Formations en Chimie, Génie Chimique, Génie des Procédés

795 vues

Publié le

Catalogue des Formations Diplômantes et Qualifiantes proposées par Toulouse Tech Formation Professionnelle dans les domaines de la Chimie, du Génie Chimique et du Génie des Procédés

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
795
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formations en Chimie, Génie Chimique, Génie des Procédés

  1. 1. Guide de la Formation Professionnelle Partenaire de vos projets de formation professionnnelle Centre de formation professionnelle technique, technologique et scientifique pour ingénieurs, cadres et techniciens www.formation-continue.inp-toulouse.fr Agronomie Agroalimentaire Œnologie Aéronautique Espace Systèmes Embarqués Biologie Biotechnologies Chimie Génie chimique Génie des procédés Energie Génie civil BTP Urbanisme Génie Electrique Electronique Automatique Hydraulique Mécanique des fluides Informatique Télécommunications Réseaux Mécanique Génie Mécanique Matériaux Qualité Sécurité Environnement Sciences de l’ingénieur Développement personnel Communication Management Expertises Judiciaires Guide de laGuide de laGuide de laGuide de laGuide de laGuide de laGuide de laGuide de la Formation ProfessionnelleFormation ProfessionnelleFormation ProfessionnelleFormation Professionnelle Agronomie Agroalimentaire Œnologie Aéronautique Espace Systèmes Embarqués Biologie Biotechnologies Chimie
  2. 2. 2 Le centre de formation professionnelle continue  pour adultes dans tous les domaines techniques, scientifiques et technologiques. Des grandes écoles d’ingénieur de Midi-Pyrénées mettent en commun leurs compétences pour créer un Centre de Formation Professionnelle Continue pour les cadres, techniciens et ingénieurs : ToulouseTech Formation Pro- fessionnelle Continue (TTFPC). Ce projet s’inscrit dans une logique de guichet régional unique facilitant la mise en adéquation du besoin avec l’offre. Du stage spécialisé de quelques jours au parcours de Formation Diplômante ; formation d’ingénieur, Master, Mastère Spécialisé, TTFPC a pour objectif d’établir une relation durable et partenariale avec les entreprises régio- nales et de répondre aux besoins en compétence de leurs salariés. Tous les diplômes des écoles de TTFPC sont accessibles en Formation Continue ou par la Validation des Ac- quis (VAE ou VAP). Le diplôme délivré est le même dans tous les cas. Certains parcours peuvent être suivis à distance grâce à des supports multimédia et une plateforme pédagogique. Le tutorat et la pédagogie par objectifs sont alors privilégiés pour garantir la qualité de la formation. À TTFPC, la Formation Continue a un sens et s’appuie sur des valeurs : ► Permettre à chaque individu d’acquérir et de valoriser des compétences, d’avoir le désir d’apprendre pour être acteur de son parcours et de son évolution professionnelle. ► Lutter contre les discriminations et l’exclusion du marché du travail en encourageant réellement la formation tout au long de la vie pour tous. ► Développer l’emploi et la croissance, favoriser l’innovation, les transferts de connaissances et de savoir-faire, en accompagnant les entreprises et leurs salariés dans leur stratégie de développement des compétences. Nous mettons tout en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions : ► Un environnement propice à l’apprentissage; les formations se déroulent dans les écoles d’ingénieur permettant des échanges avec les enseignants chercheurs, un suivi personnalisé et par la suite souvent des retours indirects pour l’entreprise (recrutements, stages d’étudiants, contrats de recherche…). ► Des formations attrayantes de par la qualité des enseignements, le matériel et les locaux disponibles pour des mises en situation et des TP. ► La qualité de l’ingénierie de la formation : les membres des équipes pédagogiques sont à la fois concepteurs et formateurs et ne sont pas seulement des prestataires. ► Une ouverture d’esprit sur de nouvelles perspectives de carrière pour tous les stagiaires avec la possibilité d’avoir une vraie stratégie pluriannuelle de Formation Continue. ► Un partenaire durable à l’écoute de votre plan de formation. J’espère que ce catalogue vous apportera les informations que vous recherchez et je suis à votre disposition pour tous renseignements complémentaires. Bonne lecture. Olivier Delahaye, Directeur
  3. 3. Chimie Génie Chimique Génie des Procédés
  4. 4. 4 Table des matières Formations Diplômantes DHET Echantillonnage Analyses Physico-chimiques 6 DHET Qualité – Sécurité – Environnement 7 Diplôme d’Ingénieur en Chimie 8 Diplôme d’Ingénieur Génie Chimique 9 Diplôme d’Ingénieur en Génie des Procédés 10 Diplôme d’Ingénieur en Matériaux 11 Master International Chimie et Procédés Verts pour la Biomasse 12 DFST Expert en Dépollution 13 International Master Fluids Engineering for Industrial Process 14 Formations Qualifiantes Modules Chimie Chimie 16 Chimie générale 17 Chimie organique 18 Chimie Théorique 19 Cristallographie 20 Spectroscopie 21 Assurance qualité au laboratoire et comment arriver à l’accréditation 22 Chromatographie en phase gazeuse 23 Chromatographie en phase liquide 24 Dosage de solution par absorption atomique 25 Expertise multi échelle des matériaux : choix des techniques de caractérisation 26 Identification des molécules organiques par les méthodes spectrométriques (RMN, IR, UV, GC/MS) 27 Initiation à la pratique de la Microscopie électronique à balayage (MEB) 28 Maintenance en métrologie en HPLC 29 Microanalyse élémentaire dans les substances organiques et organo-métalliques 30 Spectrométrie de masse 31 La résonance magnétique nucléaire (Proton et Carbone 13) à l’usage du chimiste 32 Maintenance en Chromatographie en Phase Gazeuse 33 Modules Génie des Procédés Chimie industrielle 34 Mathématiques Appliquées 35 Structure, Propriétés et Réactivité de la Matière 36 Modules Génie des Procédés - génie chimique Absorption et Extraction liquide-liquide 37 Agents tensio-actifs et procédés 38 Agitation et Mélange 39 Analyse fonctionnelle - Simulation des procédés - Flowsheeting 40 Caractérisation des particules 41 Cinétique et réacteurs 42 Cristallisation industrielle 43 Distillation thermique 44 Dynamique des fluides - Thermique 1 45 Emulsification : principes et procédés 46 Energétique bilan 47 Fluidisation, évaluation économique et projet 48 Les ultrasons en procédés 49 Manutention et traitement physique des solides divisés 50 Propriétés, manutention et traitement physique des solides divisés 51 Simulation Dynamique 52 Thermique 2 sechage et filtration 53 Modules Génie chimique Absorption 54 Distillation 55 Extraction liquide-liquide 56 Simulation des Procédés 57 Thermo 2 58
  5. 5. 5 Formations Diplômantes Chimie Génie Chimique Génie des Procédés
  6. 6. OBJECTIFS ■ Former des cadres, experts du processus analytique depuis l’échantillonnage jusqu’à l’interprétation des résultats, le tout dans un contexte d’assurance qualité. Les secteurs d’activité visés sont : la chimie, la pétrochimie, l’éner- gie, le transport, la pharmacie, la santé, les biotechnologies, l’envi- ronnement, l’agroalimentaire PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale) DURÉE ■ La durée de la formation est de 12 mois dont 6 mois de cours, de travaux dirigés, de travaux pratiques et d’un projet, et 6 mois de stage en entreprise. PRÉ REQUIS ■ Salariés et demandeurs d’emploi titulaires d’un bac+4 dans le domaine, ou au minimum un bac+2 dans le domaine et une expé- rience professionnelle significative. PROGRAMME Contenu susceptible d’évoluer ■ Méthodologies analytiques et analyses industrielles ■ Bonnes pratiques et instrumentations analytiques ■ Travaux pratiques ■ Projet échantillonnage ■ Projet global ■ Stage de fin d’études DHET Echantillonnage Analyses Physico-chimiques Responsable : Yolande Lucchese DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin 6 RÉFÉRENTIEL MÉTIER ■ Dans le privé, ils travaillent au sein de services de contrôle ou de R&D de grands groupes comme de PME. Ils assurent des fonctions de management tant dans le domaine de l’analyse et de l’échantillonnage que de l’assurance qualité. ■ Dans le public, ces experts évoluent dans des structures de re- cherche ou de recherche et enseignement. Les principales fonc- tions se déclinent comme suit : ■ ingénieur recherche & développement, ■ responsable mesures et analyses, ■ ingénieur technico-commercial, ■ expert technique, ■ ingénieur d’analyse industrielle, ■ ingénieur qualité, ■ auditeur qualité, ■ ingénieur conseil à l’interface entre les activités commerciales et techniques, ■ responsable Laboratoire, ■ chef de projet, ■ intervenant formateur. COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr
  7. 7. OBJECTIFS ■ Apporter des connaissances approfondies dans le domaine de la gestion des risques et des pollutions engendrés par les activités industrielles. Cela consiste à apporter : ■ des solutions techniques, par la conception et la conduite de pro- cédés plus propres et plus sûrs, ■ des solutions organisationnelles par la mise en place de systèmes de management Qualité Sécurité Environnement. La thématique relative à la maîtrise des risques professionnels (San- té Sécurité au Travail) est également un point fort de la formation. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale). DURÉE ■ La durée de la formation est de 12 mois dont six mois de cours et six mois de projet de fin d’études et de stage. ■ Le premier semestre comprend des cours, des travaux dirigés opérationnels, des conférences et des travaux personnels spé- cifiques ; des cours/TD de développement personnel, d’anglais et de connaissance de l’entreprise sont également dispensés, ■ Le deuxième semestre comprend le projet d’études et le stage en entreprise d’une durée de 6 mois. PRÉ REQUIS ■ Salariés et demandeurs d’emploi titulaires d’un bac+4 dans le domaine des procédés, ou au minimum un bac+2 dans le domaine et une expérience professionnelle significative en génie des pro- cédés. DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin PROGRAMME ■ Procédés propres et sûrs ■ Risques Professionnels ■ Systèmes de Management ■ Humanités ■ Projet d’étude ■ Stage de fin d’études 7 RÉFÉRENTIEL MÉTIER ■ Ingénieur d’études en Risques Industriels ou en Environnement ■ Responsable ou ingénieur Sécurité des Procédés ou HSE ou Q ■ Ingénieur en Prévention des Risques Professionnels ■ Métiers du conseil dans les disciplines QSE : consultant ou auditeur COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. DHET Qualité – Sécurité – Environnement Responsable : Nadine Gabas Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr
  8. 8. OBJECTIFS ■ Former et certifier des ingénieurs compétents en synthèse, ana- lyse, caractérisation et mise en application industrielle de molécules complexes et de produits cibles dans un contexte de chimie durable et responsable. Cette formation d’ingénieurs doit permettre d’acqué- rir des connaissances, des compétences ainsi que des habitudes de travail pour aborder le détail d’une technique, ou obtenir la culture nécessaire afin de pouvoir diversifier à volonté ses responsabilités. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale) DURÉE ■ La formation se déroule sur 3 ans : une première année à distance, puis deux années en présentiel à l’ENSIACET avec la possibilité de faire la dernière année en alternance en contrat de professionnalisation. PRÉ REQUIS ■ Titulaires d’un bac+2 en chimie avec au moins 3 ans d’expé- rience. PROGRAMME ► Cycle préparatoire à distance (1ère année) ■ Tronc commun essentiellement en Mathématiques ■ Chimie générale ■ Chimie analytique ■ Chimie organique ■ Spectroscopie ■ Chimie théorique ■ Cristallographie ► Deuxième année ■ Chimie des composés organiques ■ Chimie inorganique ■ Sciences industrielles ■ Métiers de l’ingénieur ■ Chimie organique et biochimie ■ Science des polymères ■ Procédés ■ Liaison chimique et modélisation ■ Métiers de l’ingénieur ■ Nouveaux outils pour une chimie durable ► Troisième année ■ Option Génie des Systèmes Industriels ■ Option Analyse pour l’Industrie ■ Option Chimie Verte ■ Option Procédés pour la Chimie fine et les Bioindustries ■ Option Qualité – Sécurité – Environnement ■ Option Génie de l’Environnement ■ Option Matériaux Fonctionnels ■ Option Eco-Energie ■ Option Procédés de Production, Qualité et Contrôle des Pro- duits de Santé ■ Projet de fin d’études ■ Projet long Diplôme d’ingénieur en Chimie Responsable : Martine Urrutigoity DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin 8 RÉFÉRENTIEL MÉTIER Secteurs d’activité : ■ l’industrie chimique, ■ la santé, ■ la cosmétique, ■ les polymères naturels ou synthétiques, ■ les matériaux organiques, ■ la parachimie (adhésifs, peintures, phytosanitaire,…), ■ le contrôle analytique, ■ l’environnement, ■ la sécurité, COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr NOUVEAU : Contrat de Professionnalisation
  9. 9. OBJECTIFS ■ Former et certifier des Ingénieurs dont les compétences s’étendent de la maîtrise de l’acte chimique, la conception et la conduite du procédé associé, jusqu’à la mise en forme et au conditionnement. La formation d’Ingénieurs de cette spécialité est à double objectif : apporter des connaissances théoriques ainsi que les méthodes de travail permettant d’aborder le détail d’une technique, de donner la culture nécessaire pour pouvoir diversifier ses responsabilités. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale). DURÉE ■ La formation se déroule sur 3 ans : une première année à distance, puis deux années en présentiel à l’ENSIACET avec la possibilité de faire la dernière année en alternance en contrat de professionnalisation. Il est aussi possible d’effectuer la formation par la voie de l’al- ternance pour les deux années du cycle terminal (après la pre- mière année à distance). PRÉ REQUIS ■ Titulaires d’un bac+2 en Génie Chimique avec au moins trois années d’expérience professionnelle. DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin PROGRAMME ► Cycle préparatoire à distance (1ère année) ■ Tronc commun essentiellement en maths ■ Chimie Générale ■ Chimie Analytique ■ Chimie Organique ■ Distillation ■ Absorption ■ Extraction liquide ■ Simulation des procédés ■ Thermo II ■ Réacteurs idéaux II ► Deuxième année ■ Conception des Procédés ■ Thermodynamique/Chimie physique ■ Chimie organique / Chimie analytique ■ Projet Professionnel ■ Outils numériques en procédés 1 ■ Transferts- Séparations ■ Chimie 1 ■ Métier ingénieur 1 ■ Génie des Procédés ■ Chimie 2 ■ Génération & traitement du solide ■ Outils numériques en procédés 2 ■ Métier ingénieur 2 ■ Outils pour le Génie des Procédés Durables ► Troisième année ■ Option Conception et Analyse des Procédés ■ Option Chimie Verte ■ Option Efficacité Energétique des Procédés ■ Option Eco-Energie ■ Option Fluides, Energétiques et Procédés ■ Option Génie de l’Environnement ■ Option Génie des Systèmes Industriels ■ Option Matériaux Fonctionnels ■ Option Procédés pour la Chimie Fine et les Bioindustries ■ Option Procédés de Production, Qualité et Contrôle des Produits de Santé ■ Option Qualité – Sécurité – Environnement ■ Option Analyse pour l’Industrie ■ Option Durabilité des Matériaux et des Structures ■ Projet de fin d’études ■ Projet long 9 RÉFÉRENTIEL MÉTIER Secteurs d’activité : ■ La chimie ■ La biotechnologie ■ La pharmacie ■ L’énergie ■ L’environnement ■ Le pétrole ■ Et plus généralement des industries de transformation de la matière (industries du verre, du ciment, du papier, du textile, de la peinture, des cosmétiques, de l’agroalimentaire, …). Fonctions/Métiers ■ Ingénierie ■ Recherche & Développement, Etudes et Conseils Techniques ■ Production, Exploitation des installations ■ Qualité, Sécurité, Environnement, intervention dans la conduite de projets ■ Technico-commercial Diplôme d’Ingénieur Génie Chimique Responsable : Patrick Cognet COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr NOUVEAU : Contrat de Professionnalisation
  10. 10. OBJECTIFS ■ La spécialité Génie des Procédés de l’ENSIACET se situe au car- refour de trois disciplines de base : Physique, Chimie et Mathéma- tiques Appliquées/Informatique. Sa volonté affichée est d’aborder de matière systémique les disci- plines du Génie des Procédés en privilégiant une approche modéli- sation et en utilisant les outils informatiques pour la conception et le pilotage d’installations industrielles. L’Ingénieur ENSIACET Génie des Procédés est ainsi un physicien pluridisciplinaire, qui possède de solides compétences dans les dis- ciplines de base du Génie des Procédés (bilans, transferts, opéra- tions unitaires, …), une parfaite maîtrise des outils mathématiques, numériques, informatiques et des technologies de l’information et de la communication et une formation générale en sciences so- ciales, humaines et économiques. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale) DURÉE ■ La formation se déroule sur 3 ans : une première année à distance, puis deux années en présentiel à l’ENSIACET avec la possibilité de faire la dernière année en alternance en contrat de professionnalisation. Il est aussi possible d’effectuer la formation par la voie de l’al- ternance pour les deux années du cycle terminal (après la pre- mière année à distance). PRÉ REQUIS ■ Titulaires d’un bac+2 en Génie des Procédés avec au moins trois années d’expérience professionnelle. PROGRAMME ► Cycle préparatoire à distance (1ère année) ■Tronc commun en Mathématiques ■ Probabilités-Statistique, Algorithmique-Programmation, Etude préliminaire de procédés, Transferts ■ Cinétique-Réacteurs, Gestion de projets, Evaluation écono- mique, Méthodologie expérimentale ■ Bilans, Equilibres, Séparations ■ Anglais ■ Structure, propriétés et réactivité de la matière, Chimie indus- trielle, Thermodynamique ■ Mathématiques appliquées, Simulation des procédés, Opéra- tions unitaires, Transferts ► Deuxième année ■ Chimie – Catalyse ■ Transfert et équilibre ■ Opérations unitaires ■ Modélisation, Conduite et supervision ■ Anglais, EPS, Stage ■ Mathématiques – Informatique ■ Opérations unitaires ■ Conception de procédés ■ Conduite des procédés ■ Génie des procédés durables ■ Anglais, EPS, Stage ► Troisième année ■ Option Conception et Analyse de Procédés ■ Option Eco-Energie ■ Option Efficacité, Energétique et Procédés ■ Option Fluides, Energétique et Procédés ■ Option Génie de l’Environnement ■ Option Génie des Systèmes industriels ■ Option Maîtrise des Projets Complexes et des Systèmes d’In- formation ■ Option Procédés pour la Chimie Fine et les Bioindustries ■ Option Qualité – Sécurité – Environnement ■ Option Procédés de Production, Qualité et Contrôle des Pro- duits de Santé ■ Projet de fin d’études ■ Projet long Diplôme d’Ingénieur Génie des Procédés Responsable : Pascal Floquet DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin 10 RÉFÉRENTIEL MÉTIER ■ Secteurs d’activité : L’industrie chimique, parachimique, pharmaceutique, cosmétique, l’énergie, l’environnement et les éco-industries, Conseil et bureau d’études. ■ Fonctions/métiers : La production et l’exploitation, La recherche/développement et les études scientifiques et tech- niques, L’étude, le conseil ou l’expertise. COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr NOUVEAU : Contrat de Professionnalisation
  11. 11. OBJECTIFS ■ Former des ingénieurs pouvant œuvrer dans la conception et l’optimisation des propriétés de nouveaux produits ou systèmes constitués de matériaux métalliques, polymères, céramiques micro ou nano structurés et de leurs composites. L’évaluation des durées de vie des matériaux nouveaux comme traditionnels ou des systèmes vieillissants, l’analyse et la modéli- sation des processus liés à la mise en œuvre ou à l’optimisation des propriétés d’emploi, constituent les autres domaines d’action des ingénieurs matériaux. La pérennisation du patrimoine scienti- fique et technique actuel est également un objectif important de la formation. La formation dispensée à l’INP-ENSIACET prépare les élèves ingé- nieurs à la conduite de projets pluridisciplinaires. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale). DURÉE ■ La formation se déroule sur 3 ans : une première année à distance, puis deux années en présentiel à l’ENSIACET avec la possibilité de faire la dernière année en alternance en contrat de professionnalisation. PRÉ REQUIS ■ Titulaires d’un bac+2 en matériaux avec au moins 3 ans d’expé- rience professionnelle. DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin PROGRAMME ► Cycle préparatoire à distance (1ère année) ■ Projet professionnel ■ Connaissances techniques générales ■ Physico-chimie ■ Analyse des procédés ■ Outils mathématiques et informatiques ■ Approche multi-échelle des matériaux ■ Outils d’analyse et de modélisation ■ Structure et synthèse des matériaux ■ Métiers de l’ingénieur ► Deuxième année ■ Maîtrise des microstructures ■ Caractérisation et propriétés des matériaux ■ Relations structures-propriétés II ■ Métiers de l’ingénieur ■ Surfaces et interfaces ■ Multimatériaux ■ Procédés et thermique appliqués aux matériaux ■ Métiers de l’ingénieur ► Troisième année ■ Option Durabilité des Matériaux et des Structures ■ Option Génie des Systèmes Industriels ■ Option Matériaux Fonctionnels ■ Option Qualité – Sécurité – Environnement ■ Option Analyse Pour l’Industrie ■ Option Eco-Energie ■ Projet de fin d’études ■ Projet long 11 RÉFÉRENTIEL MÉTIER Secteurs d’activité : ■ métallurgique, ■ chimique, ■ la production d’énergie ■ le transport, ■ la santé, ■ la construction mécanique, ■ … Fonctions : ■ dans le domaine de l’ingénierie, des études et conseils tech- niques, ■ dans les unités de production, d’exploitation, de contrôle, de maintenance, d’essais, de qualité et de sécurité, ■ dans la conduite de projets. Diplôme d’ingénieur en Matériaux Responsable : Bernard Viguier COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr NOUVEAU : Contrat de Professionnalisation
