SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  27
Télécharger pour lire hors ligne
1
RAPPORT D’ACTIVITES 2017
BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 /06.64.21.06 site web:
www.ongsifos.org
Face book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com
2
TABLE DES MATIERES
LISTE DES ACRONYMES UTILISES DANS LE RAPPORT………………………………..
REMERCIEMENTS……………………………………………………………………….........
BREVE PRESENTATION DE SIFOS…………………………………………………….........
INTRODUCTION………………………………………………………………………………
I/ Administration des projets
II/ Informations générales sur les projets………………………………………………………..
III/ Mise en œuvre des activités subventionnées…………………………………………..........
IV/ Evaluation générale des résultats……………………………………………………………
V/ Suivi des indicateurs…………………………………………………………………...........
CONCLUSION………………………………………………………………………………….
.
3
LISTE DES ACRONYMES UTILISES DANS LE RAPPORT
AEDH : Agir Ensemble pour les droits de l’homme
AFIP : Appui à la Formation et à l’Insertion Professionnelle
CAON : Coordination des Actions de Coopérations entre le Gabon et Union-Européenne
CFPP : Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel
DEFI : Développer et Favoriser les Initiatives des organisations de défense des droits de
l’homme en Afrique Centrale
DGIRS : Direction Générale d’Insertion et de Réinsertion Sociale
IOV : Indicateur Objectif Visible
LTNOB : Lycée Technique National Omar Bongo
ONG : Organisation Non Gouvernementale
SIFOS : Service International de Formation des Enfants de et dans la rue, des Enfants
Victimes de la Traite et l’Exploitation et des Orphelins démunis déscolarises
UE : Union-Européenne
UNICEF : Fond des Nations-Unis pour l’Enfance
VA : Valeur Actuelle
VAD : Visite à Domicile
4
REMERCIEMENTS
Nous remercions tous nos partenaires nationaux et internationaux, les ONIG et les
ONG de cette année et ceux des années passées. :
Les Ministères de la protection de l’Enfance tels :
- Ministère de la famille ;
- Ministère des Affaires Sociales ;
- Ministère de la Justice ;
- Ministère du travail ;
- CAON ;
- AFIP ;
- LTNOB ;
- DEFI ;
- AEDH ;
- UNICEF ;
- UE ;
- BANQUE MONDIALE ;
- OIM
- Centre d’Agondjé (CAPEDES)
- DGIRS : Direction Générale d’Insertion et de Réinsertion Sociale ;
- DGFP : Direction Générale de la formation Professionnelle
- DGETF : Direction Générale de l’Enseignement Technique et de la formation
Professionnelle :
- Ambassade des Etats-Unis ;
- Ambassade de France ;
- Ambassade du Togo ;
- Ambassade du Bénin
- Les Union des Communautés Amis du Gabon (U.C.A.G) ;
5
BREVE PRESENTATION DE SIFOS
La pauvreté, les violences domestiques, le Trafic d’enfants, la démission parentale, ont
développé le phénomène des enfants de / dans la rue, des enfants victimes de la Traite interne
et transfrontalière dans nos pays africains. Malgré toutes les précautions (loi, conventions,
chartes), l’Etat Gabonais, il n’a pas été épargné de ces phénomènes.
Dans le souci d’aider ces enfants et ces jeunes, l’ONG SIFOS a été créée pour protéger et
défendre leurs droits.
Créée en 2000, SIFOS est une organisation non à but non lucratif, œuvre dans la protection
des droits de l’homme. Elle s’est spécialisée dans la prévention et de lutte contre la traite ainsi
que dans l’insertion professionnelle et sociale (formation –emploi) des jeunes en difficulté
sociale.
Pour l’atteinte de ses objectifs, l’ONG SIFOS a mis en place un réseau de sensibilisation et de
récupération de ces enfants et jeunes vulnérables par sa stratégie de mise en de réseau dans
les communautés
De 2000 à 2017, SIFOS a recensé 5.370 enfants et jeunes (4.981 enfants de la rue et 389
enfants victimes de la traite), 3.016 enfants ou jeunes ont été formés et insérés notamment
2.013 garçons (soit 1.999 gabonais et 14 étrangers) et 1.003 filles.
6
INTRODUCTION
Chaque année, le même processus, le Président Conseil d’Administration convoque une
Assemblée Générale (les partenaires étatiques, les membres du Conseil, du bureau exécutif,
les représentants des communautés et les leaders religieux).
Le bureau exécutif présente son rapport annuel ainsi que son nouveau programme
d’activités budgétisées avec les besoins du fonctionnement.
Le rapport présenté est évalué par l’assemblée qui valide. Un plan d’activité de l’année
suivante et les besoins du fonctionnement de l’organisation sont aussi présenté pour avoir
l’aval de l’assemblée. Dans le cadre de la formation professionnelle, sur les 120 apprenants
subventionnés par le projet UE 60 jeunes ont commencés en 2017.Il faut signaler qu’en 2017,
SIFOS a aussi pris en charge 65 jeunes.
L’Organisation a réalisé ses activités de 2017 grâce aux dons, adhésions, cotisations et aux
conventions signées avec ses trois partenaires.
I/ Administration des projets
Une coordinatrice qui a le rôle de superviser toutes les activités des projets et d’engager
les dépenses.
Il y a un régisseur de la caisse, le RAF, il exécute les paiements sur ordre de la coordinatrice
du projet, gère les dépenses, comptabilise les dépenses et fait le suivi budgétaire
Les bons de sortie de caisse sont rédigés par le RAF et validés par la Coordinatrice. Le journal
de caisse est suivi par le RAF.
Une Secrétaire de direction qui vient en appui au coordinateur et assiste le RAF (le
responsable administratif et financier et six (6) personnes permanentes du comité de suivi des
formations sur le terrain.
7
II/ Informations générales
Tableau n°1 : Informations générales sur le projet
Nom du Projet Objectifs Bailleurs Informations relatives à la subvention
Lutte contre la
traite et le
travail des
enfants dans
les
communautés
au Gabon
Axe 1: Collaborer avec les associations des
communautés concernées pour sensibiliser,
former, éduquer sur la traite et l’exploitation des
enfants victimes
Axe 2 : Insérer et réinsérer professionnellement et
socialement dans leur pays d’origine les enfants
victimes de la traite.
Axe3 : Collaborer avec les administrations et
associations de protection des droits des enfants
DEFI
Montant total de la subvention 9 828 euros ou 6.446.746 FCFA
Montant dépense 6.446.746 FCFA
Montant non utilise
Période couverte par le rapport Novembre 2016 novembre 2017
Lieu Libreville et Mouilla
Accélération de
la protection et
de l’égalité par
la lutte contre
la traite et
l’exploitation
des enfants
- Disséminer le message sur la dénonciation de la
traite des enfants et de leur exploitation
économique,
- Interpeler par un message ciblé les autorités
compétentes de la justice pour retirer les enfants
des milieux d’exploitations et juger les
commanditaires ;
-Parler sur plusieurs chaines de radio en langue
EWE, Mina, kotokoli Haoussa, Fon, Yorouba et
Bambara de la loi 09/2004 du 21 septembre 2004
interdisant le trafic, la vente et le travail des
enfants;
Faire une série de discours le 16 juin 2017 sur le
lien entre l’égalité des chances et la traite des
enfants ;
UNICEF
Montant total de la subvention
6.985.000 f CFA
Montant dépense 6.985.000 FCFA
Montant non utilise 0 f CFA
Période couverte par le rapport Juillet 2017
Lieu Libreville
Insertion
Professionnelle
<Objectif(s) global /globaux>: la qualité de l’offre
de formation
Montant total de la subvention 71.617.051fcfa
Apport personnel de SIFOS 10%
8
et Sociale de
120 jeunes
filles et garçons
en difficulté
sociale,
déscolarisés ou
non scolarisés
par la
Formation-
Emploi dans le
secteur de
l’automobile
professionnelle pour insérer les jeunes.
<objectif(s)spécifique(s) : développer un
partenariat avec les entreprises
du secteur automobile, développer un dispositif
d’insertion et de suivi des jeunes ; améliorer les
plateaux techniques du Lycée Technique
UE/AFIP
Part de l’UE 90% soit 64.617.723 FCFA
Période couverte par le projet 21/08/2017au 21/08/2018
Montant reçu 46.524.277fcfa
Montant dépensé 26.827.505 FCFA
Montant non utilisé 19.696.772 FCFA
Période couverte par le rapport 21 Août au 28 Décembre
Lieu Libreville-Owendo
Montant des subventions 2017
6.446.746 FCFA + 6.985.000 +
46.524.277fcfa=59.956023
Montant des dépenses
6.446.746 FCFA + 6.985.000 +
26.827.505 FCFA=40.259.251
Montant non utilise
19.696.772 FCFA
Source : Relevé du compte du mois de décembre 2017
9
III/ Mise en œuvre des activités subventionnées
L’année 2017, comme toutes les autres a été spéciale pour SIFOS. Les activités pour la plus part ont été prises en compte par les
bailleurs à 90%.De novembre 2016 à décembre 2017, ONG SIFOS a travaillé avec trois bailleurs. (DEFI, EU et UNICEF)
Dans le cadre de la lutte contre la traite et le travail des enfants, SIFOS il a été signé deux conventions :
1- Convention avec DEFI ;
2- Convention avec UNICEF.
PROJET/DEFI (novembre 2016 à novembre 2017)
Convention avec DEFI (Développer et Favoriser les Initiatives des organisations de défense des droits de l’homme en Afrique
