MENU I PAGE 1 ISEOFORMATION #1S.E.OL’AGENCE CROSS ACTIVATIONFORMATION #1
MENU I PAGE 2 I•  Avoir la première position sur Google apporte un traficégal aux positions cumulées 2+3+4.•  85 % des int...
FROM A GLOBAL STANDPOINT90% PDM	  10%PDM	  GOOGLE	  AUTRES	  
POURQUOI GOOGLE EST-IL DEVENU LA RÉFÉRENCE ?•  Google a toujours promu une logique orientée utilisateuren séparant distinc...
MENU I PAGE 5 IRechercher un CV de chef de projet S.E.OCOMPRENDRE LA LOGIQUE DU RÉFÉRENCEMENTAVEC UN EXEMPLE DE LA VIE RÉE...
MENU I PAGE 6 I•  Le CV possède-t-il les informations requises meconfirmant que cette personne est effectivementintéressée...
MENU I PAGE 7 I•  Vérifie la pertinence du contenu en fonction des motsclefs cherchésGoogle « crawl » le site et l’ensembl...
MENU I PAGE 8 IEN SYNTHÈSE : LES PRINCIPAUX CRITÈRESRETENUS•  Fréquentation du site.•  Pertinence & densité du contenu.•  ...
MENU I PAGE 9 ICE QUI VOUS FERAIT REJETER UN CANDIDAT ?•  Le contenu du CV est trompeur•  Il a été proposé par une personn...
MENU I PAGE 10 I•  Le principal facteur clef de succès de Google est d’avoir sutransposer sur Internet nos usages réels en...
MENU I PAGE 11 INe pas essayer de tricher ; Google sera toujours plusintelligent. C’est une perte de temps, d’argent et su...
MENU I PAGE 12 IQUESTIONS/RÉPONSES	  
MENU I PAGE 13 IAMÉLIORER SON RÉFÉRENCEMENTAVEC UN PEU DE TECHNIQUE ETBEAUCOUP DE BON SENSMENU I PAGE 13 IS.E.O
MENU I PAGE 14 I•  La concurrence que vous subissez dans le monde réel est pire surInternet.•  Vous ne vous « battez » pas...
MENU I PAGE 15 I•  Autant que possible, utilisez les mots clefs les plus stratégiquespour votre activité en acceptant néan...
MENU I PAGE 16 I•  <head>	  CONTENUS NON VISIBLES PARL’INTERNAUTE :Chacune des pages du site doit avoir une descriptionper...
MENU I PAGE 17 I•  Le bon sens suppose qu’un titre bien écritdonne une très bonne idée du contenu qu’ildécrit. Si un mot c...
MENU I PAGE 18 I•  Chaque titre, sous-titre, corps de texte possède une« balise » qui lui est propre (h1, h2 … hn). Quand ...
MENU I PAGE 19 IÀ RETENIR #3•  Votre contenu ne doit pas simplement être bien d’un point de vuelittéraire ou publicitaire,...
MENU I PAGE 20 IMOTS CLEFS=URL=META DESCRIPTION=PAGE TITLE=CONTENUS’il fallait ne retenir qu’une chose…
MENU I PAGE 21 IDÉFINIR UNESTRATÉGIE DEMOTS CLEFSEt bien sur…
MENU I PAGE 22 ISi demain vous décidez de lancer un site de voyage,évitez « vol pas cher » à moins d’avoir quelquesdizaine...
MENU I PAGE 23 IChoisissez vos combats. Une belle accroche, aussibien rédigée soit-elle, n’a aucun sens d’un point de vueS...
MENU I PAGE 24 ILe SEM est à la fois utile à court terme pour sepositionner « tactiquement » sur certains mots clefs,mais ...
MENU I PAGE 25 IQUESTIONS/RÉPONSES	  
MENU I PAGE 26 IINTERNET KILLED THE TV STAR ?MENU I PAGE 26 IS.E.O
MENU I PAGE 27 I•  Certes les investissements media digitaux ontexplosés sur les 5 dernières années.•  Mais, une présence ...
MENU I PAGE 28 IPAS DE MEILLEURE ACCROCHE PUBLICITAIRE Q’UNE URL DE SITE ????ARMÉE DETERRE :Une affiche dont le conceptest...
MENU I PAGE 29 IDevenezvousmeme.com :Une URL « publicitaire »redirigeant vers l’URLofficielle du site de l’arméede terre(r...
