ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS
DU PARC DES CHAUMES
Nous avons réalisé une enquête dans le l...
ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS
DU PARC DES CHAUMES
La plupart des lycéens utilisent les rés...
ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS
DU PARC DES CHAUMES
Les deux appareils les plus utilisés pou...
Les réseaux sociaux et la loi
Comment sont protégées nos données
personnelles ?
Depuis l’apparition du web, internet a évo...
Et sur YouTube ?
Pour prendre le cas de YouTube qui est un
site extrêmement sécurisé, il mène une
politique de droits d’au...
Problèmes juridiques liés aux réseaux
sociaux
Le droit à l’image
Le droit à l'image permet à une personne de
s'opposer à l...
personne en raison de son origine
négationnisme et contestation des
crimes contre l’humanité, c’est-à-dire
tout propos nia...
Avec l’utilisation permanente des nouvelles
technologies de communication (téléphones,
réseaux sociaux numériques), le har...
PLUS–VALUEDESRÉSEAUX
+POURUNUSAGEPROFESSIONNEL
L’utilité des réseaux sociaux pour les individus
- milieu social et profess...
UNE STAR MONTANTE
Google +
Pourquoi google + séduit-il autant?
Son histoire, son succès et ses nouveautés
Google + a été c...
My Major Company, créait en décembre 2007, est une société permettant de financer divers projets
comme des jeunes chanteur...
LAJUSTICEENFRANCEVu en
ECJSUnsystèmedébaten
LA DETENTION EN FRANCE : UN SYSTEME CONTROVERSE
Voici un passage du blog de Pa...
L’arbitrage vidéo, bonne idée ou pas ?
L’arbitrage vidéo ? De nos jours, une nécessité.
Aujourd’hui, partout dans le monde...
LYCÉENS ET APPRENTIS
AU CINEMA
2°
1
« Some like it hot » est une comédie remplie de moments
drôles, de scène de vie, mais ...
Dans un film pour le moins osé pour l’époque, l’on retrouve Jerry et Joe, deux
musiciens qui seront amenés à se travestir ...
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas. Le numéro 2 !
Le journal du lycée : ça ne chaumes pas. Le numéro 2 !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le journal du lycée : ça ne chaumes pas. Le numéro 2 !

749 vues

Publié le

Les lycéens du lycée des Chaumes (Avallon - 89) deviennent rédacteurs de presse chez ça ne chaumes pas !

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
749
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
113
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le journal du lycée : ça ne chaumes pas. Le numéro 2 !

  1. 1. ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS DU PARC DES CHAUMES Nous avons réalisé une enquête dans le lycée des Chaumes dans laquelle nous avons interrogé 45 lycéens de différentes classes à l’aide d’un questionnaire concernant leurs utilisations des réseaux sociaux. On constate que la majorité des lycéens utilisent les réseaux sociaux (87%). Les deux réseaux sociaux les plus utilisés sont Facebook (31%) et Snapchat (28%). Twitter et Instagram sont à égalité avec 12%. 3
  2. 2. ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS DU PARC DES CHAUMES La plupart des lycéens utilisent les réseaux sociaux pour garder contact (27%). Partager des photos/ vidéos, suivre des personnalités et regarder des vidéos sont presque à égalité (18%, 19% et 17%). En général, ils les utilisent après les cours. Les utilisateurs des réseaux sociaux y consacrent entre 5 heures et 10 heures par semaine. 4
  3. 3. ENQUETE SUR L'UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES LYCEENS DU PARC DES CHAUMES Les deux appareils les plus utilisés pour aller sur les réseaux sociaux sont l’ordinateur et le téléphone. Malgré l’usage important des réseaux sociaux par les lycéens, on constate que 58% d’entre eux pensent qu’ils sont dangereux. Lorsqu’on leur a demandé pourquoi, la majorité nous a répondu : - La vie privée peut devenir publique. - Il y a des piratages. - Des fakes, mauvaises personnes. - Ils sont nuisibles à la vie sociale Cette enquête nous a prouvé que les réseaux sociaux sont devenus importants dans la vie des adolescents, ils sont de plus en plus présents. AUTEURS : Marianne et Anida 5
  4. 4. Les réseaux sociaux et la loi Comment sont protégées nos données personnelles ? Depuis l’apparition du web, internet a évolué très rapidement. Les sites les plus visités sont les réseaux sociaux. Ces nouveaux moyens de communication apportent leurs bons cotés mais aussi de mauvais côtés. Pour prendre le cas de Facebook qui est le 1er réseau social de rencontre au niveau mondial, les conditions d’utilisation sont très claires : « Nous faisons tout notre possible pour faire de Facebook un service sûr, mais ne pouvons pas garantir la sécurité absolue» déclare ainsi le réseau social. Pour lutter contre le partage public et l’espionnage de ses données , l’utilisateur peut se protéger par différents moyens : par des antivirus qui dans certains cas sont insuffisants, par des moyens juridiques ainsi que par le blocage des cookies, spywares… mais il n’existe pas de loi spécifique et internationale de protection de vie privée à l’échelle mondiale pour pouvoir protéger l’utilisateur sur les différents traitements que peuvent subir ses données personnelles. Facebook spécifie bien que toute les données enregistrées peuvent être utilisées comme support pour les publicités : « Vous nous autorisez à utiliser vos nom, photo de profil, contenu et informations dans le cadre d’un contenu commercial, sponsorisé ou associé (par exemple une marque que vous aimez) que nous diffusons ou améliorons. Cela implique, par exemple, que vous autorisez une entreprise ou une autre entité à nous rémunérer pour afficher votre nom et/ou la photo de votre profil avec votre contenu ou vos informations sans vous verser de dédommagement. Si vous avez sélectionné un public spécifique pour votre contenu ou vos informations, nous respecterons votre choix lors de leur utilisation » dixit les conditions d’utilisation de Facebook. Malgré tout, nous pouvons contrôler la façon dont nos informations personnelles sont publiées : « Le contenu et les informations que vous publiez sur Facebook vous appartiennent, et vous pouvez contrôler la façon dont nous partageons votre contenu, grâce aux paramètres de confidentialité et des applications » , nous pouvons aussi décider, lorsque l’on publie un statut qui pourra voir celui-ci. Mais Facebook ne se porte pas responsable de toute les données publiées : « nous essayons de fournir Facebook dans un environnement sans défaut et sûr, mais vous l’utilisez à votre propre risque. Nous fournissons Facebook « en l’état » sans garanties expresses ou implicites, y compris les garanties implicites de qualité marchande, d’adéquation à un usage particulier ou de non-violation. Nous ne garantissons pas que Facebook soit toujours sûr et sécurisé ou exempt d’erreurs ou que Facebook fonctionne toujours sans interruption ». 6
