SlideShare une entreprise Scribd logo
Protocoles Avancées
Chap : Routage Dynamique RIP
Rhouma Rhouma
https://sites.google.com/site/rhoouma
Lebanese International University (LIU) en Mauritanie
Juin 2015
1 / 117
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
2 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
3 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Cracteristiques de RIP
RIP est un protocole de routage à vecteur de distance.
La seule mesure qu’il utilise pour le choix du chemin d’accès est
le nombre de sauts.
Les routes annoncées dont le nombre de sauts est supérieur à 15
sont inaccessibles.
Les messages sont diffusés toutes les 30 secondes.
4 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Pourquoi routage dynamique
imaginer à faire du routage statique sur ce réseau !
5 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Pourquoi
Les protocoles de routage à vecteur de distance comprennent :
RIP, IGRP et EIGRP.
Le protocole RIP (Routing Information Protocol) a été initialement
défini dans le document RFC 1058. Ses principales
caractéristiques sont les suivantes :
Il utilise le nombre de sauts comme mesure de sélection d’un
chemin.
Si le nombre de sauts pour un réseau est supérieur à 15, le
protocole RIP ne peut pas fournir de route à ce réseau.
Par défaut, les mises à jour de routage sont diffusées ou
multidiffusées toutes les 30 secondes.
6 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Signification de vecteur de distance
Un routeur utilisant un protocole de routage à vecteur de distance ne connaît
pas le chemin complet vers un réseau de destination. Le routeur ne connaît
que les éléments suivants :
la direction ou l’interface dans laquelle les paquets doivent être
transmis ;
la distance le séparant du réseau de destination.
Par exemple, dans la figure, R1 sait que la distance le séparant du
réseau 172.16.3.0/24 est égale à un saut et que la direction va de
l’interface S0/0/0 vers R2.
7 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Mise à jour régulière
Des mises à jour régulières sont envoyées à intervalles fixes (30 secondes pour le
protocole RIP et 90 secondes pour le protocole IGRP).
Même si la topologie est inchangée depuis plusieurs jours, des mises à jour régulières
continuent d’être envoyées à tous les voisins.
Les routeurs utilisant un routage à vecteur de distance ne connaissent pas la topologie du
réseau.
Des mises à jour de diffusion sont envoyées à 255.255.255.255.
Des mises à jour de toute la table de routage sont envoyées régulièrement à tous les
voisins
8 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Fonctionnement de l’algorithme de routage
Un algorithme est une procédure permettant d’accomplir une
certaine tâche, avec un état initial donné et un état de fin défini.
Les protocoles de routage utilisent des algorithmes différents pour
installer des routes dans la table de routage, envoyer des mises à
jour aux voisins et déterminer le meilleur chemin.
L’algorithme utilisé pour les protocoles de routage définit les
processus suivants :
Mécanisme d’envoi et de réception des informations de routage
Mécanisme de calcul des meilleurs chemins et d’installation de
routes dans la table de routage
Mécanisme de détection des modifications topologiques et de
réaction à celles-ci
9 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
mise à jour et installation de la table de routage
10 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
détection et modification topologiques et réaction
11 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Exercice RIP
Protocole RIP : terminer les tables de routages de ces routeurs
etape par etape : Demarage à froid ; mise à jour par des echanges
sur le nb de sauts de chaque tronçon suivant
12 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Solution : etape 1
Démarrage à froid
R1 :
10.1.0.0 disponible via l’interface FastEthernet 0/0
10.2.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0
R2
10.2.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0
10.3.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/1
R3
10.3.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0
10.4.0.0 disponible via l’interface FastEthernet 0/0
13 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Solution : etape 2
R1
Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 via FastEthernet 0/0.
Reçoit une mise à jour de R2 sur 10.3.0.0 avec une mesure de 1.
Stocke le réseau 10.3.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1.
R2
Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour sur 10.2.0.0 via Serial 0/0/1.
Reçoit une mise à jour de R1 sur le réseau 10.1.0.0 avec une mesure de 1.
Stocke le réseau 10.1.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1.
Reçoit une mise à jour de R3 sur le réseau 10.4.0.0 avec une mesure de 1.
Stocke le réseau 10.4.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1.
R3
Envoie une mise à jour à 10.4.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0.
Reçoit une mise à jour de R2 sur 10.2.0.0 avec une mesure de 1.
Stocke le réseau 10.2.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1.
14 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Solution : etape 2
15 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Solution : etape 3
R1
Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 et 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0.
Reçoit une mise à jour de R2 sur le réseau 10.4.0.0 avec une mesure de 2.
Stocke le réseau 10.4.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 2.
La même mise à jour de R2 contient des informations sur le réseau 10.3.0.0 avec
une mesure de 1. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les
informations de routage restent les mêmes.
R2
Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 et 10.4.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 et 10.2.0.0 via Serial 0/0/1.
Reçoit une mise à jour de R1 sur le réseau 10.1.0.0. Aucune modification n’est
intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes.
Reçoit une mise à jour de R3 sur le réseau 10.4.0.0. Aucune modification n’est
intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes.
R3
Envoie une mise à jour à 10.4.0.0 via Serial 0/0/0.
Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 et 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0.
Reçoit une mise à jour de R2 sur le réseau 10.1.0.0 avec une mesure de 2.
Stocke le réseau 10.1.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 2.
La même mise à jour de R2 contient des informations sur le réseau 10.2.0.0 avec
une mesure de 1. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les
informations de routage restent les mêmes.
16 / 117
Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
Solution : etape 3
17 / 117
Cammandes Cisco RIP
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
18 / 117
Cammandes Cisco RIP
Message RIPv1 Encapsulé
19 / 117
Cammandes Cisco RIP
Configuration de base de RIP
20 / 117
Cammandes Cisco RIP
Configuration de base de RIP
21 / 117
Cammandes Cisco RIP
La commande Network
La commande network est exécuté comme suit :
Router(config-router)#network directly-connected-classful-network-address
La commande network active le protocole RIP sur toutes les interface qui appartiennent à
un réseau spécifique. Les interfaces associées envoient et reçoivent maintenant les mises
à jour RIP.
Elle annonce le réseau spécifié dans les mises à jour de routage RIP envoyées aux autres
routeurs toutes les 30 secondes.
Si on fait entrer une adresse de sous-réseau, l’IOS la convertit automatiquement en
adresse réseau par classe. Par exemple, si on execute la commande network
192.168.1.32, le routeur la convertira en network 192.168.1.0.
22 / 117
Cammandes Cisco RIP
Que se passe-t-il si vous entrez une @ de sous-réseau ou @IP d’interface au lieu d’une @
réseau par classes ?
R3(config)#router rip
R3(config-router)#network 192.168.4.0
R3(config-router)#network 192.168.5.1
l’IOS corrige l’entrée et indique l’adresse réseau par classe. Voir la vérification :
R3#show running-config
!
router rip
network 192.168.4.0
network 192.168.5.0
!
23 / 117
Cammandes Cisco RIP
Verification de la convergence
24 / 117
Cammandes Cisco RIP
explication
Par exemple, la sortie affiché par R1 :
R 192.168.5.0/24 [120/2] via 192.168.2.2, 00 :00 :23, Serial0/0/0
25 / 117
Cammandes Cisco RIP
show ip protocols
la commande show ip protocols est utilisée pour : 1) afficher le protocole de routage
actuellement configuré sur le routeur ; 2) verifier si le routage RIP est configuré ; 3) verifier
si les interfaces appropriées envoient et reçoivent des mises à jour RIP ; 4) verifier si le
routeur annonce les réseaux appropriés ; 5) verifier si les voisins RIP envoient des mises à
jour.
26 / 117
Cammandes Cisco RIP
debug ip rip
La commande debug ip rip permet d’identifier les problèmes qui
affectent les mises à jour RIP. Cette commande affiche les mises
à jour du routage RIP lors de leur envoi et de leur réception.
27 / 117
Cammandes Cisco RIP
la commande passive-interface
L’envoi de mises à jour non nécessaires sur un réseau local a une
incidence sur le réseau de trois manières :
En transportant des mises à jour inutiles, la bande passante est
gaspillée. Puisque les mises à jour RIP sont diffusées, les
commutateurs transféreront les mises à jours à partir de tous les
ports.
Tous les périphériques présents sur le réseau local doivent traiter la
mise à jour jusqu’aux couches transport, où le périphérique de
réception ignorera la mise à jour.
L’annonce des mises à jour sur un réseau de diffusion constitue un
risque sécuritaire. Les mises à jour RIP peuvent être interceptées
par un logiciel d’analyse de paquets. Les mises à jour de routage
peuvent être modifiées et retournées au routeur, avec des mesures
fausses qui corrompent la table de routage et égarent le trafic.
la commande passive-interface qui empêche la transmission des
mises à jours de routage via une interface de routeur tout en
continuant à autoriser l’annonce de ce réseau aux autres routeurs.
28 / 117
Cammandes Cisco RIP
la commande passive-interface
29 / 117
route par défaut
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
30 / 117
route par défaut
Topologie
configuration d’une route statique + route par default
31 / 117
route par défaut
32 / 117
route par défaut
33 / 117
route par défaut
Propagation de la route par défaut via R2
34 / 117
route par défaut
Propagation de la route par défaut via R2
35 / 117
Redistribution de routage statique
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