MENU I PAGE 30 IToutes vos prises de paroles doivent aider à générerdu trafic vers votre site. Votre stratégie de mots cle...
MENU I PAGE 31 ISEOET LES RÉSEAUX SOCIAUX ?MENU I PAGE 31 I
MENU I PAGE 32 I•  Google indexe l’ensemble des contenus diffusés sur lesmédias sociaux, y compris vos photos de soirée in...
MENU I PAGE 33 IPOURQUOI LES RÉSEAUX SOCIAUX PEUVENT-ILS BOOSTER UNE STRATÉGIESEO ?•  L’autorité et l’influence des compte...
MENU I PAGE 34 IRÉSEAUTAGE INFORMATIF VIDEO PHOTOSTISSER UN TECHNOMAILLAGE AU SERVICE DE VOTRE SEO
MENU I PAGE 35 ISEO & MEDIA SOCIAUX – KICK START !•  Facebook est une « machine de guerre » en matière de trafic etgénère ...
MENU I PAGE 36 IMENU I PAGE 36 I
MENU I PAGE 37 IMENU I PAGE 37 ICA VA BIENSE PASSER;)
zonefranche - formation SEO SEM SMO
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

zonefranche - formation SEO SEM SMO

623 vues

Publié le

Être présent sur Internet, c'est bien. Être visible, c'est encore mieux ! L'agence zonefranche partage avec vous quelques bonnes pratiques sur le SEO afin d'optimiser le référencement de vos sites Internet. Si vous souhaitez aller plus loin : http://zone-franche.fr/

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
623
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
65
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

zonefranche - formation SEO SEM SMO

  1. 1. MENU I PAGE 1 ISEOFORMATION #1S.E.OL’AGENCE CROSS ACTIVATIONFORMATION #1
  2. 2. MENU I PAGE 2 I•  Avoir la première position sur Google apporte un traficégal aux positions cumulées 2+3+4.•  85 % des internautes ne vont pas au delà de lapremière page.•  Être en bas de première page (position N°10) génère143 % plus de clics que la première place de la page 2(position N°11).EST-CE SI IMPORTANT D’ÊTRE EN PREMIÈRE PAGE DE GOOGLE ?Source :http://blog.paradiseo.fr/google-repartition-des-clics-sur-les-resultats-de-recherche,39.html
  3. 3. FROM A GLOBAL STANDPOINT90% PDM  10%PDM  GOOGLE  AUTRES  
  4. 4. POURQUOI GOOGLE EST-IL DEVENU LA RÉFÉRENCE ?•  Google a toujours promu une logique orientée utilisateuren séparant distinctement référencement payant (SEM),et référencement naturel (SEO).•  Ça paraît évident aujourd’hui, mais c’est principalementGoogle qui a imposé ce standard.•  Leur algorithme de recherche est en continuelleamélioration évoluant au gré des nouveaux usages &technologies (Penguin, Panda, Zebra, un amouranimalier partagé avec Apple).MENU I PAGE 4 I
  5. 5. MENU I PAGE 5 IRechercher un CV de chef de projet S.E.OCOMPRENDRE LA LOGIQUE DU RÉFÉRENCEMENTAVEC UN EXEMPLE DE LA VIE RÉELLE
  6. 6. MENU I PAGE 6 I•  Le CV possède-t-il les informations requises meconfirmant que cette personne est effectivementintéressée par le poste ?•  Le contenu du CV est-il pertinent pour le poste(expériences passées etc.) ?•  Le candidat a-t-il été souvent sollicité pour des posteséquivalents ? Si oui par qui ?•  Qui m’a envoyé ce CV ? Cette personne est-ellepertinente pour me conseiller un bon profil ?•  Le candidat a-t-il bonne réputation ?•  Ce CV est-il à jour & est-il accompagné d’élémentsannexes pouvant m’en dire plus (site web personnel,photos etc.) ? Ces contenus sont-ils bien expliqués /contextualisés ?LES CRITÈRES RETENUS DANS LA VIE RÉELLEPERTINENCE DUCONTENUAFFINITÉS AVEC LEPOSTEQUALITÉ / PERTINENCEDE PRÉSENTATION ETDE LA MISE EN FORMECO-OPTATION /QUALITÉ DE LARECOMMANDATION/RÉSEAU DU CANDIDAT