  5. 5. Et sur YouTube ? Pour prendre le cas de YouTube qui est un site extrêmement sécurisé, il mène une politique de droits d’auteurs : « YouTube met en œuvre une politique claire de protection des droits d'auteur pour tout contenu pour lequel un tiers nous aurait fait part d’une violation de ses droits d’auteur. » Mais cela n’empêche pas que l’utilisateur est responsable de ce qu’il soumet sur ce site : « Vous reconnaissez que vous êtes seul responsable (et que YouTube n'a aucune responsabilité envers vous ou tout tiers) de tout manquement à vos obligations en vertu des Conditions et des conséquences de ce manquement (y compris les pertes et les dommages subis par YouTube). » , « En tant que détenteur d'un compte YouTube, vous pouvez soumettre du Contenu. Vous reconnaissez que YouTube ne garantit pas la confidentialité du Contenu, que celui-ci soit ou non diffusé. » Les restrictions générales d'utilisation : « YouTube vous autorise par les présentes à accéder et à utiliser le Service, sous réserve du respect des conditions suivantes. Vous reconnaissez que le non-respect de l'une d'elles constitue, de votre part, un manquement aux présentes Conditions : Vous vous engagez à ne pas collecter, ni recueillir des données à caractère personnel sur tout utilisateur du Site Internet ou de tout Service (et vous reconnaissez que ceci inclut le nom des comptes YouTube). Vous vous abstiendrez de copier, reproduire, distribuer, transmettre, diffuser, afficher, vendre, concéder des licences ou autrement exploiter tout Contenu pour tout autre usage sans l’accord préalable écrit de YouTube ou des concédants de licences respectifs du Contenu. » Les images violentes ou la violence gratuite sont interdites. Si votre vidéo met en scène des personnes blessées, attaquées ou humiliées, ne la publiez pas. La politique de protection des droits d'auteurs : YouTube met en œuvre une politique claire de protection des droits d'auteur pour tout Contenu pour lequel un tiers nous aurait fait part d’une violation de ses droits d’auteur. Dans le cadre de la politique de protection des droits d'auteur de YouTube, YouTube mettra fin à l'accès au Service d’un utilisateur, si celui- ci est un contrefacteur récidiviste (Un contrefacteur récidiviste est un utilisateur ayant été avisé à plus de deux reprises d'une activité présumée de contrefaçon, suite à une notification émanant d’un tiers). Mettez en ligne uniquement vos vidéos ou celles que vous êtes autorisé à utiliser. En d'autres termes, ne mettez pas en ligne une vidéo si vous n'en êtes pas l'auteur et n'incluez pas dans votre vidéo du contenu pour lequel vous ne disposez pas des droits si vous n'avez pas obtenu les autorisations requises. Ces éléments peuvent être des pistes audio, des extraits de programmes protégés par des droits d'auteur ou des vidéos créées par un tiers. 7
  6. 6. Problèmes juridiques liés aux réseaux sociaux Le droit à l’image Le droit à l'image permet à une personne de s'opposer à l'utilisation, commerciale ou non, de son image, au nom du respect de la vie privée, qui est toutefois contrebalancé par le droit à la liberté d’expression. Les lois relatives au droit à l'image sont différentes selon les pays. En effet, il existe des pays, comme l'Angleterre, où la notion de droit à l'image n'existe pas. Sanction : Est puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, au moyen d'un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui. Le droit à l’oubli Il s'agit d'écarter tout risque qu'une personne soit durablement atteinte par l'utilisation, à son insu, de données la concernant, qu'elles figurent sur la toile à son initiative ou à celle d'un tiers L’internaute devrait, comme dans « la vraie vie » avoir la possibilité de garder le contrôle sur sa vie privée, de modifier ou supprimer des informations le concernant, accessibles sur internet. Actuellement, la législation française ne prévoit rien en la matière. Elle accorde uniquement un "droit à l'effacement" dans le cadre de la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Le droit a l'effacement a été adopté en 1995. L'article 40 de cette loi modifiée en août 2011 stipule ainsi que "toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d'un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l'utilisation, la communication ou la conservation est interdite." Ce droit s’apparente beaucoup au droit de l’image car il s’agit, ici, du respect de la vie privée. Comme cela s’apparente au droit à l’image, les sanctions du non-respect de ce droit sont semblables. Cependant, le prix à payer dépend de la gravité des faits exercés. La liberté d’expression La liberté d’expression est le droit pour toute personne de penser comme elle le souhaite et de pouvoir exprimer ses opinions par tous les moyens qu’elle juge opportun dans les domaines de la politique, de la philosophie, de la religion, … La loi offre également une base pour réprimer ce type de propos. C’est la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 qui définit les différents délits : délit de diffamation raciale, c’est-à- dire une atteinte à l’honneur d’une personne en raison de son origine délit d’injure raciste, c’est-à-dire tout propos insultant fondé sur l’origine d’une personne délit d’incitation à la haine raciale, c’est-à-dire provoquer, par ses propos ou son attitude, à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une 8
