Economie monétaire et
financière
3ème Année – 1er Semestre
Paul Angles
Année 2015-2016Séance 8
Séance 8 – Pratique de la politique
monétaire
Année 2015-2016 2Séance 8
Plan
1. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
1. Une inspiration monétariste
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
2. L...
Introduction
• Avant 1999, les pays d’Europe avaient leurs propres politiques
monétaires
• Les Banques Centrales Nationale...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
1. Une inspiration monétariste:
• La politique monétaire de la BCE est influencée par le...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• Instrument principal de la politique moné...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• Exemple:
• On constate que les taux ont b...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• On identifie trois périodes:
– 1999 – 200...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• 2 objectifs principaux de la politique mo...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• Dans le meme temps (1999 – 2005), le taux...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• Les caractéristiques de la zone euro:
– C...
Le bilan de la BCE de 1999 a 2008
2. La politique de la BCE est-elle efficace?
• Ces caractéristiques déterminent l’effica...
Le dilemme inflation/chomage
1. Les débats sur la courbe de Phillips:
• La courbe de Phillips établie une relation empiriq...
Le dilemme inflation/chomage
1. Les débats sur la courbe de Phillips:
Année 2015-2016 14Séance 8
Le dilemme inflation/chomage
1. Les débats sur la courbe de Phillips:
• Interprétation de la courbe:
• Inflation par „la b...
Le dilemme inflation/chomage
1. Les débats sur la courbe de Phillips:
• Deux interprétations de la courbe de Phillips:
– I...
Le dilemme inflation/chomage
1. Les débats sur la courbe de Phillips:
• Pour les monétaristes, a long terme une politique ...
Le dilemme inflation/chomage
2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire:
• Le canal de transmissi...
Le dilemme inflation/chomage
2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire:
• These de l’efficacité:...
Le dilemme inflation/chomage
2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire:
• La BCE pourrait suivre...
La diversité des économies de la zone euro
1. Une politique monétaire unique et des taux d’inflation
différents:
• Exemple...
La diversité des économies de la zone euro
1. Une politique monétaire unique et des taux d’inflation différents:
• L’hétér...
La diversité des économies de la zone euro
2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires
différentes:
• Les pay...
La diversité des économies de la zone euro
2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires
différentes:
• De plus...
La diversité des économies de la zone euro
2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires
différentes:
• De plus...
La diversité des économies de la zone euro
3. Une politique monétaire et des politiques fiscales différentes:
• Il n’y a p...
Conclusion
• Difficulté principale de la BCE: Des pays aux situations
hétérogenes mais une seule réponse = politique monét...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séance8 pratique de la politique monétaire

374 vues

Publié le

Pratique de la politique monétaire

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
374
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séance8 pratique de la politique monétaire

