SlideShare une entreprise Scribd logo
PHYSIOLOGIE DIGESTIVE
Présenté par Dr.M.Madani
Service de Physiologie Clinique et Explorations Fonctionnelles
Service de Physiologie Clinique et Explorations Fonctionnelles
Faculté de Médecine Université Constantine 3
L’appareil digestif
Constitué :
• Le tube digestif =
Des cavités
Glandes salivaires
Oesophage
Estomac
Foie
sphincter oesophagien
supérieur
sphincter oesophagien
inférieur
Des cavités
segmentées par des
sphincters
• Les organes annexés
(ceux qui interviennent
dans la mastication et
les glandes)
1-cours-overview-2
Gros intestin
Intestin grêle
Foie
Pylore
Pancréas
Sphincter anal
Vésicule
TUBE DIGESTIF :
Les grandes fonctions
• Digestion
Sécrétion
Aliment
Bouche
Oesophage
Estomac
Glandes
accessoires
Cœur
Aliments
Nutriments à PM élevé
Nutriments à PM bas
• Sécrétion
• Absorption
• Motricité
0-cours- gene-3
Cellules
motricité
Intestin grêle
Gros intestin
Rectum et anus
Système cardiovasculaire
Tractus digestif
HISTOLOGIE DU TUBE DIGESTIF
PHASE BUCCALE
• Fonction mécanique : la mastication
• Fonction sécrétoire : La salive
LA MASTICATION
- Acte mécanique semi volontaire rythmique apposition
/séparation des arcades
- Assure par les dents avec une mâchoire inferieure mobile
par les muscles masticatoire( masséters et temporaux);
par les muscles masticatoire( masséters et temporaux);
la langues; les lèvres et les joues (positionnement des
aliments sur l’arcade dentaire)
Mastication
comporte 3 phases:
• Préparation: langues amène les aliments sous
l’arcade dentaire
• Broiement du bol
• Pré - déglutition: analyse gustatif et somesthesique
du bol
La mastication
Fait intervenir:
- Des récepteurs chimiques et mécaniques de
la bouche
- Fibres afférentes:
- Fibres afférentes:
- Centres nerveux bulbo protubérantiels et
corticaux
- Fibres effectrices:
- Organes effecteurs:
La mastication
• ROLE:
- Réduction de la taille des aliments facilitant la
déglutition
- Augmentation de la surface attaquable par les
enzymes
GLANDES SALIVAIRES
Parotides
Sublinguales
Sous-maxillaires
Parotide
Sublinguale
Sous-maxillaire
SECRETION SALIVAIRE
• 0,5 a 1,5 L /24 H
• Le débit :0,5 ml/ min
• 95p 100 provient de la glande parotide
• Formation de la salive comporte:
• Formation de la salive comporte:
- salive primaire :les acini (idem au plasma)
- salive secondaire: canaux excréteurs
SECRETION SALIVAIRE HYDRO-
ELECTROLYTIQUE
SECRETION SALIVAIRE
ORGANIQUE
- Amylase (ptyaline) : dégradation de l’amidon et du
glucogène.
- Lipase : dégradation des graisses.
- Lysozyme : dégradation de la membrane des bactéries.
- Kallicréïne : activation des kininogènes.
- Autres : immunoglobuline, mucine, protéine plasmatique
(albumine).
CONTRÔLE DE LA SECRETION
SALIVAIRE
Noyau salivaire bulbo-protubérentiel
Nerfs sensitifs Sympathique et
Nerfs sensitifs
(V, IX, X)
Sympathique et
parasympathique
Glandes
salivaire
Chémorécepteurs
Mécanorécepteurs
reflexe conditionne
reflexe oeso gastro
salivaire
ROLE DE LA SALIVE
- Solubilise les aliments
- Facilite la mastication et la déglutition
- Facilite la mastication et la déglutition
- Rince la bouche (hygiène dentaire et buccale)
- Excrète certaines toxines (médicaments)
DEGLUTITION
Ensemble des phénomènes mécaniques qui conduit les
aliments de la bouche à l’estomac.
3 étapes : buccale, pharyngée, œsophagienne.
1.Temps buccal :
- volontaire
- aliments plaqués contre la langue et la voûte palatine
- aliments plaqués contre la langue et la voûte palatine
2. Temps pharyngien :
- réflexe : en contact avec le voile du palais
- bascule de l’épiglote ,ascension du larynx :suspension de
respiration
- progression du bol (base de la langue ,la pression des
constricteurs et aspiration pharyngo-oesophagienne)
3. Temps œsophagien :
- Couche musculaire œsophagienne: striée et lisse
- Progression du bol alimentaire par des ondes
péristaltiques (10 secondes pour atteindre l’estomac).
péristaltiques (10 secondes pour atteindre l’estomac).
- Retour de l’épiglote a sa position initiale
- Expiration profonde.
PÉRISTALTISME OESOPHAGIEN
CONTRÔLE DE LA DEGLUTION
Centre de la déglutition
(le bulbe)
Nerf glosso-pharyngien Nerfs :
Nerf glosso-pharyngien
Nerf laryngé supérieur
Nerfs :
V, VII, IX, X,
XI, XII
Muscle du pharynx
Muscle de la langue
Zone réflexogène :
voile du palais, luette,
épiglotte
PHASE GASTRIQUE
PHASE GASTRIQUE
L'ESTOMAC : Différentes parties
Séreuse
Muscles
longitudinaux
Muscles
circulaires
Cardia
Fundus
corps
Petite courbure
Muscles
obliques
Replis de la muqueuse
Pylore Antre
corps
Grande courbure
Estomac
• Possède la forme de J ,capacité de 1 à 1,5 L
• IL a 3 fonctions:
- motrice
- sécrétoire exocrine (pepsine,HCL,facteur
- sécrétoire exocrine (pepsine,HCL,facteur
intrinsèque)
- sécrétoire endocrine (gastrine)
Muqueuse fundique
Cellule principale(pepsine)
Cellule bordante pariétale(hcl)
Cellule à mucus
Histamine
SECRETION GASTRIQUE
Sécrétion gastrique
• Pepsinogène activé en milieu acide donnant
pepsine: endopeptidases (stimule par
parasympathique et HCL)
Facteur intrinsèque :absorption de la vit B 12
• Facteur intrinsèque :absorption de la vit B 12
• Protéines du plasma
• Glycoprotéines du mucus
SÉCRÉTION GASTRIQUE : Cellule Bordante
H2O
H2CO3
CO2
CO2 + H2O
H+
H+
K+
K+
AC
AC
ATP
ADP +P
HCO3
- + H+
HCO3
-
K+
K+
Cl-
Cl-
Cl-
AC = anhydrase carbonique
Sécrétion Gastrique: HCL
Rôle:
• Activation des pepsines
• Dénaturation des protéines alimentaires
• Action bactéricide
• Stimulation de la sécrétion pancréatique
Moyens de défense gastrique
• La sécrétion du mucus
• La sécrétion des bicarbonates par les cellules
La sécrétion des bicarbonates par les cellules