36 / 117
Redistribution de routage statique
Topologie
37 / 117
Redistribution de routage statique
38 / 117
Redistribution de routage statique
Pour configurer la route de super-réseau statique sur R2, la commande suivante est
utilisée :
R2(config)#ip route 192.168.0.0 255.255.0.0 Null0
N’oubliez pas que le regroupement de route permet à une seule entrée de route de haut
niveau de représenter plusieurs routes de niveau inférieur, ce qui permet de réduire la
taille des tables de routage. La route statique sur R2 utilise un masque /16 pour résumer
les 256 réseaux compris entre 192.168.0.0/24 et 192.168.255.0/24.
L’espace d’adressage représenté par le regroupement de route statique 192.168.0.0/16
n’existe en fait pas. Pour simuler cette route statique, nous utilisons une interface Null
comme interface de sortie. Il n’est pas nécessaire de saisir de commandes pour créer ou
configurer l’interface Null. Elle est toujours active mais ne transfère ni ne reçoit de trafic. Le
trafic envoyé à l’interface Null est abandonné.
La deuxième commande à entrer est la commande redistribute static :
R2(config-router)#redistribute static
La redistribution consiste à prendre les routes d’une source de routage pour les envoyer
vers une autre source de routage. Dans l’exemple de topologie présent, le processus RIP
sur R2 doit redistribuer la route statique (192.168.0.0/16) en important la route dans RIP,
puis en l’envoyant à R1 et R3 à l’aide du processus RIP.
La redistribution de route statique doit se faire en RIPv2 : Nous avons configuré la route
statique 192.168.0.0 avec un masque /16. Il compte moins de bits que le masque de
classe C par classe /24. Le masque ne correspondant pas à la classe ni à un sous-réseau
de la classe, RIPv1 n’inclut pas cette route dans ses mises à jour vers d’autres routeurs.
alors que RIPv2 le fait
39 / 117
Limitations de RIPv1
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
40 / 117
Limitations de RIPv1
topologie d’etude
Soit la topologie suivante
41 / 117
Limitations de RIPv1
adressage
42 / 117
Limitations de RIPv1
configuration des trois routeurs
43 / 117
Limitations de RIPv1
VLSM
44 / 117
Limitations de RIPv1
Résumé automatique
RIPv1 résume les réseaux au niveau des périphéries de réseau principal. RIPv1 résume les
sous-réseaux 172.30.0.0 de R1 et R3 dans l’adresse réseau principal par classe de 172.30.0.0
lors de l’envoi de mises à jour de routage vers R2. Au niveau de R2, les deux mises à jour ont un
coût égal d’un saut pour atteindre le réseau 172.30.0.0/16.
45 / 117
Limitations de RIPv1
Vérification de connectivité
R2 obtient des résultats incohérents lorsqu’il tente d’exécuter une
requête ping sur une adresse d’un des sous-réseaux 172.30.0.0.
Notez que R2 possède deux routes de valeur égale dans le
réseau 172.30.0.0/16. Ceci parce que R1 et R3 envoient une mise
à jour RIPv1 à R2 pour le réseau par classe 172.30.0.0/16 avec
une mesure égale à 1 saut. R1 et R3 résumant automatiquement
les sous-réseaux individuels, la table de routage R2 ne contient
que l’adresse réseau par classe principal de 172.30.0.0/16.
Le résultat de la commande debug ip rip indique que R2 reçoit
deux routes à coût égal 172.30.0.0 avec une mesure égale à 1
saut. R2 reçoit une route sur l’interface série Serial 0/0/0 depuis
R1 et l’autre route sur l’interface série Serial 0/0/1 depuis R3.
Notez que le masque de sous-réseau n’est pas inclus dans
l’adresse réseau contenue dans la mise à jour.
46 / 117
Limitations de RIPv1
Vérification de connectivité
47 / 117
Limitations de RIPv1
Vérification de connectivité
48 / 117
Limitations de RIPv1
Vérification de connectivité
R2 reçoit deux routes à coût égal 172.30.0.0 avec une mesure égale à 1
saut. Notez que le masque de sous-réseau n’est pas inclus dans
l’adresse réseau contenue dans la mise à jour.
R1 possède ses propres routes 172.30.0.0 : 172.30.2.0/24 et
172.30.1.0/24. Cependant, R1 n’envoie pas ces sous-réseaux à R2. R3
possède une table de routage identique. R1 et R3 sont des routeurs de
périphérie et n’envoient que le réseau résumé 172.30.0.0 à R2 dans
leurs mises à jour de routage RIPv1. R2 a pour cette raison
connaissance du réseau par classe 172.30.0.0/16 mais pas des
sous-réseaux 172.30.0.0.
Notez que le résultat de la commande debug ip rip pour R2 ne contient
pas le réseau 172.30.0.0 dans ses mises à jour vers R1 ni R3.
Pourquoi ? Parce que la fonction split horizon est appliquée. R2 apprend
la présence du réseau 172.30.0.0/16 sur les interfaces série Serial 0/0/0
et 0/0/1. R2 ayant appris la présence du réseau 172.30.0.0 sur ces
interfaces, les mises à jour envoyées à ces interfaces n’incluent pas ce
réseau.
49 / 117
Limitations de RIPv1
RIPv1 ne prend pas en charge le VLSM
50 / 117
Limitations de RIPv1
RIPv1 n’envoyant pas le masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage, il ne
peut pas prendre en charge VLSM. Le routeur R3 est configuré avec des sous-réseaux
VLSM qui sont tous membres du réseau de classe B 172.30.0.0/16 : 172.30.100.0/24 ;
172.30.110.0/24 ; 172.30.200.16/28 ; 172.30.200.32/28.
Comme nous l’avons vu avec les mises à jour 172.30.0.0/16 de R2 par R1 et R3, RIPv1
résume les sous-réseaux aux frontières de classes ou utilise le masque de sous-réseau de
l’interface sortante pour déterminer les sous-réseaux à annoncer.
Pour démontrer comment RIPv1 utilise le masque de sous-réseau de l’interface sortante,
R4 est ajouté à la topologie connectée à R3 via l’interface FastEthernet0/0 sur le réseau
172.30.100.0/24.
pour la commande debug ip rip, Notez que le seul sous-réseau 172.30.0.0 envoyé au
routeur R4 est 172.30.110.0. En outre, notez que R3 envoie la totalité du réseau par
classe principal 172.30.0.0 à l’interface série Serial 0/0/1.
Pourquoi RIPv1 sur R3 n’inclut-il pas les autres sous-réseaux (172.30.200.16/28 et
172.30.200.32/28) dans les mises à jour vers R4 ? Ces sous-réseaux ne possèdent pas le
même masque de sous-réseau que FastEthernet 0/0. Voilà pourquoi tous les
sous-réseaux doivent utiliser le même masque de sous-réseau lors de
l’implémentation d’un protocole de routage par classe dans le réseau.
51 / 117
Limitations de RIPv1
Explication
R3 doit déterminer les sous-réseaux 172.30.0.0 à inclure dans les
mises à jour qui définissent son interface FastEthernet 0/0 avec
l’adresse IP 172.30.100.1/24. Il n’inclut dans sa table de routage
que les routes 172.30.0.0 dont le masque est le même que celui
de l’interface de sortie. S’agissant d’une interface 172.30.100.1
dotée d’un masque /24, il n’inclut que les sous-réseaux 172.30.0.0
dotés d’un masque /24. Le sous-réseau 172.30.110.0 est le seul à
remplir cette condition.
Les autres sous-réseaux 172.30.0.0 (172.30.200.16/28 et
172.30.200.32/28) ne sont pas inclus car les masques /28 ne
correspondent pas au masque /24 de l’interface sortante. Le
routeur récepteur (R4) ne peut appliquer son propre masque
d’interface /24 qu’aux annonces de route RIPv1 avec les
sous-réseaux 172.30.0.0. R4 appliquerait le mauvais masque
(/24) aux sous-réseaux dotés de masques /28.
52 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
53 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
Bellman
D[x,y] represente le chemin le plus court entre les noeuds x et y
par :
D[x, y] = min{c(x, v) + D[v, y]}
avec v est un noeud voisin de x et
le minimum "min" est pris sur tous les voisins de x
utilise deux autres tables :
table des liens L[]
Table des sauts suivants " next hop" H[]
54 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
Enoncé de l’algorithme de Bellman
55 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
exemple
56 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
résultat final
57 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
Amélioration de Bellman par Ford
Ford Fulkerson(1962) a modifié l’alg de Bellman à un algorithme
distribué. il est devenu l’alg de Bellman-Ford
chaque noeud envoie periodiquement son estimation des
distances qui lui separent de ses voisins
lorsque un noeud i reçoit la nouvelle estimation de distance d’un
voisin, il met-à-jour son estimation de distance en utilisant l’eq de
Bellman-Ford :
D[x, y] = min{c(x, v) + D[v, y]}, pour chaque noeud y ∈ N
dans des conditions stables, l’estimation des distances par
Bellman-Ford convergent vers le cout minimal calculé par
Bellman.
58 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
exemple
59 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
Détails de Amélioration de Bellman par Ford
Chaque noeud i
connaît le coût pour atteindre ses voisin : il possède les entrées
de la table des liens L
la table de routage d’un noeud i est la ligne n˚ i des tables D et H
le noeud i diffuse la ième ligne (sa table de routage) comme mise
à jour du noeud i
s’il reçoit des mises à jour depuis un autre noeud, le noeud i
recalcule sa table de routage (ligne i de D et H)
60 / 117
L’algorithme Bellman-Ford de RIP
verification de l’exemple
Verifier si on trouve le même résultat pour ce réseau par l’alg de
Bellman-Ford :
61 / 117
Boucle de routage
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
62 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
63 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
Problème de Boucle de routage
Une boucle de routage est une condition dans laquelle un paquet
est transmis en continu entre une série de routeurs sans jamais
atteindre le réseau de destination souhaité. Une boucle de
routage peut se produire lorsque deux routeurs ou plus possèdent
des informations de routage qui indiquent, à tort, qu’il existe un
chemin valide vers une destination inaccessible.
La boucle peut être le résultat des problèmes suivants :
Routes statiques configurées incorrectement
Tables de routage incohérentes qui ne sont pas mises à jour en
raison d’une convergence lente dans un réseau changeant
Routes de suppression configurées ou installées incorrectement
Remarque : le protocole IP utilise son propre mécanisme pour
empêcher la transmission sans fin d’un paquet sur le réseau. Le
protocole IP possède un champ de durée de vie (TTL) dont la valeur
est diminuée de 1 à chaque routeur. Si la durée de vie est égale à
zéro, le routeur abandonne le paquet.
64 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
Implications de la table de routage
Une boucle de routage peut créer les conditions suivantes :
La bande passante de la liaison est utilisée pour faire tourner le
trafic en boucle entre les routeurs dans une boucle.
Le processeur d’un routeur est fortement sollicité en raison des
paquets tournant en boucle.
Le processeur d’un routeur est surchargé en raison du