  7. 7. personne en raison de son origine négationnisme et contestation des crimes contre l’humanité, c’est-à-dire tout propos niant l’existence de l’extermination des Juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale ou de tout crime contre l’humanité. Droit d’auteur La loi reconnaît en tant qu'auteur toute personne physique qui crée une œuvre de l'esprit quelle que soit son genre (littéraire, musical ou artistique), sa forme d'expression (orale ou écrite), son mérite ou sa finalité (but artistique ou utilitaire). Il est essentiel lors de toute utilisation d'une œuvre ou d'une partie d'une œuvre d'avoir le consentement de son auteur, au risque sinon d'être condamné à payer des dommages et intérêts pour contrefaçon. Pour conclure il n’y a pas de lois vraiment spécifiques sur les réseaux sociaux mais différents droits peuvent nous protéger sur internet car certaines sanctions en découlent. Cependant ceci n’empêche pas certains délits. Auteurs de l’article : Benjamin / Sophie 9
  8. 8. Avec l’utilisation permanente des nouvelles technologies de communication (téléphones, réseaux sociaux numériques), le harcèlement entre élèves ( entre autres ) se poursuit en dehors de l’enceinte des établissements scolaires. On parle alors de cyber- harcèlement. Il est défini comme un acte agressif et intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus. De façon répétée, l'agresseur communique électroniquement avec la victime, qui ne peut facilement se défendre seule. La diffusion massive et instantanée des messages peut toucher un très large public,il est très difficile d’en reprendre le contrôle. Avec le cyber-harcèlement, le harcèlement subi à l’école peut se prolonger au domicile. Plus aucun espace de sa vie n’est protégé. Le harceleur peut rester anonyme en agissant via un pseudo, et ne jamais se dévoiler. Cela peut augmenter l’angoisse de la victime. 40% des élèves déclarent avoir été victimes d'une agression en ligne. Les filles sont trois fois plus nombreuses à être harcelées sur Internet alors que les garçons se disent plus souvent agressés par téléphone portable. Contrairement au harcèlement traditionnel,le cyber-harcèlement augmente avec l'âge. Mais les plus concernés restent les 13-16 ans. Pour faire face à ce phénomène, il est important d’impliquer tous ses acteurs : la victime, mais aussi les auteurs, les spectateurs, les parents et les écoles DESDÉRIVESÀÉVITER! - MIEUXVAUTPRÉVENIRQUEGUÉRIR… CYBER-HARCÈLEMENT UN DANGER MODERNISÉAvec la popularisation de l’ordinateur et d’Internet, est née une nouvelle façon de harceler son prochain : par la voie électronique. Le harcèlement est un comportement qui existe depuis toujours et qui ne semble pas près de s’arrêter. Nouveau mode de harcèlement né des nouvelles technologies, le cyber- harcèlement fait de plus en plus parler de lui. Il se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, courriers électroniques, réseaux sociaux, etc. Ce phénomène, qui n’est autre qu’une forme d'agression, se concrétise par la réception répétée de messages. Source : stopharcelement.fr Tout d’abord pour qu’ils soient au courant de son existence, pour qu’ils puissent agir ensuite. Il peut prendre plusieurs formes telles que : les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne ; la propagation de rumeurs ; le piratage de comptes et l’usurpation d’identité ; la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe ; la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posturele sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme des images produites par les jeunes (17 ans et moins) représentant d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile. Il existe un consensus général selon lequel ces conséquences seraient plus importantes que celles du harcèlement traditionnel. Elles le seraient en raison des caractéristiques particulières de ce type de violence (anonymat, pouvoir de dissémination, public élargi...). La cyberviolence et le cyber-harcèlement ont des conséquences graves sur le bien-être et la santé mentale des victimes. Il existe des différences selon le type de cyber-harcèlement : les jeunes sont plus affectés par des abus au moyen du téléphone portable ou par la diffusion indésirée de photographies/vidéo-clips de la victime, plutôt que par des courriels désagréables ou des agressions dans des réseaux sociaux. Contrairement à un harcèlement ordinaire, face à l’écran, les victimes sont très souvent seules et ne peuvent pas être aidées. CYBER-ADDICTIONLa cyberaddiction est un comportement de dépendance à l’informatique, et plus particulièrement à l'internet. L Il existe différents types de cyberaddiction. La plus répandue est celle des jeux en ligne. Celle qui regroupe aussi beaucoup de monde est celle des réseaux sociaux. Mais il y a également l’addiction à des jeux d’argent, qui peuvent avoir de très graves répercutions. Les sites à caractère pornographique peuvent aussi être une addiction. Les concernés sont principalement les adolescents, après le retour des cours. Mais il y a aussi les personnes plus âgées qui, lorsqu’ils sont à leur lieu de travail, en profite pour jouer devant leur ordinateur. Les maux causés par la cyberaddiction sont multiples. Ces maux causent des effets au niveau physique. Et on réfère les symptômes suivants : sensation de fatigue, maux de tête, mal de dos, mal aux yeux et également des courbatures musculaires. La cyberaddiction nuit à la sociabilité. Cela peut causer des effets telles que la perte totale spatiale et du temps, « tu ne vois plus que tu passe des heures sur l’ordinateur ». Il y a aussi la pensée obsessionnelle d’internet, les réseaux sociaux occupent toutes les pensées. Il y a aussi les problèmes de type scolaire, car tu néglige ton travail à la maison pour passer plus de temps sur internet. Tu ne t'accordes plus le temps de prendre soin de toi et tu néglige ton hygiène personnelle. « Respecter l’autre, c’est le considérer en tant qu’être humain et reconnaître la souffrance qu’on lui inflige ». A QUI S'ADRESSER EN CAS DE CYBER- HARCELEMENT ? PAR EMAIL clickhelp@childfocus.be PAR TÉLÉPHONE du lundi au vendredi de 9h à 17h au 02 475 44 00 PAR SMS au 0470 44 44 00 nous demandant de te recontacter et nous le ferons par mail ou par téléphone très rapidement. Auteursdesarticles:Coline/Marilou–Anthony/Nil.Caricature:Céline Source : archives-lepost.huffingtonpost.fr 10
