Les politiques de santé publique relatives à la surconsommation d’alcool en direction                des jeunesJean-Pierre...
Sociologie de la consommation des jeunes                          (D’après ESCAPAD 2011, ESPAD 2012 et HBSC 2010 )Poursuit...
Quelles grandes orientations politiques ?                                  LOI HPST /    Cf. Plan Santé Jeunes (2008 – 201...
En détail Renforcement de la lutte contre les phénomènes d’alcoolisation massive et  précoce     Interdiction de la vent...
Des approches                               complémentaires :L’approche sur l’offre:         - vise à réduire globalement ...
Les leviers possibles des politiques                       européennes???? « jeunes et alcool »Les prix  impact faible???...
Alcool et jeunes : quelles législation                                  en France ? (1/2)Code la santé publique :* Article...
Alcool et jeunes : quelles législation                                      en France ? (2/2)Code du Tourisme•Article D314...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les politiques de santé publique relatives à la surconsommation d'alcool en directions des jeunes.

2 483 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 483
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 326
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les politiques de santé publique relatives à la surconsommation d'alcool en directions des jeunes.

  1. 1. Les politiques de santé publique relatives à la surconsommation d’alcool en direction des jeunesJean-Pierre Couteron, psychologue clinicien, président de la Fédération Addiction
  2. 2. Sociologie de la consommation des jeunes (D’après ESCAPAD 2011, ESPAD 2012 et HBSC 2010 )Poursuite de la diminution des expérimentations d’alcool.A l’inverse, augmentation :  Des usages réguliers  Des comportements d’alcoolisation ponctuelle importante  Des ivresses régulières. Expérimentation élevée d’alcool à l’âge de 11 ans (58 % sont concernés). A l’âge de 13 ans, on passe à 72 %. A l’âge de 15 ans, on passe à 86 %  Risques différents selon les âges.L’usage récent d’alcool = en hausse. En 2012, 67% des 15-16 ans ont consommé de l’alcool dans les 30jours précédents l’enquête. En 2007, 64%.44% des ados interrogés ont connu un épisode d’alcoolisation ponctuelleimportante au cours des 30 derniers jours.Mais 80 à 90% d’ados font la fête pour renforcer leur vie sociale, sans souhaiter laperte totale de contrôle de soi…
  3. 3. Quelles grandes orientations politiques ? LOI HPST / Cf. Plan Santé Jeunes (2008 – 2012) pour les jeunes de 16 à 25 ans / Sur le volet « Les jeunes et l’alcool » :-Harmoniser et modifier la législation relative à la vente d’alcool aux mineurspour limiter l’offre aux + de 18 ans ;-Développer les CJC au sein des CSAPA (stratégies de lutte contre les excès deconsommation d’alcool) ;-Réaliser une campagne média afin de sensibiliser les jeunes aux dangersimmédiats d’une consommation d’alcool s’inscrivant dans une recherched’ivresse (INPES).
  4. 4. En détail Renforcement de la lutte contre les phénomènes d’alcoolisation massive et précoce  Interdiction de la vente d’alcool aux mineurs  Interdiction de la vente au forfait (open bars)  Interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique à proximité des établissements scolaires Une circulaire permettant « d’ouvrir » les CJC des CSAPA aux jeunes patients ayant des problèmes d’ivresse répétées. Ces consultations permettent une prise en charge spécifique. Campagne de sensibilisation des jeunes aux risques immédiats liés à la consommation excessive d’alcool (internet, brochure)  Un message axé sur le passage d’un acte festif à un acte dangereux
  5. 5. Des approches complémentaires :L’approche sur l’offre: - vise à réduire globalement les consommations et donc les problèmes qui endécoulent - agit sur les prix, les horaires des lieux d’achat, des lieux de sorties - vise le contrôle, - met le produit alcool au cœur du problème.L’approche individuelle partant de l’usage : - vise à réduire les dommages liés à l’alcool et donc sa consommation - utilise l’information – l’éducation – la prévention des risques et dommages –l’accompagnement dans la durée – la gestion des consommations… - vise l’autonomie de la personne - affirme que les facteurs déclenchant les abus sont au centre (anxiété,dépression…)
  6. 6. Les leviers possibles des politiques européennes???? « jeunes et alcool »Les prix  impact faible????Les licences pour débit de boissons  n’existent pas dans tous les pays donchétérogénéitéLes horaires des lieux d’achat / de sorties  Se réunir, se rencontrer est + important quel’alcool. Les groupes trouvent toujours des lieux de socialisation.L’âge autorisé  Contre productif => rôle des ainés qui achètent pour les + jeunes???Interdire la publicité  Stabilise les monopoles????Les pairs, la communauté  Pertinent, surtout dans les zones « difficiles »Intervention brève  UtileLa prévention  Centrale. Efficiente.Intervention précoce
  7. 7. Alcool et jeunes : quelles législation en France ? (1/2)Code la santé publique :* Article L3323-2 - La publicité en faveur des boissons alcooliques est interdite dans lespublications destinées à la jeunesse.* Article L3323-5 - Il est interdit de remettre, distribuer ou envoyer à des mineurs des documentsou objets nommant ou représentant une boisson alcoolique.* Article L3335-1 - Les établissements scolaires sont des édifices protégés autour desquels lacréation de débits de boissons peut être interdite.* Article L3342-1 - La vente ou l’offre à titre gratuit de boissons alcooliques à des mineurs estinterdite dans les débits de boissons et tous commerces ou lieux publics. La personne qui délivrela boisson peut exiger du client qu’il établisse la preuve de sa majorité.* Article L3342-3 - Il est interdit de recevoir dans un débit de boissons un mineur de moins de 16ans non accompagné d’une personne majeure.* Article L3353-4 - Toute personne faisant boire un mineur jusqu’à l’ivresse encourt une peine deprison et une amende et peut être déchue de l’autorité parentale.
  8. 8. Alcool et jeunes : quelles législation en France ? (2/2)Code du Tourisme•Article D314-1 - L’heure limite de fermeture des discothèques étant fixée à 7 heures du matin, lavente de boissons alcooliques n’est plus autorisée pendant l’heure et demie précédant la fermeture.Circulaires de l’Education nationale•Circulaire du 1er décembre 2003 relative à la santé des élèves•Circulaire du 20 septembre 1999 relative à la campagne de lutte contre la consommation excessived’alcool auprès des lycéens•Circulaire du 1er juillet 1998 sur la prévention des conduites à risques et les comités d’éducation à lasanté et à la citoyenneté•Circulaire du 31 mai 1996 sur les jeunes et l’alcool•Circulaire du 3 septembre 1981 stipulant qu’aucune boisson alcoolique ne peut être servie àl’intérieur d’un établissement scolaire

×