SlideShare une entreprise Scribd logo
Synthèse
Conférence-débats
La généralisation des dispositifs
de protection sociale
mercredi 21 mai 2014
En partenariat avec le groupe de conseil en stratégie
sociale Alixio, la SIACI SAINT HONORE a organisé
une table ronde dédiée au décryptage des nouvelles
dispositions de l’accord national interprofessionnel
conclu le 11 janvier 2013. Différents intervenants
s’interrogent sur les contraintes et les opportunités
qu’il implique pour le dialogue social des branches
professionnelles.
C’est Christophe Vanackere, journa-
liste fondateur et directeur de fil-social.
com, qui anime la matinée. L’objectif est
d’offrir aux partenaires sociaux et aux
professionnels concernés une analyse
technique de l’impact de l’évolution des
textes sur la pratique de la négociation
collective.
Valorisez
votre expertise dans
la conception et la
négociation des régimes
santé et prévoyance
Jacques Barthélémy, avocat-conseil en
droit social du cabinet Jacques Barthé-
lémy & Associés, juriste précurseur dans
la conception du droit social comme une
technique d’organisation de l’entreprise,
rappelle que « le législateur s’efforce de
construireundroitsocialdutravaild’essence
plus contractuelle que réglementaire, afin
de concilier efficacité économique et pro-
tection des travailleurs. » La question de
la négociation collective sur la protection
sociale ne peut être dissociée de cette
évolution : elle doit être conçue comme un
outil de gestion à part entière.
La généralisation de la couverture santé
devra désormais être mise en œuvre via
des systèmes collectifs obligatoires. Pour
Jacques Barthélémy, « la protection sociale
devient de fait attachée à un statut collectif
du salarié. On s’éloigne de la logique du
complémentderémunérationliéàuncontrat
de travail. » En réponse à cette obligation,
1
Synthèse	 mercredi 21 mai 2014
Conférence-débats
La généralisation des dispositifs de protection sociale
lespartenairessociauxontdeuxpossibilités.
Ils peuvent se contenter de fixer la nature
et le niveau des prestations, ou mettre en
place un véritable régime de couverture
santé. « Il n’y a de véritable régime que s’il
y a un pot commun sur lequel on prélève
les droits qui peuvent ne pas être direc-
tement contributifs : c’est le principe de
solidarité. » Les rapports entre branches
et entreprises s’en trouvent profondément
modifiés : l’entreprise ne peut plus déroger
à l’accord de branche. La généralisation
des dispositifs de protection sociale est
une excellente occasion de construire
des solutions innovantes permettant de
compenser le coût de l’opération. C’est la
meilleure manière de répondre à l’objectif
de sécurisation de l’emploi.
La clause de désignation, qui permettait
jusqu’à présent aux partenaires sociaux
d’imposer un opérateur de prévoyance
à l’ensemble d’un secteur professionnel,
a été écartée au profit de la clause de
recommandation. Désormais, les par-
tenaires sociaux ne peuvent plus que
recommander un opérateur d’assurance
à la branche professionnelle. L’entreprise
peut faire le choix d’un autre assureur au
risque d’engendrer une exécution fautive de
la convention collective. L’écueil majeur de
cette clause réside dans le fait qu’aucune
pénalité n’est prévue pour les branches
professionnelles où aucune recommanda-
tion n’est faite. Malgré cela, la clause de
recommandation offre l’opportunité de bâtir
un véritable régime de protection sociale.
Pour atteindre cet objectif, le contrat
d’assurance proposé doit être en tous
points conforme à l’accord collectif qui
constitue l’acte fondateur des garanties.
Cet acte ne peut être obtenu qu’en parfait
respect des accords de méthode qui
doivent garantir l’équilibre de pouvoir entre
