Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
L’Adaptation numérique de l’environnement
scolair...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
La scolarisation des élèves handicapés en milieu ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Dans le cadre de l’actuelle évolution sociétale f...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
« L’autonomie est un mode plus ou moins indépenda...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
L’accessibilité pédagogique qui se distingue selo...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Comment faire ?
- en interrogeant les tâches scol...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Des tâches scolaires et une charge cognitiveDes t...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les tâches auxquelles nous soumettons nos élèves
...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les fonctions cognitives mobilisées dans les
tâch...
Toutes ces fonct. s’organisent au niveau cérébral enToutes ces fonct. s’organisent au niveau cérébral en plusieurs modules...
Dr Michel HabibDr Michel Habib
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les élèves Dys :Les élèves Dys : Des élèves tousDes élèves tous
différents avec cependant des ptsdifférents avec cependant...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Quelques particularités du travail cognitif
- La ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Quatre piliers de l’apprentissage (d’après S. Deh...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les stratégies gagnantes
Gérer au mieux l’énergie...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les aides
A appliquer en fonction des besoins
Pri...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les aides techniquesLes aides techniques
Les maté...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les champs spécifiques d’application des TiceLes ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Adapter l’environnement scolaire… pour mieuxAdapt...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
1- Conforter le lire/écrire avec la synthèse voca...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Apprentissage de l’Espagnol avecApprentissage de ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Des élèvesDes élèves
utilisant lautilisant la
syn...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
2- Accompagner l’apprentissage du langage écrit
L...
Description et fonctionnalités de Pictop3Description et fonctionnalités de Pictop3
Images d’écran Pictop3, du traceur et d...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les adaptations des évaluations nationales : CM2 ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les adaptations des évaluations nationales de CM2...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
4- Accessibilité : Mieux visualiser un texte
Comm...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
5- L’aide à la lecture par le marquage des syllab...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Un système hypertexte est un système contenant de...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Comment naviguer d’un point à un autre dans des f...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
7- Ecrire en parlant
Ecrire en parlant
: Dragon N...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Ecrire en parlant
Un message écrit sans adaptatio...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
8- L’usage des correcteurs et des dictionnaires
-...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
9- Cahiécran
Un outil pour écrire,
annoter, surli...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
10- L’aide au calcul : la calculette et10- L’aide...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
11- L’aide aux mathématiques avec BOMEHC
Boîte à ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
12- L’aide au traçage et à la géométrie :12- L’ai...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Rappel pour scolariser un élève DYS : Prise en
co...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
L’intégration des aidesL’intégration des aides po...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
L’intégration des aides :L’intégration des aides ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Une fonction importante à ne pas oublier pour
l’a...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Aide à l’apprentissage de la lecture : Pictop3
Ai...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Avantages
Ces aides techniques sont des aides
- à...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Limites possibles et précautions à prendre
La sti...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Les tâches scolaires sont-elles toutes également ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Un outil développé pour les uns peut-il aider d’a...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Peut-on et faut-il suivre l’évolution technologiq...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Des ressources pour les acteurs de l’inclusion et...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
En conclusionEn conclusion
Pour assurerPour assur...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Pour aller plus loinPour aller plus loin
Livres :...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Pour aller plus loin, (suite)Pour aller plus loin...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
La cécité attentionnelle
Elle définit cette tenda...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Lisez à haute voix la couleur des motsLisez à hau...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
C’est assez difficile ?… C’est l’effet Stroop du ...
Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
Retour.Retour.
(d’après S. Dehaene)
Notre cerveau...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'adaptation numérique aux troubles dys

1 743 vues

Publié le

Jack SAGOT

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 743
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 114
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Pictop est un eiah dans la mesure où il offre un environnement personnalisé à l’élève, est ouvert à l’enseignant qui élabore les exos et ouvert à l’enfant qui produit des textes qui ne sont pas évalués mais retournés vocalement vers lui. La progression se construit sur l’analyse des traces auditives et visuelles par l’enfant aidé plus ou moins par son enseignant
    Il est construit pour évoluer : il suffit d’ajouter des commandes
  • L'adaptation numérique aux troubles dys

    1. 1. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages L’Adaptation numérique de l’environnement scolaire aux besoins spécifiques des élèves (dys ou en difficultés d’apprentissage) Accessibilité et autonomie Jack SagotJack Sagot docteur ès sciences, ancien formateur à l’INSHEAdocteur ès sciences, ancien formateur à l’INSHEA Chercheur associé à l’Equipe THIM,Chercheur associé à l’Equipe THIM, Laboratoire CHART 4004Laboratoire CHART 4004 (Cognition Humaine et ARTificielle)(Cognition Humaine et ARTificielle) ,, Université Paris8Université Paris8 jack.sagot@gmail.comjack.sagot@gmail.com jjack.sagot@univ-paris8.frack.sagot@univ-paris8.fr
    2. 2. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages La scolarisation des élèves handicapés en milieu ordinaire, devenue la règle depuis la loi de 2005-102, a sans aucun doute accéléré le mouvement par lequel l’école a entrepris d’interroger ses modes de pensée et de fonctionnement. Partant de l’hypothèse de l’éducabilité et des capacités de conceptualisation de toute personne, il s’agit moins désormais de se focaliser sur les facultés cognitives, sensorielles ou mentales déficientes que de créer les conditions de leur restauration en formant des environnements facilitants. L’impact des déficits sur l’enfant dépend en grande partie de la qualité de l’environnement, c’est-à-dire des médiations éducatives et pédagogiques dont il pourra bénéficier dans son parcours de vie.