  12. 12. OBJECTIFS ■ La formation s’inscrit dans les préoccupations actuelles en ma- tière de développement durable. Les objectifs sont : ■ d’associer les différentes disciplines, chimie verte, catalyse, pro- cédés et biotechnologies, ■ d’apporter les outils nécessaires pour mettre au point des procé- dés propres et sûrs, adaptés à la transformation de matières pre- mières renouvelables. ■ de donner une vision élargie des filières agro-industrielles émer- gentes, en prenant en prendre en compte les impacts environne- mentaux et sanitaires en intégrant une approche en écoconception. PUBLICS ■ Titulaires d’un « bachelor of sciences/engeneering » pour le M1. ■ Titulaires d’un « master of sciences/engeneering » pour le M2. ■ Les salariés et demandeurs d’emploi « ingénieurs ou cadres » désirant orienter leur carrière vers l’international pourront postuler directement en 2ème année. ■ Les salariés et demandeurs d’emploi « techniciens supérieurs » pourront aussi intégrer ce master grâce à la validation des acquis professionnels. DURÉE ■ La durée de la formation est de 24 mois. Nous estimons que 40% des enseignements seront dispensés en anglais, qui est déjà la langue pratiquée pour certains cours des options de troisième année du cursus ingénieur. De plus, environ 60% des supports seront en anglais, permettant un apprentissage progressif de la langue fran- çaise. Pour améliorer l’insertion des étudiants dans la formation, des cours de français intensifs (FLE) seront proposés tout au long de la formation et en particulier en M1. PRÉ REQUIS ■ Etudiants titulaires d’un bac+4 dans le domaine, Salariés et de- mandeurs d’emploi avec au minimum un bac+2 dans le domaine et une expérience professionnelle significative. PROGRAMME ►Semestre 7 ■ Le premier semestre est un semestre de transition et de mise à niveau scientifique, proposé dans le cadre du réseau « n+i», auquel s’ajoute le démarrage du projet personnel encadré. ►Semestre 8 ■ Chimie verte et procédés verts ■ Biotechnologie et conception des procédés ■ Professionnalisation ►Semestre 9 ■ Fractionnement des matières premières végétales ■ Transformations chimiques de la biomasse, développement de bioproduits ■ Catalyse pour la biomasse, l’environnement et l’énergie ■ Bioprocédés et biotechnologies blanches ■ Projet ►Semestre 10 ■ Stage de fin d’études d’un minimum de 5 mois Master international Chimie et Procédés Verts pour la Biomasse Responsable : Pascale De Caro DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin 12 RÉFÉRENTIEL MÉTIER ■ La chimie fine, ■ L’agro-industrie, ■ L’agrochimie (phytosanitaires), ■ Les produits de spécialité (plastifiants, lubrifiants, solvants, ...), ■ L’énergie, ■ Les écomatériaux, ■ La cosmétique, ■ L’industrie pharmaceutique, ■ L’écoconception. COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr
  13. 13. OBJECTIFS ■ Le domaine de l’environnement est actuellement en pleine mu- tation tant en France que sur le plan international et demande des compétences très larges en formations de base en Chimie, en Gé- nie des Procédés, en Biochimie. ■ L’objet de cette formation est de former des cadres pouvant as- sumer des responsabilités dans des éco-industries, des bureaux d’études, des collectivités, des services environnement de grandes entreprises, aussi bien pour la gestion que pour le dimensionne- ment ou l’exploitation des procédés de dépollution. ■ L’une des caractéristiques de cette formation est, enfin, de pré- parer les futurs diplômés à des carrières de type international rela- tivement porteuses du fait de l’implantation sur le plan mondial des grandes sociétés françaises de traitement de l’eau, leaders dans le domaine au plan international. PUBLICS ■ Adultes en reprise d’études (ayant quitté la formation initiale). DURÉE ■ Il sera donné au cours de cette formation en 10 mois, dont 6 mois de stage en entreprise, une spécialisation en Génie de l’Environnement orientée vers l’Ingénierie de la dépollution dans les domaines de l’eau, de l’air, des déchets, des sols et du bruit. La formation se déroule du début mars à fin décembre d’une année civile. PRÉ REQUIS ■ La formation s’adresse à des ingénieurs ou maîtres es sciences ayant une formation de base et (ou) une expérience profession- nelle en : ■ Génie des Procédés ou Génie Chimique ■ Génie Biochimique ■ Chimie ou Biochimie ■ ou autres DÉPOT DE CANDIDATURE : De mars à juin PROGRAMME ► Cours : ■ Eaux - Filières de traitements des eaux - Analyse des eaux et pollutions - Procédés de traitement biologique des eaux - Procédés de traitement séparatif - Equilibres chimiques, procédés de précipitation et d’échanges d’ions, corrosion - Hydraulique - Transferts gaz/liquide - Génie des réacteurs - Projet : étude et conception d’une filière de traitement d’eaux - Travaux pratiques - Visites de sites ■ Déchets - Stockage et traitement des déchets ménagers - Stockage et traitement des déchets industriels - Incinération (cours et visite de site) - Méthanisation et compostage (cours et visite de site) ■ Air - Traitement des pollutions atmosphériques - Conditionnement de l’air - Métrologie ■ Sols - Traitement des sols pollués ■ Bruit - Nuisances sonores - Travaux pratiques ■ Général - Droit de l’environnement et réglementation - Mise en place de la norme ISO 14001 - Les études d’impacts - Communication ► STAGE EN ENTREPRISE : Stage de 6 mois en milieu industriel en étroite relation avec les so- ciétés participant à l’enseignement. 13 RÉFÉRENTIEL MÉTIER Les fonctions principalement visées sont : ■ Chargé d’études en environnement en bureau d’étude ■ Chargé de projet technique en environnement ■ Responsable de production et conduite des éco-industries ■ Conseiller technique en environnement ■ Responsable du management de l’environnement en bureau d’étude ou en industrie ■ Responsable de laboratoire dans le domaine de l’environne- ment Indépendamment du cadre dans lequel il exercera, l’expert en Ingénierie de la Pollution devra avoir une excellente maîtrise des procédés de traitement des pollutions : cela le permettra de pro- poser les procédés les plus adaptés pour chaque cas particulier, que ce soit dans son structure ou pour les entreprises clientes. Il devra être capable en particulier de choisir de manière perti- nente les installations de traitement des effluents et des déchets, de démarrer et conduire ces installations et de les améliorer. Il devra par ailleurs réaliser les dossiers administratifs et règlemen- taires associés (veilles et dossiers règlementaires, mise en place des systèmes de management, réalisation des études d’impact …). Ces compétences scientifiques et techniques lui permettent d’exercer son métier dans de divers cadres. DFST Expert en Dépollution Responsable : Mathieu Sperandio COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Sophie THIEBAUD-ROUX 05 34 32 35 04 sophie.thiebaudroux@ensiacet.fr
  14. 14. OBJECTIVES ■ To focus on Fluids Engineering for Industrial Processes. Applica- tions are related to fluid flows in petroleum engineering, chemical engineering, energy transformation… The purpose of the lectures is concerned with the physics and modelling of transport phenome- na in multiphase flows (bubbles, drops, granular media, emulsions and foams). Exercises and practical training complement advanced courses on turbulence, coupling chemical reactions and flows, heat and mass transfer. APPLICANTS ■ Employees and job searchers who would like to take up their studies again. DURATION ■ The international master Fluids Engineering for Industrial Pro- cesses program is a 24 month course. Half of the teachings are in English and half are in French. At the end of the first year, during the summer, there are internship opportunities. The last semester of the course is a 6 month internship. REQUIREMENTS International degree: ■ Bachelor of Sciences/Engineering: M1 ■ Master of Sciences/Engineering: M2 French degree for a foreign student: ■ Admission in M1: required level L3 ■ Admission in M2: required level M1 PROGRAM ►First Year ■ Integration Package ■ Projects and interactive teaching ■ Process Engineering and Industrial systems ■ Compressible flows and Turbo-machines ■ Advanced courses in Fluid Mechanics ■ Numerical Analysis and Simulations ■ Practical training on Fluid Mechanics ►Second Year ■ Reaction Engineering, Transport Phenomena ■ Turbulence in Fluids, Numerical Simulations ■ Complex Fluids and Interfacial Phenomena ■ Heterogeneous media and Multiphase Flow ■ Transfer and Reactions ■ Industrial Project International Master Fluids Engineering for Industrial Processes Responsable : Eric Climent INSCRIPTION : Deadline - April 14 RÉFÉRENTIEL MÉTIER Industrial context : ■ Petroleum and Nuclear Engineering, ■ Chemical Engineering, ■ Process of raw material (steel, glass …) ■ Water management and Waste treatment ■ Food manufacture. COÛT DE LA FORMATION : Une équipe de conseillers vous proposera les financements adaptés à votre situation. Sonia PIGUET 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr Danielle ANDREU Tél : 05 34 32 21 32 danielle.andreu@enseeiht.fr
  15. 15. Formations Qualifiantes Chimie Génie Chimique Génie des Procédés 15
  16. 16. DESCRIPTION ■ Acquérir les notions de base pour appréhender l’analyse quanti- tative et qualitative d’échantillons aqueux. Comprendre les phéno- mènes à l’origine des séparations chromatographiques. Acquérir les notions principales de la spectrométrie de masse. PUBLIC ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chimie Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ►Chimie des solutions ■ Introduction, la chimie en solution aqueuse, les méthodes titrimé- triques, introduction à la chimie de coordination, introduction aux titrages complexométriques. ►Chromatographie ■ Aspects généraux (principe, chromatogramme, éléments de modéli- sation), chromatographie en phase gazeuse, Chromatographie liquide haute performance, autres techniques, analyse quantitative. ►Spectrométrie de masse ■ Principe général de la spectrométrie de masse, appareillage, ioni- sation par impact électronique, quelques règles de fragmentation. 16 Modules Chimie