Centrale) d’un montant de 6.446.746 FCFA a une durée de 12 mois de novembre 2016 à novembre 2017.l’objectif , était de former 30
Pairs Educateurs dans les communautés les plus concernés du phénomène traite et exploitation des enfants à Libreville et à Mouila ,en
vue de leur et donner les moyens d’autonomisation dans la lutte contre le phénomène de la traite dans leur milieu respectif, surtout pour
éduquer , sensibilisation en langue vernaculaire pour une identification des victimes et pour une dénonciation accrue .
- Conclusion les Résultats sont au-dessus de ceux qui étaient attendus 45 Pairs Educateurs ont été formés. Ces résultats très
satisfaisants
10
Libreville
QUELQUES IMAGES DES MOMENTS FORTS
11
1. Suivi des indicateurs du projet DEFI ( 12 mois)
Activités
Indicateurs
prévisionnels
Date prévisionnelle
de mise en œuvre
Indicateurs réalisés
Total indicateur
réalisé sur la durée
du projet
 Axe 1: Collaborer avec les associations des communautés concernées pour sensibiliser, former, éduquer sur la traite et
l’exploitation des enfants victimes.
Activité 1.1 «Activité 1 :
Rencontres des communautés
dans les (02) deux villes
identifiées (Libreville et
Mouila) pour expliquer le but
du projet, la problématique et
le contexte juridique de
protection des enfants.
Les trois
communautés :
Musulmane,
Chrétienne, la plate-
forme des associations
étrangères de Libreville
et de Mouila ont été
rencontrées.
Novembre 2016
Les (03) trois
communautés sont
rencontrées et ont adhérés
au projet dans les (02)
deux villes. (à LBV et à
Mouila)
100% des rencontres
prévues sont
effectuées.
Les (03) trois
communautés de
Libreville et de
Mouila ont toutes
adhérées au projet
DEFI
Activité 1.2
Renforcer les capacités des
leaders des communautés en
organisant la sensibilisation et
les échanges des bonnes
pratiques de prévention et de
lutte contre la traite
(30) trente leaders des
communautés sont
formés et sont devenus
autonomes dans la lutte
contre la traite dans les
deux villes (LBV-
Mouila)
Décembre 2016-
Juillet 2017
Au lieu de 30 trente
leaders prévus pour les
deux villes, c’est (44)
quarante-quatre leaders
des communautés qui ont
été formés et sont devenus
autonomes dans la lutte
contre la traite dans les
deux(2) villes
(45) quarante-cinq
leaders de ls
communautés sont
formés et rendus
autonomes dans la
lutte contre la traite à
Libreville et à
Mouila (Plus que
100% du résultat
attendu)
Activité 1.3
« Mise en place des comités de
sensibilisation dans les trois
communautés »
Trois comités sont mis
en places pour
sensibilisation
Décembre 2016-
juillet 2017
Les (03) trois comités
sensibilisation sont mis en
place dans les (02) deux
villes. (à LBV et à Mouila
100% des comités de
sensibilisation ont
été mis en place.
Activité 1.4 Sensibiliser de 2000 Plus de 5000 personnes Plus de 100% des
12
Organiser la sensibilisation au
sein du groupement des
associations, des
communautés, des églises et
des mosquées
personnes à Libreville
et à Mouila
Avril- juillet 2017 des communautés ont été
sensibilisées à Libreville
au sein de groupements
d’association, des
communautés, des églises
et des mosquées.
résultats prévus sont
atteints dans les (02)
deux villes. (à LBV
et à Mouila.
Axe 2 : Insérer et réinsérer professionnellement et socialement dans leur pays d’origine les enfants victimes de la traite.
Activité 2.1
« Identifier les enfants
victimes dans les
communautés »
4 enfants sont identifiés Décembre 2016 -Août
2017
Deux (02) enfants ont été
identifiés à cause des
contraintes expliqués dans
le rapport.
50% résultat ont été
Atteints
Activité2.2 : achat de 2 billets
des enfants victimes
Deux (02) enfants
victimes ont reçus leurs
billets pour leur voyage
Les 2 et 22 Novembre
2017
Deux billets sont payés Résultats prévus sont
atteints
Activité 2.3 Rapatriement 2 Victimes
Les 8 et 23 Novembre
2017
2 Victimes ont été
rapatriées
Résultats prévus sont
atteints
Activité 2.5
« Payement des kits
professionnels de 4 victimes
rapatriées»
Quatre (02) victimes
ont reçus leurs kits
d’insertions
professionnelles
Les 2 et 22 novembre
2017
Deux (02) victimes ont
reçus leurs kits
d’insertions
Professionnelles
50% des résultats
attendus ont été
atteints
Axe3 : Collaborer avec les administrations et associations de protection des droits des enfants
Activité 3.1:
Développer des relations avec
les associations spécialisées,
les administrations gabonaises
Au minimum 7
partenaires impliqués
au moins 3 réunions de
coordination organisées
R3 au minimum 2
comptes rendus diffusés
Novembre 2016-
Novembre 2017
Les résultats attendus ont
été atteints (Les ministères
des Affaires Etrangère,
Affaires sociales, du
travail, de la justice, les
Ambassades Etats-Unis,
Togo, Bénin, Niger etc, les
associations arc-en-ciel et
Plus que 100% des
résultats attendus ont
été atteint
13
les associations
communautaires ont
participées aux activités.)
14
Mouila
CONCLUSION
Ce projet DEFI a suscité plusieurs activités. Au cœur de sa réalisation, nous avons
réalisé le besoin réel de sensibilisation dans les communautés. La demande a été très forte par
les communautés d’où le besoin de faire recours à d’autres bailleurs pour poursuivre et
satisfaire leurs attentes.
- Amener les autorités compétentes des pays d’origine des enfants à s’impliquer plus dans
la promotion et la lutte contre la traite ;
- Créer des comités de sensibilisation et de suivi du phénomène y compris
l’identification des victimes et la dénonciation des trafiquants au sein des
communautés ;
- Trouver les moyens financiers pour continuer la sensibilisation en langue vernaculaire
par des Pairs éducateurs dans leur communauté respective ;
- Trouver les moyens financiers pour appuyer les centres d’accueils pour insertion
professionnelle et sociale des enfants victimes identifiés dans leur pays d’origine.
15
PROJET/UNICEF un mois (juillet 2017)
Convention avec UNICEF en juillet 2017, était pour une durée d’un mois. Le montant est de 6.985.000 FCFA. L’objectif était de donner
aux Pairs éducateurs formés par le projet DEFI des moyens de mettre en pratique la formation reçue; de sensibiliser leurs pairs dans les
langues vernaculaires à la journée de l’Enfant Africain, Identifier les enfants victimes et dénoncer les bourreaux. Les résultats ont été excellents
(voir le tableau de suivi des indicateurs).
Voici le tableau de suivi des indicateurs de
Activités
Indicateurs des résultats
prévisionnels
Date prévisionnelle
de mise en œuvre
Indicateurs
prévisionnels
Total des indicateurs
réalisés
Activité1 : Multiplier et publier le
fascicule de la Convention des Droits des
Enfant (CDE) traduit en français facile et
illustré, la loi 09/2004, et le manuel de
procédure de prise en charge des enfants
victimes de la traite
Tous les documents de la
prévention et de lutte contre la
traite (banderoles, flyers,
kakémono, affiches, livret de
la CDE, la loi 09/2004 et le
manuel de procédure) sont
disponible pour sensibiliser le
publique
Juillet
Mettre à la
disposition de 210
participants
sensibilisés les
documents de lutte
contre la traite
233 personnes sont
sensibilisées et ont reçus
les documents de lutte
contre la traite
Activité 2: Sensibiliser les ambassadeurs
et les communautés en français et en
langues vernaculaires et distribuer les
documents de sensibilisation.
Sensibiliser les Corps
Diplomatiques, les leaders des
associations et leurs membres,
la société civile sont
sensibilisés en langue
vernaculaire mina, fon,
bambara, haoussa, kotokoli et
en français en vue de susciter
la dénonciation dans les
communautés
Juillet 2017
Sensibiliser au plus
210 personnes
233 personnes sont
sensibilisées
16
Activité 3 : Enregistrer les messages de
sensibilisation faite en français et en 6
langues vernaculaire pour pérenniser
l’action sur les télévisions et les radios.
Les messages sont disponibles
en 6 langues vernaculaires
pour la communication sur les
radios
Juillet
A diffuser sur les 2
radios en raison de
10 passages par radio
Les messages ont été
enregistrés en 9 langues
au lieu de six (6) et sont
diffusés sur les radios
Nour et Nazareth.
La couverture de
l’activité a été diffusée
sur 3 télés
Gabon télé, TV Nour et
Télé Africa
Activité 4 : Diffuser les messages
enregistrés en français et en langue
vernaculaire à la radio et à la télé
Sensibiliser la population
gabonaise en particulier les
pays les plus concernés par le
phénomène traite et préciser
l’action
Juillet - Sensibiliser le plus
grand nombre
80% de la population
gabonaise a été touchées
Source : Voir la page Facebook.com : ONG SIFOS
17
Les Officiels
QUELQUES PHOTOS DE L’ACTIVITE
Les Officiels
Les Communautés participantes de l’activité de sensibilisation
18
Les résultats sont : la compréhension et l’adhésion à la sensibilisation par le corps diplomatique des pays les plus concernés, leur implication
