Les indicateurs demorbidité palustre Jean Michel Léong Pock Tsy     Atelier paludisme 2004
Qu’est ce que la morbidité              palustre ?La morbidité palustre : nombre de cas depaludisme par groupe cible / rég...
Types d’indicateurs (1)             Pourcentage des hospitalisation ou des            consultations externes dues au palud...
Type d’indicateur (2)        Incidence des cas non compliquésDépistage active (dans la population) :   contact permanent e...
Types d’indicateurs (3)       Incidence des cas compliquésDépistage active : rareDépistage passif :   groupes cibles repré...
Type d’indicateurs (4)           Incidence du paludisme présumé  basée sur le diagnostic clinique (fièvre associé àtempéra...
ConclusionIl est important de choisir des indicateurs adéquats :    situation épidémiologique (transmission forte ou    fa...
Références bibliographiquesTrape JF et al. Combating malaria in Africa.Trends Parasitol. 2002 May;18(5):224-30.Snow RW, Ma...
Je vous remercie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les indicateurs de morbidité palustre

479 vues

Publié le

Les indicateurs de morbidité palustre. - Présentation de la 2e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - OULD BRAHIM Hamoud, INSTITUT PASTEUR de DAKAR - Unité d’épidémiologie, BP :220, Dakar - SENEGAL - Etudiant en Thèse - hamoudey@yahoo.com

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
479
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les indicateurs de morbidité palustre

  1. 1. Les indicateurs demorbidité palustre Jean Michel Léong Pock Tsy Atelier paludisme 2004
  2. 2. Qu’est ce que la morbidité palustre ?La morbidité palustre : nombre de cas depaludisme par groupe cible / régions / unité detemps cas de paludisme non compliqués (hyperthermie associée à une lame positif à Plasmodium) cas de paludisme compliqués (infection à Plasmodium falciparum associé à un des signes de gravité (prostration, comma, anémie, convulsions…)
  3. 3. Types d’indicateurs (1) Pourcentage des hospitalisation ou des consultations externes dues au paludisme 70 60 50 40 % 30 20 10 0 Kénya Angolo Ethiopie Burkina Tanzanie Côte Zambie Faso dIvoire Hospitalisé Consultations externes dimension du problème de façon approximative influencés par la qualité du diagnostic(Source : Le Rapport du paludisme en Afrique 2003 : WHO/CDS/MAL/2003, 1093)
  4. 4. Type d’indicateur (2) Incidence des cas non compliquésDépistage active (dans la population) : contact permanent et direct avec les malades fiabilité des résultats inconvénients : travail lourdDépistage passif (dans les structures sanitaires) : résultats moins fiables facteurs de confusion socio – économiques ( comportements des malades …)
  5. 5. Types d’indicateurs (3) Incidence des cas compliquésDépistage active : rareDépistage passif : groupes cibles représentés dépendent de la transmission se limitant au diagnostic clinique rencontre les problèmes socio - économiques
  6. 6. Type d’indicateurs (4) Incidence du paludisme présumé basée sur le diagnostic clinique (fièvre associé àtempérature auxiliaire >37°.5 en absence d’autrespathologies) Application dans certaines conditions : centre desanté sans capacité de diagnostic parasitologique Inconvénients : peu spécifiques et peu fiables nécessité de confirmation Exemple : structure périphérique sanitaire, service de surveillance épidémiologique (comme indicateur d’alerte)
  7. 7. ConclusionIl est important de choisir des indicateurs adéquats : situation épidémiologique (transmission forte ou faible) situation économique (infrastructure, équipements…)Il permet d’identifier : stratification du paludisme évaluer l’impact de la lutte contre le paludisme (comparaison avant et après)
  8. 8. Références bibliographiquesTrape JF et al. Combating malaria in Africa.Trends Parasitol. 2002 May;18(5):224-30.Snow RW, Marsh K. Adv Parasitol. 2002;52:235-64.www.elsevierhealth.com/journal/trsthttp://www.santetropical.com/resume/124002.pdfhttp://asmt.louis.free.fr/epidemio.htmlhttp://www.impact-malaria.com/FR/impression.asp
  9. 9. Je vous remercie

×