Double screening & #blackmirror : Voir et écrire la fiction

1 063 vues

Publié le

Communication au colloque "D'un écran l'autre", INA, 21-23 mai 2014

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 063
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Double screening & #blackmirror : Voir et écrire la fiction

  1. 1. DOUBLE SCREENING : VOIR ET ECRIRE LA FICTION VERS UN DOUBLE AGIR COMMUNICATIONNEL Laurence Allard, maîtresse de conférences, Université Paris 3-IRCAV/Lille 3 Aka @laurenceallard Aka culturesexpressives.fr
  2. 2. Transmedia Public Telling  Etudier la réception de la télévision à travers les discours du téléspectateur connecté dont le téléphone mobile se trouve au cœur de sa panoplie transécranique et transmédiatique.  Documenter réception télévisuelle re-créative ou Transmedia Public Telling suivant logique culturelle de participation à œuvre sur Internet prise en compte désormais par les chaînes de TV.  Contexte industriel de la télévision connectée : brancher l’écran sur le réseau internet et créer continuum entre web, les programmes télévisés et d’autres services (apps, jeux, vod)  Mais avant Smart TV, le spectateur connecté qui en double screening participe à un livetweet, genre vernaculaire issu de Twitter via son mobile ou portable (2009 : CNN/FB pour l’investiture d’Obama).  Tournant participatif de l’audiovisuel est désormais pris en compte dans les stratégies des chaînes de TV, qui dans le contexte d’innovation industrielle de la télévision connectée, s’adossent aux pratiques de la « télévision sociale.»  A l’audimat est désormais associé le nombre de « kilo-weets » par émission pour quantifier la popularité d’un programme.  A l’audimat s’ajoute donc l’audienciation, production de l’audience par elle-même à travers son travail expressif de #LT et par conséquent son travail gracieux de popularisation des programmes.  Hypothèse théorique d’un «double agir communicationnel» du type « je vois/j’écris » au cœur du LT typique des pratiques digitales cf photogtaphies mobiles – prises 8 fois par jour en moyenne - sous le mode « je vois/j’envoie .  Et si le double screening n’était pas une pratique d’écran ?
  3. 3. Corpus #blackmirror : d’un écran l’autre, la TV en entrepreneur de morale digitale  Black Mirror une série télévisée créée par Charlie Brooker et produite par la société de production Zeppotron, filiale d‘Endemol, diffusée depuis le 4/12/11 sur Channel 4 et depuis le 1er juin sur France 4.  Question-programme initiale « Si la technologie est une drogue, quelles en sont les effets secondaire? »  Black Mirror, série télévisuelle spéculaire : se regarder comme addict aux TIC, pucés, paranos, stalker…  D’un écran l’autre, le Black Mirror des TIC comme la télévision en rêve ?  Doxa médiatique pathologisante typique sur le mobile et internet de la part d’une télévision qui n’a pas le monopole sur ce médium des usagers, des « autres soi- même.»  Mise à profit par la TV de la contradiction entre discours et pratiques digitales des usagers.  Simple réflexivité des usagers comme une prise sur leurs pratiques et conscience d’une « fatigue de la connexion» (à concevoir comme une connexion disjonctive) à ne pas confondre avec addiction.
  4. 4. Une panoplie transécranique et transmédiatique  TV comme écran et comme contenu est un élément d’une +ou - large d’une panoplie transmédiatique et transécranique que l’on ajuste à ses contraintes, à ses besoins et à ses désirs.  Multi équipement de 64% entre ordinateur, fixe/portable  17% des Français utilisent trois terminaux pour se connecter à Internet par jour ;  6,5 écrans par foyer en moyenne  En 2013, près des 2/3 des équipés mobiles (62%) possèdent un smartphone  Près d’1 Français sur 2 âgé de 11 ans et plus (49,7%) se connecte à internet depuis son mobile.  8 millions foyers équipés en tablettes (CREDOC, ARCEP, MEDIAMETRIE, 2014)
