SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  60
L’examen Dentaire -
Indices de Mobilité
Présenté par:
• Sahraoui Aicha
• Talai Hadil
Faculté de Médecine
Département de Médecine dentaire
Service De Parodontologie
Evalué par:
Dr. Aissaoui
Groupe: F
Rappel sur
l’examen
clinique
Examen
dentaire
Indices de
mobilité
conclusion
Références
bibliographique
Rappel sur l’examen clinique
Après avoir recueillir l’ensemble des
informations subjectives et objectives à
partir de l’interrogatoire….
Le praticien est amené à conduire un
examen clinique méthodique pour enfin
aboutir à un diagnostic approprié.
L’examen dentaire
.
Définition
c’est une étape primordiale de l’examen endo-buccal qui sert à
analyser les structures dentaires pour la prévention ou le traitement
de la maladie parodontale et qui constitue la base pour un
diagnostique et un plan de traitement précis.
Evaluation des
structures
buccales pour
relever les signes
pathologiques
Informer le
praticien sur les
traitements
antérieurs subis
par le patient
ainsi que leur
fréquence et leur
nature
Détecter les
premiers signes
biologique
d’apparition de la
maladie
faire un bilan
parodontal complet et
prise en charge
globale
Objectifs:
.
Quels sont les
éléments à
analyser?
1/Indice CAO
Carié obturé
absente
Remarque:
• Il existe une possibilité de décomposer l’indice pour mesurer :
• Le taux de traitement = OD/CAOD
• Le taux de mortalité dentaire = AD/CAOD
• Le taux de carie non traitée = CD/CAOD
L’indice CAO individuel=nombre de dents cariées +nombre
de dents absentes +nombre de dents obturées.
• L’indice CAO moyen = somme des valeurs
individuelles/nombre de sujet examinés.
2/colorations dentaires
Les colorations résultent de la pigmentation des cuticules
dentaires évolutives ou acquises, habituellement incolores, par
des bactéries chromogènes, peut être aussi causé par des
aliments ou bien des substances chimiques.
Les couleurs, leurs compositions et la fermeté avec laquelle ils
adhèrent à la surface dentaire varient.
Coloration due
au tabac
Coloration due aux
bactéries
Coloration due au café
Black stains chez les enfants
3/Dispositifs de contention,ODF/Prothese:
3/Dispositifs de contention,ODF/Prothese:
Ces appareillages favorisent la rétention de plaque bactérienne
et de débris alimentaires, et provoquent souvent des gingivites
liées à la difficulté de maintien d'une hygiène optimale.
L’action de forces excessives peut entraîner des lésions
parodontales irréparables et doivent toujours être réalisés en
présence d'un parodonte sain.
3/Dispositifs de contention,ODF/Prothese:
4/points de contact
inter-dentaire
L’absence du point de contact ou la présence
d’une relation proximale inadéquate va
favoriser l’apparition du tassement
alimentaire.
En cas de déficience ou si les surfaces de
contactes sont trop importantes avec la
proximité radiculaires, la rétention de plaque
et de tartre empêchant une hygiène optimale
nécessaire à la santé parodontale.
Hyperesthésie Dentinaire:
• L’hyperesthésie ou l’hypersensibilité
touche généralement les dents dénudés
par la récession ou autres pathologies
dentaires.
• Elles peuvent être sensible aux
variations thermiques, osmotique
chimique ou au toucher.
Restauration dentaire inadéquate :
• Les joints prothétiques défectueux ,Les
obturations débordantes non polies,
constituent des zones de rétention de
plaque et favorisent son accumulation en
empêchant les phénomènes d'auto-
nettoyage par la langue, la lèvre ou les
joues.
L’usure dentaire:
• C’est une perte de substance dentaire qui est
graduelle.
• Caractérisée par la formation de surfaces
lisses et polies.
Érosion :
 C’est une dépression en
forme de coin au niveau
de la zone cervicale des
faces des dents
généralement
vestibulaire
Attrition:
 Se produisent si les