les parties, la bonne foi des négociateurs
et l’application effective des dispositions
prévues au contrats.
Chaque point de l’accord collectif doit faire
l’objet d’une analyse approfondie, sans
quoi il existe un risque de mise en cause
de l’intégralité de la convention collective.
Contribuez
à l’amélioration
de la couverture sociale
des salariés
Marie-Hélène Gourdin
secrétaire fédérale de la CFDT,
fédération Chimie-Énergie
« Notre objectif est de mettre en place le
régime le plus bénéfique pour les salariés
comme les entreprises. Nous commençons
par déterminer les conditions en amont :
prise en compte des risques professionnels,
solidarité, garanties. Une fois définis, ces
éléments nous permettent d’élaborer un
cahier des charges que nous soumettons
à la concurrence en vue du choix final.
En tant que partenaire social, l’organisa-
tion syndicale doit impérativement être
impliquée dans le processus de décision.
Cela implique de réaliser un important
travail préparatoire sur la sociologie de
la branche. Il faut également faire preuve
de pédagogie vis-à-vis des militants pour
dépasser le débat sur les conditions de
prise en charge, et prendre en compte la
réalité économique de la branche. On ne
doit pas s’attacher aux détails, mais définir
le régime prévoyance et complémentaire
santé dans sa globalité. Un long travail de
persuasion doit permettre de faire adhérer
les partenaires sociaux à la démarche.
L’organisation syndicale joue un rôle
d’intermédiaire et de modérateur sur un
sujet crucial : la santé. Elle doit le faire
avec pragmatisme, afin que les garanties
négociées n’aillent jamais à l’encontre de
l’intérêt de l’entreprise. »
Olivier Sillion,
président de la PRODAF (CGPME)
« La situation est très différente selon les
branches. Ma branche représente 20 000
salariés appartenant à 12 000 entreprises
qui sont pour la plupart des TPE aux acti-
vités hétérogènes, sans connaissance du
métier de négociation de branche. C’est
donc un secteur très atomisé, sans vision
métier horizontale. Les conditions d’une
2
Synthèse	 mercredi 21 mai 2014
Conférence-débats
La généralisation des dispositifs de protection sociale
3
négociationfructueusesontparticulièrement
difficiles à réunir. Les chefs d’entreprises
comme les ressources syndicales n’ont
ni le temps ni la compétence pour la
conduire efficacement. En outre, ils n’ont
généralement pas les moyens de se doter
des meilleurs conseils.
Lors de la mise en place d’un régime
de frais de santé, l’employeur recherche
toujours une solution utile aux employés et
acceptable en termes de coûts, adaptée
au contexte économique de la branche.
La qualité du contrat d’assurance ne doit
pas être uniquement jugée au rapport
entre son coût intrinsèque et l’étendue de
la prestation mise en place. C’est la com-
pétence, la réactivité, la compréhension
de la branche et la qualité de son analyse
prospective qui doivent caractériser le
meilleur prestataire. Dans cette perspective,
la mise en concurrence n’est pas toujours
la meilleure solution.
Malheureusement, les derniers boulever-
sements législatifs créent de nouvelles
contraintes. La fiscalisation de la part
patronale en est un bon exemple : elle est
défavorable aux salariés. »
Laure Lazard Holly
senior manager, chez Alixio
« Le rôle des partenaires sociaux est primor-
dial, pour obtenir le meilleur consensus en
fonction des contraintes et des demandes
de chacun. Cela nécessite un important
investissement personnel sur des sujets
techniques. Mais leur rôle ne s’arrête pas
là : les partenaires sociaux sont également
responsables de la gestion et l’évolution
du dispositif au fil du temps, ce qui peut
représenter des budgets de plusieurs
millions d’euros. La connaissance de
la branche doit constamment être mise
