Chapitre 2
Le monde merveilleux de la publicité
● Art mineur classé dans les arts décoratifs
● Développement // au dev. in...
Quelques dates (lesartsdecoratifs.fr)
● 1867 Première affiche de Jules Chéret
● 1880 Suchard images dans les tablettes
● 1...
Les slogans
● 1923 « Blédine Jacquemaire, la seconde maman »
« Y a bon Banania »,« Qui dit radio, dit Radiola »
● 1955 « S...
● 1971 Dim, musique de Lalo Schilfrin → 2012
● 1978 « Grand Mère sait faire un bon café »
● 1983 « Vas-y Wasa » « Le thon ...
Un café nommé désir
Scénario : coup de foudre entre deux inconnus, dans une gare à une époque indéterminée,
provoqué par l...
Schéma de la communication : six éléments
(fonction du Langage selon Jakobson)
Contexte (Référent) : ce dont on parle (le ...
Les fonctions du langage (Jakobson)
Fonction référentielle (ou dénotative) : le message est centré sur le
référent, le suj...
Tisseron distingue dans l'image
publicitaire deux plans d'impact :
● 1) celui du langage 
● 2) celui de
l'imaginaire corpo...
1 – Du mot à l'image
● 1ier plan d'impact : le langage
● Enrichir l'objet d'un capital symbolique par le
biais d'associati...
ET SI VOUS INVITIEZ UN GRAND BLANC A L'APERITIF ?
Rhétorique de la publicité
● Figures de mots
● Figures de sens
Répétition Dop Dop, Dop, Dop
Allitération Justin Bridou Sau...
● Figures de construction
● Figures de pensée
Ellipse Bic Briquet Bic
Antithèse Taille Fine
Volvic
Taille fine à 0%, virée...
Quand l'image parle
● Lien produit/image du
produit/slogan
suffisamment clair pour
suggérer l'association
verbale sans la ...
2 – Une enveloppe de sensations
● 2ième plan d'impact : l'imaginaire corporel
● Classiquement la publicité ne cherche pas ...
● Mécanismes en oeuvre
● Principe de plaisir/déplaisir
● Fantasme / Projection / Identification
● Sensorialité diffuse de l'ordre d'un contenant de
sensations, c'est-à-dire d'une peau
● Deux grandes familles d'objets
●...
1986 2004
● Évoquer grain de la peau, velours d'une
caresse, satiné d'un contact
→ interpeller le spectateur dans la globalité
bienf...
3 – Réunir pour régner
● Réunir ces deux plans d'impact
● Langage : référent social et culturel
● Imaginaire corporel : se...
Tisseron, p36
La compréhension des images publicitaires en termes d'équivalents
symboliques sexuels est totalement insuffi...
Paul Watzlawick
Le langage du changement, 1980
HG
● Rationalise cette image
● Divise cette totalité en
sujet et objet
● Pr...
Dominance cerveau Droit/Gauche
2002
Laquelle préférez-vous ?
Vous avez choisi, comme la majorité des personnes, le portrait de droite... Et ceci, sans
savoir vraiment pourquoi... non ...
Eye Tracking
● identifier le parcours visuel (ordre et durée de fixation) par
rapport à un stimulus visuel
● comprendre la...
deux designs de publicité pour des couches bébés (Etude de James Breeze, You look where they look)
Répartition
des AOI
(Ar...
Alors qu'elle a d'abord découpé son spectateur en
morcelant son corps et ses attentes, la publicité
semble aujourd'hui se ...
Séquence pédagogique enregistrement audio
FREUD illustré par la publicité
« Lee macht frei » (Lee, c'est la liberté)
La publicité régresse vers l'enfance en abolissant le temps, en créant une fusi...
La Lip Nautic Ski : 1967-1974
Tisseron Le bonheur dans l'image chapitre 2 Pub
Tisseron Le bonheur dans l'image chapitre 2 Pub
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tisseron Le bonheur dans l'image chapitre 2 Pub

3 114 vues

Publié le

Serge Tisseron, Le bonheur dans l'image, Les empêcheurs de tourner en rond, 1996 (2°ed, 2003) Chapitre 2
Marie Escarabajal - Séminaire Arts Numériques
Master Arts et Création Numérique, UVHC, 2013

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 114
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
391
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tisseron Le bonheur dans l'image chapitre 2 Pub