  9. 9. PLUS–VALUEDESRÉSEAUX +POURUNUSAGEPROFESSIONNEL L’utilité des réseaux sociaux pour les individus - milieu social et professionnel - Dans le milieu professionnel, des réseaux sociaux ont été créés spécialement pour les entreprises, c’est le cas de viadeo ou de jobboards par exemple ; ils offrent aux entreprises une grande publicité et sont utilisés pour faire connaître l’entreprise. Ils permettent également d’avoir un contact direct avec leurs clients, de les fidéliser, d’informer les clients des nouveaux produits ou des offres spéciales ainsi que de recevoir les commentaires des clients et de diffuser plus largement et à moindre coût leurs offres d'emplois. www.orange-business.com Dans le milieu social, les réseaux sociaux sont un bon moyen, facile et gratuit, de communiquer avec les autres. Ils permettent de rester en contact avec vos amis, anciens et nouveaux. Ils sont également utiles pour s’exprimer librement. Et ils seraient un moyen extrêmement puissant pour lutter contre l’isolement, l’enfermement sur soi-même, permettant de « retrouver un sentiment d’appartenance à un collectif ». Cependant, les réseaux sociaux ne se substituent pas aux relations réelles, ils sont simplement utiles pour les renforcer et les enrichir. Ce sont des outils de communication, d’information, de rapprochement, de partage, et de remède à la solitude. SE CREER UNE PAGE FACEBOOK PEUT-ELLE AIDER UNE ENTREPRISE A AVOIR UNE NOUVELLE CLIENTELE ? Avec plus de 500 millions d’inscrits, Facebook est devenu un eldorado pour les grandes entreprises qui l’utilisent largement pour promouvoir leurs nouveaux produits grâce à leurs pages Facebook. Mais pas besoin d’être une très grande entreprise pour posséder une page, car l’inscription est gratuite donc même les PME peuvent posséder leurs pages Facebook. La page Facebook rend les entreprises accessibles car un client qui a Facebook peut les cherche et les trouver plus facilement. Elle permet aussi de discuter en direct à ses clients, qui peuvent aimer la page, lire les publications, voire les partager à leurs amis. La page peut aussi être très pertinente pour l’image de l’entreprise car elle permet de rester en contact avec ses clients soit par des publications ou par des messages qui pourront aider les entreprises à améliorer leur page ou leurs services grâce à aux suggestions. Elle permet aussi de développer son capital social c’est-à-dire un ensemble de ressources apportés à une organisation. Après analyse des pages Facebook des quatre entreprises j’ai pu remarquer que c’est la page de Dame Jeanne qui est la plus active avec une publication tous les jours de leur menu. Ensuite L’Horloge publie en moyenne toutes les semaines pour annoncer les événements et leurs soirées à thème. Ensuite il y a les Macarons de Charlou et Au Régal Bourguignon qui publient de temps à autre; leurs pages servent plus à montrer l’existence de leurs entreprises. J’ai pu constater aussi que leurs pages Facebook servent à communiquer mais dans un seul sens c’est-à-dire qu’ils publient juste mais sans réelle discussion avec leurs clients. Malheureusement, aucune de ces entreprises n’a accepté de me rencontrer pour évoquer l’utilité pour elles de cette page Facebook. Au niveau des utilisateurs de Facebook, les 4 pages ont une audience différente. Entreprises Création de page Facebook Mentions j'aime (au 23 /01) Mentions j’aime (au 13 /03) Localité Au Régal Bourguignon 22/04/12 192 199 1 Rue Odebert 89200 Avallon Dame Jeanne 11/10/10 284 289 59 Rue A. Briand 89200 Avallon Macarons de Charlou 06/08/11 444 487 40 Rue de Lyon 89200 Avallon L’Horloge 13/06/13 337 383 63 Grande rue Aristide Briand 89200 Avallon ENTREPRISES AVALLONAISES Auteurs des articles : Lucie/ Jodie / Maxime www.communication-web.net 11
  10. 10. UNE STAR MONTANTE Google + Pourquoi google + séduit-il autant? Son histoire, son succès et ses nouveautés Google + a été créé par Google le 28 juin 2011. Google plus a été conçu comme une option supplémentaire sur des services Google déjà existants et fonctionnant avec un compte Google . Son succès est du au moteur de recherche le plus utilisé et le plus connu au monde qui est Google mais aussi au niveau mode de fonctionnement qui propose de nombreuses nouveautés comme la possibilité de ce montrer au monde entier et de dire nos centres d’intérêt tout en choisissant les personnes autorisés à les consulter . On peut discuter de nos centres d'intérêts avec des personnes qui les partagent , sauvegarder nos photos en les mettant en ligne pour qu'on puisse accéder a nos photos avec différents appareils. De plus on peut donner vie à nos conversations grâce aux photos , des émoticônes et des appareils de groupe gratuit. Enfin on peut aussi télécharger l'application Google + pour rester connecté et de suivre les conversations lors de nos déplacement. Google + a un grand succès car depuis septembre 2012 il y a eu entre 50 millions et 100 millions de téléchargement dans le monde. Auteur de l’article : Alexandre 12
  11. 11. My Major Company, créait en décembre 2007, est une société permettant de financer divers projets comme des jeunes chanteur ou encore une futur ouverture d’un restaurant… Depuis 2012, cette société est constituée d’un label de musique et d’une plate forme de financement participatif (méthode de financement qui fait appel au plus grand nombre). Le siège social de cette entreprise se trouve à Paris et est dirigée par Michael Goldman, Sevan Barsikian, Anthony Marciano. LUMIERE SUR My Major Company, est un site très simple à utiliser quelque soit notre statut (financier, auditeur, artiste…). Ce site propose des onglets clairs comme une présentation de l’artiste, du projet, des vidéos pour consulter le talent de chaque personne… DES ARTISTES RÉVÉLÉS Grégoire Boissenot, auteur compositeur et interprète français, est l'une des révélations de My Major Company. Le 20 décembre 2007, Grégoire s'inscrit sur MMC et obtient les 70 000€ le 15 février 2008. Son premier album Toi+Moi peut alors être produit, il devient le premier artiste produit par le public en France. Son album franchit largement le cap du million d'exemplaires vendu (1 200 000), de plus Grégoire est nommé disque de diamant puis remporte la première place des ventes d'album en France pour l'année 2009. Judith a bien fait du chemin avant de s'inscrire sur MMC. C'est à l'âge de 16 ans qu'elle fait ses premiers pas à la télévision en participant à la 6ème Edition de la Star Academy, c'était en 2006. Elle enregistre le 2ème single Porque te vas avec la Star Ac'. Suite à ça, elle signe dans un label Bamago et y enregistre son premier single en juin 2010 Fais Passer Le Mot, suivis de Te Passe Pas De Moi en novembre 2010, ce qui donne suite à l'album Si L'on S'en Souvient distribué par Warner Music. Il atteint la 62ème place des ventes après la première semaine d'exploitation et s'est vendu 10 000 exemplaires. Judith s'est ensuite plus concentré sur des œuvres caritatives comme Paris-Africa, Les Vois De L'enfant et participe a l'album de Génération Goldman (qui lui même a été financé par MMC). Auteur de l’article : Pauline 13