à jour : sociologie, pénibilité, contexte
économique…
Il faut donc savoir s’entourer des bons
experts. Trois compétences doivent être
réunies au niveau des branches : l’expertise
juridique pour garantir la bonne rédac-
tion de l’accord, l’expertise assurantielle
pour négocier les aspects techniques, et
l’expertise stratégique dans la conduite
des négociations sociales. Cette expertise
stratégique permet notamment d’antici-
per l’articulation entre les négociations
sur le régime frais de santé et les autres
négociations inscrites à l’agenda social. »
Olivier Massa
directeur Prévoyance Santé
de SIACI SAINT HONORE
« L’expertise technique est importante pour
une contractualisation irréprochable du
dispositif. C’est la qualité intrinsèque du
dispositif proposé qui légitime la recom-
mandation. L’employeur ne pourra limiter
les coûts qu’en privilégiant la création de
valeur ajoutée.
Aujourd’hui, 50 % des salariés souhaitent
en priorité avoir accès à un régime santé
de qualité : dans ce contexte, le minimum
garanti ne suffit plus. Il est de la responsa-
bilité des partenaires sociaux de satisfaire
cette exigence.
Les acteurs de la négociation doivent
gagner en légitimité. Ils doivent s’accorder
sur les constats avant de prendre des
décisions : c’est le rôle du rapport de
branche qui constitue un élément impor-
tant de la connaissance de la branche.
Les responsabilités de la branche, de
l’organisme d’assurance et du gestionnaire
doivent être clairement définies : c’est un
enchevêtrement complexe à mettre en
place. L’élaboration du cahier des charges
doit impérativement s’appuyer sur une
expertise assurantielle forte. »
Synthèse	 mercredi 21 mai 2014
Conférence-débats
La généralisation des dispositifs de protection sociale
4
Devenez
incontournable
par la mise en évidence
du rôle de la négociation
de branches
Jean-Frédéric Poisson, député de la 10e
circonscription des Yvelines, auteur d’un
rapport en 2009 sur la négociation collective
et les branches professionnelles, conclut
la matinée sur le rôle de la négociation de
branche. C’est selon lui le meilleur moyen
qu’ont trouvé les pouvoirs publics pour
« engager résolument les entreprises sur
la voie de la prévention de la santé sous
la forme de privilèges professionnels. »
C’est un sujet difficile, car peu de res-
sources y sont consacrées, aussi bien
dans les entreprises que dans les orga-
nisations patronales ou syndicales. Mais
c’est aussi une formidable opportunité
pour les branches de prendre en main
des questions cruciales qui sont au cœur
même de leurs compétences :
- Régulation du marché en termes de
coût du travail
- Réorganisation des métiers pour le
maintien de l’activité dans la durée
- Conditions de travail et relations sociales
- Prospective d’adaptation des postes
Tout reste à inventer et cela
implique un changement
radical dans la pratique du
dialogue social. Une fois les
bonnes dispositions prises,
il faut encore s’assurer
qu’elles s’appliquent
effectivement à chacun
des salariés.
Les branches ne sont plus prisonnières de
la réglementation : elles peuvent construire
des contrats innovants. La mise en place
d’une bonne stratégie de prévoyance et
de santé constitue également un enjeu
de recrutement : les jeunes diplômés
sont de plus en plus exigeants sur cet
aspect. L’amélioration des conditions de
travail est un facteur clé de la réussite des
entreprises. 
SIACISAINTHONORE–18,ruedeCourcelles–75384ParisCedex08–Tél. :+33( 0 )144209999–Fax :+33( 0 )1 4420 9500–Courtaged’assurances
–N° d’immatriculationORIAS07000771S.A.àDirectoireetConseildeSurveillance–Capitalde14 143816euros–572 059 939RCSParisAPE
6622Z–N° deTVAIntracommunautaire :FR54572059939
Créditphoto :©assembléenationale

