SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
FORMATION PRAP 2S
ROLE FONDAMENTAL DU MOUVEMENT,
DE LA VERTICALISATION
ET DE LA MARCHE
Dominique LEFEBVRE
info@santesecuriteformations.com
Quelques principes de base
info@santesecuriteformations.com
Notre organisme est conçu pour puiser son
énergie dans son environnement, mais
également pour s’auto-entretenir : l’utilisation
d’une fonction (de locomotion, de circulation, de
digestion…) préside à sa conservation.
Si l’une des capacités de l’homme est d’être mobile,
de se tenir debout et de marcher, cette capacité se
maintient en permanence par son utilisation :
nous pouvons être moins rapides et moins puissants,
mais moins nous sommes mobiles,
moins nous le restons.
Rôle sur le système osseux
Le calcium pénètre dans les os lors de leur
mise en pression par l’action de la pesanteur* et
au cours des actions musculaires produites par
l’exécution des gestes de la vie quotidienne.
*Il a été observée une perte de masse
osseuse atteignant parfois 12% chez
les cosmonautes ayant séjourné 3
mois en apesanteur.
Chaque geste accompli (toilette, repas,
mouvement..) permet aux os de se nourrir.
 La marche constitue l’un des
principaux moyen d’action dans la
prévention et le traitement de
l’ostéoporose
info@santesecuriteformations.com
Rôle sur les cartilages
Le cartilage est composé à 70-90% d’eau et
ne contient ni artère ni veine : le sang ne peut
donc pas lui apporter directement les
nutriments dont il a besoin.
La station debout et le mouvement
provoquent l’écrasement de certains
récepteurs du cartilage qui libèrent l’eau
et les substances nutritives.
Lors du relâchement, les épiphyses
osseuses se « nourrissent » par capillarité
grâce à l’eau ainsi « fabriquée » par le
mouvement. info@santesecuriteformations.com
Rôle sur le système musculaire
 La marche quotidienne est le
principal moyen d’action pour la
conservation de la masse musculaire
Chez une personne de plus de 80 ans, la
perte de la force musculaire atteint 10 à 15 %
par semaine d’immobilisation.
Elle s’estime à 45 % après 3 semaines au lit
: Fort risque de grabatisation*
*Grabataire : ne peut plus quitter le lit info@santesecuriteformations.com
Rôle sur le tendons, ligaments, capsules articulaires
Au bout de 48h d’immobilité, les
capsules articulaires qui participent à
tenir l’articulation perdent leur efficacité
 La marche est l’une des activités
qui sollicitent le plus grand nombre
d’articulations
Les ligaments commencent à se raidir
(phénomène de fibrose ligamentaire) et
la membrane synoviale à moins bien
assurer son rôle de lubrification
info@santesecuriteformations.com
Rôle sur le retour du sang veineux et l’activité cardiaque
Le cœur assure la circulation artérielle : c’est une pompe
qui, lorsqu’elle se contracte, expulse le sang.
Mais le cœur n’assure pas la circulation veineuse !
Le principal système participant au retour veineux est la
« pompe veineuse plantaire » : important réseau de veines
situées sous le pied, mis en pression par nos pas, ce qui
donne au sang la pression suffisante pour monter jusqu’au
mollet (où les contractions musculaire prennent le relais)
Un des facteurs majeurs de la constitution d’un escarre est la stagnation du
sang au même endroit du système veineux  on estime qu’une dizaine de
pas équivalent à 10 mn de prévention au lit !
info@santesecuriteformations.com
Rôle de la marche quotidienne sur la fonction
respiratoire
Les principaux muscles inspiratoires
sont utilisés lors de la marche
 la marche améliore la
ventilation pulmonaire et entraîne
une diminution des infections
broncho-pulmonaires
A l’inverse, la position assise ou
allongée ralentit (et diminue) la
capacité respiratoire
info@santesecuriteformations.com
Rôle de la marche quotidienne sur le système
nerveux périphérique
Les nerfs moteurs, au voisinage du muscle, se ramifient en
fibres terminées par une plaque motrice qui induit la
contraction d’un faisceau de fibres musculaires
L’ensemble « plaque motrice + faisceau musculaire » forme
ce que l’on appelle une « unité motrice »
Lors d’une mobilisation, les différentes unités motrices d’un
muscle sont progressivement sollicitées pour adapter l’effort à
la demande. La marche contribue à la conservation des
potentialités d’action neuromusculaire
A l’inverse, la pauvreté de la demande aboutit
progressivement à la perte de fonction des unités
motrices info@santesecuriteformations.com
Rôle de la marche quotidienne sur le système
nerveux central
Une grande part des informations extéroceptives
provient de récepteurs situés dans la peau : elles
nous permettent d’entrer en contact avec le monde
qui nous entoure.
Les informations proprioceptives proviennent des
récepteurs situés dans les muscles, tendons,
articulations et permettent la perception dans
l’espace de chaque partie de notre corps.
 Toutes ces informations participent au
schéma corporel indispensable à la réalisation
de gestes précis comme l’équilibre et la marche
info@santesecuriteformations.com
Conclusion
L’immobilisation prolongée (surtout chez une personne
âgée) provoque une diminution de la force musculaire
et augmente les risques de maladies articulaires ainsi
que de graves problèmes circulatoires, respiratoires et
nerveux….
Promouvoir le maintien de l’autonomie par les
mouvements et la marche, même très peu,
contribue au bien-être de la personne
accompagnée (ou soignée) autant qu’au bien être
de l’intervenant en lui économisant les efforts
physiques.
info@santesecuriteformations.com
Cette mini-présentation
vous a plu ?
Vous avez des besoins
en formation ou en
accompagnement ?
Je suis à votre disposition :
Je suis mobile et basée en région Occitanie