    3. 3. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Dans le cadre de l’actuelle évolution sociétale fondée sur la communication numérique, on voit alors l’intérêt que peuvent constituer le numérique à cet égard, - puisqu’il permet précisément d’apporter à l’élève à BEP dans le contexte scolaire les aides techniques compensatrices qui vont lui rendre accessibles les apprentissages et puisque ces technologies sont, selon Monique Linard*, autant « d’outils privilégiés de l’activité autonome » assurant la personnalisation du parcours de formation de l’apprenant (possibilités illimitées d’essais, de reprises, de répétitions…), l’interactivité, la gestion du temps et du rythme de travail. *Autoformation, éthique et technologie : enjeux et paradoxe de l’autonomie
    4. 4. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages « L’autonomie est un mode plus ou moins indépendant de fonctionnement et d’action en relation avec un environnement », c’est une conception d’enseignement- apprentissage axée sur la construction des savoirs et savoir–faire et les interactions humaines. Avec les Tice le rôle du formateur se transforme radicalement, ce n’est plus celui qui transmet seulement les connaissances mais c’est celui qui accompagne et qui aide l’apprenant à atteindre son indépendance, à développer son autonomie (Autonomie sociale, autonomie scolaire et en priorité l’autonomie de pensée)
    5. 5. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages L’accessibilité pédagogique qui se distingue selon nous de l’accessibilité scolaire générale (locaux, cursus…) c’est la prise en compte des besoins de l’élèves et l’adaptation des démarches, des consignes, des supports et des outils que chacun de nous, enseignants, devons mettre en œuvre pour nos élèves en situation de handicap. Ces besoins sont: - divers par la nature des déficits, - variables dans le temps et l’espace - et complexes car ils relèvent à la fois de l’ordre de l’action, de la pensée et de la relation de l’individu à la société
    6. 6. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Comment faire ? - en interrogeant les tâches scolaires que nous imposons à nos élèves - en privilégiant des démarches adaptées (verbalisation avec certains, usage de l’image avec d’autres, travail à partir de groupes de besoins, apprentissage de la lecture en introduisant plus précocement le code par entrée phonémique, …) -en s’appuyant sur des aides humaines (AEHS) - et en utilisant des aides techniques (ordinateur avec des interfaces matérielles et logicielles généralistes ou spécialisées). => En prévenant et en contournant les obstacles à la scolarisation
    7. 7. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Des tâches scolaires et une charge cognitiveDes tâches scolaires et une charge cognitive presque toujours excessivepresque toujours excessive Une grande diversité de types de tâches :Une grande diversité de types de tâches : L’écoute, la mémorisation, la compréhension, l’écriture, le calcul, leL’écoute, la mémorisation, la compréhension, l’écriture, le calcul, le traçage, le découpage, la lecture de documents imprimés,traçage, le découpage, la lecture de documents imprimés, la récupération et la consultation d’informations, la communication etla récupération et la consultation d’informations, la communication et l’échange…l’échange… A mettre en œuvre dans le temps et l’espace de la classe.A mettre en œuvre dans le temps et l’espace de la classe. Principales tâches pouvant faire obstacle à la scolarisation Ecrire ou tracerEcrire ou tracer lors de déficits des membres supérieurslors de déficits des membres supérieurs VoirVoir lors de déficits visuels ou dans le cas d’une dyspraxie visuo-lors de déficits visuels ou dans le cas d’une dyspraxie visuo- spatialespatiale EntendreEntendre lors de déficits auditifslors de déficits auditifs Comprendre et s’exprimerComprendre et s’exprimer lors de déficits cognitifslors de déficits cognitifs
    8. 8. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les tâches auxquelles nous soumettons nos élèves Ecrire / s’exprimer par écrit Lire / comprendre Visualiser / se représenter Planifier les actions dans le temps Mémoriser / rechercher Dénombrer / calculer Repérer / s’orienter dans l’espace Tout ceci dans la temporalité de la classe => d’où une situation fréquente de « Double tâche »
    9. 9. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les fonctions cognitives mobilisées dans les tâches scolaires : -le langage (versant réception/expression et modalité orale/écrite), -Le visuo-spatial, -les praxies -les gnosies (visuelles, auditives, sensitives…) -Les mémoires, -l’attention - et les fonctions exécutives (planification, inhibition, flexibilité mentale permettant de réaliser : stratégies, résolution de problème, prise en compte des erreurs…) ce sont les fonctions d’adaptation par excellence
