SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
LE RÔLE DES CITOYENS MAURICIENS
DANS LA CONSTRUCTION
DE LA RÉPUBLIQUE
Dr Catherine Boudet
Port-Louis, 10 mars 2020
La République, étymologie & définition
O Jean-Jacques Rousseau appelle République « tout Etat régi par des lois, sous quelque
forme d'administration que ce puisse être : car alors seulement l'intérêt public
gouverne, et la chose publique est quelque chose. Tout gouvernement légitime est
républicain » (Le Contrat Social, 1762).
O Définition : Organisation politique d'un État où le pouvoir est non-héréditaire, partagé et
exercé par les représentants (généralement élus) de la population.
O Du latin Res Publica, la chose publique. Signifie
donc la sphère des affaires publiques, du bien
commun partagé par tous (par opposition à la res
privata).
O Devise de l’empire romain : Senatus Populusque
Romanus (SPQR), « le Sénat et le Peuple romain ».
Symbolise donc l’union entre les patriciens (Sénat)
et les plébéiens (Peuple).
QUEL RÔLE POUR LES CITOYENS MAURICIENS DANS LA
CONSTRUCTIONDE LA RÉPUBLIQUE ?
I. Démocratie & République
II. République & Républicanisme
III. Etat du républicanisme à Maurice
IV. Rôle des citoyens
I. DÉMOCRATIE &
RÉPUBLIQUE
1. Démocratie & République
2. Différence entre Démocratie & République
3. République, une interprétation de la Démocratie
I.1. Démocratie & République
DÉMOCRATIE
demos kratein
(“le peuple commande”)
La démocratie, étymologiquement en grec
«le pouvoir du peuple», signifie la
participation des citoyens à la vie politique.
O Aristote : «le principe de base de la
constitution démocratique c’est la
liberté. Et l’une des formes de la liberté
c’est d’être tour à tour gouverné et
gouvernant». (La Politique, 4e s. av. JC).
O Jean-Jacques Rousseau : un
gouvernement n’est démocratique que si
le peuple, «totalité concrète des
individus», est souverain, c’est-à-dire que
la loi est l’expression de la volonté
générale. Le vote ne garantit pas la
démocratie. (Du Contrat Social , 1762).
RÉPUBLIQUE
Res Publica
(“la chose publique”)
La République est la forme (ou régime)
que prend la Démocratie, c’est donc la
façon d’organiser la représentation et le
gouvernement du pays.
O Emmanuel-Joseph Sieyès : «Les citoyens
qui se nomment des représentants
renoncent et doivent renoncer à faire
eux-mêmes la loi ; donc ils n’ont pas de
volonté particulière à imposer. Toute
influence, tout pouvoir leur appartient
sur la personne de leur mandataire,
mais c’est tout. S’ils dictaient des
volontés ce ne serait plus un État
représentatif, ce serait un État
démocratique.» (discours à l’Assemblée
constituante du 7 septembre 1789).
I.2. Différence entre Démocratie & République
Une démocratie n’est pas obligatoirement une République et une
République n’est pas toujours démocratique.
OUne République n’est pas toujours une démocratie : la
République populaire de Chine est une dictature: les libertés sont
limités, le pouvoir communiste est autoritaire. Le président chinois est
désigné par le Parti Communiste. Il existe des élections en Chine,
mais c’est un suffrage indirect pour désigner un Parlement qui ne se
réunit qu’une seule fois par an, ne légifère pas et n’a qu’un pouvoir
symbolique.
OUne démocratie n’est pas obligatoirement une République : Le
Royaume-Uni est une monarchie mais la reine ne possède qu’un
pouvoir honorifique, c’est le Premier ministre britannique qui
gouverne avec un Parlement élu au suffrage universel direct.
Source : « Quelle est la différence entre Démocratie et République ? »
http://www.madissertation.fr/archives/1471
I.3. La République,
une interprétation de la Démocratie
O La République est une interprétation de la Démocratie concernant les
valeurs de libertés et de pluralisme, en particulier les rapports entre les
trois pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire).
O Au plan constitutionnel, il s'agit d'un pays dans lequel la fonction de chef
d'État n'est pas héréditaire. C'est un président (élu, nommé ou désigné) qui
assume la fonction de chef d'État.
O Une république s'oppose donc à la monarchie où le pouvoir est assumé par
un roi ou une reine par filiation familiale.
O Une république n'est pas nécessairement démocratique puisque le
président peut être désigné autoritairement.
O Quel que soit le mode d'accès des dirigeants au pouvoir, une république
repose généralement sur la prétention du chef de l’Etat à représenter ou