Contenu connexe

Tendances (6)

Securitaire
Securitaire Securitaire
Securitaire
 
Les différentes méthodes d’étirements
Les différentes méthodes d’étirementsLes différentes méthodes d’étirements
Les différentes méthodes d’étirements
 
Approche de la musculation
Approche de la musculationApproche de la musculation
Approche de la musculation
 
Approche de la préparation physique
Approche de la préparation physiqueApproche de la préparation physique
Approche de la préparation physique
 
L´échauffement
L´échauffementL´échauffement
L´échauffement
 
Thème10
Thème10Thème10
Thème10
 

Similaire à Les bienfaits de la marche

Chap 9 10 muscu
Chap 9 10 muscuChap 9 10 muscu
Chap 9 10 muscu
sebgiguere
 
Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6
sebgiguere
 
Les muscles du corps humain
Les muscles du corps humainLes muscles du corps humain
Les muscles du corps humain
Zack Filion
 
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-editionGuide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
limber limber
 
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
sampel0180
 
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
KawtarKh1
 
Sport Microkinésithérapie
Sport MicrokinésithérapieSport Microkinésithérapie
Sport Microkinésithérapie
Yann Gomiero
 

Similaire à Les bienfaits de la marche (20)

Présentation2.pptx
Présentation2.pptxPrésentation2.pptx
Présentation2.pptx
 
Chap 9 10 muscu
Chap 9 10 muscuChap 9 10 muscu
Chap 9 10 muscu
 
Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6Principes d’entrainement chap 6
Principes d’entrainement chap 6
 
Document sans titre 4
Document sans titre 4Document sans titre 4
Document sans titre 4
 
Les muscles du corps humain
Les muscles du corps humainLes muscles du corps humain
Les muscles du corps humain
 
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-editionGuide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
Guide etirements courir-plus-loin-2nde-edition
 
Qu'est-ce que la sciatalgie / douleur au nerf sciatique?
Qu'est-ce que la sciatalgie / douleur au nerf sciatique?Qu'est-ce que la sciatalgie / douleur au nerf sciatique?
Qu'est-ce que la sciatalgie / douleur au nerf sciatique?
 
Anatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdfAnatomie physio muscles.pptx.pdf
Anatomie physio muscles.pptx.pdf
 
Technique_cranienne
Technique_cranienneTechnique_cranienne
Technique_cranienne
 
Traumatologie - Orthopédie généralités.pptx
Traumatologie - Orthopédie généralités.pptxTraumatologie - Orthopédie généralités.pptx
Traumatologie - Orthopédie généralités.pptx
 
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - KinesitherapeuteEpaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
Epaule du Surfeur - Benoit Hogedez - Kinesitherapeute
 
Conférence sur la santé dentaire
Conférence sur la santé dentaireConférence sur la santé dentaire
Conférence sur la santé dentaire
 
Article anatomie-et-yoga
Article anatomie-et-yogaArticle anatomie-et-yoga
Article anatomie-et-yoga
 
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
Système musculaire et osseux3 [enregistrement automatique]
 
Muscle
MuscleMuscle
Muscle
 
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
 
Anatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvementAnatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvement
 
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
2emephysio regulation des reflexes medullaires.pdf
 
Sport Microkinésithérapie
Sport MicrokinésithérapieSport Microkinésithérapie
Sport Microkinésithérapie
 