    10. 10. Toutes ces fonct. s’organisent au niveau cérébral enToutes ces fonct. s’organisent au niveau cérébral en plusieurs modulesplusieurs modules.. Des troubles surviennent lorsqu’il y a un dysfonctionnement au sein deDes troubles surviennent lorsqu’il y a un dysfonctionnement au sein de l’un de ces modules spécialisé dans le stockage, la restitution ou lal’un de ces modules spécialisé dans le stockage, la restitution ou la circulation de l’information.circulation de l’information. Les troubles sont la conséquence des dysfonctionnements cérébrauxLes troubles sont la conséquence des dysfonctionnements cérébraux innésinnés ouou acquisacquis Parmi les Troubles importants des fonction cognitives (TIFC),Parmi les Troubles importants des fonction cognitives (TIFC), présentant unprésentant un déficit homogènedéficit homogène, on distingue par exemple la trisomie 21,, on distingue par exemple la trisomie 21, les troubles envahissants du développement avec ou sans autisme …les troubles envahissants du développement avec ou sans autisme … Très différents, cTrès différents, certains troubles cognitifs électifsertains troubles cognitifs électifs perturbent uniquement les apprentissagesperturbent uniquement les apprentissages.. On les regroupeOn les regroupe sous le terme Troubles spécifiques des apprentissagessous le terme Troubles spécifiques des apprentissages (TSA) qui comprennent : La dyslexie, la dysphasie, la(TSA) qui comprennent : La dyslexie, la dysphasie, la dyspraxie, la dyscalculie, la dysorthographie.. Ces troublesdyspraxie, la dyscalculie, la dysorthographie.. Ces troubles forment la constellation des Dys (Dr Habib) car ils sont trèsforment la constellation des Dys (Dr Habib) car ils sont très souvent associés les uns aux autressouvent associés les uns aux autres.. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
    11. 11. Dr Michel HabibDr Michel Habib Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
    12. 12. Les élèves Dys :Les élèves Dys : Des élèves tousDes élèves tous différents avec cependant des ptsdifférents avec cependant des pts communs et des origines multiplescommuns et des origines multiples DyslexieDyslexie Dysorthographie, troubles attentionnels et visuo-Dysorthographie, troubles attentionnels et visuo- attentionnel, précocitéattentionnel, précocité DysphasieDysphasie Dysorthographie, troubles attentionnels,Dysorthographie, troubles attentionnels, précocitéprécocité Trouble déficitaire d’attention avec ou sansTrouble déficitaire d’attention avec ou sans hyperactivitéhyperactivité Dysorthographie, Dyscalculie, PrécocitéDysorthographie, Dyscalculie, Précocité DyspraxieDyspraxie Dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, troublesDysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, troubles attentionnels, hyperactivité, dysphasie, troubles visuo-attentionnels, hyperactivité, dysphasie, troubles visuo- spatiauxspatiaux Dysexécution Dysorthographie, troubles attentionnels, précocité Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
    13. 13. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Quelques particularités du travail cognitif - La limitation des ressources attentionnelles - Les travaux de Chabris et Simons 1999 - Limitation de la perception de la réalité : Cécité attentionnelle et cécité aux changements - - l’interférence d’un traitement sur un autre - l’effet Stroop -l’oubli mnésique (normal et non conscient) - l’orientation des images : l’écriture et la lecture en miroir - le traitement des lettres diffère de celui des images - le temps pour faire et réagir => Fréquente saturation et la limitation de l’énergie cognitive et fatigue cérébrale
    14. 14. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Quatre piliers de l’apprentissage (d’après S. Dehaene) Les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage : • L’attention • L’engagement actif – importance de l’évaluation et de la méta cognition‐ • Le retour d’information – signaux d’erreurs – motivation et récompense • La consolidation – L’automatisation : transfert du conscient au non conscient, et‐ libération de ressources. – Le sommeil
    15. 15. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les stratégies gagnantes Gérer au mieux l’énergie cognitive  Lutter systématiquement contre la double tâche en suppléant les tâches de bas niveau pour mobiliser l’énergie cognitive sur les tâches de haut niveau Tâche & objectif cœur de cible Tâche de bas niveau d’après H. Benoit Tâche haut niveau Compenser les déficits donner des aides personnelles (équilibrer les aides tantôt humaines, tantôt techniques), adapter les démarches (faire verbaliser les procédures, répéter les consignes, donner plus de temps, dispenser de certaines tâches toxiques) et adapter les supports pour faciliter la prise d’information.