d'incarner le corps social.
II. RÉPUBLIQUE &
RÉPUBLICANISME
1. Différentes formes de républiques
2. Les principes du républicanisme
3. Les implications du républicanisme
II.1. Différentes formes de républiques
O République fédérale : (Brésil, Allemagne, Somalie)
O République islamique (Iran, Afghanistan, Mauritanie, Pakistan)
O République populaire (Chine, Bangladesh)
O République démocratique (Timor oriental, Congo, Sao Tomé-et-Principe)
O République socialiste (Vietnam)
O République populaire démocratique (Corée du Nord, Algérie)
O République démocratique socialiste (Sri Lanka)
O République démocratique fédérale (Ethiopie, Népal)
O République sérenissime (San Marino)
O République arabe (Egypte, Syrie)
O République coopérative (Guyana)
O République “bananière”…
II.2. Les principes du républicanisme
O Le républicanisme peut se définir comme la doctrine des partisans de la République
en tant qu'organisation politique d'un État.
O Le républicanisme est basé sur une conception de l’Etat comme garant du bien
commun et de la liberté comme non-domination de quiconque sur autrui.
O Pour les partisans du républicanisme, des lois au service de l’intérêt général
protègent les citoyens de la domination et de l’arbitraire.
O Le républicanisme accorde un rôle essentiel à l'Etat conçu comme le garant des
droits et libertés au moyen de la loi :
O les "droits-libertés" (liberté d’expression, d’opinion, de réunion, d’association,
d’information) offrent aux individus une certaine autonomie et la possibilité
d’agir sans soumission.
O Les droits politiques permettent la “liberté-participation” permettent au citoyen
de prendre part à l’exercice du pouvoir politique.
O Les droits-créances (droit à l’emploi, à la protection de la santé, à l’instruction,
droit d’appartenance à un syndicat…) afin que la liberté et l’égalité des citoyens
ne soient pas uniquement formelles.
II.3. Les implications du républicanisme
O Dans la perspective républicaniste, les institutions doivent
combattre toutes les formes possibles de domination.
O La puissance publique se doit donc d’intervenir avec des politiques
protégeant les citoyens et visant l’égalité des chances.
O Le gouvernement n’est républicain que s’il peut être contesté, cad.
s’il met en place et garantit l’existence de contre-pouvoirs
efficaces.
O Pour éviter la domination institutionnelle arbitraire, l’Etat propose
des mécanismes permettant aux citoyens de contester les
décisions politiques.
Source : “Le Républicanisme”, Science Politique, Editions Sup’
Foucher (2013).
III. ETAT DU RÉPUBLICANISME
DANS LA RÉPUBLIQUE
DE MAURICE
1. Dresser un état des lieux
2. La Constitution
3. Une République sur le papier ?
III.1. Etat des lieux du républicanisme à Maurice
Le notion de républicanisme nous fournit donc une grille de
lecture des réalités mauriciennes qui nous permet de faire un
état des lieux sur des questions essentielles :
O Où en est-on avec la notion d’intérêt public ? L’Etat incarne-t-il
le « bien commun » ?
O Les lois et la Constitution protègent-elles les citoyens de la
domination des plus forts et de l’arbitraire ?
O Les libertés pour les citoyens d’être autonomes, informés et
d’exercer leur participation politique sont-elles garanties et
effectives ?
O L’égalité des chances est-elle garantie ?
O Les politiques publiques assurent-elles la protection (sociale,
économique) des citoyens ?
O Existe-t-il des contre-pouvoirs et sont-ils efficaces ?
III.2. La Constitution de Maurice
III.3. Un républicanisme sur le papier ?
Constat : Un passage à la République essentiellement technique (remplacement de la Reine par un
Président à la tête de l’Etat) et un système élitiste, privilégiant la stabilité des élites politiques en place et
des lois répressives contre les citoyens ou ne fournissant pas assez de mécanismes de protection :
O Une définition lacunaire de la République : Section 1 de la Constitution : “The State Mauritius shall be
a sovereign democratic State which shall be known as the Republic of Mauritius”.
O Une Constitution datée dont l’esprit reste élitiste et privilégiant la stabilité des élites politiques en
place (ex : mode de désignation des deux têtes de l’Exécutif qui se désignent mutuellement)
O Rigidité des mécanismes d’amendement : l’obligation d’une majorité parlementaire de ¾ (section
47) qui bloque des réformes d’intérêt commun comme la réforme électorale alors qu’un amendement