réacheminement inutile de paquets, ce qui impacte négativement
la convergence du réseau.
Les mises à jour de routage peuvent se perdre ou ne pas être
traitées en temps voulu. Ces conditions introduisent des boucles
de routage supplémentaires qui aggravent davantage la situation.
Les paquets peuvent se perdre dans des « trous noirs ».
65 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
66 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
Mise à jour de routage de R2 vers R3
67 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
68 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
69 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
70 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
71 / 117
Boucle de routage Définition et Implications
Le paquet sera détruit après un certain nombre d’échanges en boucle
72 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
73 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
Le comptage à l’infini est une situation qui se produit lorsque des
mises à jour de routage inexactes augmentent la valeur de la
mesure jusqu’à l’infini pour un réseau qui n’est plus accessible.
74 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
75 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
76 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
77 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
78 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
79 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
80 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
81 / 117
Boucle de routage Comptage à l’infini
82 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
83 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
solutions
Pour lutter contre les boucles de routage et compatage à l’infini, il ya
des solutions offertes par RIPv2 :
Definition d’une valeur de metrique maximale apres laquelle me
paquet sera detruit
Minuteur de hors de service sur chaque routeur
Decoupage d’horizon
Empoisonnement de routage
84 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Valeur maximale
Pour arrêter l’incrémentation d’une mesure, l’«infini» est défini par
l’attribution d’une valeur maximale à la mesure. Par exemple, le
protocole RIP considère que 16 sauts représentent l’infini, ce qui
correspond à une mesure inaccessible. Une fois que les routeurs
ont « compté jusqu’à l’infini», ils marquent la route comme étant
inaccessible.
85 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Les minuteurs de mise hors service servent à empêcher les messages de mise à jour
réguliers de rétablir de manière inappropriée une route qui se serait dégradée. Les
minuteurs de mise hors service exigent des routeurs la suspension, pendant une durée
spécifiée, de toute modification pouvant affecter les routes. Si une route est identifiée
comme étant désactivée ou susceptible de l’être, toute autre information concernant cette
route ayant le même statut (ou un statut encore pire) est ignorée pendant une durée
prédéterminée (la période de mise hors service).
Les minuteurs de mise hors service fonctionnent comme suit :
Un routeur reçoit une mise à jour d’un voisin lui indiquant qu’un réseau auparavant
accessible est devenu inaccessible.
Le routeur marque la route comme étant éventuellement inactive et démarre le
minuteur de mise hors service.
Si une mise à jour avec une mesure inférieure pour ce réseau est reçue d’un routeur
voisin au cours de la période de mise hors service, le réseau est rétabli et le
minuteur de mise hors service est supprimé.
Si une mise à jour d’un autre voisin est reçue au cours de la période de mise hors
service avec une mesure identique ou supérieure pour ce réseau, cette mise à jour
est ignorée. Par conséquent, davantage de temps est alloué à la propagation des
informations sur la modification.
Les routeurs continuent d’acheminer les paquets aux réseaux de destination qui
sont marqués comme étant éventuellement inactifs. Le routeur peut ainsi résoudre
tout problème lié à une connectivité intermittente. Si le réseau de destination est
réellement indisponible et que les paquets sont transférés, un routage de type trou
noir est créé et dure jusqu’à l’expiration du minuteur de mise hors service.
86 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
87 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
88 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
89 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
90 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
91 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
92 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
93 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
94 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
95 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Minuteur de mise hors service
96 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Découpage d’horizon
Le découpage d’horizon est une autre méthode qui permet d’empêcher les boucles de
routage provoquées par la convergence lente d’un protocole de routage à vecteur de
distance. Selon la règle de découpage d’horizon, un routeur ne doit pas annoncer de
réseau par le biais de l’interface dont est issue la mise à jour.
97 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
98 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
99 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
100 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
101 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
102 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Empoisonnement de Routage
103 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Durée de vie est un champ de 8 bits dans l’en-tête IP qui limite le
nombre de sauts qu’un paquet peut effectuer à travers le réseau
avant d’être supprimé.
Le champ TTL a pour objectif d’éviter la circulation sans fin sur le
réseau d’un paquet impossible à remettre. Sa valeur est définie
par le périphérique source du paquet.
Cette valeur est réduite de 1 par chaque routeur présent sur la
route vers sa destination.
Si la valeur du champ TTL atteint zéro avant que le paquet
n’arrive à sa destination, ce dernier est supprimé et le routeur
renvoie un message d’erreur ICMP (Internet Control Message
Protocol) à la source du paquet IP.
104 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
considerant une boucle de routage :
TTL sera decrementé jusqu’à TTL=0. le packet sera rejeté.
105 / 117
Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
106 / 117
Configuration RIPv2
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
107 / 117
Configuration RIPv2
Comparaison entre Formats RIPv1 et RIPv2
108 / 117
Configuration RIPv2
La première modification apportée au format de message RIPv2
se situe au niveau du champ du masque de sous-réseau, qui
permet d’inclure un masque 32 bits dans l’entrée de route RIP. En
conséquence, le routeur récepteur ne dépend plus du masque de
sous-réseau de l’interface entrante ou du masque par classe lors
de la détermination du masque de sous-réseau d’une route.
La deuxième modification significative apportée au format du
message RIPv2 concerne l’ajout de l’adresse de tronçon suivant.
L’adresse de tronçon suivant permet, le cas échéant, d’identifier
une adresse de tronçon suivant mieux adaptée que l’adresse du
routeur émetteur. Si le champ contient uniquement des zéros
(0.0.0.0), l’adresse du routeur émetteur constitue la meilleure
adresse de tronçon suivant.
109 / 117
Configuration RIPv2
110 / 117
Configuration RIPv2
111 / 117
Configuration RIPv2
Il faut désactiver le résumé automatique
112 / 117
Configuration RIPv2
verification des routes sur les 3 routeurs
113 / 117
Configuration RIPv2
114 / 117
Configuration RIPv2
Remarques
Dans la figure, la table de routage de R2 contient maintenant les sous-réseaux individuels
du réseau 172.30.0.0/16. Remarquez qu’elle ne contient plus un seul résumé de routage
unique avec deux chemins à coût égal. Chaque sous-réseau/masque possède son entrée
spécifique, accompagnée de l’interface de sortie et de l’adresse de tronçon suivant
permettant d’accéder à ce sous-réseau.
La table de routage de R1 contient tous les sous-réseaux du réseau 172.30.0.0/16, y
compris ceux de R3.
La table de routage de R3 contient tous les sous-réseaux du réseau 172.30.0.0/16, y
compris ceux de R1. Ce réseau est convergé.
Nous pouvons vérifier que le protocole de routage sans classe RIPv2 envoie et reçoit les
informations de masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage à l’aide de la
commande debug ip rip. Remarquez que chaque entrée de route possède maintenant la
notation à barres obliques du masque de sous-réseau.
Nous pouvons également constater que la mesure d’une mise à jour sur une interface est
incrémentée avant son envoi vers une autre interface. Par exemple, la mise à jour reçue
sur l’interface série Serial 0/0/1 pour le réseau 172.30.100.0/24 avec un saut est envoyée
aux autres interfaces, telles que l’interface série Serial 0/0/0, avec une mesure égale à 2
(sauts).
Notez également que les mises à jour sont envoyées en utilisant l’adresse de multidiffusion
224.0.0.9. RIPv1 envoie des mises à jour sous forme de diffusion sur 255.255.255.255.
L’utilisation d’une adresse de multidiffusion présente plusieurs avantages. Les
multidiffusions utilisent généralement moins de bande passante sur le réseau.
115 / 117
Introduction à BGP
Plan
1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP
2 Cammandes Cisco RIP
3 route par défaut
4 Redistribution de routage statique
5 Limitations de RIPv1
6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP
7 Boucle de routage
Définition et Implications
Comptage à l’infini
Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini
Définition d’une Valeur maximale
Minuteur de mise hors service
Découpage d’horizon
Empoisonnement de Routage
Protocole IP et Durée de vie TTL
8 Configuration RIPv2
9 Introduction à BGP
116 / 117
Introduction à BGP
Vecteur de chemins au lieu de vecteur de distances
Pour eviter les boucles de routage
au lieu d’envoyer le cout (distance) de chemin à une destination
sous forme de vecteur de distances (comme dans RIP), on envoi
le chemin lui même avec sa distance à la destination.
un routeur adopte un noeud voisin comme routeur du tronçon
suivant (next hop) à une destination SEULEMENT SI lui mémé
n’est pas une intermédiaire dans ce chemin à cette destination.
un routeur rajoute lui mémé en prefixe du chemin avant l’envoie
de la mise à jour aux autres noeuds
cette méthode est utilisé en BGP
117 / 117