    16. 16. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les aides A appliquer en fonction des besoins Principe : Chez les petits : Préférer les aides humaines aux aides techniques Chez les grands : Préférer les aides techniques aux aides humaines afin de donner progressivement de l’autonomie.
    17. 17. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les aides techniquesLes aides techniques Les matérielsLes matériels : : magnétophone/dictaphone (MP3), tableau numérique interactif (TNI), stylo numérique, casque microphone, haut-parleur, souris, scanner, imprimante, clé USB, tablette, ordinateur Quelques logicielsQuelques logiciels : : les hypertextes avec Internet, Traitement de texte fortement paramétrable, moteur de recherche, suite bureautique, Pictop, Dragon, Médialexie, Speakback, Claroread, Dicom, Didapage, Posop, TGT et Logiciels de géométrie dynamique (Géogébra,Cabri, Géométrix) et/ou de représentation graphique (Sinéquanone, Toutxy)…
    18. 18. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les champs spécifiques d’application des TiceLes champs spécifiques d’application des Tice avec les enfants en situation de handicapavec les enfants en situation de handicap Suppléer les déficits Fonction supplétive Augmenter l’efficience scolaire Fonction augmentative Structurer la pensée Fonction procédurale Transmettre des connaissances Fonction tutorielle Améliorer l’accès à l’information Fonction communicationnelle (Le B2I et le socle commun : outil d’autonomie d’une scolarité la plus normale possible)
    19. 19. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Adapter l’environnement scolaire… pour mieuxAdapter l’environnement scolaire… pour mieux accéder aux connaissancesaccéder aux connaissances Quelques exemples d’usage des Tice avec des élèves à BEP présentant un déficit moteur et/ou des troubles cognitifs électifs (DYS) ou présentant un trouble cognitif homogène
    20. 20. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 1- Conforter le lire/écrire avec la synthèse vocale1- Conforter le lire/écrire avec la synthèse vocale ou accéder plus facilement au sens d’un texte quandou accéder plus facilement au sens d’un texte quand on ne sait pas bien lireon ne sait pas bien lire Exemple : sur n’importe quelExemple : sur n’importe quel texte scolairetexte scolaire (2)(2) Speakback ouSpeakback ou ClaroReadClaroRead (1)(1) Le logiciel Pictop avec des élèvesLe logiciel Pictop avec des élèves porteurs d’uneporteurs d’une Trisomie Film sur DVDTrisomie Film sur DVD Lien permettant de récupérer VoxOoFox pour faire parler Open OfficeLien permettant de récupérer VoxOoFox pour faire parler Open Office http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ien65-tarbes-ouest/Vox/VoxOoFox.exe Cf Bertrand Lambard
    21. 21. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Apprentissage de l’Espagnol avecApprentissage de l’Espagnol avec Pictop3 d’un élève porteur de T21Pictop3 d’un élève porteur de T21
    22. 22. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Des élèvesDes élèves utilisant lautilisant la synthèse vocalesynthèse vocale pour accéder pluspour accéder plus facilement au sensfacilement au sens d’un texte.d’un texte.
