SlideShare une entreprise Scribd logo
Guide de la ville intelligente
ouverte V1.0
Webinaire 3
Guide de la ville intelligente ouverte V1.0
(http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
Présenté par : Jean-Noé Landry (Nord Ouvert), Dr Tracey P. Lauriault (Carleton University) et Rachel Bloom
(Nord Ouvert)
Contributeurs au contenu : David Fewer (CIPPIC), Mark Fox (University of Toronto) et Stephen Letts et Carly
Livingstone (RA Carleton University)
Nom du projet : Les villes intelligentes ouvertes au Canada
Date : 25 avril 2018 à 12 h 30
Bailleurs de fonds du projet : Ressources naturelles Canada, dans le cadre du programme GéoConnexions
Webinaire 3 – Villes intelligentes ouvertes
Observations préliminaires
Jean-Noé Landry, directeur général de Nord Ouvert
Le webinaire 3 abordera les points suivants :
1. Résumé :
• Webinaire 1 – Analyse de l’environnement et évaluation des villes intelligentes au Canada
(écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k)
• Webinaire 2 - (écoutez : https://vimeo.com/247378746)
2. Contexte canadien
3. Guide de la ville intelligente ouverte V1.0
4. Questions-réponses
Le présentatrice du webinaire:
Dr Tracey P. Lauriault, School of Journalism and Communication, Carleton University
Nord Ouvert
Fondé en 2011, Nord Ouvert est le principal organisme sans but lucratif du Canada spécialisé
dans les données ouvertes et les technologies civiques.
Priorités : les écosystèmes inclusifs, novateurs et dynamiques des données ouvertes
Expertise :
villes intelligentes ouvertes et résilientes
normes de données et gestion du cycle de vie
politiques, licences et gouvernance des données ouvertes
détermination des besoins des utilisateurs et utilisatrices de données et engagement des
parties intéressées
stratégie et planification
Approche : mondiale et locale, multilatérale, intergouvernementale et sur le renforcement des
capacités, les modèles de maturité et la recherche appliquée
Réseaux : Charte des données ouvertes, Partenariat pour un gouvernement ouvert, Conférence
internationale sur les données ouvertes, Global Initiative on Fiscal Transparency, Open
Contracting Partnership, Canadian Multi-stakeholder Forum
Projet Les villes intelligentes ouvertes au
Canada)
Financé par : GéoConnexions
Dirigé par : Nord Ouvert
Le noyau de l’équipe :
Rachel Bloom et Jean-Noé Landry, Nord Ouvert
Dr Tracey P. Lauriault, Carleton University
David Fewer, Clinique d’intérêt public et de
politique d’Internet du Canada (CIPPIC)
Dr Mark Fox, University of Toronto
Assistant et assistante de recherche, Carleton
University
Carly Livingstone
Stephen Letts
Collaborateurs au projet :
Experts et expertes sur les villes
intelligentes et représentants de :
1. Edmonton
2. Guelph
3. Montréal
4. Ottawa
Quelques experts collaborateurs des
provinces suivantes :
1. Ontario
2. Colombie-Britannique
1. Résumé des webinaires 1 et 2
Guide de la ville intelligente ouverte V1.0
(http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
Webinaire 1 - Analyse de l’environnement et évaluation
des villes intelligentes au Canada
L’analyse de l’environnement a permis d’établir :
Qui sont les bâtisseurs de la ville intelligente
Quelles sont les composantes des villes intelligentes
Évaluation des stratégies de ville intelligente :
Edmonton, Guelph, Montréal et Ottawa
Structure de gouvernance
Pratiques liées aux données ouvertes
Données géospatiales
Approvisionnement
Conclusion
• Écoutez http://bit.ly/2yp7H8k et consultez le rapport ici :
https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/
Webinaire 2 – Vers la mise en œuvre de principes
directeurs pour la ville intelligente ouverte
1. Positionner les villes intelligentes
parmi les pratiques actuelles en
matière de technologie numérique
2. Vers la mise en place de lignes
directrices pour les villes
intelligentes ouvertes
3. Des exemples de pratiques
exemplaires internationales
4. Observations et prochaines étapes
5. Écoutez :
https://vimeo.com/247378746
Données
ouvertes
Stratégies
numériques
Science
ouverte
IO de la ville
intelligente
et de l’ag. de
préc.
Plateformes
ouvertes
Source
ouverte
Gouvernement
ouvert
Touslesordresdegouvernement
2. Contexte canadien
Guide de la ville intelligente ouverte V1.0
(http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
Le Défi des villes intelligentes
Le programme a été lancé en novembre 2017 et la
date limite pour participer est le 24 avril 2018.
Municipalités, gouvernements régionaux et
communautés autochtones
Organismes communautaires à but non lucratif,
entreprises du secteur privé ou experts et expertes
Le budget de 2017 prévoit 300 M$ pour le Défi des
villes intelligentes
Sidewalk Toronto: la ville intelligente en
partenariat public-privé
3. Guide de la ville intelligente ouverte V 1.0
Guide de la ville intelligente ouverte V1.0
(http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
Lignes directrices qui reposent sur des
données probantes
1. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : analyse de l’environnement et
étude de cas, résumé (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/)
2. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : Le rapport d’évaluation des
villes d’Edmondon, de Guelph, de Montréal et d’Ottawa, et du réseau
intelligent et des données des compteurs intelligents de la province de
l’Ontario (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/qbyzj/)
3. FAQ sur les villes intelligentes (ici : https://cippic.ca/en/Open_Smart_Cities)
4. Webinaires 1 et 2 (écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k et
https://vimeo.com/247378746)
Villes intelligentes
Villes
intelligentes
Groupes
de
réflexion
Société
d’experts-
conseils
Alliances et
associations
Société civile
Monde
universitaire
Approvisionnement
Guides,
prog. et
pratiques
Indicateurs
Villes
Croisement des
gouv., du droit et
des règlements
Fournisseurs
Organismes de
normalisation
Internet des objets
Sécurité et vulnérabilités en matière de protection de la
vie privée (piratage)
Déchets électroniques – coûts, faible durée de
conservation
Changement d’orientation – potentiel
Potentiel de surveillance et de donnéeveillance
Propriété et approvisionnement
Réparations – gestion des droits d’utilisation électronique
Verrouillage appareil
Archivage – ou son absence
Réutilisation – fins non prévues
Durabilité et maintenance et gestion
Interopérabilité – ou son absence
Normes – émergence
Données et technologie
Sont considérées comme plus qu’un simple arrangement de faits et de
choses politiquement neutres
et objectifs
n’existent pas indépendamment des idées, des techniques, des
technologies, des systèmes, des personnes et des contextes, même si
elles sont présentées ainsi
Une ville...
est un système sociobiologique dynamique physique complexe ;
représente un établissement territorial humain limité gouverné par
des dirigeantes et dirigeants municipaux publics, lesquels gèrent les
environnements gris (les constructions), bleus (l’eau) et vert (la
terre) et sont au service de la population qui tombe sous leur
secteur de compétences.
Les villes sont évidemment bien plus complexes, mais nous nous
sommes limités à une définition fonctionnaliste et administrative pour
les besoins de cet exercice.
L’urbanisme réseauté guidé par les
données
Le sens commun donné aux villes intelligentes conformément à la
manière dont elles se présentent à l’heure actuelle :
« [technologiquement] instrumentées et réseautées
[possédant des] systèmes interreliés et intégrés,
et dans lesquelles de vastes ressources en mégadonnées urbaines sont mobilisées
et exploitées [par le biais de capteurs] pour gérer et pour contrôler la vie urbaine
en temps réel ».
Les administratrices et administrateurs municipaux et les représentants et
représentantes élus investissent dans les technologies de la ville intelligente et dans les
systèmes d’analyse des données pour orienter leurs décisions sur la gestion d’une ville
