Tome 4 : Éducation

617 vues

Publié le

À l’initiative de l’AMF, de l’AdCF, de l’AMGVF, de l’APVF, de la FMVM et de France Télécom Orange, le quatrième recueil pour une Europe innovante se caractérise par une ouverture européenne avec des initiatives émanant de collectivités de France métropolitaine et d’outre-mer, mais aussi d’autres territoires européens (Portugal, Espagne, Italie, Grèce, Autriche, Slovaquie, Belgique, Pays-Bas, Pologne, Lituanie et Finlande). Il a été réalisé sous l’égide de la présidence française de l’Union européenne, avec un avant-propos du président de la Commission européenne.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
617
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 4 : Éducation

  1. 1. Éducation Éducation Le secteur éducatif bénéficie d’une très large palette de services prenant appui sur les technologies de l’information et de la communication. De très nombreuses Espagne, France, italie applications sont d’ores et déjà entrées dans le quotidien des parents, des élèves et de la communauté éducative. Un ensemble de services qui simplifient aussi bien la relation parents-enseignants que le suivi scolaire des enfants, quel que soit leur niveau, tout comme le partage et la diffusion des savoirs. Des progrès qui constituent une nouvelle étape-clé dans l’accompagnement de la formation des générations futures. 206 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 207
  2. 2. Pour une communauté d’e-éducation Si vivre en zone rurale comporte beaucoup d’avantages, nos jeunes enfants pourraient,Lure-Vançon-Durance si l’on n’y prend pas garde, être vite submergés par les techniques nouvelles en arrivant dans le secondaire. C’est pour éviter cet écueil qu’a été déployé l’Espace numérique de travail.” Michel Lauferon, président de la communauté de communes Lure-Vançon-durance p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Le déploiement progressif d’ENT sur tout À peine entrée en activité le 1er janvier Le premier constat est positif : le parc le territoire répond à différents enjeux, et 2006, la communauté de Lure-Vançon- informatique a été renouvelé, les ensei- d’abord à l’objectif fixé par le ministère Durance s’est donné comme compé- gnants et les élèves disposent d’outils de l’Éducation nationale : que chaque tence le domaine scolaire et périsco- pédagogiques nouveaux, et les premiers élève sortant de l’école primaire soit doté laire : le projet d’ENT (investissement projets pédagogiques ont d’ores et déjà d’un Brevet informatique et Internet (B2I). de 16 000 € financé pour les deux tiers fleuri (rencontres sportives interécoles, Parmi les autres enjeux : l’égalité des sur fonds propres, avec une aide de travail en commun pour le Printemps des chances pour l’accès à l’informatique, 5 000 € de l’État) est né de rencontres Poètes)... Et si le niveau de satisfaction à la culture, et la volonté d’instaurer le entre acteurs politiques et enseignants, parentale n’a pu encore être évalué, les Éducation partage entre différentes écoles d’une portés par la même volonté de désen- élèves semblent, quant à eux, heureux de même communauté de communes. clavement numérique et de mutualisation disposer d’un nouvel outil de travail ! Créée récemment, celle de Lure-Van- des ressources pédagogiques. Lancé au çon-Durance entendait mettre ses com- cours de lannée scolaire 2007-2008, le FrancE pétences scolaires et périscolaires en projet dENT est opérationnel depuis jan- Communauté de communes commun : l’ENT l’a aidée dans ce sens. vier 2008. Lure-Vançon-Durance p Projet (Alpes-de-Haute-Provence) 2 000 habitants “Si tu ne vas pas à l’éducation et à la culture, l’éducation et la culture iront p dans bon nombre de à toi.” Parodiant la célèbre formule du chevalier de Lagardère, l’Espace territoires ruraux, on considère qu’un village dont l’école vit numérique de travail (ENT) initié par l’Éducation nationale donne aux élè- est lui-même vivant. avec leur ves des écoles d’un même territoire l’accès à distance à un espace de Ent, les cinq villages de la ressources mutualisées (devoirs, corrections, ressources pédagogiques, Située en zone rurale, le long communauté de communes de la vallée de la Durance, etc.) et à un bureau virtuel sous forme d’extranet – site fermé à un petit entre mer et montagne, avec Lure-Vançon-durance ont cinq communes regroupées pris une sérieuse option pour groupe d’utilisateurs. Ainsi, les élèves, les enseignants et les parents peu- (Salignac, Sourribes, Aubignosc, vent échanger des informations et travailler ensemble autour de projets Châteauneuf-Val-St-Donat et assurer leur pérennité. Montfort). didactiques communs, comme dans la communauté de communes de contact Tél. : 04 92 34 46 75 Courriel : cclvd@orange.fr Lure-Vançon-Durance. 208 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 209
