Caricature suédoise d’Olle
Johansson, 2010
← carte postale
française, vers
1900
Affiche chinoise
publiée en
1904→
UN EMPIRE
AFFAIBLI ET
DOMINE AU
DEBUT DU
XXEME
SIEC...
• Carte postale représentant des
fumeurs d’opium en Chine au
début du XXe siècle. L’opium est
une drogue qui fait depuis l...
Extrait de Tintin et le lotus bleu
 Corruption croissante
 Pression démographique et famines
 Pression croissante exercée par les
Européens
 Traités inég...
Pu-Yi, dernier empereur, accède au
• La Longue Marche est un périple de plus d'un
an, mené par l'Armée rouge chinoise et une
partie de l'appareil du Parti co...
• Les massacres de Nankin en 1937
• « Aux premiers jours de la prise de Nankin, partout en ville,
les femmes sont sauvagem...
La Conférence de Chongqing se déroule d’août
à octobre 1945, elle a pour objectif la formation
d’un gouvernement de coalit...
 En 1945, la Chine est libérée de l’occupation
japonaise.
 Deux hommes forts incarnent la politique
chinoise après 1945 ...
Au moment où vont s'engager les opérations décisives [1948], les forces communistes se sont
puissamment développées et se ...
Au moment où vont s'engager les opérations décisives [1948], les
forces communistes se sont puissamment développées et se ...
MAO ZEDONG
PROCLAME LA
REPUBLIQUE
POPULAIRE DE
CHINE
 1ER OCTOBRE 1949, PLACE TIEN AN MEN
A PEKIN
• « Étudier l’économie avancée de
l’Union Soviétique pour
développer notre pays »
• Affiche chinoise de propagande,
1953
•...
Le Grand Bond en avant
proposé par Mao Zedong de
1958 à 1961.
Affiche de propagande, 1958.
LES
COMMUNES
POPULAIRES
Affiche de propagande de
Rui Guangting, 1958.
"Les communes
populaires sont bonnes."
La « Grande famine », 1959-1961
À Xinyang, des gens affamés étaient à la porte de l'entrepôt de céréales. À mesure
qu'ils ...
• Affiche de 1971
Gardes rouges pendant la
Révolution culturelle, 1971
Durant l’été 1966, les écoliers et étudiants
deviennent les Gardes ro...
 « Des dizaines de milliers des nôtres ont été tués, non seulement au combat mais en
dehors, individuellement et délibéré...
 « Vive la victoire de l'Armée Populaire Coréenne et de l'Armée des Volontaires Chinois ! » (1951)
 Certaines déclarations du camarade Mao me choquèrent, je me souviens par exemple de lui
qui redemande un jour : «camarad...
Affiche chinoise, 1968.
« Le président Mao est
le grand libérateur du
peuple révolutionnaire
dans le monde » :
marque de s...
Le 1er ministre chinois en Tanzanie, 1965
 À la Sorbonne en mai 1968
 Ouvrage publié en
1973
 Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations unies adoptait une résolution décidant « le
rétablissement de la Ré...
• Très prudemment, Deng Xiaoping procède par étapes en promouvant
l’économie de marché dans des zones limitées. En 1980 so...
2001 : L’accession de la Chine à
l’OMC
1989
L’ASCENSION VERTIGINEUSE DE
L’ÉCONOMIE CHINOISE
Rang mondial
PIB 2011 (milliards $ US)
15 064
6 988
5 855
3 628
2 808
2 51...
• Un nouveau géant informatique est en train de naître en Asie. Le chinois Lenovo,
quatrième fabricant mondial de PC, a co...
désengagés, elle construit routes, ponts ou centrales électriques. En juillet 2008, un rapport de la Banque mondiale a rec...
Son analyse pourrait se résumer ainsi: vu leur nombre, quand les Chinois
auront atteint une culture et une technologie suf...
LA CHINE, NOUVEAU PÔLE
DE L’ÉCONOMIE MONDIALE
1980 2010
PIB (en milliards de $) 189,4 4 909
Part de la Chine dans le PIB m...