  17. 17. DESCRIPTION ■ Savoir calculer et utiliser les grandeurs standard de réaction et connaître les lois de modération des équilibres. Savoir caractériser les équilibres en solutions aqueuses : réactions acido-basiques, de complexation, de précipitation et d’oxydo-réduction. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chimie Générale Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Thermodynamique chimique ■ Grandeurs standards de réaction, affinité chimique, lois de dé- placement d’équilibre (influence de la température, de la pression et de l’ajout d’un constituant). ■ Équilibres en solution aqueuse ■ Réactions acido-basiques (pH et pKA), réactions de complexa- tion (constante de formation et de dissociation de complexes), réactions de précipitation (solubilité et produit de solubilité). ■ Oxydo-réduction ■ Nombre d’oxydation, équation de Nernst, diagrammes d’Ellin- gham, diagrammes potentiel-pH. 17 Modules Chimie
  18. 18. DESCRIPTION ■ Donner à l’étudiant les bases indispensables pour une meilleure compréhension de la structure moléculaire des composés orga- niques et de son influence sur la réactivité de ces derniers. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chimie Organique Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Nomenclature ■ Liaisons de basse énergie ■ Rappels de stéréochimie ■ Stéréochimie en série aliphatique et cyclique ■ Rappels sur la répartition des charges électroniques dans une molécule ■ Acidité-Basicit 18 Modules Chimie
  19. 19. DESCRIPTION ■ Montrer aux étudiants que la nature quantifiée des spectres quels qu’ils soient (IR, UV, visibles, RMN...) ainsi que la formation des liai- sons chimiques ne peuvent être interprétées que par une approche théorique utilisant la mécanique quantique. Comprendre l’aspect modélisation des orbitales atomiques et moléculaires. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chimie Théorique Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Introduction aux phénomènes quantiques, les postulats de la MQ : moment cinétique, l’atome d’hydrogène. ■ Les grandes méthodes d’approximation : principe variation- nel, théorie des perturbations. ■ L’atome à plusieurs électrons ; l’approximation des orbitales atomiques. ■ L’approximation des orbitales moléculaires et les méthodes de la chimie quantique: Hartree-Fock , méthode de Hückel. ■ Application aux molécules diatomiques et polyatomiques ; rôle de la symétrie spatiale. Introduction à la réactivité. ■ Approximation des orbitales frontière. 19 Modules Chimie
  20. 20. DESCRIPTION ■ Se familiariser avec la description de l’état solide cristallisé pour pouvoir utiliser efficacement la relation synthèse - structure - pro- priétés. Se familiariser avec la symétrie cristalline, complément indispen- sable de la symétrie moléculaire. Savoir comment se servir de la radiocristallographie pour caractéri- ser un solide et/ou étudier sa structure. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Cristallographie Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Réseaux de Bravais direct et réciproque ■ Nœuds, maille, mode, rangées, plans, calculs géométriques, chan- gement de maille. ■ Symétrie cristallin ■ Opérations de symétrie des figures finies, groupes ponctuels - opérations de symétrie des figures périodiques, groupes d’espace. ■ Diffraction des rayonnements (RX, électrons, neutrons) ■ Approche théorique : - facteur de structure, loi de Bragg, construction d’Elwald - diffraction par un monocristal, exploration du réseau réciproque - diffraction par un échantillon polycristallin (idéal ou orienté). 20 Modules Chimie
  21. 21. DESCRIPTION ■ Formation de base, théorique et pratique, dans les différentes spectroscopies électroniques et magnétiques. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Spectroscopie Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Éléments de symétrie, opérations de symétrie ■ Groupe de symétrie et leurs représentations matricielles ■ Représentations irréductibles et tables des caractères ■ Liaison entre la théorie des groupes et la mécanique quan- tique ■ Opérateurs de projection, produit direct ■ Applications à la RMN, la spectroscopie IR et la liaison chimique ■ Résonance magnétique nucléaire : le phénomène de réso- nance magnétique nucléaire, les spectres de résonance des noyaux (appareillage, déplacements chimiques, intensité des résonances, constantes de couplage, spectres du 1er et 2ème ordre) dans le cas du 1H et du 13C 21 Modules Chimie
  22. 22. DESCRIPTION ■ Initier une démarche d’assurance qualité dans un laboratoire d’analyses physico-chimiques à l’aide des référentiels ISO 17025 et ISO 9001 et acquérir de bonnes connaissances sur la compétence technique et l’organisation d’un laboratoire. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 3 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Assurance qualité au laboratoire et comment arriver à l’accréditation Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 960 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Assurance Qualité et norme ISO 9001 ■ Assurance Qualité au Laboratoire et norme ISO 17025 ■ Exigences organisationnelles : - Organisation générale et système qualité - Maîtrise de la documentation - Revue de contrat et communication avec le client - Maîtrise des produits non-conformes - Actions correctives, préventives, réclamations - Audits internes et améliorations - Revue de direction et planification - Achats de produits et d’équipements - Maîtrise des enregistrements. ■ Exigences techniques : - Management des compétences - Installations et conditions ambiantes - Les équipements - La traçabilité du mesurage - Echantillonnage - Rapports d’analyses - Validation de méthodes - Cartes de contrôles. ■ Applications : - Procédure de revue de contrat - Gestion des équipements - Incertitudes des mesures - Cartes de contrôles MR - Audit interne. - Les participants auront à disposition des documents directement transposables dans leurs laboratoires. 22 Modules Chimie
  23. 23. DESCRIPTION ■ Acquérir les notions théoriques qui permettent d’aborder et d’ap- profondir les problèmes analytiques justifiables de la chromatogra- phie en phase gazeuse. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chromatographie en phase gazeuse Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Notions sur les phénomènes physico-chimiques fondamen- taux et la théorie de la séparation ■ Application à la chromatographie en phase gazeuse ■ L’appareillage : gaz vecteur - injecteur - four - détecteurs usuels ■ Les colonnes remplies et les colonnes capillaires ■ Méthodes d’analyses qualitatives et quantitatives ■ Applications au laboratoire : - Mesures de l’efficacité, courbe de Van Deemter - Choix des injecteurs et des détecteurs - Dosages - Optimisation des paramètres à l’aide d’un logiciel C 23 Modules Chimie
  24. 24. DESCRIPTION ■ Connaître les notions théoriques utiles à la compréhension de la chromatographie en phase liquide et à l’amélioration du savoir-faire. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 3 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ Cours, travaux dirigés, applications sur matériels Surveyor et SpectraSystem. PÉDAGOGIE ■ Présentiel Chromatographie en phase liquide Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 960 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Cours : ■ Les chromatographies en phase liquide ■ Grandeurs fondamentales de rétention ■ Présentation de l’équipement de chromatographie HPLC ■ Rôle et intérêt des constituants du système ■ Principe de fonctionnement des principaux détecteurs et traitement du signal (massique, réfractométrique, électrochimique, UV/VIS 2D et 3D) ■ Les paramètres théoriques de séparation et leurs utilités pratiques ■ Optimisation des conditions d’analyses ■ Méthodologie du développement d’une méthode d’analyse ► Applications pratiques : ■ Choix rationnel de la colonne HPLC ■ Création de la méthode chromatographique ■ Influence des différents paramètres sur la séparation (influence de la phase mobile, du pH, de la température …) ■ Analyse qualitative et dosage d’un composé ■ Utilisation des logiciels (transfert des méthodes, prédictions des séparations 24 Modules Chimie
  25. 25. DESCRIPTION ■ Principe et mise en oeuvre de la spectrométris d’absorption ato- mique. Application aux dosages de routine de solutions aqueuses par absorption atomique de flamme. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Dosage de solution par absorption atomique Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 816 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Introduction à la spectroscopie atomique ■ Principe de la spectroscopie d’absorption atomique ■ Structure instrumentale : utilisation de l’appareillage (perfor- mance et maintenance de premier niveau) ■ Analyses de métaux dans des matrices aqueuses par ab- sorption atomique de flamme ■ Méthodologie (corrections, interférences) et validation ana- lytique 25 Modules Chimie
  26. 26. DESCRIPTION ■ L’objectif de cette formation est d’offrir une vue globale des tech- niques usuelles de caractérisation des matériaux et de souligner leurs spécificités et leurs complémentarités dans la recherche d’in- formations. Elle permettra aux stagiaires de se familiariser avec de nouvelles techniques, d’échanger sur leur choix en vue d’une ex- pertise et sur la procédure à adopter. Parallèlement, elle permettra d’élargir le réseau de connaissance. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C, TP PÉDAGOGIE ■ Présentiel Expertise multi échelle des matériaux : choix des techniques de caractérisation Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 960 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ►Séminaires (50%) ■ Les séminaires ont pour but d’expliciter les principes de fonction- nement, les performances et les limites de chacune des techniques abordées, de sorte que le stagiaire ait acquis une vision globale de l’ensemble. ■ Des exemples de l’utilisation de quelques-unes des techniques lors de l’étude de cas réels permettront de montrer l’étendue des informations obtenues et leurs pertinences. Chaque technique em- ployée sera ensuite détaillée à travers un séminaire dédié. Les sujets suivants seront abordés : ■ Préparation des échantillons adaptée à une technique donnée ■ Microscopie optique : (DF, BF, POLAR, Nomarsky, …) ■ Microscopies électroniques MEB, MET et techniques associées (EDS, EELS, EBSD) ■ Diffraction des rayons X ■ Microscopie à force atomique (AFM) ■ Spectroscopies ESCA et AUGER ■ Spectroscopie RAMAN ■ Démonstrations sur les appareils (50%) ■ L’objectif de cette partie est de voir certaines des techniques en fonctionnement. Les stagiaires n’auront pas à manipuler sur les techniques, mais verront le travail d’acquisition et de traitement des données. (En cas d’impossibilité de visite, la démonstration sera faite sur poste déporté, sur des données réelles acquises préalablement.) ■ Synthèse 26 Modules Chimie
