SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
6
En2011,alorsdirectriced’hôpital,Anne-Marie
Armanteras-de-Saxcé a été consignataire du
manifestepourunesantéégalitaireetsolidaire1
.
Cinqansplustard,pourra-t-elleatteindredes
objectifsqu’énonçaitclairementcemanifeste
enmatièred’accèsauxsoinsetdedémocratie
sanitaire?Nousavonsdemandéàlanouvelle
Directrice Générale de la DGOS de répondre
ànosquestions.Vousretrouverezl’intégralité
des questions et leurs réponses en allant sur
(http://www.avenir-hospitalier.fr/index.php?
option=com_content&view=article&layout=
edit&id=323).
AH : Vous allez déployer les mesures régle-
mentaires déclinées du plan attractivité. La
totalitédesoutilsd’attractivitéseraitdoncdis-
ponible dès novembre ?
AM. Armanteras-de-Saxcé : Le programme de
travail arrêté avec les membres du groupe de
suivi du plan d’action attractivité reposait sur un
calendrierdemiseenœuvredesmesureséche-
lonné entre 2016 et 2017. Les mesures les plus
attendues seront finalisées cet été pour mise en
œuvre à l’automne, en particulier :
● l’harmonisation de la couverture maladie et
maternité des assistants, chefs de clinique et
praticiens contractuels avec celle des PH ;
● la création d'une prime d'engagement de car-
rière hospitalière ;
● la création de la prime d'exercice territorial.
Cettemesuremoderniseraprofondémentl’ac-
tuel régime de la prime multisites pour mieux
reconnaître les activités partagées entre éta-
blissements et accompagner les dynamiques
de territoires dans le cadre de la création des
GHT.Cettedynamiqueterritorialeestrenforcée
par l’augmentation de 100 postes du nombre
d'assistantsspécialistes,dontles50premiers
seront ouverts dès le 1er
novembre 2016 ;
● l’homogénéisation des modalités de rémuné-
ration du temps de travail additionnel et des
astreintes dans le cadre de la création des
GHT. Elle se traduira par une revalorisation
financière substantielle pour un nombre signi-
ficatif de praticiens ;
● la reconnaissance, dans un cadre concerté,
dutempsdetravailmédicaldanslecadred’ac-
tivitésdesoinsprogramméesen1ère
partiede
soirée sur des plateaux médico-techniques et
de consultations. C’est un engagement triple-
ment gagnant : il doit permettre d’optimiser
l’utilisation des plateaux techniques, de déve-
lopperl’offredesoinssurdescréneauxhoraires
utiles et de mieux reconnaître le temps de
travail médical consacré à ces activités.
D’autres mesures du plan d’action attractivité
seront travaillées au cours des prochains
mois.
AH:LesPH,nesontpasfonctionnaires,mais
nerelèventpasdusecteurprivé.Sont-ilspour
autant à l'écart des mesures que comporte la
loi Travail notamment son article 2 avec la
prééminence donnée aux accords locaux ?
AM. AdS:LaLoitravailmodifielecodedutravail.
LesPHsontsoumisaucodedelasantépublique.
Ils ne sont en rien concernés par cette loi qui ne
modifie ni leur statut, ni les règles qui leur sont
applicables.
AH : Quel regard portez-vous sur les inquié-
tudesetlafocalisationdespraticienssurleur
temps de travail ?
AM. AdS : La question du temps de travail des
praticiens est complexe et est à l’interface de
dimensions d’essence juridique, culturelle, orga-
nisationnelleouencorepersonnelle.Lesaspirations
enmatièred’équilibrevieprofessionnelle/vieprivée
évoluent. C’est un mouvement qui traverse la
société et les médecins n’y échappent pas.
DanslecadredelamissionaniméeparleSénateur
LeMenn,l’attachementdelacommunautémédi-
cale au maintien d’un mode de décompte du
tempsdetravailendemi-journées,etnonlacomp-
tabilisationhoraire,aétémiseenévidence,àl’ex-
ceptiondespécialitésquiconnaissentdessujétions
particulièreliéesnotammentaupoidsreprésenté
par la participation à la permanence des soins.
Cela traduit un attachement à la possibilité de
disposer d’une certaine forme d’autonomie dans
lagestiondesontempsdetravailpersonneldans
le cadre des organisations médicales collectives
mises en place.
Il nous faut donc tenir compte de ces souhaits
en demeurant dans le même temps attentifs
au respect de la réglementation en matière de
temps de travail, des organisations collectives
opérationnelles et des spécificités de certaines
activités.
Je retiens des débats sur le temps de travail, la
questiondu«tempsnonclinique ».Jelaperçois
comme une demande des praticiens de pouvoir
travaillerenéquipe,deprendredureculsurleurs
activités, de construire des projets, de s’investir