Contenu connexe

Tendances

Le protocole stp
Le protocole stpLe protocole stp
Le protocole stp
EL AMRI El Hassan
 
Cours frame relay
Cours frame relayCours frame relay
Cours frame relay
EL AMRI El Hassan
 
cours ospf
cours ospf cours ospf
cours ospf
EL AMRI El Hassan
 
Concepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutationConcepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutation
EL AMRI El Hassan
 
Ccna 2-module-2-v4
Ccna 2-module-2-v4Ccna 2-module-2-v4
Ccna 2-module-2-v4
Siham Tatiggit
 
Meilleures pratiques bgp
Meilleures pratiques bgpMeilleures pratiques bgp
Meilleures pratiques bgp
Aymen Bouzid
 
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
EL AMRI El Hassan
 
Routage ospf
Routage ospfRoutage ospf
Routage ospf
Ines Kechiche
 
Cours VTP
Cours VTPCours VTP
Notions de base sur le routage
Notions de base sur le routageNotions de base sur le routage
Notions de base sur le routage
Ines Kechiche
 
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CANCours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
Tarik Zakaria Benmerar
 
Protocole OSPF
Protocole OSPFProtocole OSPF
Protocole OSPF
Thomas Moegli
 
Routage rip
Routage ripRoutage rip
Routage rip
Ines Kechiche
 
CCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPFCCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPF
mdyabi
 
CISCO HSRP VRRP GLBP
CISCO HSRP VRRP GLBPCISCO HSRP VRRP GLBP
CISCO HSRP VRRP GLBP
YACINE MESSAOUI
 
Cours etherchannel
Cours etherchannelCours etherchannel
Cours etherchannel
EL AMRI El Hassan
 
Fr introbgp-sif
Fr introbgp-sifFr introbgp-sif
Fr introbgp-sif
Aymen Bouzid
 
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
Tarik Zakaria Benmerar
 
Chapitre 6 - couche transport
Chapitre 6  - couche transportChapitre 6  - couche transport
Chapitre 6 - couche transport
Tarik Zakaria Benmerar
 

Tendances (20)

Le protocole stp
Le protocole stpLe protocole stp
Le protocole stp
 
Cours frame relay
Cours frame relayCours frame relay
Cours frame relay
 
cours ospf
cours ospf cours ospf
cours ospf
 
Concepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutationConcepts et configuration de base de la commutation
Concepts et configuration de base de la commutation
 
Ccna 2-module-2-v4
Ccna 2-module-2-v4Ccna 2-module-2-v4
Ccna 2-module-2-v4
 
Meilleures pratiques bgp
Meilleures pratiques bgpMeilleures pratiques bgp
Meilleures pratiques bgp
 
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
Redondance de routeur (hsrp, vrrp, glbp)
 
Routage ospf
Routage ospfRoutage ospf
Routage ospf
 
Cours VTP
Cours VTPCours VTP
Cours VTP
 
Notions de base sur le routage
Notions de base sur le routageNotions de base sur le routage
Notions de base sur le routage
 
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CANCours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
Cours Bus de communication et réseaux industriels. Chapitre 3 : Bus CAN
 
Protocole OSPF
Protocole OSPFProtocole OSPF
Protocole OSPF
 
Routage rip
Routage ripRoutage rip
Routage rip
 
Cours3 ospf-eigrp
Cours3 ospf-eigrpCours3 ospf-eigrp
Cours3 ospf-eigrp
 
CCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPFCCNP Route - OSPF
CCNP Route - OSPF
 
CISCO HSRP VRRP GLBP
CISCO HSRP VRRP GLBPCISCO HSRP VRRP GLBP
CISCO HSRP VRRP GLBP
 
Cours etherchannel
Cours etherchannelCours etherchannel
Cours etherchannel
 
Fr introbgp-sif
Fr introbgp-sifFr introbgp-sif
Fr introbgp-sif
 
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
Chapitre 3 - Protocole Bus CAN (2020/2021
 
Chapitre 6 - couche transport
Chapitre 6  - couche transportChapitre 6  - couche transport
Chapitre 6 - couche transport
 

Similaire à 1485606887355.pdf

1301000.ppt
1301000.ppt1301000.ppt
1301000.ppt
YassineWerghi
 
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : RoutingAlphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
Alphorm
 
Configuration ospf
Configuration ospfConfiguration ospf
Configuration ospf
Joeongala
 
Configuration de-base-d
Configuration de-base-dConfiguration de-base-d
Configuration de-base-d
Nabil EL KASSOUMI
 
Routage
RoutageRoutage
Routage
Stany Mwamba
 
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptxleprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
Franckdayan1
 
Composants routeur cisco et différent mode de Configuration
Composants routeur cisco et différent mode de ConfigurationComposants routeur cisco et différent mode de Configuration
Composants routeur cisco et différent mode de Configuration
ZakariaBouzzitMadrid
 
laboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
laboratoire formation ccna cisco materiel .pptlaboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
laboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
profsn
 
EIGRP - Configuration
EIGRP - ConfigurationEIGRP - Configuration
EIGRP - Configuration
mdyabi
 
EIGRP - EIGRP sur frame relay
EIGRP - EIGRP sur frame relayEIGRP - EIGRP sur frame relay
EIGRP - EIGRP sur frame relay
mdyabi
 
notions de routage IP
notions de routage IPnotions de routage IP
notions de routage IP
mohamednacim
 
OSPF Presentation
OSPF PresentationOSPF Presentation
OSPF Presentation
Mohamed Righi
 