accessoires de la muqueuse (stimulée par les
prostaglandines)
RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION GASTRIQUE DE L’HCL:
Cellule
bordante
Bulbe
Vue
Gout
Odeur
h-gly
Phase
céphalique
+
+
Nerf
Vague
xxxxxxxx
bordante
Cellule G
gastrine
+
+
+
+
Cellule H
Stimulation des cellules pariétales
Cellule
bordante
Bulbe
distension
RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION:
Phase gastrique
Phase
gastrique + +
bordante
Cellule G
Peptides
gastrine
+ +
+
PH < 3 SOMATOSTATINE
+
RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION :
Phase intestinale
Cellule
bordante
sécrétine
Phase
Intestinale
-
bordante
H +
Ac Aminés
Ac gras
Glucides
sécrétine
VIP-GIP CCK pz
MOTRICITE GASTRIQUE
- Au repos : tonus gastrique (fibres musculaires
circulaires)
- Pendant le repas :
- Pendant le repas :
•Relâchement réceptif (augmentation du
volume)
•5 a 10 mn :Ondes péristaltiques (courant axial
rétrograde)
Motricite gastrique
• Origine des ondes péristaltiques :cellules
pacemaker située au niveau du 1/3 supérieur
du corps de l’estomac
• Situées dans la couche musculaire
longitudinale
• Subissent des cycles spontanés de
dépolarisation- repolarisation
Bulbe
tonus
Phase
céphalique
Mastication
Déglutition
-
Hypoglycémie
AgréEsivité
Régulation de la motricité : Phase céphalique
Le nerf
vague
Péristaltisme
gastrique
+
Bulbe
Phase
gastrique distension
Régulation de la motricité : Phase gastrique
Péristaltisme
gastrique
+
Bulbe
Phase Intestinale
Régulation de la motricité : Phase intestinale
Péristaltisme
gastrique
Distension
osmolarité
-
H+
Lipides
Ac Aminés
Glucides
sécrétine
CCK-PZ
VIP-GIP
CCK pz
(-)
(-)
Vidange Gastrique
• Théorie classique reflexe: la nature des
aliments.
• Théorie moderne mécanique: pression
• Théorie moderne mécanique: pression
entre l’antre et le duodénum
= éviter l’ inondation de l’intestin par l’excés
d’aliments
PHASE DUODENALE
Sécrétion pancréatique / Sécrétion biliaire
CO2
CO2 + H2O
Ac
HCO3-
Cl-
HCO3-
SECRETION DU SUC PANCREATIQUE
H2O
AC
H2 CO3
Ac
H+
HCO3-
Na+
H+ + HCO3-
Na+
Sécrétine
Cl-
Cl-
CONTRÔLE DE LE SÉCRÉTION
PANCRÉATIQUE
LA BILE
• sécrétion exocrine du foie
• fluide jaune-verdâtre, neutre (pH compris
• fluide jaune-verdâtre, neutre (pH compris
entre 7 et 7,5) qui participe à la digestion
des graisses.
• produite en continu par le foie à raison de
0.5 à 1 L par jour
9-cours-bile-47
Composition de la bile
• Eau: 97% (sang)
• Électrolytes: idem à plasma (sang)
• Sels biliaires :cycle entéro-hepatique 6 à10 fois/24H (foie)
• Leucithine et cholestérol (foie)
• Déchets : Produits de dégradation de l’hémoglobine :
pigments biliaires(bilirubine) (donnant à la bile sa couleur
sang)
9-cours-bile-48
VIDANGE DE LA VÉSICULE BILIAIRE
• Au repos: sphincter d’oddi fermé,la bile est
stockée concentrée par réabsorption de l’H2O et
du Na+
• La vidange de la VB se fait en réponse au repas
via le système nerveux ( le nerf vague) et la CCK
• 80 % du contenu de la VB est vidé dans le
duodénum après un repas
Contrôle de la sécrétion biliaire
Foie (site de
production)
4) Sécrétine : stimule la
sécrétion HCO3-
Parasympathique : stimule la production de
bile et la contraction de la vésicule biliaire
9-cours-bile-50
3) CCK : stimule
la contraction de la
V.B
Sécrétine
V.B site de stocage
de la bile
Cellules endocrines de
l’intestin grêle
Signification physiologique des vidanges
périodiques de bile
Les vidanges partielles de la VB permettent
d’éliminer une bile concentrée pour faire de la
place à une bile plus diluée venant du foie
place à une bile plus diluée venant du foie
(évite la précipitation et la formation de micro
calculs).
Rôle de la bile dans la digestion
• La bile neutralise le chyme gastrique acide, grâce à
des ions bicarbonates.
• La bile permet la formation de micelles (émulsion)
• La bile permet la formation de micelles (émulsion)
nécessaire à la digestion des graisses et les
vitamines liposolubles par la lipase pancréatique
• Elle favorise l’absorption des lipides par l'intestin
grêle.
PHASE INTESTINALE
Segments de l’intestin grêle
Duodénum
Arrivée du chyme et
neutralisation du PH par
les sécrétions digestives
1-cours-overview-54
Figure 24.16a
Jéjunum
iléon
LA MUQUEUSE INTESTINALE
Le grêle est un cylindre de 7 m de long où la surface de la
muqueuse est multipliée grâce :
- Valvules conniventes
- Villosités
- et microvillosités de la bordure en brosse de l’entérocyte
L’ENTEROCYTE est la cellule absorbante
- La membrane plasmique au pôle apical a une bordure en
brosse faite de microvillosités. Elles incluent les enzymes
et les transporteurs selon une « mosaïque fluide ».
-La membrane du pôle baso-latéral est comme celle des
autres cellules.
LES AUTRES CELLULES
-Les cellules caliciformes , dans les cryptes, sécrètent le
mucus
-Les cellules endocrines , dans les cryptes, sécrètent de
multiples hormones
Histologie du grêle
Microvillosités × 600
1-cours-overview-57
Entérocyte
Villosités × 30
Valvules × 3
MOTRICITE INTESTINALE
- Mouvements de brassage :
•Segmentaire : contraction relaxation des fibres
circulaires sans déplacement
•Pendulaire :contraction des fibres longitudinales
•Pendulaire :contraction des fibres longitudinales
entrainant un contact étroit avec la muqueuse
intestinale
- Mouvements propulsifs
MOUVEMENTS SEGMENTAIRES
MOUVEMENTS PROPULSIFS
Motricite intestinale
• CMM=complexe migrant moteur: onde
péristaltique unique dure 90 min
• nait dans la portion inferieure de l’estomac
se propage jusqu‘ au caecum
se propage jusqu‘ au caecum
• Elle avances vers le gros intestin les matières
non digérées
RÉGULATION DU PÉRISTALTISME
cck
motilin
DIGESTION ET ABSORBTION