dans leur formation, dans celle des autres, dans
la recherche et dans la vie institutionnelle. En
cela,s’intéresserautempsetaucontenudutravail
est un bon signal.
AH:ParlonsGHT,surleterrain,lescollègues
manquent d’informations. L'esprit GHT est-il
en bonne voie d’installation dans la commu-
nauté hospitalière ?
AM. AdS : La mise en œuvre des GHT part du
constatqu’unétablissementseulnepeutapporter
l’intégralité des réponses aux besoins de santé
de la population. Il ne peut réunir toutes les com-
pétences, pas plus qu’il ne peut suivre en inves-
tissements le cycle toujours plus soutenu des
innovations médicales et technologiques. Cela
est vrai aujourd’hui et le sera davantage demain.
Comprendre et partager les besoins de santé de
la population sur un territoire et y apporter globa-
lementuneréponsecoordonnéeestla« cléstra-
tégique » de la mise en œuvre des GHT. Cela
donne au projet médical partagé (PMP) un rôle
centraldanscetteréforme.LePMPemportedes
questionscrucialespournosconcitoyensetpour
l’ensembledesprofessionnelsquifondent« l’esprit
GHT » que vous invoquez.
● La question de l’équité en assurant un accès
àdesprisesenchargeconformesauxdonnées
delasciencepourl’ensembledelapopulation,
quellequesoitsaported’entréedansleGHT.
● Apporter de nouvelles réponses aux besoins
desantédeproximité(pathologieschroniques,
vieillissement…)enassurantuntriplemouve-
mentdestructurationdurecours,de«projec-
tion » d’expertises spécialisées et de renfor-
cementdesliensaveclesautresprofessionnels
delaville,dusanitaire,dumédico-socialetdu
social.
● Amorcé depuis 20 ans par le SROS, le mou-
vement de gradation des soins hospitaliers
doit être poursuivi au travers d’une approche
professionnelle et responsable, avec comme
Plan d’attractivité et GHT :
un entretien avec la directrice générale de la DGOS
AHn°5-Juillet2016
AH5:Mise en page 1 01/07/2016 07:25 Page6
lignes directrices la sécurité des prises en
charge, la fluidité des filières et l’élimination
desdoublonsquandilsnecréentpasdevaleur
pour la population.
● Etenfin,laquestiondeladiffusionduprogrès
etdel’innovation,engarantissantl’accèsaux
patientsetauxprofessionnels,auxtechniques
et thérapeutiques nouvelles.
L’identification des premières orientations stra-
tégique dès le 1er
juillet 2016 est un signal mobi-
lisateur, qui sera suivie par le travail sur les «
filières » au 1er
janvier 2017. À partir du 1er
juillet
2017, les stratégies médicales des GHT s’affi-
neront ; les projets médicaux et les projets de
soins,finalisésetportantsur5ans,pourrontévo-
luer,commeévoluentaujourd’huilesprojetsdes
établissements de santé.
Ledispositifd’accompagnementprévuauniveau
national ne peut qu’appuyer des discussions au
niveau local et en aucun cas s’y substituer. Il est
important que des informations claires sur l’am-
bition et les modalités de mise en œuvre des
GHT circulent jusqu’aux professionnels de pre-
mière ligne (cf article in extenso).
S’agissantduPMP,lesdiscussionsdoiventdébuter
entreéquipesmédicales,sousl’égidedesprési-
dents de CME et avec le support logistique des
directions. Dans nombre d’établissements les
discussions ont débuté et bien avancé, mais il
faut les systématiser. À partir de la création des
GHT,lescommunautésontdevantellesplusieurs
mois pour élaborer leur PMP.
AH:Mettreenœuvreuneréformeesttoujours
unparisurl’avenir.AveclesGHT,toutreposera
surlacapacitéàconvaincrelesPH.Unprati-
cien qui s’engage à faire vivre le GHT sera
incité financièrement, mais quels autres
aspects pourriez-vous souligner en termes
de motivation ?
AM. AdS : La Loi impose en effet aux établisse-
mentspublicsdesantédecoopérerdanslecadre
des GHT. Ce cadre de coopération, s’il est obli-
gatoire, survient après plusieurs décennies de
coopérations entre établissements de santé
basées sur le volontariat. Cette obligation de
rémunérationmarquelesouhaitdelessystéma-
tiser pour une application sur tout le territoire.
Mais à cette vision dorénavant partagée d’une
organisationhospitalièrenécessairementterrito-
rialisée, répond une vision de l’exercice de la
médecineenphaseaveccesnouveauxpérimètre
mesemble-t-il.Dansleursdiscours,lesprésidents
de CME, sociétés savantes, doyens et les prati-
cienseux-mêmesnesouhaitentplusexercerde
manière isolée. Les besoins de spécialisation,
de maintien des connaissances, de partage des
contraintes,justifientuneapprochedelamédecine
autraversd’équipessuffisammentétoffées.C’est