  3. 3. Des arobases pour la fraternité Le fossé créé entre les pouvoirs publics et ces jeunes ne peut être comblé que par une interface jeunesse.Alès Il faut donc rapprocher par le tutorat « nantis » et « exclus » du système éducatif, par le vecteur numérique.” aimé cavaillé, adjoint au maire d’alès, délégué à la Science p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives La ville d’Alès a décidé d’utiliser les cyber- Durant l’été 2007, près de 500 jeunes Le projet donne aux jeunes la possibilité bases du Grand Alès, qui connaissent ont participé aux ateliers scientifiques d’accéder à différents lieux de culture. un grand succès, pour mettre en place et technologiques proposés lors de la Les “Arobases de la fraternité” ont pu son projet d’“Arobases de la fraternité”. manifestation “Espace dans ma ville”. La voir le jour grâce à la disponibilité des Les étudiants volontaires de l’école des municipalité d’Alès a pris conscience de étudiants pour tisser des liens solides, Mines apportent un soutien scolaire en l’importance d’offrir aux jeunes les moins à un réseau d’acteurs et à leur mobili- face-à-face ou via Internet. Mais ils sont favorisés l’accès à la culture et aux nou- sation pour trouver des financements aussi présents pour former les jeunes aux velles technologies. Début 2008, l’opé- (128 000 € de la ville d’Alès, 38 000 € de nouvelles technologies, leur apprendre à ration “Arobases de la fraternité” a été l’État, 30 000 € de la Caisse des dépôts).Éducation travailler en groupe et à accéder à une déployée au cœur des zones urbaines Il est encore trop tôt aujourd’hui pour tirer plus grande autonomie. L’objectif est de sensibles d’Alès (Les Cévennes, Les- un bilan. Mais en juin 2009, après une gommer les différences qui peuvent exis- Près-Saint Jean) et les premiers liens de année scolaire de fonctionnement, il sera ter entre jeunes issus de quartiers dits tutorat des élèves ingénieurs de l’école possible de dire si le tutorat a porté ses FrancE “sensibles” et leurs tuteurs. des Mines sont programmés pour la ren- fruits, si l’échec scolaire a été visiblement Commune d’Alès trée 2008 avec les jeunes des quartiers. réduit et la cohésion sociale renforcée. ( Gard) p Projet 42 000 habitants Avec le projet “Arobases de la fraternité”, la ville d’Alès a décidé de s’in- p L’extraction du charbon vestir dans la lutte contre la fracture sociale et numérique. Dans le cadre a cessé sur le bassin alésien, laissant de profondes de sa politique sociale, Alès a demandé aux élèves ingénieurs de l’école cicatrices. Le “parrainage des Mines de parrainer des jeunes de 10 à 18 ans issus de zones urbaines Proche de la Méditerranée, numérique” des quartiers située au pied du massif sensibles. Les espaces publics numériques, déjà mis en place au sein de la des Cévennes, au carrefour dits “sensibles” d’alès des voies de communication communauté d’agglomération du Grand Alès, serviront de lieu de rencontre entre Nîmes et Auvergne. par des élèves ingénieurs et permettront d’accéder aux outils nécessaires. Grâce à une approche contact a pour objectif de gommer ludique, les jeunes pourront aborder différents sujets comme l’éducation, M. Cavaillé en partie les inégalités dans Tél. : 06 11 56 62 49 les parcours éducatifs des l’emploi, la formation ou la culture. Une initiative convaincante pour rétablir Courriel : aime.cavaille@ema.fr jeunes issus de ces quartiers. la cohésion sociale et lutter contre la fracture numérique. 210 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 211
