1
Université de Jijel
Faculté des Sciences et de Technologie
Département De l’architecture JiJel
Réalisé par :
*-BOUANDEL ...
I-CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE :
II –ÉTUDE EXTÉRIEURE :
I- APPROCHE THÉMATIQUE:
II -APPROCHE ANALYTIQUE:
III –ÉTUDE INTÉRIEURE :
...
3
ANALYSE DE MUSÉE D’ART CONTEMPORAINE
À DENVER - DANIEL LIBESKIND
- né le 11 mai 1946 à Lodz, Pologne) est un
architecte ...
4
-Cette construction pointue par l’architecte Daniel
Libeskind est une extension pour le musée d’art de
Denver déjà exist...
5
La
bibliothèque
Musée
d’art
La résidence
de musée
d’art
le musée est béni d'une
bonne accessibilité grâce à
leur situati...
6
formes géométriques
agressifs, pur
irréguliers, ce qui
reflète les pics et les
cristaux de roche
provenant des proches
m...
7
III –ÉTUDE INTÉRIEURE :
Le principe d’organisation
des espaces fait par la
réservation de sous sole pour
les locaux tech...
8
20 m
Locaux tech.
Expo.
circulation
WC.
Mezzanine
0 105
2 eme étage
0 10 20 m5
Locaux tech.
Expo.
WC.
Mezzanine
circulat...
9
Les espaces Surfaces (m²)
Salles
d’exposition
Exposition spécial :
-1132
- 588
- 331
Exposition
permanente :
- 957
- 690...
10
0 10 20 m5
3 eme étage
Le cheminements des visiteurs est séparé
de l’autre du personnel
Cheminement Des visiteurs
Chemi...
11
Éclats de lumière du jour entre par puits
de lumière en forme de fentes prévues
où les murs se croisent, de sorte que ,...
12
un excellent point de vue sur les
montagnes à l'ouest.
A- Matériaux de construction
-Le choix des matériaux a été fait ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Musée d’art contemporaine à Denver Daniel Libeskind

4 094 vues

Publié le

*- Exemple livresque: musée d’art contemporaine à Denver Colorado,USA.Daniel LIBESKIND

- Biographie de l’architecte
I-Contexte géographique :

1 - La situation
2 - L'orientation

II –étude extérieure :

1-Limites et accessibilité
2-Etude de plan de masse « principe d’organisation »
*genèse de projet
3-Volumétrie
4-Analyse des façades

III –étude intérieure :

1-Organisation et distribution spatiale 
2-L’étude de programme 
3-Circulation
4-Perception de l’espace intérieure
5-Etude technologique

IV -Synthèse 




Publié dans : Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 094
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
268
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Musée d’art contemporaine à Denver Daniel Libeskind