INTESTINALE
INTESTINALE
DIGESTION INTESTINALE
• Digestion=Hydrolyse
• Trois sites pour la digestion:
1. Digestion extracellulaire : lumière
1. Digestion extracellulaire : lumière
digestive
2. Digestion membranaire : enzyme de la
bordure en brosse
3. Digestion intracellulaire: enzyme
cytoplasmique et lysosomal
Provenance de l'eau présente dans l'intestin
Mécanismes de l'absorption de l'eau
Duodenum jejunum
iléon
aldosterone
ABSORPTION DU FER
L’absorption se fait dans le grêle proximal, sous
forme de fer ferreux ( Fe ++) (sous l’action de la
vitamine C).
S’il y a assez de fer, il reste dans la cellule
S’il y a assez de fer, il reste dans la cellule
incorporé à la ferritine et sera perdu à la mort de
l’entérocyte.
S‘il en manque, il sera transporté par la
transferrine.
ABSORPTION DU FER
Bordure en
brosses
Absorption du calcium
Se fait dans le duodénum :
- au pôle apical, diffusion facilitée, et en partie
fonction de la Vit.D .
- transport intracellulaire grâce à une protéine
- transport intracellulaire grâce à une protéine
porteuse, dont la synthèse dépend de la Vit D
- La sortie se fait par une pompe active qui échange
Ca et Na, ou Ca et Mg, transport saturable.
Absorption de la vit B12
Vit B12=cobalamine
estomac
vit B12-FI
vit B12-FI
résistance à la trypsine
récepteurs au niveau de l’iléon
absorption
Absorption de l’acide folique
• Rôle dans la synthèse de l’ADN
• Absorption par un mécanisme de transport
actif au niveau du jéjunum
Digestion & absorption des glucides
Seuls les monosaccharides peuvent
être absorbés par les entérocytes ce
qui implique une digestion complète
qui implique une digestion complète
Étapes dans la digestion des glucides
Polysaccharides (ex: amidon)
disaccharides, trisaccharides,
Amylase salivaire
Amylase pancréatique
Maltase (malt. 2 gluc.)
enzymes
sécrétées
Lumière du
Tube digestif
Les glucides sont exclusivement absorbés
sous la forme de monosaccharides
Monosaccharides
Maltase (malt. 2 gluc.)
Lactase (lac. gluc + gal)
Sucrase (sucr. gluc + fruc)
Isomaltase (α-limit dextrinase)
Enzymes
intestinales de
surface
DIGESTION DES GLUCIDES
DANS L’INTESTIN
• 50% de l’amidon peut être digéré avant d’arriver dans l’intestin
DIGESTION DES GLUCIDES PAR L’AMYLASE
PANCRÉATIQUE
Hydrolyse des liaisons alpha 1-4
Production des disaccharides et polysaccharides
Importance majeure dans la digestion de l’amidon et du
Importance majeure dans la digestion de l’amidon et du
glycogène.
Polysaccharides Disaccharides
Amylase
DIGESTION DANS LA BORDURE EN BROSSE
• Digestion médiée par les enzymes synthétisées
par la bordure en brosse des entérocytes
Disaccharides Monosaccharides
Enzymes de la bordure en brosse
Enzymes digestive de la bordure en brosse
– Disaccharidases
– Dipeptidases,
Aminopeptidases
Aminopeptidases
Différentes modalités de digestion-
absorption des glucides
Glucose
Maltose
Lumière Bordure en brosse
glucose
Fructose
Sucrose
Glucose
Lactose
Galactose
Absorption des glucides
Absorption des glucides
Absorption des glucides
• A l’exception des nouveau-nés ( premières 24 heures),
pas d’absorption de di , tri , ou polysaccharides.
• Les monosaccharides sont essentiellement
• Les monosaccharides sont essentiellement
absorbés dans le duodénum et le jéjunum
Absorption des monosaccharides
• Deux familles de transporteurs
–SGLT
• Absorption active secondaire (nécessite de
• Absorption active secondaire (nécessite de
l’ATP)
–GLUT
• Diffusion facilitée (ne nécessite pas d’ATP )
GLUT
SGLT
Capillaire
Chylifère
Cellule intestinale
épithéliale
14-digestion-absorption-
glucides-84
Foie
Diffusion
facilitée
Transport actif
secondaire
Digestion et absorption des
protéines
protéines
DIGESTION ET ABSORPTION DES PROTÉINES
• Endopeptidases (Donnent des petits polypeptides)
-Pepsine (estomac)
-Trypsine/élastase/chymotrypsine (pancréas)
• Exopeptidases :(acides amines)
-Carboxypeptidases.
-Aminopeptidases.
Libération:
– acides aminés
– di et tripeptides
Carboxypeptidases
Aminopeptidases
Bordure en brosse
Acides aminés
Lumière
Bordure en brosse
Sang capillaire
Cellules épithéliales
Produits issus de la digestion
• En fait, ce sont de petits peptides plutôt
que des AA libres qui sont la principale
forme d’absorption par les entérocytes
• 67% comme peptides, 33% comme AA
libres
Digestion et absorption des acides aminés et
des di et tri-peptides
• Les AA libres sont absorbés par un cotransport
avec Na+.
• Dipeptides & tripeptides sont transportés par
un transport actif dans le cytoplasme; ils seront
hydrolysés en AA et sécrétés dans le sang
Absorption des lipides
-¾ des triglycérides, le reste des phospholipides,
des esters de cholestérol et des vitamines
liposolubles.
Emulsification
Emulsification
Mécanique
( motricité digestive)
Chimique
(agent émulsionnant =
Sels biliaires)
Action optimale
lipase
Absorption des lipides
• Micelles:
- constituées de sels biliaires, acides gras et
monoglycerides regroupés en amas portion non
polaire au centre
polaire au centre
- les micelles se brisent en contact avec la
muqueuse
- leurs contenu Passe par diffusion dans
l’entérocyte
Absorption des lipides
• A l’intérieur de l’entérocyte: resynthèse des
triglycérides et leurs couplages à une protéine
porteuse(formation de chylomicrons)
• Passage des chylomicrons dans la circulation
lymphatique
Gros intestin
côlon
• Zones de séjour prolongé des
aliments
aliments
– Production des féces
– Absorption finale de l’eau
– Élimination contrôlée par le
rectum
Rectum
Initiation de la défécation
Références :
• Atlas de poche de Physiologie 4 ème édition
• Sherwood Physiologie Humaine 2éme édition
• Hervé Guénard 2 éme édition

