REVUE DE PRESSE MAI 2011<br />1°Des Etats sont en faillite<br />2°les fonds €uros ne rapportent plus<br />3°L’immobilier f...
Actualitésfrançaise,Les titres du 26 novembre 2010<br />Etat cherche 1 milliard d'euros d'urgence pour payer et loger ses ...
Revue de presse<br />KENNETH ROGOFF PROFESSEUR D'ÉCONOMIE À HARVARD<br />	« Il faudrait laisser la Grèce et le Portugal pr...
Revue de presse<br />La Grèce pourrait avoir besoin d'un nouveau prêt en 2013<br />	Après une visite à Athènes, le représe...
Revue de presse<br />Formation interne  AG2R – La Mondiale                                                                ...
Quelques solutions pour les Etats !<br />
10 600 milliards d’euros <br />= la richesse des ménages en France<br /><ul><li>Cela représente 8 ans de revenus ou 5 ans ...
 Les appartements, maison et autres terrains représentent en effet 61% du patrimoine privé.
 Compte tenu d'une envolée de 111% des prix des logements entre 1999 et 2009, le patrimoine immobilier des Français est pa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Investir En Allemagne Avec Infivest

1 659 vues

Publié le

Investir de façon rentable et sécurisée sur un marché non spéculatif et décoté avec de fortes rentabilités locatives.

Publié dans : Économie & finance, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
122
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Investir En Allemagne Avec Infivest