Contenu connexe

En vedette

Porcu annalisa2
Porcu annalisa2Porcu annalisa2
Porcu annalisa2
nivolasy
 
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
Fondation iFRAP
 
Bulletin inscription concours
Bulletin inscription concoursBulletin inscription concours
Bulletin inscription concours
Marché de Gros Lyon Corbas
 
Desarrollo De Capacidades
Desarrollo De CapacidadesDesarrollo De Capacidades
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
MD Web
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghem
viroman
 
Assemblage par vues de composants
Assemblage par vues de composantsAssemblage par vues de composants
Assemblage par vues de composants
karousn
 
Mamoiada 2
Mamoiada 2Mamoiada 2
Mamoiada 2
nivolasy
 
Apprentissage mixte
Apprentissage mixteApprentissage mixte
Apprentissage mixte
Tini Clackson
 
#Enquetedimages
#Enquetedimages #Enquetedimages
#Enquetedimages
Urban Expé
 
L'appropriation des démarches open data par la société civile
L'appropriation des démarches open data par la société civileL'appropriation des démarches open data par la société civile
L'appropriation des démarches open data par la société civile
demoreseaux
 
Taux implicite d'imposition des bénéfices en France
Taux implicite d'imposition des bénéfices en FranceTaux implicite d'imposition des bénéfices en France
Taux implicite d'imposition des bénéfices en France
Jean-Michel Boudon
 
Test presentation
Test presentationTest presentation
Test presentation
janmpash
 
Ppt blog
Ppt blogPpt blog
Ppt blog
didi426
 

En vedette (20)

Porcu annalisa2
Porcu annalisa2Porcu annalisa2
Porcu annalisa2
 
Presentación
PresentaciónPresentación
Presentación
 
Passe simple
Passe simplePasse simple
Passe simple
 
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
Etude de la Fondation iFRAP : "Fonds structurels européens : stop au saupoudr...
 
Bulletin inscription concours
Bulletin inscription concoursBulletin inscription concours
Bulletin inscription concours
 
G blues
G bluesG blues
G blues
 
PresentacióN1
PresentacióN1PresentacióN1
PresentacióN1
 
Desarrollo De Capacidades
Desarrollo De CapacidadesDesarrollo De Capacidades
Desarrollo De Capacidades
 
Forum-EDS_2014
Forum-EDS_2014Forum-EDS_2014
Forum-EDS_2014
 
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
Après le 14 Janvier 2011, comment voyez-vous le présent et l'avenir de la TUN...
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghem
 
Assemblage par vues de composants
Assemblage par vues de composantsAssemblage par vues de composants
Assemblage par vues de composants
 
Mamoiada 2
Mamoiada 2Mamoiada 2
Mamoiada 2
 
alerte jaune depliant
alerte jaune depliant alerte jaune depliant
alerte jaune depliant
 
Apprentissage mixte
Apprentissage mixteApprentissage mixte
Apprentissage mixte
 
#Enquetedimages
#Enquetedimages #Enquetedimages
#Enquetedimages
 
L'appropriation des démarches open data par la société civile
L'appropriation des démarches open data par la société civileL'appropriation des démarches open data par la société civile
L'appropriation des démarches open data par la société civile
 
Taux implicite d'imposition des bénéfices en France
Taux implicite d'imposition des bénéfices en FranceTaux implicite d'imposition des bénéfices en France
Taux implicite d'imposition des bénéfices en France
 
Test presentation
Test presentationTest presentation
Test presentation
 
Ppt blog
Ppt blogPpt blog
Ppt blog
 

Similaire à GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE

Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013
Société Tripalio
 
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Société Tripalio
 
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Société Tripalio
 
Document d'orientation sur la réforme du marché du travail
Document d'orientation sur la réforme du marché du travailDocument d'orientation sur la réforme du marché du travail
Document d'orientation sur la réforme du marché du travail
Nathalie SALLES
 
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénéesIm p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
Régis MARCHAL ip
 
Ip prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaireIp prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaire
Régis MARCHAL ip
 
Ip prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaireIp prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaire
Régis MARCHAL ip
 
Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014
Société Tripalio
 
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
Société Tripalio
 
These pro enass cedric tang 2012
These pro enass cedric tang 2012These pro enass cedric tang 2012
These pro enass cedric tang 2012
cedric1975
 
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oethIdcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Léo Guittet
 
Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015
WAGNERinwild
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
Adm Medef
 
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entrepriseGuide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP)
 
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
Nathalie SALLES
 
Mettre en place la BDES
Mettre en place la BDESMettre en place la BDES
Mettre en place la BDES
CBM Audit & Conseil
 
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
UGICT, la CGT des Inégnieurs, Cadres Techniciens
 
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
Aude Courmont
 
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
Aude Courmont
 
#NegoIRP Projet medef upa
#NegoIRP Projet medef upa#NegoIRP Projet medef upa
#NegoIRP Projet medef upa
Aude Courmont
 

Similaire à GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE (20)

Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013Rapport de la COMAREP pour 2013
Rapport de la COMAREP pour 2013
 
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014Branches Info n°6 du 4 avril 2014
Branches Info n°6 du 4 avril 2014
 
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
Branches Info n°17 - 13 octobre 2014
 