  7. 7. MENU I PAGE 7 I•  Vérifie la pertinence du contenu en fonction des motsclefs cherchésGoogle « crawl » le site et l’ensemble des contenus et vérifie si lesmots-clefs recherchés sont présents sur le site.•  Google vérifie la fréquentation du site avec la logique que,plus un site est visité, plus il est pertinent.•  Google vérifie la façon dont le site est relié à d’autressites considérés comme pertinents. Plus les sitesauxquels il est « rattaché » possèdent un contenuconnexe et une forte fréquentation, plus Google levalorisera.•  Google fait le lien avec les réseau sociaux, les contenusproduits et la fréquentation des flux.•  Google vérifie si le contenu est « vivant », c’est-à-dire misà jour.ET CE QUE FAIT GOOGLE ?PERTINENCE DUCONTENUAFFINITÉS AVEC LEPOSTEQUALITÉ / PERTINENCEDE PRÉSENTATION ETDE LA MISE EN FORMECO-OPTATION /QUALITÉ DE LARECOMMANDATION/RÉSEAU DU CANDIDAT>  
  8. 8. MENU I PAGE 8 IEN SYNTHÈSE : LES PRINCIPAUX CRITÈRESRETENUS•  Fréquentation du site.•  Pertinence & densité du contenu.•  Maillage interne et externe > intégration dans unécosystème de sites référents et pertinents.•  Nature et « lisibilité » de l’ensemble des contenus, texte,adresse du site, animations rich media (etc.), rythme demise à jour.•  L’intégration au sein des réseaux sociaux.
  9. 9. MENU I PAGE 9 ICE QUI VOUS FERAIT REJETER UN CANDIDAT ?•  Le contenu du CV est trompeur•  Il a été proposé par une personnequi ne connaît rien au poste…•  Il a été recommandé par unepersonne que vous savezmalhonnête…•  Il fait semblant d’être trèsdemandé / se sur-valorise•  Sa réputation est désastreuse…•  Fausse description de contenus,intégration de mots clefs au« kilomètre »•  Le site est affilié par des sites sansaucune visibilité…•  Mieux… il est référencé par des sitesqui sont des « fermes de liens »considérées comme frauduleux.•  La fréquentation du site est artificielle(beaucoup de connexions enprovenance d’une même adresse IP)•  Aucun lien interne ou externe.Pas de fluxDANS LA VRAIE VIE ET GOOGLE
  10. 10. MENU I PAGE 10 I•  Le principal facteur clef de succès de Google est d’avoir sutransposer sur Internet nos usages réels en recoupant denombreuses variables.•  Ensemble, ces différentes variables, vont faire de votre siteun contenu pertinent… ou pas.•  Par opposition au SEM, le SEO est un processus de longterme. La meilleure chance de raccourcir ce délai est depenser son référencement en amont du lancement(la première indexation par Google est la plus exhaustiveet critique).À RETENIR #1
  11. 11. MENU I PAGE 11 INe pas essayer de tricher ; Google sera toujours plusintelligent. C’est une perte de temps, d’argent et surtoutle risque de se faire « black-lister »…À RETENIR #2
  12. 12. MENU I PAGE 12 IQUESTIONS/RÉPONSES  
  13. 13. MENU I PAGE 13 IAMÉLIORER SON RÉFÉRENCEMENTAVEC UN PEU DE TECHNIQUE ETBEAUCOUP DE BON SENSMENU I PAGE 13 IS.E.O
  14. 14. MENU I PAGE 14 I•  La concurrence que vous subissez dans le monde réel est pire surInternet.•  Vous ne vous « battez » pas uniquement contre vos concurrentsdirects, mais contre n’importe quel site positionné sur les mêmesmots clefs que les vôtres... Ce qui donne parfois des situationscomplexes en cas d’homonymie par exemple.•  (ex : SEAT qui veut dire siège en anglais avec des voitures qui portent toutes des noms devilles ultra touristiques et un dernier modèle qui s’appelle –Mii- portant le nom desfameux personnages de la Nintendo Wii)•  Chaque mot clef possède une forme de « côte » individuelle selonson utilisation par le marché.SEO : UN UNIVERS ULTRA CONCURRENTIEL