  1. 1. REVUE DE PRESSE MAI 2011<br />1°Des Etats sont en faillite<br />2°les fonds €uros ne rapportent plus<br />3°L’immobilier français est au plus haut<br />Trouver des solutions rentables et sécurisées devient une vraie problématique<br />POURTANT, DES SOLUTIONS EXISTENT : <br />INFIVEST SAS vous permet d’accéder à une solution qui achète de l’immobilier décoté à forte rentabilité dans des zones géographiques non touchées par la bulle immobilière.<br />
  2. 2. Actualitésfrançaise,Les titres du 26 novembre 2010<br />Etat cherche 1 milliard d'euros d'urgence pour payer et loger ses fonctionnaires jusqu'à la fin de l'année. En termes budgétaires, cela s'appelle un décret d'avance, et c'est du bout des lèvres que les parlementaires l'ont accordé au gouvernement cette semaine (leur avis n'est de toute façon que consultatif). « On conçoit l'image désastreuse qu'aurait produite, dans l'opinion, un Etat à ce point impécunieux qu'il ne serait même plus en mesure de payer ses fonctionnaires », ironise le président de la commission des Finances, Jean Arthuis (Union centriste). « Navigation à vue », « maîtrise aléatoire » des ressources humaines, « mauvaise anticipation des départs » : alors que le gouvernement affiche sa volonté de réduire les déficits, son laxisme en tant qu'employeur est épinglé par les parlementaires. Cette rallonge de crédits, devenue une habitude au fil des ans, atteint un niveau record cette année (1,4 milliard d'euros en autorisations d'engagement, dont 930 millions de masse salariale).<br />Zone euro : les coûts de la dette explosent <br />L'annonce du plan de sauvetage de l'Irlande n'a pas durablement apaisé les craintes sur la situation des pays de la zone euro. L'inquiétude gagne désormais le Portugal et l'Espagne mais également la France ou les Pays-Bas. <br />En Irlande, Portugal et Espagne, les taux atteignent des records depuis la création de l'euro. Les Européens poussent le Portugal à demander une aide à son tour, rapporte le Financial Times Deutschland.<br />La crise de la dette s'accentue en zone euro. Le coût de l'emprunt ne cesse de croitre : les rendements des obligations des États irlandais, portugais et espagnol ont atteint des records depuis la création de l'euro. Des difficultés qui pourraient atteindre les premières puissances économiques de l'Union européenne, France et Pays-Bas en ligne de mire. Un trader, interrogé par le Financial Times se dit inquiet car «les investisseurs encore acheteurs de dette européenne la semaine dernière sont désormais tous vendeurs .»<br />Berlin opposé à une hausse du fonds de sauvetage européen <br />La Commission européenne envisagerait de doubler le montant alloué au Fonds européen de stabilité financière (FESF), doté de 440 milliards d'euros. L'objectif serait ainsi de s'assurer que cette manne financière est suffisamment importante pour venir à la rescousse à la fois du Portugal et de l'Espagne. L'idée serait toutefois, pour l'heure, rejetée par l'Allemagne, rapporte le Wall Street Journal. <br />
  3. 3. Revue de presse<br />KENNETH ROGOFF PROFESSEUR D'ÉCONOMIE À HARVARD<br /> « Il faudrait laisser la Grèce et le Portugal prendre un congé sabbatique de l'euro »<br /> Ancien chef économiste du FMI de 2001 à 2003 et coauteur d'une Histoire des crises financières, l’économiste Kenneth Rogoff livre son diagnostic sur l'impact de la crise de la dette européenne au lendemain du déclassement de l'Espagne par Fitch . 31/05/10  Les Echos<br />LES ECHOS 06/10/10  <br />Massimo Prandi : La fragilité politique pèse sur les dettes souveraines<br /> Le processus d'adoption des budgets 2011 de la part des pays les plus endettés de l'Union européenne s'annonce mouvementé. Leurs dettes souveraines sont prises en étau entre la fragilité des majorités politiques et les marchés.<br />
  4. 4. Revue de presse<br />La Grèce pourrait avoir besoin d'un nouveau prêt en 2013<br /> Après une visite à Athènes, le représentant du Fonds monétaire international envisage plusieurs solutions à l'issue du plan de 110 milliards d'euros, en 2013. Dont «une plus longue période de remboursement» du prêt international. La Grèce aura probablement besoin de plus d'argent, plus longtemps. Il n'est pas sûr en effet qu'elle puisse rembourser dans les temps les 110 milliards prêtés par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI), ont reconnu conjointement les créditeurs du pays<br />RETRAITE QUATRE ASSUREURS CONTRAINTS DE RECAPITALISER LA PRÉFON<br />Secours financier pour le fonds de pension des fonctionnaires<br /> Groupama, CNP Assurances, AXA et Allianz se seraient bien passés de ce genre de cadeau de Noël. Les quatre assureurs chargés de la gestion financière de Préfon vont devoir injecter quelques centaines de millions d'euros au total dans le régime de retraite par capitalisation des fonctionnaires. Le niveau des rentes étant « garanti à vie », les assureurs sont tenus de veiller à l'équilibre comptable du régime. Or, du fait de la baisse des taux d'intérêt, la valeur des engagements de rente dépasse actuellement la valeur des actifs. L'Autorité de contrôle prudentiel et le Trésor ont refusé de modifier la règle de provisionnement des régimes de retraite en points. Les Echos - 28/12/10<br />
  5. 5. Revue de presse<br />Formation interne AG2R – La Mondiale 19/10/2010  <br />La baisse régulière du TME (Taux Moyen des Emprunts d’État) depuis le début de l’année nous amène à baisser le niveau du taux technique sur nos contrats.<br />Le taux actuel de 2% (depuis le 1/7/2010) passera ainsi à 1.75% au 1er Janvier 2011.<br />Cette mesure réglementaire s’applique à l’ensemble du secteur assurance.<br />Ce nouveau tarif s'appliquera :<br /> - aux contrats bénéficiant du tarif à la prime,<br /> - aux contrats sans taux de rente garanti<br /> - aux contrats de retraite en Unités de Compte souscrits à compter du 1er janvier 2011.<br />La baisse des taux de rente se situera entre 3.17% et 3.97 %<br />LES ECHOS 06/12/10 <br />Le désamour des Français pour la Bourse s'est intensifié avec la crise financière<br />Seulement 4 % des Français sont tentés d'acheter des actions. Un chiffre qui n'a jamais été aussi bas, selon le 13ème baromètre réalisé par TNS Sofres pour « Les Echos » et la Banque Postale. Neuf sondés sur 10 jugent les actions « risquées ». Une minorité s'intéresse à l'actualité des marchés.<br />