Eigrp ccna v5
Eigrp ccna v5 Eigrp ccna v5
Eigrp ccna v5
Meriama Benrqiq
 
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocoleRoutage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
JamelBaaziz3
 
routage.pdf
routage.pdfroutage.pdf
routage.pdf
abdsamadelom
 
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
medalaa
 

Similaire à 1485606887355.pdf (20)

1301000.ppt
1301000.ppt1301000.ppt
1301000.ppt
 
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : RoutingAlphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
Alphorm.com Formation CCNP ENCOR 350-401 (2of8) : Routing
 
Configuration ospf
Configuration ospfConfiguration ospf
Configuration ospf
 
Smi5 cours partie2
Smi5 cours partie2Smi5 cours partie2
Smi5 cours partie2
 
Configuration de-base-d
Configuration de-base-dConfiguration de-base-d
Configuration de-base-d
 
Routage
RoutageRoutage
Routage
 
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptxleprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
leprotocoleriptoutescesversion-170309205133 (1).pptx
 
Composants routeur cisco et différent mode de Configuration
Composants routeur cisco et différent mode de ConfigurationComposants routeur cisco et différent mode de Configuration
Composants routeur cisco et différent mode de Configuration
 
laboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
laboratoire formation ccna cisco materiel .pptlaboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
laboratoire formation ccna cisco materiel .ppt
 
EIGRP - Configuration
EIGRP - ConfigurationEIGRP - Configuration
EIGRP - Configuration
 
EIGRP - EIGRP sur frame relay
EIGRP - EIGRP sur frame relayEIGRP - EIGRP sur frame relay
EIGRP - EIGRP sur frame relay
 
notions de routage IP
notions de routage IPnotions de routage IP
notions de routage IP
 
OSPF Presentation
OSPF PresentationOSPF Presentation
OSPF Presentation
 
Umts
UmtsUmts
Umts
 
Eigrp ccna v5
Eigrp ccna v5 Eigrp ccna v5
Eigrp ccna v5
 
CCNA 3.pdf
CCNA 3.pdfCCNA 3.pdf
CCNA 3.pdf
 
Routage
RoutageRoutage
Routage
 
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocoleRoutage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
Routage_CCNA_Expl_Mod2_Chapter7_RIPv2 protocole
 
routage.pdf
routage.pdfroutage.pdf
routage.pdf
 
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
4 protocole de redondance(hsrp-vrrp-glbp)
 

Plus de Bader Nassiri

6.pdf
6.pdf6.pdf
1.pdf
1.pdf1.pdf
5.pdf
5.pdf5.pdf
4.pdf
4.pdf4.pdf
3.pdf
3.pdf3.pdf
2.pdf
2.pdf2.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
Bader Nassiri
 
4214884.pdf
4214884.pdf4214884.pdf
4214884.pdf
Bader Nassiri
 

Plus de Bader Nassiri (8)

6.pdf
6.pdf6.pdf
6.pdf
 
1.pdf
1.pdf1.pdf
1.pdf
 
5.pdf
5.pdf5.pdf
5.pdf
 
4.pdf
4.pdf4.pdf
4.pdf
 
3.pdf
3.pdf3.pdf
3.pdf
 
2.pdf
2.pdf2.pdf
2.pdf
 
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
467720159-rapport-final-bouguerra-khadijaesseghaier-lina-pdf.pdf
 
4214884.pdf
4214884.pdf4214884.pdf
4214884.pdf
 

Dernier

Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Billy DEYLORD
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 

Dernier (8)

Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
Cycle de Formation Théâtrale 2024 / 2025
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 