l’hors de la grande sensibilisation et la légalisation des activités qui se feront dans ces communautés dans l’avenir.
A travers cette sensibilisation sur les chaines de télévision, radios communautaire et notre page face book, nous sommes convaincus que plus de
5.000 personnes ont été touchées, résultats nous paraissant très satisfaisants.
Néanmoins, ce tableau de suivi des indicateurs du project de l’UE n’est pas encore complet parce que le projet dure 12 mois et nous ne sommes
qu’à son premier trimestre.
Togo, Niger et Bénin laissant des messages dans le livre d’Or
19
PROJET/UNION-EUROPENNE
La convention avec l’Union-Européenne a été signée après avoir répondu à leur appel à projet à travers le projet AFIP (Appui à la
Formation et Insertion Professionnelle). Celle-ci a été signée le 08 Août 2017 et a démarré le 21 Août 2017 dans le cadre de la Formation-Emploi
de durée courte des jeunes âgés de 16 à 25 ans en difficulté sociale. L’objectif est de donner les compétences dans métiers d’automobiles à 120
jeunes en vue de faciliter la qualité de l’offre de formation professionnelle pour insérer ces jeunes.
Le rapport nous relate toutes les activités de préparation et le lancement de la première vague (60 apprenants sur 120).
20
En effet, l’équipe de gestion a procédé à l’appel des jeunes confiés à SIFOS. Les 60 premiers venus ont été automatiquement enregistrés par
ordre d’arrivée pour la première vague. Après l’organisation d’une première réunion avec les jeunes, les parents et les 60 apprenants ont été
conviés à une autre réunion d’information et de sensibilisation.
Toutefois, il est à noter que le recrutement des jeunes au même moment, puis l’envoi en formation, d’une vague unique de 60 d’entre eux a pu
avoir des conséquences sur la deuxième vague restante (angoisse et découragement dus à l’attente). Ainsi, l’erreur à éviter, pour les prochaines
21
fois, est de ne plus procéder au recrutement de la première et de la deuxième vague au même moment. En effet, les jeunes en attente de
formation sont souvent découragés et repartent au point de départ (la rue ou la délinquance).
22
Activité 1.1.2
1.1 Matrice-cadre logique à jour
Présentez une version à jour de la matrice-cadre logique, en mettant en évidence les changements éventuellement introduits.
Chaîne de résultats Indicateurs
Points de
référence
(et année de
référence)
Valeur
actuelle
Date de
référence
Cibles
(et année de
référence)
Sources et
moyens de
vérification
Hypothèses
Objectifgénéral:incidences
Objectif(s) global
/globaux: la qualité de
l’offre de formation
professionnelle pour
insérer les jeunes.
IOV 1 : 120 jeunes
filles et garçons
sont formés,
insérés dans les
entreprises et sont
autonomes
2017-2018
(21 Aout 2017 au
20 Aout 2018
20 Novembre
VA : 60
candidats
120 jeunes de la
rue, des orphelins
démunis
déscolarisés ou
non scolarisé
- Liste des
apprenants aux
formations
plan de
formation
-Référentiels de
formation
-Calendrier de
cours
- Cérémonie de
remise de
certificats
- Le Lycée
technique est
intéressé par
l'initiative et
participe
activement ;
- Formateurs de
qualité ;
- Les entreprises
accueillent les
jeunes
apprenants
23
Objectif(s)spécifique(s):
résultat(s)
Objectif(s)spécifique(s) :
développer un partenariat
avec les entreprises
du secteur automobile,
développer un dispositif
d’insertion et de suivi des
jeunes ; améliorer les
plateaux techniques du
Lycée technique
R 1 : identification,
recrutement des jeunes
pour la formation aux
métiers d’automobile
R 2 : améliorer le plateau
technique du Lycée
technique
R 3 : 120 jeunes
apprenants formés dans 4
métiers de l’automobile
Mesurent
l’évolution des
facteurs
déterminant le(s)
résultat(s).
IOV 1 : 120 jeunes
4 filles et 116
garçons
sélectionnés
IOV 2 : plateau
technique du
Lycée technique
renforcé
IOV 3 ; 120 jeunes
formés en
mécanique,
électricité auto,
carrosserie,
climatisation auto
Point de départ
ou valeur
actuelle des
indicateurs.
18 au 22
septembre
12 octobre
affichage de la
liste officielle.
20 novembre au
19 décembre
(théorie)
Du 18 décembre
au 18 mars en
alternance
Valeur de
l’indicateur à
la date
indiquée.
VA ; 100%
candidats
VA : plateau
technique
renforcé
VA : 60
formés
Valeur visée
pour les
indicateurs.
120 jeunes de la
rue, orphelins
démunis
déscolarisés ou
non scolarisés
Equipements et
matières d’œuvre
supplémentaires
60 jeunes en
cours de
formation
Sources
d’informations et
méthodes
utilisées pour
recueillir les
données et faire
rapport (qui,
quand, à quelle
fréquence, etc.).
PV de sélection
des jeunes
apprenants et
contrats
d’apprentissage
Listes
d’inventaire du
matériel
60 jeunes
recevront une
attestation de
participation au
projet le 18 mars
2018.
Carnets de
liaison
Facteurs hors du
contrôle des
gestionnaires du
projet
susceptibles
d’avoir une
incidence sur le
lien entre le
résultat et les
incidences.
Adaptation du
programme de
formation pour
des jeunes qui
ont des
difficultés
d’assimilation
Extrants
Extrants
directs/tangibles
(infrastructures, biens et
services) issus du projet.
Mesurent le degré
d’obtention des
extrants.
À présenter
Même chose que
ci-dessus pour
les indicateurs
correspondants.
Même chose que
ci-dessus pour
les indicateurs
correspondants.
Même chose que
ci-dessus pour
les indicateurs
correspondants.
Facteurs hors du
contrôle des
gestionnaires du
projet
24
Extrant = Extr.
Extr. 1.1 (lié au R1) : 120
jeunes sensibilisés et
sélectionnés
Extr. 2.1 (lié au R2) :
installation des
équipements
Extr. 3.1 (lié au R3) : 120
jeunes apprenants formés
et insérés dans les
entreprises
ventilés par sexe.
IOV 1 : 120 Jeunes
filles et garçons
sensibilisés et
sélectionnés
IOV 2 : 4 Ateliers
équipés
IOV 3 ; 30
mécaniciens, 30
électriciens auto,
30 carrossiers, 30
ouvriers
climatisation auto
Octobre –
Novembre
VA ; 60
candidats
VA : 4
plateaux
techniques du
LTNOB a été
renforcé
VA ; 15
mécaniciens,
15
électriciens
auto, 15
carrossiers,
15 ouvriers
climatisation
auto
60 Jeunes
Equipements
supplémentaires
60 Jeunes en
cours de
formation en
alternance
Liste des
apprenants
- Factures et
listes
d’équipements et
outillages
- Certificats en
cours
susceptibles
d’avoir une
incidence sur le
lien entre
l’extrant et le
résultat.
Possibilité
d’abandon des
jeunes (oui)
25
Activités
Activités liées à l’Extr. 1.1 :
A111 : Sensibilisation des
jeunes
A112 : Organisation des
visites à domicile des jeunes
identifiés
A113 : Sélection des jeunes en
difficulté sociale (futurs
apprenants)
Activités liées à l’Extr. 2.1 :
A211 : Demander des pro-
forma pour les équipements et
matières d’œuvre
A2.2 : Achat et installation des
équipements et matières
d’œuvre
A2.3 : établir les listes
d’inventaire
Activités liées à l’Extr. 3.1 :
Moyens: Quels moyens sont requis pour mettre en œuvre ces activités, par
exemple personnel, matériel, formation, études, fournitures, installations
opérationnelles, etc.?
L’Equipe de gestion a piloté cette activité de sensibilisation au siège de
SIFOS. Les VAD non pas été réalisés mais les parents et les jeunes se sont
déplacés pour la sensibilisation et pour entretien individuel.
L’idéal, est de faire cette visite à domicile avant de faire la sensibilisation si
ces activités étaient budgétisées.
C’est au cours de ces activités que les jeunes et leurs parents ont signé des
engagements aussi, les jeunes rempli leur cahier de liaison et ont
connaissance de l’utilité du cahier de liaison et des fiche d’évaluation.
A été effectué par le RAF de SIFOS et un formateur du LTNOB
Matériel de bureau et informatique sont achetés et installer à SIFOS pour
l’équipe de gestion du projet. Les équipements sont achetés et les 4 plateaux
techniques de LTNOB sont équipés.
Une liste des équipements achetés et les factures existent.
La liste des formateurs recrutés existe
Facteurs hors du contrôle
des gestionnaires du projet
susceptibles d’avoir une
incidence sur le lien entre
l’extrant et le résultat.
Ne plus recruter les jeunes
en attente de formation
(découragement)
26
A3.1 : Recrutement des
formateurs
A3.2 : adaptation des
référentiels de formation
A3.3 : Élaboration du
programme de formation
A3.4 : préparation
professionnelle au Lycée
A3.5 : organisation de la
formation en alternance
A3.6 : Remise des certificats
Les référentiels de formation existent
Un programme d’exécution du projet existe.
60 jeunes sont déjà préparés professionnellement au LTNOB
Le 20 décembre la formation en alternance a commencé
En cours
27
Conclusion Générale
Les Equipes de gestion de l’ONG SIFOS, Conseil d’Administration et le Bureau exécutif
remercient toutes les parties prenantes, Etatiques et non étatiques de cette réussite
progressive de la dite organisation et vous promettent des innovations pour l’année 2018.