  1. 1. Chapitre 2 Le monde merveilleux de la publicité ● Art mineur classé dans les arts décoratifs ● Développement // au dev. industriel – production – circulation des biens et des personnes ● Fait largement appel – à l'image – aux associations linguistiques
  2. 2. Quelques dates (lesartsdecoratifs.fr) ● 1867 Première affiche de Jules Chéret ● 1880 Suchard images dans les tablettes ● 1921 Benjamin Rabier « La vache qui rit » ● 1925 Citroën illumine la Tour Eiffel ● 1929 Cassandre + Carlier : Union des artistes modernes ● 1937 Jean Mineur publicité au cinéma
  3. 3. Les slogans ● 1923 « Blédine Jacquemaire, la seconde maman » « Y a bon Banania »,« Qui dit radio, dit Radiola » ● 1955 « Shell que j'aime » ● 1960 « Mettez un tigre dans votre moteur » (Esso) ● 1966 « Zut un rhume, chic un Kleenex » « Treets fond dans la bouche, pas dans les mains » ● 1967 « Qui boit Vabé va bien » « Mini Mir, mini prix mais il fait le maximum »
  4. 4. ● 1971 Dim, musique de Lalo Schilfrin → 2012 ● 1978 « Grand Mère sait faire un bon café » ● 1983 « Vas-y Wasa » « Le thon c'est bon » « Coca Cola c'est ça » « Un café nommé désir » 1983, 1996, 2010. ● But de la Publicité ● Susciter, exciter le désir pour le détourner à son profit ● Fort impact sur fantasme du spectateur ● Le produit joue un rôle secondaire (Seguela)
  5. 5. Un café nommé désir Scénario : coup de foudre entre deux inconnus, dans une gare à une époque indéterminée, provoqué par le parfum d’une tasse de café. (trois fins au scénario) Forte fonction poétique et phatique. 1998,JJ Annaud
  6. 6. Schéma de la communication : six éléments (fonction du Langage selon Jakobson) Contexte (Référent) : ce dont on parle (le monde, ma représentation du monde). Destinateur ou émetteur : celui qui parle. Destinataire ou récepteur : celui qui reçoit le message. Message : le message lui-même. Contact ou canal : modalités matérielles, sensorielles Code : c’est l’instrument utilisé pour délivrer le message (la langue)
  7. 7. Les fonctions du langage (Jakobson) Fonction référentielle (ou dénotative) : le message est centré sur le référent, le sujet même du message. Le langage décrit le monde ; il s’agit bien souvent de la fonction primordiale du langage. Fonction expressive (ou émotive) : le message est centré sur l’émetteur : « ah ! », « hélas » Fonction conative : le message est centré sur le destinataire. Il peut s’agir d’un message performatif : le message peut faire naître un certain comportement chez l’interlocuteur : ordre, question. Fonction métalinguistique : le message est centré sur le langage. Le langage sert à parler de lui-même. Les usagers habituels de la fonction métalinguistique du langage sont, par exemple, les linguistes. Plus couramment : « je veux dire», « c’est-à-dire », « en d’autres termes», etc. Fonction phatique : le message cherche à établir ou à maintenir le contact. « Allô ? », « n’est-ce pas ? », etc. relèvent de la fonction phatique du langage. Fonction poétique : le message est centré sur lui-même, sur sa forme esthétique. Le langage joue sur son propre code. Remarque : plusieurs fonctions interviennent en même temps dans la langue.
  8. 8. Tisseron distingue dans l'image publicitaire deux plans d'impact : ● 1) celui du langage  ● 2) celui de l'imaginaire corporel 
  9. 9. 1 – Du mot à l'image ● 1ier plan d'impact : le langage ● Enrichir l'objet d'un capital symbolique par le biais d'associations linguistiques Barthes : le texte dans une image a une fonction d'ancrage, il limite le sens, dirige la projection ● Enfermer l'objet dans un réseau de valeurs déjà présentes chez le spectateur sociologique ● Instrument privilégié : la rhétorique culturel
  10. 10. ET SI VOUS INVITIEZ UN GRAND BLANC A L'APERITIF ?
  11. 11. Rhétorique de la publicité ● Figures de mots ● Figures de sens Répétition Dop Dop, Dop, Dop Allitération Justin Bridou Saucisse sèche, sans savoir sécher... Tautologie Martell Lesieur Le cognac, c'est le cognac Elle est bonne, et en plus elle est bonne Rime Ibutop Ibutop et la douleur stop Paronomase Entremont Entremont, c'est autrement bon Calembour BHV BHV, l'âge du faire CD à vos désirs Synecdoque Freedent Des millions de dents l'ont choisi Métonymie Badoit L'eau des tables légères
  12. 12. ● Figures de construction ● Figures de pensée Ellipse Bic Briquet Bic Antithèse Taille Fine Volvic Taille fine à 0%, virée à 100% Un volcan s'éteint, un être s'éveille Anacoluthe Pour les hommes qui aiment les femmes, qui aiment les hommes Paradoxe Renault Gayelord Hauser Ca ne marchera jamais Une barre de chocolat pour faire fondre le cholestérol Analogie Hanae Mori Evian Une goutte de parfum, un océan d'amour L'eau que vous buvez est aussi importante que l'air que vous respirez
  13. 13. Quand l'image parle ● Lien produit/image du produit/slogan suffisamment clair pour suggérer l'association verbale sans la dire ● Répétition amplificative ● Formule suggérée « voici un apéritif qui donne du corps »