dents glissent fortement
l’une sur l’autre.
 Elles signent un
bruxisme qui est le
résultat d’une
hyperactivité musculaire
Abrasion:
 Produite par une usure
mécanique autre que
celle de la mastication
 Elle provoque des
indentations en forme
de cône à la surface
lisse et brillante
l'indice d'abrasion selon
Perrier:
Degré 1 : usure limitée à l’émail ;
Degré 2 : apparition d’îlots
dentinaires séparés ;
Degré 3 : confluence d’îlots
dentinaires ;
Degré 4 : exposition de la dentine
entourée par une couronne
d’émail ;
Degré 5 : mise à nu de la pulpe
Abfraction:
• Le phénomène d’abfraction
survient lorsque les forces sont
trop grandes, mal orientées ou
répétées.
• La dent s’use et craque dans sa
portion située près de la gencive,
créant des fosses plus ou moins
profondes
Érosion
Attrition
Érosion et Abrasion
Abfraction
Comment faire la différence entre
l’abfraction et l’abrasion ?
• est une affection qui consiste en une
concentration excessive de fluor dans
l’email des dents.
La classification de DEAN portée sur les
dents les plus touchées :
0.Normal
1.douteuse
2.trés légère
3.légére
4. modérée
5.Grave
Fluorose:
la mobilité dentaire
Définition:
• la mobilité dentaire est un
signe clinique qui constitue souvent un
motif de consultation du patient.
• Généralement le patient ne prend
souvent conscience de son affection
parodontale qu’au moment ou la
mobilité s’installe.
• A ce moment là, elle représente un
véritable choc psychologique, avec
répercussion esthétique et fonctionnel
Les étiologies :
Rupture du
ligament alvéolo-
dentaire
Traumatisme/accident
Défaut de contact entre
une dent de bas et une
dent de haut
Processus
tumoraux
Maladies
parodentales
Extraction d’une
dent ou plusieurs
Les formes clinique de mobilité
physiologique pathologique
Est la capacité que possède la dent à
répondre par un mouvement, à des
sollicitations endo /exo-buccal.
Elle varie pour chaque type de dent en
fonction:
1/surface d’insertion des fibres
desmodentales
2/position de la dent dans son alvéole.
On distingue 2types:
Mobilité spontanée existe en l’absence
de toute force
Mobilité provoqué par l’application des
forces physiologiques
Son augmentation est due à
des modifications
quantitative et qualitative des
tissus de soutien de la dent .
C’est la rupture de l’équilibre
entre apposition résorption
donc rupture de paquet de
desmodente et du paquet
vasculeux – nerveux.
pathologique
physiologique
Evaluation clinique
objective
subjective
1/ l’appréciation subjective
fait appel à des indices appropriées:
Les indices de la mobilité
dentaire
Indice
s de
MILL
ER en
1938
Indices
de
MUHL
EMAN
N en
1960
Indices
de
CHAP
UT en
1967
Indices
de
PRICH
ARD
en
1973
Indices
de
WASSE
RMANN
,GEIGE
R,TUR
GEON
1973
Indices
de
GLICK
MAN
1974
Indices
de
NEYMAN
,LINDHE,
LUNDGR
EEN
1975
Classif
fic-
ation
ADA
CLASSIFICATION DE
MÜLHEMAN:
0 : ankylose
1 : mobilité physiologique perceptible entre deux doigts
2 : mobilité transversale visible à l'œil nu inférieure à 1 mm
3 : mobilité transversale supérieure à 1 mm
4 : mobilité axiale
CLASSIFICATION A.R.P.A:
Cet indice a été adopté par l’A.R.P.A (association pour la recherche
sur les parodontopathies).
L’intéret réside dans sa simplicité et dans sa facilité d’utilisation.
• Degré 0 : mobilité perceptible entre pouce et index non visible.
• Degré 1 : mobilité physiologique perceptible et visible.
• Degré 2 : mobilité de 2 mm dans le sens VL.
• Degré 3 : mobilité qui dépasse 2 mm dans les deux sens VL et MD.
• Degré 4 : mobilité axiale la dent est vouée à l’extraction.
CLASSIFICATION ADA
(Association Dentaire
Américaine):
- Degré 0 : mobilité physiologique, dent ferme.
- Degré 1 : mobilité augmentée mais le déplacement est inférieur à
1 mm dans le sens vestibulo -lingual.
- Degré 2 : la dent peut être déplacée de plus de 1 mm dans le