Contenu connexe

Tendances

Actualités.net 06 8oct10 (1)
Actualités.net 06 8oct10 (1)Actualités.net 06 8oct10 (1)
Actualités.net 06 8oct10 (1)
Maguelone Gineste
 

Tendances (13)

Lutte contre le travail des enfants maman
Lutte contre le travail des enfants  maman Lutte contre le travail des enfants  maman
Lutte contre le travail des enfants maman
 
Lutte contre la déscolarisation et le travail des enfants sne fdt historique
Lutte contre la déscolarisation et le travail des enfants sne fdt historiqueLutte contre la déscolarisation et le travail des enfants sne fdt historique
Lutte contre la déscolarisation et le travail des enfants sne fdt historique
 
Rapport travail des enfants
Rapport travail des enfantsRapport travail des enfants
Rapport travail des enfants
 
Actualités.net 06 8oct10 (1)
Actualités.net 06 8oct10 (1)Actualités.net 06 8oct10 (1)
Actualités.net 06 8oct10 (1)
 
Liste des projets financés au sénégal par le fonds fiduciaire d'urgence (f...
Liste des projets financés au sénégal par le fonds fiduciaire d'urgence (f...Liste des projets financés au sénégal par le fonds fiduciaire d'urgence (f...
Liste des projets financés au sénégal par le fonds fiduciaire d'urgence (f...
 
Rapport d'activité 2020 de l'Agefiph
Rapport d'activité 2020 de l'AgefiphRapport d'activité 2020 de l'Agefiph
Rapport d'activité 2020 de l'Agefiph
 
Guide apb 2015
Guide apb 2015Guide apb 2015
Guide apb 2015
 
Europe Information jeunesse 53 - La lettre du reseau Eurodesk en France
Europe Information jeunesse 53 - La lettre du reseau Eurodesk en France Europe Information jeunesse 53 - La lettre du reseau Eurodesk en France
Europe Information jeunesse 53 - La lettre du reseau Eurodesk en France
 
La Garantie Jeune
La Garantie JeuneLa Garantie Jeune
La Garantie Jeune
 
Séance plénière du 22 novembre
Séance plénière du 22 novembreSéance plénière du 22 novembre
Séance plénière du 22 novembre
 
Synthèse des 5es Rencontres Professionnelles de l'Orientation des Jeunes Hand...
Synthèse des 5es Rencontres Professionnelles de l'Orientation des Jeunes Hand...Synthèse des 5es Rencontres Professionnelles de l'Orientation des Jeunes Hand...
Synthèse des 5es Rencontres Professionnelles de l'Orientation des Jeunes Hand...
 
Rapport d'activite 2017 du CIDJ
Rapport d'activite 2017 du CIDJRapport d'activite 2017 du CIDJ
Rapport d'activite 2017 du CIDJ
 
Risque Pays Sénégal 2016
Risque Pays Sénégal 2016Risque Pays Sénégal 2016
Risque Pays Sénégal 2016
 

Similaire à Rapport annuel 2017 de l'ONG SIFOS

Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du GabonDossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
gumoad
 
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
RikuE
 
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du GabonRapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
gumoad
 

Similaire à Rapport annuel 2017 de l'ONG SIFOS (20)

ONG SIFOS - Rapport Annuel 2014
ONG SIFOS - Rapport Annuel  2014ONG SIFOS - Rapport Annuel  2014
ONG SIFOS - Rapport Annuel 2014
 
U 52 - Questions Reponses UNICEF (French)
U 52 - Questions Reponses UNICEF (French)U 52 - Questions Reponses UNICEF (French)
U 52 - Questions Reponses UNICEF (French)
 
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du GabonDossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
Dossier de presse - Stratégie d'investissement humain du Gabon
 
La démarche inter-institutionnelle à l’œuvre dans les politiques de la jeunes...
La démarche inter-institutionnelle à l’œuvre dans les politiques de la jeunes...La démarche inter-institutionnelle à l’œuvre dans les politiques de la jeunes...
La démarche inter-institutionnelle à l’œuvre dans les politiques de la jeunes...
 
Tdr assistance technique au projet d’insertion professionnelle des personnes ...
Tdr assistance technique au projet d’insertion professionnelle des personnes ...Tdr assistance technique au projet d’insertion professionnelle des personnes ...
Tdr assistance technique au projet d’insertion professionnelle des personnes ...
 