  27. 27. DESCRIPTION ■ Connaitre les possibilités actuelles dont dispose le chimiste pour l’identification et l’étude structurale des molécules en chimie orga- nique par les méthodes spectrométriques (RMN, IR, UV, GC/MS) PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C, TD PÉDAGOGIE ■ Présentiel Identification des molécules organiques par les méthodes spectromé- triques (RMN, IR, UV, GC/MS) Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Rappels théoriques : ■ l’expérience de RMN, les renseignements que l’on peut obtenir. ■ La RMN-FT et la RMN 2D. ■ La spectrométrie Infra-Rouge en F.T. : ses possibilités, ses avantages. ■ La spectrométrie de Masse : notions indispensables pour utiliser avec profit un couplage GC/MS ■ Quelques notions de spectrométrie dans l’uLTRA-VIOLET ■ La microanalyse élémentaire CHNS/O. ► Applications à l’étude de composés nécessitant plu- sieurs de ces techniques pour l’identification, l’étude de la structure et l’évaluation de la pureté. 27 Modules Chimie
  28. 28. DESCRIPTION ■ Acquérir les éléments de base de l’emploi d’un microscope électronique à balayage (MEB) dans l’analyse morphologique et chimique des échantillons solides. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Initiation à la pratique de la Microscopie électronique à balayage (MEB) et de la microanalyse élémentaire par spectrométrie à dispersion en énergie Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1020 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Du filament à l’image : ■ Les éléments constitutifs du microscope électronique à balayage ■ L’émission électronique ■ La formation du faisceau d’électrons ■ Les différents détecteurs d’électrons et de photons ■ La constitution d’une image électronique ■ Les bases de l’analyse par EDS ■ L’imagerie élémentaire (Cartographie X) ► Pratique de la microscopie, pour découvrir la majorité des possibilités offertes par un microscope électronique à balayage : ■ Manipulation du MEB- Les réglages adaptés aux différents types d’analyse souhaités (imagerie topogra-phique, imagerie en contraste chimique, EDS-X et Cartographie – X) 28 Modules Chimie
  29. 29. DESCRIPTION ■ Conduite à tenir pour éviter les pannes, identifier les anoma- lies et corriger les éléments défectueux. Mise en oeuvre de la qualification d’une chaîne HPLC. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Maintenance et métrologie en HPLC Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 650 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Présentation des notions générales de maintenance : ■ Qualification à l’installation ■ Qualification opérationnelle ■ Définition de la maintenance ■ Le programme de maintenance ■ Les différentes sortes de maintenance ■ Mise en oeuvre pratique ► Identification des points faibles de la chaîne HPLC, les effets induits sur le fonctionnement, les précautions à prendre, maintenances : ■ Eluant ■ La pompe et son environnement ■Vanne d’injection (type Rheodyne) ■ Colonne ■Détecteur ► Examen critique des anomalies révélées par le chroma- togramme ► Examen des pièces concernées par les anomalies de fonctionnement (siège et bille d’un clapet de pompe par exemple) 29 Modules Chimie
  30. 30. DESCRIPTION ■ Acquérir les notions théoriques traitant les principes de base du dosage CHNSO, de la méthodologie et de l’instrumentation. Connaître et approfondir cette technique physico-chimique. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Microanalyse élémentaire du Carbone, de l’Hydrogène, du Soufre et de l’Oxygène dans les substances organiques et organo-métalliques Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 857 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Théorie traitant l’analyse élémentaire ■ Principe de l’analyse CHNSO ■ Minéralisation ■ Gaz produits ► La chromatographie en phase gazeuse ■ Détection ■ Méthode d’analyse quantitative ■ Gammes de mesure et limite de détection ► Partie expérimentale - Remplissage et installation des tubes de combustion/réduction et pyrolyse - Etalonnage avec des produits standards - Pesées d’échantillons solides, liquides inconnus - Calculs, analyse des résultats - Maintenance des appareils - Utilisation du logiciel EAGER 200 ► Matériels utilisés : - Analyseur élémentaire CHNS THERMOFISHER : EA 1110. - Analyseur élémentaire CHNSO THERMOQUEST : EA 1112. 30 Modules Chimie
  31. 31. DESCRIPTION ■ Acquérir de bonnes connaissances techniques traitant de la spectrométrie de masse (impact d’électrons-ionisation chimique). Mise en oeuvre de cette technique, couplage GC/ MS. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 3 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C TD TP PÉDAGOGIE ■ Présentiel Spectrométrie de masse Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 960 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Cours : ■ Principes de la spectrométrie de masse ■ Les couplages : GC/MS et LC/MS ■ Les différents modes d’ionisation : EI, CI, ESI, APCI, APPI ■ Les analyseurs : Q, IT, TQ ■ Spectrométrie de masse en tandem : trappe ionique et triple quadripôle ■ Interprétation de spectres ■ Etudes de cas concrets dans les domaines de la chimie et de la biochimie ► Applications pratiques : ■ Les bases techniques nécessaires à l’utilisation d’un spec- tromètre de masse (démontage d’une source, contrôle du vide, TUNE…) ■ Influence des différents paramètres instrumentaux sur le signal ■ Traitement des acquisitions (TIC, SIM, MS/MS) et exploita- tion des données ■ Initiation à la caractérisation structurale 31 Modules Chimie
  32. 32. PROGRAMME ■ Rappel des notions théoriques simples permettant de com- prendre le phénomène de Résonance Magnétique Nucléaire. ■ Etude des renseignements que l'on peut obtenir : déplacement chimique,intégration,couplage spin-spin, corré- lation homonucléaire (proton-proton) et hétéro-nucléaire (pro- ton-carbone). ■ Obtention des spectres : onde continue et aimant permanent (pour mémoire),onde pul- sée, transformée de Fourier et aimants supraconducteurs. ■ Etude des spectres obtenus par les stagiaires sur différentes molécules, en proton, carbone 13 et RMN 2D DESCRIPTION ■ A partir de l'expérience de Résonance Magnétique Nucléaire en Proton et Carbone 13, montrer au chimiste ce que cette tech- nique peut lui apporter pour la connaissance structurale de la molécule et le contrôle de la réaction chimique PUBLICS ■ Techniciens, Techniciens Supérieurs et Ingénieurs de l'Industrie Chimique. DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ Cours, travaux dirigés et acquisition de spectres sur spectro- mètre à onde pulsée PÉDAGOGIE ■ Présentiel INTERVENANT ■ Enseignants chercheurs de l’INP de Toulouse et professionnels de l’industrie et du conseil. Informations complémentaires La résonance magnétique nucléaire (Proton et Carbone 13) à l’usage du chimiste Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 32 Modules Génie des procédés - génie chimique
  33. 33. DESCRIPTION ■ Conduite à tenir pour éviter les pannes, identifier les anoma- lies et corriger les éléments défectueux. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 1 jour LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Maintenance en Chromatographie en Phase Gazeuse Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Présentation des notions générales de maintenance : Qualification à l’installation Qualification opérationnelle Définition de la maintenance Le programme de maintenance Les différentes sortes de maintenance Mise en oeuvre pratique ■ Identification des points faibles de la chaîne CPG, les effets induits, les précautions à prendre, la maintenance des différents modules : - Gaz vecteur - Pièges - Injecteurs et injections - Colonnes - Détecteurs ■ Anomalies de fonctionnement révélées par le chromato- gramme, causes et corrections à apporter. 33 Modules Génie des procédés - génie chimique
  34. 34. DESCRIPTION ■ Acquérir une vue d’ensemble de la Chimie Industrielle. L’ap- proche privilégiée est celle du procédé : il s’agit de pouvoir analyser un schéma de procédé (savoir justifier le choix des appareils, des recyclages, des conditions opératoires …) et, à l’inverse, de conce- voir un schéma par blocs à partir de la description du procédé. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Chimie Industrielle Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Présentation du monde de la chimie industrielle. ■ Méthodologie pour la conception de procédés. ■ Procédés à “structure simple”. ■ Procédés à “structure complexe”. 34 Modules génie des procédés
  35. 35. DESCRIPTION ■ Savoir résoudre analytiquement des équations aux dérivées partielles. ■ Maîtriser les méthodes numériques pour la résolutions des systèmes d’équations linéaires, non linéaires et différentielles ordinaires afin d’en faire une utilisation appropriée et correcte. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Mathématiques Appliquées Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Equations aux dérivées partielles : rappels, équations diffé- rentielles du premier ordre non linéaire, facteurs intégrants. ■ Méthodes numériques pour la résolution des équations non linéaires, des systèmes d’équations linéaires, des systèmes d’équations non linéaires, des systèmes d’équations différen- tielles ordinaires. 35 Modules Génie des procédés
  36. 36. DESCRIPTION ■ Etre autonome dans le calcul prédictif des grandeurs physi- co-chimiques associées aux phénomènes de transfert de gaz et de liquides. Se familiariser avec les caractéristiques des procédés de synthèse pyrométallurgique et électrolytique et être capable de justifier le choix des conditions opératoires. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Structure, Propriétés et Réactivité de la Matière Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ L’état gazeux ■ La théorie cinétique des gaz (rappels), étude de quelques proprié- tés macroscopiques des gaz, interprétation microscopique. ■ L’état solide ■ Éléments de cristallographie, étude de quelques propriétés macros- copiques des solides, alliages à l’état solide. ■ L’état liquide ■ Présentation des liquides, étude de quelques propriétés caractéris- tiques des liquides. ■ Procédés industriels en chimie minérale et en métallurgie ■ Procédés métallurgiques (thermiques, électrochimiques), procédés industriels en chimie minérale (gaz, acides et bases). 36 Modules génie des procédés