  4. 4. Rendez-vous à l’i-café L’i-café-rencontres est une initiative municipale élaborée avant tout pour les jeunes et construit parL’Isle d’Abeau eux-mêmes. Le lieu accueille les porteurs de projet s’articulant autour d’une utilisation citoyenne des nouvelles technologies dans les domaines collaboratifs, visuels et sonores. Il est équipé en conséquence.” Jean Bernard Griotier, adjoint au maire de L’isle d’abeau, délégué à la culture et de la jeunesse p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Le projet a été engagé par la municipalité Ouvert en juin 2008, le projet repose sur S’il est encore trop tôt pour tirer les pre- élue en mars 2008 pour que cet i-café un réseau de partenaires comptant deux mières conclusions, on peut néanmoins incite ses utilisateurs à s’approprier l’es- associations locales citoyennes et artis- dire que les difficultés liées à l’investisse- pace Internet. La multiplication des prati- tiques, la Coulure et Jeunesse urbaine, ment matériel et à l’ouverture du lieu d’ac- ques citoyennes constitue une ouverture des entreprises locales, l’Université de cueil en soirée ont été surmontées. Plus pour les jeunes et un plus pour la collec- Savoie et l’IUT de L’Isle d’Abeau ; ainsi que jamais, l’objectif est d’attirer plus de tivité. Il s’agit aussi de donner une nou- que sur l’acquisition par la ville d’un jeunes et d’accroître la fréquentation de velle image de la commune et d’élargir le réseau sans fil. L’investissement finance l’i-café. La ville souhaite ainsi renforcer le rayonnement des activités culturelles et l’aménagement des locaux et le matériel lien social, en particulier avec les jeunes,Éducation citoyennes sur le territoire. informatique. Le fonctionnement devrait et donner plus de visibilité aux activités être assuré par des subventions commu- des ateliers de pratiques numériques. nales aux associations et sous forme de vacations pour les ateliers. FrancE Commune de L’Isle d’Abeau (Isère) p Projet 15 000 habitants Baptisé “i-café”, le nouvel espace jeunes a été conçu comme un lieu de p Les nouvelles technologies rencontre et d’échange autour des pratiques numériques citoyennes. Il et internet deviennent prétexte à l’échange et au s’adresse d’abord aux jeunes et aussi plus largement, à tout public sou- questionnement citoyen. En haitant développer un projet autour d’Internet. Le lieu propose une aide à Ville nouvelle d’Isère en expansion, ouvrant l’i-café, la municipalité la navigation sur Internet et des soirées de débats thématiques. En outre, avec une forte densité de L’isle d’abeau souhaite non de population proche selon les besoins, des ateliers de pratiques numériques sont offerts aux de Grenoble et Lyon. seulement former les jeunes et porteurs de projet. Sur place, les utilisateurs reçoivent une formation et une contact les personnes intéressées par Jean Bernard Griotier, internet, mais aussi soutenir aide dans la mise en place de leur projet. maire adjoint à la culture et à la jeunesse les projets autour de ces Tél. : 06 80 34 71 76 Courriel : griotier@free.fr thématiques. 212 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 213
  5. 5. Solidarité et nouvelles technologies Parce que le sort de notre peuple est lié à celui de tous les autres, nous avons à cœur d’apporter notreBezons pierre à cet édifice qu’est la solidarité internationale.” dominique Lesparre, maire de Bezons, vice-président du conseil général du Val-d’oise p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives La collectivité souhaitait associer les habi- Le chantier s’est déroulé du 17 au La rencontre, enjeu du voyage, a bien eu tants à une action de solidarité internatio- 31 juillet 2007. L’organisation du projet lieu. Des problèmes au cours du voyage nale. Ce séjour solidaire, réalisé en 2007, reposait sur un comité technique com- n’ont pas permis de réaliser certains pro- a été l’occasion d’installer au Maroc un posé à parité des représentants de la jets (le web reportage n’a pas été fait à parc informatique et, pour les jeunes de commune de Bezons et de l’association cause de la mauvaise qualité du réseau Bezons, de transmettre leur savoir sur Al Wissal. De nombreux intervenants ont Internet). Après leur retour, les jeunes, en les usages des nouvelles technologies. participé, qu’il s’agisse du conseil local contact régulier avec les Marocains grâce Les jeunes ont pu se rendre compte de de la jeunesse, de la régie des quartiers, à Internet, ont proposé une collecte de la richesse des équipements mis à leur des Bezonnais d’origine marocaine ou fournitures scolaires, l’échange de savoirsÉducation disposition en France, ils se sont aussi de l’Éducation nationale. Le projet (dun ou l’apprentissage de langues. Pour la enrichis au contact d’une autre culture. coût de 5 830 €) a été financé sur le bud- ville, l’objectif est de conclure un accord Le partenariat avec l’association Al Wis- get municipal. de