sur le version de la pension des députés ne rencontre aucun obstacle.
O Les droits et libertés reconnus dans la Constitution (Section 2) sont principalement individuels (liberté
de conscience, d’expression…) ou liés à la propriété (8. Protection from deprivation of property, 9.
Protection for privacy of home).
O Est exclue une liberté civile essentielle à l’intérêt commun comme le droit à l’information. Alors que
parallèlement les droits des députés au paiement de retraite est inscrits parmi les droits
fondamentaux individuels. [Added 4/96].
O Une politique de «containment» à l'encontre des expressions de la société civile, qui s’exprime
principalement par un arsenal juridique, notamment les législations répressives sur le droit de grève
ou de manifestation ou ne protégeant pas suffisamment les citoyens (ex : Public Gatherings Act 1991,
Criminal Code 1838, Representation of the People’s Act 1958).
O Des avancées dans l’esprit républicain : Equal Opportunity Act 2008, Workers Rights Act 2019…
IV. RÔLE DES CITOYENS
DANS LA REPUBLIQUE
1. Citoyenneté & participation politique
2. La perspective machiavélienne
3. Les citoyens mauriciens dans la
république
IV.1. Citoyenneté & participation politique
Etymologie de ‘citoyen’ : du latin civis, « celui qui a droit de cité », « ceux qui dorment
sous le même toit ».
O Les citoyens sont donc tous les membres de l’Etat.
Elle est : « dans son principe ouverte à tous les
individus, par-delà leurs différences historiques,
sociales ou biologiques » (Dominique Schnapper).
O La citoyenneté donne accès à l’ensemble des
droits politiques (droit de voter, d’être élu et
d’élire, droit de participer à la vie politique).
O La participation politique fait donc partie
intégrante des droits et attributs de la citoyenneté.
O La participation politique est l’«ensemble des
activités, individuelles ou collectives, susceptibles
de donner aux gouvernés une influence sur le
fonctionnement du système politique» (Philippe
Braud).
IV.2. La perspective machiavélienne
O Pour Machiavel et les penseurs républicanistes, la
liberté politique ne consiste pas à jouir de droits
individuels sous la protection de la loi (conception
de Montesquieu et Hobbes de la liberté politique)
mais réside dans l’exercice de la vie civique.
O Pour Machiavel, la République se caractérise par
la possibilité d’expression des désaccords
(tumulti) entre les puissants et le peuple : «Dans
toute République, il y a deux partis, celui des
grands et celui du peuple, et toutes les lois
favorables à la liberté ne naissent que de leur
opposition.» (Machiavel, Discours sur la première
décade de Tite-Live, 1513-1520).
O Les « tumulti » contribuent à l’édification des
bonnes lois et agissent comme des garde-fous
contre la corruption.
Nicolas Machiavel (1469-1527),
auteur du Prince (1532) et du
Discours sur la première décade de
Tite-Live (1513-1520)
IV.3. Les citoyens mauriciens dans la République
O Quels canaux d’expression ? Existence du référendum dans la Constitution
mais sous condition et il n’existe aucune provision pour son organisation.
O Dans la logique westminstérienne, le Parlement reste le principal canal
d’expression des doléances citoyennes (par représentation).
O Quelle poids des citoyens et de la société civile dans la rédaction des lois ?
O Poids des voix citoyennes dans la modification de la loi sur l’avortement en
2010.
O Elections 2019 et listes électorales : quel poids des citoyens dans la
modification de la RoP Act et dans le dossier des liste électorales ?
O Difficulté des citoyens à jouer un rôle de contre-pouvoir : la corruption
(phénomène du ‘roder boute’), faible cohésion d’action de la société civile, une
société civile morcelée, présence des socio-culturels avec une logique de
lobbying…
O Importance des réseaux sociaux dans la démocratie délibérative (poids de
l’opinion publique).
Conclusion
• La République demande un apprentissage... Pas seulement de la part
des citoyens mais aussi des politiciens.
• Vers une logique transactionnelle politiciens-citoyens ?
• Avec l’indépendance, la Nation existe déjà de fait et n’est donc plus à
construire. La République existe déjà sur le papier, mais dans son
application nous avons pu en observer les lacunes et manques de
contour dans les échanges de cette conférence.
• Aller vers non plus la construction nationale (déjà acquise) mais la
construction de la République.