Contenu connexe

Tendances

Systeme urinaire
Systeme urinaireSysteme urinaire
Systeme urinaire
Egn Njeba
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
drchamadi
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
Mehdi Razzok
 
Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioElsa von Licy
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
mohamedkarimslama
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion iilaamlove
 
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart NaciriSyndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Mouad Boutadghart
 
Foie et voies biliaires
Foie et voies biliairesFoie et voies biliaires
Foie et voies biliaires
Egn Njeba
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Hassan HAMALA
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
belaibzino
 
Qcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaireQcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaire
Dr. Abdellah Benrahou
 
Transfusions à l'Urgence
Transfusions à l'Urgence Transfusions à l'Urgence
Transfusions à l'Urgence
Urgencehsj
 
Cancers du larynx
Cancers du larynxCancers du larynx
Cancers du larynx
Abdoulaye DJIBO
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
SANOU OURY
 
Ecn gynécologie obstétrique 3e édition
Ecn gynécologie obstétrique 3e éditionEcn gynécologie obstétrique 3e édition
Ecn gynécologie obstétrique 3e édition
misterlamine
 
Convulsion.pptx
Convulsion.pptxConvulsion.pptx
Convulsion.pptx
AnifHassanaly2
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Egn Njeba
 

Tendances (20)

Systeme urinaire
Systeme urinaireSysteme urinaire
Systeme urinaire
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradio
 
Examen clinique
Examen cliniqueExamen clinique
Examen clinique
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart NaciriSyndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
 
Foie et voies biliaires
Foie et voies biliairesFoie et voies biliaires
Foie et voies biliaires
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Les hépatomégalies 2012
Les hépatomégalies 2012Les hépatomégalies 2012
Les hépatomégalies 2012
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
 
Qcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaireQcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaire
 
Transfusions à l'Urgence
Transfusions à l'Urgence Transfusions à l'Urgence
Transfusions à l'Urgence
 