innovante, économiquement forte, efficiente et objective.
Essentiellement, il s’agit de quantifier et d’assurer la gestion des infrastructures, de la
mobilité, des entreprises et des services gouvernementaux en ligne en mettant l’accent
sur des solutions technologiques.
(Kitchin 2015)
Définition de la ville intelligente ouverte
1.0
Pour qu’une ville intelligente ouverte soit possible, la
population, la société civile, les chercheurs et chercheuses
universitaires, le secteur privé et les fonctionnaires doivent collaborer
pour mobiliser les données et les technologies d’une manière à la fois
éthique, responsable et transparente. Seulement ainsi la ville pourra-t-
elle être gouvernée comme un bien commun juste, viable et habitable
dans lequel le développement économique, l’avancement social et la
responsabilité environnementale sont équilibrés.
Cinq thèmes
1.Gouvernance
2.Participation
3.Données et technologie
4.Gouvernance des données
5.Villes intelligentes efficientes et fondées sur
les valeurs
1. La gouvernance dans une ville intelligente est
éthique, responsable et transparente. Ces
principes s’appliquent à la gouvernance des
plateformes sociales et techniques, lesquelles
englobent les données, les algorithmes, les
compétences, l’infrastructure et les
connaissances.
Gouvernance éthique
Structures de gouvernance et participation
Gouvernance collaborative et intergouvernementale
Gouvernance responsable
Gouvernance transparente
Gouvernance coopérante
2. La ville intelligente ouverte est participative,
collaborative et réactive. Il s’agit d’une ville où le
gouvernement, la société civile, le secteur privé, les
médias, le monde universitaire et la population
participent de façon significative à la gouvernance
de la ville et se partagent les droits et
responsabilités qui s’y rapportent. La culture qui en
découle favorise la confiance et la pensée critique,
de même que des approches équitables, justes,
inclusives et informées.
Participative
Collaborative
Réceptive
Fiable
Ouverte à la réflexion critique
Équitable et juste
Inclusive et informée
3. La ville intelligente ouverte a recours à des données et à des technologies
qui sont adaptées à ses besoins, qui peuvent être interrogées et réparées,
qui reposent sur des codes sources et des algorithmes ouverts, qui
respectent les normes ouvertes, qui sont interopérables, durables, sûres,
évolutives et, si possible, acquises localement. L’utilisation et l’acquisition de
données et de technologies se font de façon à lutter contre la partialité et
les préjudices, à accroître la marge de manœuvre de la ville et à favoriser le
développement durable. La ville intelligente ouverte peut, au besoin, s’en
remettre à la prise de décision automatisée et, par conséquent, doit
concevoir des systèmes réactifs, lisibles, adaptatifs et transparents.
Adaptée aux besoins
Réparable et consultable
Source ouverte
Normes ouvertes
Cybersécure et sûre pour les données
Atténue les risques de préjudices et de partialité
Approvisionnement local
Équilibre de développement durable
4. La ville intelligente ouverte est un endroit où la gestion
des données représente la norme et où la garde et le
contrôle des données générées par les technologies
intelligentes sont détenus et exercés dans l’intérêt du
public. La notion de gouvernance des données renvoie à la
souveraineté des données, à leur hébergement, à leur
ouverture par défaut, à leur sécurité et à la protection de
la vie privée sociale et individuelle. Elle confère aux
individus la pleine gestion de leurs données personnelles.
Gestion des données
Détention des données
Résidence
Ouverture par défaut
Sécurité
Confidentialité
Gestion des données personnelles
5. Dans une ville intelligente ouverte, on reconnaît
que les données et les technologies ne représentent
pas toujours la solution appropriée aux multiples
problèmes systémiques auxquels les villes doivent
faire face. On accepte qu’il n’existe pas toujours de
remède miracle. La résolution de ces problèmes
repose plutôt sur des solutions et des processus
pensés dans le long terme et à caractère novateur
sur les plans organisationnels, sociaux, économiques
et politiques.
« Il ne s’agit pas d’un “droit
d’utiliser la technologie”,
concept auquel se limitent
bien des initiatives de la ville
intelligente, mais plutôt d’un
droit de façonner la ville en
utilisant l’initiative humaine
et la technologie à des fins
sociales, dans le but de bâtir
des villes meilleures. »
La ville intelligente ouverte devrait présenter
des avantages pour les personnes et les
mouvements sociaux qui l’habitent et elle
doit renforcer leur autonomie.
Ces projets sont guidés par des valeurs
humaines et des principes de
responsabilisation, de transparence,
d’éthique, d’équité, d’ouvertures, d’inclusion
et de droits de la personne.
Nous tenons donc à mentionner que le
rendement et le progrès ne devraient pas
être les seuls moteurs du déploiement des
technologies.
La quatrième caractéristique de la ville
intelligente ouverte doit aussi reconnaître :
le droit de se déconnecter
le droit de rester anonyme dans une ville
connectéeHollands (2014)
Critical interventions into the corporate smart city
5. Conclusion
Limites et forces
Limites
Il aurait été possible de les organiser par composante, technologie ou par ensemble de
logiciels
Il aurait été possible de mener des consultations plus larges sur chacun des éléments,
surtout auprès des expertes et expertes en droit, des associations industrielles, etc.
Il aurait été aussi possible de rencontrer les résidents et résidentes, les décideurs et
décideuses, les organisations pour la défense des libertés civiques, les groupes de
technologie civique et plus encore...
Ou encore, il aurait été possible d’adopter une approche moins axée sur le gouvernement
Forces
Nous avons étudié la littérature et examiné différents exemples pour élaborer une
définition de la ville intelligente ouverte
Cette dernière met au jour les lacunes de l’urbanisme des données et en réseau actuel
Même s’il n’existe pas encore de ville intelligente ouverte, nous avons quand même trouvé
plusieurs exemples et ressources qui nous amènent à penser qu’elle est possible, et nous
espérons que vous les trouverez utiles aussi
Dernières observations
Le Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 est un document vivant qui sera mis à jour
régulièrement et nous comptons sur vous pour nous aider à le faire. Vous pouvez le
consulter à l’adresse suivante : http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide
N’hésitez pas à envoyer vos commentaires, vos idées, vos critiques, etc. à
info@opennorth.ca
Prochains évènements :
Il y a aura un évènement pré-sommet de l’International Open Data Conference,
laquelle aura lieu en septembre 2018 à Buenos Aires, sur le thème des villes
intelligentes ouvertes.
Canadian Open Data Summit, novembre 2018
Résultats du projet
1. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : analyse de l’environnement et
étude de cas, résumé (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/)
2. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : Rapport d’évaluation (ici :
https://osf.io/preprints/socarxiv/qbyzj/)
3. FAQ sur les villes intelligentes (ici : https://cippic.ca/en/Open_Smart_Cities)
4. Webinaires 1 et 2 (écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k et
https://vimeo.com/247378746)
5. Guide sur la ville intelligente ouverte V1.0 (ici :
http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
Questions et réponses
Questions pour ouvrir le dialogue
Que pensez-vous de cette définition ?
Quels concepts, croyez-vous, devraient se trouver dans ce guide et
ne le sont pas ?
Quelles modifications devraient être apportées au Guide dans le
long terme ?
Merci | Thank You
rachel@opennorth.ca
Tracey.Lauriault@Carleton.ca
jeannoe@opennorth.ca
Site Web : www.opennorth.ca
Adresse électronique :
info@opennorth.ca
Twitter | FaceBook | GitHub |
LinkedIn