  12. 12. LAJUSTICEENFRANCEVu en ECJSUnsystèmedébaten LA DETENTION EN FRANCE : UN SYSTEME CONTROVERSE Voici un passage du blog de Paul Denis intitulé « La vie en prison vue de dedans ». Dans ce blog à connotations autobiographique, il va nous raconter son passage de près de trois ans en prison. << Le temps passe, mais je sais que cela va durer un certain temps, je prends mon mal en patience et m’occupe… Je vais essayer de m’astreindre à une correspondance régulière avec toi et te raconter un peu comment nous vivons, ici. Je suis, pour le moment, dans une cellule pour 4, mais nous ne sommes que trois et mes colocataires sont corrects et sympas. Pour te distraire et parce que je ne sais pas trop quoi t’écrire, mais j’éprouve le besoin de t’écrire, aujourd’hui, je vais te décrire une de nos journées. Ici, chaque jour, ressemble à un jour de vacances... il n'y a rien à faire... Vers 7 h 30, on nous propose de l'eau chaude, pour agrémenter le mélange café + chicorée qui nous a été distribué, la veille. Le dimanche, nous avons parfois du chocolat et de la confiture (en étui individuel - hôtel). C'est à cette heure-là aussi, que nous donnons nos courriers et bons de cantine (nous en reparlerons). Vers 8 h 30 - 9 h : on émerge, nous nous levons et déjeunons. Trois fois par semaine, c'est la douche (douche individuelle, d'une propreté acceptable). Les autres jours, c'est la toilette, le plus souvent avec eau chaude que je récupère à l'office (salle de service). En cellule, nous n'avons que de l'eau froide (que l'on peut chauffer avec un thermoplongeur - appelé ici Toto - pour le café ou la toilette ou la lessive). Pour ceux qui le souhaitent, à partir de 8 h, il y a travail ou activités ou sport ou école. Je m’occupais pour ma part à la lecture de nombreux romans, (3 livres par semaine). Vers 11 h 30, le repas de midi arrive et nous est remis, en cellule, à chacun + une baguette de pain (pour la journée). Ce repas peut être amélioré si on cantine (nous en reparlerons). De 12 h 15 à 13 h 15 : promenade (nous en reparlerons). A partir de 14 h, activités pour les amateurs et/ou école. Pour moi : lecture ou TV ou activité (partie de Tarot avec d'autres "vieux") et ce, jusqu'à 17h 15. A 17 h 30 : repas du soir et nuit. Mr Denis nous décrit ici une journée quotidienne d’un détenu d’une prison française. Imaginiez- vous cela comme ceci ? L’ORGANISATION DES PRISONS EN FRANCE. Il existe en France 191 établissements répartis en 101 maisons d’arrêts, 82 établissements pour peine (43 centres pénitentiaires, 25 centre de détention, 6 maisons centrales et 11 centres de semi-liberté), 6 établissements pénitentiaires et 1 établissement public de santé national situé au sein de la maison d’arrêt de Fresnes. Les maisons d'arrêt (ou quartiers maison d'arrêt) accueillent les prévenus ainsi que les détenus dont le reliquat de peine est faible (inférieur à deux ans) ou dont le jugement n'est pas encore définitif (procédure d’appel en cour par exemple). Les centres de détentions reçoivent les détenus condamnés définitivement à de longues peines. Les maisons centrales, quant à elles, sont destinées aux détenus les plus difficiles, présentant le moins de gages de réinsertion sociale. Le régime de détention dans ces prisons utilise des dispositifs de sécurité importants. La conception architecturale de tels établissements est très contraignante, du fait d'un cahier des charges de la sûreté très fourni. LA SURPOPULATION DANS LES PRISONS : La surpopulation carcérale en France est notoire et touche massivement les courtes peines et prisonniers en attente de leur jugement. En 2003, un rapport du Comité européen de prévention de la torture, un organe du conseil de l’Europe, avait fait état de « traitements inhumains et dégradants » dans les prisons françaises, conséquences de leur surpopulation. Dix établissements ou quartiers ont une densité supérieure à 200 %, 42 ont une densité comprise entre 150 et 200 %, 51 entre 120 et 150 %, 36 entre 100 et 120 % et 87 ont une densité inférieure à 100 %. La construction des 13 000 places supplémentaires, décidée en 2002, devait être achevée en 2011 : près de 63 500 « places opérationnelles » auraient dû alors être disponibles. La crise financière a néanmoins réduit le nombre de construction de nouvelles places. Cette surpopulation débouche aussi sur de très nombreux problèmes de santé. LES CONDITIONS DE DETENTIONS : La vie des détenus est de plus en plus dure. L'Observatoire international des prisons (OIP), qui a rendu son premier rapport en six ans sur la situation en France dresse un sombre tableau des prisons françaises. L'ONG estime ainsi que l'objectif de lutte contre la récidive affiché par les pouvoirs publics reste «une utopie» et s'alarme du taux de suicides, qui reste «l'un des plus élevés» d'Europe malgré divers plans de prévention. Rien que sur les dix premiers mois de l'année, le nombre de détenus ayant mis fin à leurs jours a augmenté de près de 8% 14