Cancers du larynx
Cancers du larynxCancers du larynx
Cancers du larynx
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
 
Ecn gynécologie obstétrique 3e édition
Ecn gynécologie obstétrique 3e éditionEcn gynécologie obstétrique 3e édition
Ecn gynécologie obstétrique 3e édition
 
Convulsion.pptx
Convulsion.pptxConvulsion.pptx
Convulsion.pptx
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
 

Similaire à 10 physiologie digestive 18.pdf

Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
SamiraMBasskar
 
12 cours-pancreas 2010-2
12 cours-pancreas 2010-212 cours-pancreas 2010-2
12 cours-pancreas 2010-2
donnano
 
Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormones
ilham guercif
 
20 Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
20  Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf20  Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
20 Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
constantsambo
 
Semio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnelsSemio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnels
ssuser402aa2
 
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 20107 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
donnano
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)
Olfa Bouraoui
 
digestion alimentaire du système digestif
digestion alimentaire du système digestifdigestion alimentaire du système digestif
digestion alimentaire du système digestif
amineje202
 
ANATOMIE SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
ANATOMIE  SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdfANATOMIE  SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
ANATOMIE SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
MadickNDAO1
 
La folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionLa folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionyoganat
 
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienneAxe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
Nisrine Bouji
 
Resume du tube digestif
Resume du tube digestifResume du tube digestif
Resume du tube digestif
AlfredMUSA
 
Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2
Michel Triffaux
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
Yahya Tfeil
 
Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson
Urgencehsj
 
Xérostomie
XérostomieXérostomie
Xérostomie
mohammed sadek
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
university of kolwezi, group, searchers
 

Similaire à 10 physiologie digestive 18.pdf (20)

La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012
 
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
 
12 cours-pancreas 2010-2
12 cours-pancreas 2010-212 cours-pancreas 2010-2
12 cours-pancreas 2010-2
 
Le systeme digestif
Le systeme digestifLe systeme digestif
Le systeme digestif
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestif
 
Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormones
 
20 Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
20  Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf20  Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
20 Diarrhée chronique chez l'enfant.pdf
 
Semio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnelsSemio digestive troubles-fonctionnels
Semio digestive troubles-fonctionnels
 
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 20107 cours-veto-suc-gastrique 2010
7 cours-veto-suc-gastrique 2010
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)
 
digestion alimentaire du système digestif
digestion alimentaire du système digestifdigestion alimentaire du système digestif
digestion alimentaire du système digestif
 
ANATOMIE SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
ANATOMIE  SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdfANATOMIE  SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
ANATOMIE SYSTEME DIGESTIF AI1354789.pdf
 
La folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestionLa folle aventure de la digestion
La folle aventure de la digestion
 
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienneAxe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
Axe h h +fonction thyroidienne+ fonction ovarienne
 
Resume du tube digestif
Resume du tube digestifResume du tube digestif
Resume du tube digestif
 
Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2Patho diges haute 1/2
Patho diges haute 1/2
 
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).pptColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
ColiquesNephretiquesLithiasesRenalesSyndromesObstructifsUrinaires(1).ppt
 
Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson Urgences métaboliques du nourrisson
Urgences métaboliques du nourrisson
 
Xérostomie
XérostomieXérostomie
Xérostomie
 
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
Travail pratique de l'histologie G2-Bio-Med Université de Kolwezi-UNIKOL-Gasr...
 