Contenu connexe

Tendances

L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
yann le gigan
 
Dodi_Mbuta_L’internet des objets
Dodi_Mbuta_L’internet des objetsDodi_Mbuta_L’internet des objets
Dodi_Mbuta_L’internet des objets
Daniella Mbuta
 
Territoires 2.0
Territoires 2.0Territoires 2.0
Territoires 2.0
Hubert Guillaud
 
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
Agence du Numérique (AdN)
 
01 aa p idem 2015 - texte général
01   aa p idem 2015 - texte général01   aa p idem 2015 - texte général
01 aa p idem 2015 - texte général
IDEM-Normandie
 
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic techCapacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
Gehan Kamachi
 
Charte du Réseau National de la Médiation Numérique
Charte du Réseau National de la Médiation NumériqueCharte du Réseau National de la Médiation Numérique
Charte du Réseau National de la Médiation Numérique
CoRAIA
 
Résumé de la Journée de Rencontre 2013
Résumé de la Journée de Rencontre 2013Résumé de la Journée de Rencontre 2013
Résumé de la Journée de Rencontre 2013Genève Lab
 
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD CongoDodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
Daniella Mbuta
 
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal NicolleR#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
TerriNum Cpnt
 
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptxRestitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
TerriNum Cpnt
 

Tendances (11)

L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
L'Open Data en collectivité à la lumière des données de mobilité - Cerema (Ma...
 