Contenu connexe

Tendances

Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14
Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14
Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14Ahmed GALAI
 
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine Boudet
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine BoudetLa liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine Boudet
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine BoudetCatherine Boudet
 
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus Constituant
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus ConstituantLe Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus Constituant
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus ConstituantJamaity
 
Restrictions légitimes aux droits civils et politiques
Restrictions légitimes aux droits civils et politiquesRestrictions légitimes aux droits civils et politiques
Restrictions légitimes aux droits civils et politiquesJamaity
 
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNE
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNEAnalyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNE
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNEJamaity
 
B. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierB. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierTheillier Damien
 
L'exercice des Libertés en France
L'exercice des Libertés en FranceL'exercice des Libertés en France
L'exercice des Libertés en FranceCéline Langlet
 
Les lois répressives de la tunisie recommandations relatives aux réformes
Les lois répressives de la tunisie   recommandations relatives aux réformesLes lois répressives de la tunisie   recommandations relatives aux réformes
Les lois répressives de la tunisie recommandations relatives aux réformesAbderraouf Hadef
 
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnau
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnauLa critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnau
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnauTerminales
 
Discours de la servitude volontaire d. lot
Discours de la servitude volontaire d. lotDiscours de la servitude volontaire d. lot
Discours de la servitude volontaire d. lotTheillier Damien
 
Institutions Politiques et Administratives- S4
Institutions Politiques et Administratives- S4Institutions Politiques et Administratives- S4
Institutions Politiques et Administratives- S4Cours Fsjest
 
Organización política de las sociedades
Organización política de las sociedadesOrganización política de las sociedades
Organización política de las sociedadesMencar Car
 
Constant par diane brébant, charlotte de chillaz
Constant par diane brébant, charlotte de chillazConstant par diane brébant, charlotte de chillaz
Constant par diane brébant, charlotte de chillazTheillier Damien
 
Lecon 1 les-types-de-gouvernement
Lecon 1 les-types-de-gouvernementLecon 1 les-types-de-gouvernement
Lecon 1 les-types-de-gouvernementJulieVerzilli
 
Le manifeste de ventotene
Le manifeste de ventoteneLe manifeste de ventotene
Le manifeste de ventoteneLepido
 

Tendances (20)

Declaration dhc
Declaration dhcDeclaration dhc
Declaration dhc
 
Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14
Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14
Révolution tn, les leçons. alger 17.3.14
 
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine Boudet
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine BoudetLa liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine Boudet
La liberté politique, luxe ou mirage ? par Catherine Boudet
 
Chapitre introductif
Chapitre introductif Chapitre introductif
Chapitre introductif
 
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus Constituant
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus ConstituantLe Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus Constituant
Le Nouveau Constitutionnalisme: Une Nouvelle Forme de Processus Constituant
 
L´état
L´étatL´état
L´état
 
Restrictions légitimes aux droits civils et politiques
Restrictions légitimes aux droits civils et politiquesRestrictions légitimes aux droits civils et politiques
Restrictions légitimes aux droits civils et politiques
 
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNE
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNEAnalyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNE
Analyse du projetANALYSE DU PROJET DE CONSTITUTION TUNISIENNE
 
Les Impenses De La Gouvernance Novembre2008
Les Impenses De La Gouvernance Novembre2008Les Impenses De La Gouvernance Novembre2008
Les Impenses De La Gouvernance Novembre2008
 
B. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierB. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunier
 
L'exercice des Libertés en France
L'exercice des Libertés en FranceL'exercice des Libertés en France
L'exercice des Libertés en France
 
Les lois répressives de la tunisie recommandations relatives aux réformes
Les lois répressives de la tunisie   recommandations relatives aux réformesLes lois répressives de la tunisie   recommandations relatives aux réformes
Les lois répressives de la tunisie recommandations relatives aux réformes
 
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnau
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnauLa critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnau
La critique des publicistes par Bastiat, buridar et de castelnau
 
Vive le roi
Vive le roiVive le roi
Vive le roi
 
Discours de la servitude volontaire d. lot
Discours de la servitude volontaire d. lotDiscours de la servitude volontaire d. lot
Discours de la servitude volontaire d. lot
 
Institutions Politiques et Administratives- S4
Institutions Politiques et Administratives- S4Institutions Politiques et Administratives- S4
Institutions Politiques et Administratives- S4
 
Organización política de las sociedades
Organización política de las sociedadesOrganización política de las sociedades
Organización política de las sociedades
 
Constant par diane brébant, charlotte de chillaz
Constant par diane brébant, charlotte de chillazConstant par diane brébant, charlotte de chillaz
Constant par diane brébant, charlotte de chillaz
 
Lecon 1 les-types-de-gouvernement
Lecon 1 les-types-de-gouvernementLecon 1 les-types-de-gouvernement
Lecon 1 les-types-de-gouvernement
 
Le manifeste de ventotene
Le manifeste de ventoteneLe manifeste de ventotene
Le manifeste de ventotene
 

Similaire à Le rôle des citoyens mauriciens dans la construction de la République

01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptxOumZaki1
 
01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptxexpremo
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?Rachel Bocher
 
Democratie representative
Democratie representativeDemocratie representative
Democratie representativeRoland Caris
 
Systeme politique
Systeme politiqueSysteme politique
Systeme politiqueCpnv2011
 
U N I. ConnaîTre La Politique
U N I. ConnaîTre La PolitiqueU N I. ConnaîTre La Politique
U N I. ConnaîTre La PolitiqueKhaled17
 
Comprendre la Politique - Tunisie
Comprendre la Politique - TunisieComprendre la Politique - Tunisie
Comprendre la Politique - TunisieZied Nasri
 
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?Diapo avons nous déjà été en démocratie ?
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?bonus commun
 
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne Tunisie-SIC
 
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. Civile
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. CivileGaranties constitutionnelles a l'action de la Soc. Civile
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. CivileJoseph Yav
 
institutions politique et administratives
institutions politique et administratives institutions politique et administratives
institutions politique et administratives Anas Mansour
 
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14Ahmed GALAI
 

Similaire à Le rôle des citoyens mauriciens dans la construction de la République (20)

01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx
 
01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx01- Introduction.pptx
01- Introduction.pptx
 
321 democratie
321 democratie321 democratie
321 democratie
 
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
DOSSIER Hôpital et Démocratie : sujet ou objet ?
 
