Immobilier des Villes en juillet 2014 Paris – Lille – Versailles - Toulouse 
Paris : Vers une lente érosion des prix de l’...
preneur est à exclure. Un scénario d’effondrement brutal des prix n’est pas vraisemblable," a-t-il confié au quotidien Les...
autour de 3800 euros le mètre carré. Pour trouver des prix plus doux, il faut se diriger dans le quartier de Wazemmes-Moul...
Toulouse : Les prix des logements baissent sauf dans l'hyper-centre 
Dans le coeur de Toulouse, les prix des biens immobil...
Seul secteur où les prix se maintiennent : le coeur historique de Toulouse qui jouit d'une demande supérieure à l'offre. L...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier immobilier des villes Juillet 2014 : Paris Lille Versailles Toulouse

915 vues

Publié le

Découvrez notre dossier sur l' immobilier des villes (Juillet 2014) : Paris Lille Versailles Toulouse
Tendance des marchés, évolution des prix....

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
915
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
31
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier immobilier des villes Juillet 2014 : Paris Lille Versailles Toulouse

  1. 1. Immobilier des Villes en juillet 2014 Paris – Lille – Versailles - Toulouse Paris : Vers une lente érosion des prix de l’immobilier Le marché de l’immobilier parisien ne devrait pas s’effondrer Pas de bulle immobilière à Paris Certains observateurs craignent l’éclatement d'une bulle immobilière à Paris. Un scénario balayé par MeilleursAgents.com. Le groupe immobilier, qui publie chaque mois un baromètre de l’immobilier francilien, penche plutôt pour une lente érosion des prix des logements dans la capitale. Vers un léger recul des prix immobiliers dans la Capitale Dans son dernier baromètre, MeilleursAgents note une certaine stabilité des prix de l’immobilier ancien dans la Ville Lumière. Depuis le début de l’année, le prix du mètre carré baisse en effet doucement dans le coeur de Paris, de –0,5% en moyenne. Dans la Grande couronne, le scénario est identique. Les prix de l’immobilier parisien devraient donc continuer sur cette voie descendante et le tassement pourrait atteindre les -3% à -5% sur l’ensemble de l’année 2014. En revanche, le prix du mètre carré continue d'augmenter en proche banlieue où les demandes en logements sont importantes. L’immobilier parisien ne devrait pas s’effondrer Dans tous les cas, il n'y a pas de bulle à craindre selon les analyses de Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents. "On ne constate aucun mouvement d’achat-revente spéculatif à court terme et le risque d’arrivée massive sur le marché de biens qui ne trouveraient pas
  2. 2. preneur est à exclure. Un scénario d’effondrement brutal des prix n’est pas vraisemblable," a-t-il confié au quotidien Les Échos. Lille : Les acheteurs mènent la danse sur le marché de l’immobilier lillois A Lille, l’attentisme du marché immobilier profite aux acquéreurs Lille : la morosité du marché immobilier sourit aux acheteurs Dans la région de Lille, la morosité du marché de l’immobilier fait le bonheur des acheteurs! Après un été 2013 difficile où les transactions avaient chuté de 20%, le secteur reste fébrile. Les délais de vente sont plus longs et le stock de logements à vendre dans la capitale des Flandres est en forte augmentation, de 15 à 20% environ. Une conjoncture favorable aux acquéreurs qui profitent de baisses de prix intéressantes. Le budget logement des acquéreurs lillois en berne Malgré l’attractivité des taux immobiliers, les acheteurs ont toutefois un budget logement en baisse de 10 à 15% par rapport à l’an dernier. Leurs attentes, en revanche, ne sont pas revues à la baisse et ce sont eux qui mènent désormais la danse sur le marché de l’immobilier lillois. Attentistes, ils comparent plusieurs biens avant d'afficher leur intérêt pour une vente. Ensuite, ils ne s'engagent que si le vendeur accorde une remise jugée suffisante. Les acheteurs lillois ont compris que pour dénicher un beau logement à Lille à un prix avantageux, il faut prendre son temps et rester ferme sur ses propositions. Dans le centre de Lille, les prix des biens font de la résistance Au coeur de Lille, les prix résistent mieux. Le Vieux Lille garde la cote et les logements se trouvant dans des immeubles construits dans les années 1920 à 1930 restent prisés des acheteurs. Dans le centre historique, un grand appartement avec du cachet se négocie ainsi