Dodi_Mbuta_L’internet des objets
Dodi_Mbuta_L’internet des objetsDodi_Mbuta_L’internet des objets
Dodi_Mbuta_L’internet des objets
 
Territoires 2.0
Territoires 2.0Territoires 2.0
Territoires 2.0
 
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
Smartcities 2015 - Compte rendu de la conférence « Une ville pour les citoyen...
 
01 aa p idem 2015 - texte général
01   aa p idem 2015 - texte général01   aa p idem 2015 - texte général
01 aa p idem 2015 - texte général
 
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic techCapacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
Capacitation des territoires & design des outils et services de civic tech
 
Charte du Réseau National de la Médiation Numérique
Charte du Réseau National de la Médiation NumériqueCharte du Réseau National de la Médiation Numérique
Charte du Réseau National de la Médiation Numérique
 
Résumé de la Journée de Rencontre 2013
Résumé de la Journée de Rencontre 2013Résumé de la Journée de Rencontre 2013
Résumé de la Journée de Rencontre 2013
 
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD CongoDodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
Dodi_MBUTA_La gouvernance de l’Internet en RD Congo
 
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal NicolleR#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
R#2 - 26/05/2016 - Debatlab - Pascal Nicolle
 
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptxRestitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
Restitution # 2 du 26/05/2016 - Résultats.pptx
 

Similaire à Les villes intelligentes ouvertes au Canada - webinaire 3 - Francais

Dossier de presse - Exploration DataCités 1
Dossier de presse - Exploration DataCités 1Dossier de presse - Exploration DataCités 1
Dossier de presse - Exploration DataCités 1
Le Lab OuiShare x Chronos
 
Vers des data services urbains d'interet général
Vers des data services urbains d'interet généralVers des data services urbains d'interet général
Vers des data services urbains d'interet général
Gehan Kamachi
 
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
Le Lab OuiShare x Chronos
 
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
Les Interconnectés
 
DataCités 2 : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
DataCités 2  : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...DataCités 2  : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
DataCités 2 : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
Gehan Kamachi
 
La ville intelligente - indicateurs
La ville intelligente - indicateursLa ville intelligente - indicateurs
La ville intelligente - indicateurs
Communication and Media Studies, Carleton University
 
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
Claudine Revol
 
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
Ville de Montréal
 
First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011
First SunRise-Smart City  meeting, Lille, September 2011First SunRise-Smart City  meeting, Lille, September 2011
First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011
Isam Shahrour
 
Pres gazette-juin16
Pres gazette-juin16Pres gazette-juin16
Pres gazette-juin16
Norbert Friant
 
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Isam Shahrour
 
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
eAtlas Francophone Afrique de l'Ouest
 
Masterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
Masterclass : les grands enjeux de la #SmartcityMasterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
Masterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
Stéphanie Roger
 
Mulhouse ville de toutes les intelligences
Mulhouse ville de toutes les intelligencesMulhouse ville de toutes les intelligences
Mulhouse ville de toutes les intelligences
Microsoft Ideas
 
SMART-CITIES : Enjeux sociaux, techniques et économiques
SMART-CITIES :  Enjeux sociaux, techniques et économiquesSMART-CITIES :  Enjeux sociaux, techniques et économiques
SMART-CITIES : Enjeux sociaux, techniques et économiques
BenBzh
 
Pres numerique-sept2018
Pres numerique-sept2018Pres numerique-sept2018
Pres numerique-sept2018
NFR21
 
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
Fing
 
Un an d’open data à Montpellier
Un an d’open data à MontpellierUn an d’open data à Montpellier
Un an d’open data à Montpellier
Jérémie34
 
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliers
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliersRestitution #1 du 03/11/15 - ateliers
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliers
TerriNum Cpnt
 
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africainesE-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
Destiny TCHEHOUALI
 

Similaire à Les villes intelligentes ouvertes au Canada - webinaire 3 - Francais (20)

Dossier de presse - Exploration DataCités 1
Dossier de presse - Exploration DataCités 1Dossier de presse - Exploration DataCités 1
Dossier de presse - Exploration DataCités 1
 
Vers des data services urbains d'interet général
Vers des data services urbains d'interet généralVers des data services urbains d'interet général
Vers des data services urbains d'interet général
 
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
Guide pour l'action - Exploration DataCités 1
 
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
Faciliter l’innovation territoriale avec l'ouverture des données - Forum des ...
 
DataCités 2 : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
DataCités 2  : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...DataCités 2  : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
DataCités 2 : Accompagner la conception de data services urbains (Smart citi...
 
La ville intelligente - indicateurs
La ville intelligente - indicateursLa ville intelligente - indicateurs
La ville intelligente - indicateurs
 
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
Initiatives collaboratives sur et avec les territoires - vue de la métropole...
 
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
Présentation - Montréal, ville intelligente et numérique: stratégie montréala...
 
First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011
First SunRise-Smart City  meeting, Lille, September 2011First SunRise-Smart City  meeting, Lille, September 2011
First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011
 
Pres gazette-juin16
Pres gazette-juin16Pres gazette-juin16
Pres gazette-juin16
 
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
Convergence des concepts d'Ecoquatrier et de Smart City
 
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
Cinq années de coopération décentralisée dans le domaine de la solidarité num...
 
Masterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
Masterclass : les grands enjeux de la #SmartcityMasterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
Masterclass : les grands enjeux de la #Smartcity
 
Mulhouse ville de toutes les intelligences
Mulhouse ville de toutes les intelligencesMulhouse ville de toutes les intelligences
Mulhouse ville de toutes les intelligences
 
SMART-CITIES : Enjeux sociaux, techniques et économiques
SMART-CITIES :  Enjeux sociaux, techniques et économiquesSMART-CITIES :  Enjeux sociaux, techniques et économiques
SMART-CITIES : Enjeux sociaux, techniques et économiques
 
Pres numerique-sept2018
Pres numerique-sept2018Pres numerique-sept2018
Pres numerique-sept2018
 
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
OPEN DATA WEEK // Ouverture: Où en est-on en France?
 
Un an d’open data à Montpellier
Un an d’open data à MontpellierUn an d’open data à Montpellier
Un an d’open data à Montpellier
 
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliers
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliersRestitution #1 du 03/11/15 - ateliers
Restitution #1 du 03/11/15 - ateliers
 
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africainesE-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
E-gouvernance et internetisation des collectivités locales africaines
 