Engage 50718 (2)
Engage 50718 (2)Engage 50718 (2)
Engage 50718 (2)
 
La non-violence. — 05. Démocratie, citoyenneté et non-violence
La non-violence. — 05. Démocratie, citoyenneté et non-violenceLa non-violence. — 05. Démocratie, citoyenneté et non-violence
La non-violence. — 05. Démocratie, citoyenneté et non-violence
 
Democratie representative
Democratie representativeDemocratie representative
Democratie representative
 
Zoom vie politique cours 3
Zoom vie politique cours 3Zoom vie politique cours 3
Zoom vie politique cours 3
 
Systeme politique
Systeme politiqueSysteme politique
Systeme politique
 
U N I. ConnaîTre La Politique
U N I. ConnaîTre La PolitiqueU N I. ConnaîTre La Politique
U N I. ConnaîTre La Politique
 
Eveil politique
Eveil politiqueEveil politique
Eveil politique
 
Comprendre la Politique - Tunisie
Comprendre la Politique - TunisieComprendre la Politique - Tunisie
Comprendre la Politique - Tunisie
 
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?Diapo avons nous déjà été en démocratie ?
Diapo avons nous déjà été en démocratie ?
 
Eveil politique
Eveil politiqueEveil politique
Eveil politique
 
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne
Les droits civiles et politiques dans la constitution tunisienne
 
Eveil politique (UNI)
Eveil politique (UNI)Eveil politique (UNI)
Eveil politique (UNI)
 
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. Civile
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. CivileGaranties constitutionnelles a l'action de la Soc. Civile
Garanties constitutionnelles a l'action de la Soc. Civile
 
institutions politique et administratives
institutions politique et administratives institutions politique et administratives
institutions politique et administratives
 
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14
Révolution tn, les leçons. rennes 3.7.14
 
les droits
les droitsles droits
les droits
 

Plus de Catherine Boudet

Maurice : de la construction nationale à la construction de la République
Maurice : de la construction nationale à la construction de la RépubliqueMaurice : de la construction nationale à la construction de la République
Maurice : de la construction nationale à la construction de la RépubliqueCatherine Boudet
 
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiques
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiquesLégislatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiques
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiquesCatherine Boudet
 
Ethnicite et politique a Maurice
Ethnicite et politique a MauriceEthnicite et politique a Maurice
Ethnicite et politique a MauriceCatherine Boudet
 
Corruption et conflit d'interets a Maurice
Corruption et conflit d'interets a MauriceCorruption et conflit d'interets a Maurice
Corruption et conflit d'interets a MauriceCatherine Boudet
 
Religion a Maurice entre respect et debordements
Religion a Maurice entre respect et debordementsReligion a Maurice entre respect et debordements
Religion a Maurice entre respect et debordementsCatherine Boudet
 
De la violence visible a la violence structurelle a Maurice
De la violence visible a la violence structurelle a MauriceDe la violence visible a la violence structurelle a Maurice
De la violence visible a la violence structurelle a MauriceCatherine Boudet
 
Redaction web fiche pedagogique 4 la titraille
Redaction web fiche pedagogique 4 la titrailleRedaction web fiche pedagogique 4 la titraille
Redaction web fiche pedagogique 4 la titrailleCatherine Boudet
 
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-action
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-actionRedaction web fiche pedagogique 3 le call-to-action
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-actionCatherine Boudet
 
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa page
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa pageRedaction web fiche pedagogique 2 structurer sa page
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa pageCatherine Boudet
 
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaque
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaqueRedaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaque
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaqueCatherine Boudet
 

Plus de Catherine Boudet (10)

Maurice : de la construction nationale à la construction de la République
Maurice : de la construction nationale à la construction de la RépubliqueMaurice : de la construction nationale à la construction de la République
Maurice : de la construction nationale à la construction de la République
 
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiques
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiquesLégislatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiques
Législatives 2019 à Maurice : décodage des discours politiques
 
Ethnicite et politique a Maurice
Ethnicite et politique a MauriceEthnicite et politique a Maurice
Ethnicite et politique a Maurice
 