unequestiondequalitéetdesécuritédesprises
en charge, mais également de qualité de vie au
travail.
Lors de la grande conférence de santé, les pra-
ticiensontfaitremonterleursouhaitd’avoirdavan-
taged’opportunitésprofessionnelles,toutaulong
deleurscarrières,etdeplusdevariétédansleur
exercice. Ces aspirations sont un mixte entre
accès à la sur-spécialisation, aux plateaux tech-
niques et aux innovations et souhait de pouvoir
exercer dans la proximité, une médecine plus
globale, plus polyvalente, plus humaine et plus
ouvertesurlaville.C’estunsignalenthousiasmant
pour le développement de la proximité, qui est
unrôleclédesGHT,inscritdanslaLoi,etporteur
d’enjeuxtrèsfortspourlesystèmedesantédans
son ensemble.Au final, les éléments de motiva-
tions sont multiples. Les incitations financières
ne sont pas le seul levier.
Les GHT vont avoir un impact sur l’exercice de
la médecine. Ils amèneront de nouvelles oppor-
tunités, de nouvelles contraintes aussi, mais le
pariestquelesnouveauxéquilibresserontfavo-
rables. Dans ce mouvement, il est attendu que
chaque praticien puisse contribuer à la réflexion
constitutive de l’élaboration du PMP et que tous
puissents’inscriredanscesdynamiquesd’équipes
nouvelles. Toutefois, chaque praticien ne sera
pastenudes’inscriredansuneactivitémultisite.
C’est du reste au management médical d’agir
pour que les nouveaux équilibres soient rapide-
ment trouvés et que ce changement se gère de
manière équitable au sein des équipes.
AH : Parmi les sujets de crainte, préfigure le
processus d’intégration des établissements
évoluant progressivement vers la fusion. En
ce cas, avoir entendu parler de 150 GHT au
totalestpréoccupantpournotreorganisation.
Comment pouvez-vous rassurer les PH sur
les limites de l’exercice des hyperGHT ?
AM. AdS:Cesinquiétudessontfortementremon-
tées dans toute la phase de construction des
GHT.Laseuleréponseàapporterest«avançons,
évaluons et au besoin, corrigeons ». Ce n’est
pasunappelàfaireetdéfaire,maisunmessage
pourrappelerquel’histoiredelaplanificationhos-
pitalières’inscritdansuneperspectivehistorique
plus longue et faite d’itérations. Il faut toutefois
reconnaître que ces situations d’hyperGHTsont
extrêmement limitées et nécessairement très
observées.
7
En installant solennellement le Comité national de suivi des GHT, le 17 mars
dernier,MarisolTouraine,ministredesaffairessocialesetdelasantéaprécisé
des engagements qu’il faudra tenir (http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/16_
03_17_intervention_mt_-_installation_comite_de_suivi_ght.pdf). « (…) un es-
paced’expressionetdedialogueobligatoire(…)réuniralesreprésentantssyn-
dicaux des organisations syndicales membres des instances locales. »… « je
saisquelamiseenplaced’équipesdeterritoiressuscitedenombreusesinter-
rogations…»…« Undécretspécifiqueauxquestionsderessourceshumaines
et d’exercice des droits syndicaux devra être élaboré. »( lien vers le discours
du17mars)C’estdevantceComitédesuivi,présidéparAnne-MarisArmanteras
deSaxcéquelespartenairessociauxs’exprimentennational.Lorsdelaréunion
du23juindernierAvenirHospitalieraréaffirméquesinoussommesfavorables
à une évolution en GHT, il est néanmoins impensable de laisser les collègues
sanssoutiensyndicalauseindecesgroupements.Eneffet,contrairementaux
personnels non-médicaux, les organisations syndicales de praticiens ne dis-
posent toujours pas d’espaces de dialogue social au niveau local ni demain,
territorial.Toutrenoncementàleurcréationmarqueraitunpointderuptureavec
laministreetlaDGOS.ConfierauxseulesCMEledialoguesocialauniveauter-
ritorial alors qu’il relève, par essence même, du rôle des organisations syndi-
calesestinimaginable.Verrait-ondemain,lesreprésentantsdesCME,défendre
à notre place, les collègues dans les Commissions Statutaires Nationales ou
lesConseilsdeDiscipline?Accepteriez-vousquelessyndicatssoientécartés
desconcertationsounégociationsportantsurvossalaires,vosprimes,vosre-
traites,voirevotrestatut?Auniveauterritorial,nousexigeonsdoncquechaque
Intersyndicaledisposed’aumoinsunreprésentantauseindel’instancededia-
logue social qui devra être prévue par le décret Ressources Humaines promis
parlaministre.Ils’agitlàd’unpoint deblocagequ’ilfautrapidementleverpour
que nous nous engagions plus avant dans la réforme.
Dialogue social : le point de vue d’AH
MA Doppia - Président d’Avenir Hospitalier
AHn°5-Juillet2016