Document d'orientation sur la réforme du marché du travail
Document d'orientation sur la réforme du marché du travailDocument d'orientation sur la réforme du marché du travail
Document d'orientation sur la réforme du marché du travail
 
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénéesIm p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
Im p'act le club prévention paritaire en midi pyrénées
 
Ip prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaireIp prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaire
 
Ip prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaireIp prévention le club prévention paritaire
Ip prévention le club prévention paritaire
 
Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014Branches info n°3 18 février 2014
Branches info n°3 18 février 2014
 
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
Projet d'ANI sur le dialogue social - version du 15 décembre 2014
 
These pro enass cedric tang 2012
These pro enass cedric tang 2012These pro enass cedric tang 2012
These pro enass cedric tang 2012
 
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oethIdcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
Idcc 29 idcc 405 idcc 413 idcc 783 idcc 5502 accord travailleurs handicapes oeth
 
Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015Newsletter du lab de janvier 2015
Newsletter du lab de janvier 2015
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
 
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entrepriseGuide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
Guide pratique : Mettre en place un contrat de prévoyance d'entreprise
 
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
Doc d'orientation négociation nationale interprofessionnelle sur le contrat d...
 
Mettre en place la BDES
Mettre en place la BDESMettre en place la BDES
Mettre en place la BDES
 
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
[Séminaire] Les enjeux de la mise en place des CSE sur les 2ème et 3ème collè...
 
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
#NegoIRP Projet patronal 21 janvier 2015
 
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
Projet Medef UPA du 15 janvier 2015
 
#NegoIRP Projet medef upa
#NegoIRP Projet medef upa#NegoIRP Projet medef upa
#NegoIRP Projet medef upa
 

Plus de Thierry Vachier

Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans   Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
Thierry Vachier
 
Les Echos : Chômage quelles alternatives?
Les Echos : Chômage quelles alternatives?Les Echos : Chômage quelles alternatives?
Les Echos : Chômage quelles alternatives?
Thierry Vachier
 
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUMELA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
Thierry Vachier
 
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Thierry Vachier
 
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Thierry Vachier
 
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
Thierry Vachier
 
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
Thierry Vachier
 
Ingénierie transition emploi-retraite
Ingénierie transition emploi-retraiteIngénierie transition emploi-retraite
Ingénierie transition emploi-retraite
Thierry Vachier
 
Actualité juridique avril 2014
Actualité juridique avril 2014Actualité juridique avril 2014
Actualité juridique avril 2014
Thierry Vachier
 
4525 overview 2014
4525 overview 20144525 overview 2014
4525 overview 2014
Thierry Vachier
 
4527 plaquette senior_2014
4527 plaquette senior_20144527 plaquette senior_2014
4527 plaquette senior_2014
Thierry Vachier
 
4524 panorama 2014
4524 panorama 20144524 panorama 2014
4524 panorama 2014
Thierry Vachier
 
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsables
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsablesEtat des lieux de nos pratiques durables et responsables
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsables
Thierry Vachier
 
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
Thierry Vachier
 
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
Thierry Vachier
 
Msh www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
Msh   www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-Msh   www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
Msh www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
Thierry Vachier
 
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectives
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectivesLe classement 2013 des courtiers en assurances collectives
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectives
Thierry Vachier
 
Encadrer l'absentéisme
Encadrer l'absentéismeEncadrer l'absentéisme
Encadrer l'absentéisme
Thierry Vachier
 
Presentation commerciale août 2013
Presentation commerciale août 2013 Presentation commerciale août 2013
Presentation commerciale août 2013
Thierry Vachier
 

Plus de Thierry Vachier (20)

Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans   Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
Les DRH sont-ils prêts à garder les salariés jusqu'à 67 ans
 
Les Echos : Chômage quelles alternatives?
Les Echos : Chômage quelles alternatives?Les Echos : Chômage quelles alternatives?
Les Echos : Chômage quelles alternatives?
 
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUMELA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
LA PORTABILITÉ DES DROITS / EN RESUME
 
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
 
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
Transition emploi retraite a lyon 2 avril 2015
 
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
Petit-déjeuner conférence Gestion des fins de carrière: quelles alternatives ...
 