Corruption et conflit d'interets a Maurice
Corruption et conflit d'interets a MauriceCorruption et conflit d'interets a Maurice
Corruption et conflit d'interets a Maurice
 
Religion a Maurice entre respect et debordements
Religion a Maurice entre respect et debordementsReligion a Maurice entre respect et debordements
Religion a Maurice entre respect et debordements
 
De la violence visible a la violence structurelle a Maurice
De la violence visible a la violence structurelle a MauriceDe la violence visible a la violence structurelle a Maurice
De la violence visible a la violence structurelle a Maurice
 
Redaction web fiche pedagogique 4 la titraille
Redaction web fiche pedagogique 4 la titrailleRedaction web fiche pedagogique 4 la titraille
Redaction web fiche pedagogique 4 la titraille
 
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-action
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-actionRedaction web fiche pedagogique 3 le call-to-action
Redaction web fiche pedagogique 3 le call-to-action
 
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa page
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa pageRedaction web fiche pedagogique 2 structurer sa page
Redaction web fiche pedagogique 2 structurer sa page
 
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaque
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaqueRedaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaque
Redaction web fiche pedagogique 1 rediger une attaque
 

Dernier

rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfOssamaLachheb
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024IEN_Jonzac
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseTxaruka
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbainesSocratis Vasiopoulos
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024frizzole
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"ArchivesdeLyon
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfDafWafia
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxAbderrahim GHASSOUB
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audittechwinconsulting
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptxTxaruka
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Pedago Lu
 

Dernier (13)

rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 

Le rôle des citoyens mauriciens dans la construction de la République

  • 1. LE RÔLE DES CITOYENS MAURICIENS DANS LA CONSTRUCTION DE LA RÉPUBLIQUE Dr Catherine Boudet Port-Louis, 10 mars 2020
  • 2.
  • 3. La République, étymologie & définition O Jean-Jacques Rousseau appelle République « tout Etat régi par des lois, sous quelque forme d'administration que ce puisse être : car alors seulement l'intérêt public gouverne, et la chose publique est quelque chose. Tout gouvernement légitime est républicain » (Le Contrat Social, 1762). O Définition : Organisation politique d'un État où le pouvoir est non-héréditaire, partagé et exercé par les représentants (généralement élus) de la population. O Du latin Res Publica, la chose publique. Signifie donc la sphère des affaires publiques, du bien commun partagé par tous (par opposition à la res privata). O Devise de l’empire romain : Senatus Populusque Romanus (SPQR), « le Sénat et le Peuple romain ». Symbolise donc l’union entre les patriciens (Sénat) et les plébéiens (Peuple).
  • 4. QUEL RÔLE POUR LES CITOYENS MAURICIENS DANS LA CONSTRUCTIONDE LA RÉPUBLIQUE ? I. Démocratie & République II. République & Républicanisme III. Etat du républicanisme à Maurice IV. Rôle des citoyens
  • 5. I. DÉMOCRATIE & RÉPUBLIQUE 1. Démocratie & République 2. Différence entre Démocratie & République 3. République, une interprétation de la Démocratie
  • 6. I.1. Démocratie & République DÉMOCRATIE demos kratein (“le peuple commande”) La démocratie, étymologiquement en grec «le pouvoir du peuple», signifie la participation des citoyens à la vie politique. O Aristote : «le principe de base de la constitution démocratique c’est la liberté. Et l’une des formes de la liberté c’est d’être tour à tour gouverné et gouvernant». (La Politique, 4e s. av. JC). O Jean-Jacques Rousseau : un gouvernement n’est démocratique que si le peuple, «totalité concrète des individus», est souverain, c’est-à-dire que la loi est l’expression de la volonté générale. Le vote ne garantit pas la démocratie. (Du Contrat Social , 1762). RÉPUBLIQUE Res Publica (“la chose publique”) La République est la forme (ou régime) que prend la Démocratie, c’est donc la façon d’organiser la représentation et le gouvernement du pays. O Emmanuel-Joseph Sieyès : «Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; donc ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. Toute influence, tout pouvoir leur appartient sur la personne de leur mandataire, mais c’est tout. S’ils dictaient des volontés ce ne serait plus un État représentatif, ce serait un État démocratique.» (discours à l’Assemblée constituante du 7 septembre 1789).
  • 7. I.2. Différence entre Démocratie & République Une démocratie n’est pas obligatoirement une République et une République n’est pas toujours démocratique. OUne République n’est pas toujours une démocratie : la République populaire de Chine est une dictature: les libertés sont limités, le pouvoir communiste est autoritaire. Le président chinois est désigné par le Parti Communiste. Il existe des élections en Chine, mais c’est un suffrage indirect pour désigner un Parlement qui ne se réunit qu’une seule fois par an, ne légifère pas et n’a qu’un pouvoir symbolique. OUne démocratie n’est pas obligatoirement une République : Le Royaume-Uni est une monarchie mais la reine ne possède qu’un pouvoir honorifique, c’est le Premier ministre britannique qui gouverne avec un Parlement élu au suffrage universel direct. Source : « Quelle est la différence entre Démocratie et République ? » http://www.madissertation.fr/archives/1471
  • 8. I.3. La République, une interprétation de la Démocratie O La République est une interprétation de la Démocratie concernant les valeurs de libertés et de pluralisme, en particulier les rapports entre les trois pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). O Au plan constitutionnel, il s'agit d'un pays dans lequel la fonction de chef d'État n'est pas héréditaire. C'est un président (élu, nommé ou désigné) qui assume la fonction de chef d'État. O Une république s'oppose donc à la monarchie où le pouvoir est assumé par un roi ou une reine par filiation familiale. O Une république n'est pas nécessairement démocratique puisque le président peut être désigné autoritairement. O Quel que soit le mode d'accès des dirigeants au pouvoir, une république repose généralement sur la prétention du chef de l’Etat à représenter ou d'incarner le corps social.
  • 9. II. RÉPUBLIQUE & RÉPUBLICANISME 1. Différentes formes de républiques 2. Les principes du républicanisme 3. Les implications du républicanisme
  • 10. II.1. Différentes formes de républiques O République fédérale : (Brésil, Allemagne, Somalie) O République islamique (Iran, Afghanistan, Mauritanie, Pakistan) O République populaire (Chine, Bangladesh) O République démocratique (Timor oriental, Congo, Sao Tomé-et-Principe) O République socialiste (Vietnam) O République populaire démocratique (Corée du Nord, Algérie) O République démocratique socialiste (Sri Lanka) O République démocratique fédérale (Ethiopie, Népal) O République sérenissime (San Marino) O République arabe (Egypte, Syrie) O République coopérative (Guyana) O République “bananière”…
  • 11. II.2. Les principes du républicanisme O Le républicanisme peut se définir comme la doctrine des partisans de la République en tant qu'organisation politique d'un État. O Le républicanisme est basé sur une conception de l’Etat comme garant du bien commun et de la liberté comme non-domination de quiconque sur autrui. O Pour les partisans du républicanisme, des lois au service de l’intérêt général protègent les citoyens de la domination et de l’arbitraire. O Le républicanisme accorde un rôle essentiel à l'Etat conçu comme le garant des droits et libertés au moyen de la loi : O les "droits-libertés" (liberté d’expression, d’opinion, de réunion, d’association, d’information) offrent aux individus une certaine autonomie et la possibilité d’agir sans soumission. O Les droits politiques permettent la “liberté-participation” permettent au citoyen de prendre part à l’exercice du pouvoir politique. O Les droits-créances (droit à l’emploi, à la protection de la santé, à l’instruction, droit d’appartenance à un syndicat…) afin que la liberté et l’égalité des citoyens ne soient pas uniquement formelles.