Contenu connexe

Tendances

Transformation du système de santé 2018
Transformation du système de santé 2018Transformation du système de santé 2018
Transformation du système de santé 2018Société Tripalio
 
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018Société Tripalio
 
FEHAP Plateforme politique 2017-2022
FEHAP Plateforme politique 2017-2022FEHAP Plateforme politique 2017-2022
FEHAP Plateforme politique 2017-2022Quentin Bonnefoy
 
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire générale
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire généraleRAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire générale
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire généraleRéseau Pro Santé
 
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?Réseau Pro Santé
 
Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie Ireps
 
Motions syndicales le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...
Motions syndicales   le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...Motions syndicales   le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...
Motions syndicales le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...Réseau Pro Santé
 
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicap
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicapLa stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicap
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicapAVIE
 
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1guest19a69e2
 
Note exécutive de l’atelier
Note exécutive de l’atelierNote exécutive de l’atelier
Note exécutive de l’atelierHFG Project
 
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)Hendrik Bogaert
 

Tendances (14)

Transformation du système de santé 2018
Transformation du système de santé 2018Transformation du système de santé 2018
Transformation du système de santé 2018
 
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018
Avis sur la stratégie de transformation de la santé publique - mai 2018
 
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
Les cahiers des_rps_n°28_-_decembre_2016
 
FEHAP Plateforme politique 2017-2022
FEHAP Plateforme politique 2017-2022FEHAP Plateforme politique 2017-2022
FEHAP Plateforme politique 2017-2022
 
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire générale
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire généraleRAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire générale
RAPPORT MORAL -Isabelle Montet, secrétaire générale
 
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?
Quelle psychiatrie dans un système de santé moderne ?
 
Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie Préservation de l'autonomie
Préservation de l'autonomie
 
Motions syndicales le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...
Motions syndicales   le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...Motions syndicales   le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...
Motions syndicales le sph réuni en assemblée générale - lyon, le 3 octobre ...
 
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicap
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicapLa stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicap
La stratégie pour l'emploi des personnes en situation de handicap
 
SML : Elections URPS 2015
SML : Elections URPS 2015SML : Elections URPS 2015
SML : Elections URPS 2015
 
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1
Communique Intersyndicale 17 Avril 2009 1
 
Mémoire projet UNA 2016
Mémoire projet UNA 2016Mémoire projet UNA 2016
Mémoire projet UNA 2016
 
Note exécutive de l’atelier
Note exécutive de l’atelierNote exécutive de l’atelier
Note exécutive de l’atelier
 
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
L'Union Personnelle et un Plan d'Aide pour la Wallonie (Texte)
 

En vedette

Les conséquences d’une crise démographique prévisible
Les conséquences d’une crise démographique prévisibleLes conséquences d’une crise démographique prévisible
Les conséquences d’une crise démographique prévisibleRéseau Pro Santé
 
Gouvernance au sein des hôpitaux ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.
Gouvernance au sein des hôpitaux   ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.Gouvernance au sein des hôpitaux   ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.
Gouvernance au sein des hôpitaux ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.Réseau Pro Santé
 
Vision de l’hôpital d’un jeune PH
Vision de l’hôpital d’un jeune PHVision de l’hôpital d’un jeune PH
Vision de l’hôpital d’un jeune PHRéseau Pro Santé
 
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économique
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économiqueLa spécialité de gériatrie victime de maltraitance économique
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économiqueRéseau Pro Santé
 
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncée
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncéeDES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncée
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncéeRéseau Pro Santé
 
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond Réseau Pro Santé
 
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé Réseau Pro Santé
 
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.Réseau Pro Santé
 
Temps de travail des praticiens hospitaliers.
Temps de travail des praticiens hospitaliers.Temps de travail des praticiens hospitaliers.
Temps de travail des praticiens hospitaliers.Réseau Pro Santé
 
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PH
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PHLe secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PH
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PHRéseau Pro Santé
 
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !Le dpc ne doit pas exclure la fmc !
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !Réseau Pro Santé
 
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...Réseau Pro Santé
 
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelle
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelleGrandeur et servitude de l’autonomie professionnelle
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelleRéseau Pro Santé
 
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Réseau Pro Santé
 
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Réseau Pro Santé
 
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.L'exaspération des médecins s'exprime enfin.
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.Réseau Pro Santé
 
Vous avez dit violences obstétricales ?
Vous avez dit violences obstétricales ?Vous avez dit violences obstétricales ?
Vous avez dit violences obstétricales ?Réseau Pro Santé
 

En vedette (17)

Les conséquences d’une crise démographique prévisible
Les conséquences d’une crise démographique prévisibleLes conséquences d’une crise démographique prévisible
Les conséquences d’une crise démographique prévisible
 
Gouvernance au sein des hôpitaux ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.
Gouvernance au sein des hôpitaux   ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.Gouvernance au sein des hôpitaux   ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.
Gouvernance au sein des hôpitaux ce qu’ont obtenu les intersyndicales de ph.
 