  37. 37. DESCRIPTION ■ Apprendre à dimensionner, sur la base du concept d’étape théorique et des méthodes de construction graphique appli- quées à des systèmes binaires et ternaires, les procédés d’ab- sorption et d’extraction liquide-liquide. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Absorption et Extraction liquide-liquide Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Absorption : ■ Absorption isotherme et non isotherme ; équilibres ; grandeurs de mélange ; choix du solvant ; débit optimal de solvant ■ Absorption isotherme d’un constituant ; débit minimum de sol- vant ; colonnes à garnissage, colonnes à plateaux ■ Absorption non isotherme ■Caractéristiques des corps de remplissage ; notions de mouil- lage ; choix de garnissage ■ Coefficients de transfert ; surface d’échange ; efficacité ; hau- teur d’unité de transfert ■ Régénération de solutions : entraînement à la vapeur ► Extraction liquide-liquide : ■ Equilibres entre phases liquides : Systèmes à deux et trois constituants. Utilisation des diagrammes triangulaires et rectan- gulaires. Isothermes de solubilité et conodales. Etude expéri- mentale d’un mélange ternaire ■ Méthodes d’extraction : Choix du solvant. Extraction à cou- rants croisés. Extraction à contre-courant. Détermination ana- lytique et graphique du taux de solvant et du nombre d’étages théoriques ■ Appareils d’extraction : Mélangeurs décan-teurs. Contac- teurs différentiels. Colonnes à pulvérisation, à garnissages, à plateaux, à chicanes. Colonnes pulsées ; R.D.C. ; extracteurs centrifuges 37 Modules Génie des procédés - génie chimique
  38. 38. DESCRIPTION ■ Comprendre l’intérêt des agents tensio-actifs intervenant comme additifs dans les opérations de séparation et les procédés en géné- ral. Etre capable d’orienter le choix de l’utilisateur pour une efficacité maximale. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Agents tensio-actifs et procédés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Structure et propriétés caractéristiques des agents tensio-actifs ■ Absorption aux interfaces : gaz-liquide, liquide-liquide, liquide-solide ■ Association en solution : mélanges binaires, ternaires et multi constituants ► Agents tensio-actifs et opération de séparation ■ Distillation : Rôle de la tension superficielle : systèmes binaires. Agents anti-moussants ■ Absorption gaz-liquide ■ Séparations par moussage ■ Extraction liquide-solide, percolation ■ Cristallisation ■ Extraction liquide-liquide ■ Procédés à membrane liquide. Extraction des protéines dans les micelles inverses. Autres extractions par les microémulsions. Procé- dés particuliers aux tensio-actifs non ioniques. ■ Ultrafiltration ■ Chromatographie admicellaire et autres techniques chromatogra- phiques ► Rhéologie ■ Les tensio-actifs comme agents de réduction de friction. ► Biotechnologie ■ Les tensio-actifs dans les fermentations (sous réserve). 38 Modules Génie des procédés - génie chimique
  39. 39. DESCRIPTION ■ Acquérir la connaissance des divers phénomènes qui prennent place au sein des réacteurs pour effectuer le calcul prévisionnel des appareils, le contrôle et la commande de leur fonctionnement. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Agitation et mélange Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Cours : ■ Systèmes d’agitation industriels, calcul de la puissance : pré- sentation des systèmes : agitateurs mécaniques, mélangeurs statiques, systèmes submersibles ; critères de choix des sys- tèmes ; notions théoriques pour le calcul de la puissance à ins- taller ■ Transferts thermiques, mise en suspension des solides di- visés, dispersion de liquides, mélange de poudres, mise en oeuvre de fluides très visqueux et non-newtoniens ■ Présentation du calcul des réacteurs chimiques et des princi- pales règles d’extrapolation des systèmes agités ■ Problèmes mécaniques rencontrés en agitation (motorisation, arbres, étanchéités, etc.) ► Travaux pratiques sur des installations pilotes du Laboratoire de Génie Chimique UMR CNRS 5503 pour une meilleure compré- hension du phénomène d’agitation mécanique 39 Modules Génie des procédés - génie chimique
  40. 40. DESCRIPTION ■ Etre capable d’utiliser des programmes de flowsheeting. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Analyse fonctionnelle - Simulation des procédés - Flowsheeting Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Calcul des propriétés thermody-namiques des fluides et des équilibres entre phrases ■ Modélisation et simulation d’une opération unitaire ; influence du modèle thermodyna-mique sur les résultats d’une simulation. ■ Choix des modèles thermodynamiques. ■ Traitement par équation d’état. ■ Traitement classique : modèles de coefficients d’activité. Bases et banques de données ► Les simulateurs de procédés ■ Les simulateurs de procédés, outil d’aide à la conception. ■ Architecture des simulateurs. ■ Approche modulaire séquentielle, traitement des recyclages. ■ Langage d’entrée des simula-teurs, interface homme / ma- chine. ■ Modéli-sation et simulation des procédés de sépara-tion di- phasique multi constituants multi étagés. ■ Approche modulaire simultanée ► Etudes de cas ■ L’utilité des programmes de simulation et la fiabilité des mo- dèles thermodynamiques pourront être jugées par les stagiaires eux-mêmes au cours de séances d’application donnant libre accès au PROgiciel de SIMulation PROSIM et à la banque de données interactive ProPhy développés à l’eNSIGC. Simulation et conception de procédés 40 Modules Génie des procédés - génie chimique
  41. 41. PROGRAMME ► Cours théoriques ► Applications pratiques : ■ Caractérisation de la distribution de taille de particules par diffraction laser et par diffusion dynamique de la lumière ■ Mesure de la forme de particules par microscopie optique et traitement d’images ■ Mesure du potentiel zeta de particules en suspension en fonc- tion du pH ■ Analyse des propriétés rhéologiques de suspensions concen- trées, propriétés d’écoulement et propriétés ■ Caractérisation de la taille et de la forme de particules. ■ Définition des paramètres caractéristiques, analyse des pro- priétés moyennes et expression des lois de distribution. ■ Méthodes de caractérisation ■ Propriétés physico-chimiques de suspensions : potentiel zeta, forces interparticulaires et propriétés rhéologiques de suspen- sions, … DESCRIPTION ■ Acquérir des connaissances de base théoriques et pratiques relatives à la caractérisation des propriétés physiques de parti- cules minérales ou organiques dispersées dans un liquide. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 3 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Caractérisation des particules Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1224 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr 41 Modules Génie des procédés - génie chimique
  42. 42. DESCRIPTION ■ Savoir définir et intégrer la loi de vitesse des réactions d’ordre simple, des réactions composées et des réactions complexes. Savoir établir des équations de bilans matière et énergétique en réacteurs idéaux ouverts en régime permanent ou fermé avec un système réactionnel simple ou multiple. Savoir choisir un type de réacteur et ses conditions opératoires. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Cinétique et réacteurs Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Cinétique chimique ■ Lois de vitesse de réactions totales d’ordre simple : vitesse d’une réaction chimique, expression, ordre - loi de Van’t Hoff et réactions élémentaires - méthodes de détermination de l’ordre d’une réaction (mé- thodes intégrale, de dégénérescence de l’ordre et différentielle) - influence de la température sur la constante de vitesse et loi d’Arrhénius. ■ Lois de vitesse de réactions composées : réactions équili- brées, concurrentes et consécutives. ■ Lois de vitesse de réactions complexes : notion d’intermé- diaire réactionnel, approximation de l’état quasi-stationnaire - réactions en chaîne, par stades. ■ Travaux pratiques : détermination expérimentale de lois de vitesse. ► Calcul des réacteurs ■ Les différents types de réacteurs : réacteur continu (tubulaire, continu agité - réacteur discontinu ou ‘batch’ : principe et bilans. ■ TP informatique : identification de cinétiques en réacteur bat- ch avec ‘Batchmod’ ■ Dimensionnement de réacteurs : calcul du réacteur isotherme - choix d’un type de réacteur - réactions multiples et sélectivité - calcul d’un réacteur adiabatique - notions sur l’écoulement non idéal dans un réacteur. 42 Modules Génie des procédés - génie chimique
  43. 43. PROGRAMME ► Mécanismes fondamentaux de la cristallisation : ■ prédiction des solubilités et sursaturation à partir de la chimie des solutions, mécanismes des vitesses de nucléation et de croissance, détermination des cinétiques. ►Procédés de cristallisation et types d’appareils : ■ cuves agitées, structure des écoulements induits par diffé- rents types d’agitateurs ■ choix des cristallisoirs et des modes de fonctionnement ; ma- tériels annexes ■ phénomènes fondamentaux régissant les bilans de population (nucléations primaire et secondaire, dispersion des vitesses de croissance, attrition, fragmentation, agglomération) ■ mélanges dans les cuves : macro et micromélange, influence sur la précipitation. ► Calcul des installations de cristallisation : ■ bilan de matière, de chaleur et de population sur les cristal- lisoirs ■ calculs de quelques types d’appareils ■ exemples de cas industriels concrets. ► La particule : ■ caractérisation, analyse granulométrique, analyse d’images, principaux appareils d’analyses, démonstration en laboratoire. DESCRIPTION ■ Acquérir les connaissances de base actualisées pour choisir, concevoir, piloter, extrapoler, réaliser des diagnostics de fonc- tionnement, optimiser les cristallisoirs en vue de fabriquer un produit répondant à des spécificités. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Cristallisation industrielle Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 650 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 43 Modules Génie des procédés - génie chimique
  44. 44. DESCRIPTION ■ Appliquer les connaissances sur les mécanismes de base du transfert thermique (conduction, convection) au calcul des ap- pareils industriels d’échange de chaleur. Dimensionner les pro- cédés de distillation sur la base du concept d’étage théorique et de méthodes de construction graphique appliquées à des sys- tèmes binaires ou ternaires. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Distillation - Thermique II Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Transfert thermique : La convection et calcul d’échangeurs : ■ Convection et échanges thermiques industriels - analyse dimensionnelle - Coefficients de transfert - différence moyenne de température - calcul des aires d’échanges ■ Transfert par convection forcée entre un fluide dans un tube et la paroi du tube en régime laminaire et en régime turbulent. - Etablissement des équations - Solutions analytiques et semi-empiriques ■ Transfert par convection forcée entre un fluide et un obstacle - traînée - écoulement normal à un faisceau tubulaire ■ Transfert par convection naturelle. Cas des plaques planes et des tubes horizontaux ou verticaux ■ Dimensionnement des échangeurs ►Transfert de matière : distillation L’étude de la distillation est limitée aux systèmes binaires : ■ Distillation continue : - Flux molaires constants et variables - Distillation Flash ■ Distillation discontinue : ■ Distillation différentielle - Distillation à taux de reflux constant - Distillation à titre de distillat constant - Notions d’efficacité - Hydrodynamique simplifiée du plateau. - Utilisation des garnissages 44 Modules Génie des procédés - génie chimique