1485606887355.pdf

  • 1. Protocoles Avancées Chap : Routage Dynamique RIP Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Lebanese International University (LIU) en Mauritanie Juin 2015 1 / 117
  • 2. Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 2 / 117
  • 3. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 3 / 117
  • 4. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Cracteristiques de RIP RIP est un protocole de routage à vecteur de distance. La seule mesure qu’il utilise pour le choix du chemin d’accès est le nombre de sauts. Les routes annoncées dont le nombre de sauts est supérieur à 15 sont inaccessibles. Les messages sont diffusés toutes les 30 secondes. 4 / 117
  • 5. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Pourquoi routage dynamique imaginer à faire du routage statique sur ce réseau ! 5 / 117
  • 6. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Pourquoi Les protocoles de routage à vecteur de distance comprennent : RIP, IGRP et EIGRP. Le protocole RIP (Routing Information Protocol) a été initialement défini dans le document RFC 1058. Ses principales caractéristiques sont les suivantes : Il utilise le nombre de sauts comme mesure de sélection d’un chemin. Si le nombre de sauts pour un réseau est supérieur à 15, le protocole RIP ne peut pas fournir de route à ce réseau. Par défaut, les mises à jour de routage sont diffusées ou multidiffusées toutes les 30 secondes. 6 / 117
  • 7. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Signification de vecteur de distance Un routeur utilisant un protocole de routage à vecteur de distance ne connaît pas le chemin complet vers un réseau de destination. Le routeur ne connaît que les éléments suivants : la direction ou l’interface dans laquelle les paquets doivent être transmis ; la distance le séparant du réseau de destination. Par exemple, dans la figure, R1 sait que la distance le séparant du réseau 172.16.3.0/24 est égale à un saut et que la direction va de l’interface S0/0/0 vers R2. 7 / 117
  • 8. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Mise à jour régulière Des mises à jour régulières sont envoyées à intervalles fixes (30 secondes pour le protocole RIP et 90 secondes pour le protocole IGRP). Même si la topologie est inchangée depuis plusieurs jours, des mises à jour régulières continuent d’être envoyées à tous les voisins. Les routeurs utilisant un routage à vecteur de distance ne connaissent pas la topologie du réseau. Des mises à jour de diffusion sont envoyées à 255.255.255.255. Des mises à jour de toute la table de routage sont envoyées régulièrement à tous les voisins 8 / 117
  • 9. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Fonctionnement de l’algorithme de routage Un algorithme est une procédure permettant d’accomplir une certaine tâche, avec un état initial donné et un état de fin défini. Les protocoles de routage utilisent des algorithmes différents pour installer des routes dans la table de routage, envoyer des mises à jour aux voisins et déterminer le meilleur chemin. L’algorithme utilisé pour les protocoles de routage définit les processus suivants : Mécanisme d’envoi et de réception des informations de routage Mécanisme de calcul des meilleurs chemins et d’installation de routes dans la table de routage Mécanisme de détection des modifications topologiques et de réaction à celles-ci 9 / 117
  • 10. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP mise à jour et installation de la table de routage 10 / 117
  • 11. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP détection et modification topologiques et réaction 11 / 117
  • 12. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Exercice RIP Protocole RIP : terminer les tables de routages de ces routeurs etape par etape : Demarage à froid ; mise à jour par des echanges sur le nb de sauts de chaque tronçon suivant 12 / 117
  • 13. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Solution : etape 1 Démarrage à froid R1 : 10.1.0.0 disponible via l’interface FastEthernet 0/0 10.2.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0 R2 10.2.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0 10.3.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/1 R3 10.3.0.0 disponible via l’interface Serial 0/0/0 10.4.0.0 disponible via l’interface FastEthernet 0/0 13 / 117
  • 14. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Solution : etape 2 R1 Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 via FastEthernet 0/0. Reçoit une mise à jour de R2 sur 10.3.0.0 avec une mesure de 1. Stocke le réseau 10.3.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1. R2 Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour sur 10.2.0.0 via Serial 0/0/1. Reçoit une mise à jour de R1 sur le réseau 10.1.0.0 avec une mesure de 1. Stocke le réseau 10.1.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1. Reçoit une mise à jour de R3 sur le réseau 10.4.0.0 avec une mesure de 1. Stocke le réseau 10.4.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1. R3 Envoie une mise à jour à 10.4.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0. Reçoit une mise à jour de R2 sur 10.2.0.0 avec une mesure de 1. Stocke le réseau 10.2.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 1. 14 / 117
  • 15. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Solution : etape 2 15 / 117
  • 16. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Solution : etape 3 R1 Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 et 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0. Reçoit une mise à jour de R2 sur le réseau 10.4.0.0 avec une mesure de 2. Stocke le réseau 10.4.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 2. La même mise à jour de R2 contient des informations sur le réseau 10.3.0.0 avec une mesure de 1. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes. R2 Envoie une mise à jour à 10.3.0.0 et 10.4.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour à 10.1.0.0 et 10.2.0.0 via Serial 0/0/1. Reçoit une mise à jour de R1 sur le réseau 10.1.0.0. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes. Reçoit une mise à jour de R3 sur le réseau 10.4.0.0. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes. R3 Envoie une mise à jour à 10.4.0.0 via Serial 0/0/0. Envoie une mise à jour à 10.2.0.0 et 10.3.0.0 via FastEthernet 0/0. Reçoit une mise à jour de R2 sur le réseau 10.1.0.0 avec une mesure de 2. Stocke le réseau 10.1.0.0 dans la table de routage avec une mesure de 2. La même mise à jour de R2 contient des informations sur le réseau 10.2.0.0 avec une mesure de 1. Aucune modification n’est intervenue ; par conséquent, les informations de routage restent les mêmes. 16 / 117
  • 17. Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP Solution : etape 3 17 / 117
  • 18. Cammandes Cisco RIP Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 18 / 117
  • 19. Cammandes Cisco RIP Message RIPv1 Encapsulé 19 / 117
  • 20. Cammandes Cisco RIP Configuration de base de RIP 20 / 117
  • 21. Cammandes Cisco RIP Configuration de base de RIP 21 / 117
  • 22. Cammandes Cisco RIP La commande Network La commande network est exécuté comme suit : Router(config-router)#network directly-connected-classful-network-address La commande network active le protocole RIP sur toutes les interface qui appartiennent à un réseau spécifique. Les interfaces associées envoient et reçoivent maintenant les mises à jour RIP. Elle annonce le réseau spécifié dans les mises à jour de routage RIP envoyées aux autres routeurs toutes les 30 secondes. Si on fait entrer une adresse de sous-réseau, l’IOS la convertit automatiquement en adresse réseau par classe. Par exemple, si on execute la commande network 192.168.1.32, le routeur la convertira en network 192.168.1.0. 22 / 117
  • 23. Cammandes Cisco RIP Que se passe-t-il si vous entrez une @ de sous-réseau ou @IP d’interface au lieu d’une @ réseau par classes ? R3(config)#router rip R3(config-router)#network 192.168.4.0 R3(config-router)#network 192.168.5.1 l’IOS corrige l’entrée et indique l’adresse réseau par classe. Voir la vérification : R3#show running-config ! router rip network 192.168.4.0 network 192.168.5.0 ! 23 / 117
  • 24. Cammandes Cisco RIP Verification de la convergence 24 / 117
  • 25. Cammandes Cisco RIP explication Par exemple, la sortie affiché par R1 : R 192.168.5.0/24 [120/2] via 192.168.2.2, 00 :00 :23, Serial0/0/0 25 / 117
  • 26. Cammandes Cisco RIP show ip protocols la commande show ip protocols est utilisée pour : 1) afficher le protocole de routage actuellement configuré sur le routeur ; 2) verifier si le routage RIP est configuré ; 3) verifier si les interfaces appropriées envoient et reçoivent des mises à jour RIP ; 4) verifier si le routeur annonce les réseaux appropriés ; 5) verifier si les voisins RIP envoient des mises à jour. 26 / 117
  • 27. Cammandes Cisco RIP debug ip rip La commande debug ip rip permet d’identifier les problèmes qui affectent les mises à jour RIP. Cette commande affiche les mises à jour du routage RIP lors de leur envoi et de leur réception. 27 / 117
  • 28. Cammandes Cisco RIP la commande passive-interface L’envoi de mises à jour non nécessaires sur un réseau local a une incidence sur le réseau de trois manières : En transportant des mises à jour inutiles, la bande passante est gaspillée. Puisque les mises à jour RIP sont diffusées, les commutateurs transféreront les mises à jours à partir de tous les ports. Tous les périphériques présents sur le réseau local doivent traiter la mise à jour jusqu’aux couches transport, où le périphérique de réception ignorera la mise à jour. L’annonce des mises à jour sur un réseau de diffusion constitue un risque sécuritaire. Les mises à jour RIP peuvent être interceptées par un logiciel d’analyse de paquets. Les mises à jour de routage peuvent être modifiées et retournées au routeur, avec des mesures fausses qui corrompent la table de routage et égarent le trafic. la commande passive-interface qui empêche la transmission des mises à jours de routage via une interface de routeur tout en continuant à autoriser l’annonce de ce réseau aux autres routeurs. 28 / 117
  • 29. Cammandes Cisco RIP la commande passive-interface 29 / 117
  • 30. route par défaut Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 30 / 117
  • 31. route par défaut Topologie configuration d’une route statique + route par default 31 / 117
  • 34. route par défaut Propagation de la route par défaut via R2 34 / 117
  • 35. route par défaut Propagation de la route par défaut via R2 35 / 117
  • 36. Redistribution de routage statique Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 36 / 117
  • 37. Redistribution de routage statique Topologie 37 / 117