Vision de l’hôpital d’un jeune PH
Vision de l’hôpital d’un jeune PHVision de l’hôpital d’un jeune PH
Vision de l’hôpital d’un jeune PH
 
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économique
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économiqueLa spécialité de gériatrie victime de maltraitance économique
La spécialité de gériatrie victime de maltraitance économique
 
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncée
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncéeDES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncée
DES de gériatrie : chronique d’une catastrophe annoncée
 
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond
Le défi des GHT : une analyse syndicale de fond
 
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
 
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.
Pourquoi la grève du 14 octobre et les raisons de son succès.
 
Temps de travail des praticiens hospitaliers.
Temps de travail des praticiens hospitaliers.Temps de travail des praticiens hospitaliers.
Temps de travail des praticiens hospitaliers.
 
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PH
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PHLe secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PH
Le secret médical : une vraie valeur déontologique qui motive fortement les PH
 
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !Le dpc ne doit pas exclure la fmc !
Le dpc ne doit pas exclure la fmc !
 
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
 
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelle
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelleGrandeur et servitude de l’autonomie professionnelle
Grandeur et servitude de l’autonomie professionnelle
 
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
Création d’un collège de chirurgiens : indispensable pour mener une action fé...
 
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
Gouvernance Hospitalière : pour le meilleur ou pour le pire ?
 
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.L'exaspération des médecins s'exprime enfin.
L'exaspération des médecins s'exprime enfin.
 
Vous avez dit violences obstétricales ?
Vous avez dit violences obstétricales ?Vous avez dit violences obstétricales ?
Vous avez dit violences obstétricales ?
 

Similaire à Plan d’attractivité et GHT : un entretien avec la directrice générale de la DGOS

GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?
GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?
GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?Réseau Pro Santé
 
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Rachel Bocher
 
Interview Dr Patrick BOUET
Interview Dr Patrick BOUETInterview Dr Patrick BOUET
Interview Dr Patrick BOUETRachel Bocher
 
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.Réseau Pro Santé
 
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Est
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-EstGestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Est
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Estarthur-hunt
 
La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé Alain Tassy
 
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxGuillaume Alsac
 
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...Plate-forme d'action santé et solidarite
 
Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée Réseau Pro Santé
 
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...Réseau Pro Santé
 
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Jamaity
 
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires Gwenael Boidin
 
L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministreL'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministreRéseau Pro Santé
 
L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministre L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministre Rachel Bocher
 
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...France Stratégie
 
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...Société Tripalio
 

Similaire à Plan d’attractivité et GHT : un entretien avec la directrice générale de la DGOS (20)

GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?
GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?
GHT : quelles conséquences pour les directeurs d’hôpital ?
 
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
Interview Rencontre avec le Dr Olivier VERAN
 
Interview : Dr Olivier Veran
Interview : Dr Olivier VeranInterview : Dr Olivier Veran
Interview : Dr Olivier Veran
 
Interview Dr Patrick BOUET
Interview Dr Patrick BOUETInterview Dr Patrick BOUET
Interview Dr Patrick BOUET
 
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
 
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Est
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-EstGestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Est
Gestion sociale de la réorganisation de l’offre de soins en Moselle-Est
 
Livre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numériqueLivre blanc hopital numérique
Livre blanc hopital numérique
 
La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé La révolution numérique et le parcours de santé
La révolution numérique et le parcours de santé
 
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptxEQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
EQUILIBRES_FONDEMENTS_SCIENTIFIQUES.pptx
 
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...
AG 270511 Pour un travail de réflexion/construction sur la place des soins de...
 
Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée Motions syndicales votées en assemblée
Motions syndicales votées en assemblée
 
Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3Mesure prioritaire 3
Mesure prioritaire 3
 
Decryptages n2 0706
Decryptages n2 0706Decryptages n2 0706
Decryptages n2 0706
 
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
 
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant) Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
Booster la gouvernance de la santé publique (Un défi de plus en plus pressant)
 
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires
Contrat local de santé : quel bilan pour les territoires
 
L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministreL'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministre
 
L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministre L'encre du stylo de la ministre
L'encre du stylo de la ministre
 
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...
Avis du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie - Innovations et sy...
 
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...
Signature de l'accord sur les CPTS ou commautés professionnelles territoriale...
 