  14. 14. 2 – Une enveloppe de sensations ● 2ième plan d'impact : l'imaginaire corporel ● Classiquement la publicité ne cherche pas à informer mais à communiquer ● Publicité suggestive, de la connotation : ● suggère, ne fait pas appel à la raison mais aux sens ● rôle prioritaire de l'image : puissance projective qui permet d'influencer l'inconscient
  15. 15. ● Mécanismes en oeuvre ● Principe de plaisir/déplaisir ● Fantasme / Projection / Identification
  16. 16. ● Sensorialité diffuse de l'ordre d'un contenant de sensations, c'est-à-dire d'une peau ● Deux grandes familles d'objets ● Ceux qui suppléent à une fonctionnalité du corps : voiture, électro-ménager, audio-visuel ● Ceux qui sont en contact direct avec le corps : alimentation, cosmétique, vêtements
  17. 17. 1986 2004
  18. 18. ● Évoquer grain de la peau, velours d'une caresse, satiné d'un contact → interpeller le spectateur dans la globalité bienfaisante de sa propre identité cutano- muqueuse « être bien dans sa peau »
  19. 19. 3 – Réunir pour régner ● Réunir ces deux plans d'impact ● Langage : référent social et culturel ● Imaginaire corporel : sensorialité sous toutes ses formes ● Accord avec préoccupation actuelle de notre société réalisation de soi, bien-être corporel... ● « non seulement l'image publicitaire nous invite à détenir le pouvoir associé magiquement à l'objet qu'elle représente (puissance phallique) mais elle entretient l'illusion de bénéficier avec lui d'une enveloppe protectrice »
  20. 20. Tisseron, p36 La compréhension des images publicitaires en termes d'équivalents symboliques sexuels est totalement insuffisante pour rendre compte de l'espèce de bien-être que leur contemplation suffit parfois à nous communiquer. Parallèlement aux forces inconscientes mobilisées par les mises en scène d'objets symboliques, il en est d'autres mobilisés par l'esthétique publicitaire, qui sont bien plus difficiles à décrire... Car l'image publicitaire, bâtie à partir du langage aussi bien dans ses slogans que dans ses mises en scène, lui échappe pour une partie. Une partie dans l'approche de laquelle l'étude des mécanismes du cerveau droit opposés à ceux du cerveau gauche pourraient s'avérer d'un précieux recours,en opposant à la différence verticale imaginée par Freud (entre processus conscients et inconscients) une différence horizontale qui distingue deux modes distincts de fonctionnement psychique, analogique et digital.
  21. 21. Paul Watzlawick Le langage du changement, 1980 HG ● Rationalise cette image ● Divise cette totalité en sujet et objet ● Processus digital ● Système formel de représentation HD ● Traduit la réalité perçue ● Synthétise en une image notre expérience du monde ● Processus analogique ● Ressemblance établit par l'imagination La névrose résulterait d'un conflit entre ces deux réalités
  22. 22. Dominance cerveau Droit/Gauche
  23. 23. 2002
  24. 24. Laquelle préférez-vous ?
  25. 25. Vous avez choisi, comme la majorité des personnes, le portrait de droite... Et ceci, sans savoir vraiment pourquoi... non ? Détail très peu visible à l'oeil nu : à droite, les pupilles de la jeune fille sont dilatées, ce qui rend la photo plus attractive. Dilatation de la pupille : changement de luminosité, lorsqu'on ressent de l'attirance pour autrui... Or nous préférons tous susciter le désir chez autrui plutôt que l'indifférence. Voila pourquoi nous sommes spontanément attirés par le regard de la jeune fille exprimant ce désir. Des effets similaires sont utilisés par les publicitaires afin d'augmenter l'attractivité d'une affiche ou d'un panneau. Paula Niedenthal et Nancy Cantor, 1986
  26. 26. Eye Tracking ● identifier le parcours visuel (ordre et durée de fixation) par rapport à un stimulus visuel ● comprendre la stratégie de prise d'information d'un individu.
  27. 27. deux designs de publicité pour des couches bébés (Etude de James Breeze, You look where they look) Répartition des AOI (Area Of Interest) de106 personnes pour Optimiser l’impact des messages publicitaires
  28. 28. Alors qu'elle a d'abord découpé son spectateur en morcelant son corps et ses attentes, la publicité semble aujourd'hui se renouveler en proposant une globalisation et une restitution de l'enveloppe vitale […] Cette évolution nous pointe du même coup un aspect essentiel de l'image que la psychanalyse aurait pu nous faire oublier : - non seulement elle nous invite à détenir le pouvoir associé magiquement à l'objet qu'elle représente, - mais elle entretient aussi l'illusion de bénéficier avec lui d'une enveloppe protectrice. Pour conclure ce chapitre :
  29. 29. Séquence pédagogique enregistrement audio FREUD illustré par la publicité
  30. 30. « Lee macht frei » (Lee, c'est la liberté) La publicité régresse vers l'enfance en abolissant le temps, en créant une fusion narcissique qui fait de l'objet un prolongement du moi Lee n'est plus une chose, un banal pantalon, il devient un « objet-personne » qui s'occupe de nous ; et l'imprécision même du message – de quoi « libère-t-il », et comment ? - permet à l'inconscient d'en trouver le sens véritable : il libère de l'angoisse d'être adulte. Reboul, La Rhétorique, PUF, 96 1983
  31. 31. La Lip Nautic Ski : 1967-1974

×