    23. 23. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 2- Accompagner l’apprentissage du langage écrit Le bandeau de commandes La grille d’étiquettes Le développement de la conscience phonologique, morphologique et syntaxique par l’usage du logiciel Pictop avec ses outils métacognitifs : le rejouage à l’aide du film et le traceur L’éditeur Séquence vidéo
    24. 24. Description et fonctionnalités de Pictop3Description et fonctionnalités de Pictop3 Images d’écran Pictop3, du traceur et du filmImages d’écran Pictop3, du traceur et du film Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
    25. 25. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les adaptations des évaluations nationales : CM2 en mai 2012 CE1 en mai 2012 3- Ecrire plus rapidement : Le traitement de texte et le mode formulaire bloqué Le mode formulaire bloqué sous Word MFB sur un schéma
    26. 26. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les adaptations des évaluations nationales de CM2 de janvier 2011 Le traitement de texte et le mode formulaire bloqué Formulaire sur un schéma
    27. 27. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 4- Accessibilité : Mieux visualiser un texte Comment transformer d’un coup un texte avec les paramètres propres à un élève ? Visualisation d’un texte et usage d’une Macro-commande de mise en page Texte d’origine Texte adapté
    28. 28. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 5- L’aide à la lecture par le marquage des syllabes avec Coupe-mots de SDVocal Marquage Opposition syllabique sur un extrait de « L’enfant et la rivière » d’Henri Bosco
    29. 29. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Un système hypertexte est un système contenant des nœuds liés entre eux par des hyperliens permettant de passer automatiquement d'un nœud à un autre. Un document hypertexte est donc un document qui contient des hyperliens et des nœuds. Un nœud est une "unité minimale d'information« . Lorsque les nœuds ne sont pas uniquement textuels, mais aussi audiovisuels, on peut parler de système et de documents hypermédias Le World Wide Web, conçu par Tim Berners-Lee en 1989, est aujourd'hui le système hypertexte le plus vaste et le plus utilisé : il compte des milliards de documents répartis dans le monde entier, lesquels sont consultés par des millions de personnes à travers le réseau Internet. Exemple d’une documentation hypertextuelle sur le sang 6- La navigation simplifiée Comment produire des documents adaptés facilement manipulable ? la numérisation, les hypertextes et la navigation simplifiée
    30. 30. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Comment naviguer d’un point à un autre dans des fichiers volumineux ? La navigation simplifiée Retour par un lien hypertexte à l’intérieur du document
    31. 31. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 7- Ecrire en parlant Ecrire en parlant : Dragon Naturally speaking TTX
    32. 32. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Ecrire en parlant Un message écrit sans adaptation Pour l'informatique , je ne ma set que du correcteur sof pour vous cesoir et le plus souvent ses pour écrire des courier administratif que je doit envoiller et bien sur comme vous le savez le correcteur de sufi pas alor je demande en mon fis de 14 ans de corriger les votes qui reste du mois celle qu'il trouve et pour les tores votes qui sons passer a la trappe elle parte sous plis timbré au déstinataire. En dictant avec Dragon Pour l’informatique je ne me sers que du correcteur, sauf pour vous ce soir et le plus souvent c’est pour écrire des courriers administratifs que je dois envoyer, et bien sûr comme vous le savez, le correcteur ne suffit pas, alors je demande à mon fils de 14 ans de corriger les fautes qui restent, du moins celle qu’il trouve. Pour les autres fautes qui sont passées à la trappe, elles partent sous pli timbré au destinataire. 1 seule faute !
    33. 33. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 8- L’usage des correcteurs et des dictionnaires - Le correcteur de Word : - trop juste pour certains élèves Dys - Un outil plus puissant et plus intéressant : le Correcteur d’Antidote ou de Cordial, surtout au Collège Extrait d’une lettre d’une personne très « dys »
    34. 34. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 9- Cahiécran Un outil pour écrire, annoter, surligner, entourer, poser des flèches sur une image Ce logiciel est diffusé gratuitement sur le site de l’Inshea www.inshea.fr
    35. 35. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 10- L’aide au calcul : la calculette et10- L’aide au calcul : la calculette et l’aide à la pose d’opérations avec Génexl’aide à la pose d’opérations avec Génex Génex et son site de mutualisation La Dyspraxie visuo- spatiale et l’écriture des nombres Images de Mme le Dr Michèle Mazeau
    36. 36. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 11- L’aide aux mathématiques avec BOMEHC Boîte à outils mathématiques pour élèves handicapés au Collège Logiciel conçu par les étudiants de l’Ecole Centrale de Lille en collaboration avec des établissements spécialisés et l’Inshea Lien intéressant : www.bomehc.free.fr BOMEHC
    37. 37. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages 12- L’aide au traçage et à la géométrie :12- L’aide au traçage et à la géométrie : avec TGT et Géogébraavec TGT et Géogébra TGTTGT Géogébra
    38. 38. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Rappel pour scolariser un élève DYS : Prise en compte des troubles praxiques et langagiers Pour les élèves Dyspraxiques : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 Pour les élèves Dyslexiques : 1, 2, 4, 6, 7, 9, 10, 11 Pour les élèves Dysphasiques : 1, 2, 3, 9, 10, 11 + Pictogrammes (6) Reconnaissance Vocale (8) TGT & Géogébra (2) Synthèse Vocale(1) Mode Formulaire (4) Macro-Commandes (7) Pictop3 (5) BOMEHC (3) Genex (9) Coupe-mots Toutes les aides techniques que nous venons d’évoquer peuvent bénéficier fortement aux élèves DYS 11) Correcteurs et dictionnaires10) Prédiction de mots
    39. 39. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages L’intégration des aidesL’intégration des aides pour les élèves DYS en collège :pour les élèves DYS en collège : l’usage de OneNote et d’un ordinateur PC magnéto-tactilel’usage de OneNote et d’un ordinateur PC magnéto-tactile OrDyslexieOrDyslexie OrDYScanOrDYScan (Ordi d’occasion AF - Perpignan)(Ordi d’occasion AF - Perpignan) (Lenovo X230T - Laval)(Lenovo X230T - Laval) Concept de l’ordinateur « Cahier-cartable»Concept de l’ordinateur « Cahier-cartable»  Le logiciel OneNoteLe logiciel OneNote image Ordyslexieimage Ordyslexie
    40. 40. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages L’intégration des aides :L’intégration des aides : l’expérience de l’ANAPEDYS-OrDYSlexie et d’OrDYScanl’expérience de l’ANAPEDYS-OrDYSlexie et d’OrDYScan avec OneNote et les ordinateurs magnéto-tactilesavec OneNote et les ordinateurs magnéto-tactiles OneNoteOneNote
    41. 41. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Une fonction importante à ne pas oublier pour l’aide aux élèves à BEP : La numérisation Un document numérisé est « adaptable » et  mutualisable ».