  13. 13. L’arbitrage vidéo, bonne idée ou pas ? L’arbitrage vidéo ? De nos jours, une nécessité. Aujourd’hui, partout dans le monde, les erreurs d’arbitrage dans le football sont inévitables, presque à tous les matchs. Des erreurs des plus flagrantes, aux plus petites fautes qui font basculer tout un match. Pour ou contre la vidéo ? Voilà en gros le dilemme proposé à la FIFA par les têtes pensantes du football européen. La faute aux arbitres, qui chaque semaine, s’emmêlent les sifflets et décrédibilisent le football. Ce dysfonctionnement pose une nouvelle fois le débat de l’arbitrage vidéo, que le rugby a adopté depuis longtemps, non sans effets pervers pour le déroulement du jeu qu’il ralentit considérablement. Cette controverse est d’ailleurs au cœur de la rivalité des deux hommes forts du football moderne, le président de la Fédération internationale Sepp Blatter, et son équivalent pour le football européen Michel Platini. Le premier est en faveur d’une dose homéopathique d’arbitrage vidéo, limitant le recours à cette technique au seul franchissement de la ligne de but. Voici sa réaction suite au match Ukraine – Angleterre où un but a été oublié : « Après le match d'hier, la technologie sur la ligne de but n'est plus une possibilité, c'est une nécessité ». Le second, Michel Platini a toujours clamé son opposition aux caméras, arguant qu’elles institueraient un football à deux vitesses entre les matchs de divisions supérieures se déroulant sur des terrains équipés, et les autres devant se contenter de l’arbitrage traditionnel. Pour lui, cela ne réglerait pas tout : « Si on a la technologie sur la ligne de but, pourquoi pas sur la ligne de fond ? Et s'il y a une main sur la ligne qui n'est pas vue par l'arbitre ? Je ne suis pas contre la technologie sur la ligne de but, je suis contre l'arrivée de la technologie parce que ça ne va pas s'arrêter là ». Au nom de l’universalité des règles du football, Michel Platini a toujours milité pour l’arbitrage à cinq, adopté pour les grands matchs depuis l’Euro 2012. Sepp Blatter, quant a lui, a eu gain de cause sur l’arbitrage vidéo, limité à la ligne de but pour la Coupe du monde 2014, qui se déroulera au Brésil entre le 12 juin et le 13 juillet 2014. Alors qui de Blatter ou Platini aura le dernier mot et imposera sa façon d'arbitrage ? Et vous, vous êtes pour quoi, plutôt pour l'arbitrage a 5 de Platini ou l'arbitrage vidéo de Blatter ? Affaire à suivre... Auteur de l’article : Alexandre A Clermont-Ferrand, le 12 mai 2013, Fiona, âgée de 5 ans, est portée disparue. Toutefois, cette affaire est plus macabre qu’il n'y paraît. 4 mois plus tard, Cécile Bourgeon et son conjoint avouent l’avoir tuée. Cette affaire a créé un vif émoi parmi les Clermontois et les Français, notamment grâce aux médias. En effet, le 12 mai dernier, les Clermontois apprennent la disparition d'une jeune fille âgée de 5 ans, Fiona. Tandis que sa mère, Cécile Bourgeon, se serait assoupie sur un banc du parc de Montjuzet, la fillette aurait disparu. Après de multiples recherches, Fiona n'est toujours pas retrouvée. Finalement, le 25 septembre 2013, la mère fait une révélation fracassante. C'est son compagnon, Berkane Maklouf, qui l'a tuée, 2 jours avant l'annonce de sa disparition. L'enfant serait morte des suites des coups de son conjoint lors d'une soirée alcoolisée. Ce dernier se défend et affirme que Fiona s'est étouffée en vomissant. Toutefois, les deux s'accordent à dire qu'ils auraient enterré l'enfant dans un bois, près auraient enterré l'enfant dans un bois, près de Clermont. La recherche du corps commence alors près du lac d'Aydat mais elle se révèle infructueuse. L'enquête permet d'affirmer que Fiona avait déjà reçu des coups la semaine auparavant et que sa sœur de 2 ans, Eva, avait un hématome sur la tête. La résolution de cette affaire est difficile car de nombreux facteurs entrent en jeu. Tout d'abord, le couple n'est pas d'accord sur la cause de la mort de Fiona. De surcroit, leur version des faits change sans arrêt. Ensuite, Cécile Bourgeon a été enceinte pendant une grande partie de l'enquête et son conjoint a été hospitalisé. Enfin, il faut savoir que l'entourage de Fiona est connu des services de police pour diverses raisons : drogue, viol, coups violents … Près d'un an plus tard, l'enquête n'est toujours pas bouclée. DATES-CLES 12 mai 2013 : Signalement de la disparition de Fiona 13 mai 2013 : Lancement d’un appel à témoins après des recherches infructueuses 14 mai 2013 : Ouverture d’une information judiciaire 15 mai 2013 : Interpol ouvre une notice jaune 16 mai 2013 : La mère de Fiona se constitue partie civil ; un numéro vert est lancé 17 mai 2013 : Reconstitution 18 mai 2013 : L’ex-mari de Cécile Bourgeon et père de Fiona est suspecté ; le père de Fiona se constitue partie civile. 24 septembre 2013 : Cécile Bourgeon et son conjoint sont placés en garde à vue à Perpignan. Un de leur proche est lui aussi placé en garde à vue, mais à Clermont- Ferrand. 25 septembre 2013 : La mère de Fiona passe aux aveux : sa fille est morte des coups de son conjoint. 26 septembre 2013 : Cécile et son conjoint sont mis en examen et incarcérés. 14 janvier 2014 : Cécile Bourgeon est mise en examen pour "coups mortels aggravés" Auteurs de l’article : Romain / Yann Enquête : L’affaire Fiona 15
  14. 14. LYCÉENS ET APPRENTIS AU CINEMA 2° 1 « Some like it hot » est une comédie remplie de moments drôles, de scène de vie, mais contenant aussi des moments plus sérieux comme, la scène, du garage où des musiciens sont pris au piège, par la mafia. Le cinéaste a eu l'audace de transformer des hommes en femmes, pour éviter la censure, en abordant des thèmes tabous à en faire une comédie très originale. Billy Wilder est un réalisateur, scénariste de comédies qui réalise beaucoup de films. Ce film est un blockbuster. Justine A Chicago, deux jeunes musiciens de jazz, cherchant du travail, se trouvent par hasard impliqués dans un règlement de compte entre mafieux. Ces derniers décident alors de se déguiser en femme et de partir, avec un orchestre féminin, en Floride. Cependant, jolie chanteuse va les rendre ''fou'', leur situation va bientôt devenir insupportable. Le duo Joe/Joséphine et Jerry/Daphné nous font remarquer que la femme n'est pas toujours bien regardée par l'homme. Marilyn Monroe, elle, joue un rôle de ''femme cro d'homme'', qu'elle exécute à merveille. Billy Wilder n'a pas vraiment hésité à nous faire remarquer que le corps de la femme est un peu vu comme un objet de convoitises pour les hommes. En nous montrant ce point de vue masculin, il provoque américaine en nous présentant la métamorphose