Dernier

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementKhadija Moussayer
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.pptfrancedjioleu4
 
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfpaterne6
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 

Dernier (6)

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitementSyndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
Syndrome de Di George : symptomes diagnostic et traitement
 
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppttechniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
techniques-extraction-et-analyse-proteines.ppt
 
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdfCOURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
COURS DE GENETIQUE MOLECULAIRE_Document etudiant.pdf
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 

Plan d’attractivité et GHT : un entretien avec la directrice générale de la DGOS

  • 1. 6 En2011,alorsdirectriced’hôpital,Anne-Marie Armanteras-de-Saxcé a été consignataire du manifestepourunesantéégalitaireetsolidaire1 . Cinqansplustard,pourra-t-elleatteindredes objectifsqu’énonçaitclairementcemanifeste enmatièred’accèsauxsoinsetdedémocratie sanitaire?Nousavonsdemandéàlanouvelle Directrice Générale de la DGOS de répondre ànosquestions.Vousretrouverezl’intégralité des questions et leurs réponses en allant sur (http://www.avenir-hospitalier.fr/index.php? option=com_content&view=article&layout= edit&id=323). AH : Vous allez déployer les mesures régle- mentaires déclinées du plan attractivité. La totalitédesoutilsd’attractivitéseraitdoncdis- ponible dès novembre ? AM. Armanteras-de-Saxcé : Le programme de travail arrêté avec les membres du groupe de suivi du plan d’action attractivité reposait sur un calendrierdemiseenœuvredesmesureséche- lonné entre 2016 et 2017. Les mesures les plus attendues seront finalisées cet été pour mise en œuvre à l’automne, en particulier : ● l’harmonisation de la couverture maladie et maternité des assistants, chefs de clinique et praticiens contractuels avec celle des PH ; ● la création d'une prime d'engagement de car- rière hospitalière ; ● la création de la prime d'exercice territorial. Cettemesuremoderniseraprofondémentl’ac- tuel régime de la prime multisites pour mieux reconnaître les activités partagées entre éta- blissements et accompagner les dynamiques de territoires dans le cadre de la création des GHT.Cettedynamiqueterritorialeestrenforcée par l’augmentation de 100 postes du nombre d'assistantsspécialistes,dontles50premiers seront ouverts dès le 1er novembre 2016 ; ● l’homogénéisation des modalités de rémuné- ration du temps de travail additionnel et des astreintes dans le cadre de la création des GHT. Elle se traduira par une revalorisation financière substantielle pour un nombre signi- ficatif de praticiens ; ● la reconnaissance, dans un cadre concerté, dutempsdetravailmédicaldanslecadred’ac- tivitésdesoinsprogramméesen1ère partiede soirée sur des plateaux médico-techniques et de consultations. C’est un engagement triple- ment gagnant : il doit permettre d’optimiser l’utilisation des plateaux techniques, de déve- lopperl’offredesoinssurdescréneauxhoraires utiles et de mieux reconnaître le temps de travail médical consacré à ces activités. D’autres mesures du plan d’action attractivité seront travaillées au cours des prochains mois. AH:LesPH,nesontpasfonctionnaires,mais nerelèventpasdusecteurprivé.Sont-ilspour autant à l'écart des mesures que comporte la loi Travail notamment son article 2 avec la prééminence donnée aux accords locaux ? AM. AdS:LaLoitravailmodifielecodedutravail. LesPHsontsoumisaucodedelasantépublique. Ils ne sont en rien concernés par cette loi qui ne modifie ni leur statut, ni les règles qui leur sont applicables. AH : Quel regard portez-vous sur les inquié- tudesetlafocalisationdespraticienssurleur temps de travail ? AM. AdS : La question du temps de travail des praticiens est complexe et est à l’interface de dimensions d’essence juridique, culturelle, orga- nisationnelleouencorepersonnelle.Lesaspirations enmatièred’équilibrevieprofessionnelle/vieprivée évoluent. C’est un mouvement qui traverse la société et les médecins n’y échappent pas. DanslecadredelamissionaniméeparleSénateur LeMenn,l’attachementdelacommunautémédi- cale au maintien d’un mode de décompte du tempsdetravailendemi-journées,etnonlacomp- tabilisationhoraire,aétémiseenévidence,àl’ex- ceptiondespécialitésquiconnaissentdessujétions particulièreliéesnotammentaupoidsreprésenté par la participation à la permanence des soins. Cela traduit un attachement à la possibilité de disposer d’une certaine forme d’autonomie dans