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
>>>> transition emploi retraite - mardi 24 février 2015 de 10h à 12h
 
Ingénierie transition emploi-retraite
Ingénierie transition emploi-retraiteIngénierie transition emploi-retraite
Ingénierie transition emploi-retraite
 
Actualité juridique avril 2014
Actualité juridique avril 2014Actualité juridique avril 2014
Actualité juridique avril 2014
 
4525 overview 2014
4525 overview 20144525 overview 2014
4525 overview 2014
 
4527 plaquette senior_2014
4527 plaquette senior_20144527 plaquette senior_2014
4527 plaquette senior_2014
 
4524 panorama 2014
4524 panorama 20144524 panorama 2014
4524 panorama 2014
 
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsables
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsablesEtat des lieux de nos pratiques durables et responsables
Etat des lieux de nos pratiques durables et responsables
 
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
4578 presentation s2_h_april2013_ang_crayons
 
4487 rse corporate_vf
4487 rse corporate_vf4487 rse corporate_vf
4487 rse corporate_vf
 
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
3998 presentation s2_h_avril2013_fr_visuel_cadre_main
 
Msh www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
Msh   www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-Msh   www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
Msh www.tribune-assurance.fr cms-p_93458_-msh-international-
 
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectives
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectivesLe classement 2013 des courtiers en assurances collectives
Le classement 2013 des courtiers en assurances collectives
 
Encadrer l'absentéisme
Encadrer l'absentéismeEncadrer l'absentéisme
Encadrer l'absentéisme
 
Presentation commerciale août 2013
Presentation commerciale août 2013 Presentation commerciale août 2013
Presentation commerciale août 2013
 

