FAIT N°2Processus de Dégradation de la MedinaFévrier 2013
DESCRIPTION Les immeubles menaçant ruines (IMR)Le nombre des IMR irrécupérable (à démolir) est passé de 19 en 1985 à 119e...
JUSTIFICATIONS Exemple typique des premières villes islamiques du MaghrebL’ensemble du site constitue un exemple éminent ...
DEFIS ECONOMIQUES2.1 L’activité artisanaleLa promotion de l’artisanat mérite une attention particulière dans la mesure oùe...
DEFIS DE GOUVERNANCE2.5 Stratégie de sauvegarde globale.La mise en place d’une stratégie de sauvegarde globale permet d’or...
DEFIS DE GOUVERNANCE2.7 Collaboration autorités-particuliers et restauration du bâtiIl s’agit de la mise en œuvre de mécan...
DEFIS D’URBANISME2.9 Intervention urbaine et architecturale à la MédinaL’intervention dans la médina doit tenir compte des...
DEFIS SOCIAUX2.12 Augmentation de la population.Le développement de la Médina au sens large est tributaire de sondéveloppe...
DEFIS ENVIRONNEMENTAUX2.15 Collecte des déchets adaptéeUne des problématiques majeures de la médina c’est l’inadéquation d...
PROJETS Projet Medina 2030 : Réhabilitation de la médina Date de lancement : 2010. Maitrise d’ouvrage : Municipalité de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fait n°2 Processus de dégradation de la medina v1

675 vues

Publié le

La Medina de Sousse, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, est un site culturel, exemple éminent de l'architecture arabo-muslmane. Malheureusement depuis de nombreuses années, la Medina de Sousse connait une dégradation au niveau du bâti et un déclin de son activité économique...

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
675
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fait n°2 Processus de dégradation de la medina v1