lagestiondesontempsdetravailpersonneldans le cadre des organisations médicales collectives mises en place. Il nous faut donc tenir compte de ces souhaits en demeurant dans le même temps attentifs au respect de la réglementation en matière de temps de travail, des organisations collectives opérationnelles et des spécificités de certaines activités. Je retiens des débats sur le temps de travail, la questiondu«tempsnonclinique ».Jelaperçois comme une demande des praticiens de pouvoir travaillerenéquipe,deprendredureculsurleurs activités, de construire des projets, de s’investir dans leur formation, dans celle des autres, dans la recherche et dans la vie institutionnelle. En cela,s’intéresserautempsetaucontenudutravail est un bon signal. AH:ParlonsGHT,surleterrain,lescollègues manquent d’informations. L'esprit GHT est-il en bonne voie d’installation dans la commu- nauté hospitalière ? AM. AdS : La mise en œuvre des GHT part du constatqu’unétablissementseulnepeutapporter l’intégralité des réponses aux besoins de santé de la population. Il ne peut réunir toutes les com- pétences, pas plus qu’il ne peut suivre en inves- tissements le cycle toujours plus soutenu des innovations médicales et technologiques. Cela est vrai aujourd’hui et le sera davantage demain. Comprendre et partager les besoins de santé de la population sur un territoire et y apporter globa- lementuneréponsecoordonnéeestla« cléstra- tégique » de la mise en œuvre des GHT. Cela donne au projet médical partagé (PMP) un rôle centraldanscetteréforme.LePMPemportedes questionscrucialespournosconcitoyensetpour l’ensembledesprofessionnelsquifondent« l’esprit GHT » que vous invoquez. ● La question de l’équité en assurant un accès àdesprisesenchargeconformesauxdonnées delasciencepourl’ensembledelapopulation, quellequesoitsaported’entréedansleGHT. ● Apporter de nouvelles réponses aux besoins desantédeproximité(pathologieschroniques, vieillissement…)enassurantuntriplemouve- mentdestructurationdurecours,de«projec- tion » d’expertises spécialisées et de renfor- cementdesliensaveclesautresprofessionnels delaville,dusanitaire,dumédico-socialetdu social. ● Amorcé depuis 20 ans par le SROS, le mou- vement de gradation des soins hospitaliers doit être poursuivi au travers d’une approche professionnelle et responsable, avec comme Plan d’attractivité et GHT : un entretien avec la directrice générale de la DGOS AHn°5-Juillet2016 AH5:Mise en page 1 01/07/2016 07:25 Page6
  • 2. lignes directrices la sécurité des prises en charge, la fluidité des filières et l’élimination desdoublonsquandilsnecréentpasdevaleur pour la population. ● Etenfin,laquestiondeladiffusionduprogrès etdel’innovation,engarantissantl’accèsaux patientsetauxprofessionnels,auxtechniques et thérapeutiques nouvelles. L’identification des premières orientations stra- tégique dès le 1er juillet 2016 est un signal mobi- lisateur, qui sera suivie par le travail sur les « filières » au 1er janvier 2017. À partir du 1er juillet 2017, les stratégies médicales des GHT s’affi- neront ; les projets médicaux et les projets de soins,finalisésetportantsur5ans,pourrontévo- luer,commeévoluentaujourd’huilesprojetsdes établissements de santé. Ledispositifd’accompagnementprévuauniveau national ne peut qu’appuyer des discussions au niveau local et en aucun cas s’y substituer. Il est important que des informations claires sur l’am- bition et les modalités de mise en œuvre des GHT circulent jusqu’aux professionnels de pre- mière ligne (cf article in extenso). S’agissantduPMP,lesdiscussionsdoiventdébuter entreéquipesmédicales,sousl’égidedesprési- dents de CME et avec le support logistique des directions. Dans nombre d’établissements les discussions ont débuté et bien avancé, mais il faut les systématiser. À partir de la création des GHT,lescommunautésontdevantellesplusieurs mois pour élaborer leur PMP. AH:Mettreenœuvreuneréformeesttoujours unparisurl’avenir.AveclesGHT,toutreposera surlacapacitéàconvaincrelesPH.Unprati- cien qui s’engage à faire vivre le GHT sera incité financièrement, mais quels autres aspects pourriez-vous souligner en termes de motivation ? AM. AdS : La Loi impose en effet aux établisse- mentspublicsdesantédecoopérerdanslecadre des GHT. Ce cadre de coopération, s’il est obli- gatoire, survient après plusieurs décennies de coopérations entre établissements de santé basées sur le volontariat. Cette obligation de rémunérationmarquelesouhaitdelessystéma- tiser pour une application sur tout le territoire. Mais à cette vision dorénavant partagée d’une organisationhospitalièrenécessairementterrito- rialisée, répond une vision de l’exercice de la médecineenphaseaveccesnouveauxpérimètre