partenariat afin de développer en s’ap- sal a été l’occasion pour la collectivité de puyant sur les TIC des actions éducatives, FrancE réaffirmer son engagement en faveur de socioculturelles et artistiques. Avec un Commune de Bezons l’émergence d’une société responsable. deuxième voyage prévu en juillet 2008. (Val-d’Oise) p Projet 27 600 habitants L’installation d’un parc informatique au Maroc a fait l’objet d’un projet de p Le partenariat franco- solidarité internationale remarquable en collaboration avec l’association marocain autour de la mise en place d’un parc informatique, marocaine Al Wissal, située sur la commune de Sala Adjedida près de a intéressé les jeunes Rabat. Le service municipal de la jeunesse de Bezons a sélectionné trois de Bezons. Pour la ville, Zone urbaine du Val-d’Oise à forte garçons et quatre filles de 17 à 23 ans présentant de réelles motivations sur densité de population la démarche confirme ce projet. Il a assuré la logistique du séjour, l’information auprès des jeunes, contact les actions de solidarité leur formation aux nouvelles technologies et aux techniques d’animation. Tél. : 01 34 26 50 00 internationale déjà engagées u www.ville-bezons.fr Outre une expérience éducative enrichissante pour les jeunes Bezonnais, et développe les échanges de savoir-faire sur un mode le projet a restauré un lien social par la mobilisation autour d’une entreprise de réciprocité. collective de coopération décentralisée. 214 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 215
  6. 6. Jeune démocratie en blog Les jeunes du CMA ont mis en place une démarche de solidarité entre les générations ; nos jeunes élusGuérande ont gagné une vraie crédibilité et sont devenus les ambassadeurs de notre jeunesse.” christophe Priou, maire de Guérande, député de Loire-atlantique p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Depuis 2001, 33 Guérandais âgés de 12 Les jeunes élus du CMA ont pour ambi- L’action des jeunes élus du CMA a entre à 16 ans sont élus pour deux années par tion d’adapter les projets municipaux autres abouti à la création du Cybercentre, leurs pairs des six collèges et lycées de la aux TIC, à commencer par la commu- qui reçoit en moyenne 12 000 visiteurs commune. Objectif : permettre aux édi- nication au moyen d’outils innovants tels par an. C’est un des facteurs qui a valu à les de la municipalité de rester en phase que le blog. Boite de dialogue virtuelle, Guérande le label “Ville Internet-3@”. Au- avec sa jeunesse et mieux répondre à le blog du CMA fonctionne selon deux delà de cette réalisation très concrète, ses attentes citoyennes en accordant à axes : pour les jeunes conseillers, il sert les jeunes voient dans cette instance une ses représentants une place dans la vie de cadre pour communiquer sur leur rôle opportunité de s’engager collectivement locale. Parmi les projets étudiés par le d’élus, leurs projets ou les actions réali- et de compter dans la vie publique locale.Éducation CMA : l’organisation de marchés noctur- sées (par exemple l’achat de CD pour Pour la ville, c’est un moyen unique de nes en été, la visite du Sénat à Paris... Et la médiathèque). Pour les jeunes Gué- nouer le dialogue avec cette partie de la une leçon à méditer : il ressort en priorité randais, le blog est un outil d’expression population. À suivre : la prochaine élection la satisfaction de prendre part à la vie où ils peuvent commenter les projets du du CMA en ligne via le blog ou encore FrancE locale et de comprendre le fonctionne- CMA, proposer des idées, participer à la création d’une web radio et de Web Commune de Guérande ment d’une mairie. des sondages, etc. reportages. (Loire-Atlantique) p Projet 16 000 habitants Sur la presqu’île de Guérande, non loin de La Baule, la démocratie partici- p À Guérande, le “sel de pative n’est pas un vain mot. Et ne date pas d’aujourd’hui : créé en 2001, la vie” de la communauté, ce sont les adolescents, qui le Conseil municipal des adolescents (CMA) est une instance citoyenne participent activement à la vie de propositions, d’échanges et de réflexions entre la municipalité et les Sur le territoire de Guérande, de la municipalité. ils incarnent entre littoral Atlantique, marais jeunes Guérandais de 12 à 16 ans qui s’intéressent à des objectifs d’intérêt salants et la Brière, les jeunes ainsi, grâce à leur blog, scolarisés et les jeunes actifs communal. À l’ère d’Internet pour tous, le blog du CMA a fait logiquement sont légion : environ 50 % la démocratie participative son apparition en ligne en février 2007. Objectif de cet e-tribune : créer un de la population a moins de 40 ans. municipale, tout en s’assurant espace d’échanges entre jeunes élus au CMA et l’ensemble de la popu- contact Jean-Baptiste Jusot une formation au civisme Tél. : 02 40 16 60 47 et à la citoyenneté. lation guérandaise. Une démarche originale portée par la démocratisation Courriel : jean-baptiste.jusot@ ville-guerande.fr ; de l’outil Internet. u www.ville-guerande.fr 216 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 217