GENERALISATION DES DISPOSITIFS DE PROTECTION SOCIALE

  • 1. Synthèse Conférence-débats La généralisation des dispositifs de protection sociale mercredi 21 mai 2014 En partenariat avec le groupe de conseil en stratégie sociale Alixio, la SIACI SAINT HONORE a organisé une table ronde dédiée au décryptage des nouvelles dispositions de l’accord national interprofessionnel conclu le 11 janvier 2013. Différents intervenants s’interrogent sur les contraintes et les opportunités qu’il implique pour le dialogue social des branches professionnelles. C’est Christophe Vanackere, journa- liste fondateur et directeur de fil-social. com, qui anime la matinée. L’objectif est d’offrir aux partenaires sociaux et aux professionnels concernés une analyse technique de l’impact de l’évolution des textes sur la pratique de la négociation collective. Valorisez votre expertise dans la conception et la négociation des régimes santé et prévoyance Jacques Barthélémy, avocat-conseil en droit social du cabinet Jacques Barthé- lémy & Associés, juriste précurseur dans la conception du droit social comme une technique d’organisation de l’entreprise, rappelle que « le législateur s’efforce de construireundroitsocialdutravaild’essence plus contractuelle que réglementaire, afin de concilier efficacité économique et pro- tection des travailleurs. » La question de la négociation collective sur la protection sociale ne peut être dissociée de cette évolution : elle doit être conçue comme un outil de gestion à part entière. La généralisation de la couverture santé devra désormais être mise en œuvre via des systèmes collectifs obligatoires. Pour Jacques Barthélémy, « la protection sociale devient de fait attachée à un statut collectif du salarié. On s’éloigne de la logique du complémentderémunérationliéàuncontrat de travail. » En réponse à cette obligation, 1
  • 2. Synthèse mercredi 21 mai 2014 Conférence-débats La généralisation des dispositifs de protection sociale lespartenairessociauxontdeuxpossibilités. Ils peuvent se contenter de fixer la nature et le niveau des prestations, ou mettre en place un véritable régime de couverture santé. « Il n’y a de véritable régime que s’il y a un pot commun sur lequel on prélève les droits qui peuvent ne pas être direc- tement contributifs : c’est le principe de solidarité. » Les rapports entre branches et entreprises s’en trouvent profondément modifiés : l’entreprise ne peut plus déroger à l’accord de branche. La généralisation des dispositifs de protection sociale est une excellente occasion de construire des solutions innovantes permettant de compenser le coût de l’opération. C’est la meilleure manière de répondre à l’objectif de sécurisation de l’emploi. La clause de désignation, qui permettait jusqu’à présent aux partenaires sociaux d’imposer un opérateur de prévoyance à l’ensemble d’un secteur professionnel, a été écartée au profit de la clause de recommandation. Désormais, les par- tenaires sociaux ne peuvent plus que recommander un opérateur d’assurance à la branche professionnelle. L’entreprise peut faire le choix d’un autre assureur au risque d’engendrer une exécution fautive de la convention collective. L’écueil majeur de cette clause réside dans le fait qu’aucune pénalité n’est prévue pour les branches professionnelles où aucune recommanda- tion n’est faite. Malgré cela, la clause de recommandation offre l’opportunité de bâtir un véritable régime de protection sociale. Pour atteindre cet objectif, le contrat d’assurance proposé doit être en tous points conforme à l’accord collectif qui constitue l’acte fondateur des garanties. Cet acte ne peut être obtenu qu’en parfait respect des accords de méthode qui doivent garantir l’équilibre de pouvoir entre les parties, la bonne foi des négociateurs et l’application effective des dispositions prévues au contrats. Chaque point de l’accord collectif doit faire l’objet d’une analyse approfondie, sans quoi il existe un risque de mise en cause de l’intégralité de la convention collective. Contribuez à l’amélioration de la couverture sociale des salariés Marie-Hélène Gourdin secrétaire fédérale de la CFDT, fédération Chimie-Énergie « Notre objectif est de mettre en place le régime le plus bénéfique pour les salariés comme les entreprises. Nous commençons par déterminer les conditions en amont : prise en compte des risques professionnels, solidarité, garanties. Une fois définis, ces éléments nous permettent d’élaborer un cahier des charges que nous soumettons à la concurrence en vue du choix final. En tant que partenaire social, l’organisa- tion syndicale doit impérativement être impliquée dans le processus de décision. Cela implique de réaliser un important travail préparatoire sur la sociologie de la branche. Il faut également faire preuve de pédagogie vis-à-vis des militants pour dépasser le débat sur les conditions de prise en charge, et prendre en compte la réalité économique de la branche. On ne doit pas s’attacher aux détails, mais définir le régime prévoyance et complémentaire santé dans sa globalité. Un long travail de persuasion doit permettre de faire adhérer les partenaires sociaux à la démarche. L’organisation syndicale joue un rôle d’intermédiaire et de modérateur sur un sujet crucial : la santé. Elle doit le faire avec pragmatisme, afin que les garanties négociées n’aillent jamais à l’encontre de l’intérêt de l’entreprise. » Olivier Sillion, président de la PRODAF (CGPME) « La situation est très différente selon les branches. Ma branche représente 20 000 salariés appartenant à 12 000 entreprises qui sont pour la plupart des TPE aux acti- vités hétérogènes, sans connaissance du métier de négociation de branche. C’est donc un secteur très atomisé, sans vision métier horizontale. Les conditions d’une 2