  1. 1. FAIT N°2Processus de Dégradation de la MedinaFévrier 2013
  2. 2. DESCRIPTION Les immeubles menaçant ruines (IMR)Le nombre des IMR irrécupérable (à démolir) est passé de 19 en 1985 à 119en 2004. Avec ceci, on estime que d’ici 20 ans, environ une cinquantaine de bâtimentsdans la Médina auraient disparus. Cette dégradation du bâti est en interdépendanceavec des facteurs socio-économiques. La population de la médinaLa Médina est la seule partie de la ville qui connaît une croissancedémographique négative. Elle a enregistré un taux annuel de -1.17% entre 1994 et2004. Certains édifices en état d’indivision sont donc déshabités. D’autres sontoccupés par des habitants qui n’ont pas les moyens de les entretenir tout enrespectant l’authenticité du bâti. Déclin de l’activité artisanaleLes échoppes de produits touristiques prolifèrent au détriment de l’activitéartisanale. En effet, plusieurs locaux sont transformés en boutiques vendant auxtouristes de passage des produits de souvenir. Ces derniers, censés êtres des produitsartisanaux, sont en réalité des produits contrefaits importés d’Asie. Risque de déclassement de la liste du patrimoine mondialLes différents aspects de la dégradation du centre historique ont commearrière-plan le risque du déclassement de la Médina de la liste du patrimoine mondial.Processus de dégradation de la Médina 2Février 2013
  3. 3. JUSTIFICATIONS Exemple typique des premières villes islamiques du MaghrebL’ensemble du site constitue un exemple éminent de l’architecture arabo-musulmane et méditerranéenne. La majorité des monuments représentent uneattestation exceptionnelle de la civilisation Aghlabide du IXe siècle dont le Ribat enest le mieux conservé. Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1988La Médina constitue un témoignage de la civilisation arabo-musulmane nonseulement pour l’histoire de Sousse et de la Tunisie mais également pour toutel’humanité. C’est grâce à ces caractéristiques que ce centre historique a étaitinscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Tourisme culturelVéritable expression tangible de la mémoire de Sousse et de l’héritage culturelleet historique de la ville, la médina constitue une opportunité pour le tourismeculturel.3Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  4. 4. DEFIS ECONOMIQUES2.1 L’activité artisanaleLa promotion de l’artisanat mérite une attention particulière dans la mesure oùelle contribue non seulement à la dynamique économique mais surtout à lapréservation de l’identité de la Médina ainsi qu’à la culture et les traditions deSousse.2.2 Les activités de loisirLe développement des activités de loisirs permet d’alimenter l’attractivité ducentre historique et d’augmenter l’afflux des visiteurs. Ainsi les activités de loisirpermettent de combiner le développement économique avec une offre récréativedestinée aussi bien aux visiteurs qu’aux habitants.2.3 Le Tourisme culturelLa Médina, grâce à son patrimoine historique, constitue une opportunité pour lapromotion du tourisme culturel. En effet, cette activité touristique peut s’appuyersur « un réseau » de monuments historiques singuliers et assez conservés.2.4 Dynamique continue et nocturneLa création d’une dynamique continue et une vie nocturne dans la Médina permetde prolonger la vitalité du centre historique jusqu’au soir. Faire revivre la Médina,même le soir.4Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  5. 5. DEFIS DE GOUVERNANCE2.5 Stratégie de sauvegarde globale.La mise en place d’une stratégie de sauvegarde globale permet d’orienter lagestion de la Médina dans le sens de la gouvernance. Cette stratégie est destinéeà mettre fin à la gestion sectorielle et au chevauchement des compétences desacteurs impliqués. Ceci passe par l’intégration simultanée des dimensionspatrimoniale, urbaine, économique, sociale, etc. et la complémentarité desdifférents acteurs institutionnels, économiques, sociaux, etc.2.6 La sécurité.Il est nécessaire de combattre les différentes formes d’insécurités telles que ladélinquance et les incivilités dans les espaces publics. Le renforcement de lasécurité passe non seulement par le rôle des forces de l’ordre mais notammentpar la médiation, la collaboration et la prévention.5Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  6. 6. DEFIS DE GOUVERNANCE2.7 Collaboration autorités-particuliers et restauration du bâtiIl s’agit de la mise en œuvre de mécanismes permettant aux autorités publiquesd’octroyer des avantages aux propriétaires pour les inciter à la restauration dubâti. Aujourd’hui ni les acteurs publiques n’ont les moyens d’intervenir surl’ensemble du bâti de la Médina ni tous les propriétaires sont motivés et/ouconscients de la sauvegarde d’un patrimoine architectural et urbain qui nécessitedes coûts importants. La collaboration permet donc de soulager l’intervention desautorités publiques tout en encouragent celle des propriétaires privés.2.8 Le problème du foncierSurmonter le blocage juridique créé par le régime de l’indivision. Certains édificesabandonnées ou loués appartiennent à plusieurs propriétaires non identifiés etleurs titres de propriété et soit inexistant soit juridiquement invalide.L’intervention pour régler ce problème permettra de garantir les conditionsnécessaires à toute forme d’intervention ou de collaboration.6Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  7. 7. DEFIS D’URBANISME2.9 Intervention urbaine et architecturale à la MédinaL’intervention dans la médina doit tenir compte des spécificités du site. En effet,les travaux de restauration, réhabilitations, etc. doivent respecter la morphologiearchitecturale et urbaine authentique du bâti. En outre, l’usage des techniques etdes matériaux contemporains nécessite une intervention fine et étudiée de façonà ce qu’elle soit en cohérence avec la sauvegarde du patrimoine.2.10 Pollution Visuelle à la MédinaLe paysage urbain du centre historique mérite une attention particulière par untravail d’élimination de la pollution visuelle (câbles électriques, lignestéléphoniques, graffitis…etc.).2.11 Maisons et locaux en ruine à la MédinaL’intervention urbaine ne doit pas négliger une démarche de réutilisation voirmême de réaffectation des espaces à d’autres fonctions. Ceci permettra deredonner la vie aux maisons et locaux en ruines.7Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  8. 8. DEFIS SOCIAUX2.12 Augmentation de la population.Le développement de la Médina au sens large est tributaire de sondéveloppement démographique. C’est pour cette raison que l’attractivitérésidentielle du centre historique et l’augmentation de sa population sont un défià relever.2.13 Sentiment d’identité et exclusion sociale.Le développement de la Médina doit se faire toute en préservant son caractèretraditionnel. Pour cela la prise de conscience de la valeur historique du site ne doitpas se limiter aux autorités publiques et aux institutions mais doit concerner leshabitants eux même. Par ce que ces habitants sont les usagers ayant le plus decontact direct et quotidien avec la Médina, le renforcement du sentimentd’identité culturel et la réduction de l’exclusion sociale chez la population sont lesgarants de la conciliation entre développement et sauvegarde.2.14 L’intégration socio-économique des habitants de la Médina.Favoriser l’insertion professionnelle, culturelle et sociale des habitants de laMédina dans la vie urbaine de Sousse à travers le développement de programmesd’interventions qui prennent en compte la spécificité socioculturelle de la Médina.8Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  9. 9. DEFIS ENVIRONNEMENTAUX2.15 Collecte des déchets adaptéeUne des problématiques majeures de la médina c’est l’inadéquation des pratiquesde la vie moderne avec sa structure urbaine et architecturale traditionnelle. Unexemple concret exprimant cette problématique est les difficultés de la collectedes déchets dans le centre historique. L’efficacité de cette opération est tributairede la mise à disposition d’engins et de matériel standardisé aux voiries et auxespaces publics de la médina. La vieillesse du parc municipal et les limitesfinancières font que la qualité de collecte dans cet espace demeure médiocre.Il faudrait également souligner que les habitants qui peuplent actuellement lamédina sont majoritairement âgés. C’est pour cela que se débarrasser de leurdéchets dans les bennes seraient pour eux une tâche pénible.L’un des défis environnementaux est l’adaptation des outils et de la méthode decollecte de déchets par rapport à la spécificité urbaine et sociale de la Medina.9Processus de dégradation de la MédinaFévrier 2013
  10. 10. PROJETS Projet Medina 2030 : Réhabilitation de la médina Date de lancement : 2010. Maitrise d’ouvrage : Municipalité de Sousse, Agence Française deDéveloppement et l’Union Européenne. Maitrise d’ouvrage délégué : Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine. Contenu : Travaux de voirie. Assainissement des eaux usées. Réhabilitation etenfouissement des réseaux d’éclairage public, d’électricité et detélécommunications. Ravalement de façades. Localisation : Parcours s’étendant sur environ 1.5km constitué principalement parles rues El Aghalba, Souk El Gaied, Essofra, Ahmed Magroun, Sidi Bouraoui, SabbatDalma, Sidi Zouaghi, Dar El Bey et La Kasbah.Février 2013 10Processus de dégradation de la Médina

×