1993 20091990 2000 2008
2
0
4
6
8
10
12
14
0
5
10
15
20
25
30
35
Part du PIB mondial en
pourcentage
Part de marché des
exp...
Tianjin
Pékin
Shanghai
Chongqing
Hanche
ng
HK
1949-1963
AFFIRMATION DE LA
PUISSANCE MILITAIRE ET
POLITIQUE CHINOISE MAIS
DES HESITATIONS
1963-1978
POURSUITE DE L AFFIRM...
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Ppt Chine 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ppt Chine 2014

1 019 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 019
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
41
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ppt Chine 2014

  1. 1. Caricature suédoise d’Olle Johansson, 2010
  2. 2. ← carte postale française, vers 1900 Affiche chinoise publiée en 1904→ UN EMPIRE AFFAIBLI ET DOMINE AU DEBUT DU XXEME SIECLE
  3. 3. • Carte postale représentant des fumeurs d’opium en Chine au début du XXe siècle. L’opium est une drogue qui fait depuis le XIXe siècle l’objet d’un très trafic très lucratif orchestré par les Anglais à partir des Indes.
  4. 4. Extrait de Tintin et le lotus bleu
  5. 5.  Corruption croissante  Pression démographique et famines  Pression croissante exercée par les Européens  Traités inégaux : nom donné par les Chinois aux traités imposés à partir de 1842 par les grandes puissances européennes, les Etats-Unis ou le Japon. Ils imposent à la Chine de limiter le droit de douane, de céder des concessions ou des territoires, de soustraire les étrangers aux tribunaux chinois…  Concession : quartier d’une ville occupé par des étrangers et que ces derniers gèrent eux-mêmes  Territoire à bail : territoire cédé à une puissance étrangère pour une longue durée (souvent 99 ans)
  6. 6. Pu-Yi, dernier empereur, accède au
  7. 7. • La Longue Marche est un périple de plus d'un an, mené par l'Armée rouge chinoise et une partie de l'appareil du Parti communiste chinois pour échapper à l'Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang de Tchang Kaï-chek durant la Guerre civile chinoise. (9000km) • C'est durant cette marche que Mao Zedong s'affirme comme le chef des communistes chinois. • Commencée le 15 octobre 1934, la Longue Marche prit fin le 19 octobre 1935 et coûta la vie à entre 90 000 à 100 000 hommes rien qu'au sein des troupes communistes.
  8. 8. • Les massacres de Nankin en 1937 • « Aux premiers jours de la prise de Nankin, partout en ville, les femmes sont sauvagement violées, torturées, mutilées par des petits groupes de soldats qui ratissent les rues à la recherche de foyers de résistance. Beaucoup d’entre elles sont ensuite éventrées. Leurs cadavres sont retrouvés percés de plusieurs coups de baïonnette, signe d’un acharnement indicible. Les membres de leur famille vivant sous le même toit sont abattus sans sommation, pour ne pas laisser de témoins. Les hommes, âgés de 15 à 45 ans, sont pourchassés, capturés puis alignés par centaines, à genoux, les mains attachées dans le dos, devant des soldats japonais munis de sabres de combat qui soit les décapitent les uns après les autres, soit les exécutent au fusil ou à la mitraillette. Les maisons sont scrupuleusement pillées puis incendiées. De l’autre côté des remparts, alors qu’ont lieu les cérémonies de la victoire en présence des généraux japonais, sur les bords du Yang-tsé, vingt mille personnes sont rassemblées pour être fusillées à l’arme automatique. On se débarrasse de leurs cadavres en les jetant dans le fleuve quand les fosses creusées à cet effet ne suffisent pas. » Denoël, Le massacre de Nankin, 1937. Entre mémoire, oubli et négation, 2007