CIDJ - Rapport d'activite 2016
CIDJ - Rapport d'activite 2016CIDJ - Rapport d'activite 2016
CIDJ - Rapport d'activite 2016
 
Human capital project year2 progress report
Human capital project year2 progress reportHuman capital project year2 progress report
Human capital project year2 progress report
 
Rapport annuel UNICEF Tunisie 2012
Rapport annuel UNICEF Tunisie 2012Rapport annuel UNICEF Tunisie 2012
Rapport annuel UNICEF Tunisie 2012
 
Europe information Jeunesse 46, La lettre du réseau Eurodesk en France
Europe information Jeunesse 46, La lettre du réseau Eurodesk en FranceEurope information Jeunesse 46, La lettre du réseau Eurodesk en France
Europe information Jeunesse 46, La lettre du réseau Eurodesk en France
 
Europe Information Jeunesse n° 46 - décembre 2015
Europe Information Jeunesse n° 46 - décembre 2015Europe Information Jeunesse n° 46 - décembre 2015
Europe Information Jeunesse n° 46 - décembre 2015
 
Accord fafih-cnml_11-2011
Accord fafih-cnml_11-2011Accord fafih-cnml_11-2011
Accord fafih-cnml_11-2011
 
Newsletter ReBin - 4ème Trimestre 2018
Newsletter ReBin - 4ème Trimestre 2018Newsletter ReBin - 4ème Trimestre 2018
Newsletter ReBin - 4ème Trimestre 2018
 
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
Financement lié à la performance, gatuité des services et SWAp : Processus et...
 
Country presentation by Guinea-Bissau at the Senior Experts Group of the Glob...
Country presentation by Guinea-Bissau at the Senior Experts Group of the Glob...Country presentation by Guinea-Bissau at the Senior Experts Group of the Glob...
Country presentation by Guinea-Bissau at the Senior Experts Group of the Glob...
 
Processus de capitalisation des projets
Processus de capitalisation des projetsProcessus de capitalisation des projets
Processus de capitalisation des projets
 
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du GabonRapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
Rapport - Stratégie d'Investissement Humain du Gabon
 
Illettrisme et EPN
Illettrisme et EPN Illettrisme et EPN
Illettrisme et EPN
 
Presentation gsadeong
Presentation gsadeongPresentation gsadeong
Presentation gsadeong
 
GEC 2017: La Francophonie
GEC 2017: La FrancophonieGEC 2017: La Francophonie
GEC 2017: La Francophonie
 
Guide volontariats
Guide volontariatsGuide volontariats
Guide volontariats
 

Plus de WEBDEV Foundation

INFOPACK NEET PROJECT 2024
INFOPACK NEET PROJECT 2024INFOPACK NEET PROJECT 2024
INFOPACK NEET PROJECT 2024
WEBDEV Foundation
 

Plus de WEBDEV Foundation (14)

INFOPACK NEET PROJECT 2024
INFOPACK NEET PROJECT 2024INFOPACK NEET PROJECT 2024
INFOPACK NEET PROJECT 2024
 
Proyecto Elkarrekin Gehiago Gara
Proyecto Elkarrekin Gehiago GaraProyecto Elkarrekin Gehiago Gara
Proyecto Elkarrekin Gehiago Gara
 
InfoPack LTTA HealthyBody Turkey 2023
InfoPack LTTA HealthyBody Turkey 2023InfoPack LTTA HealthyBody Turkey 2023
InfoPack LTTA HealthyBody Turkey 2023
 
European Solidarity Corps INFOPACK 2023
European Solidarity Corps INFOPACK 2023European Solidarity Corps INFOPACK 2023
European Solidarity Corps INFOPACK 2023
 
STATISTIQUES DES RESULTATS DU BACC. ESG 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
STATISTIQUES DES RESULTATS DU BACC. ESG 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUASTATISTIQUES DES RESULTATS DU BACC. ESG 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
STATISTIQUES DES RESULTATS DU BACC. ESG 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
 
STATISTIQUES DES RESULTATS DU PB 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
STATISTIQUES DES RESULTATS DU PB 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUASTATISTIQUES DES RESULTATS DU PB 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
STATISTIQUES DES RESULTATS DU PB 2022 SOUS CENTRE LYCEE DE BANGOUA
 
RESULTAT DU BEPC 2022 SOUS CENTRE DU LYCEE DE BANGOUA
RESULTAT DU BEPC 2022 SOUS CENTRE DU LYCEE DE BANGOUARESULTAT DU BEPC 2022 SOUS CENTRE DU LYCEE DE BANGOUA
RESULTAT DU BEPC 2022 SOUS CENTRE DU LYCEE DE BANGOUA
 
Sport A Language We All Speak Infopack
Sport A Language We All Speak InfopackSport A Language We All Speak Infopack
Sport A Language We All Speak Infopack
 
INFO PACK Big change start with small steps against violent radicalization
INFO PACK Big change start with small steps   against violent radicalizationINFO PACK Big change start with small steps   against violent radicalization
INFO PACK Big change start with small steps against violent radicalization
 
INFO PACK Plan It Be it Plan ''B''
INFO PACK Plan It Be it Plan ''B''INFO PACK Plan It Be it Plan ''B''
INFO PACK Plan It Be it Plan ''B''
 
INFO PACK Make the change
INFO PACK Make the changeINFO PACK Make the change
INFO PACK Make the change
 
INFO PACK Promoting Inclusive Society.pdf
INFO PACK Promoting Inclusive Society.pdfINFO PACK Promoting Inclusive Society.pdf
INFO PACK Promoting Inclusive Society.pdf
 
Rapport annuel 2018
Rapport annuel 2018Rapport annuel 2018
Rapport annuel 2018
 
Presentación camerún hacer negocio 20 mai 2017
Presentación camerún hacer negocio 20 mai 2017Presentación camerún hacer negocio 20 mai 2017
Presentación camerún hacer negocio 20 mai 2017
 

Dernier

Dernier (15)

Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 

Rapport annuel 2017 de l'ONG SIFOS

  • 1. 1 RAPPORT D’ACTIVITES 2017 BP: 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 /06.64.21.06 site web: www.ongsifos.org Face book: ONG SIFOS E-mail: info@ongsifos.org / ongsifos@2000.gmail.com
  • 2. 2 TABLE DES MATIERES LISTE DES ACRONYMES UTILISES DANS LE RAPPORT……………………………….. REMERCIEMENTS………………………………………………………………………......... BREVE PRESENTATION DE SIFOS……………………………………………………......... INTRODUCTION……………………………………………………………………………… I/ Administration des projets II/ Informations générales sur les projets……………………………………………………….. III/ Mise en œuvre des activités subventionnées………………………………………….......... IV/ Evaluation générale des résultats…………………………………………………………… V/ Suivi des indicateurs…………………………………………………………………........... CONCLUSION…………………………………………………………………………………. .
  • 3. 3 LISTE DES ACRONYMES UTILISES DANS LE RAPPORT AEDH : Agir Ensemble pour les droits de l’homme AFIP : Appui à la Formation et à l’Insertion Professionnelle CAON : Coordination des Actions de Coopérations entre le Gabon et Union-Européenne CFPP : Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel DEFI : Développer et Favoriser les Initiatives des organisations de défense des droits de l’homme en Afrique Centrale DGIRS : Direction Générale d’Insertion et de Réinsertion Sociale IOV : Indicateur Objectif Visible LTNOB : Lycée Technique National Omar Bongo ONG : Organisation Non Gouvernementale SIFOS : Service International de Formation des Enfants de et dans la rue, des Enfants Victimes de la Traite et l’Exploitation et des Orphelins démunis déscolarises UE : Union-Européenne UNICEF : Fond des Nations-Unis pour l’Enfance VA : Valeur Actuelle VAD : Visite à Domicile
  • 4. 4 REMERCIEMENTS Nous remercions tous nos partenaires nationaux et internationaux, les ONIG et les ONG de cette année et ceux des années passées. : Les Ministères de la protection de l’Enfance tels : - Ministère de la famille ; - Ministère des Affaires Sociales ; - Ministère de la Justice ; - Ministère du travail ; - CAON ; - AFIP ; - LTNOB ; - DEFI ; - AEDH ; - UNICEF ; - UE ; - BANQUE MONDIALE ; - OIM - Centre d’Agondjé (CAPEDES) - DGIRS : Direction Générale d’Insertion et de Réinsertion Sociale ; - DGFP : Direction Générale de la formation Professionnelle - DGETF : Direction Générale de l’Enseignement Technique et de la formation Professionnelle : - Ambassade des Etats-Unis ; - Ambassade de France ; - Ambassade du Togo ; - Ambassade du Bénin - Les Union des Communautés Amis du Gabon (U.C.A.G) ;
  • 5. 5 BREVE PRESENTATION DE SIFOS La pauvreté, les violences domestiques, le Trafic d’enfants, la démission parentale, ont développé le phénomène des enfants de / dans la rue, des enfants victimes de la Traite interne et transfrontalière dans nos pays africains. Malgré toutes les précautions (loi, conventions, chartes), l’Etat Gabonais, il n’a pas été épargné de ces phénomènes. Dans le souci d’aider ces enfants et ces jeunes, l’ONG SIFOS a été créée pour protéger et défendre leurs droits. Créée en 2000, SIFOS est une organisation non à but non lucratif, œuvre dans la protection des droits de l’homme. Elle s’est spécialisée dans la prévention et de lutte contre la traite ainsi que dans l’insertion professionnelle et sociale (formation –emploi) des jeunes en difficulté sociale. Pour l’atteinte de ses objectifs, l’ONG SIFOS a mis en place un réseau de sensibilisation et de récupération de ces enfants et jeunes vulnérables par sa stratégie de mise en de réseau dans les communautés De 2000 à 2017, SIFOS a recensé 5.370 enfants et jeunes (4.981 enfants de la rue et 389 enfants victimes de la traite), 3.016 enfants ou jeunes ont été formés et insérés notamment 2.013 garçons (soit 1.999 gabonais et 14 étrangers) et 1.003 filles.
  • 6. 6 INTRODUCTION Chaque année, le même processus, le Président Conseil d’Administration convoque une Assemblée Générale (les partenaires étatiques, les membres du Conseil, du bureau exécutif, les représentants des communautés et les leaders religieux). Le bureau exécutif présente son rapport annuel ainsi que son nouveau programme d’activités budgétisées avec les besoins du fonctionnement. Le rapport présenté est évalué par l’assemblée qui valide. Un plan d’activité de l’année suivante et les besoins du fonctionnement de l’organisation sont aussi présenté pour avoir l’aval de l’assemblée. Dans le cadre de la formation professionnelle, sur les 120 apprenants subventionnés par le projet UE 60 jeunes ont commencés en 2017.Il faut signaler qu’en 2017, SIFOS a aussi pris en charge 65 jeunes. L’Organisation a réalisé ses activités de 2017 grâce aux dons, adhésions, cotisations et aux conventions signées avec ses trois partenaires. I/ Administration des projets Une coordinatrice qui a le rôle de superviser toutes les activités des projets et d’engager les dépenses. Il y a un régisseur de la caisse, le RAF, il exécute les paiements sur ordre de la coordinatrice du projet, gère les dépenses, comptabilise les dépenses et fait le suivi budgétaire Les bons de sortie de caisse sont rédigés par le RAF et validés par la Coordinatrice. Le journal de caisse est suivi par le RAF. Une Secrétaire de direction qui vient en appui au coordinateur et assiste le RAF (le responsable administratif et financier et six (6) personnes permanentes du comité de suivi des formations sur le terrain.
  • 7. 7 II/ Informations générales Tableau n°1 : Informations générales sur le projet Nom du Projet Objectifs Bailleurs Informations relatives à la subvention Lutte contre la traite et le travail des enfants dans les communautés au Gabon Axe 1: Collaborer avec les associations des communautés concernées pour sensibiliser, former, éduquer sur la traite et l’exploitation des enfants victimes Axe 2 : Insérer et réinsérer professionnellement et socialement dans leur pays d’origine les enfants victimes de la traite. Axe3 : Collaborer avec les administrations et associations de protection des droits des enfants DEFI Montant total de la subvention 9 828 euros ou 6.446.746 FCFA Montant dépense 6.446.746 FCFA Montant non utilise Période couverte par le rapport Novembre 2016 novembre 2017 Lieu Libreville et Mouilla Accélération de la protection et de l’égalité par la lutte contre la traite et l’exploitation des enfants - Disséminer le message sur la dénonciation de la traite des enfants et de leur exploitation économique, - Interpeler par un message ciblé les autorités compétentes de la justice pour retirer les enfants des milieux d’exploitations et juger les commanditaires ; -Parler sur plusieurs chaines de radio en langue EWE, Mina, kotokoli Haoussa, Fon, Yorouba et Bambara de la loi 09/2004 du 21 septembre 2004 interdisant le trafic, la vente et le travail des enfants; Faire une série de discours le 16 juin 2017 sur le lien entre l’égalité des chances et la traite des enfants ; UNICEF Montant total de la subvention 6.985.000 f CFA Montant dépense 6.985.000 FCFA Montant non utilise 0 f CFA Période couverte par le rapport Juillet 2017 Lieu Libreville Insertion Professionnelle <Objectif(s) global /globaux>: la qualité de l’offre de formation Montant total de la subvention 71.617.051fcfa Apport personnel de SIFOS 10%
  • 8. 8 et Sociale de 120 jeunes filles et garçons en difficulté sociale, déscolarisés ou non scolarisés par la Formation- Emploi dans le secteur de l’automobile professionnelle pour insérer les jeunes. <objectif(s)spécifique(s) : développer un partenariat avec les entreprises du secteur automobile, développer un dispositif d’insertion et de suivi des jeunes ; améliorer les plateaux techniques du Lycée Technique UE/AFIP Part de l’UE 90% soit 64.617.723 FCFA Période couverte par le projet 21/08/2017au 21/08/2018 Montant reçu 46.524.277fcfa Montant dépensé 26.827.505 FCFA Montant non utilisé 19.696.772 FCFA Période couverte par le rapport 21 Août au 28 Décembre Lieu Libreville-Owendo Montant des subventions 2017 6.446.746 FCFA + 6.985.000 + 46.524.277fcfa=59.956023 Montant des dépenses 6.446.746 FCFA + 6.985.000 + 26.827.505 FCFA=40.259.251 Montant non utilise 19.696.772 FCFA Source : Relevé du compte du mois de décembre 2017