sens horizontal mais ne montre pas de mobilité en direction
apicale. La fonction n'est pas altérée.
- Degré 3 : la fonction est perturbée (dent inconfortable) et la dent
se voit souvent aussi déplacée dans le sens vertical
Les mesures objectives:
cette mesure fait appel à un appareillage
suffisamment objective et fiable qui concerne les
résultats obtenues.
 La mobilité est mesurée cliniquement par une
méthode simple comme suite :
 la dent est tenue fermement entre les manches de
deux instruments métalliques et on tente de la
faire bouger dans toutes les directions.
 La mobilité est mesurée selon la facilitée de
l’étendue du mouvement de chaque dent, et
estimées par chaque praticien selon les différents
classifications.
 La mobilité anormale se manifeste généralement
dans une direction vestibulo-linguale .
1- Test de mobilisation (technique de Miller)
Mobilité dentaire mesurée par les manches des 2 instruments
Mobilité dentaire mesurée par un instrument et un doigt
2/ Le périotest:
• C’est un instrument constitué de 2 parties: un coffret et
une pièce à main qui sont reliés par un cordon souple
• Cet appareil permet :
 les diagnostiques précoces de la maladie parodontale
 détection des modifications structurales du parodonte
avant que ces dernières ne soient visibles sur l’image
radiologique
• Leur utilisation n'est pas très répandue bien qu'une
standardisation de la mesure de la mobilité
Le diagnostic différentiel:
l’augmentation de la mobilité peut avoir divers
origines il est donc important, pour le praticien de
rechercher l’existence de la ou les causes
éventuelles.
Les différents examens qui peuvent être pratiqué
avant la réalisation du plan de traitement doivent
permettre d’établir le diagnostic différentiel.
Thérapeutiques :
Traitement de la mobilité
Étiologique Symptomatique
Etiologique:
Élimination de l’inflammation parodontale
Réalisation des traitement endodontiques
Modification des prothèses déjà en place
Restauration des relations intermaxillaires et dento-dentaire fonctionnelles
Traitements Parodontaux chirurgicaux ou non
Symptomatique:
Le traitement consiste souvent en la réalisation de
contention qui permettrait une élimination de la
surcharge occlusale.
La contention est indiquée en urgence en cas
d'inconfort du patient, d'une fonction masticatrice
perturbée ou en cas de mobilité résiduelle
postopératoire
Si la mobilité présente une gêne fonctionnelle ou
un facteur de risque pour les restaurations , il est
possible de préférer l’avulsion.
Conclusion:
 L’état de la cavité buccale varie d’un individu à l’autre ,
c’est pour ça l'examen dentaire est un exercice essentiel
pour conserver votre santé buccodentaire .
 Il donne aux praticiens un guide étape par étape pour
réaliser une consultation pédagogique optimale pour
arriver à une meilleur prise en charge.
Références
bibliographiques:
 E,A PAWLAK, PH;M;HOAG: Manuel de parodontologie
:Edition MASSON
 J.D.STRAHAN & I.M.WAITE: Atlas en couleurs de
parodontologie
 https://fr.slideshare.net/mohammedsadek/conduite-a-tenir-
devant-la-mobilite-dentaire consulté le 25/01/2021
 https://www.parosphere.org/accutleil/lexique/mobilité-
dentaire/ consulté le22/01/2021
 https://fr.slideshare.net/AbdeldjalilGadra/mobilite-53195326
consulté le 22/01/2021
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Abdeldjalil Gadra
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse etLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Abdeldjalil Gadra
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
Abdeldjalil Gadra
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Oral Surgeon
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Abdeldjalil Gadra
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Abdeldjalil Gadra
 