  9. 9. La Conférence de Chongqing se déroule d’août à octobre 1945, elle a pour objectif la formation d’un gouvernement de coalition en Chine. Chiang Kai Shek Leader du Guomindang domine la vie politique de la Chine moderne entre 1928 et 1937 avec la mise en place de tentatives de réformes sur le plan politique et économiques Mao Zedong, chef du PCC Affirme sa position de leader du parti à partir de 1937 en écartant ses concurrents Favorable à une implantation rurale du parti , il sera désigné président du comité central du PCC en 1945. Opposition entre les deux partis durant l’entre deux guerres : Massacre des ouvriers en 1927 à Shanghai par l’armée du Guomindang => 1ère Guerre civile entre 1927 et 36 Mais création d’un front uni contre le Japon entre 1937 et 1945 1945
  10. 10.  En 1945, la Chine est libérée de l’occupation japonaise.  Deux hommes forts incarnent la politique chinoise après 1945 : Mao Zedong et Tchiang kai-shek  La conférence de Chonqing qui s’est ouverte sous la pression des Etats-Unis et qui s’achève en 1945 vise à la mise en place d’un accord pour la création d’un gouvernement de coalition.  Cet accord ne sera pas respecté  Entraînant la résurgence dès la fin de l’année 45 de la lutte entre les deux camps : le Guomingtang et le PCC
  11. 11. Au moment où vont s'engager les opérations décisives [1948], les forces communistes se sont puissamment développées et se sont organisées sur un type de plus en plus régulier. Elles totalisent 1320000 hommes, combattants et services, auxquels s'ajoutent 2500000 miliciens locaux. (...) L'armée nationaliste est aussi nombreuse qu'en 1946, mais ses meilleures unités, formées et équipées par les Américains, se sont usées, hommes et matériel. La sécurité des arrières exige de plus en plus d'effectifs. Des problèmes de commandement se posent souvent, qu'il s'agisse de personnes ou de clans, (…) La situation économique est devenue catastrophique. Les dépenses militaires absorbent plus de 70 % du budget. La monnaie continue de se dévaluer rapidement, malgré des réformes qui ne peuvent arrêter sa chute, malgré l'exécution de quelques fraudeurs. L'introduction d'un "gold yuan" en août 1948 sera sans effet. [...] La débâcle militaire et économique s'accompagnait d'un échec politique patent. C'est en vain que Chiang Kai-Shek avait essayé de rénover son régime en lui donnant une façade démocratique. [...] Ainsi, au petit matin du dimanche 242, j'entendis arriver les premières troupes communistes et descendis les voir de près. Elles me surprirent. Mal équipées, uniformes de toile jaune moutarde, très fatiguées, boudins de riz en bandoulière, au pas de route et plutôt en désordre, elles passaient en silence et paraissaient épuisées. Extrait de Jacques Guillermaz1, Une vie pour la Chine, mémoires 1937-1989, Paris, © Robert Laffont, 1989
  12. 12. Au moment où vont s'engager les opérations décisives [1948], les forces communistes se sont puissamment développées et se sont organisées sur un type de plus en plus régulier. Elles totalisent 1320000 hommes, combattants et services, auxquels s'ajoutent 2500000 miliciens locaux. (...) L'armée nationaliste est aussi nombreuse qu'en 1946, mais ses meilleures unités, formées et équipées par les Américains, se sont usées, hommes et matériel. La sécurité des arrières exige de plus en plus d'effectifs. Des problèmes de commandement se posent souvent, qu'il s'agisse de personnes ou de clans, (…) La situation économique est devenue catastrophique. Les dépenses militaires absorbent plus de 70 % du budget. La monnaie continue de se dévaluer rapidement, malgré des réformes qui ne peuvent arrêter sa chute, malgré l'exécution de quelques fraudeurs. L'introduction d'un "gold yuan" en août 1948 sera sans effet. [...] La débâcle militaire et économique s'accompagnait d'un échec politique patent. C'est en vain que Chiang Kai-Shek avait essayé de rénover son régime en lui donnant une façade démocratique. [...] Ainsi, au petit matin du dimanche 242, j'entendis arriver les premières troupes communistes et descendis les voir de près. Elles me surprirent. Mal équipées, uniformes de toile jaune moutarde, très fatiguées, boudins de riz en bandoulière, au pas de route et plutôt en désordre, elles passaient en silence et paraissaient épuisées. Extrait de Jacques Guillermaz1, Une vie pour la Chine, mémoires 1937-1989, Paris, © Robert Laffont, 1989 1 . Jacques Guillermaz, attaché militaire à Pékin en 1937, diplomate, sinologue, historien du PCC. 2. Entrée des troupes communistes à Nankin en avril 1949. 