Les villes intelligentes ouvertes au Canada - webinaire 3 - Francais

  • 1. Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 Webinaire 3 Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 (http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide) Présenté par : Jean-Noé Landry (Nord Ouvert), Dr Tracey P. Lauriault (Carleton University) et Rachel Bloom (Nord Ouvert) Contributeurs au contenu : David Fewer (CIPPIC), Mark Fox (University of Toronto) et Stephen Letts et Carly Livingstone (RA Carleton University) Nom du projet : Les villes intelligentes ouvertes au Canada Date : 25 avril 2018 à 12 h 30 Bailleurs de fonds du projet : Ressources naturelles Canada, dans le cadre du programme GéoConnexions
  • 2. Webinaire 3 – Villes intelligentes ouvertes Observations préliminaires Jean-Noé Landry, directeur général de Nord Ouvert Le webinaire 3 abordera les points suivants : 1. Résumé : • Webinaire 1 – Analyse de l’environnement et évaluation des villes intelligentes au Canada (écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k) • Webinaire 2 - (écoutez : https://vimeo.com/247378746) 2. Contexte canadien 3. Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 4. Questions-réponses Le présentatrice du webinaire: Dr Tracey P. Lauriault, School of Journalism and Communication, Carleton University
  • 3. Nord Ouvert Fondé en 2011, Nord Ouvert est le principal organisme sans but lucratif du Canada spécialisé dans les données ouvertes et les technologies civiques. Priorités : les écosystèmes inclusifs, novateurs et dynamiques des données ouvertes Expertise : villes intelligentes ouvertes et résilientes normes de données et gestion du cycle de vie politiques, licences et gouvernance des données ouvertes détermination des besoins des utilisateurs et utilisatrices de données et engagement des parties intéressées stratégie et planification Approche : mondiale et locale, multilatérale, intergouvernementale et sur le renforcement des capacités, les modèles de maturité et la recherche appliquée Réseaux : Charte des données ouvertes, Partenariat pour un gouvernement ouvert, Conférence internationale sur les données ouvertes, Global Initiative on Fiscal Transparency, Open Contracting Partnership, Canadian Multi-stakeholder Forum
  • 4. Projet Les villes intelligentes ouvertes au Canada) Financé par : GéoConnexions Dirigé par : Nord Ouvert Le noyau de l’équipe : Rachel Bloom et Jean-Noé Landry, Nord Ouvert Dr Tracey P. Lauriault, Carleton University David Fewer, Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada (CIPPIC) Dr Mark Fox, University of Toronto Assistant et assistante de recherche, Carleton University Carly Livingstone Stephen Letts Collaborateurs au projet : Experts et expertes sur les villes intelligentes et représentants de : 1. Edmonton 2. Guelph 3. Montréal 4. Ottawa Quelques experts collaborateurs des provinces suivantes : 1. Ontario 2. Colombie-Britannique
  • 5. 1. Résumé des webinaires 1 et 2 Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 (http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
  • 6. Webinaire 1 - Analyse de l’environnement et évaluation des villes intelligentes au Canada L’analyse de l’environnement a permis d’établir : Qui sont les bâtisseurs de la ville intelligente Quelles sont les composantes des villes intelligentes Évaluation des stratégies de ville intelligente : Edmonton, Guelph, Montréal et Ottawa Structure de gouvernance Pratiques liées aux données ouvertes Données géospatiales Approvisionnement Conclusion • Écoutez http://bit.ly/2yp7H8k et consultez le rapport ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/
  • 7. Webinaire 2 – Vers la mise en œuvre de principes directeurs pour la ville intelligente ouverte 1. Positionner les villes intelligentes parmi les pratiques actuelles en matière de technologie numérique 2. Vers la mise en place de lignes directrices pour les villes intelligentes ouvertes 3. Des exemples de pratiques exemplaires internationales 4. Observations et prochaines étapes 5. Écoutez : https://vimeo.com/247378746 Données ouvertes Stratégies numériques Science ouverte IO de la ville intelligente et de l’ag. de préc. Plateformes ouvertes Source ouverte Gouvernement ouvert Touslesordresdegouvernement
  • 8. 2. Contexte canadien Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 (http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
  • 9. Le Défi des villes intelligentes Le programme a été lancé en novembre 2017 et la date limite pour participer est le 24 avril 2018. Municipalités, gouvernements régionaux et communautés autochtones Organismes communautaires à but non lucratif, entreprises du secteur privé ou experts et expertes Le budget de 2017 prévoit 300 M$ pour le Défi des villes intelligentes
  • 10. Sidewalk Toronto: la ville intelligente en partenariat public-privé
  • 11. 3. Guide de la ville intelligente ouverte V 1.0 Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 (http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
  • 12. Lignes directrices qui reposent sur des données probantes 1. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : analyse de l’environnement et étude de cas, résumé (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/) 2. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : Le rapport d’évaluation des villes d’Edmondon, de Guelph, de Montréal et d’Ottawa, et du réseau intelligent et des données des compteurs intelligents de la province de l’Ontario (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/qbyzj/) 3. FAQ sur les villes intelligentes (ici : https://cippic.ca/en/Open_Smart_Cities) 4. Webinaires 1 et 2 (écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k et https://vimeo.com/247378746)
  • 13. Villes intelligentes Villes intelligentes Groupes de réflexion Société d’experts- conseils Alliances et associations Société civile Monde universitaire Approvisionnement Guides, prog. et pratiques Indicateurs Villes Croisement des gouv., du droit et des règlements Fournisseurs Organismes de normalisation
  • 14. Internet des objets Sécurité et vulnérabilités en matière de protection de la vie privée (piratage) Déchets électroniques – coûts, faible durée de conservation Changement d’orientation – potentiel Potentiel de surveillance et de donnéeveillance Propriété et approvisionnement Réparations – gestion des droits d’utilisation électronique Verrouillage appareil Archivage – ou son absence Réutilisation – fins non prévues Durabilité et maintenance et gestion Interopérabilité – ou son absence Normes – émergence
  • 15. Données et technologie Sont considérées comme plus qu’un simple arrangement de faits et de choses politiquement neutres et objectifs n’existent pas indépendamment des idées, des techniques, des technologies, des systèmes, des personnes et des contextes, même si elles sont présentées ainsi
  • 16. Une ville... est un système sociobiologique dynamique physique complexe ; représente un établissement territorial humain limité gouverné par des dirigeantes et dirigeants municipaux publics, lesquels gèrent les environnements gris (les constructions), bleus (l’eau) et vert (la terre) et sont au service de la population qui tombe sous leur secteur de compétences. Les villes sont évidemment bien plus complexes, mais nous nous sommes limités à une définition fonctionnaliste et administrative pour les besoins de cet exercice.
  • 17. L’urbanisme réseauté guidé par les données Le sens commun donné aux villes intelligentes conformément à la manière dont elles se présentent à l’heure actuelle : « [technologiquement] instrumentées et réseautées [possédant des] systèmes interreliés et intégrés, et dans lesquelles de vastes ressources en mégadonnées urbaines sont mobilisées et exploitées [par le biais de capteurs] pour gérer et pour contrôler la vie urbaine en temps réel ». Les administratrices et administrateurs municipaux et les représentants et représentantes élus investissent dans les technologies de la ville intelligente et dans les systèmes d’analyse des données pour orienter leurs décisions sur la gestion d’une ville innovante, économiquement forte, efficiente et objective. Essentiellement, il s’agit de quantifier et d’assurer la gestion des infrastructures, de la mobilité, des entreprises et des services gouvernementaux en ligne en mettant l’accent sur des solutions technologiques. (Kitchin 2015)
  • 18. Définition de la ville intelligente ouverte 1.0 Pour qu’une ville intelligente ouverte soit possible, la population, la société civile, les chercheurs et chercheuses universitaires, le secteur privé et les fonctionnaires doivent collaborer pour mobiliser les données et les technologies d’une manière à la fois éthique, responsable et transparente. Seulement ainsi la ville pourra-t- elle être gouvernée comme un bien commun juste, viable et habitable dans lequel le développement économique, l’avancement social et la responsabilité environnementale sont équilibrés.
  • 19. Cinq thèmes 1.Gouvernance 2.Participation 3.Données et technologie 4.Gouvernance des données 5.Villes intelligentes efficientes et fondées sur les valeurs
  • 20. 1. La gouvernance dans une ville intelligente est éthique, responsable et transparente. Ces principes s’appliquent à la gouvernance des plateformes sociales et techniques, lesquelles englobent les données, les algorithmes, les compétences, l’infrastructure et les connaissances.
  • 21. Gouvernance éthique Structures de gouvernance et participation Gouvernance collaborative et intergouvernementale Gouvernance responsable Gouvernance transparente Gouvernance coopérante
  • 22. 2. La ville intelligente ouverte est participative, collaborative et réactive. Il s’agit d’une ville où le gouvernement, la société civile, le secteur privé, les médias, le monde universitaire et la population participent de façon significative à la gouvernance de la ville et se partagent les droits et responsabilités qui s’y rapportent. La culture qui en découle favorise la confiance et la pensée critique, de même que des approches équitables, justes, inclusives et informées.
  • 23. Participative Collaborative Réceptive Fiable Ouverte à la réflexion critique Équitable et juste Inclusive et informée
  • 24. 3. La ville intelligente ouverte a recours à des données et à des technologies qui sont adaptées à ses besoins, qui peuvent être interrogées et réparées, qui reposent sur des codes sources et des algorithmes ouverts, qui respectent les normes ouvertes, qui sont interopérables, durables, sûres, évolutives et, si possible, acquises localement. L’utilisation et l’acquisition de données et de technologies se font de façon à lutter contre la partialité et les préjudices, à accroître la marge de manœuvre de la ville et à favoriser le développement durable. La ville intelligente ouverte peut, au besoin, s’en remettre à la prise de décision automatisée et, par conséquent, doit concevoir des systèmes réactifs, lisibles, adaptatifs et transparents.
  • 25. Adaptée aux besoins Réparable et consultable Source ouverte Normes ouvertes Cybersécure et sûre pour les données Atténue les risques de préjudices et de partialité Approvisionnement local Équilibre de développement durable
  • 26. 4. La ville intelligente ouverte est un endroit où la gestion des données représente la norme et où la garde et le contrôle des données générées par les technologies intelligentes sont détenus et exercés dans l’intérêt du public. La notion de gouvernance des données renvoie à la souveraineté des données, à leur hébergement, à leur ouverture par défaut, à leur sécurité et à la protection de la vie privée sociale et individuelle. Elle confère aux individus la pleine gestion de leurs données personnelles.
  • 27. Gestion des données Détention des données Résidence Ouverture par défaut Sécurité Confidentialité Gestion des données personnelles
  • 28. 5. Dans une ville intelligente ouverte, on reconnaît que les données et les technologies ne représentent pas toujours la solution appropriée aux multiples problèmes systémiques auxquels les villes doivent faire face. On accepte qu’il n’existe pas toujours de remède miracle. La résolution de ces problèmes repose plutôt sur des solutions et des processus pensés dans le long terme et à caractère novateur sur les plans organisationnels, sociaux, économiques et politiques.
  • 29.
  • 30. « Il ne s’agit pas d’un “droit d’utiliser la technologie”, concept auquel se limitent bien des initiatives de la ville intelligente, mais plutôt d’un droit de façonner la ville en utilisant l’initiative humaine et la technologie à des fins sociales, dans le but de bâtir des villes meilleures. » La ville intelligente ouverte devrait présenter des avantages pour les personnes et les mouvements sociaux qui l’habitent et elle doit renforcer leur autonomie. Ces projets sont guidés par des valeurs humaines et des principes de responsabilisation, de transparence, d’éthique, d’équité, d’ouvertures, d’inclusion et de droits de la personne. Nous tenons donc à mentionner que le rendement et le progrès ne devraient pas être les seuls moteurs du déploiement des technologies. La quatrième caractéristique de la ville intelligente ouverte doit aussi reconnaître : le droit de se déconnecter le droit de rester anonyme dans une ville connectéeHollands (2014) Critical interventions into the corporate smart city
  • 32. Limites et forces Limites Il aurait été possible de les organiser par composante, technologie ou par ensemble de logiciels Il aurait été possible de mener des consultations plus larges sur chacun des éléments, surtout auprès des expertes et expertes en droit, des associations industrielles, etc. Il aurait été aussi possible de rencontrer les résidents et résidentes, les décideurs et décideuses, les organisations pour la défense des libertés civiques, les groupes de technologie civique et plus encore... Ou encore, il aurait été possible d’adopter une approche moins axée sur le gouvernement Forces Nous avons étudié la littérature et examiné différents exemples pour élaborer une définition de la ville intelligente ouverte Cette dernière met au jour les lacunes de l’urbanisme des données et en réseau actuel Même s’il n’existe pas encore de ville intelligente ouverte, nous avons quand même trouvé plusieurs exemples et ressources qui nous amènent à penser qu’elle est possible, et nous espérons que vous les trouverez utiles aussi
  • 33. Dernières observations Le Guide de la ville intelligente ouverte V1.0 est un document vivant qui sera mis à jour régulièrement et nous comptons sur vous pour nous aider à le faire. Vous pouvez le consulter à l’adresse suivante : http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide N’hésitez pas à envoyer vos commentaires, vos idées, vos critiques, etc. à info@opennorth.ca Prochains évènements : Il y a aura un évènement pré-sommet de l’International Open Data Conference, laquelle aura lieu en septembre 2018 à Buenos Aires, sur le thème des villes intelligentes ouvertes. Canadian Open Data Summit, novembre 2018
  • 34. Résultats du projet 1. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : analyse de l’environnement et étude de cas, résumé (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/e4fs8/) 2. Les villes intelligentes ouvertes au Canada : Rapport d’évaluation (ici : https://osf.io/preprints/socarxiv/qbyzj/) 3. FAQ sur les villes intelligentes (ici : https://cippic.ca/en/Open_Smart_Cities) 4. Webinaires 1 et 2 (écoutez : http://bit.ly/2yp7H8k et https://vimeo.com/247378746) 5. Guide sur la ville intelligente ouverte V1.0 (ici : http://www.opennorth.ca/open-smart-cities-guide)
  • 36. Questions pour ouvrir le dialogue Que pensez-vous de cette définition ? Quels concepts, croyez-vous, devraient se trouver dans ce guide et ne le sont pas ? Quelles modifications devraient être apportées au Guide dans le long terme ?
  • 37. Merci | Thank You rachel@opennorth.ca Tracey.Lauriault@Carleton.ca jeannoe@opennorth.ca Site Web : www.opennorth.ca Adresse électronique : info@opennorth.ca Twitter | FaceBook | GitHub | LinkedIn