    42. 42. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Aide à l’apprentissage de la lecture : Pictop3 Aide au traçage : TGT, Géogébra, Bomech Aide à la pose d’opération : Posop, Bomech Aide à l’annotation et au surlignage : Cahiécran avec PDFCreator Aide à l’accès au sens par l’écoute d’un texte numérisé (lecture vocale) : ClaroRead, LVK, DysVocal Aide à la production d’un écrit et à l’orthographe par la reconnaissance vocale : Dragon Aide à la compréhension d’un mot : dictionnaires Petit Prolexis, Cordial, Antidote Aide à la mémorisation et à planification d’une tâche : Guidvoc Rappel de quelques aides importantes
    43. 43. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Avantages Ces aides techniques sont des aides - à la réalisation des tâches scolaires : Ecrire, lire et comprendre. Faire et faire-faire des tracés géométriques. - aux apprentissages : les tâches sont les supports des apprentissages et ces outils suppléent ces tâches. - aux échanges - au développement de l’autonomie
    44. 44. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Limites possibles et précautions à prendre La stigmatisation de l’élève par les AT / choisir les outils les plus communs La dépendance à l’environnement énergétique et technique de l’activité de l’enfant/ prévoir une prise électrique à proximité de l’élève et prévenir les pannes L’évolution incessante des matériels et des logiciels d’où obsolence relative / faire évoluer raisonnablement ses pratiques Ces outils nécessitent un temps d’apprentissage / la formation à un logiciel n’est pas du temps perdu La lecture sur écran : cheminement complexe de lecture, capacité mémorielle très sollicitée car gestion de plusieurs informations en même temps d’où diminution de 25% de la vitesse de lecture / Changer d’activités, prévoir des temps de repos
    45. 45. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Les tâches scolaires sont-elles toutes également coûteuses en énergieLes tâches scolaires sont-elles toutes également coûteuses en énergie cognitive ?cognitive ? Les difficultés à réaliser les tâches scolaires, liées aux déficits des élèvesLes difficultés à réaliser les tâches scolaires, liées aux déficits des élèves sont à analyser en termes de gestion de l’énergie cognitive. Certaines ont unsont à analyser en termes de gestion de l’énergie cognitive. Certaines ont un coût exorbitant, elles doivent être supplées.coût exorbitant, elles doivent être supplées. Les Tice permettent de réduireLes Tice permettent de réduire les tâches de bas niveaules tâches de bas niveau (ex : lire en déchiffrant maladroitement un texte(ex : lire en déchiffrant maladroitement un texte quand on lit laborieusement)quand on lit laborieusement) et de mobiliser toute l’énergie cognitive sur deset de mobiliser toute l’énergie cognitive sur des tâches de haut niveautâches de haut niveau ( ex : comprendre le sens du texte en se faisant lire le( ex : comprendre le sens du texte en se faisant lire le texte par la synthèse vocale). Dans une activité donnée, c’est à l’enseignanttexte par la synthèse vocale). Dans une activité donnée, c’est à l’enseignant d’arbitrer ses choix et savoir à placer les suppléances.d’arbitrer ses choix et savoir à placer les suppléances. Quelques questions pour éclairerQuelques questions pour éclairer les choix et la pratique scolaire des TICEles choix et la pratique scolaire des TICE
    46. 46. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Un outil développé pour les uns peut-il aider d’autres élèves ? Oui,Oui, C’est le cas du logiciel Pictop conçu initialement pour les élèves HM etC’est le cas du logiciel Pictop conçu initialement pour les élèves HM et utilisé par d’autres maisutilisé par d’autres mais c’est également le cas de nombreux outilsc’est également le cas de nombreux outils généralistes détournésgénéralistes détournés Faut-il introduire l’ordinateur dans les pratiques scolaire des enfants enFaut-il introduire l’ordinateur dans les pratiques scolaire des enfants en situation de handicap ?situation de handicap ? OuiOui assurément, l’ordinateur est le seul outil capable de convertir uneassurément, l’ordinateur est le seul outil capable de convertir une information, d’un format dans un autre à partir d’une