10 physiologie digestive 18.pdf

  • 1. PHYSIOLOGIE DIGESTIVE Présenté par Dr.M.Madani Service de Physiologie Clinique et Explorations Fonctionnelles Service de Physiologie Clinique et Explorations Fonctionnelles Faculté de Médecine Université Constantine 3
  • 2. L’appareil digestif Constitué : • Le tube digestif = Des cavités Glandes salivaires Oesophage Estomac Foie sphincter oesophagien supérieur sphincter oesophagien inférieur Des cavités segmentées par des sphincters • Les organes annexés (ceux qui interviennent dans la mastication et les glandes) 1-cours-overview-2 Gros intestin Intestin grêle Foie Pylore Pancréas Sphincter anal Vésicule
  • 3. TUBE DIGESTIF : Les grandes fonctions • Digestion Sécrétion Aliment Bouche Oesophage Estomac Glandes accessoires Cœur Aliments Nutriments à PM élevé Nutriments à PM bas • Sécrétion • Absorption • Motricité 0-cours- gene-3 Cellules motricité Intestin grêle Gros intestin Rectum et anus Système cardiovasculaire Tractus digestif
  • 5. PHASE BUCCALE • Fonction mécanique : la mastication • Fonction sécrétoire : La salive
  • 6. LA MASTICATION - Acte mécanique semi volontaire rythmique apposition /séparation des arcades - Assure par les dents avec une mâchoire inferieure mobile par les muscles masticatoire( masséters et temporaux); par les muscles masticatoire( masséters et temporaux); la langues; les lèvres et les joues (positionnement des aliments sur l’arcade dentaire)
  • 7. Mastication comporte 3 phases: • Préparation: langues amène les aliments sous l’arcade dentaire • Broiement du bol • Pré - déglutition: analyse gustatif et somesthesique du bol
  • 8. La mastication Fait intervenir: - Des récepteurs chimiques et mécaniques de la bouche - Fibres afférentes: - Fibres afférentes: - Centres nerveux bulbo protubérantiels et corticaux - Fibres effectrices: - Organes effecteurs:
  • 9. La mastication • ROLE: - Réduction de la taille des aliments facilitant la déglutition - Augmentation de la surface attaquable par les enzymes
  • 10.
  • 12. SECRETION SALIVAIRE • 0,5 a 1,5 L /24 H • Le débit :0,5 ml/ min • 95p 100 provient de la glande parotide • Formation de la salive comporte: • Formation de la salive comporte: - salive primaire :les acini (idem au plasma) - salive secondaire: canaux excréteurs
  • 14. SECRETION SALIVAIRE ORGANIQUE - Amylase (ptyaline) : dégradation de l’amidon et du glucogène. - Lipase : dégradation des graisses. - Lysozyme : dégradation de la membrane des bactéries. - Kallicréïne : activation des kininogènes. - Autres : immunoglobuline, mucine, protéine plasmatique (albumine).
  • 15. CONTRÔLE DE LA SECRETION SALIVAIRE Noyau salivaire bulbo-protubérentiel Nerfs sensitifs Sympathique et Nerfs sensitifs (V, IX, X) Sympathique et parasympathique Glandes salivaire Chémorécepteurs Mécanorécepteurs reflexe conditionne reflexe oeso gastro salivaire
  • 16. ROLE DE LA SALIVE - Solubilise les aliments - Facilite la mastication et la déglutition - Facilite la mastication et la déglutition - Rince la bouche (hygiène dentaire et buccale) - Excrète certaines toxines (médicaments)
  • 17. DEGLUTITION Ensemble des phénomènes mécaniques qui conduit les aliments de la bouche à l’estomac. 3 étapes : buccale, pharyngée, œsophagienne. 1.Temps buccal : - volontaire - aliments plaqués contre la langue et la voûte palatine - aliments plaqués contre la langue et la voûte palatine 2. Temps pharyngien : - réflexe : en contact avec le voile du palais - bascule de l’épiglote ,ascension du larynx :suspension de respiration - progression du bol (base de la langue ,la pression des constricteurs et aspiration pharyngo-oesophagienne)
  • 18.
  • 19. 3. Temps œsophagien : - Couche musculaire œsophagienne: striée et lisse - Progression du bol alimentaire par des ondes péristaltiques (10 secondes pour atteindre l’estomac). péristaltiques (10 secondes pour atteindre l’estomac). - Retour de l’épiglote a sa position initiale - Expiration profonde.
  • 21. CONTRÔLE DE LA DEGLUTION Centre de la déglutition (le bulbe) Nerf glosso-pharyngien Nerfs : Nerf glosso-pharyngien Nerf laryngé supérieur Nerfs : V, VII, IX, X, XI, XII Muscle du pharynx Muscle de la langue Zone réflexogène : voile du palais, luette, épiglotte
  • 23. L'ESTOMAC : Différentes parties Séreuse Muscles longitudinaux Muscles circulaires Cardia Fundus corps Petite courbure Muscles obliques Replis de la muqueuse Pylore Antre corps Grande courbure
  • 24. Estomac • Possède la forme de J ,capacité de 1 à 1,5 L • IL a 3 fonctions: - motrice - sécrétoire exocrine (pepsine,HCL,facteur - sécrétoire exocrine (pepsine,HCL,facteur intrinsèque) - sécrétoire endocrine (gastrine)
  • 25. Muqueuse fundique Cellule principale(pepsine) Cellule bordante pariétale(hcl) Cellule à mucus
  • 27. Sécrétion gastrique • Pepsinogène activé en milieu acide donnant pepsine: endopeptidases (stimule par parasympathique et HCL) Facteur intrinsèque :absorption de la vit B 12 • Facteur intrinsèque :absorption de la vit B 12 • Protéines du plasma • Glycoprotéines du mucus
  • 28. SÉCRÉTION GASTRIQUE : Cellule Bordante H2O H2CO3 CO2 CO2 + H2O H+ H+ K+ K+ AC AC ATP ADP +P HCO3 - + H+ HCO3 - K+ K+ Cl- Cl- Cl- AC = anhydrase carbonique
  • 29. Sécrétion Gastrique: HCL Rôle: • Activation des pepsines • Dénaturation des protéines alimentaires • Action bactéricide • Stimulation de la sécrétion pancréatique
  • 30. Moyens de défense gastrique • La sécrétion du mucus • La sécrétion des bicarbonates par les cellules La sécrétion des bicarbonates par les cellules accessoires de la muqueuse (stimulée par les prostaglandines)