  • 3. Synthèse mercredi 21 mai 2014 Conférence-débats La généralisation des dispositifs de protection sociale 3 négociationfructueusesontparticulièrement difficiles à réunir. Les chefs d’entreprises comme les ressources syndicales n’ont ni le temps ni la compétence pour la conduire efficacement. En outre, ils n’ont généralement pas les moyens de se doter des meilleurs conseils. Lors de la mise en place d’un régime de frais de santé, l’employeur recherche toujours une solution utile aux employés et acceptable en termes de coûts, adaptée au contexte économique de la branche. La qualité du contrat d’assurance ne doit pas être uniquement jugée au rapport entre son coût intrinsèque et l’étendue de la prestation mise en place. C’est la com- pétence, la réactivité, la compréhension de la branche et la qualité de son analyse prospective qui doivent caractériser le meilleur prestataire. Dans cette perspective, la mise en concurrence n’est pas toujours la meilleure solution. Malheureusement, les derniers boulever- sements législatifs créent de nouvelles contraintes. La fiscalisation de la part patronale en est un bon exemple : elle est défavorable aux salariés. » Laure Lazard Holly senior manager, chez Alixio « Le rôle des partenaires sociaux est primor- dial, pour obtenir le meilleur consensus en fonction des contraintes et des demandes de chacun. Cela nécessite un important investissement personnel sur des sujets techniques. Mais leur rôle ne s’arrête pas là : les partenaires sociaux sont également responsables de la gestion et l’évolution du dispositif au fil du temps, ce qui peut représenter des budgets de plusieurs millions d’euros. La connaissance de la branche doit constamment être mise à jour : sociologie, pénibilité, contexte économique… Il faut donc savoir s’entourer des bons experts. Trois compétences doivent être réunies au niveau des branches : l’expertise juridique pour garantir la bonne rédac- tion de l’accord, l’expertise assurantielle pour négocier les aspects techniques, et l’expertise stratégique dans la conduite des négociations sociales. Cette expertise stratégique permet notamment d’antici- per l’articulation entre les négociations sur le régime frais de santé et les autres négociations inscrites à l’agenda social. » Olivier Massa directeur Prévoyance Santé de SIACI SAINT HONORE « L’expertise technique est importante pour une contractualisation irréprochable du dispositif. C’est la qualité intrinsèque du dispositif proposé qui légitime la recom- mandation. L’employeur ne pourra limiter les coûts qu’en privilégiant la création de valeur ajoutée. Aujourd’hui, 50 % des salariés souhaitent en priorité avoir accès à un régime santé de qualité : dans ce contexte, le minimum garanti ne suffit plus. Il est de la responsa- bilité des partenaires sociaux de satisfaire cette exigence. Les acteurs de la négociation doivent gagner en légitimité. Ils doivent s’accorder sur les constats avant de prendre des décisions : c’est le rôle du rapport de branche qui constitue un élément impor- tant de la connaissance de la branche. Les responsabilités de la branche, de l’organisme d’assurance et du gestionnaire doivent être clairement définies : c’est un enchevêtrement complexe à mettre en place. L’élaboration du cahier des charges doit impérativement s’appuyer sur une expertise assurantielle forte. »
  • 4. Synthèse mercredi 21 mai 2014 Conférence-débats La généralisation des dispositifs de protection sociale 4 Devenez incontournable par la mise en évidence du rôle de la négociation de branches Jean-Frédéric Poisson, député de la 10e circonscription des Yvelines, auteur d’un rapport en 2009 sur la négociation collective et les branches professionnelles, conclut la matinée sur le rôle de la négociation de branche. C’est selon lui le meilleur moyen qu’ont trouvé les pouvoirs publics pour « engager résolument les entreprises sur la voie de la prévention de la santé sous la forme de privilèges professionnels. » C’est un sujet difficile, car peu de res- sources y sont consacrées, aussi bien dans les entreprises que dans les orga- nisations patronales ou syndicales. Mais c’est aussi une formidable opportunité pour les branches de prendre en main des questions cruciales qui sont au cœur même de leurs compétences : - Régulation du marché en termes de coût du travail - Réorganisation des métiers pour le maintien de l’activité dans la durée - Conditions de travail et relations sociales - Prospective d’adaptation des postes Tout reste à inventer et cela implique un changement radical dans la pratique du dialogue social. Une fois les bonnes dispositions prises, il faut encore s’assurer qu’elles s’appliquent effectivement à chacun des salariés. Les branches ne sont plus prisonnières de la réglementation : elles peuvent construire des contrats innovants. La mise en place d’une bonne stratégie de prévoyance et de santé constitue également un enjeu de recrutement : les jeunes diplômés sont de plus en plus exigeants sur cet aspect. L’amélioration des conditions de travail est un facteur clé de la réussite des entreprises.  SIACISAINTHONORE–18,ruedeCourcelles–75384ParisCedex08–Tél. :+33( 0 )144209999–Fax :+33( 0 )1 4420 9500–Courtaged’assurances –N° d’immatriculationORIAS07000771S.A.àDirectoireetConseildeSurveillance–Capitalde14 143816euros–572 059 939RCSParisAPE 6622Z–N° deTVAIntracommunautaire :FR54572059939 Créditphoto :©assembléenationale