  • 9. 9 III/ Mise en œuvre des activités subventionnées L’année 2017, comme toutes les autres a été spéciale pour SIFOS. Les activités pour la plus part ont été prises en compte par les bailleurs à 90%.De novembre 2016 à décembre 2017, ONG SIFOS a travaillé avec trois bailleurs. (DEFI, EU et UNICEF) Dans le cadre de la lutte contre la traite et le travail des enfants, SIFOS il a été signé deux conventions : 1- Convention avec DEFI ; 2- Convention avec UNICEF. PROJET/DEFI (novembre 2016 à novembre 2017) Convention avec DEFI (Développer et Favoriser les Initiatives des organisations de défense des droits de l’homme en Afrique Centrale) d’un montant de 6.446.746 FCFA a une durée de 12 mois de novembre 2016 à novembre 2017.l’objectif , était de former 30 Pairs Educateurs dans les communautés les plus concernés du phénomène traite et exploitation des enfants à Libreville et à Mouila ,en vue de leur et donner les moyens d’autonomisation dans la lutte contre le phénomène de la traite dans leur milieu respectif, surtout pour éduquer , sensibilisation en langue vernaculaire pour une identification des victimes et pour une dénonciation accrue . - Conclusion les Résultats sont au-dessus de ceux qui étaient attendus 45 Pairs Educateurs ont été formés. Ces résultats très satisfaisants
  • 11. 11 1. Suivi des indicateurs du projet DEFI ( 12 mois) Activités Indicateurs prévisionnels Date prévisionnelle de mise en œuvre Indicateurs réalisés Total indicateur réalisé sur la durée du projet  Axe 1: Collaborer avec les associations des communautés concernées pour sensibiliser, former, éduquer sur la traite et l’exploitation des enfants victimes. Activité 1.1 «Activité 1 : Rencontres des communautés dans les (02) deux villes identifiées (Libreville et Mouila) pour expliquer le but du projet, la problématique et le contexte juridique de protection des enfants. Les trois communautés : Musulmane, Chrétienne, la plate- forme des associations étrangères de Libreville et de Mouila ont été rencontrées. Novembre 2016 Les (03) trois communautés sont rencontrées et ont adhérés au projet dans les (02) deux villes. (à LBV et à Mouila) 100% des rencontres prévues sont effectuées. Les (03) trois communautés de Libreville et de Mouila ont toutes adhérées au projet DEFI Activité 1.2 Renforcer les capacités des leaders des communautés en organisant la sensibilisation et les échanges des bonnes pratiques de prévention et de lutte contre la traite (30) trente leaders des communautés sont formés et sont devenus autonomes dans la lutte contre la traite dans les deux villes (LBV- Mouila) Décembre 2016- Juillet 2017 Au lieu de 30 trente leaders prévus pour les deux villes, c’est (44) quarante-quatre leaders des communautés qui ont été formés et sont devenus autonomes dans la lutte contre la traite dans les deux(2) villes (45) quarante-cinq leaders de ls communautés sont formés et rendus autonomes dans la lutte contre la traite à Libreville et à Mouila (Plus que 100% du résultat attendu) Activité 1.3 « Mise en place des comités de sensibilisation dans les trois communautés » Trois comités sont mis en places pour sensibilisation Décembre 2016- juillet 2017 Les (03) trois comités sensibilisation sont mis en place dans les (02) deux villes. (à LBV et à Mouila 100% des comités de sensibilisation ont été mis en place. Activité 1.4 Sensibiliser de 2000 Plus de 5000 personnes Plus de 100% des
  • 12. 12 Organiser la sensibilisation au sein du groupement des associations, des communautés, des églises et des mosquées personnes à Libreville et à Mouila Avril- juillet 2017 des communautés ont été sensibilisées à Libreville au sein de groupements d’association, des communautés, des églises et des mosquées. résultats prévus sont atteints dans les (02) deux villes. (à LBV et à Mouila. Axe 2 : Insérer et réinsérer professionnellement et socialement dans leur pays d’origine les enfants victimes de la traite. Activité 2.1 « Identifier les enfants victimes dans les communautés » 4 enfants sont identifiés Décembre 2016 -Août 2017 Deux (02) enfants ont été identifiés à cause des contraintes expliqués dans le rapport. 50% résultat ont été Atteints Activité2.2 : achat de 2 billets des enfants victimes Deux (02) enfants victimes ont reçus leurs billets pour leur voyage Les 2 et 22 Novembre 2017 Deux billets sont payés Résultats prévus sont atteints Activité 2.3 Rapatriement 2 Victimes Les 8 et 23 Novembre 2017 2 Victimes ont été rapatriées Résultats prévus sont atteints Activité 2.5 « Payement des kits professionnels de 4 victimes rapatriées» Quatre (02) victimes ont reçus leurs kits d’insertions professionnelles Les 2 et 22 novembre 2017 Deux (02) victimes ont reçus leurs kits d’insertions Professionnelles 50% des résultats attendus ont été atteints Axe3 : Collaborer avec les administrations et associations de protection des droits des enfants Activité 3.1: Développer des relations avec les associations spécialisées, les administrations gabonaises Au minimum 7 partenaires impliqués au moins 3 réunions de coordination organisées R3 au minimum 2 comptes rendus diffusés Novembre 2016- Novembre 2017 Les résultats attendus ont été atteints (Les ministères des Affaires Etrangère, Affaires sociales, du travail, de la justice, les Ambassades Etats-Unis, Togo, Bénin, Niger etc, les associations arc-en-ciel et Plus que 100% des résultats attendus ont été atteint
  • 14. 14 Mouila CONCLUSION Ce projet DEFI a suscité plusieurs activités. Au cœur de sa réalisation, nous avons réalisé le besoin réel de sensibilisation dans les communautés. La demande a été très forte par les communautés d’où le besoin de faire recours à d’autres bailleurs pour poursuivre et satisfaire leurs attentes. - Amener les autorités compétentes des pays d’origine des enfants à s’impliquer plus dans la promotion et la lutte contre la traite ; - Créer des comités de sensibilisation et de suivi du phénomène y compris l’identification des victimes et la dénonciation des trafiquants au sein des communautés ; - Trouver les moyens financiers pour continuer la sensibilisation en langue vernaculaire par des Pairs éducateurs dans leur communauté respective ; - Trouver les moyens financiers pour appuyer les centres d’accueils pour insertion professionnelle et sociale des enfants victimes identifiés dans leur pays d’origine.
  • 15. 15 PROJET/UNICEF un mois (juillet 2017) Convention avec UNICEF en juillet 2017, était pour une durée d’un mois. Le montant est de 6.985.000 FCFA. L’objectif était de donner aux Pairs éducateurs formés par le projet DEFI des moyens de mettre en pratique la formation reçue; de sensibiliser leurs pairs dans les langues vernaculaires à la journée de l’Enfant Africain, Identifier les enfants victimes et dénoncer les bourreaux. Les résultats ont été excellents (voir le tableau de suivi des indicateurs). Voici le tableau de suivi des indicateurs de Activités Indicateurs des résultats prévisionnels Date prévisionnelle de mise en œuvre Indicateurs prévisionnels Total des indicateurs réalisés Activité1 : Multiplier et publier le fascicule de la Convention des Droits des Enfant (CDE) traduit en français facile et illustré, la loi 09/2004, et le manuel de procédure de prise en charge des enfants victimes de la traite Tous les documents de la prévention et de lutte contre la traite (banderoles, flyers, kakémono, affiches, livret de la CDE, la loi 09/2004 et le manuel de procédure) sont disponible pour sensibiliser le publique Juillet Mettre à la disposition de 210 participants sensibilisés les documents de lutte contre la traite 233 personnes sont sensibilisées et ont reçus les documents de lutte contre la traite Activité 2: Sensibiliser les ambassadeurs et les communautés en français et en langues vernaculaires et distribuer les documents de sensibilisation. Sensibiliser les Corps Diplomatiques, les leaders des associations et leurs membres, la société civile sont sensibilisés en langue vernaculaire mina, fon, bambara, haoussa, kotokoli et en français en vue de susciter la dénonciation dans les communautés Juillet 2017 Sensibiliser au plus 210 personnes 233 personnes sont sensibilisées
  • 16. 16 Activité 3 : Enregistrer les messages de sensibilisation faite en français et en 6 langues vernaculaire pour pérenniser l’action sur les télévisions et les radios. Les messages sont disponibles en 6 langues vernaculaires pour la communication sur les radios Juillet A diffuser sur les 2 radios en raison de 10 passages par radio Les messages ont été enregistrés en 9 langues au lieu de six (6) et sont diffusés sur les radios Nour et Nazareth. La couverture de l’activité a été diffusée sur 3 télés Gabon télé, TV Nour et Télé Africa Activité 4 : Diffuser les messages enregistrés en français et en langue vernaculaire à la radio et à la télé Sensibiliser la population gabonaise en particulier les pays les plus concernés par le phénomène traite et préciser l’action Juillet - Sensibiliser le plus grand nombre 80% de la population gabonaise a été touchées Source : Voir la page Facebook.com : ONG SIFOS
  • 17. 17 Les Officiels QUELQUES PHOTOS DE L’ACTIVITE Les Officiels Les Communautés participantes de l’activité de sensibilisation