  • 31. RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION GASTRIQUE DE L’HCL: Cellule bordante Bulbe Vue Gout Odeur h-gly Phase céphalique + + Nerf Vague xxxxxxxx bordante Cellule G gastrine + + + + Cellule H
  • 33. Cellule bordante Bulbe distension RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION: Phase gastrique Phase gastrique + + bordante Cellule G Peptides gastrine + + + PH < 3 SOMATOSTATINE +
  • 34. RÉGULATION DE LA SÉCRÉTION : Phase intestinale Cellule bordante sécrétine Phase Intestinale - bordante H + Ac Aminés Ac gras Glucides sécrétine VIP-GIP CCK pz
  • 35. MOTRICITE GASTRIQUE - Au repos : tonus gastrique (fibres musculaires circulaires) - Pendant le repas : - Pendant le repas : •Relâchement réceptif (augmentation du volume) •5 a 10 mn :Ondes péristaltiques (courant axial rétrograde)
  • 36.
  • 37. Motricite gastrique • Origine des ondes péristaltiques :cellules pacemaker située au niveau du 1/3 supérieur du corps de l’estomac • Situées dans la couche musculaire longitudinale • Subissent des cycles spontanés de dépolarisation- repolarisation
  • 38. Bulbe tonus Phase céphalique Mastication Déglutition - Hypoglycémie AgréEsivité Régulation de la motricité : Phase céphalique Le nerf vague Péristaltisme gastrique +
  • 39. Bulbe Phase gastrique distension Régulation de la motricité : Phase gastrique Péristaltisme gastrique +
  • 40. Bulbe Phase Intestinale Régulation de la motricité : Phase intestinale Péristaltisme gastrique Distension osmolarité - H+ Lipides Ac Aminés Glucides sécrétine CCK-PZ VIP-GIP CCK pz (-) (-)
  • 41. Vidange Gastrique • Théorie classique reflexe: la nature des aliments. • Théorie moderne mécanique: pression • Théorie moderne mécanique: pression entre l’antre et le duodénum = éviter l’ inondation de l’intestin par l’excés d’aliments
  • 43.
  • 44. CO2 CO2 + H2O Ac HCO3- Cl- HCO3- SECRETION DU SUC PANCREATIQUE H2O AC H2 CO3 Ac H+ HCO3- Na+ H+ + HCO3- Na+ Sécrétine Cl- Cl-
  • 45.
  • 46. CONTRÔLE DE LE SÉCRÉTION PANCRÉATIQUE
  • 47. LA BILE • sécrétion exocrine du foie • fluide jaune-verdâtre, neutre (pH compris • fluide jaune-verdâtre, neutre (pH compris entre 7 et 7,5) qui participe à la digestion des graisses. • produite en continu par le foie à raison de 0.5 à 1 L par jour 9-cours-bile-47
  • 48. Composition de la bile • Eau: 97% (sang) • Électrolytes: idem à plasma (sang) • Sels biliaires :cycle entéro-hepatique 6 à10 fois/24H (foie) • Leucithine et cholestérol (foie) • Déchets : Produits de dégradation de l’hémoglobine : pigments biliaires(bilirubine) (donnant à la bile sa couleur sang) 9-cours-bile-48
  • 49. VIDANGE DE LA VÉSICULE BILIAIRE • Au repos: sphincter d’oddi fermé,la bile est stockée concentrée par réabsorption de l’H2O et du Na+ • La vidange de la VB se fait en réponse au repas via le système nerveux ( le nerf vague) et la CCK • 80 % du contenu de la VB est vidé dans le duodénum après un repas
  • 50. Contrôle de la sécrétion biliaire Foie (site de production) 4) Sécrétine : stimule la sécrétion HCO3- Parasympathique : stimule la production de bile et la contraction de la vésicule biliaire 9-cours-bile-50 3) CCK : stimule la contraction de la V.B Sécrétine V.B site de stocage de la bile Cellules endocrines de l’intestin grêle
  • 51. Signification physiologique des vidanges périodiques de bile Les vidanges partielles de la VB permettent d’éliminer une bile concentrée pour faire de la place à une bile plus diluée venant du foie place à une bile plus diluée venant du foie (évite la précipitation et la formation de micro calculs).
  • 52. Rôle de la bile dans la digestion • La bile neutralise le chyme gastrique acide, grâce à des ions bicarbonates. • La bile permet la formation de micelles (émulsion) • La bile permet la formation de micelles (émulsion) nécessaire à la digestion des graisses et les vitamines liposolubles par la lipase pancréatique • Elle favorise l’absorption des lipides par l'intestin grêle.
  • 54. Segments de l’intestin grêle Duodénum Arrivée du chyme et neutralisation du PH par les sécrétions digestives 1-cours-overview-54 Figure 24.16a Jéjunum iléon
  • 55. LA MUQUEUSE INTESTINALE Le grêle est un cylindre de 7 m de long où la surface de la muqueuse est multipliée grâce : - Valvules conniventes - Villosités - et microvillosités de la bordure en brosse de l’entérocyte
  • 56. L’ENTEROCYTE est la cellule absorbante - La membrane plasmique au pôle apical a une bordure en brosse faite de microvillosités. Elles incluent les enzymes et les transporteurs selon une « mosaïque fluide ». -La membrane du pôle baso-latéral est comme celle des autres cellules. LES AUTRES CELLULES -Les cellules caliciformes , dans les cryptes, sécrètent le mucus -Les cellules endocrines , dans les cryptes, sécrètent de multiples hormones
  • 57. Histologie du grêle Microvillosités × 600 1-cours-overview-57 Entérocyte Villosités × 30 Valvules × 3
  • 58. MOTRICITE INTESTINALE - Mouvements de brassage : •Segmentaire : contraction relaxation des fibres circulaires sans déplacement •Pendulaire :contraction des fibres longitudinales •Pendulaire :contraction des fibres longitudinales entrainant un contact étroit avec la muqueuse intestinale - Mouvements propulsifs
  • 61. Motricite intestinale • CMM=complexe migrant moteur: onde péristaltique unique dure 90 min • nait dans la portion inferieure de l’estomac se propage jusqu‘ au caecum se propage jusqu‘ au caecum • Elle avances vers le gros intestin les matières non digérées
  • 64.