  7. 7. Apprendre autrement avec des podcasts Ce projet d’échange entre les lycéens de Bras- Panon et des lycéens européens est une belleBras-Panon aventure humaine et instructive. Bras-Panon s’inscrit résolument dans un programme de développement durable en s’équipant progressivement des techniques d’énergies renouvelables. Je suis heureux de constater que notre jeunesse s’intéresse aux grands projets.” daniel Gonthier, maire de Bras-Panon p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives D’un point de vue pédagogique, le pro- Le podcast consiste à enregistrer des Les élèves ont compris que les nouvelles jet associe une ouverture sur l’Europe, fichiers audio ou vidéo, diffusés ensuite technologies peuvent effacer les frontiè- inhérente aux sections européennes des sur Internet. Les élèves doivent au préa- res. Très motivés, ils sont devenus les lycées et des collèges, et une réflexion lable préparer les documents et choisir moteurs du projet. Et ils ont d’ores et déjà sur le changement climatique. Il s’agit les solutions de communication. Les leur propre section sur iTunes. Le projet a de favoriser la pratique de l’anglais et premiers podcasts en 2006 portaient sur également recueilli l’intérêt des partenaires la découverte des métiers scientifiques. l’environnement, puis les élèves ont étu- pédagogiques européens, tels que eTwin- Mais le projet amène aussi les élèves à dié les conséquences du réchauffement ning, l’Office franco-allemand de la jeu- réfléchir sur le développement durable. climatique et, en 2008, ils ont abordé la nesse ou le British Council. De nouveauxÉducation Et la municipalité de Bras-Panon a l’am- question des bilans carbone des écoles. partenariats, notamment avec la Pologne, bition d’être à la pointe dans l’utilisation Initiateurs du projet (budget : 37 000 €, devraient favoriser un projet “Comenius” d’énergies renouvelables. Outre l’ouver- avec un voyage pour 25 élèves en Angle- sur plusieurs années. Et resserrer ainsi, ture internationale de ce travail, les pod- terre), les enseignants sont soutenus par plus encore, les liens entre établissements FrancE casts offrent aussi un relais aux politiques le rectorat, l’action européenne “eTwin- sous l’égide de l’Union européenne. Commune de Bras-Panon publiques environnementales. ning” et la ville de Bras-Panon. (La Réunion) p Projet 9 800 habitants Une soixantaine d’élèves des sections européennes du lycée Paul-Moreau p Motivant pour les élèves, le à Bras-Panon (La Réunion) participent à la réalisation de séquences de projet mis en place au lycée Paul-Moreau de Bras-Panon podcast ou baladodiffusion sur le changement climatique. Ce projet les consiste à enregistrer des rapproche d’autres élèves d’établissements de Grande-Bretagne, d’Es- documents sous forme de Région agricole de la côte est pagne et d’Italie. Utilisés comme outils d’apprentissage, les podcasts sont de La Réunion au climat tropical. podcasts afin de les diffuser produits par les élèves puis partagés par flux RSS ou d’autres technologies. contact Tél : 02 62 53 32 18 vers toute personne intéressée Courriel : f.grondin@wanadoo.fr Le projet présente l’avantage de favoriser la pratique de la langue anglaise u http://pedagogie2.ac-reunion. par les problématiques et de renforcer les programmes de sciences et d’histoire. Un blog, un fr/lypanonp/svt/annee_polaire/ environnementales. une index.html réussite pédagogique, espace numérique de travail et la visioconférence contribuent également culturelle et écologique ! aux partenariats avec les autres établissements européens. 218 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 219