de deux hommes en femme. Morgane CRITIQUESDUFILM Some like it hot« Some like it hot » est un film qui se déroule dans les années 30, réalisé par Wilder. A Chicago, la prohibition est de rigueur. (Contre Bassiste) jouent dans un bar clandestin. La police effectue « descente » dans le bar, Jerry et Joe sont alors deux fuyards qui veulent échapper aux officiers. Ils finissent par se cacher dans un parking où ils assistent à un règlement de compte entre deux gangs mafieux. Ils sont alors encore en fuitent mais aussi témoins d'un meurtre. Joe et Jerry deviennent alors et Daphné, deux musiciennes appartenant à un orchestre exclusivement féminin, partant en Floride. Ces deux «femmes femme pétillante et appétissante. Ces deux hom Sugar ? SYNOPSIS » est une comédie remplie de moments tenant aussi des moments comme, la scène, du garage où des musiciens u l'audace de transformer des hommes en viter la censure, en abordant des thèmes tabous à en faire une comédie très originale. Billy Wilder est un réalisateur, scénariste de comédies qui réalise beaucoup "Certains l'aiment chaud" est un des américaine d'après guerre. L'intrigue basée sur la période noire de l'Amérique prohibitionniste reste osée en cette décennie des fifties, mais Billie Wilder réussit, malgré ces contraintes, à créer un des meilleurs film scénario, bien construit et assez burlesque, contient cependant certaines longueurs, notamment pendant la scène du concert. Le trio formé par Marylin Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon sert parfaitement cette histoire de musiciens obligés de se travestir pour fuir la mafia de Chicago, et qui , au fur et à mesure du film, tisse des liens de plus en plus perceptibles et forts pour le spectateur. La réplique d'Osgood, alias Joe E. Brown, "nobody's perfect" donne à cette "happy end" une dernière touche humoristique. Joe et Jerry, deux modestes musiciens de jazz, acceptent de s’intégrer dans un orchestre de femmes suite à un règlement de compte avec la mafia auquel ils ont assisté. Mais après cela, nous basculons dans la comédie américaine confusion sexuelle, quiproquos, répliques drôles, rythme, chansons, qui font de ce film un chef-d’œuvre. Mais cela ne s’arrête pas là, le cinéaste Billy Wilder, est audacieux, car sans perdre l’humour de son film, il met en scène la confusion des identités sexuelles entre les personnages. Ainsi on bascule d’un personnage à l’autre. C’est un film drôle et très bien interprété Sans compter la très belle héroïne de ce film, Marilyn Monroe, la féminité incarnée. Anais A Chicago, deux jeunes musiciens de jazz, cherchant du travail, se trouvent par hasard impliqués dans un règlement de compte entre mafieux. Ces derniers décident alors de se déguiser en femme et de partir, avec un orchestre féminin, en Floride. Cependant, la jolie chanteuse va les rendre ''fou'', leur situation va bientôt devenir insupportable. Le duo Joe/Joséphine et Jerry/Daphné nous font remarquer que la femme n'est pas toujours bien regardée par l'homme. Marilyn Monroe, elle, joue un rôle de ''femme croqueuse d'homme'', qu'elle exécute à merveille. Billy Wilder n'a pas vraiment hésité à nous faire remarquer que le corps de la femme est un peu vu comme un objet de convoitises pour les hommes. En nous montrant ce provoque la justice américaine en nous présentant la métamorphose de « Some like it hot » (certains l'aiment chaud) est originale pour l'époque. Avec deux hommes recherchés par la mafia qui sont obligés de se déguiser en femme pour se cacher. Ce film dénonce le mauvais traitement des femmes dans les années 1950 avec légèreté et humour. En effet, Billy Wilder est très subtil et arrive à faire un bon film sur un sujet tabou. S'il fallait un seul mot pour décrire ce film, ça serait « par le réalisateur car malgré des appréhensions, ce film est un succès. Some like it hotest un film qui se déroule dans les années 30, réalisé par Billy . A Chicago, la prohibition est de rigueur. Joe (Saxophoniste) et Jerry (Contre Bassiste) jouent dans un bar clandestin. La police effectue une » dans le bar, Jerry et Joe sont alors deux fuyards qui veulent échapper aux officiers. Ils finissent par se cacher dans un parking où ils assistent à un règlement de compte entre deux gangs mafieux. Ils sont alors encore en ssi témoins d'un meurtre. Joe et Jerry deviennent alors Joséphine deux musiciennes appartenant à un orchestre exclusivement féminin, partant en Floride. Ces deux «femmes » découvrent Sugar Cane, une femme pétillante et appétissante. Ces deux hommes vont-ils réussir à résister à "Certains l'aiment chaud" est un des plus grands standards de la comédie américaine d'après guerre. L'intrigue basée sur la période noire de l'Amérique prohibitionniste reste osée en cette décennie des fifties, mais Billie Wilder réussit, malgré ces contraintes, à créer un des meilleurs film de son époque. Le scénario, bien construit et assez burlesque, contient cependant certaines longueurs, notamment pendant la scène du concert. Le trio formé par Marylin Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon sert parfaitement cette histoire de de se travestir pour fuir la mafia de Chicago, et qui , au fur et à mesure du film, tisse des liens de plus en plus perceptibles et forts pour le spectateur. La réplique d'Osgood, alias Joe E. Brown, "nobody's perfect" donne à re touche humoristique. Agathe Joe et Jerry, deux modestes musiciens de jazz, acceptent de s’intégrer dans un orchestre de femmes suite à un règlement de compte avec la mafia auquel ils ont assisté. Mais après cela, nous basculons dans la comédie américaine : uos, répliques drôles, rythme, chansons, qui font de d’œuvre. Mais cela ne s’arrête pas là, le cinéaste Billy Wilder, est audacieux, car sans perdre l’humour de son film, il met en scène la confusion des nages. Ainsi on bascule d’un personnage à un film drôle et très bien interprété grâce aux jeux des acteurs. Sans compter la très belle héroïne de ce film, Marilyn Monroe, la féminité » (certains l'aiment chaud) est une comédie fraiche, osée et Avec deux hommes recherchés par la mafia qui sont e se déguiser en femme pour se cacher. Ce film dénonce le mauvais traitement des femmes dans les années 1950 avec légèreté et humour. En effet, Billy Wilder est très subtil et arrive à faire un bon film sur un sujet tabou. S'il rire ce film, ça serait « défi ». Et ce défi a été réussi par le réalisateur car malgré des appréhensions, ce film est un succès. Clémence 16