  1. 1. Economie monétaire et financière 3ème Année – 1er Semestre Paul Angles Année 2015-2016Séance 8
  2. 2. Séance 8 – Pratique de la politique monétaire Année 2015-2016 2Séance 8
  3. 3. Plan 1. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 1. Une inspiration monétariste 2. La politique de la BCE est-elle efficace? 2. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips 2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire 3. La diversité des économies de la zone euro 1. Une politique monétaire unique et des taux d’inflation différents 2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires différentes 3. Une politique monétaire et des poltiques fiscales différentes Année 2015-2016 3Séance 8
  4. 4. Introduction • Avant 1999, les pays d’Europe avaient leurs propres politiques monétaires • Les Banques Centrales Nationales étaient en charge de définir et de mettre en place la politique monétaire => c’est toujours le cas en Hongrie. • Objectifs de la politique monétaire différents suivant les pays: – Allemagne: lutte contre l’inflation – France: un peu d’inflation pour soutenir l’activité économique et lutter contre le chomage • Aujourd’hui politique monétaire commune, définie par la BCE pour tous les pays de la zone euro Année 2015-2016 4Séance 8
  5. 5. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 1. Une inspiration monétariste: • La politique monétaire de la BCE est influencée par le courant monétariste => l’inflation est un phénomene monétaire (M. Friedman) • Suivant ce courant, la création monétaire serait a l’origine de l’inflation • Objectifs de la politique monétaire de la BCE: – Agir sur M3 (=masse monétaire) pour stabiliser l’inflation – Cible d’inflation fixée entre 0% et 2% – Modele de politique calqué sur celui de la Bundesbank (Banque Centrale Allemande) Année 2015-2016 5Séance 8
  6. 6. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • Instrument principal de la politique monétaire de la BCE: fixer les taux directeurs • Effet des taux directeurs de la BCE => répercussion sur le niveau des taux d’intérets fixés par les banques commerciales • Les taux doivent varier dans le meme sens: si la BCE rehausse ses taux directeurs, les banques commerciales devraient augmenter les taux d’intérets et inversement Année 2015-2016 6Séance 8
  7. 7. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • Exemple: • On constate que les taux ont bien évolué dans le meme sens => la politique monétaire de la BCE est donc bien efficace sur le marché interbancaire Année 2015-2016 7Séance 8
  8. 8. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • On identifie trois périodes: – 1999 – 2001: Politique monétaire restrictive => augmentation des taux – 2001 – 2006: Politique monétaire plus souple, de relance => diminution des taux – 2006 – aujourd’hui: Politique d’austérité renforcée par la crise économique de 2008 Année 2015-2016 8Séance 8
  9. 9. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • 2 objectifs principaux de la politique monétaire: maitriser l’inflation et soutenir la croissance économique • De 1999 a 2001, politique monétaire restrictive qui porte ses fruits de 2001 a 2006 avec une baisse du taux d’inflation => la politique monétaire a fonctionné atteignant un de ses objectifs Année 2015-2016 9Séance 8
  10. 10. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • Dans le meme temps (1999 – 2005), le taux de croissance du PIB chute. La lutte contre l’inflation qui implique des taux directeurs hauts, entraine un ralentissement de la croissance économique • Une politique monétaire restrictive permet de bien controler l’inflation mais casse un peu la croissance Année 2015-2016 10Séance 8
  11. 11. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • Les caractéristiques de la zone euro: – C’est une zone peu ouverte, rapport des exportations sur le PIB (X/PIB) autour de 15%. Les échanges sont beaucoup plus intra- européens (Ex: Allemagne premiere partenaire commerciale de la France) – Le financement est surtout bancaire – Les ménages sont créanciers = forte épargne et les entreprises débiteurs (endettées) – Le patrimoine des ménages comporte peu de titres financiers Année 2015-2016 11Séance 8
  12. 12. Le bilan de la BCE de 1999 a 2008 2. La politique de la BCE est-elle efficace? • Ces caractéristiques déterminent l’efficacité des différents canaux de transmission de la politique monétaire – Le canal du prix des actifs a peu d’effet sur la consommation – Le canal du taux de change a peu d’effet = les échanges avec l’extérieur ne représente que 15% du PIB européen – Les canaux du crédit bancaire et du taux d’intéret ont un impact significatif Année 2015-2016 12Séance 8
  13. 13. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips: • La courbe de Phillips établie une relation empirique négative entre taux d’inflation et taux de chomage • Ainsi, si l’on souhaite diminuer le chomage il faut accepter une augmentation de l’inflation • Relation définie empiriquement a partir des données sur le chomage et le taux d’inflation collectées au R. U sur la période 1861 - 1957 Année 2015-2016 13Séance 8
  14. 14. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips: Année 2015-2016 14Séance 8
  15. 15. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips: • Interprétation de la courbe: • Inflation par „la boule prix – salaires”: – Le chomage est faible => pouvoir de négociation des salariés fort qui demandent des augmentation de salaire => inflation des salaires (le salaire est bien un prix, celui du travail) => augmentation du cout du facteur travail pour les entreprises qui le répercutent sur les prix => inflation des prix a la consommation – Le chomage est fort => pouvoir de négociation faible des salariés => pas d’augmentation salariale => inflation faible Année 2015-2016 15Séance 8