mesemble-t-il.Dansleursdiscours,lesprésidents de CME, sociétés savantes, doyens et les prati- cienseux-mêmesnesouhaitentplusexercerde manière isolée. Les besoins de spécialisation, de maintien des connaissances, de partage des contraintes,justifientuneapprochedelamédecine autraversd’équipessuffisammentétoffées.C’est unequestiondequalitéetdesécuritédesprises en charge, mais également de qualité de vie au travail. Lors de la grande conférence de santé, les pra- ticiensontfaitremonterleursouhaitd’avoirdavan- taged’opportunitésprofessionnelles,toutaulong deleurscarrières,etdeplusdevariétédansleur exercice. Ces aspirations sont un mixte entre accès à la sur-spécialisation, aux plateaux tech- niques et aux innovations et souhait de pouvoir exercer dans la proximité, une médecine plus globale, plus polyvalente, plus humaine et plus ouvertesurlaville.C’estunsignalenthousiasmant pour le développement de la proximité, qui est unrôleclédesGHT,inscritdanslaLoi,etporteur d’enjeuxtrèsfortspourlesystèmedesantédans son ensemble.Au final, les éléments de motiva- tions sont multiples. Les incitations financières ne sont pas le seul levier. Les GHT vont avoir un impact sur l’exercice de la médecine. Ils amèneront de nouvelles oppor- tunités, de nouvelles contraintes aussi, mais le pariestquelesnouveauxéquilibresserontfavo- rables. Dans ce mouvement, il est attendu que chaque praticien puisse contribuer à la réflexion constitutive de l’élaboration du PMP et que tous puissents’inscriredanscesdynamiquesd’équipes nouvelles. Toutefois, chaque praticien ne sera pastenudes’inscriredansuneactivitémultisite. C’est du reste au management médical d’agir pour que les nouveaux équilibres soient rapide- ment trouvés et que ce changement se gère de manière équitable au sein des équipes. AH : Parmi les sujets de crainte, préfigure le processus d’intégration des établissements évoluant progressivement vers la fusion. En ce cas, avoir entendu parler de 150 GHT au totalestpréoccupantpournotreorganisation. Comment pouvez-vous rassurer les PH sur les limites de l’exercice des hyperGHT ? AM. AdS:Cesinquiétudessontfortementremon- tées dans toute la phase de construction des GHT.Laseuleréponseàapporterest«avançons, évaluons et au besoin, corrigeons ». Ce n’est pasunappelàfaireetdéfaire,maisunmessage pourrappelerquel’histoiredelaplanificationhos- pitalières’inscritdansuneperspectivehistorique plus longue et faite d’itérations. Il faut toutefois reconnaître que ces situations d’hyperGHTsont extrêmement limitées et nécessairement très observées. 7 En installant solennellement le Comité national de suivi des GHT, le 17 mars dernier,MarisolTouraine,ministredesaffairessocialesetdelasantéaprécisé des engagements qu’il faudra tenir (http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/16_ 03_17_intervention_mt_-_installation_comite_de_suivi_ght.pdf). « (…) un es- paced’expressionetdedialogueobligatoire(…)réuniralesreprésentantssyn- dicaux des organisations syndicales membres des instances locales. »… « je saisquelamiseenplaced’équipesdeterritoiressuscitedenombreusesinter- rogations…»…« Undécretspécifiqueauxquestionsderessourceshumaines et d’exercice des droits syndicaux devra être élaboré. »( lien vers le discours du17mars)C’estdevantceComitédesuivi,présidéparAnne-MarisArmanteras deSaxcéquelespartenairessociauxs’exprimentennational.Lorsdelaréunion du23juindernierAvenirHospitalieraréaffirméquesinoussommesfavorables à une évolution en GHT, il est néanmoins impensable de laisser les collègues sanssoutiensyndicalauseindecesgroupements.Eneffet,contrairementaux personnels non-médicaux, les organisations syndicales de praticiens ne dis- posent toujours pas d’espaces de dialogue social au niveau local ni demain, territorial.Toutrenoncementàleurcréationmarqueraitunpointderuptureavec laministreetlaDGOS.ConfierauxseulesCMEledialoguesocialauniveauter- ritorial alors qu’il relève, par essence même, du rôle des organisations syndi- calesestinimaginable.Verrait-ondemain,lesreprésentantsdesCME,défendre à notre place, les collègues dans les Commissions Statutaires Nationales ou lesConseilsdeDiscipline?Accepteriez-vousquelessyndicatssoientécartés desconcertationsounégociationsportantsurvossalaires,vosprimes,vosre- traites,voirevotrestatut?Auniveauterritorial,nousexigeonsdoncquechaque Intersyndicaledisposed’aumoinsunreprésentantauseindel’instancededia- logue social qui devra être prévue par le décret Ressources Humaines promis parlaministre.Ils’agitlàd’unpoint deblocagequ’ilfautrapidementleverpour que nous nous engagions plus avant dans la réforme. Dialogue social : le point de vue d’AH MA Doppia - Président d’Avenir Hospitalier AHn°5-Juillet2016