  45. 45. PROGRAMME ► Dynamique des fluides : ■ Paramètres caractéristiques et écoulement des fluides ■ Statique des fluides ■ Ecoulement d’un fluide incompressible monophasique ■ Pompes dans l’industrie chimique ►Transfert thermique : la conduction : ■ Régime stationnaire ■ Régime transitoire DESCRIPTION ■ Maîtriser les principes d’écoulement des fluides. ■ Appliquer le théorème de Bernoulli, calculer les pertes de charges. ■ Analyser les phénomènes de conduction dans les solides. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Dynamique des fluides - Thermique I Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 45 Modules Génie des procédés - génie chimique
  46. 46. DESCRIPTION ■ Acquérir les principes de base gouvernant la formulation des émulsions, leur préparation (mécanismes, technologie), leur ca- ractérisation et leur stabilité. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 2 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Émulsification : principes et procédés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 867 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Milieux colloïdaux et systèmes dispersés ■ Interactions moléculaires - Tension superficielle : concepts de base ■ Formulation des émulsions : Emulsifiants (agents tensio-ac- tifs) : classification, propriétés ■ Systèmes à l’équilibre : diagrammes de phases : micelles, microémulsions ■ Emulsification : principes ■ Techniques d’émulsification : Agitation mécanique ■ Visite des installations ■ Autres techniques d’émulsification ■ Techniques d’émulsification : Sonication ■ Propriétés et caractérisation des émulsions : type, granulo- métrie, viscosité ■ Stabilité des émulsions : étude phénoménologique, critères de stabilité 46 Modules Génie des procédés - génie chimique
  47. 47. PROGRAMME ►Énergétique ■ Premier principe de la thermodynamique ■ Second principe de la thermodynamique ■ Propriétés thermodynamiques des corps purs ■ Evolution d’un système soumis à des contraintes ■ Mélanges de gaz parfaits ■ Equilibres entre phases ■ Mélanges réels ►Bilans ■ Bilans en régime permanent ■ Bilans en régime transitoire ■ Bilans systématiques d’installation ■ Analyse des systèmes DESCRIPTION ■ Savoir appliquer le premier et le second principe de la ther- modynamique. ■ Etre capable de calculer les propriétés thermodynamiques des corps purs ■ Maîtriser les bases du calcul des équilibres et entre phases. ■ Maîtriser les concepts fondamentaux pour effectuer les bilans de matière et d’énergie d’un procédé. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Énergétique - Bilan Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 47 Modules Génie des procédés - génie chimique
  48. 48. DESCRIPTION ■ Acquérir les principes de base gouvernant la formulation des émulsions, leur préparation (mécanismes, technologie), leur ca- ractérisation et leur stabilité. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Fluidisation, évaluation économique et projet Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Fluidisation ■ Grandeurs caractéristiques des milieux poreux ■ Ecoulement dans les milieux poreux ■ Présentation du phénomène de fluidisation ■ Transfert solide-liquide en couche fluidisée ■ Application à quelques opérations de transfert de matière (ex- traction solide-liquide, cristallisation) ■ Bullage dans des couches fluidisées par des gaz ; consé- quences sur le mélange du solide ■ Transfert de chaleur et de matière ■ Réacteurs fluidisés, applications de la fluidisation GAZ-SO- LIDE ►Calcul des investissements ■ Structure des investissements ■ Indices de mise à jour ■ Détermination des investissements ■ Chiffrage d’éléments de matériel principal ► Évaluation économique des procédés ■ Circuit financier ■ Actualisation ■ Critères d’évaluation : bénéfice actualisé, temps de retour sur l’investissement, rentabilité interne ■ Amortissements dégressifs ■ Financement par emprunt 48 Modules Génie des procédés - génie chimique
  49. 49. PROGRAMME ►Cours : ■ Génération et transmission des ultrasons - la cavitation et les phénomènes influençant la cavitation ■ Application des ultrasons : dispersion, émulsification, sou- dure, cristallisation, extraction, dégazage ■ Sonochimie : sonochimie en milieux homogènes ou hétéro- gènes - ransferts de phases - organométalliques - applications en synthèse - ultrasons et polymère - applications en électrochimie ■ Problème d’extrapolation - perspectives d’applications industrielles ► Démonstrations de laboratoire : ■ Elles illustreront les différentes techniques possibles : sifflets, sondes - sonication directe ou indirecte - procédés « batch » ou continus, appliqués à divers procédés en milieux polyphasiques. DESCRIPTION ■ Acquérir les connaissances sur les procédés physiques et chimiques activés par les ultrasons. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Les ultrasons en procédés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 49 Modules Génie des procédés - génie chimique
  50. 50. DESCRIPTION ■ Etre capable de caractériser une poudre en vue des opéra- tions de stockage et de transport, de pouvoir choisir, concevoir, piloter des dispositifs, tels que : broyeurs, mélangeurs, sépara- teurs et contacteurs, notamment les lits fluidisés. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Manutention et traitement physique des solides divisés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Les grandeurs caractéristiques d’une particule : ■ l’échantillonnage, mesures (taille, forme, densité, surface spé- cifique) ► Les grandeurs caractéristiques d’une poudre : ■ mesure de distribution granulométrique ■ Les principales techniques de mesure, propriétés moyennes, propriétés d’écoulement ■ Possibilités de travaux pratiques ►Mécanismes de mélange et de ségrégation ■ Les principaux types de mélangeur ►Fluidisation ■ Les différents régimes de fluidisation. ■ Classification des solides vis-à-vis de la fluidisation. ■ Minimum de fluidisation, de bullage ■ Attrition et entraînement de particules, technologie des lits fluidisés ► Transport : ■ pneumatique, en phase diluée, dense, régime d’écoulement, technologie du transport pneumatique ► Séparation gaz-solide : ■ Calcul et caractéristiques des cyclones, filtres, séparateurs électrostatiques, séparateurs par voie humide 50 Modules Génie des procédés - génie chimique
  51. 51. PROGRAMME ►Les grandeurs caractéristiques d’une particule : ■ l’échantillonnage, mesures (taille, forme, densité, surface spé- cifique) ► Les grandeurs caractéristiques d’une poudre : ■ mesure de distribution granulométrique. ■ Les principales techniques de mesure, propriétés moyennes, propriétés d’écoulement. ■ Possibilités de travaux pratiques ► Mécanismes de mélange et de ségrégation ■ Les principaux types de mélangeur ► Fluidisation ■ Les différents régimes de fluidisation. ■ Classification des solides vis-à-vis de la fluidisation. ■ Minimum de fluidisation, de bullage. ■ Attrition et entraînement de particules, technologie des lits fluidisés. ► Transport : ■ Pneumatique, en phase diluée, dense, régime d’écoulement, technologie du transport pneumatique ► Séparation gaz-solide ■ Calcul et caractéristiques des cyclones, filtres, séparateurs électrostatiques, séparateurs par voie humide DESCRIPTION ■ Etre capable de caractériser une poudre en vue des opéra- tions de stockage et de transport, de pouvoir choisir, concevoir, piloter des dispositifs, tels que : broyeurs, mélangeurs, sépara- teurs et contacteurs, notamment les lits fluidisés. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Propriétés, manutention et traitement physique des solides divisés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : 1530 € Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 51 Modules Génie des procédés - génie chimique
  52. 52. DESCRIPTION ■ Maîtriser l’utilisation de techniques et de progiciels afin d’élar- gir leur domaine d’application. PUBLICS ■ L2 DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Présentiel Simulation dynamique Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ► Modélisation et Simulation de la dynamique d’opérations unitaires : ■ Finalités des études dynamiques : applicabilité et bénéfices escomptés ■ modélisation en régime transitoire ■ outils de base pour la simulation dynamique ■ le traitement algébro-différentiel ■ une nouvelle approche ■ simulation dynamique de procédés de séparation : évaporateurs, ballons de détente, colonnes à distiller continues avec boucles de régulation ■ logiciels disponibles ► La problématique des procédés hybrides : ■ Potentialités d’applications: ■ dynamique des procédés, procédés batch, démarrage et arrêt des procédés continus ■ décomposition hiérarchique des problèmes ■ formalisme de description des problèmes de simulation ■ techniques de simulation discrète ■ liaisons simulation continue / discrète ■ applications à des problèmes industriels ■ discussion sur les outils logiciels disponibles ► Problèmes spécifiques à la simulation et à la gestion des opérations discontinus : ■ Le réacteur batch ■ la distillation de Rayleigh ■ la colonne de distillation discontinue ■ modélisation et simulation ■ la gestion des séquences opératoires multiples et des évè- nements ■ démarrage et politiques de reflux ■ politiques optimales et contrôle optimal ■ logiciels disponibles 52 Modules Génie des procédés - génie chimique