  8. 8. En direct avec mon correspondant allemand Ouvrir de nouveaux horizons : telle pourrait être la devise de la cyberbase qui initiait en 2007Cenon les échanges scolaires virtuels franco-allemands. Une initiative au carrefour de la rencontre de l’autre et de la découverte de nouvelles formes d’expression.” alain david, maire de cenon p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Le projet de visioconférence entre deux Initié dès la création de la cyberbase Après des échanges réguliers en visio- classes favorise l’expérience intercul- début 2007, le projet a été réalisé pen- conférence, les élèves se sont physique- turelle grâce à des moyens interactifs, dant l’année scolaire 2007/2008 grâce ment rencontrés lors d’un voyage en fin dynamiques et ludiques. Les élèves ont à une collaboration des services d’ani- d’année. Les élèves et l’équipe péda- appris à maîtriser les nouvelles technolo- mation de la cyberbase et de l’équipe gogique sont convaincus de l’intérêt du gies dans l’apprentissage dune langue enseignante de l’école des Cavailles. Le projet, notamment par la dynamisation vivante (visioconférence, correspondance choix technique s’est porté sur une solu- de l’apprentissage linguistique. Le projet électronique). Cette mise en place de tion simple : un ordinateur, une webcam a également apporté un plus en matière relations vivantes avec un pays européen avec micro intégré, une connexion haut de “netiquette” (respect de certainesÉducation contribue à l’élaboration d’une identité débit et un logiciel spécialisé. La cyber- règles de comportement sur Internet). européenne chez les jeunes. Pour la base a mis à disposition douze postes de Les échanges en visioconférence avec collectivité, il s’agit aussi d’entretenir des travail ainsi configurés pour un coût de la classe allemande sont reconduits pour relations durables avec les équipes péda- fonctionnement annuel de 2 000 €. l’année à venir et devraient être élargis à FrancE gogiques et d’optimiser les nouveaux d’autres classes et d’autres pays. Commune de Cenon équipements de la cyberbase. (Gironde) p Projet 23 100 habitants Afin d’optimiser l’usage des équipements de la cyberbase de Cenon, ses p Située dans la maison des animateurs et les enseignants de l’école des Cavailles ont imaginé un nou- associations, la cyberbase est un véritable lieu d’échanges veau type d’échanges linguistiques fondés sur la visioconférence. Chaque de savoirs pour les jeunes semaine durant l’année scolaire, les 26 élèves de CM1/CM2 de l’école des Une des 27 communes de la et les moins jeunes. Les communauté urbaine de Bordeaux Cavailles ont rencontré par écrans interposés des camarades du même au sein du territoire animateurs de la cyberbase des Hauts de Garonne. âge de la Grundschule Burgdman de la ville de Brême en Allemagne. Cette incitent aux partenariats contact innovants, et notamment à ce communication d’un nouveau genre les a motivés dans l’apprentissage de Nordine Guendez, Dorothée Caine la langue allemande. Mais le projet a également conduit les élèves à utiliser ou Chantal Gaudrillet projet de visioconférence entre Tél. : 05 57 54 45 51 une classe de cenon et une les TIC. L’interactivité des outils a enrichi les échanges, les rendant plus Courriel : nordine.guendez@ville-cenon.fr autre en allemagne. vivants et concrets. 220 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 221
  9. 9. Démarches en ligne pour les familles Montlouis-sur-Loire développe de nouveaux outils pour les usagers dont le « portail familles » InternetMontlouis-sur-Loire lancé par les services périscolaires, plateforme de téléprocédures qui donne la possibilité de gérer les relations avec les services municipaux. Il permet 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 de payer ses factures, d’alimenter un dossier famille... ” Jean-Jacques Filleul, maire de Montlouis-sur-Loire p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives La ville a repensé toute son architecture Lors du passage des régies périscolai- Un an à peine après le lancement, le pro- informatique pour améliorer la commu- res en régie unique, la ville a modernisé jet rencontre un grand succès auprès des nication avec ses administrés. La déma- la facturation pour ne proposer qu’une familles. D’ici à la fin 2009, tous les sites térialisation rend les services municipaux seule et même facture. C’est ainsi qu’est d’accueil, notamment les garderies et les plus accessibles aux usagers et mutualise né le portail familles pour la préinscription restaurants scolaires seront compatibles les informations pour les