Association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui »1, route neuve76340 CampneusevilleTél : 02 35 94 57 84www.cdhaa.frM. Jé...
L’animation de nos villages en nos qualités de bénévoles, nous apporte énormément de satisfactions,mais nous oblige à fair...
à la disposition de chacun ! Nous n’avons rien à cacher, bien au contraire, cela pourra peut-être donner desidées de démar...
comme lui, qui dans l’ombre, œuvre dans les nombreuses tâches, les plus ingrates soient-elles, pour que nosanimations soie...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lettre Ouverte A Jc Quenot Achete Non, Stigmatisé Encore Moins !

887 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
887
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
86
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lettre Ouverte A Jc Quenot Achete Non, Stigmatisé Encore Moins !

  1. 1. Association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui »1, route neuve76340 CampneusevilleTél : 02 35 94 57 84www.cdhaa.frM. Jérémy DeconynckPrésident de l’association.Mail : jeremy.deconynck@aliceadsl.fr Campneuseville le 04/02/2011 Suite à la lettre adressée à certains présidents d’association du canton de Blangy sur Bresle, le 1erfévrier 2011, l’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » s’estime en droit de réclamer un droit deréponse et se doit d’apporter quelques précisions. Lettre ouverte à M. Jean-Claude Quénot et Mme Sylvie Boyart-Desgroisilles Acheté, non…Stigmatisé, encore moins ! Madame, Monsieur…Cher Jean-Claude, Quelle ne fut pas ma surprise en lisant le brûlot incendiaire dont vous êtes les auteurs, et que j’ai pume procurer par des amis, puisque vous l’avez adressé à des collègues présidents d’associations, enm’omettant dans les envois. D’autant plus surprenant qu’étant président d’une association à Foucarmont,Mme Boyart n’aurait pas eu de mal à trouver mes coordonnées. Elle les a trouvées jusqu’à présent. Surprise ô combien déroutante quand on se rappelle les éloges faites à l’égard de notre association partoi Jean-Claude, lors de ta venue fort sympathique, pour nous féliciter en juillet 2010. Merci encore de tonsoutien. Soutien que nous avons eu de divers élus, de tout bord. Une association ne doit, ne peut êtrepolitique…Mais ne peut les ignorer ! Pendant des années, 10 ans pour être précis, nous avons, au sein de « Campneuseville d’hier àaujourd’hui » animé notre village, mais aussi les environs, sans jamais, je dis bien jamais, faire appel à un seulcentime de subvention. C’était ma volonté d’autogestion. Je voulais que nous fassions nos preuves !Nous avons ainsi animé des dizaines de manifestations, créer des spectacles de toute pièce, créer un groupevocal de variétés…! Encore aujourd’hui, nous répétons dans des locaux privés ! Quel luxe me direz-vous ? Et pour autant, nous avons voulu faire bénéficier de ce petit groupe, à nos amis des environs…Notrevolonté était la mutualisation des forces associatives : prêt de sono, de chapiteaux, animation de fêtes, decérémonies officielles : Nesle-Normandeuse sous la pluie, Aubermesnil aux Erables, Aumale, jusqu’àRouen…Et puis il y a bien longtemps… La fête patronale de Bazinval, en 2001, où nous avions chanté sur …descasiers à bouteilles ! Nous venons de là ! Du « fait main »… Ce sont là les vraies associations, les « forces vives » que j’adore, que je sers au quotidien, que jeconnais…Depuis 2003, je côtoyais chacun de mes collègues présidents d’associations pour relater leursréussites, leurs combats quotidiens dans notre journal local. Je connais les efforts que demande la vieassociative. Je sais quel engagement cela exige au quotidien. Siège social de l’association : 1, route neuve 76340 Campneuseville. tél. : 02 35 94 57 84 L’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » est une association de loi 1901 affiliée à la F.N.C.O.F.