  15. 15. MENU I PAGE 15 I•  Autant que possible, utilisez les mots clefs les plus stratégiquespour votre activité en acceptant néanmoins que certains mots nedoivent pas être utilisés parce que trop concurrentiels.•  Adaptez vos mots clefs en fonction des usages et des modes aveccomme objectif d’être au plus proche des requêtes réelles desinternautes.•  Ne cherchez pas toujours à vous positionner sur un seul mot clefmais plutôt sur une combinaison de mots clefs pour chacune de vospages (expression clef).•  50 % des requêtes des internautes intègrent plus de 4 mots clefs.Moins concurrentielles, ces combinaisons vous assureront un excellentréférencement donc un trafic plus important et, in fine, un meilleurréférencement (stratégie long tail).CE QUE L’ON AIMERAIT DIRE ET CE QU’IL EST PERTINENT DE DIRE
  16. 16. MENU I PAGE 16 I•  <head>  CONTENUS NON VISIBLES PARL’INTERNAUTE :Chacune des pages du site doit avoir une descriptionpertinente dans son header (Meta balises, Title, Metadonnées).•  <body>  CONTENUS VISIBLES PAR L’INTERNAUTE :a) Selon l’endroit où sont placés vos mots clefs, cesderniers auront plus ou moins de poids dans votreréférencement naturel (position dans la page, balises& classes sémantiques etc.)b) Google ne se limite pas aux contenus textuels, maisscanne aussi les images, vidéos et contenus richmedia si ces derniers sont complétés d’unedescription lisible (balise alt).c) Veiller à avoir des URL dites « signifiantes », c’est-à-dire intégrant les mots clefs sur lesquels onsouhaite se positionner (ie) proscrire les URL du typemonsite/pageGF/167T6G.html).BIEN RÉFÉRENCER VOTRE CONTENU
  17. 17. MENU I PAGE 17 I•  Le bon sens suppose qu’un titre bien écritdonne une très bonne idée du contenu qu’ildécrit. Si un mot clef est dans une URL etdans un titre il est donc très valorisé.•  Après le titre, un synopsis estnormalement très signifiant. Si un mot clefest dans un sous-titre il est donc valorisé.•  Si un mot clef est dans un contenu texte ouune description d’image, il est pris encompte et participe à la note (attention auspam néanmoins).•  Si ce même mot clef est intégré dans unlien interne ou un « tag », il sera pris encompte dans le référencement du contenuvers lequel il renvoi.BIEN RÉFÉRENCER VOTRE CONTENUTITRE DEL’ARTICLEwww.mot-clef.comContenu----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Lien interne « signifiant »IMG(+  descrip2on)  TAG 1, TAG 2, TAG 3 --------- TAG N
  18. 18. MENU I PAGE 18 I•  Chaque titre, sous-titre, corps de texte possède une« balise » qui lui est propre (h1, h2 … hn). Quand un site estcodé « proprement » un titre est normalement contenu dansune balise h1, un sous-titre dans une balise h2 etc.•  Chaque page d’un site possède une adresse (URL) propre.Il est important que cette dernière intègre les mots clefs quidécrivent son contenu de la façon la plus pertinente (URLdite signifiante).•  Google index les pages plusieurs fois par mois. Il estimportant qu’il constate des évolutions de contenus,lesquelles seront le signe d’un site « vivant » et entretenu.COMMENT GOOGLE FAIT-IL ?H1H2H3H4HN
  19. 19. MENU I PAGE 19 IÀ RETENIR #3•  Votre contenu ne doit pas simplement être bien d’un point de vuelittéraire ou publicitaire, il doit être pertinent pour votreréférencement.•  Ne pas dupliquer les contenus au sein d’un même site. Cettepratique pourra être considérée comme une fraude et nuire à votreréférencement.•  Veiller à ce que le contenu soit correctement intégré selon unenomenclature pertinente.•  Veiller à avoir des URL signifiantes.•  Faire vivre votre site et décrire chaque élément image ou vidéo.