  • 12. II.3. Les implications du républicanisme O Dans la perspective républicaniste, les institutions doivent combattre toutes les formes possibles de domination. O La puissance publique se doit donc d’intervenir avec des politiques protégeant les citoyens et visant l’égalité des chances. O Le gouvernement n’est républicain que s’il peut être contesté, cad. s’il met en place et garantit l’existence de contre-pouvoirs efficaces. O Pour éviter la domination institutionnelle arbitraire, l’Etat propose des mécanismes permettant aux citoyens de contester les décisions politiques. Source : “Le Républicanisme”, Science Politique, Editions Sup’ Foucher (2013).
  • 13. III. ETAT DU RÉPUBLICANISME DANS LA RÉPUBLIQUE DE MAURICE 1. Dresser un état des lieux 2. La Constitution 3. Une République sur le papier ?
  • 14. III.1. Etat des lieux du républicanisme à Maurice Le notion de républicanisme nous fournit donc une grille de lecture des réalités mauriciennes qui nous permet de faire un état des lieux sur des questions essentielles : O Où en est-on avec la notion d’intérêt public ? L’Etat incarne-t-il le « bien commun » ? O Les lois et la Constitution protègent-elles les citoyens de la domination des plus forts et de l’arbitraire ? O Les libertés pour les citoyens d’être autonomes, informés et d’exercer leur participation politique sont-elles garanties et effectives ? O L’égalité des chances est-elle garantie ? O Les politiques publiques assurent-elles la protection (sociale, économique) des citoyens ? O Existe-t-il des contre-pouvoirs et sont-ils efficaces ?
  • 16. III.3. Un républicanisme sur le papier ? Constat : Un passage à la République essentiellement technique (remplacement de la Reine par un Président à la tête de l’Etat) et un système élitiste, privilégiant la stabilité des élites politiques en place et des lois répressives contre les citoyens ou ne fournissant pas assez de mécanismes de protection : O Une définition lacunaire de la République : Section 1 de la Constitution : “The State Mauritius shall be a sovereign democratic State which shall be known as the Republic of Mauritius”. O Une Constitution datée dont l’esprit reste élitiste et privilégiant la stabilité des élites politiques en place (ex : mode de désignation des deux têtes de l’Exécutif qui se désignent mutuellement) O Rigidité des mécanismes d’amendement : l’obligation d’une majorité parlementaire de ¾ (section 47) qui bloque des réformes d’intérêt commun comme la réforme électorale alors qu’un amendement sur le version de la pension des députés ne rencontre aucun obstacle. O Les droits et libertés reconnus dans la Constitution (Section 2) sont principalement individuels (liberté de conscience, d’expression…) ou liés à la propriété (8. Protection from deprivation of property, 9. Protection for privacy of home). O Est exclue une liberté civile essentielle à l’intérêt commun comme le droit à l’information. Alors que parallèlement les droits des députés au paiement de retraite est inscrits parmi les droits fondamentaux individuels. [Added 4/96]. O Une politique de «containment» à l'encontre des expressions de la société civile, qui s’exprime principalement par un arsenal juridique, notamment les législations répressives sur le droit de grève ou de manifestation ou ne protégeant pas suffisamment les citoyens (ex : Public Gatherings Act 1991, Criminal Code 1838, Representation of the People’s Act 1958). O Des avancées dans l’esprit républicain : Equal Opportunity Act 2008, Workers Rights Act 2019…
  • 17. IV. RÔLE DES CITOYENS DANS LA REPUBLIQUE 1. Citoyenneté & participation politique 2. La perspective machiavélienne 3. Les citoyens mauriciens dans la république
  • 18. IV.1. Citoyenneté & participation politique Etymologie de ‘citoyen’ : du latin civis, « celui qui a droit de cité », « ceux qui dorment sous le même toit ». O Les citoyens sont donc tous les membres de l’Etat. Elle est : « dans son principe ouverte à tous les individus, par-delà leurs différences historiques, sociales ou biologiques » (Dominique Schnapper). O La citoyenneté donne accès à l’ensemble des droits politiques (droit de voter, d’être élu et d’élire, droit de participer à la vie politique). O La participation politique fait donc partie intégrante des droits et attributs de la citoyenneté. O La participation politique est l’«ensemble des activités, individuelles ou collectives, susceptibles de donner aux gouvernés une influence sur le fonctionnement du système politique» (Philippe Braud).
  • 19. IV.2. La perspective machiavélienne O Pour Machiavel et les penseurs républicanistes, la liberté politique ne consiste pas à jouir de droits individuels sous la protection de la loi (conception de Montesquieu et Hobbes de la liberté politique) mais réside dans l’exercice de la vie civique. O Pour Machiavel, la République se caractérise par la possibilité d’expression des désaccords (tumulti) entre les puissants et le peuple : «Dans toute République, il y a deux partis, celui des grands et celui du peuple, et toutes les lois favorables à la liberté ne naissent que de leur opposition.» (Machiavel, Discours sur la première décade de Tite-Live, 1513-1520). O Les « tumulti » contribuent à l’édification des bonnes lois et agissent comme des garde-fous contre la corruption. Nicolas Machiavel (1469-1527), auteur du Prince (1532) et du Discours sur la première décade de Tite-Live (1513-1520)
  • 20. IV.3. Les citoyens mauriciens dans la République O Quels canaux d’expression ? Existence du référendum dans la Constitution mais sous condition et il n’existe aucune provision pour son organisation. O Dans la logique westminstérienne, le Parlement reste le principal canal d’expression des doléances citoyennes (par représentation). O Quelle poids des citoyens et de la société civile dans la rédaction des lois ? O Poids des voix citoyennes dans la modification de la loi sur l’avortement en 2010. O Elections 2019 et listes électorales : quel poids des citoyens dans la modification de la RoP Act et dans le dossier des liste électorales ? O Difficulté des citoyens à jouer un rôle de contre-pouvoir : la corruption (phénomène du ‘roder boute’), faible cohésion d’action de la société civile, une société civile morcelée, présence des socio-culturels avec une logique de lobbying… O Importance des réseaux sociaux dans la démocratie délibérative (poids de l’opinion publique).
  • 21. Conclusion • La République demande un apprentissage... Pas seulement de la part des citoyens mais aussi des politiciens. • Vers une logique transactionnelle politiciens-citoyens ? • Avec l’indépendance, la Nation existe déjà de fait et n’est donc plus à construire. La République existe déjà sur le papier, mais dans son application nous avons pu en observer les lacunes et manques de contour dans les échanges de cette conférence. • Aller vers non plus la construction nationale (déjà acquise) mais la construction de la République.