  • 38. Redistribution de routage statique 38 / 117
  • 39. Redistribution de routage statique Pour configurer la route de super-réseau statique sur R2, la commande suivante est utilisée : R2(config)#ip route 192.168.0.0 255.255.0.0 Null0 N’oubliez pas que le regroupement de route permet à une seule entrée de route de haut niveau de représenter plusieurs routes de niveau inférieur, ce qui permet de réduire la taille des tables de routage. La route statique sur R2 utilise un masque /16 pour résumer les 256 réseaux compris entre 192.168.0.0/24 et 192.168.255.0/24. L’espace d’adressage représenté par le regroupement de route statique 192.168.0.0/16 n’existe en fait pas. Pour simuler cette route statique, nous utilisons une interface Null comme interface de sortie. Il n’est pas nécessaire de saisir de commandes pour créer ou configurer l’interface Null. Elle est toujours active mais ne transfère ni ne reçoit de trafic. Le trafic envoyé à l’interface Null est abandonné. La deuxième commande à entrer est la commande redistribute static : R2(config-router)#redistribute static La redistribution consiste à prendre les routes d’une source de routage pour les envoyer vers une autre source de routage. Dans l’exemple de topologie présent, le processus RIP sur R2 doit redistribuer la route statique (192.168.0.0/16) en important la route dans RIP, puis en l’envoyant à R1 et R3 à l’aide du processus RIP. La redistribution de route statique doit se faire en RIPv2 : Nous avons configuré la route statique 192.168.0.0 avec un masque /16. Il compte moins de bits que le masque de classe C par classe /24. Le masque ne correspondant pas à la classe ni à un sous-réseau de la classe, RIPv1 n’inclut pas cette route dans ses mises à jour vers d’autres routeurs. alors que RIPv2 le fait 39 / 117
  • 40. Limitations de RIPv1 Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 40 / 117
  • 41. Limitations de RIPv1 topologie d’etude Soit la topologie suivante 41 / 117
  • 43. Limitations de RIPv1 configuration des trois routeurs 43 / 117
  • 45. Limitations de RIPv1 Résumé automatique RIPv1 résume les réseaux au niveau des périphéries de réseau principal. RIPv1 résume les sous-réseaux 172.30.0.0 de R1 et R3 dans l’adresse réseau principal par classe de 172.30.0.0 lors de l’envoi de mises à jour de routage vers R2. Au niveau de R2, les deux mises à jour ont un coût égal d’un saut pour atteindre le réseau 172.30.0.0/16. 45 / 117
  • 46. Limitations de RIPv1 Vérification de connectivité R2 obtient des résultats incohérents lorsqu’il tente d’exécuter une requête ping sur une adresse d’un des sous-réseaux 172.30.0.0. Notez que R2 possède deux routes de valeur égale dans le réseau 172.30.0.0/16. Ceci parce que R1 et R3 envoient une mise à jour RIPv1 à R2 pour le réseau par classe 172.30.0.0/16 avec une mesure égale à 1 saut. R1 et R3 résumant automatiquement les sous-réseaux individuels, la table de routage R2 ne contient que l’adresse réseau par classe principal de 172.30.0.0/16. Le résultat de la commande debug ip rip indique que R2 reçoit deux routes à coût égal 172.30.0.0 avec une mesure égale à 1 saut. R2 reçoit une route sur l’interface série Serial 0/0/0 depuis R1 et l’autre route sur l’interface série Serial 0/0/1 depuis R3. Notez que le masque de sous-réseau n’est pas inclus dans l’adresse réseau contenue dans la mise à jour. 46 / 117
  • 47. Limitations de RIPv1 Vérification de connectivité 47 / 117
  • 48. Limitations de RIPv1 Vérification de connectivité 48 / 117
  • 49. Limitations de RIPv1 Vérification de connectivité R2 reçoit deux routes à coût égal 172.30.0.0 avec une mesure égale à 1 saut. Notez que le masque de sous-réseau n’est pas inclus dans l’adresse réseau contenue dans la mise à jour. R1 possède ses propres routes 172.30.0.0 : 172.30.2.0/24 et 172.30.1.0/24. Cependant, R1 n’envoie pas ces sous-réseaux à R2. R3 possède une table de routage identique. R1 et R3 sont des routeurs de périphérie et n’envoient que le réseau résumé 172.30.0.0 à R2 dans leurs mises à jour de routage RIPv1. R2 a pour cette raison connaissance du réseau par classe 172.30.0.0/16 mais pas des sous-réseaux 172.30.0.0. Notez que le résultat de la commande debug ip rip pour R2 ne contient pas le réseau 172.30.0.0 dans ses mises à jour vers R1 ni R3. Pourquoi ? Parce que la fonction split horizon est appliquée. R2 apprend la présence du réseau 172.30.0.0/16 sur les interfaces série Serial 0/0/0 et 0/0/1. R2 ayant appris la présence du réseau 172.30.0.0 sur ces interfaces, les mises à jour envoyées à ces interfaces n’incluent pas ce réseau. 49 / 117
  • 50. Limitations de RIPv1 RIPv1 ne prend pas en charge le VLSM 50 / 117
  • 51. Limitations de RIPv1 RIPv1 n’envoyant pas le masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage, il ne peut pas prendre en charge VLSM. Le routeur R3 est configuré avec des sous-réseaux VLSM qui sont tous membres du réseau de classe B 172.30.0.0/16 : 172.30.100.0/24 ; 172.30.110.0/24 ; 172.30.200.16/28 ; 172.30.200.32/28. Comme nous l’avons vu avec les mises à jour 172.30.0.0/16 de R2 par R1 et R3, RIPv1 résume les sous-réseaux aux frontières de classes ou utilise le masque de sous-réseau de l’interface sortante pour déterminer les sous-réseaux à annoncer. Pour démontrer comment RIPv1 utilise le masque de sous-réseau de l’interface sortante, R4 est ajouté à la topologie connectée à R3 via l’interface FastEthernet0/0 sur le réseau 172.30.100.0/24. pour la commande debug ip rip, Notez que le seul sous-réseau 172.30.0.0 envoyé au routeur R4 est 172.30.110.0. En outre, notez que R3 envoie la totalité du réseau par classe principal 172.30.0.0 à l’interface série Serial 0/0/1. Pourquoi RIPv1 sur R3 n’inclut-il pas les autres sous-réseaux (172.30.200.16/28 et 172.30.200.32/28) dans les mises à jour vers R4 ? Ces sous-réseaux ne possèdent pas le même masque de sous-réseau que FastEthernet 0/0. Voilà pourquoi tous les sous-réseaux doivent utiliser le même masque de sous-réseau lors de l’implémentation d’un protocole de routage par classe dans le réseau. 51 / 117
  • 52. Limitations de RIPv1 Explication R3 doit déterminer les sous-réseaux 172.30.0.0 à inclure dans les mises à jour qui définissent son interface FastEthernet 0/0 avec l’adresse IP 172.30.100.1/24. Il n’inclut dans sa table de routage que les routes 172.30.0.0 dont le masque est le même que celui de l’interface de sortie. S’agissant d’une interface 172.30.100.1 dotée d’un masque /24, il n’inclut que les sous-réseaux 172.30.0.0 dotés d’un masque /24. Le sous-réseau 172.30.110.0 est le seul à remplir cette condition. Les autres sous-réseaux 172.30.0.0 (172.30.200.16/28 et 172.30.200.32/28) ne sont pas inclus car les masques /28 ne correspondent pas au masque /24 de l’interface sortante. Le routeur récepteur (R4) ne peut appliquer son propre masque d’interface /24 qu’aux annonces de route RIPv1 avec les sous-réseaux 172.30.0.0. R4 appliquerait le mauvais masque (/24) aux sous-réseaux dotés de masques /28. 52 / 117
  • 53. L’algorithme Bellman-Ford de RIP Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 53 / 117
  • 54. L’algorithme Bellman-Ford de RIP Bellman D[x,y] represente le chemin le plus court entre les noeuds x et y par : D[x, y] = min{c(x, v) + D[v, y]} avec v est un noeud voisin de x et le minimum "min" est pris sur tous les voisins de x utilise deux autres tables : table des liens L[] Table des sauts suivants " next hop" H[] 54 / 117
  • 55. L’algorithme Bellman-Ford de RIP Enoncé de l’algorithme de Bellman 55 / 117
  • 56. L’algorithme Bellman-Ford de RIP exemple 56 / 117
  • 57. L’algorithme Bellman-Ford de RIP résultat final 57 / 117
  • 58. L’algorithme Bellman-Ford de RIP Amélioration de Bellman par Ford Ford Fulkerson(1962) a modifié l’alg de Bellman à un algorithme distribué. il est devenu l’alg de Bellman-Ford chaque noeud envoie periodiquement son estimation des distances qui lui separent de ses voisins lorsque un noeud i reçoit la nouvelle estimation de distance d’un voisin, il met-à-jour son estimation de distance en utilisant l’eq de Bellman-Ford : D[x, y] = min{c(x, v) + D[v, y]}, pour chaque noeud y ∈ N dans des conditions stables, l’estimation des distances par Bellman-Ford convergent vers le cout minimal calculé par Bellman. 58 / 117
  • 59. L’algorithme Bellman-Ford de RIP exemple 59 / 117
  • 60. L’algorithme Bellman-Ford de RIP Détails de Amélioration de Bellman par Ford Chaque noeud i connaît le coût pour atteindre ses voisin : il possède les entrées de la table des liens L la table de routage d’un noeud i est la ligne n˚ i des tables D et H le noeud i diffuse la ième ligne (sa table de routage) comme mise à jour du noeud i s’il reçoit des mises à jour depuis un autre noeud, le noeud i recalcule sa table de routage (ligne i de D et H) 60 / 117
  • 61. L’algorithme Bellman-Ford de RIP verification de l’exemple Verifier si on trouve le même résultat pour ce réseau par l’alg de Bellman-Ford : 61 / 117
  • 62. Boucle de routage Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 62 / 117
  • 63. Boucle de routage Définition et Implications Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 63 / 117
  • 64. Boucle de routage Définition et Implications Problème de Boucle de routage Une boucle de routage est une condition dans laquelle un paquet est transmis en continu entre une série de routeurs sans jamais atteindre le réseau de destination souhaité. Une boucle de routage peut se produire lorsque deux routeurs ou plus possèdent des informations de routage qui indiquent, à tort, qu’il existe un chemin valide vers une destination inaccessible. La boucle peut être le résultat des problèmes suivants : Routes statiques configurées incorrectement Tables de routage incohérentes qui ne sont pas mises à jour en raison d’une convergence lente dans un réseau changeant Routes de suppression configurées ou installées incorrectement Remarque : le protocole IP utilise son propre mécanisme pour empêcher la transmission sans fin d’un paquet sur le réseau. Le protocole IP possède un champ de durée de vie (TTL) dont la valeur est diminuée de 1 à chaque routeur. Si la durée de vie est égale à zéro, le routeur abandonne le paquet. 64 / 117
  • 65. Boucle de routage Définition et Implications Implications de la table de routage Une boucle de routage peut créer les conditions suivantes : La bande passante de la liaison est utilisée pour faire tourner le trafic en boucle entre les routeurs dans une boucle. Le processeur d’un routeur est fortement sollicité en raison des paquets tournant en boucle. Le processeur d’un routeur est surchargé en raison du réacheminement inutile de paquets, ce qui impacte négativement la convergence du réseau. Les mises à jour de routage peuvent se perdre ou ne pas être traitées en temps voulu. Ces conditions introduisent des boucles de routage supplémentaires qui aggravent davantage la situation. Les paquets peuvent se perdre dans des « trous noirs ». 65 / 117