  5. 5. Le mobile, 1er écran (mars 2013)  Etude Millward Brown qui a interrogé 12 000 utilisateurs dans 30 pays sur leurs usages des smartphone, tablette, ordinateur et télévision  Supplantée par le mobile, la télévision n'est désormais plus le premier écran dans un grand nombre de pays dans le monde  cf les Américains délaissant leur télévision au profit du mobile. (151 mn par jour sur le smartphone contre 147mn devant la télé).
  6. 6. Les mobilomorphoses de la TV  32% des Français en double screening.  25% recherchent des contenus liés d'un écran à un autre (comme rechercher sur Wikipédia la définition d'un mot entendu à la télé ou vérifient des informations)  Tandis que 75% mènent une activité totalement différente. « L’ordinateur, c’est 3-4 fois par semaine, cela dépend de ce qu’il y a à la télé. Quand je vois à la télévision un truc intéressant, je tape sur Google un mot-clé comme “Inca”, “Cobra Royal”. Mais je vais pas sur les premiers liens genre Wikipédia. Je vais voir les photos et les sites de vidéos.» A., 38 ans, façadier, Paris
  7. 7. « Pour regarder Black Mirror, je passe par » :  La TV en direct/en replay ;  Les sites de stream associés au binge- watching (Netflix vs neutralité du net….) ;  des extraits vidéos postés sur Internet ;  Des forums de fans ;  et le double screening : cf dire/lire d’où l’on regarde Transmédia avant d’être un genre stratégique des ICC renvoie à la pratique même du digital (numérique+tactile) traversant écrans et contenus (dont télévisuels). Combinaisons transmédiatiques et transécraniques mixant télévision, internet , mobiles (programmes TV, sites de stream, forums de fans, youtube), applications mobiles et tablettes).  Nouveaux cycles temporels combinant modes et modalités de visionnement : direct, différé, a posteriori , binge ou double-screening.
  8. 8. #blackmirror : voir et écrire la fiction  Mettre fiction sous observation subjective, focaliser sur les détails ou mettre en scène une réception « créative » (vine, emoji) ou son esprit critique (Endomol)
  9. 9. #blackmirror : voir et écrire la fiction  Réception (compréhension, interprétation, appropriation) co-produite en commun à travers l’affiliation à un mot-dièse
  10. 10. De l’audimat à l’audienciation  Pratiques des téléspectateurs connectés au cœur aujourd’hui des stratégies de la «télévision sociale .»  Sociétés de conseil dédiés quantifiant les tweets par « kilo.»  Aux côtés de l’audimat, quantifier l’audienciation, c’est-à-dire l’audience qui se co-produit elle-même à travers les pratiques discursives liées au double screening.  Plus généralement, à travers ces pratiques d’audienciation, les contenus du web diffusés, promus et popularisés gracieusement de par les expressions et interactions des internautes.  Rencontre programme audience plus assurée à travers une réception collective et publique.  L’audienciation constitue l’un des piliers du marketing TV 2.0
  11. 11. Double screening : vers un double agir communicationnel  Double screening, non pas simple verbalisation de l’expérience de la réception, non pas juste une pratique d’écran.  Pratique d’écriture/lecture typique des cultures digitales.  Hypothèse du double agir associant agir dramaturgique et agir communicationnel.  Double agir communicationnel dont une partie orientée vers la « délibération » (réception collective) et une autre orientée par l'agir dramaturgique comme expression de sa subjectivité (affects, jugements).  Usages du mobile comme expression d’une émotion/jugement et de sa communication à soi et à quelques autres  Paradigme du mobile comme média de la « voie intérieure» en plus « voix lointaine » et de la « co-présence réinventée ».  Comprendre l’expérience spectatorielle connectée dans ce double registre d’agir communicationnel comme une façon de se connecter à soi-même et son intériorité par l’expression publique de ses affects et jugements en ligne. “Les portables sont comme les Sumériens : ils écrivent pour enregistrer avant que de chercher à communiquer” (Maurizio Ferraris in Téléphone Mobile et Création”, 2014)

×