  16. 16. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips: • Deux interprétations de la courbe de Phillips: – Interprétation Keynésienne: Lien tres fort entre croissance des salaires nominaux et inflation. Taux d’inflation = taux de croissance des salaires nominaux – taux de croissance de la productivité – Interprétation monétariste: a long terme, le taux de chomage ne dépend plus du taux d’inflation. Le taux de chomage de long terme est alors structurel ou naturel, il n’a pas de causes conjoncturelles. Courbe de Phillips verticale a long terme. Conséquence sur l’effet des poltiques de relance = efficace seulement a court terme Année 2015-2016 16Séance 8
  17. 17. Le dilemme inflation/chomage 1. Les débats sur la courbe de Phillips: • Pour les monétaristes, a long terme une politique de relance ne créée que de l’inflation et ne permet pas de résorber le chomage • Interprétation qui fait toujours débat et qui dépend de la forme que l’on retient de la courbe de Phillips Année 2015-2016 17Séance 8
  18. 18. Le dilemme inflation/chomage 2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire: • Le canal de transmission privilégié de la politique monétaire = la consommation, a travers le salaire réel (w/P) • These de l’inefficacité: Politique de relance => hypothese d’anticipations rationnelles parfaites des agents, ils ne sont pas victimes d’illusion monétaire. Ainsi, ils savent que la politique de relance va entrainer de l’inflation donc une perte de pouvoir d’achat. Ils augmentent leurs salaires nominaux (négociations, heures supplémentaires…) => effet nul sur le salaire réel, w/P ne change pas, seul P augmente. • Pas de transmission de la politique monétaire vers la demande Année 2015-2016 18Séance 8
  19. 19. Le dilemme inflation/chomage 2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire: • These de l’efficacité: Politique de relance, les prix réagissent mais pas les salaires nominaux (w) car il y a une „rigidité des salaires”, ils ne peuvent pas s’adapter immédiatement a l’inflation des prix a la consommation => w/P diminue => cout réel des salaires diminue ainsi les entreprises peuvent embaucher et le chomage diminue • Ensuite, la diminution du chomage entraine une hausse des salaires, w/P revient a son niveau initial Année 2015-2016 19Séance 8
  20. 20. Le dilemme inflation/chomage 2. Les débats théoriques sur l’efficacité de la politique monétaire: • La BCE pourrait suivre un objectif d’inflation de 3 a 5% pour diminuer le chomage sans risquer l’inflation auto-entretenue Année 2015-2016 20Séance 8
  21. 21. La diversité des économies de la zone euro 1. Une politique monétaire unique et des taux d’inflation différents: • Exemple des taux d’inflation des pays de la zone euro (2014): – Allemagne = 0,8% – France = 0,6% – Grece = - 1,4% – Autriche = 1,5% – Portugal = - 0,4% Année 2015-2016 21Séance 8
  22. 22. La diversité des économies de la zone euro 1. Une politique monétaire unique et des taux d’inflation différents: • L’hétérogénéité des taux d’inflation des pays de la zone euro pose probleme a la BCE • Politique monétaire unique mais effets différents suivant la situation économique de chaque pays • Depuis 2006, politique monétaire restrictive => augmentation des taux directeurs: – Stabilisation de l’inflation dans certains pays – Ralentissement de la croissance dans d’autres pays Année 2015-2016 22Séance 8
  23. 23. La diversité des économies de la zone euro 2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires différentes: • Les pays de la zone euro définissent individuellement leurs politiques budgétaires • Exemple: Un pays ou la croissance est faible peut décider de faire une politique budgétaire de relance (besoin d’un déficit budgétaire important) • Si dans le meme temps, la BCE mene une politique monétaire restrictive, la politique budgétaire devient inefficace Année 2015-2016 23Séance 8
  24. 24. La diversité des économies de la zone euro 2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires différentes: • De plus, il existe un pacte de stabilité entre les pays européens = les pays se sont engagés a limiter les déficits publics meme en cas de croissance faible. • Ainsi, les pays avec des taux de croissance faibles ne peuvent pas faire de politiques de relance en utilisant le levier du déficit public pour restaurer la croissance. Année 2015-2016 24Séance 8
  25. 25. La diversité des économies de la zone euro 2. Une politique monétaire et des politiques budgétaires différentes: • De plus, il existe un pacte de stabilité entre les pays européens = les pays se sont engagés a limiter les déficits publics meme en cas de croissance faible. • Ainsi, les pays avec des taux de croissance faibles ne peuvent pas faire de politiques de relance en utilisant le levier du déficit public pour restaurer la croissance. Année 2015-2016 25Séance 8
  26. 26. La diversité des économies de la zone euro 3. Une politique monétaire et des politiques fiscales différentes: • Il n’y a pas d’harmonisation des regles fiscales entre les pays de la zone euro • Exemple avec le taux d’imposition sur les sociétés: – France = 33% – Allemagne = 30,2% – Irlande = 12,5% – Hongrie = 19% • Conséquences: concurrence intra-européenne entre les entreprises => délocalisation dans les pays a l’imposition la plus faible • Contradictoire avec l’idée d’Union et de politique monétaire commune Année 2015-2016 26Séance 8
  27. 27. Conclusion • Difficulté principale de la BCE: Des pays aux situations hétérogenes mais une seule réponse = politique monétaire commune • Solution possible = Gouvernance économique européenne avec une coordination des politiques budgétaires et fiscales des pays de la zone euro • Probleme: réticence des pays a céder leur souveraineté économique a l’Union Européenne Année 2015-2016 27Séance 8

×