numérisation desinformation, d’un format dans un autre à partir d’une numérisation des données. L’élève aura besoin de support clairs et adaptés.données. L’élève aura besoin de support clairs et adaptés. Bien souvent, lecteur lent et fatigable, il aura besoin de se faire lire desBien souvent, lecteur lent et fatigable, il aura besoin de se faire lire des textes (synthèse vocale). Il aura besoin d’un TTX, de dictionnaires en lignetextes (synthèse vocale). Il aura besoin d’un TTX, de dictionnaires en ligne pour faciliter son expression écrite.pour faciliter son expression écrite. Mais…Mais… ça ne règlera pas tous les problèmes ! Faut-il tout de suite rechercher des outils informatiques très spécifiques ? Assurément Non. En effet tous les ordinateurs disposent d’un système d’exploitation, fortement paramétrable dans ses options d’accès et donc fortement adaptable à l’élève et une suite d’outils proposant des options très adaptables  (Mode formulaire du TTX). D’autres parts les outils grands publics sont souvent utiles car ils augmentent l’efficience scolaire ou ils sont détournables de leurs fonctions habituelles.
    47. 47. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Peut-on et faut-il suivre l’évolution technologique au jour le jour ? Assurément, Non… c’est absurde si ces choix ne correspondent pas aux besoins pédagogiques réels de l’élève. Cette course est coûteuse en temps et en financements, l’enfant devra à chaque instant apprendre de nouvelles procédures de fonctionnement au détriment des contenus d’apprentissage. Cependant, il est clair qu’on est obligé de faire évoluer sa pratique et celle de l’élève mais avec raison. Peut-on introduire n’importe quand et n’importe quel logiciel sous prétexte qu’il est puissant et semble intéressant ? Non, la valeur d’un logiciel est fonction des besoins. Il n’y a pas de bons ou de mauvais logiciels, il n’y a que des besoins couverts ou non-couverts. Pour introduire un logiciel, il faut des pré-requis, il faut prévoir une progression dans les pratiques et dans les outils abordés (ex 1 : il faut savoir maitriser un minimum l’ordinateur pour utiliser le traitement de texte et la synthèse vocale Ex 2 : découverte des concepts géométriques avec TGT puis utilisation de Géogébra)
    48. 48. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Des ressources pour les acteurs de l’inclusion et de l’autonomie de l’élèveDes ressources pour les acteurs de l’inclusion et de l’autonomie de l’élève www.inshea.frwww.inshea.fr www.integrascol.frwww.integrascol.fr www.lecolepourtous.education.frwww.lecolepourtous.education.fr
    49. 49. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages En conclusionEn conclusion Pour assurerPour assurer l’autonomie scolaire et l’accessibilité pédagogiquel’autonomie scolaire et l’accessibilité pédagogique desdes élèves handicapés, ces aides techniques doiventélèves handicapés, ces aides techniques doivent - être choisies en fonction des besoins de l’élève (besoins qui- être choisies en fonction des besoins de l’élève (besoins qui évoluent),évoluent), la valeur d’un logiciel ne se mesure que dans son adéquation àla valeur d’un logiciel ne se mesure que dans son adéquation à un besoin couvert.un besoin couvert. -- être maîtrisées par l’élèveêtre maîtrisées par l’élève (la formation est nécessaire à(la formation est nécessaire à l’autonomie)l’autonomie) -- être comprises et maîtrisées par l’enseignantêtre comprises et maîtrisées par l’enseignant et l’assistantet l’assistant d’éducation (qui doivent être formés !) … et les parents au domiciled’éducation (qui doivent être formés !) … et les parents au domicile -- intégrées dans un environnement pédagogique cohérentintégrées dans un environnement pédagogique cohérent (démarches + outils)(démarches + outils) - appliquées à l’école en pluridisciplinarité avec attention et- appliquées à l’école en pluridisciplinarité avec attention et retenue…retenue… L’usage des Tice doit toujours être piloté par des objectifs etL’usage des Tice doit toujours être piloté par des objectifs et des choix pédagogiques et non pas en raison de la simple existence desdes choix pédagogiques et non pas en raison de la simple existence des objets techniquesobjets techniques ……..