Notes de l'éditeur

  1. Jean-Noé Bonjour tout le monde, mon nom est Jean-Noé Landry et je suis le directeur général de Nord Ouvert. Bienvenue à notre 3e webinaire sur le projet Les villes intelligentes ouvertes au Canada. Quelques annonces avant de commencer :  1. Ce webinaire sera présenté en anglais et en français séparément. 2. La version française sera donnée le 25 avril, de 12 h 30  à 13 h 30. 3. Pour poser une question pendant la présentation d’aujourd’hui, écrivez-la dans la boîte de texte Q&A. Cliquez simplement sur le bouton en haut à gauche de l’écran de présentation.  4. Nous y répondrons à la fin de la présentation. 5. Finalement, nous voudrions remercier Geothink, qui héberge les services utilisés pour ce webinaire.
  2. Jean-Noé  Pendant ce webinaire, nous présenterons : Un résumé des webinaires 1 et 2 La conjoncture des villes intelligentes au Canada Une introduction de que ce nous entendons par la ville intelligente ouverte et la définition que nous en donnons dans la version 1.0 de notre Guide Vos présentateurs aujourd’hui : Rachel Bloom, Nord Ouvert Dr Tracey P. Lauriault, School of Journalism and Communication, Carleton University
  3. Jean-Noé Pour faire une brève mise en contexte, Nord Ouvert...
  4. Jean-Noé Le projet Les villes intelligentes ouvertes au Canada est financé par...
  5. Jean-Noé passe la parole à Rachel
  6. Rachel Lors du premier webinaire, nous avons présenté les résultats de l’analyse de l’environnement qui nous a permis d’établir une liste des bâtisseurs de la ville intelligente tels que les fournisseurs, les groupes de réflexion, les sociétés d’experts-conseils, les normes et plusieurs autres. Nous avons aussi relevé les composantes principales de la majorité des villes intelligentes, dont la mobilité intelligente, l’économie intelligente, l’infrastructure intelligente et plus encore. Nous avons également partagé les résultats de nos études de cas pour les villes d’Edmonton, de Guelph, de Montréal et d’Ottawa, avec un intérêt particulier pour la gouvernance, les données ouvertes, les données géospatiales et l’approvisionnement.
  7. Rachel Lors du deuxième webinaire, nous avons examiné les pratiques liées à l’ouverture et au numérique dans tous les ordres de gouvernement au Canada. Nous avons ensuite recommandé l’intégration de ces concepts d’ouverture et de gestion des données dans la ville intelligente. Une meilleure collaboration entre les différentes institutions est aussi nécessaire pour que la construction de la ville intelligente s’appuie sur des pratiques déjà en place et les utilise. Nous avons aussi commencé à mettre en lumière certaines des pratiques exemplaires observées dans les quatre villes et les deux provinces à l’étude, en s’appuyant aussi sur notre examen de certaines pratiques exemplaires internationales.
  8. Rachel passe la parole à Jean-Noé
  9. Jean-Noé La publication de notre rapport sur les villes intelligentes ouvertes et la version 1.0 du Guide coïncide avec le dépôt des propositions pour le Défi des villes intelligentes d’Infrastructure Canada. Nous avons été très heureux de voir que le Défi fait appel à la mobilisation et à l’ouverture, et nous espérons que ce Guide aidera les gagnants à adopter des principes et des pratiques d’ouverture. Bonne chance !
  10. Jean-Noé La V1.0 du Guide sur la ville intelligente ouverte et le controversé projet en PPP de Sidewalk Toronto sont très différents. Ce dernier a été créé par Sidewalk Labs, une entreprise états-unienne qui appartient à la société en portefeuille de Google, Alphabet inc., et Waterfront Toronto, une société créée par le gouvernement fédéral, la province de l’Ontario et la Ville d’Ottawa. Sidewalk Toronto est un projet controversé en raison de son manque de transparence. Encore une fois, les gouvernements canadiens ont préféré sous-traiter un projet technologique d’envergure à une entreprise états-unienne, plutôt que de soutenir les entreprises canadiennes. L’expérience récente du gouvernement avec IBM et PwCs (Price Water Cooper) et le programme Phoenix nous montre pourquoi cette décision n’est pas toujours la bonne. Ce choix est d’autant plus problématique qu’il démontre un manque de considération pour les questions de souveraineté et de résidence des données dans les appels d’offres, l’absence de consultation avec le public pour la conception de l’architecture numérique du projet et le manque de transparence contractuelle et de l’obligation de rendre des comptes. De plus, aucun discussion n’a eu lieu sur les mesures qui seront prises pour mettre à jour le matériel de la ville intelligente lorsqu’il deviendra désuet, s’il est piraté ou s’il fait l’objet d’une attaque rançongiciel. Il y a en réalité peu de discussions sur les conséquences, pour les Canadiens et Canadiennes, de la perte d’autonomie territoriale qui survient lorsqu’une section complète de la ville est dirigée par une entreprise dont le siège social et les serveurs sont en dehors du Canada. Qui détient réellement les rênes du pouvoir dans ce contexte ?
  11. Jean-Noé passe la parole à Tracey
  12. Tracey La définition de ville intelligente ouverte et les lignes directrices qui l’accompagnent sont fondées sur des recherches et des analyses. Vous trouverez ici les liens à consulter pour connaître les résultats de ce projet.
  13. Tracey Avant de nous attaquer au guide, il est important de rappeler que la majorité des villes intelligentes sont construites par des « façonneurs » et des « façonneuses » qui proviennent principalement de l’industrie, des fournisseurs, des sociétés d’expert-conseil, du secteur privé et des alliances menées par le gouvernement. Ils peuvent aussi prendre la forme d’organismes de normalisation, de systèmes indicateurs développés par des sociétés d’experts-conseils et, dans une moindre mesure, d’organisations de la société civile et des chercheurs et chercheuses universitaires. De plus, il n’est pas rare de voir l’utilisation de métaphores telles que « ville comme plateforme », « ville dans une boîte » ou « diriger la ville de la paume de la main » (ou de votre iPhone). Elles présentent cependant une image simpliste de la réalité complexe des villes.
  14. Tracey Nous voulons aussi mettre en lumière que les villes intelligentes sont une application socio-technologique à grande échelle de l’Internet des objets, même si elles ne sont pas présentées ainsi. Il est important de se rappeler l’immense quantité d’appareils installés dans l’environnement et branchés à une plateforme urbaine plus large. Même avec l’Internet des objets et les villes intelligentes, les publications les plus ouvertes à parler de technologies mentionnent rarement les questions de confidentialité et de cybersécurité, ou encore de changement d’orientation ; cette dernière survient lorsque la technologie, destinée à un usage précis, peut soudainement être utilisée pour autre chose comme la surveillance et la donnéeveillance. Nous conseillons donc aux dirigeantes et dirigeants municipaux et aux gouvernements de prendre ces éléments en considération dès le départ.
  15. Tracey Dans le cadre de cette étude, nous avons tenu pour acquis que les données et la technologie sont plus que comme un simple arrangement d’objectifs et de faits et de choses politiquement neutres. Elles n’existent pas indépendamment des idées, des technologies, des systèmes, des personnes et des contextes, même si elles ne sont pas présentées ainsi.
  16. Tracey Pour définir la ville intelligente, nous avions besoin d’une définition de référence de ce qu’est une ville. Nous avons donc utilisé celle que vous voyez ici, même si nous sommes conscients de ses limites.
  17. Tracey Nous nous sommes ensuite penchées sur la littérature concernant les villes intelligentes pour réaliser nos études de cas. L’objectif de cette analyse est de mieux comprendre les discours entourant la ville intelligente actuelle et les pratiques la concernant. Les résultats démontrent que les villes intelligentes contemporaines font en fait référence à un urbanisme réseauté axé sur les données. Ces villes sont : « [technologiquement] instrumentées et réseautées [avec des] systèmes interreliés et intégrés, et [on y trouve] de vastes ressources en mégadonnées urbaines [qui] sont mobilisées et exploitées [par le biais de capteurs] pour gérer et pour contrôler la vie urbaine en temps réel ». Les administratrices et administrateurs municipaux et les représentants et représentantes élus investissent dans les technologies de la ville intelligente et dans les systèmes d’analyse des données pour orienter leurs décisions sur la gestion d’une ville innovante, économiquement forte, efficiente et objective. Essentiellement, il s’agit de quantifier et d’assurer la gestion des infrastructures, de la mobilité, des entreprises et des services gouvernementaux en ligne en mettant l’accent sur des solutions technologiques.