2 camps en présence : Les forces communistes dirigées par Mao et ayant obtenues un soutien indirect de l’URSS Les troupes du Guomingdang supérieure en nombre qui dès le début du conflit remportent des succès (1946-printemps 1947) mais s’épuisent malgré l’aide américaine  rappel 1947 : début de la Guerre froide et de la politique d’endiguement des Etats-Unis  Une cause explicative : désunion du commandement et des unités  + éparpillement des troupes donc dilution de l’impact stratégique  + Combinaison de facteurs politiques et économiques 1948 Tournant de la guerre civile. Début des victoire des communistes (capacité à structurer leur unité et à s’organiser malgré une infériorité en équipement.) Facteurs de fragilité du Guomingdang - Incapacité à stopper l’inflation, problème de corruption de certaines élites => impopularité du gouvernement, désaffection et mécontentement social - difficulté à mettre en place une nouvelle monnaie - difficulté à élaborer une constitution et des élections pour élire une assemblée nationale = déficit démocratique
  13. 13. MAO ZEDONG PROCLAME LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE  1ER OCTOBRE 1949, PLACE TIEN AN MEN A PEKIN
  14. 14. • « Étudier l’économie avancée de l’Union Soviétique pour développer notre pays » • Affiche chinoise de propagande, 1953 • « La circulaire du 16 mai est un grand tournant dans le développement du marxisme-léninisme, c’est le Manifeste du Parti communiste des années 1960. » • Affiche chinoise de propagande, 1967 L’ADOPTION DU MODELE SOVIETIQUE
  15. 15. Le Grand Bond en avant proposé par Mao Zedong de 1958 à 1961. Affiche de propagande, 1958.
  16. 16. LES COMMUNES POPULAIRES Affiche de propagande de Rui Guangting, 1958. "Les communes populaires sont bonnes."
  17. 17. La « Grande famine », 1959-1961 À Xinyang, des gens affamés étaient à la porte de l'entrepôt de céréales. À mesure qu'ils mouraient, ils criaient « Parti communiste, président Mao, sauve-nous! ». Si les greniers du Henan et du Hebei avaient été ouverts, aucun ne serait mort. Alors que les gens mouraient par milliers autour d'eux, les fonctionnaires ne pensaient pas à les sauver. Leur unique préoccupation était la bonne mise en œuvre de la livraison des céréales. Y. Jisheng, Stèles, la Grande famine en Chine, 1958-1961, Seuil, 2012.
  18. 18. • Affiche de 1971
  19. 19. Gardes rouges pendant la Révolution culturelle, 1971 Durant l’été 1966, les écoliers et étudiants deviennent les Gardes rouges. Encadrés par l’armée, ils sont lancés à l’assaut de tous les pouvoir établis, brûlent des livres, humilient les intellectuels. Les hommes en place sont brutalisés, sont contraints à des autocritiques, se suicident... […] Des familles entières sont emprisonnées. Les grandes villes sont paralysées par les grèves et les combats de rue.
  20. 20.  « Des dizaines de milliers des nôtres ont été tués, non seulement au combat mais en dehors, individuellement et délibérément. Ils ont été tués sans jugement, soupçonnés d’opposition au communisme, de thésaurisation ou simplement à cause de leur position sociale ou sans raison aucune. La raison principale et fondamentale est qu’ils ne voulaient pas renoncer à leur religion. Ils n’ont pas été seulement fusillés, ils ont été battus à mort, crucifiés, brûlés vifs, noyés, écorchés, mutilés, affamés, pendus, ébouillantés, enterrés vivants, étripés ou décapités. Ces meurtres ont été commis en public. Des hommes et des femmes ont été tués à petit feu, sous les yeux de leur propre famille contrainte à regarder, et on a même forcé des petits enfants à tirer sur leurs parents. »  Dalaï Lama, Mon pays et mon peuple, Olizane, Genève, 1984.