intervenants. La aux activités et le paiement en ligne. Puis avec le portail intranet. L’objectif du portail collectivité gagne en qualité de service et le système de pointage électronique de familles est de rassembler 30 % des paie- en productivité. Les paiements en ligne, présence a été déployé sur les différents ments en ligne. La ville a en outre modifié par exemple, génèrent des économies en accueils périscolaires. La commune a tous ses gros progiciels, notamment celui Éducation réduisant le traitement de chèques ou de entièrement financé le logiciel de gestion des finances, des ressources humaines numéraire. L’image de la municipalité est des services périscolaires d’un montant et de l’état-civil. Le fonctionnement des améliorée en termes de développement de 42 276 € ainsi que le coût de fonc- services s’en est trouvé optimisé malgré technologique et durable. Elle propose, tionnement de 6 227 € en 2007. quelques lenteurs dans la mise en place. FrancE en effet, des services à toute heure sans Commune de Montlouis-sur- déplacement. Loire (Indre-et-Loire) p Projet 11 093 habitants Sur le site Internet de Montlouis-sur-Loire, les familles peuvent désormais p Le portail familles facilite les effectuer en ligne leurs démarches liées aux activités scolaires et périsco- démarches des parents pour les activités de leurs enfants laires. Pour cela, les parents d’élèves doivent constituer un dossier sur le (préinscriptions, paiement en portail familles. Après validation par la mairie, ils bénéficient d’un espace Situé à 15 kilomètres de Tours, ligne, etc.). La ville a ainsi créé vaste territoire à dominante rurale personnel et de codes d’accès pour préinscrire leurs enfants aux activités, entre la Loire et le Cher. une base unique hébergée en déclarer une absence ou payer les factures en ligne. Pour les écoles et les contact Emmanuel Dutay mairie pour tous les enfants Tél. : 02 47 45 85 85 scolarisés dans la commune centres de loisirs, le portail intranet facilite la gestion des inscriptions aux Courriel : emmanuel.dutay@ activités ou le pointage des présences. ville-montlouis-loire.fr accessible à tous les services u www.ville-montlouis-loire.fr scolaires et périscolaires. 222 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 223
  10. 10. L’école n’a plus de secret pour les parents ! Les parents d’élèves attendent d’un site Internet qu’il soit le lieu unique d’information concernant l’école.Vervins C’est l’esprit du bouquet de services et de contenus proposé par la ville de Vervins.” Jean-Pierre Balligand, maire de Vervins, député de l’aisne p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Face au manque d’informations des Opérationnel depuis novembre 2007, le Alors que le site Internet de la commune parents d’élèves sur la vie scolaire, le site est le fruit d’une étude interne menée a enregistré une augmentation de fré- projet mis en œuvre à Vervins place la pour recenser les demandes locales spé- quentation, la mairie a noté une baisse mairie comme interlocutrice unique sur cifiques, telles que l’accès rapide aux sensible des appels téléphoniques rela- les questions scolaires. Les administrés menus de la cantine scolaire. Le projet tifs au fonctionnement scolaire. La par- n’ont plus à se déplacer pour obtenir des repose sur le dialogue entre les services ticipation aux manifestations commu- informations précises et actualisées. La municipaux, les élus, les enseignants, et nales organisées au profit des parents commune assure à la fois la promotion l’inspection académique. Les frais d’ins- d’élèves est également en progression. de son site Internet et celle des nouvel- tallation technique sur le site Internet de Vervins souhaite dématérialiser encoreÉducation les technologies auprès des familles. Elle la commune s’élèvent à 300 €. Le coût davantage les procédures relatives à la améliore son image et confirme la qua- de fonctionnement annuel est estimé à vie scolaire et périscolaire : les formulai- lité de son offre de service public dans le 600 €. res aujourd’hui téléchargeables sur le site domaine de l’éducation, de façon à éviter Internet de la ville pourront à l’avenir être FrancE la baisse de fréquentation des écoles et remplis en ligne. Commune de Vervins les fermetures de classes. (Aisne) p Projet 2 800 habitants Vervins participe au projet “mon enfant à l’école primaire”, en collaboration p Sur le site internet de la avec la Caisse des dépôts. Sont accessibles sur le site ville-vervins.com commune, de nouvelles rubriques précises et des informations sur l’école, ainsi que des formulaires à télécharger. Les actualisées proposent des parents d’élèves des écoles maternelles, primaires et du collège, situés sur Zone rurale bocagère au nord du informations générales sur département de l’Aisne à faible le territoire de la commune, trouvent ainsi des réponses à leurs questions densité de population. l’école et le collège, mais générales, comme “qu’apprend mon enfant en classes primaires ?”