    50. 50. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Pour aller plus loinPour aller plus loin Livres : Alain-Clément Moret et Michèle Mazeau, « Le syndrome dys-exécutif chez l'enfant et l'adolescent: Répercussion scolaires et comportementales », Editions Masson, (2013) Michèle Mazeau et Claire Le Lostec, « L'enfant dyspraxique et les apprentissages », Editions Masson, (2010) Alain Pouhet et Michèle Mazeau, « Neuropsychologie et troubles des apprentissages chez l'enfant: du développement typique aux dys- » Editions Masson (2014) Alain Pouhet, « S'adapter en classe à tous les élèves dys : dyslexies, dyscalculies, dysphasies, dyspraxies, TDA/H... », Editions Sceren, (2011)  Stanislas Dehaene, « Les neurones de la lecture », Editions Odile Jacob, (2007)  
    51. 51. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Pour aller plus loin, (suite)Pour aller plus loin, (suite)  Article : Hervé Benoit et Jack Sagot. « L’apport des aides techniques à la scolarisation des élèves handicapés », La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, NRAS N°43, Editions INSHEA, (2008) Site : - Site du Dr Alain Pouhet : Un site consacré aux troubles des apprentissages, très intéressant pour les enseignants : https://sites.google.com/site/dralainpouhet/ - Site du Professeur Stanislas Dehaene http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/symposium- 2012-2013.htm …….Merci de votre attention !.Merci de votre attention !
    52. 52. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages
    53. 53. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages La cécité attentionnelle Elle définit cette tendance parfois spectaculaire que nous avons à ignorer ce qui se trouve sous nos yeux lorsque notre attention est concentrée sur autre chose.   La cécité de changement: Exemple d’une expérimentation L’expérimentateur demande son chemin à des inconnus dans la rue. Pendant qu’ils parlent, il y a inversion de l’expérimentateur et l’inconnu qui renseigne ne se rend pas compte du changement dans la plupart des cas. Ces deux phénomènes témoignent de la façon dont le cerveau n’enregistre qu’un petit nombre de détails pour fabriquer notre perception de la réalité, en privilégiant des blocs d’informations, sans quoi nous serions submergés. C’est aussi pour ça que vuos arrievz à lrie cette prhase fcailenmet, bein que les lerttes soeint dans le désrdore : vrote cevraeu lit cahque mot cmmoe un tout. De la même manière, on sait que notre cerveau reconstitue les éléments qui nous entourent avec l'aide de nos souvenirs. Retour.Retour.
    54. 54. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Lisez à haute voix la couleur des motsLisez à haute voix la couleur des mots et non pas les mots eux-mêmes !et non pas les mots eux-mêmes !
    55. 55. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages C’est assez difficile ?… C’est l’effet Stroop du nom du chercheurC’est assez difficile ?… C’est l’effet Stroop du nom du chercheur John Ridley Stroop (1935)John Ridley Stroop (1935) Ceci est lié au fait qu’une fois la lecture maîtrisée par une personne, dèsCeci est lié au fait qu’une fois la lecture maîtrisée par une personne, dès qu’elle rencontre un mot écrit, son hémisphère gauche lance l’automatismequ’elle rencontre un mot écrit, son hémisphère gauche lance l’automatisme de la lecture. Si le mot est écrit dans la couleur qu’il signifie, il y a effetde la lecture. Si le mot est écrit dans la couleur qu’il signifie, il y a effet facilitateur pour énoncer la couleur, si c’est le contraire,facilitateur pour énoncer la couleur, si c’est le contraire, il y a interférence de deux traitements cognitifs différents etet l’automatisme de la lecture à tendance à prendre le pas sur l’énoncél’automatisme de la lecture à tendance à prendre le pas sur l’énoncé de la couleur (traitement sur hémisphère droit).de la couleur (traitement sur hémisphère droit). Retour.Retour.
    56. 56. Tice Dys et Diff. des apprentissagesTice Dys et Diff. des apprentissages Retour.Retour. (d’après S. Dehaene) Notre cerveau dispose d’un mécanisme de reconnaissance visuelle invariante, qui nous permet de reconnaitre les objets et les visages, quelle que soit leur orientation. Cette généralisation est désapprise lors de l’apprentissage de la lecture Nous apprenons à reconnaître les lettres précisément avec la région qui présente la plus grande capacité de généralisation en miroir. - Il n’est donc pas étonnant que tous les enfants éprouvent des difficultés avec les lettres en miroir - Ceci n’a rien à voir avec la dyslexie, sauf si cette difficulté se prolonge

    ×