Tendances (20)

Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
 
5 les parodontolyses
5   les parodontolyses5   les parodontolyses
5 les parodontolyses
 
Traitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accèsTraitement endodontique : cavité d’accès
Traitement endodontique : cavité d’accès
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse etLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et
 
Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]Anomalies dentaires[1]
Anomalies dentaires[1]
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
L'occlusion en prothèse totale amovible : POP-DVO-RC
 
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et finalLe traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
Le traitement des dents permanentes immatures apexogénèse et final
 
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
La couronne à incrustation vestibulaire (civ) 3
 
6 classification des maladies parodontales
6  classification des maladies parodontales6  classification des maladies parodontales
6 classification des maladies parodontales
 
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassisCrochets, attachements, et liaison selle chassis
Crochets, attachements, et liaison selle chassis
 
Les empreintes en ppma
Les empreintes en ppmaLes empreintes en ppma
Les empreintes en ppma
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
 
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partielMontage des dents en prothèse adjointe partiel
Montage des dents en prothèse adjointe partiel
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
 

Similaire à éxposé paro L'examen dentaire mobilité (1) (1).pptx

Similaire à éxposé paro L'examen dentaire mobilité (1) (1).pptx (20)

Mobilite
MobiliteMobilite
Mobilite
 
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaireConduite a tenir devant la mobilite dentaire
Conduite a tenir devant la mobilite dentaire
 
Mobilite
MobiliteMobilite
Mobilite
 
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
Diagnostic de l'edenté partiel1 2-3
 
Oce1
Oce1Oce1
Oce1
 
Controle de plaque
Controle de plaqueControle de plaque
Controle de plaque
 
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologieExposé sur le Parodonte profond en parodontologie
Exposé sur le Parodonte profond en parodontologie
 
La sante bucco dentaire
La sante bucco dentaireLa sante bucco dentaire
La sante bucco dentaire
 
Le diagnostic parodontal en orthodontie5 (1).pptx
Le diagnostic parodontal en orthodontie5 (1).pptxLe diagnostic parodontal en orthodontie5 (1).pptx
Le diagnostic parodontal en orthodontie5 (1).pptx
 
PREVENTION en odf
PREVENTION en odfPREVENTION en odf
PREVENTION en odf
 
160-LES RESORPTIONS RADICULAIRE-root resorption-oussama sandid olivier sandid...
160-LES RESORPTIONS RADICULAIRE-root resorption-oussama sandid olivier sandid...160-LES RESORPTIONS RADICULAIRE-root resorption-oussama sandid olivier sandid...
160-LES RESORPTIONS RADICULAIRE-root resorption-oussama sandid olivier sandid...
 
Dentisterie communautaire
Dentisterie communautaireDentisterie communautaire
Dentisterie communautaire
 
B 10-01-2011--prevention or(2) (fil eminimizer)
B 10-01-2011--prevention or(2) (fil eminimizer)B 10-01-2011--prevention or(2) (fil eminimizer)
B 10-01-2011--prevention or(2) (fil eminimizer)
 
1-Conduite diagnostique.ppt service d'ontologie concervatrice
1-Conduite diagnostique.ppt  service d'ontologie concervatrice1-Conduite diagnostique.ppt  service d'ontologie concervatrice
1-Conduite diagnostique.ppt service d'ontologie concervatrice
 
169-Retention and Relapse in orthodontics- Contention et recidive en orthodon...
169-Retention and Relapse in orthodontics- Contention et recidive en orthodon...169-Retention and Relapse in orthodontics- Contention et recidive en orthodon...
169-Retention and Relapse in orthodontics- Contention et recidive en orthodon...
 
3_Multisiciplinary treatment in orthodontics periodontics-parodontie_ orthodo...
3_Multisiciplinary treatment in orthodontics periodontics-parodontie_ orthodo...3_Multisiciplinary treatment in orthodontics periodontics-parodontie_ orthodo...
3_Multisiciplinary treatment in orthodontics periodontics-parodontie_ orthodo...
 
Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el...
Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el...Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el...
Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el...
 