  18. Tracey Nous avons aussi examiné la littérature et les pratiques sur l’ouverture pour brosser un portrait de la réalité d’une ville intelligente ouverte. Nous avons raffiné cette définition, nous avons consulté des experts et des expertes, nous avons retravaillé la définition, et nous l’avons ensuite testée dans différents forums publics. Nous allons maintenant attaquer la question de ce qu’est une ville intelligente ouverte en cinq thèmes. Vos commentaires sur cette question sont les bienvenus, maintenant ou après le webinaire, dans la section Q&A. Premièrement : Pour qu’une ville intelligente ouverte soit possible, la population, la société civile, les chercheurs et chercheuses universitaires, le secteur privé et les fonctionnaires doivent collaborer pour mobiliser les données et la technologie d’une manière à la fois éthique, responsable et transparente. Seulement ainsi la ville pourra-t-elle être gouvernée comme un bien commun juste, viable et habitable dans lequel le développement économique, l’avancement social et la responsabilité environnementale sont équilibrés.
  19. Tracey La définition se prolonge dans les cinq thèmes énumérés ci-dessous, dont le premier est la gouvernance. Gouvernance Participation Données et technologie Gouvernance des données Villes intelligentes efficientes et fondées sur les données
  20. Tracey
  21. Tracey ONU HABITAT – pour un meilleur avenir urbain définit la gouvernance en termes simples : « Elle renvoie aux différentes façons dont les institutions et les individus assurent la gestion quotidienne de la ville ainsi qu’aux processus mis en œuvre pour réaliser efficacement les objectifs à court et long terme du développement urbain. La gouvernance urbaine est [d’une certaine manière] le “logiciel” (software) qui permet à la ville de fonctionner ». Certaines des ressources compilées ici mettent l’accent sur différents aspects de la gouvernance. Par exemple : Le partenariat pour un gouvernement ouvert et la Charte des données ouvertes (la Open Data Charter) sont des pratiques de gouvernance reconnues qui peuvent être intégrées aux villes intelligentes et à leur stratégie. La province du Québec a créé un guide sur les villes intelligentes pour le bien public avec une série de questions d’ordre éthique et une liste de vérification pour les décideurs et décideuses. La ville de Barcelone est membre du projet Electronics Watch qui intègre aux processus d’approvisionnement tout le cycle de production des technologies et des données pour atténuer les atteintes aux droits de la personne dans les usines et pour mieux protéger l’environnement. Le réseau intelligent de l’Ontario a adopté une approche fondée sur le travail d’équipe pour gérer la revente des données, alors que le réseau lui-même est un processus pluri-gouvernemental géré par une structure de gouvernance complexe. Nous espérons que vous consulterez les études de cas du rapport d’évaluation pour en savoir davantage à ce sujet. La Ville de Chicago a mis sur pied un comité consultatif du maire pour combler le fossé entre le numérique et sa ville intelligente. La Ville de Barcelone a mis sur pied une plateforme de dénonciation appelée DECIDEM qui permet aux citoyens et aux citoyennes de rapporter des cas de corruption et de faire le suivi de projets et de propositions. La Ville de New York a un programme numérique dont l’objectif est de faciliter le gouvernement, d’encourager la participation citoyenne et de favoriser la confiance. Comme dans le cas de Barcelone, Je Fais MTL est un outil de participation citoyenne qui aide à faire un suivi des projets de la ville intelligente. La Ville aussi adoptée la norme ouverte sur les données des marchés publics pour pouvoir afficher publiquement les données sur l’approvisionnement et pour pouvoir les visualiser. Dans le guide, les ressources sont divisées selon les catégories suivantes : gouvernance éthique, structures de gouvernement et participation, gouvernance coopérative et intergouvernementale, gouvernance responsable, gouvernance transparente et gouvernance coopérative. Nous avons hâte de voir vos réactions dans la section des Q&A.
  22. Rachel Ensuite...
  23. Rachel En ce qui a trait à la véritable participation, le spectre et les valeurs d’IAP2 sur la participation du public sont des outils utiles pour évaluer la qualité de la mobilisation citoyenne et pour réaliser une auto-évaluation des approches. Les villes de Guelph et d’Edmonton ont comme objectif d’inclure des représentants et représentantes de la population au sein de leurs comités de direction des villes intelligentes. Nous avons constaté des efforts de participation véritable à Montréal dans la co-création de projets, un aspect mentionné dans le plan d’action de la ville intelligente. La Ville de Gelph a quant à elle collecté les demandes du public en technologies grâce à son logiciel de gestion des relations avec les clients et clients et elles ont été incorporées à leurs appels de projets. La ville est réceptive et on l’observe grâce à ses différentes initiatives et innovations dans les services numériques. Le Civic User Test Group (CUTGroup) de Chicago a mené des efforts de consultation avec des volontaires pour avoir des commentaires sur la conception des services numériques et la méthodologie employée. De plus, les normes telles que l’API d’Open311 sont déployées par les villes canadiennes pour aider les gouvernements à être plus réceptifs. Elles donnent aussi accès à un inventaire centralisé de normes sur les données ouvertes. La confiance, la transparence et la présence d’un débat plus vaste sont aussi des prérequis pour instaurer un sentiment de confiance auprès du public. La création partagée de lignes directrices sur la gouvernance et la confidentialité dans le cadre du projet de télédétection urbaine Array of Things permet une plus grande transparence et une meilleure participation du public au processus de décision. Au Canada, Tech Reset fait la promotion des débats critiques et demande à ce que la transparence soit améliorée pour instaurer la confiance et, ainsi, protéger les intérêts du public et atténuer les effets des changements d’orientation qui surviennent dans le cadre du projet Sidewalk Toronto. L’ESPRIT CRITIQUE est un élément que l’on retrouve dans le projet Programmable City, qui travaille activement avec les décideurs et décideuses de Smart Dublin pour traduire la recherche en interventions politiques et aider à changer la manière dont les fonctionnaires et les organismes du secteur public pensent. Équitable et JUSTE : Les systèmes indicateurs pour les villes, qu’ils soient intelligents, résilients ou durables, devraient reconnaître que les inégalités et le conflit sont inhérents aux caractéristiques de toutes les villes. C’est pourquoi, pour soutenir le progrès et les missions des villes intelligentes ouvertes, les indicateurs qui favorisent le bien-être subjectif comme les mesures de l’OCDE et qui reflètent les efforts de défense des intérêts sociaux qui émergent des conflits devraient être utilisé pour compléter les méthodes basées sur une approche quantitative et des faits. Inclusive et informée : Certaines initiatives en place cherchent à augmenter et à améliorer l’accès à la littéracie numérique, aux compétences et à la connaissance chez les femmes, les personnes handicapées et les résidents à résidentes à faible revenu. La ville numérique de Barcelone met en œuvre l’égalité des genres et priorise l’augmentation du nombre de femmes dans les domaines de la science et des technologies. Le G3ICT et l’initiative Smart Cities for All permet de faire en sorte que les villes intelligentes intègrent les personnes handicapées. Aussi, Connect Chicago gère des centres de santé intelligents dans des quartiers plus défavorisés. Ces centres ont des spécialistes de l’information sur la santé, des Health IT Navigators, qui aident les patients à se connecter à leurs propres dossiers médicaux et à trouver des ressources fiables en ligne. Je passe maintenant la parole à Tracey
  24. Tracey
  25. Tracey Les villes intelligentes ouvertes permettent la mise en œuvre de modèles de gouvernance éthique, transparente, responsable et collaborative, et d’une participation citoyenne significative. Certaines de ces caractéristiques peuvent être incorporées au processus de conception des technologies, des processus et des pratiques en matière de données. Voici quelques exemples des façons dont elles sont appliquées dans la pratique. 1. Leslignes directrices de New York sur le déploiement de l’Internet des objets comprennent la confidentialité et la transparence, l’infrastructure, la sécurité et les opérations et le développement durable. 2. Le 3Gict est mentionné de nouveau puisqu’il comprend des outils et des techniques pour des programmes d’inclusion numériques et de la ville intelligente. 3. L’Association « Right to Repair » milite pour le droit de réparer et l’habileté d’interroger l’intelligence artificielle, les logiciels et le matériel. 4. L’écosystème de la ville d’Helsinki sur les IPA ouverts, CitySDK, fait en sorte que les données contenant des renseignements publics sont ouvertes. Il s’additionne « livre de recettes » d’IPA, le Harmonized Smart City. 5. La norme sur les services numériques du gouvernement du R.-U. précise aussi que les nouveaux codes sources doivent être ouverts. Elle s’accompagne d’une trousse sur les sources ouvertes pour l’approvisionnement. La Ville de Guelph, par exemple, cite la boîte à outils dans son plan d’action d’un gouvernement ouvert. De plus, cette dernière précise aussi l’utilisation de normes ouvertes et de plateformes communes pour les services publics, et elle a publié un guide sur les principes de normes ouvertes. 