  21. 21.  « Vive la victoire de l'Armée Populaire Coréenne et de l'Armée des Volontaires Chinois ! » (1951)
  22. 22.  Certaines déclarations du camarade Mao me choquèrent, je me souviens par exemple de lui qui redemande un jour : «camarade Khrouchtchev que pensez-vous de notre slogan : Laissons fleurir cent fleurs ?» nous avons fait exprès de ne rien publier dans la presse au sujet de ces fleurs. Mao n’était pas idiot, il avait compris que notre silence signifiait notre désaccord. Puis il y eut un autre slogan fameux de Mao Tsé Toung «l’impérialisme est un tigre de papier», je trouvais incroyable que Mao pût sous-estimer en le traitant de tigre de papier cet impérialisme américain qui était en réalité un redoutable mangeur d’hommes. […]  Mais notre rupture avec la Chine allait encore s’aggraver. Malgré nos propres difficultés […] nous avions investi en Chine des sommes considérables. […] quand Mao proclama que la Chine pouvait rattraper l’Amérique en 5 ans, il le fit en nous attaquant ouvertement. C’est à peu près qu’il mit sur pied ses communes et entrepris la construction de ces hauts fourneaux du genre samovars. A l’instigation de Mao, les Chinois commencèrent à affirmer que la distribution de biens matériels en rapport avec la quantité et la qualité de travail fournie telle que la prônaient les soviétiques était un concept pacifiste bourgeois […]. Son chauvinisme et son arrogance me faisaient froid dans le dos. Par la suite la presse chinoise inspirée par Mao se mit à proclamer que Vladivostok était un territoire chinois.  N. Khrouchtchev, Souvenir, R. Laffont, 1971
  23. 23. Affiche chinoise, 1968. « Le président Mao est le grand libérateur du peuple révolutionnaire dans le monde » : marque de soutien chinois aux mouvements marxistes en Afrique.
  24. 24. Le 1er ministre chinois en Tanzanie, 1965
  25. 25.  À la Sorbonne en mai 1968  Ouvrage publié en 1973
  26. 26.  Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations unies adoptait une résolution décidant « le rétablissement de la République populaire de Chine dans tous ses droits et la reconnaissance des représentants de son gouvernement comme les seuls représentants légitimes de la Chine à l'Organisation des Nations unies, ainsi que l'expulsion immédiate des représentants de Tchang Kaï-chek du siège qu'ils occupent illégalement à l'Organisation des Nations unies et dans tous les organismes qui s'y rattachent ».  Cette résolution avait été présentée, une fois de plus, par l'Albanie communiste avec l'appui de vingt-deux autres pays. Elle fut adoptée à l'issue d'un débat de six jours, par 76 voix contre 35 et 17 abstentions. Était rejetée du même coup une autre résolution présentée par les États-Unis et appuyée par dix-huit pays, qui demandait le maintien de la représentation de la République de Chine, celle de Tchang Kaï-chek (qu'on écrit aujourd'hui Jiang-Jieshi), autrement dit Taïwan.  De tous les continents, l'Afrique fut celui qui émit le plus de votes favorables à l'admission de la Chine populaire (26 voix), suivi par l'Europe (24 voix). Quatorze États africains et seulement un pays européen, Malte, votèrent contre la résolution albanaise. La France, qui avait reconnu la République populaire de Chine dès janvier 1964, vota pour.  René Guyonnet, Jeune Afrique, 25/10/2004
  27. 27. • Très prudemment, Deng Xiaoping procède par étapes en promouvant l’économie de marché dans des zones limitées. En 1980 sont créées quatre zones économiques spéciales (les ZES) : Shenzhen, Zhuhai et Shantou dans la région du Guangdong et Xiamen dans la région du Fujian. Ces zones économiques spéciales sont conçues comme des laboratoires destinés à préparer la Chine à l’économie de marché. […] Concrètement les ZES […] bénéficient d’exemptions fiscales et douanières afin d’attirer les capitaux étrangers. Le gouvernement de Pékin encourage la création […] d’entreprises mixtes sino-étrangères, afin d’opérer des transferts de technologie au profit de la Chine. Dans les faits il s’agit d’attirer les capitaux de la diaspora chinoise, laquelle représente 30 millions de personnes disséminées dans le monde. Pékin se tourne vers Hong-Kong, Macao et Taïwan. Les ZES n’ont pas été implantées n’importe où, au hasard. Zhuhai jouxte Macao ; Shantou et Shenzhen sont situées près de Hong-Kong, Xiamen fait face à Taïwan. Éric Nguyen, L'Asie géopolitique : de la colonisation à la conquête du monde, Studyrama, 2006