  15. 15. Dans un film pour le moins osé pour l’époque, l’on retrouve Jerry et Joe, deux musiciens qui seront amenés à se travestir pour échapper à la Mafia de Chicago tout en rencontrant la pulpeuse Marilyn Monroe. Nous pouvons saluer l’audace de Billy Wilder, qui s’est engagé dans une histoire originale mêlant deux sujets tabous tels que le trafic, l’homosexualité et la prostitution alors prohibés. Cette agréable comédie capte l’attention du spectateur de par ses scènes burlesques et ses répliques pleines d’humour. Par ailleurs, les jeux de rôle des deux personnages nous révèlent des personnalités très intéressantes et attachantes. Jerry qui est tout d’abord réticent, finit même par se prendre au jeu en séduisant un milliardaire et nous offrant de nombreuses occasions de rire, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Alors que Joe, l’initiateur de cette issue insolite, s’écarte de manière subtile de Joséphine pour faire ressurgir le prédateur en Junior, pour ensuite conquérir la sublime Marilyn dont le rôle lui sied à merveille. De plus, la fin où Jerry avoue à Osgood qu’ils ne peuvent se marier car il est un homme et que le milliardaire lui répond : « Nobody is perfect ! » d’un ton innocent est exceptionnel et tellement inattendue que cela peut faire réfléchir quant aux sous-entendus liés à l’homosexualité. Si vous voulez passer un agréable moment et rire pendant deux heures ; je vous conseille d’aller voir ce film plein de rebondissements plus comiques les uns que les autres ! Julie. Envie d'un film qui change des blockbusters actuels ? Posez-vous devant votre téléviseur et régalez vos mirettes. En effet, ce n'est pas pour rien que ce film et ces acteurs on reçu au total 4 prix et 3 nominations. Quand vous serrez devant votre téléviseur, préparez vous à courir aux toilettes car ce film est hilarant. Nous voyons deux hommes qui pour se faire discrets deviennent des femmes. Sujet tabou à l'époque, le grand réalisateur Wilder décide de traiter de l'homosexualité et des transsexuels. Oui Monsieur Wilder a eu du culot mais ça n'a été que bénéfique. Le film, datant des années 60 n'a pas d'effets spéciaux hallucinants comme nous pouvons le voir dans 2012 de Roland Emmerich. Cependant, le cœur et les envies y sont. Le seul reproche que je peux me permettre est le jeu des acteurs qui nous jette à la figure leurs textes appris par cœur. Les personnages n'y mettent pas beaucoup du leur dans les émotions. Les costumes quand à eu me correspondent parfaitement avec l'époque mais pour nous, hommes du XXI ème siècle leurs accoutrements paraissent purement pathétique, exagérés et de TRES mauvais goût ! Quand à Marilyn Monroe, qu'elle femme ! Même à l'heure actuelle, elle paraît d'un charme et d'une sensualité palpitante. Votre culture filmique en dépend, partez regarder ce film ! Valériane. Superbe film, comique du début jusqu'à la fin où le réalisateur parle d'un sujet tabou, l'homosexualité. Les jeux d'acteurs sont parfaitement bien réalisés, le trio Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe est génial. Ce film est à voir, c'est un chef- d’œuvre dans son genre. Steve. Billy Wilder nous propose ici un film qui demande réflexion et remise en question, sous forme humoristique. Plongé dans la prohibition des années 20-30, le spectateur est sujet à deux grands thèmes : la vie de couple typique des américains et l'homosexualité. Sous les traits de deux musiciens, Wilder a su dénoncer la chasse à la femme par l'homme charmeur et la dérive sexuelle que subissent certains de ces derniers. D'une pierre deux coups, Wilder critique à la fois les hommes et les femmes de cette société américaine d'aujourd'hui et de demain. Un très bon film qui ne vieillira pas tant que cela ! William. Billy Wilder s'est fait plaisir en nous proposant un film comique ou rien n'est joué au hasard et dans lequel le réalisateur joue sur les identités sexuelles plongeant les personnages dans le doute. Un film de gangsters avec ses fusillades et ses courses poursuites qui tournent à la comédie avec le trio Marilyn Monroe, Jack Lemmon et Tony Curtis. Deux heures à ne surtout pas rater pour voir l'un des plus grands chefs- d’œuvre du cinéma. Alexandre. Un film qui soulève de grands problèmes notamment l’homosexualité mais encore le traitement des femmes dans la société des années 20-30 tout cela en gardant l'aspect humoristique et c'est se qui fait la richesse de se film .De plus Billy Wilder,le réalisateur ,a bien choisi c'est acteurs:Marilyn monroe ,Tony Curtis et jack lemmon grâce à leur talent le film n'en n'est que plus intéressant .Un film que je qualifierais d'incontournable. Estelle. Le film m'a beaucoup plu car il traite des sujets importants avec humour. Les personnages présents tels que Sugar, Joe et Jerry sont très amusants et attachants. Ce film dénonce de manière humoristique l'homophobie et le rôle des hommes et des femmes dans la société du XX ème siècle. Coline « Some likes it hot » est un film assez comique grâce à ce duo que forment Tony Curtis et Jack Lemmon et aussi à la confusion des genres qu'ils créent. L'idée de travestir des hommes est quelque chose d'assez bien trouvée par le réalisateur et fait que l'on ne s'ennuie pas une seconde. Dans cette comédie, on y trouve également une petite touche de romantisme grâce à l'histoire d'amour créée par Marilyn Monroe et Tony Curtis. Ce film peut plaire à n'importe qui car il est drôle jusqu'à la dernière réplique. Kalysse. Aventures, Fou rire, étonnements, ce film traite d’une façon originale certains sujets délicats de l’époque. Le trio d’enfer : Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe, et chacune de leur personnalité rend le comique omniprésent dans le film. Cependant, du temps où le film fut crée celui-ci eu surement choqué le spectateur, cela était le but de Billy Wilder, qui opte pour des films comiques ainsi que pour des films faisant polémiques, Some like it hot est ce film. Léa. CRITIQUESDUFILM 16

×