  1. 1. 1 Université de Jijel Faculté des Sciences et de Technologie Département De l’architecture JiJel Réalisé par : *-BOUANDEL Mouna Proposer par : Mr GRIMES 2013-2014
  2. 2. I-CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE : II –ÉTUDE EXTÉRIEURE : I- APPROCHE THÉMATIQUE: II -APPROCHE ANALYTIQUE: III –ÉTUDE INTÉRIEURE : IV -SYNTHÈSE 2
  3. 3. 3 ANALYSE DE MUSÉE D’ART CONTEMPORAINE À DENVER - DANIEL LIBESKIND - né le 11 mai 1946 à Lodz, Pologne) est un architecte américain (naturalisé en 1965). Ses parents étaient juifs polonais, - Architecte de renommée internationale, apprécié pour sa conception des bâtiments et de leurs approches pour les zones urbaines. -Daniel Libeskind revendiqué côté créatif et irrationnelle de l'architecture, l'amenant à l'art. -Son œuvre est conçue à partir d'une idéologie de la déconstruction 1998 - Musée juif de Berlin 2002 - Imperial War Museum North, Manchester 2012 - Centre des Congrès, Belgique 1994- La maison de Felix Nussbaum Alle magne 2006- musée d’art contemporaine À Denver 2009 - Musée d'histoire militaire de Dresde, Allemagne I-CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE : Denverle musée situé à Denver, la capitale de Colorado , État de l'Ouest des États-Unis, qui est béni avec 300 jours de soleil par an II - APPROCHE ANALYTIQUE :
  4. 4. 4 -Cette construction pointue par l’architecte Daniel Libeskind est une extension pour le musée d’art de Denver déjà existant conçue par l´architecte italien Gio Ponti. Le projet est implanté d’une façon à ce que les 02 façades principales soient orientées vers l’est et l’ouest où l’éclairage dans l’espaces central est assuré par un atrium II –ÉTUDE EXTÉRIEURE : En été En hiver -le complément loge actuellement des collections de tableaux Modernes et Contemporains aussi bien qu’une collection Océanique et d’art Africain. Les accès organisé proche des musées existant Séparation entre la circulation mécanique et piéton Accès piéton principale Accès piéton de service Accès véhicule Accès principale
  5. 5. 5 La bibliothèque Musée d’art La résidence de musée d’art le musée est béni d'une bonne accessibilité grâce à leur situation au centre ville et dans un contexte culturel -le musée implantée sur un terrain de forme rectangulaire, La forme du projet est irrégulier dont l’entourage qui reste est aménagé par espaces verts et verdure qui sont très petits et étroits à cause de la manque du terrain ; -les parkings sont séparé de projet et aménagés à la résidence du musée Un volume nettement en porte à faux traverse la rue pour relier la structure des 02 musées métaphore choisie pour la forme du bâtiment: un affleurement de roches cristallines qui Libeskind a vu de sa fenêtre de l'avion au moment de franchir les Rocheuses. pour façonner des volumes anguleux qui semblent émerger du sol on remarque l’absence d'un axes majeur mais des axes inclinés d'une façon aléatoire pour concrétisé la métaphore des cristaux rocheuse
  6. 6. 6 formes géométriques agressifs, pur irréguliers, ce qui reflète les pics et les cristaux de roche provenant des proches montagnes Rocheuses. - 9 volumes, 8 rhomboïdes ce sont des parallélépipède sculpté et Un volume nettement en porte à faux traverse la rue pour relier la structure ces 9 volumes emboité et incluses les un aux autres Façade Est Façade Ouest Façade Nord Les façades sont marquées par des lignes obliques et la 3Dimension (L’Idée ) -Les façade sont presque opaques pour contrôler la lumière - Sauf l’Atrium qui marque l’espace de circulation vertical central Façade Est Façade Ouest Atrium
  7. 7. 7 III –ÉTUDE INTÉRIEURE : Le principe d’organisation des espaces fait par la réservation de sous sole pour les locaux technique, RDC pour le commerce, L’exposition aux étages L.thec. Commerce Exposition Circulation verticale Locaux tech. Expo. circulation WC. 0 10 20 m5 Plan - sous sole -sous sol réservé pour les espaces qui n'avez pas de besoin à la lumière naturel 0 10 20 m5 RDC Locaux tech. Expo. circulation WC. Service Commerce Locaux techniques Exposition Circulation WC. mezzanine Liaiso n 0 10 20 m5 1 er étage La distribution des espaces intérieures fait par l’implantation des salle d’exposition dans les partie opaques ou il utilise l'éclairage artificiel des boutiques en RDC sont destinés à fabriquer une vie de rue instantanément dynamique et pour aider à revitaliser le centre-ville de Denver.
  8. 8. 8 20 m Locaux tech. Expo. circulation WC. Mezzanine 0 105 2 eme étage 0 10 20 m5 Locaux tech. Expo. WC. Mezzanine circulation 3 eme étage l’espace central occupe par un escalier qui s'enroule à travers un atrium de quatre étages . Les géométries intersection donnent le genre de merveilleusement bizarres , les espaces restants typiques d'un grenier , et libeskind profite de cette mise en place par petites aires de repos à l'intérieur
  9. 9. 9 Les espaces Surfaces (m²) Salles d’exposition Exposition spécial : -1132 - 588 - 331 Exposition permanente : - 957 - 690 - 617 - 243 - 194 - 134 - 120 - 80 Stockage Stockage d’art : - 728 - 194 - 49 Stockage de commerce : - 108 - 31 Les espaces Surfaces (m²) Atrium -733 -400 -276 Hall 263 Auditorium 367 Quai de chargement 457 194 commerce cafétéria 560 Boutique 300 W C 70 Terrasse 145 Mécanique 365 176 162 120 la superficie totale de 15117 m² 0 10 20 m5 Plan - sous sole RDC 0 10 20 m5 1 er étage 0 105 2 eme étage
  10. 10. 10 0 10 20 m5 3 eme étage Le cheminements des visiteurs est séparé de l’autre du personnel Cheminement Des visiteurs Cheminement du personnel Musée de spectateurs sont libres de se frayer leur propre chemin. Atrium Exposition Commerce réception Relation fort Relation faible locaux technique s Atrium Relation directe Relation indirecte Salles d’exposition Cafétéria +boutique réception locaux techniques l’atrium au centre –les autres fonctions s’articulent autour le
  11. 11. 11 Éclats de lumière du jour entre par puits de lumière en forme de fentes prévues où les murs se croisent, de sorte que , parfois, le bâtiment ressemble comme si elle était écartant les coutures . Plus haut , poutres sillonnent l'espace comme pour empêcher les murs de tomber sur vous . -C'est un musée où ce que vous voyez à l'extérieur est une expression de ce que vous voyez à l'intérieur -l'aménagement intérieur reflète également la métaphore d’un affleurement de roches cristallines le tissu blanc cassé pour adoucir l’ intérieurs un peu A -La lumière Les escaliers sont marqués par L’atrium qui offre à un éclairage zénithale B-Eclairage artificiel -Les espaces d’exposition -au niveau des escaliers
  12. 12. 12 un excellent point de vue sur les montagnes à l'ouest. A- Matériaux de construction -Le choix des matériaux a été fait de manière à préserver le contexte existant avec l'utilisation de pierres locales, Des matériaux innovantes :le titane qui reflet la lumière de Colorado ,Acier ,Béton , Black Pearl Granite B- Structure La structure nécessite la mise en œuvre de 2.740 tonnes d’acier. Un logiciel 3D permettait de localiser avec précision chacune des poutres de la charpente. 50 000 boulons ,Cette ossature a ensuite été revêtue extérieurement de 9.000 panneaux en titane blanc. IV -SYNTHÈSE : - L’identification du projet se détermine par son implantation au site urbain et dans un milieu culturel par excellence -Le bâtiment se démarque de son environnement à travers une composition radicalement dynamique - L'utilisation des matériaux locale et innovantes -Un passerelle dans chaque étage qui offrent une chance de regarder vers le haut et vers le bas dans l'atrium. ,comme ci l'architecte nous a mis à l'intérieur d'un iceberg - L’aménagement de l’espace intérieure recueillies poussière -Daniel libeskind intéresse par la création des espaces qui n’a jamais existe , un espace que nous n’avons jamais pénétré à part en pensé et en rêve

×