au ported’Alger
  162. 162. Zone d’InterventionPlies de containers donnant sur l’arrêt de bus 2Mai???Quais anarchique
  163. 163. Zone d’Interventionla limite ferroviaire dans notre Zone d’InterventionLa seul limite existante dans le quartier de Mustapha Inférieur estfondamentalement localisée au niveau du faisceau ferroviaire, qui non seulementisole la partie basse de la partie haute de la ville, mais occupe un lot de terraintrès important et très intéressant à exploiter.ProblématiqueLes voies elles même couvrent des surfaces considérable et constituent desobstacles à la circulation et à l’aménagement des quartiers, parfoisinsupportables.
  164. 164. Zone d’InterventionRecommandationsRecouvrir les voies ferroviaires par une esplanade, qui assurera la liaison entreles deux entités de la ville: ville haute et ville basse incluant la zone portuaire.Cette solution sera capable d’articuler les deux entités qui sont la ville et le portEsplanade
  165. 165. Zone d’InterventionOffrir une perméabilité physique et visuelle entre ville haute etville basse-perméabilité physique par le franchissement- perméabilité visuelle par le prolongement des axesPréserver et dégager les vues sur lamer à partir de la ville enprolongement des rues existanteProlongement de la rue de lagare jusqu’au 1erMaiAli melleh HopitalRueHocheV.Hugo
  166. 166. Zone d’InterventionDésenclaver lazone portuaire:En créant un axereliant Hassiba auport. Accéder depuisl’esplanade qui offreune perméabilitévisuel et physique auport.Esplanade
  167. 167. Exemple : port de croisièreBarceloneAu Départ c’étaitun port industrielce n’est qu’en1988, qu’il estreconvertie en unport de croisière,le port deBarcelone projetteson ouverturedéfinitive à la mer.Appelé Le Vell gauche (levieux port), il a ététransformé en secteur désuetpour les usagestraditionnels, est tourné en1995 dans un espace de 55.6hectares dunique enEurope, un port intégré
  168. 168. Exemple: port de croisièreBarceloneIl est difficile de trouver un espace àBarcelone avec tellement de potentiels.Le port de croisière a une grande gammed’activités culturel, des sports, des affaireset des offres de loisirs :, L Aquarium, leMusé d Història de Catalunya – « muséede lhistoire de la Catalogne » , le muséemaritime, le centre commercial mondial,le bâtiment dEscar, la plage de SantSebastià, le club Maritime de Reial, lesclubs de natation.
  169. 169. Exemple: port de croisièreBarceloneLe port de croisière représente uneattraction unique pour la ville, lescitoyens et les entreprises. Chaqueannée est visitée par plus de 16millions et le succès de nimportequels événements tenus dans cetendroit sont garantis.

×