  28. 28. 2001 : L’accession de la Chine à l’OMC 1989
  29. 29. L’ASCENSION VERTIGINEUSE DE L’ÉCONOMIE CHINOISE Rang mondial PIB 2011 (milliards $ US) 15 064 6 988 5 855 3 628 2 808 2 517 2 480 2 245 1 884 1 833 1 758 Source: FMI Top 10 des Etats les plus riches depuis 1970
  30. 30. • Un nouveau géant informatique est en train de naître en Asie. Le chinois Lenovo, quatrième fabricant mondial de PC, a conclu un accord avec le japonais NEC pour créer une co-entreprise sur l'archipel nippon. Le premier possédera 51 % du capital de cette nouvelle entité […] Pour Lenovo, c'est l'occasion de s'implanter directement sur un marché plutôt hermétique aux acteurs étrangers, dominé par les fabricants locaux, mais qui demeure tout de même le troisième marché informatique au monde, derrière les Etats-Unis et la Chine. « C'est un marché réputé pour son caractère innovant et son adoption rapide des nouvelles technologies, ajoute Rory Read, le directeur opérationnel de Lenovo. Les innovations pourront ensuite profiter à tout le groupe, dans le reste du monde. » […] L'opération traduit surtout pour le géant chinois ses ambitions de croissance et de développement à l'étranger. D'ici à la fin de l'année, le groupe pourrait devenir le deuxième fabricant de PC dans le monde, derrière HP. Numéro un incontesté sur son marché domestique, avec environ 30 % de parts de marché, Lenovo ne cesse de progresser depuis le rachat de la division PC de IBM en 2005. • Les Échos, 27 janvier 2011
  31. 31. désengagés, elle construit routes, ponts ou centrales électriques. En juillet 2008, un rapport de la Banque mondiale a reconnu que les investissements massifs de la Chine contribuaient à réduire la pauvreté dans des pays délaissés d'Afrique. L'autre reproche est celui du peu de cas fait des droits de l'homme. Pékin vient de l'illustrer en annonçant 7 milliards de dollars d'investissements en Guinée, quelques jours après le massacre de 150 manifestants de l'opposition. Avec l'Afrique, la Chine abandonne sa posture de grande puissance montante pour jouer sur le tableau d'un pays encore émergent. C'est ce qu'a exprimé récemment le chef de la diplomatie chinoise, Yang Jiechi, rappelant que «la Chine est le plus grand pays en développement, tandis que l'Afrique comprend le plus grand nombre de pays en développement». Arnaud de la Grange, Le Figaro, 06/11/2009  Lors de sa quatrième tournée africaine en février dernier, le président Hu Jintao a souligné qu'il allait à la rencontre d'«amis» et non de simples «fournisseurs». On reproche souvent à la Chine de ne voir en Afrique qu'un vaste sous-sol d'où l'on extrait pétrole et minerais stratégiques. De fait, les importations chinoises sont écrasées par l'or noir (39 milliards sur un montant de 56 milliards de dollars). La Chine répond que partout, et notamment dans des pays d'où les Occidentaux se sont
  32. 32. Son analyse pourrait se résumer ainsi: vu leur nombre, quand les Chinois auront atteint une culture et une technologie suffisantes, ils pourront s’imposer au reste du monde. Et dès 1996 déjà, Alain Peyrefitte écrivait: «La Chine s'est éveillée». Que n’écrirait-il pas aujourd’hui, alors que fusent de tous côtés des mises en garde. […] « L’éveil de la Chine », L'Express (de Toronto) par Gabriel Racle, – décembre 2005 «Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera.» Cette affirmation prophétique est attribuée à Napoléon. En 1973, Alain Peyrefitte, homme politique et écrivain français, en a fait le titre d’un livre.