  53. 53. PROGRAMME ►Transfert thermique : les échanges avec changement d’état ■ Condensation : - vapeur pure saturante et surchauffée - mélange vapeur/ incondensables ■ Ebullition : - régimes d’ébullition, critères de choix d’un évaporateur ► Séchage : objectifs et classification : ■ Etude thermodynamique : - types de liaison eau-substrat et types d’humidité - courbes d’équilibre ; chaleur de mouillage ■ Cinétique du séchage : - interprétation des courbes, transfert de l’eau dans l’air humide et dans les solides - transfert thermique, séchage par convection, conduction, lyo- philisation, séchage de liquides par pulvérisation - Diagramme de l’air humide - Principaux types de séchoirs - Consommation énergétique des séchoirs, couplage ► Filtration : ■ analyse d’un problème de séparation liquide-solide ■ caractérisation de la suspension ■ premier choix d’un procédé : - Différentes techniques existantes : principes et éléments de dimensionnement - Clarification : par décantation, par filtration - Epaississement et déshydratation : par filtration, par décan- tation - Traitements annexes pré et post séparation DESCRIPTION ■ Savoir analyser les phénomènes de transferts lors des chan- gements de phases. ■ Acquérir les bases théoriques nécessaires pour le dimension- nement de séchoirs industriels. ■ Maîtriser les techniques de filtration. PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 5 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Thermique III, séchage et filtration Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr 53 Modules Génie des procédés - génie chimique
  54. 54. DESCRIPTION ■ Apprendre à dimensionner, sur la base du concept d’étage théorique et de méthodes de construction graphique appliquées à des systèmes binaires ou ternaires, les procédés d’absorp- tion. ■ Comprendre et analyser le fonctionnement de l’opération afin de dégager les paramètres prédominants vis à vis de la qualité et du rendement de la séparation. ■ Dimensionnement. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Absorption Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Séparation de gaz par absorption : - généralités, équilibres, choix de solvant. ■ Ensemble absorption-régénération : - condition optimale d’exploitation. ■ Analyse par bilans macroscopiques : - variance, bilans, courbe opératoire et diagramme de fonc- tionnement pour des absorptions isotherme et non isotherme à contre-courant. ■ Détermination du nombre d’étages théoriques correspondant à un procédé d’absorption ou de désortions d’un seul soluté : - fonctionnement isotherme et non-isotherme. ■ Absorption simultanée de plusieurs constituants : - méthode Short Cut. 54 Modules Génie chimique
  55. 55. PROGRAMME ■ Distillation d’un mélange binaire : méthodes de Mac Cabe et Thiele, de Ponchon-Savarit, incidence des conditions de fonc- tionnement. ■ Cas des appareils existants. ■ Distillation multiconstituants : méthode Short Cut. DESCRIPTION ■ Apprendre à dimensionner, sur la base du concept d’étage théorique et de méthodes de construction graphique appliquées à des systèmes binaires ou ternaires, les procédés de distilla- tion. Comprendre et analyser le fonctionnement de l’opération afin de dégager les paramètres prédominants vis à vis de la qualité et du rendement de la séparation. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Distillation Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr 55 Modules Génie chimique
  56. 56. DESCRIPTION ■ Apprendre à dimensionner, sur la base du concept d’étage théorique et de méthodes de construction graphique appliquées à des systèmes ternaires, les procédés d’extraction liquide – liquide. ■ Maîtriser les différents appareils qui réalisent les opérations d’extraction liquide-liquide. Apprendre à choisir une technologie et à la dimensionner. PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Extraction liquide - Liquide Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Extraction d’un soluté ■ Choix du solvant, caractéristiques et propriétés des solvants ■ Équilibres entre phases liquides ■ Étude de contacteurs simples, à contacts multiples et contre-courants sans et avec reflux ■ Description des technologies ■ Conditions hydrodynamiques ■ Dimensionnement d’une colonne 56 Modules Génie des procédés - génie chimique
  57. 57. PROGRAMME ■ Introduction générale ■ Motivations de la simulation des procédés - Utilisations des simulateurs de procédés - Architecture logicielle des simulateurs de procédés. ■ Simulation des procédés sans contraintes ■ Exemple illustratif n°1 - Formulation du problème - Mise en place des stratégies de résolution du problème. ■ Simulation des procédés avec contraintes - la CPAO ■ Exemple illustratif n°2 - Formulation du problème - Mise en place des stratégies de résolution du problème. ■ Exercices ■ Exercice résolu pas à pas (simulation de l’exemple simple de A. Westerberg) ■ Exercice à faire - solution fournie et commentée – (simulation d’un procédé industriel avec et sans contraintes DESCRIPTION ■ Acquérir un savoir sur la simulation de l’ensemble interconnec- té des opérations unitaires qui forment un procédé ■ Apprendre à se servir d’un progiciel de simulation de procédé professionnel : ProSimPlus (version complète bridée à 50 simu- lations fournie avec ce cours). PUBLICS ■ Bac +2 DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Simulation des procédés Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Valérie SCHMITT 05 34 32 31 08 valerie.schmitt@inp-toulouse.fr 57 Modules Génie des procédés - génie chimique
  58. 58. DESCRIPTION ■ Savoir réaliser un bilan matière et un bilan énergétique sur un procédé. Être capable de calculer les propriétés thermo- dynamiques de corps purs à faible pression. Savoir manipuler les diagrammes thermodynamiques de corps purs. Donner les bases du calcul des équilibres chimiques et entrephases né- cessaires à une bonne utilisation des logiciels de simulation de procédés (ASPEN, PROSIM...). PUBLICS ■ Techniciens, chercheurs, ingénieurs DURÉE ■ 6 jours LIEU DE FORMATION ■ INP Toulouse FORMES D’ENSEIGNEMENTS ■ C PÉDAGOGIE ■ Mixte (présentiel et distant) Thermo II Dates : Nous contacter COÛT DE LA FORMATION : Nous contacter Nadine DAUSSE 05 34 32 31 07 nadine.dausse@inp-toulouse.fr PROGRAMME ■ Les lois de conservation - Systèmes fermés, systèmes ouverts, systèmes en régime permanent, bilan matière (global, partiel, avec et sans réac- tion chimique), travail, chaleur, premier principe, énergie totale, énergie interne, enthalpie, propriétés de ces fonctions. - Extension du premier principe aux systèmes ouverts en ré- gime permanent, bilans énergétiques. ■ Les lois d’évolution et d’équilibre des systèmes - Deuxième principe, l’entropie, l’énergie libre, l’enthalpie libre, les propriétés de ces fonctions d’état. - Extension du deuxième principe aux systèmes ouverts en ré- gime permanent, exergie. ■ Propriétés des corps purs - Diagramme de Clapeyron, lois de tension de vapeur, diagramme température-entropie, diagramme pression-enthal- pie, coordonnées réduites, facteur de compressibilité de Lewis, facteur acentrique, diagrammes généralisés. ■ Les mélanges de liquides - Mélanges idéaux et non idéaux, diagramme enthalpie-com- position. ■ Les équations d’état des corps purs - Équations spécifiques aux gaz, équations à deux paramètres (VdW, RK), équations à trois paramètres (SRK, PR), autres équations d’état (BWR, LKP). ■ Calcul des propriétés thermodynamiques des corps purs - Relations fondamentales (Maxwell...), grandeurs résiduelles, enthalpie et entropie résiduelle, calcul des propriétés des gaz et des liquides, calcul de tension de vapeur par équations d’état. ■ Mélanges - Grandeurs molaires partielles, potentiel chimique, mélanges de gaz parfaits, mélanges idéaux, mélanges quelconques, grandeurs de mélange, grandeurs d’excès, fugacité, coefficients d’activité (influence de T et P), détermination expérimentale de coefficients d’activité, test de cohérence. ■ Relations pour le calcul des coefficients d’activité Mélanges réguliers (relation d’HILDEBRAND), systèmes bi- naires (relations de MARGULES, VAN LAAR, WILSON, NRTL, UNIQUAC), systèmes multiconstituants (relations de WILSON, NRTL, UNIQUAC), méthodes d’estimation (ASOG, UNIFAC). ■ Calcul des équilibres liquide - solide et liquide - liquide - Mise en équation des équilibres liquide-solide, résolution dans le cas général et dans le cas de systèmes dilués, enthalpie libre de mélange et démixtion, mise en équation des équilibres liquide - liquide, résolution dans le cas général, cas des sys- tèmes binaires et des systèmes dilués. ■ Calcul des équilibres liquide - vapeur sous faible pression - Les équations d’équilibre et leurs résolutions, simplification dans le cas d’un mélange liquide idéal, cas des binaires azé- otropiques, cas des systèmes dilués, équilibres liquide - liquide - vapeur. 58 Modules Génie des procédés - génie chimique
  59. 59. Le contrat de Professionnalisation L’objectif du contrat de professionnalisation est d’acquérir une qualification professionnelle par une formation en alternance conciliant enseignements généraux, professionnels et technologiques et application en entreprise. Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail. Il peut s’agir d’un CDD ou d’un CDI. Public visé Les élèves-ingénieurs qui souhaitent faire leur dernière année de diplôme d’ingénieur en contrat de professionnali- sation. La durée de la formation est de 12 mois. Principaux avantages pour les employeurs ► Financement de la formation du salarié et de l’activité de tuteur pris en charge par l’OPCA (organisme paritaire collecteur agréé). Si la limite des dépenses prises en charge par l’OPCA est dépassée, la différence peut être im- putée sur l’obligation au financement de la formation professionnelle. ► Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : recrutement précoce d’un profil correspondant aux besoins de l’entreprise. Le salarié formé en interne acquiert une culture d’entreprise et sera formé aux procédures internes. ► Réponse à l’obligation d’embauche d’alternants (quota fixé en fonction de l’effectif de l’entreprise). Bonus-malus ou exonération de la contribution suivant les cas. Principaux avantages pour le salarié ► Construction du projet professionnel ► Acquisition de compétences ► Coût de formation pris en charge par l’entreprise ► La rémunération : ■ 21-25 ans : 80% du SMIC ■ 26 ans et plus : 85% du minimum conventionnel sans pouvoir être inférieur au SMIC. Entreprises concernées Peuvent conclure des contrats de professionnalisation tous les employeurs établis ou domiciliés en France, à l’ex- ception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif. Les éta- blissements publics industriels et commerciaux et les entreprises d’armement maritime peuvent également conclure des contrats de professionnalisation. Procédure L’entreprise et le salarié remplissent et signent le contrat de professionnalisation CERFA, N° 12434 02. Le service de la formation continue envoie à l’entreprise, la convention de formation, le syllabus et le planning de la formation. L’entreprise transmet ensuite l’ensemble des documents à son OPCA, pour une demande de prise en charge. Conseillère Formations Diplômantes / Contrat de Professionnalisation Sonia Piguet Tél : 05 34 32 31 06 sonia.piguet@inp-toulouse.fr 59

×