Système Musculaire
Système MusculaireSystème Musculaire
Système Musculaire
 

Les bienfaits de la marche

  • 1. FORMATION PRAP 2S ROLE FONDAMENTAL DU MOUVEMENT, DE LA VERTICALISATION ET DE LA MARCHE Dominique LEFEBVRE info@santesecuriteformations.com
  • 2. Quelques principes de base info@santesecuriteformations.com Notre organisme est conçu pour puiser son énergie dans son environnement, mais également pour s’auto-entretenir : l’utilisation d’une fonction (de locomotion, de circulation, de digestion…) préside à sa conservation. Si l’une des capacités de l’homme est d’être mobile, de se tenir debout et de marcher, cette capacité se maintient en permanence par son utilisation : nous pouvons être moins rapides et moins puissants, mais moins nous sommes mobiles, moins nous le restons.
  • 3. Rôle sur le système osseux Le calcium pénètre dans les os lors de leur mise en pression par l’action de la pesanteur* et au cours des actions musculaires produites par l’exécution des gestes de la vie quotidienne. *Il a été observée une perte de masse osseuse atteignant parfois 12% chez les cosmonautes ayant séjourné 3 mois en apesanteur. Chaque geste accompli (toilette, repas, mouvement..) permet aux os de se nourrir.  La marche constitue l’un des principaux moyen d’action dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose info@santesecuriteformations.com
  • 4. Rôle sur les cartilages Le cartilage est composé à 70-90% d’eau et ne contient ni artère ni veine : le sang ne peut donc pas lui apporter directement les nutriments dont il a besoin. La station debout et le mouvement provoquent l’écrasement de certains récepteurs du cartilage qui libèrent l’eau et les substances nutritives. Lors du relâchement, les épiphyses osseuses se « nourrissent » par capillarité grâce à l’eau ainsi « fabriquée » par le mouvement. info@santesecuriteformations.com
  • 5. Rôle sur le système musculaire  La marche quotidienne est le principal moyen d’action pour la conservation de la masse musculaire Chez une personne de plus de 80 ans, la perte de la force musculaire atteint 10 à 15 % par semaine d’immobilisation. Elle s’estime à 45 % après 3 semaines au lit : Fort risque de grabatisation* *Grabataire : ne peut plus quitter le lit info@santesecuriteformations.com
  • 6. Rôle sur le tendons, ligaments, capsules articulaires Au bout de 48h d’immobilité, les capsules articulaires qui participent à tenir l’articulation perdent leur efficacité  La marche est l’une des activités qui sollicitent le plus grand nombre d’articulations Les ligaments commencent à se raidir (phénomène de fibrose ligamentaire) et la membrane synoviale à moins bien assurer son rôle de lubrification info@santesecuriteformations.com
  • 7. Rôle sur le retour du sang veineux et l’activité cardiaque Le cœur assure la circulation artérielle : c’est une pompe qui, lorsqu’elle se contracte, expulse le sang. Mais le cœur n’assure pas la circulation veineuse ! Le principal système participant au retour veineux est la « pompe veineuse plantaire » : important réseau de veines situées sous le pied, mis en pression par nos pas, ce qui donne au sang la pression suffisante pour monter jusqu’au mollet (où les contractions musculaire prennent le relais) Un des facteurs majeurs de la constitution d’un escarre est la stagnation du sang au même endroit du système veineux  on estime qu’une dizaine de pas équivalent à 10 mn de prévention au lit ! info@santesecuriteformations.com
  • 8. Rôle de la marche quotidienne sur la fonction respiratoire Les principaux muscles inspiratoires sont utilisés lors de la marche  la marche améliore la ventilation pulmonaire et entraîne une diminution des infections broncho-pulmonaires A l’inverse, la position assise ou allongée ralentit (et diminue) la capacité respiratoire info@santesecuriteformations.com
  • 9. Rôle de la marche quotidienne sur le système nerveux périphérique Les nerfs moteurs, au voisinage du muscle, se ramifient en fibres terminées par une plaque motrice qui induit la contraction d’un faisceau de fibres musculaires L’ensemble « plaque motrice + faisceau musculaire » forme ce que l’on appelle une « unité motrice » Lors d’une mobilisation, les différentes unités motrices d’un muscle sont progressivement sollicitées pour adapter l’effort à la demande. La marche contribue à la conservation des potentialités d’action neuromusculaire A l’inverse, la pauvreté de la demande aboutit progressivement à la perte de fonction des unités motrices info@santesecuriteformations.com
  • 10. Rôle de la marche quotidienne sur le système nerveux central Une grande part des informations extéroceptives provient de récepteurs situés dans la peau : elles nous permettent d’entrer en contact avec le monde qui nous entoure. Les informations proprioceptives proviennent des récepteurs situés dans les muscles, tendons, articulations et permettent la perception dans l’espace de chaque partie de notre corps.  Toutes ces informations participent au schéma corporel indispensable à la réalisation de gestes précis comme l’équilibre et la marche info@santesecuriteformations.com
  • 11. Conclusion L’immobilisation prolongée (surtout chez une personne âgée) provoque une diminution de la force musculaire et augmente les risques de maladies articulaires ainsi que de graves problèmes circulatoires, respiratoires et nerveux…. Promouvoir le maintien de l’autonomie par les mouvements et la marche, même très peu, contribue au bien-être de la personne accompagnée (ou soignée) autant qu’au bien être de l’intervenant en lui économisant les efforts physiques. info@santesecuriteformations.com
  • 12. Cette mini-présentation vous a plu ? Vous avez des besoins en formation ou en accompagnement ? Je suis à votre disposition : Je suis mobile et basée en région Occitanie

Notes de l'éditeur

  1. Physiologiquement, le débit cardiaque diminue de 5 à 10 % si le sujet passe de la position couchée à la position debout. (Pierre Arichaux, Physiologiste). -> Le fait d’assoir ou de lever une personne réduit le travail de son cœur !! -> La marche quotidienne est le principal moyen de prévention des phlébites du lit et du fauteuil