  33. 33. LA CHINE, NOUVEAU PÔLE DE L’ÉCONOMIE MONDIALE 1980 2010 PIB (en milliards de $) 189,4 4 909 Part de la Chine dans le PIB mondial 2,6 % 8,47 % Taux de croissance annuel moyen du PIB 7,8 % 9% Population (en millions) 981 1 341 Population active (en millions) 502 813 Salaire mensuel moyen d’un ouvrier (en €) 6 274 Espérance de vie à la naissance 65,5 73,47 Investissements étrangers (en milliards de $) 0,06 138,4 Balance commerciale (en milliards de $) -0,69 286 J.O. de Pékin, 2008 Exposition Universelle de Shanghai, 2010
  34. 34. 1993 20091990 2000 2008 2 0 4 6 8 10 12 14 0 5 10 15 20 25 30 35 Part du PIB mondial en pourcentage Part de marché des exportations mondiales en pourcentage USA Chine LE MATCH CHINE USA
  35. 35. Tianjin Pékin Shanghai Chongqing Hanche ng HK
  36. 36. 1949-1963 AFFIRMATION DE LA PUISSANCE MILITAIRE ET POLITIQUE CHINOISE MAIS DES HESITATIONS 1963-1978 POURSUITE DE L AFFIRMATION DE LA PUISSANCE POLITIQUE ET MILITAIRE ET DEVELOPPEMENT D UNE FASCINATION CULTURELLE Des années 80 à nos jours UNE AFFFIRMATION INCONTESTEE DE SA PUISSANCE ECONOMIQUE ET FINANCIERE DANS LE MONDE ET UNE VOLONTE TRES MARQUEE DE S AFFIRMER AUJOURD HUI COMME PUISSANCE GEOPOLITIQUE ET CULTURELLE. ALLIANCE AVEC L URSS : ALIGNEMENT SUR LE BLOC DE L EST MAIS UNE AFFIRMATION PROGRESSIVE D UNE POSITION INTERNATIONALE INDEPENDANTE INFLUENCE REGIONALE EN ASIE + DANS LE TIERS MONDE RUPTURE AVEC L URSS POLITIQUE DE DETENTE AVEC LE BLOC OCCIDENTALE UNE POSITION INTERNATIONALE RECONNUE OUVERTURE AU LIBERALISME ECONOMIQUE RENFORCEMENT DE SON ARMEE ET SURTOUT DE SA MARINE MAIS DES CAPACITE DE PROJECTION ENCORE LIMITEES UNE MEDIATION DANS CERTAINES CRISES INTERNATIONALES (IRAN/SYRIE) ABSENCE DE DEMOCRATISATION INTERNE => des répercussions sur son image internationale Depuis 1949, en Chine, la puissance politique a précédé la puissance économique mais c’est aujourd’hui la seconde qui prédomine soutenant les ambitions du rayonnement politique, culturel et militaire du pays Un retour de puissance dans le cadre de l’alliance avec l’URSS durant la guerre froide Une affirmation d’une voie chinoise spécifique dans la poursuite de la quête de puissance à partir des années 60 Une superpuissance en devenir ?

×