  2. 2. L’animation de nos villages en nos qualités de bénévoles, nous apporte énormément de satisfactions,mais nous oblige à faire avec certains tracas, et beaucoup de critiques…C’est le revers de la « chosepublique ». Dans une époque difficile socialement, et où notre vallée de la Bresle n’est pas épargnée, notreobjectif associatif était, comme beaucoup d’autres le font, de proposer des loisirs au moindre coût : atelierthéâtre à 5 € l’année, chorale à 20 € l’année, etc…Tout ça grâce au bénévolat sans relâche de nos intervenants, et aux prêts de salles privées. « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » s’est faite toute seule, de la volonté unique et del’acharnement des bénévoles qui se sont réunis pour sa création et pour la faire vivre! Et ceci, personne nepourra le démentir ! On ne réécrit par l’histoire ! Même pour des élections ! Je suis révolté…Et quand je suis révolté, à la différencede vous, je ne reste pas « sans voix » (drôle defaçon de se révolter vous me direz ?) …Je suis révolté car avec une meilleure connaissance du dossier et uneplus grande attention à l’article du Paris-Normandie du 29 janvier 2011, vous n’auriez pas écrit cette lettremensongère, qui est de la pure diffamation. En effet, votre extrait cité n’est pas complet…Ma phrase était : « Nous travaillons avec tous, sans partipolitique…Nous avons régulièrement eu le soutien du député Michel Lejeune ». Phrase que les personnesprésentes au concert du 21 janvier ont pu entendre de ma propre bouche…Je ne renie rien ! Je forme tous lesjours les élèves de mon lycée aux sciences de l’information, en leur indiquant la nécessité de l’exactitude descitations et du rappel du contexte…Sans quoi on fait dire n’importe quoi à n’importe quelle phrase ! Lamanipulation des mots, des phrases pour instrumentaliser…Cela n’est pas très démocratique, en effet, commevous le dîtes dans votre courrier ! Nous sommes apolitiques et nous le prouvons…Apolitique dans le sens premier : « Campneusevilled’hier à aujourd’hui » n’exprime pas d’opinion politique et ne prend pas part au débat. Ce n’est pas son rôle !D’autres s’en chargent. Comment prouver notre impartialité ? En reprenant les faits ! Qui est venu à de nombreuses reprises à « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » ? Michel Lejeune. Ilest encore en photo sur notre site Internet pour la remise de médaille de nos bénévoles ! Et c’est d’ailleurs, àla date de votre courrier, le seul homme politique présent sur notre site ! Le PS aurait pu nous accuser d’êtreacheté également ! Nous le remercions pour ces encouragements répétés ! C’est au député que nous nous sommesadressés en premier pour ce projet de scène. La première demande fut publique, lors de l’inauguration duFestival de l’artisanat et de la gastronomie de juillet 2009 ! Comme je lui avais précisé à cette époque : « c’estla première fois que nous faisons appel à l’aide publique ! ». Il m’avait assuré de son soutien…Renouvelé dansson bureau le 27 août 2010. Mais comme vous dites, « en ces temps de restrictions budgétaires… »…J’aicompris, sans jugement hâtif, le fait que nos besoins n’étaient pas des plus urgents. Nos projets étaient toutefois en train de prendre forme, et nous n’avions toujours pas les moyensd’acquérir une scène. Vous rendez-vous compte que nous avions créé une scène avec des palettes peintesdepuis 3 ans ! Celle-ci ne pouvait plus durer très longtemps ! Les choristes passaient petit à petit au travers deces palettes…Cela devenait dangereux ! C’est ça la réalité de nos associations…Pas de belles paroles…Desactes, des difficultés ! En tant que président, je ne me suis refusé aucune démarche administrative. Pour continuer d’évoluer,et surtout pour assurer la sécurité des bénévoles lors des spectacles. Nous avons tout fait nous-même saufune scène ! En tant que maire, et en tant que secrétaire de mairie, vous ne pouvez ignorer que les dossiers desubventions peuvent être déposés auprès de plusieurs collectivités territoriales. Une meilleure lecture del’article du Paris Normandie, là encore, vous aurez fait comprendre que « l’association a fait de nombreusesdemandes de subventions ». C’est le dossier nationale Cerfa 12156*03, disponible pour chacun sur le siteservice-public.fr, que j’ai rempli et déposé auprès des collectivités concernées. Les copies de ces dossiers sont Siège social de l’association : 1, route neuve 76340 Campneuseville. tél. : 02 35 94 57 84 L’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » est une association de loi 1901 affiliée à la F.N.C.O.F.