SANTE BUCCO-DENTAITRE.pdf
SANTE BUCCO-DENTAITRE.pdfSANTE BUCCO-DENTAITRE.pdf
SANTE BUCCO-DENTAITRE.pdf
 
356341895 endo-revision
356341895 endo-revision356341895 endo-revision
356341895 endo-revision
 
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement  Parodontite _ causes, symptômes et traitement
Parodontite _ causes, symptômes et traitement
 

éxposé paro L'examen dentaire mobilité (1) (1).pptx

  • 1. L’examen Dentaire - Indices de Mobilité Présenté par: • Sahraoui Aicha • Talai Hadil Faculté de Médecine Département de Médecine dentaire Service De Parodontologie Evalué par: Dr. Aissaoui Groupe: F
  • 4. Après avoir recueillir l’ensemble des informations subjectives et objectives à partir de l’interrogatoire…. Le praticien est amené à conduire un examen clinique méthodique pour enfin aboutir à un diagnostic approprié.
  • 6. . Définition c’est une étape primordiale de l’examen endo-buccal qui sert à analyser les structures dentaires pour la prévention ou le traitement de la maladie parodontale et qui constitue la base pour un diagnostique et un plan de traitement précis.
  • 7. Evaluation des structures buccales pour relever les signes pathologiques Informer le praticien sur les traitements antérieurs subis par le patient ainsi que leur fréquence et leur nature Détecter les premiers signes biologique d’apparition de la maladie faire un bilan parodontal complet et prise en charge globale Objectifs: .
  • 10. Remarque: • Il existe une possibilité de décomposer l’indice pour mesurer : • Le taux de traitement = OD/CAOD • Le taux de mortalité dentaire = AD/CAOD • Le taux de carie non traitée = CD/CAOD L’indice CAO individuel=nombre de dents cariées +nombre de dents absentes +nombre de dents obturées. • L’indice CAO moyen = somme des valeurs individuelles/nombre de sujet examinés.
  • 11. 2/colorations dentaires Les colorations résultent de la pigmentation des cuticules dentaires évolutives ou acquises, habituellement incolores, par des bactéries chromogènes, peut être aussi causé par des aliments ou bien des substances chimiques. Les couleurs, leurs compositions et la fermeté avec laquelle ils adhèrent à la surface dentaire varient.
  • 12. Coloration due au tabac Coloration due aux bactéries Coloration due au café
  • 13. Black stains chez les enfants
  • 15. 3/Dispositifs de contention,ODF/Prothese: Ces appareillages favorisent la rétention de plaque bactérienne et de débris alimentaires, et provoquent souvent des gingivites liées à la difficulté de maintien d'une hygiène optimale. L’action de forces excessives peut entraîner des lésions parodontales irréparables et doivent toujours être réalisés en présence d'un parodonte sain.
  • 17. 4/points de contact inter-dentaire L’absence du point de contact ou la présence d’une relation proximale inadéquate va favoriser l’apparition du tassement alimentaire. En cas de déficience ou si les surfaces de contactes sont trop importantes avec la proximité radiculaires, la rétention de plaque et de tartre empêchant une hygiène optimale nécessaire à la santé parodontale.
  • 18. Hyperesthésie Dentinaire: • L’hyperesthésie ou l’hypersensibilité touche généralement les dents dénudés par la récession ou autres pathologies dentaires. • Elles peuvent être sensible aux variations thermiques, osmotique chimique ou au toucher.
  • 19.
  • 20. Restauration dentaire inadéquate : • Les joints prothétiques défectueux ,Les obturations débordantes non polies, constituent des zones de rétention de plaque et favorisent son accumulation en empêchant les phénomènes d'auto- nettoyage par la langue, la lèvre ou les joues.
  • 21.
  • 22. L’usure dentaire: • C’est une perte de substance dentaire qui est graduelle. • Caractérisée par la formation de surfaces lisses et polies.
  • 23. Érosion :  C’est une dépression en forme de coin au niveau de la zone cervicale des faces des dents généralement vestibulaire Attrition:  Se produisent si les dents glissent fortement l’une sur l’autre.  Elles signent un bruxisme qui est le résultat d’une hyperactivité musculaire Abrasion:  Produite par une usure mécanique autre que celle de la mastication  Elle provoque des indentations en forme de cône à la surface lisse et brillante
  • 24. l'indice d'abrasion selon Perrier: Degré 1 : usure limitée à l’émail ; Degré 2 : apparition d’îlots dentinaires séparés ; Degré 3 : confluence d’îlots dentinaires ; Degré 4 : exposition de la dentine entourée par une couronne d’émail ; Degré 5 : mise à nu de la pulpe
  • 25.
  • 26. Abfraction: • Le phénomène d’abfraction survient lorsque les forces sont trop grandes, mal orientées ou répétées. • La dent s’use et craque dans sa portion située près de la gencive, créant des fosses plus ou moins profondes
  • 29. Comment faire la différence entre l’abfraction et l’abrasion ?
  • 30.
  • 31. • est une affection qui consiste en une concentration excessive de fluor dans l’email des dents. La classification de DEAN portée sur les dents les plus touchées : 0.Normal 1.douteuse 2.trés légère 3.légére 4. modérée 5.Grave Fluorose:
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 36. Définition: • la mobilité dentaire est un signe clinique qui constitue souvent un motif de consultation du patient. • Généralement le patient ne prend souvent conscience de son affection parodontale qu’au moment ou la mobilité s’installe. • A ce moment là, elle représente un véritable choc psychologique, avec répercussion esthétique et fonctionnel
  • 37.