  • 18. 18 Les résultats sont : la compréhension et l’adhésion à la sensibilisation par le corps diplomatique des pays les plus concernés, leur implication l’hors de la grande sensibilisation et la légalisation des activités qui se feront dans ces communautés dans l’avenir. A travers cette sensibilisation sur les chaines de télévision, radios communautaire et notre page face book, nous sommes convaincus que plus de 5.000 personnes ont été touchées, résultats nous paraissant très satisfaisants. Néanmoins, ce tableau de suivi des indicateurs du project de l’UE n’est pas encore complet parce que le projet dure 12 mois et nous ne sommes qu’à son premier trimestre. Togo, Niger et Bénin laissant des messages dans le livre d’Or
  • 19. 19 PROJET/UNION-EUROPENNE La convention avec l’Union-Européenne a été signée après avoir répondu à leur appel à projet à travers le projet AFIP (Appui à la Formation et Insertion Professionnelle). Celle-ci a été signée le 08 Août 2017 et a démarré le 21 Août 2017 dans le cadre de la Formation-Emploi de durée courte des jeunes âgés de 16 à 25 ans en difficulté sociale. L’objectif est de donner les compétences dans métiers d’automobiles à 120 jeunes en vue de faciliter la qualité de l’offre de formation professionnelle pour insérer ces jeunes. Le rapport nous relate toutes les activités de préparation et le lancement de la première vague (60 apprenants sur 120).
  • 20. 20 En effet, l’équipe de gestion a procédé à l’appel des jeunes confiés à SIFOS. Les 60 premiers venus ont été automatiquement enregistrés par ordre d’arrivée pour la première vague. Après l’organisation d’une première réunion avec les jeunes, les parents et les 60 apprenants ont été conviés à une autre réunion d’information et de sensibilisation. Toutefois, il est à noter que le recrutement des jeunes au même moment, puis l’envoi en formation, d’une vague unique de 60 d’entre eux a pu avoir des conséquences sur la deuxième vague restante (angoisse et découragement dus à l’attente). Ainsi, l’erreur à éviter, pour les prochaines
  • 21. 21 fois, est de ne plus procéder au recrutement de la première et de la deuxième vague au même moment. En effet, les jeunes en attente de formation sont souvent découragés et repartent au point de départ (la rue ou la délinquance).
  • 22. 22 Activité 1.1.2 1.1 Matrice-cadre logique à jour Présentez une version à jour de la matrice-cadre logique, en mettant en évidence les changements éventuellement introduits. Chaîne de résultats Indicateurs Points de référence (et année de référence) Valeur actuelle Date de référence Cibles (et année de référence) Sources et moyens de vérification Hypothèses Objectifgénéral:incidences Objectif(s) global /globaux: la qualité de l’offre de formation professionnelle pour insérer les jeunes. IOV 1 : 120 jeunes filles et garçons sont formés, insérés dans les entreprises et sont autonomes 2017-2018 (21 Aout 2017 au 20 Aout 2018 20 Novembre VA : 60 candidats 120 jeunes de la rue, des orphelins démunis déscolarisés ou non scolarisé - Liste des apprenants aux formations plan de formation -Référentiels de formation -Calendrier de cours - Cérémonie de remise de certificats - Le Lycée technique est intéressé par l'initiative et participe activement ; - Formateurs de qualité ; - Les entreprises accueillent les jeunes apprenants
  • 23. 23 Objectif(s)spécifique(s): résultat(s) Objectif(s)spécifique(s) : développer un partenariat avec les entreprises du secteur automobile, développer un dispositif d’insertion et de suivi des jeunes ; améliorer les plateaux techniques du Lycée technique R 1 : identification, recrutement des jeunes pour la formation aux métiers d’automobile R 2 : améliorer le plateau technique du Lycée technique R 3 : 120 jeunes apprenants formés dans 4 métiers de l’automobile Mesurent l’évolution des facteurs déterminant le(s) résultat(s). IOV 1 : 120 jeunes 4 filles et 116 garçons sélectionnés IOV 2 : plateau technique du Lycée technique renforcé IOV 3 ; 120 jeunes formés en mécanique, électricité auto, carrosserie, climatisation auto Point de départ ou valeur actuelle des indicateurs. 18 au 22 septembre 12 octobre affichage de la liste officielle. 20 novembre au 19 décembre (théorie) Du 18 décembre au 18 mars en alternance Valeur de l’indicateur à la date indiquée. VA ; 100% candidats VA : plateau technique renforcé VA : 60 formés Valeur visée pour les indicateurs. 120 jeunes de la rue, orphelins démunis déscolarisés ou non scolarisés Equipements et matières d’œuvre supplémentaires 60 jeunes en cours de formation Sources d’informations et méthodes utilisées pour recueillir les données et faire rapport (qui, quand, à quelle fréquence, etc.). PV de sélection des jeunes apprenants et contrats d’apprentissage Listes d’inventaire du matériel 60 jeunes recevront une attestation de participation au projet le 18 mars 2018. Carnets de liaison Facteurs hors du contrôle des gestionnaires du projet susceptibles d’avoir une incidence sur le lien entre le résultat et les incidences. Adaptation du programme de formation pour des jeunes qui ont des difficultés d’assimilation Extrants Extrants directs/tangibles (infrastructures, biens et services) issus du projet. Mesurent le degré d’obtention des extrants. À présenter Même chose que ci-dessus pour les indicateurs correspondants. Même chose que ci-dessus pour les indicateurs correspondants. Même chose que ci-dessus pour les indicateurs correspondants. Facteurs hors du contrôle des gestionnaires du projet
  • 24. 24 Extrant = Extr. Extr. 1.1 (lié au R1) : 120 jeunes sensibilisés et sélectionnés Extr. 2.1 (lié au R2) : installation des équipements Extr. 3.1 (lié au R3) : 120 jeunes apprenants formés et insérés dans les entreprises ventilés par sexe. IOV 1 : 120 Jeunes filles et garçons sensibilisés et sélectionnés IOV 2 : 4 Ateliers équipés IOV 3 ; 30 mécaniciens, 30 électriciens auto, 30 carrossiers, 30 ouvriers climatisation auto Octobre – Novembre VA ; 60 candidats VA : 4 plateaux techniques du LTNOB a été renforcé VA ; 15 mécaniciens, 15 électriciens auto, 15 carrossiers, 15 ouvriers climatisation auto 60 Jeunes Equipements supplémentaires 60 Jeunes en cours de formation en alternance Liste des apprenants - Factures et listes d’équipements et outillages - Certificats en cours susceptibles d’avoir une incidence sur le lien entre l’extrant et le résultat. Possibilité d’abandon des jeunes (oui)
  • 25. 25 Activités Activités liées à l’Extr. 1.1 : A111 : Sensibilisation des jeunes A112 : Organisation des visites à domicile des jeunes identifiés A113 : Sélection des jeunes en difficulté sociale (futurs apprenants) Activités liées à l’Extr. 2.1 : A211 : Demander des pro- forma pour les équipements et matières d’œuvre A2.2 : Achat et installation des équipements et matières d’œuvre A2.3 : établir les listes d’inventaire Activités liées à l’Extr. 3.1 : Moyens: Quels moyens sont requis pour mettre en œuvre ces activités, par exemple personnel, matériel, formation, études, fournitures, installations opérationnelles, etc.? L’Equipe de gestion a piloté cette activité de sensibilisation au siège de SIFOS. Les VAD non pas été réalisés mais les parents et les jeunes se sont déplacés pour la sensibilisation et pour entretien individuel. L’idéal, est de faire cette visite à domicile avant de faire la sensibilisation si ces activités étaient budgétisées. C’est au cours de ces activités que les jeunes et leurs parents ont signé des engagements aussi, les jeunes rempli leur cahier de liaison et ont connaissance de l’utilité du cahier de liaison et des fiche d’évaluation. A été effectué par le RAF de SIFOS et un formateur du LTNOB Matériel de bureau et informatique sont achetés et installer à SIFOS pour l’équipe de gestion du projet. Les équipements sont achetés et les 4 plateaux techniques de LTNOB sont équipés. Une liste des équipements achetés et les factures existent. La liste des formateurs recrutés existe Facteurs hors du contrôle des gestionnaires du projet susceptibles d’avoir une incidence sur le lien entre l’extrant et le résultat. Ne plus recruter les jeunes en attente de formation (découragement)
  • 26. 26 A3.1 : Recrutement des formateurs A3.2 : adaptation des référentiels de formation A3.3 : Élaboration du programme de formation A3.4 : préparation professionnelle au Lycée A3.5 : organisation de la formation en alternance A3.6 : Remise des certificats Les référentiels de formation existent Un programme d’exécution du projet existe. 60 jeunes sont déjà préparés professionnellement au LTNOB Le 20 décembre la formation en alternance a commencé En cours
  • 27. 27 Conclusion Générale Les Equipes de gestion de l’ONG SIFOS, Conseil d’Administration et le Bureau exécutif remercient toutes les parties prenantes, Etatiques et non étatiques de cette réussite progressive de la dite organisation et vous promettent des innovations pour l’année 2018.