  20. 20. MENU I PAGE 20 IMOTS CLEFS=URL=META DESCRIPTION=PAGE TITLE=CONTENUS’il fallait ne retenir qu’une chose…
  21. 21. MENU I PAGE 21 IDÉFINIR UNESTRATÉGIE DEMOTS CLEFSEt bien sur…
  22. 22. MENU I PAGE 22 ISi demain vous décidez de lancer un site de voyage,évitez « vol pas cher » à moins d’avoir quelquesdizaines de millions à investir en media pour espérerdriver plus de trafic que les concurrents en place.À RETENIR #4
  23. 23. MENU I PAGE 23 IChoisissez vos combats. Une belle accroche, aussibien rédigée soit-elle, n’a aucun sens d’un point de vueSEO si elle ne prend pas en compte la stratégie demots clefs définie.À RETENIR #5
  24. 24. MENU I PAGE 24 ILe SEM est à la fois utile à court terme pour sepositionner « tactiquement » sur certains mots clefs,mais il aide aussi votre SEO sur le long terme enaugmentant votre visibilité et trafic.À RETENIR #6
  25. 25. MENU I PAGE 25 IQUESTIONS/RÉPONSES  
  26. 26. MENU I PAGE 26 IINTERNET KILLED THE TV STAR ?MENU I PAGE 26 IS.E.O
  27. 27. MENU I PAGE 27 I•  Certes les investissements media digitaux ontexplosés sur les 5 dernières années.•  Mais, une présence sur les médias traditionnelspermet de générer une plus grande présence à l’espritet de générer du trafic qui in fine participe à votre SEO.•  Dans un environnement extrêmement dense, il estdifficile d’émerger sans prise de parole sur les médiastraditionnels. C’est une articulation complète desmessages à la fois off et online qui assure lesmeilleurs résultats.LE RÔLE DES AUTRES MÉDIAS ?
  28. 28. MENU I PAGE 28 IPAS DE MEILLEURE ACCROCHE PUBLICITAIRE Q’UNE URL DE SITE ????ARMÉE DETERRE :Une affiche dont le conceptest porté par une URL
  29. 29. MENU I PAGE 29 IDevenezvousmeme.com :Une URL « publicitaire »redirigeant vers l’URLofficielle du site de l’arméede terre(recrutement.terre.defense.gouv.fr/) en utilisant latechnique de l’URL re-writing.URL PUBLICITAIRE & URL STANDARD : RE-WRITING
  30. 30. MENU I PAGE 30 IToutes vos prises de paroles doivent aider à générerdu trafic vers votre site. Votre stratégie de mots clefsne doit pas se limiter au web, mais être déclinée surl’ensemble de vos supports off et online.A RETENIR #7
  31. 31. MENU I PAGE 31 ISEOET LES RÉSEAUX SOCIAUX ?MENU I PAGE 31 I
  32. 32. MENU I PAGE 32 I•  Google indexe l’ensemble des contenus diffusés sur lesmédias sociaux, y compris vos photos de soirée inavouablesque vous avez oublié de mettre en privé sur Facebook.Oups !•  Leur indexation fait l’objet d’une pondération particulière vsun site Internet traditionnel.•  Mais ils participent à générer du trafic et des liens entrantsvers vos sites. À ce titre, ils jouent un rôle majeur dans leranking.•  Les mêmes règles de choix de mots clefs sont applicablessur les réseaux sociaux.SEO & MÉDIA SOCIAUX
  33. 33. MENU I PAGE 33 IPOURQUOI LES RÉSEAUX SOCIAUX PEUVENT-ILS BOOSTER UNE STRATÉGIESEO ?•  L’autorité et l’influence des comptes linkés à vos sites estdéterminant pour Google : plus vous êtes légitime et reconnucomme un expert par les robots, plus les liens que vousrecommandez seront positionnés.•  Ils permettent de créer votre propre stratégie de liens entrant etdonc d’apporter du trafic sur vos sites.•  Certain réseaux sociaux (comme Flickr ou YouTube) sont devéritables annuaires de contenus riches. Ils génèrent un traficinégalable et ont donc une légitimité en conséquence au yeux desrobots Google.•  Enfin, ils occupent de la place dans Google et vous offrent donc dela visibilité sur certaines requêtes > Google Sculpting.
  34. 34. MENU I PAGE 34 IRÉSEAUTAGE INFORMATIF VIDEO PHOTOSTISSER UN TECHNOMAILLAGE AU SERVICE DE VOTRE SEO
  35. 35. MENU I PAGE 35 ISEO & MEDIA SOCIAUX – KICK START !•  Facebook est une « machine de guerre » en matière de trafic etgénère à lui seul 72 % des visites apportées par l’ensemble desréseaux sociaux.•  Selon la popularité des comptes, les réseaux sociaux peuventpeser jusqu’à 7 % dans l’efficacité de votre stratégie SEO.•  Sur une durée de deux semaines, à raison de 3 publications parsemaine, une page web peut gagner en moyenne 44,5 positionsdans Google (étude portée sur une communauté de 10 000 fansFacebook, 5 000 followers Twitter et 5 000 followers Google+)Source: abondance.com
  36. 36. MENU I PAGE 36 IMENU I PAGE 36 I
  37. 37. MENU I PAGE 37 IMENU I PAGE 37 ICA VA BIENSE PASSER;)

×