  • 66. Boucle de routage Définition et Implications 66 / 117
  • 67. Boucle de routage Définition et Implications Mise à jour de routage de R2 vers R3 67 / 117
  • 68. Boucle de routage Définition et Implications 68 / 117
  • 69. Boucle de routage Définition et Implications 69 / 117
  • 70. Boucle de routage Définition et Implications 70 / 117
  • 71. Boucle de routage Définition et Implications 71 / 117
  • 72. Boucle de routage Définition et Implications Le paquet sera détruit après un certain nombre d’échanges en boucle 72 / 117
  • 73. Boucle de routage Comptage à l’infini Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 73 / 117
  • 74. Boucle de routage Comptage à l’infini Le comptage à l’infini est une situation qui se produit lorsque des mises à jour de routage inexactes augmentent la valeur de la mesure jusqu’à l’infini pour un réseau qui n’est plus accessible. 74 / 117
  • 75. Boucle de routage Comptage à l’infini 75 / 117
  • 76. Boucle de routage Comptage à l’infini 76 / 117
  • 77. Boucle de routage Comptage à l’infini 77 / 117
  • 78. Boucle de routage Comptage à l’infini 78 / 117
  • 79. Boucle de routage Comptage à l’infini 79 / 117
  • 80. Boucle de routage Comptage à l’infini 80 / 117
  • 81. Boucle de routage Comptage à l’infini 81 / 117
  • 82. Boucle de routage Comptage à l’infini 82 / 117
  • 83. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 83 / 117
  • 84. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini solutions Pour lutter contre les boucles de routage et compatage à l’infini, il ya des solutions offertes par RIPv2 : Definition d’une valeur de metrique maximale apres laquelle me paquet sera detruit Minuteur de hors de service sur chaque routeur Decoupage d’horizon Empoisonnement de routage 84 / 117
  • 85. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Valeur maximale Pour arrêter l’incrémentation d’une mesure, l’«infini» est défini par l’attribution d’une valeur maximale à la mesure. Par exemple, le protocole RIP considère que 16 sauts représentent l’infini, ce qui correspond à une mesure inaccessible. Une fois que les routeurs ont « compté jusqu’à l’infini», ils marquent la route comme étant inaccessible. 85 / 117
  • 86. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Les minuteurs de mise hors service servent à empêcher les messages de mise à jour réguliers de rétablir de manière inappropriée une route qui se serait dégradée. Les minuteurs de mise hors service exigent des routeurs la suspension, pendant une durée spécifiée, de toute modification pouvant affecter les routes. Si une route est identifiée comme étant désactivée ou susceptible de l’être, toute autre information concernant cette route ayant le même statut (ou un statut encore pire) est ignorée pendant une durée prédéterminée (la période de mise hors service). Les minuteurs de mise hors service fonctionnent comme suit : Un routeur reçoit une mise à jour d’un voisin lui indiquant qu’un réseau auparavant accessible est devenu inaccessible. Le routeur marque la route comme étant éventuellement inactive et démarre le minuteur de mise hors service. Si une mise à jour avec une mesure inférieure pour ce réseau est reçue d’un routeur voisin au cours de la période de mise hors service, le réseau est rétabli et le minuteur de mise hors service est supprimé. Si une mise à jour d’un autre voisin est reçue au cours de la période de mise hors service avec une mesure identique ou supérieure pour ce réseau, cette mise à jour est ignorée. Par conséquent, davantage de temps est alloué à la propagation des informations sur la modification. Les routeurs continuent d’acheminer les paquets aux réseaux de destination qui sont marqués comme étant éventuellement inactifs. Le routeur peut ainsi résoudre tout problème lié à une connectivité intermittente. Si le réseau de destination est réellement indisponible et que les paquets sont transférés, un routage de type trou noir est créé et dure jusqu’à l’expiration du minuteur de mise hors service. 86 / 117
  • 87. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 87 / 117
  • 88. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 88 / 117
  • 89. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 89 / 117
  • 90. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 90 / 117
  • 91. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 91 / 117
  • 92. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 92 / 117
  • 93. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 93 / 117
  • 94. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 94 / 117
  • 95. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 95 / 117
  • 96. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Minuteur de mise hors service 96 / 117
  • 97. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Découpage d’horizon Le découpage d’horizon est une autre méthode qui permet d’empêcher les boucles de routage provoquées par la convergence lente d’un protocole de routage à vecteur de distance. Selon la règle de découpage d’horizon, un routeur ne doit pas annoncer de réseau par le biais de l’interface dont est issue la mise à jour. 97 / 117
  • 98. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 98 / 117
  • 99. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 99 / 117
  • 100. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 100 / 117
  • 101. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 101 / 117
  • 102. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 102 / 117
  • 103. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Empoisonnement de Routage 103 / 117
  • 104. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Durée de vie est un champ de 8 bits dans l’en-tête IP qui limite le nombre de sauts qu’un paquet peut effectuer à travers le réseau avant d’être supprimé. Le champ TTL a pour objectif d’éviter la circulation sans fin sur le réseau d’un paquet impossible à remettre. Sa valeur est définie par le périphérique source du paquet. Cette valeur est réduite de 1 par chaque routeur présent sur la route vers sa destination. Si la valeur du champ TTL atteint zéro avant que le paquet n’arrive à sa destination, ce dernier est supprimé et le routeur renvoie un message d’erreur ICMP (Internet Control Message Protocol) à la source du paquet IP. 104 / 117
  • 105. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini considerant une boucle de routage : TTL sera decrementé jusqu’à TTL=0. le packet sera rejeté. 105 / 117
  • 106. Boucle de routage Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini 106 / 117
  • 107. Configuration RIPv2 Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 107 / 117
  • 108. Configuration RIPv2 Comparaison entre Formats RIPv1 et RIPv2 108 / 117
  • 109. Configuration RIPv2 La première modification apportée au format de message RIPv2 se situe au niveau du champ du masque de sous-réseau, qui permet d’inclure un masque 32 bits dans l’entrée de route RIP. En conséquence, le routeur récepteur ne dépend plus du masque de sous-réseau de l’interface entrante ou du masque par classe lors de la détermination du masque de sous-réseau d’une route. La deuxième modification significative apportée au format du message RIPv2 concerne l’ajout de l’adresse de tronçon suivant. L’adresse de tronçon suivant permet, le cas échéant, d’identifier une adresse de tronçon suivant mieux adaptée que l’adresse du routeur émetteur. Si le champ contient uniquement des zéros (0.0.0.0), l’adresse du routeur émetteur constitue la meilleure adresse de tronçon suivant. 109 / 117
  • 112. Configuration RIPv2 Il faut désactiver le résumé automatique 112 / 117
  • 113. Configuration RIPv2 verification des routes sur les 3 routeurs 113 / 117
  • 115. Configuration RIPv2 Remarques Dans la figure, la table de routage de R2 contient maintenant les sous-réseaux individuels du réseau 172.30.0.0/16. Remarquez qu’elle ne contient plus un seul résumé de routage unique avec deux chemins à coût égal. Chaque sous-réseau/masque possède son entrée spécifique, accompagnée de l’interface de sortie et de l’adresse de tronçon suivant permettant d’accéder à ce sous-réseau. La table de routage de R1 contient tous les sous-réseaux du réseau 172.30.0.0/16, y compris ceux de R3. La table de routage de R3 contient tous les sous-réseaux du réseau 172.30.0.0/16, y compris ceux de R1. Ce réseau est convergé. Nous pouvons vérifier que le protocole de routage sans classe RIPv2 envoie et reçoit les informations de masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage à l’aide de la commande debug ip rip. Remarquez que chaque entrée de route possède maintenant la notation à barres obliques du masque de sous-réseau. Nous pouvons également constater que la mesure d’une mise à jour sur une interface est incrémentée avant son envoi vers une autre interface. Par exemple, la mise à jour reçue sur l’interface série Serial 0/0/1 pour le réseau 172.30.100.0/24 avec un saut est envoyée aux autres interfaces, telles que l’interface série Serial 0/0/0, avec une mesure égale à 2 (sauts). Notez également que les mises à jour sont envoyées en utilisant l’adresse de multidiffusion 224.0.0.9. RIPv1 envoie des mises à jour sous forme de diffusion sur 255.255.255.255. L’utilisation d’une adresse de multidiffusion présente plusieurs avantages. Les multidiffusions utilisent généralement moins de bande passante sur le réseau. 115 / 117
  • 116. Introduction à BGP Plan 1 Introduction au Routage à vecteur de distance : RIP 2 Cammandes Cisco RIP 3 route par défaut 4 Redistribution de routage statique 5 Limitations de RIPv1 6 L’algorithme Bellman-Ford de RIP 7 Boucle de routage Définition et Implications Comptage à l’infini Solutions contre les boucles de routage et comptage à l’infini Définition d’une Valeur maximale Minuteur de mise hors service Découpage d’horizon Empoisonnement de Routage Protocole IP et Durée de vie TTL 8 Configuration RIPv2 9 Introduction à BGP 116 / 117
  • 117. Introduction à BGP Vecteur de chemins au lieu de vecteur de distances Pour eviter les boucles de routage au lieu d’envoyer le cout (distance) de chemin à une destination sous forme de vecteur de distances (comme dans RIP), on envoi le chemin lui même avec sa distance à la destination. un routeur adopte un noeud voisin comme routeur du tronçon suivant (next hop) à une destination SEULEMENT SI lui mémé n’est pas une intermédiaire dans ce chemin à cette destination. un routeur rajoute lui mémé en prefixe du chemin avant l’envoie de la mise à jour aux autres noeuds cette méthode est utilisé en BGP 117 / 117