. Ils contact Sébastien Carton, également des détails sur la secrétaire général vie scolaire et périscolaire de peuvent aussi accéder aux menus de la cantine, au calcul du coefficient Tél. : 03 23 98 00 30 familial, ou bien encore récupérer les formulaires d’inscription à l’école ou Courriel : s.carton@vervins.fr Vervins. Les parents peuvent u www.ville-vervins.com y télécharger des formulaires dans les centres de loisirs pour les renvoyer à la mairie. d’inscription sans se déplacer. 224 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 225
  11. 11. De la cyberbase à la cybergarderie p Entre Brive et tulle, au cœur de la corrèze, l’internet faitAubazine partie intégrante de la vie des villageois d’aubazine. Grâce au libre accès à un lieu de rencontre unique entre générations en quête de nouveaux usages multimédias. avec une cybergarderie en prime ! p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Depuis 1999, la commune d’Aubazine Le Point public multimédia, gratuit et en Le Point public multimédia d’Aubazine répond aux besoins de ses adminis- libre-service, est composé de six PC fonctionne depuis 2000 avec l’appui trés en leur proposant une initiation aux en réseau, avec Internet haut débit. La d’un animateur multimédia, à l’époque technologies de la communication. Dès cyberbase est accessible librement qua- un emploi jeune. L’école y a été étroite- 2000, les scolaires ont été associés à ce tre jours par semaine. Elle se transforme ment associée et l’idée a vite été adoptée projet d’un “Internet pour tous”. Du travail en “cybergarderie” chaque mardi, de 17 de faire des garderies “autrement” grâce conjoint de la municipalité et de l’école est née cette idée d’une “cybergarde- rie”, dont l’objectif est de familiariser les ’’ à 18 heures. Grâce à un programme annuel prédéfini, les élèves du CE1 au CM2 s’exercent au maniement de la sou- à Internet et au multimédia. L’espace est d’ailleurs utilisé quotidiennement dans le cadre du temps scolaire. Le jeune publicÉducation enfants aux nouvelles technologies. Le ris à l’aide d’un logiciel de dessin, décou- a su rapidement s’approprier ce nouveau développement de l’usage de ces nou- vrent le traitement de textes et la mise lieu d’échange et convaincre les plus veaux outils s’inscrit au-delà dans une en page, apprennent l’usage du clavier. âgés de s’y rendre. Résultat : le Point politique de désenclavement. Le bon Avec ces bases, ils peuvent ensuite aller public multimédia compte en moyenne FrancE maniement de logiciels et d’Internet naviguer sur Internet pour communiquer cinquante utilisateurs par semaine, avec Commune d’Aubazine ouvre de nouvelles perspectives. ou effectuer des recherches. des pointes à cent pendant l’été. (Corrèze) p Projet 800 habitants La création d’un Point public multimédia est toujours un événement : c’est Si, en 2000, cette idée a vu le jour, c’est que l’un des moyens les plus efficaces de familiariser les habitants – spéciale- le concept a trouvé son public. Ceci grâce à un appel ment les plus jeunes et les plus âgés – aux technologies de l’information. à concours de la région Limousin, et à l’opportunité La cyberbase ouverte à Aubazine, en Corrèze, est un point d’initiation d’emplois jeunes sur des métiers alors inconnus.” Village touristique et résidentiel, libre et gratuit, qui s’adapte aux demandes des internautes de tous âges datant du xiie siècle et riche de son patrimoine religieux en fonction de leur niveau de connaissances et de leurs besoins. Un soir (deux abbayes cisterciennes), à 15 kilomètres de Brive. par semaine, la cyberbase devient une “cybergarderie” pour accueillir les contact Tél. : 05 55 25 71 26 élèves de l’école communale. Courriel : mairie@ville-aubazine.fr u www.ville.aubazine.fr Patrick Blavignat, adjoint au maire d’aubazine 226 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Éducation / 227

×