  6. 6. Quelques solutions pour les Etats !<br />
  7. 7. 10 600 milliards d’euros <br />= la richesse des ménages en France<br /><ul><li>Cela représente 8 ans de revenus ou 5 ans de PIB. Les Allemands et les Américains sont moins riches (6 ans de revenus) mais les Britanniques davantage (11 ans).
  8. 8. Les appartements, maison et autres terrains représentent en effet 61% du patrimoine privé.
  9. 9. Compte tenu d'une envolée de 111% des prix des logements entre 1999 et 2009, le patrimoine immobilier des Français est passé de 2360 milliards d'euros à 6090 milliards au cours de cette période. </li></li></ul><li>Comparatif France / Allemagne<br />16 LANDER<br />Paris 7700€ m²<br />Prix moyen m² : 2000€, <br />à partir de 1000€ sans travaux !<br />LYON 4000€ m²<br />Bordx 3700€ m²<br />Nice 4000€ m²<br />84 agglomérations de + de 100 000 hbts<br />
  10. 10. Comparatif France / Allemagne<br />20 % de propriétaires occupants<br />58 % de propriétaires<br />En 10 ans : <br />prix de l’immobilier : + 10 %<br />En 10 ans : <br />prix de l’immobilier : + 150 %<br />Hausse des loyers de + 10 %<br />Hausse des loyers de + 35% en 10 ans<br />Le loyer représente entre 20 et 35% des charges du foyer<br />Le loyer représente entre 10 et 12% des charges du foyer<br />Rentabilité locative : <br />de 2 à 4 %<br />Rentabilité locative : <br />de 6 à 8 %<br />
  11. 11. Comparatif France / Allemagne<br />C’est le résultat de l’histoire de chacun des pays …<br />Le Français aime devenir PROPRIETAIRE<br />L’Allemand attache peu d’importance au fait de posséder son logement.<br />Le logement fait partie des moteurs de développement économique :<br />« quand le bâtiment va, tout va !!! »<br />Développement économique basé sur l’INDUSTRIE et l’EXPORT<br />Tout a toujours été fait en Allemagne pour freiner la hausse des prix de l’immobilier, crainte de la spéculation<br />De nombreuses lois pour favoriser l’accession à la propriété ont provoqué une hausse des prix,<br />Faible accroissement démographique,<br />« Un logement est fait pour être occupé »<br />Forte demande de logement, accroissement de la population …<br />
  12. 12. Immobilier sur évalué dans le monde<br />En dépit de la crise, l’immobilier serait surévalué partout dans le monde estime The Economist. Les chiffres se fondent sur le rendement locatif. Le 1er chiffre indique la sur ou sous évaluation, le second l’évolution du prix. (décembre 2010)<br />
  13. 13. Comment l'Allemagne empêche les prix de l'immobilier de flamber  Par Alexia Eychenne - publié le 25/02/2011 à 15:33<br />Alors que les prix du logement ont doublé en France ces dix dernières années, ceux du marché allemand ont progressivement baissé. Décryptage d'un modèle de régulation envié de l'autre côté du Rhin.<br />Au palmarès des sujets qui préoccupent le plus les Allemands, le logement n'apparaît jamais. Ni plaintes sur une envolée des prix ni même inquiétudes sur le risque d'une pénurien'agitent le débat public. Une bizarrerie au regard de la plupart des pays et notamment de la France, où la crise du logement gagne de plus en plus de ménages.<br />La raison d'une telle sérénité ? Pendant que les prix français doublaient, l'immobilier allemand a progressivement baissé depuis quinze ans et la fin du cycle haussier liéà la réunification. "A la différence d'autres pays européens, l'Allemagne n'a pas connu de boom immobilier et les prix sont restés relativement stables", confirme sur son site le Conseil européen des professions immobilières (Cepi). Résultat, "tandis qu'un logement neuf atteint en France 243 000 euros en moyenne, il ne coûte que 162 000 euros en Allemagne de l'Ouest et 110 000 euros en ex-Allemagne de l'Est", observe le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre.<br />Au coeur de cette exception européenne, un vaste parc locatif et un très faible taux de propriétaires : autour de 43% contre près de 60% en France. "L'accession à la propriété, pourtant encouragée par les pouvoirs publics, est fortement concurrencée par une offre locative privée abondante et à loyers tempérés", explique une étude de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France (IAU-IDF).<br />La vie rêvée du locataire<br />A durée illimitée, le bail peut se transmettre aux enfants. Un propriétaire n'a le droit de donner congé au locataire que pour reprendre son bien ou après deux mois d'impayés. Pour chaque rue, ville ou quartier, un indice -le "Mietspiegel"- fixe les limites des hausses possibles de loyers. Les montants peuvent être renégociés à la relocation, mais seulement dans une certaine limite sous peine de sanctions pénales. Une sécurité appliquée au secteur privé qui fait que la proportion des ménages recevant des aides aux logements est bien moins importante qu'en France, tout comme le parc social. Les dépenses publiques allemandes en matière de logement ne dépassent d'ailleurs pas celles de la France, de l'ordre de 1 à 2% du PIB.<br />
  14. 14. Exemple de parc Immobilier détenu par un fond immobilier allemand qui pratique l’achat-revente avec perception de loyers<br />
  15. 15. Si vous cherchez une solution rentable et sécurisée pour faire fructifier votre patrimoine,veuillez contacter :Pierre LOUIS-VIOLLANDpierre.louis-violland@infivest.fr06 07 12 29 89www.infivest.fr<br />

×