  • 38. Les étiologies : Rupture du ligament alvéolo- dentaire Traumatisme/accident Défaut de contact entre une dent de bas et une dent de haut Processus tumoraux Maladies parodentales Extraction d’une dent ou plusieurs
  • 39. Les formes clinique de mobilité physiologique pathologique
  • 40. Est la capacité que possède la dent à répondre par un mouvement, à des sollicitations endo /exo-buccal. Elle varie pour chaque type de dent en fonction: 1/surface d’insertion des fibres desmodentales 2/position de la dent dans son alvéole. On distingue 2types: Mobilité spontanée existe en l’absence de toute force Mobilité provoqué par l’application des forces physiologiques Son augmentation est due à des modifications quantitative et qualitative des tissus de soutien de la dent . C’est la rupture de l’équilibre entre apposition résorption donc rupture de paquet de desmodente et du paquet vasculeux – nerveux. pathologique physiologique
  • 42. 1/ l’appréciation subjective fait appel à des indices appropriées:
  • 43. Les indices de la mobilité dentaire Indice s de MILL ER en 1938 Indices de MUHL EMAN N en 1960 Indices de CHAP UT en 1967 Indices de PRICH ARD en 1973 Indices de WASSE RMANN ,GEIGE R,TUR GEON 1973 Indices de GLICK MAN 1974 Indices de NEYMAN ,LINDHE, LUNDGR EEN 1975 Classif fic- ation ADA
  • 44. CLASSIFICATION DE MÜLHEMAN: 0 : ankylose 1 : mobilité physiologique perceptible entre deux doigts 2 : mobilité transversale visible à l'œil nu inférieure à 1 mm 3 : mobilité transversale supérieure à 1 mm 4 : mobilité axiale
  • 45. CLASSIFICATION A.R.P.A: Cet indice a été adopté par l’A.R.P.A (association pour la recherche sur les parodontopathies). L’intéret réside dans sa simplicité et dans sa facilité d’utilisation. • Degré 0 : mobilité perceptible entre pouce et index non visible. • Degré 1 : mobilité physiologique perceptible et visible. • Degré 2 : mobilité de 2 mm dans le sens VL. • Degré 3 : mobilité qui dépasse 2 mm dans les deux sens VL et MD. • Degré 4 : mobilité axiale la dent est vouée à l’extraction.
  • 46. CLASSIFICATION ADA (Association Dentaire Américaine): - Degré 0 : mobilité physiologique, dent ferme. - Degré 1 : mobilité augmentée mais le déplacement est inférieur à 1 mm dans le sens vestibulo -lingual. - Degré 2 : la dent peut être déplacée de plus de 1 mm dans le sens horizontal mais ne montre pas de mobilité en direction apicale. La fonction n'est pas altérée. - Degré 3 : la fonction est perturbée (dent inconfortable) et la dent se voit souvent aussi déplacée dans le sens vertical
  • 47. Les mesures objectives: cette mesure fait appel à un appareillage suffisamment objective et fiable qui concerne les résultats obtenues.
  • 48.  La mobilité est mesurée cliniquement par une méthode simple comme suite :  la dent est tenue fermement entre les manches de deux instruments métalliques et on tente de la faire bouger dans toutes les directions.  La mobilité est mesurée selon la facilitée de l’étendue du mouvement de chaque dent, et estimées par chaque praticien selon les différents classifications.  La mobilité anormale se manifeste généralement dans une direction vestibulo-linguale . 1- Test de mobilisation (technique de Miller)
  • 49. Mobilité dentaire mesurée par les manches des 2 instruments
  • 50. Mobilité dentaire mesurée par un instrument et un doigt
  • 51.
  • 52. 2/ Le périotest: • C’est un instrument constitué de 2 parties: un coffret et une pièce à main qui sont reliés par un cordon souple • Cet appareil permet :  les diagnostiques précoces de la maladie parodontale  détection des modifications structurales du parodonte avant que ces dernières ne soient visibles sur l’image radiologique • Leur utilisation n'est pas très répandue bien qu'une standardisation de la mesure de la mobilité
  • 53.
  • 54. Le diagnostic différentiel: l’augmentation de la mobilité peut avoir divers origines il est donc important, pour le praticien de rechercher l’existence de la ou les causes éventuelles. Les différents examens qui peuvent être pratiqué avant la réalisation du plan de traitement doivent permettre d’établir le diagnostic différentiel.
  • 55. Thérapeutiques : Traitement de la mobilité Étiologique Symptomatique
  • 56. Etiologique: Élimination de l’inflammation parodontale Réalisation des traitement endodontiques Modification des prothèses déjà en place Restauration des relations intermaxillaires et dento-dentaire fonctionnelles Traitements Parodontaux chirurgicaux ou non
  • 57. Symptomatique: Le traitement consiste souvent en la réalisation de contention qui permettrait une élimination de la surcharge occlusale. La contention est indiquée en urgence en cas d'inconfort du patient, d'une fonction masticatrice perturbée ou en cas de mobilité résiduelle postopératoire Si la mobilité présente une gêne fonctionnelle ou un facteur de risque pour les restaurations , il est possible de préférer l’avulsion.
  • 58. Conclusion:  L’état de la cavité buccale varie d’un individu à l’autre , c’est pour ça l'examen dentaire est un exercice essentiel pour conserver votre santé buccodentaire .  Il donne aux praticiens un guide étape par étape pour réaliser une consultation pédagogique optimale pour arriver à une meilleur prise en charge.
  • 59. Références bibliographiques:  E,A PAWLAK, PH;M;HOAG: Manuel de parodontologie :Edition MASSON  J.D.STRAHAN & I.M.WAITE: Atlas en couleurs de parodontologie  https://fr.slideshare.net/mohammedsadek/conduite-a-tenir- devant-la-mobilite-dentaire consulté le 25/01/2021  https://www.parosphere.org/accutleil/lexique/mobilité- dentaire/ consulté le22/01/2021  https://fr.slideshare.net/AbdeldjalilGadra/mobilite-53195326 consulté le 22/01/2021