6. La Clinique d’intérêt public et de politique d’Internet du Canada (CIPPIC) a aussi publié une FAQ sur les sources et les licences ouvertes. 7. Le Bureau du maire sur les données analytiques à New York a une librairie sur les données ouvertes. Le public peut ainsi y avoir accès et apprendre comment les bureaux utilisent les logiciels de données et de sources ouvertes. Cette initiative s’accompagne de lignes directrices sur la gestion de projet que l’on retrouve toutes sur GitHub. 8. Le ThingsNetwork, quant à lui, est une approche mondiale décentralisée de source ouverte utilisée pour mettre sur pied un réseau de l’Internet des objets. Ses membres contribuent au code source, mettent une passerelle sur la console, se branchent et joue avec les applications. 9. La stratégie pour une ville intelligente et numérique de Montréal comprend une architecture ouverte, interopérable et technologique. Elle est non seulement un objectif, mais aussi un élément de l’approvisionnement de la ville intelligente. 11. Le rapport Getting Smarter about Smart Cities publié par le gouvernement de l’Irlande comprend des recommandations sur la confidentialité et la sécurité. 13. À l’heure actuelle au Canada, un processus à intervenants multiples est en place pour améliorer la sécurité de l’Internet des objets et il a permis la publication de ressources utiles sur les faiblesses, les normes, les politiques, etc. 14. L’atténuation des risques de préjudices et de partialité est un processus automatisé clé. Le conseil de la Ville de New York a d’ailleurs adopté un projet de loi prévoyant la création d’un groupe de travail responsable de faire des recommandations pour rendre l’utilisation des logiciels plus transparente, surtout dans le cas d’automatisation des processus décisionnels. 15. Le droit à l’explication prévu par Règlement général sur la protection des données de l’UE (GDPR) permettra d’améliorer la transparence en matière de prise de décisions, d’accès et d’algorithmes. 16. L’association pour les libertés civiles Community Control Over Police Surveillance (COPS), un partenariat sur les libertés civiles, vise à garantir qu’un processus réglementé sera mis en place pour inspecter les programmes automatisés qui ciblent et surveillent la population dans 20 villes aux États-Unis. 17. L’organisme responsable de la conférence Fairness, Accountability, and Transparency in Machine Learning (FAT/ML) coordonne le travail des chercheurs et chercheuses universitaires et publie des principes pour des algorithmes responsables et un rapport sociétal sur les algorithmes. 19. L’approvisionnement local et durable est un moyen de soutenir les entreprises locales, plutôt que de s’en remettre uniquement aux grandes multinationales étrangères. L’outil d’approvisionnement responsable du Forum for the Future propose des stratégies pour soutenir l’acquisition de produits et les cycles de production locaux. 21. Le programme d’accélérateur civique de Guelph est un autre exemple de collaboration avec des fournisseurs locaux dans le but de trouver des solutions novatrices répondant aux besoins des municipalités. 22. Finalement, même si le développement durable est souvent considéré comme un objectif, l’approvisionnement en millions d’appareils de l’Internet des objets n’est pas compatible avec les buts de la ville intelligente. Le cycle complet de production est aussi rarement pris en compte. Comme nous l’avons mentionné précédemment, e-Watch en est un exemple et l’initiative Sharing City (ville partageable) mise en place par Séoul est en soi un processus de réduction de la consommation. Le Guide présente ces cas et d’autres encore selon les titres suivants : Adaptée aux besoins Réparable et consultable Source ouverte Normes ouvertes Cybersécure et sûre pour les données Atténue les risques de préjudices et de partialité Approvisionnement local
  26. Rachel La quatrième caractéristique concerne la gouvernance des données. Elle soutient les éléments suivants :
  27. Rachel La gestion des données tient compte de tout le cycle de vie des données, de la collecte à la préservation, qui reposent sur la technologie, les codes sources, les capteurs, etc. La communauté de géomatique et les scientifiques utilisent les technologies de télédétection et celles basées sur les capteurs, l’analytique de conscience situationnelle, la réalité augmentée, la visualisation 3D et des algorithmes pour modéliser des systèmes urbains et environnementaux. Parmi les acteurs géomatiques axés sur la science, on trouve le Centre for Open Science, l’Infrastructure canadienne des données spatiales, Arctic SDI, Ocean Networks Canada et l’OGC. Pour ce qui est de l’hébergement, certains ont soulevé des préoccupations sur la sous-traitance de la communication électronique à l’extérieur du pays (voir le rapport Seeing Through the Cloud). Il est aussi intéressant de voir comment l’Estonie reprend graduellement le contrôle de données cruciales stockées à l’étranger par la création d’une ambassade des données. L’International Open Data Charter précise le principe d’ouverture par défaut et l’Open Knowledge International quant à elle donne une définition des données ouvertes. Le Open Data Institute est un autre exemple d’organisation canadienne œuvrant dans les mêmes sphères et qui est alimenté par les données. La sécurité des données est un facteur déterminant des villes intelligentes ouvertes, comme Tracey l’a mentionné précédemment. De plus, la confidentialité des données est une autre préoccupation commune et elle est directement liée à la sécurité. Il existe une multitude de ressources et d’intervenants et intervenantes qui font la promotion de la confidentialité dès la conception et de la recherche sur les effets de la ville intelligente sur la protection de la vie privée. On pense entre autres au Future of Privacy Forum, qui comprend un centre de ressources sur la protection de la vie privée dans le cadre de la ville intelligente, le Surveillance Studies Centre de la Queen’s University et Privacy Analytics Inc qui a donné des conseils sur la dépersonnalisation des données pour les compteurs intelligents de l’Ontario. Finalement, certains modèles et technologies sont créés avec comme objectif de donner aux individus l’accès à leurs données personnelles, d’en avoir l’autorité et de pouvoir décider à qui elles peuvent être partagées. On pense entre autres au MyData de la Finlande, de la plateforme x-road de l’Estonie et à l’initiative du Bouton vert du ministère de l’Énergie de l’Ontario.
  28. Tracey
  29. Tracey Les villes font face à plusieurs problèmes socioéconomiques complexes qui ne peuvent être résolus avec des approches technologiques solutionnistes, et certains ont peur que les données et l’urbanisme en réseau des villes intelligentes n’en fassent pas une priorité. Dans une ville intelligente ouverte, l’itinérance, les autochtones dans la ville, l’accessibilité, les camps de réfugiés et la sécurité alimentaire font partie des nombreux problèmes systémiques qui ne devraient pas être ignorés. Aucune application de l’Internet des objets ne peut résoudre ce type de problèmes et les processus sociaux intelligents et novateurs dont les villes ont besoin pour faire face à ces défis devraient être valorisés.
  30. Tracey Une ville intelligente, donc :
  31. Tracey
  32. Tracey Notre Guide de la ville intelligente V1.0 n’est pas parfait, et nous sommes pleinement conscients de ses limites. C’est pourquoi nous avons besoin de votre aide. Par exemple : Nous aurions pu organiser l’information qu’il contient par composante de la ville intelligente, par technologie ou par ensembles de logiciels. Et nous aurions très certainement eu avantage à prévoir un processus beaucoup plus axé sur la consultation, surtout pour les questions de droit, de cybersécurité, de normes et d’expertises de l’industrie. Notre guide aurait aussi été plus complet si nous avions demandé l’avis de la population, des organisations pour la défense des libertés civiques, des groupes de technologie civique et plus. Nous aurions pu opter pour une approche moins institutionnelle. Mais dans ce projet qui s’est échelonné sur un an, l’objectif principal était de comprendre ce que sont les villes intelligentes, et ensuite essayer de définir la ville intelligente ouverte. Nous avons sans aucun doute relevé des lacunes dans les approches actuelles sur l’urbanisme de données en réseau, mais nous avons aussi trouvé des ressources très utiles, ce que nous considérons être un bon départ. Nous espérons que vous trouverez ce guide utile et que vous nous aiderez à l’améliorer et à le développer.
  33. Tracey
  34. Tracey Veuillez trouver ici les différentes ressources élaborées lors de l’année pendant laquelle a eu lieu le projet. Elles comprennent : Un résumé de l’analyse de l’environnement de la ville intelligente et les études de cas des cinq villes canadiennes. Un rapport d’évaluation des villes Notre guide V1 La FAQ de la CIPPIC Les webinaires 1 et 2
  35. Rachel
  36. Rachel
  37. Rachel