  3. 3. autour de 3800 euros le mètre carré. Pour trouver des prix plus doux, il faut se diriger dans le quartier de Wazemmes-Moulins (2.625€/m²) ou celui de Lomme (2.210€/m²). Versailles : L'immobilier tourne au ralenti Les prix des biens immobiliers baissent à Versailles À Versailles, l'immobilier piétine. Sur un an, les prix médians des appartements anciens ont perdu - 8%. Le marché tourne au ralenti, et cela n'a pas échappé aux professionnels. Alors que les délais de vente s'allongent, et atteignent régulièrement six mois, les volumes baissent et les investisseurs se font rares. Le président de la Chambre interdépartementale des notaires des Yvelines et du Val-d’Oise, Dominique Savouré, confiait au site LesNouvelles.fr : "le marché est notamment très contraint par le dispositif de la loi Alur. Bien-sûr, les produits d’exception dans des quartiers réputés se vendent toujours." Logements à Versailles : des prix plus avantageux qu'à Paris Les clients parisiens sont toujours intéressés par le marché de Versailles. En comparaison à la capitale, les prix y sont inférieurs d'environ 2.000 euros par mètre carré! Le prix médian au m² à Versailles est en effet estimé à 5.270 euros pour les appartements anciens. Un chiffre en baisse: il s'élevait à 5.740 euros au quatrième trimestre de 2012. Etre au prix du marché : la clé pour vendre son bien Les vendeurs trop gourmands font face à des difficultés. En effet, si un bien n'a pas été vendu après 2 ou 3 mois, les acheteurs le considèrent comme suspect. Les logements comportant des points faibles, comme un mauvais agencement par exemple, ont beaucoup de mal à trouver preneur. Pour conclure une vente à Versailles, il faut donc coller au prix du marché et ne pas surévaluer son bien!
  4. 4. Toulouse : Les prix des logements baissent sauf dans l'hyper-centre Dans le coeur de Toulouse, les prix des biens immobiliers résistent! Le marché de l’immobilier à Toulouse reste tendu, malgré une baisse généralisée des prix dans toute la ville… ou presque. L'hyper-centre continue de faire de la résistance, grâce à l'importance de la demande en logements dans cette zone. Marché immobilier de Toulouse: les délais de décision ont augmenté Les acheteurs campent sur leurs positions attentistes dans la Ville Rose. Résultat: les prix ont baissé de 3 à 5% sur douze mois, à l'exception du coeur de Toulouse. Les aspirants propriétaires visitent de nombreux biens avant de se décider, et comparent sérieusement les offres du marché. Ainsi, ils s'accordent entre trois et six mois pour trouver la maison ou l'appartement de leurs rêves, une démarche qui prenait entre deux et trois mois auparavant. Après avoir jeté leur dévolu sur un logement, les acquéreurs entament d'âpres négociations, qui durent en général une quinzaine de jours. Il y a une année, cette étape ne prenait qu'une semaine. Toulouse: les prix dans l'hyper-centre se maintiennent
  5. 5. Seul secteur où les prix se maintiennent : le coeur historique de Toulouse qui jouit d'une demande supérieure à l'offre. Les acheteurs ne sont toutefois pas prêts à surpayer un logement. Or l'importance de la demande les empêche de tirer les prix vers le bas, comme dans les autres quartiers de la ville. Le prix du mètre carré tourne autour de 4000 euros dans les immeubles du début du XXe siècle, au cachet prisé. Ceux des années 60 se vendent pour leur part entre 2700 et 3000 euros le mètre carré. Les acquéreurs boudent par contre les biens construits il y a une dizaine d'année, plus chers et jugés de qualité médiocre.

×