Notes de l'éditeur

  1. C’est un indice qui permet de mesurer de manière qualitative et quantitative l’état de santé bucco dentaire d’un individu ou d’un échantillon de population. • Il a été introduit en 1937 par Klein et Palmer
  2. C’est un indice qui permet de mesurer de manière qualitative et quantitative l’état de santé bucco dentaire d’un individu ou d’un échantillon de population. • Il a été introduit en 1937 par Klein et Palmer
  3. Elle est localisée à l’aide d’une sonde ou par application d’un jet d’air froid et généralement c’est le patient qui dirige le praticien sur les zones sensibles
  4. Notant que le bruxisme peut induire des lésions au niveau : des dents( felures) parodonte atm et les muscles0 Érosion: c’est une usure chimique causé par les acides Abrasion : se fait par une exposition continue à un agent abrasif , le brossage dentaire mal adapté etl es crochets ainsi que des habitudes telles tenir des epingles ou des clous entre les dents
  5. La dent peut se déplacer dans son alvéole et dans tt les directions de l’espace grâce au propriétés biophysiques et Hydrpdynamiques des tissus parodontaux ; ce déplacement est appelé la mobilité dentaire
  6. Cette mobilité dentaire physiologique varie en fonction: des individus d'une heure à l'autre chez un même individu. Elle est plus importante au réveil, probablement du fait de la légère extension en absence de fonction pendant la nuit, Diminue devant le jour probablement du fait de l’intrusion provoquées la mastication et la déglutition.