  • 65. DIGESTION INTESTINALE • Digestion=Hydrolyse • Trois sites pour la digestion: 1. Digestion extracellulaire : lumière 1. Digestion extracellulaire : lumière digestive 2. Digestion membranaire : enzyme de la bordure en brosse 3. Digestion intracellulaire: enzyme cytoplasmique et lysosomal
  • 66. Provenance de l'eau présente dans l'intestin
  • 67. Mécanismes de l'absorption de l'eau Duodenum jejunum iléon aldosterone
  • 68. ABSORPTION DU FER L’absorption se fait dans le grêle proximal, sous forme de fer ferreux ( Fe ++) (sous l’action de la vitamine C). S’il y a assez de fer, il reste dans la cellule S’il y a assez de fer, il reste dans la cellule incorporé à la ferritine et sera perdu à la mort de l’entérocyte. S‘il en manque, il sera transporté par la transferrine.
  • 70. Absorption du calcium Se fait dans le duodénum : - au pôle apical, diffusion facilitée, et en partie fonction de la Vit.D . - transport intracellulaire grâce à une protéine - transport intracellulaire grâce à une protéine porteuse, dont la synthèse dépend de la Vit D - La sortie se fait par une pompe active qui échange Ca et Na, ou Ca et Mg, transport saturable.
  • 71. Absorption de la vit B12 Vit B12=cobalamine estomac vit B12-FI vit B12-FI résistance à la trypsine récepteurs au niveau de l’iléon absorption
  • 72. Absorption de l’acide folique • Rôle dans la synthèse de l’ADN • Absorption par un mécanisme de transport actif au niveau du jéjunum
  • 73. Digestion & absorption des glucides
  • 74. Seuls les monosaccharides peuvent être absorbés par les entérocytes ce qui implique une digestion complète qui implique une digestion complète
  • 75. Étapes dans la digestion des glucides Polysaccharides (ex: amidon) disaccharides, trisaccharides, Amylase salivaire Amylase pancréatique Maltase (malt. 2 gluc.) enzymes sécrétées Lumière du Tube digestif Les glucides sont exclusivement absorbés sous la forme de monosaccharides Monosaccharides Maltase (malt. 2 gluc.) Lactase (lac. gluc + gal) Sucrase (sucr. gluc + fruc) Isomaltase (α-limit dextrinase) Enzymes intestinales de surface
  • 76. DIGESTION DES GLUCIDES DANS L’INTESTIN • 50% de l’amidon peut être digéré avant d’arriver dans l’intestin
  • 77. DIGESTION DES GLUCIDES PAR L’AMYLASE PANCRÉATIQUE Hydrolyse des liaisons alpha 1-4 Production des disaccharides et polysaccharides Importance majeure dans la digestion de l’amidon et du Importance majeure dans la digestion de l’amidon et du glycogène. Polysaccharides Disaccharides Amylase
  • 78. DIGESTION DANS LA BORDURE EN BROSSE • Digestion médiée par les enzymes synthétisées par la bordure en brosse des entérocytes Disaccharides Monosaccharides Enzymes de la bordure en brosse
  • 79. Enzymes digestive de la bordure en brosse – Disaccharidases – Dipeptidases, Aminopeptidases Aminopeptidases
  • 80. Différentes modalités de digestion- absorption des glucides Glucose Maltose Lumière Bordure en brosse glucose Fructose Sucrose Glucose Lactose Galactose
  • 82. Absorption des glucides • A l’exception des nouveau-nés ( premières 24 heures), pas d’absorption de di , tri , ou polysaccharides. • Les monosaccharides sont essentiellement • Les monosaccharides sont essentiellement absorbés dans le duodénum et le jéjunum
  • 83. Absorption des monosaccharides • Deux familles de transporteurs –SGLT • Absorption active secondaire (nécessite de • Absorption active secondaire (nécessite de l’ATP) –GLUT • Diffusion facilitée (ne nécessite pas d’ATP )
  • 85.
  • 86. Digestion et absorption des protéines protéines
  • 87. DIGESTION ET ABSORPTION DES PROTÉINES • Endopeptidases (Donnent des petits polypeptides) -Pepsine (estomac) -Trypsine/élastase/chymotrypsine (pancréas) • Exopeptidases :(acides amines) -Carboxypeptidases. -Aminopeptidases. Libération: – acides aminés – di et tripeptides
  • 88. Carboxypeptidases Aminopeptidases Bordure en brosse Acides aminés Lumière Bordure en brosse Sang capillaire Cellules épithéliales
  • 89. Produits issus de la digestion • En fait, ce sont de petits peptides plutôt que des AA libres qui sont la principale forme d’absorption par les entérocytes • 67% comme peptides, 33% comme AA libres
  • 90. Digestion et absorption des acides aminés et des di et tri-peptides • Les AA libres sont absorbés par un cotransport avec Na+. • Dipeptides & tripeptides sont transportés par un transport actif dans le cytoplasme; ils seront hydrolysés en AA et sécrétés dans le sang
  • 91. Absorption des lipides -¾ des triglycérides, le reste des phospholipides, des esters de cholestérol et des vitamines liposolubles. Emulsification Emulsification Mécanique ( motricité digestive) Chimique (agent émulsionnant = Sels biliaires) Action optimale lipase
  • 92. Absorption des lipides • Micelles: - constituées de sels biliaires, acides gras et monoglycerides regroupés en amas portion non polaire au centre polaire au centre - les micelles se brisent en contact avec la muqueuse - leurs contenu Passe par diffusion dans l’entérocyte
  • 93. Absorption des lipides • A l’intérieur de l’entérocyte: resynthèse des triglycérides et leurs couplages à une protéine porteuse(formation de chylomicrons) • Passage des chylomicrons dans la circulation lymphatique
  • 94.
  • 95.
  • 96. Gros intestin côlon • Zones de séjour prolongé des aliments aliments – Production des féces – Absorption finale de l’eau – Élimination contrôlée par le rectum Rectum
  • 97. Initiation de la défécation
  • 98. Références : • Atlas de poche de Physiologie 4 ème édition • Sherwood Physiologie Humaine 2éme édition • Hervé Guénard 2 éme édition