  3. 3. à la disposition de chacun ! Nous n’avons rien à cacher, bien au contraire, cela pourra peut-être donner desidées de démarches à mes collègues bénévoles ! Je ne pense pas être le seul président à demander des subventions ? Je ne pense pas être le seul àrecevoir une aide d’une collectivité ? Les associations sportives ont besoin de sponsors…Certaines associationsculturelles font appel au mécénat. Pour autant cela ne signifie pas qu’elles sont partenaires commerciauxexclusifs de leurs sponsors ? Ce fonctionnement est capital à la survie économique de nos associations, etsurtout indispensable pour diminuer le coût des activités pour nos adhérents. Après, les sommes…Jen’entends personne jusque-là faire de comparaisons…Sur les chiffres des subventions entre les différentesassociations par les municipalités par exemple…Cela n’interpelle jamais personne…Ou très peu… Ici, on parlede 6000 € d’investissement ! Du matériel que nous devrons de plus stocker chez des particuliers, faute delocaux associatifs ! Ce n’est pas pour une animation ponctuelle…Ce n’est pas pour combler un trou dans nosfinances…Elles se sont toujours porter à l’équilibre et nous permettant de faire nos animations, nos projets,sans prendre de risque. De plus, une meilleure connaissance du processus d’octroi de subventions par les collectivitésterritoriales aux associations vous aurait évitez de sous-entendre ma servilité auprès de tel ou tel candidat :« pourquoi avoir choisi cette association et pas une autre ? » Je vous renvoie la question : Et pourquoi nous n’aurions pas été choisis ? Nous, association qui avons rempli les règles dedemande de subventions et qui avons justifié cette demande par présentation de 3 devis différenciés afind’argumenter notre démarche ? 10 ans de bénévolat ne suffisent pas à vos yeux pour obtenir une subvention ? Notre petite chorale n’est peut-être pas assez…de renommée pour bénéficier d’une scène ? La culture, comme nous essayons de la faire dans nos villages a donc si peu d’importance budgétaire àvos yeux ? Et de plus, vous savez comme moi, que les finances publiques sont régies par des lignes budgétairesprécises, et qu’on ne peut comparer le financement d’une route à celui d’une association ! Ce sont des créditsdifférents…Faire croire le contraire aux électeurs serait mensonger ! Comme faire croire qu’une association,comme une commune, peut faire de grands projets sans le soutien financier des élus territoriaux… Cette scène ne sera pas uniquement là pour animer « Campneuseville »…Elle nous permettra detourner, d’animer nos villages…Ce que l’on fait toujours en autofinançant nos spectacles… C’est donc uninvestissement pour la culture dans nos villages qui est réalisé là. Vos attaques sont simplement hors sujet, puisque notre subvention provient du sénateur Le Vern, etnon pas de notre conseiller général, Pierre Loin, qui lui aussi est venu de nombreuses fois nous soutenir par saprésence à Campneuseville. Dois-je vous faire l’affront de vous rappeler que nos demandes de subventionsdoivent avoir une envergure dépassant la commune pour pouvoir bénéficier d’une subvention du conseilgénéral (projet à vocation départementale). Promettre dans votre courrier que vous pourrez soutenir toutesles associations …C’est ne pas s’ancrer dans les réalités budgétaires de nos collectivités territoriales, avecchacune, leurs domaines de compétences, comme par exemple le Pass Sport 76… Concernant enfin M. Vallée, vos insinuations sont purement infondées, puisque de nouveau, vous nedevez pas être sans savoir que c’est le président et/ou la trésorière de l’association qui réalise ce dossier et lecommunique aux collectivités désirées. Ainsi, M. Vallée est membre du conseil d’administration de« Campneuseville d’hier à aujourd’hui », certes, mais il n’a pas eu connaissance de ce dossier que j’ai géré enbinôme avec Mme Collard, trésorière et directement avec Marie Le Vern, attachée parlementaire de M. lesénateur Le Vern. M. Vallée est impliqué dans notre association depuis des années et n’a plus à prouver sonimplication incroyable dans le tissu associatif foucarmontais et de ses environs. Il est président de nombreusesassociations qu’il aurait pu favoriser bien avant C.D.H.A.A., s’il l’avait souhaité et en avait eu la volonté. Jesouhaite à toutes les associations, à tous mes collègues présidents, de pouvoir compter sur un bénévole Siège social de l’association : 1, route neuve 76340 Campneuseville. tél. : 02 35 94 57 84 L’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » est une association de loi 1901 affiliée à la F.N.C.O.F.
  4. 4. comme lui, qui dans l’ombre, œuvre dans les nombreuses tâches, les plus ingrates soient-elles, pour que nosanimations soient de qualité. Le président d’association que je suis, n’acceptera jamais qu’on remette encause l’intégrité de l’engagement associatif d’un de ses bénévoles. C’est aller à l’encontre des membres del’association qui ont élu M. Vallée de manière démocratique. Personne ne peut le contester ni même critiquerun choix réalisé en toute liberté de conscience. Qu’aurais-je du donc faire ? Passer sous silence cette subvention ? Ce n’est pas l’idée que je me fais dela transparence démocratique ! Nous travaillons avec tous ! Tous sont venus, à mon invitation, inaugurer nosanimations, sans que jamais je ne leur demande aucune contrepartie…Je pourrai faire une belle galerie dephotos d’équité politique…Et aujourd’hui, je devrais passer sous silence l’aide apporté par le sénateur LeVern ?Et bien non ! Je n’ai pas honte d’avoir entrepris des démarches et d’être loyal et fidèle envers ceux qui m’onttoujours aidé ! De toute idée politique…Car notre dessein associatif réuni des gens de tout bord, et tantmieux ! C’est là toute la diversité sociale et culturelle dont nous sommes fiers !Ce n’est pas en stigmatisant une association par rapport aux autres, et donc à nous liguer les uns contre lesautres, que vous ferez avancer les choses ! A l’heure de l’intercommunalité, des « Pays », de la mutualisationde nos forces…Votre démarche est parfaitement antagoniste à celle que nous avons de nombreuses foisdémontrés en unissant sur le terrain, nos forces. Et que vaut-il mieux ? Etre « acheté » après présentation d’un dossier de subvention argumenté, ou être « instrumentalisé » après stigmatisation de notre association ?Etre président d’association devient décidément de plus en plus difficile…Mais de plus en plus passionnant caril nous faut justifier de tout auprès des contribuables et de nos membres…Nous leur devons cette transparencede gestion, et c’est bien normal…La barre de la transparence est donc haute…Les exigences attendues en réciprocité sont donc d’ores et déjàannoncées… Enfin, merci à vous deux pour l’honneur que vous nous faites en utilisant « Campneuseville d’hier àaujourd’hui » pour l’ouverture de votre campagne… Moi qui trouve toujours que nous manquons derayonnement médiatique, je sais désormais sur qui compter…Dommage que ce soit pour nous stigmatiser ! Je préfère retourner à mes projets d’animations. La fidélité de notre public, de nos 85 membres, duconseil d’administration qui m’entoure est la meilleure réponse à vos attaques. Sachez toutefois que de n’importe quelle source, je n’accepterai jamais d’attaques infondées contreune association que nous façonnons au quotidien, et pour laquelle je me suis battu hier, je me batsaujourd’hui...Et je me battrai demain, en toute impartialité, avec pour seul objectif l’animation de notrevillage. Et ça, personne ne pourra nous l’enlever. Associativement, M. Jérémy Deconynck Président de l’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » Siège social de l’association : 1, route neuve 76340 Campneuseville. tél. : 02 35 94 57 84 L’association « Campneuseville d’hier à aujourd’hui » est une association de loi 1901 affiliée à la F.N.C.O.F.

×