Diapo sanitaire et social

2 583 vues

Publié le

Présentation des études supérieures en Sanitaire et social fait par des élèves du lycée Jules Fil.

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • SANITAIRE ET SOCIAL S'orienter n'est pas une chose facile alors il faut pour cela bien s'informer. Déjà décider ou encore hésitant, un temps de réflexion s'impose pour formuler un projet cohérent. Il n'y a pas de meilleure voie qu'une autre. L'important est de choisir celle qui correspond le mieux à sa situation. Les missions, statuts et métiers du secteur médico-social sont très variés. Ces professions affichent de bonnes perspectives de recrutement pour les prochaines années. Nous allons donc vous présenter le métier d'assistant de service social (pour le secteur social) et celui d'infirmière (pour le secteur du médical). Ce sont des métiers destinés à améliorer les conditions de vie des patients, à dépister et résoudre des problèmes sociaux et médicaux.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 583
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
417
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diapo sanitaire et social

  1. 1. SANITAIRE ET SOCIAL S'orienter n'est pas une chose facile alors il faut pour cela bien s'informer. Déjà décider ou encore hésitant, un temps de réflexion s'impose pour formuler un projet cohérent. Il n'y a pas de meilleure voie qu'une autre. L'important est de choisir celle qui correspond le mieux à sa situation. Les missions, statuts et métiers du secteur médico-social sont très variés. Ces professions affichent de bonnes perspectives de recrutement pour les prochaines années. Nous allons donc vous présenter le métier d'assistant de service social (pour le secteur social) et celui d'infirmière (pour le secteur du médical). Ce sont des métiers destinés à améliorer les conditions de vie des patients, à dépister et résoudre des problèmes sociaux et médicaux.
  2. 2. <ul><li>Sanitaire </li></ul><ul><ul><li>M étie r
  3. 3. Classe préparatoire
  4. 4. Formation </li></ul></ul><ul><li>Social </li></ul><ul><ul><li>Métier
  5. 5. École
  6. 6. Formation </li></ul></ul>
  7. 7. <ul><li>SANITAIRE </li></ul><ul>Dans le domaine de la santé, que ce soit ambulanciers, brancardiers, pédiatres, pharmaciens, médecins ou autres.. de nombreuses personnes exercent ces différents métiers certes exigeants mais évolutifs et passionnants. Ils préparent, soignent, appareillent, réhabilitent et rééduquent les patients. </ul>
  8. 8. <ul><li>Métier </li></ul>A la fois technique et de proximité, le métier d’infirmier est très recherché. Les infirmiers peuvent exercer en cabinet libéral, en clinique, à l’hôpital, en réseau de santé, dans les collèges et lycées... Devenir infirmier est souvent une vocation, une envie d’enfance, un projet professionnel ou une reconversion. Ce métier de cœur et d’action demande beaucoup de dynamisme et d’écoute envers le malade, souvent anxieux et inquiet de son état de santé. Aujourd’hui, près de 500 000 infirmières (métier majoritairement féminin) exercent en France. L’infirmier est l’une des personnes la plus proche du patient et il doit établir ainsi une relation de confiance tout en délivrant des soins infirmiers pour soulager la douleur, administrer des médicaments, renseigner et soutenir la famille... Métier difficile, il doit avoir une forte r ésistance physique et nerveuse, le sens des relations humaines, le goût du travail en équipe et une grande capacité d'adaptation,
  9. 9. L'infirmier a deux rôles bien spécifiques : - Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier réalise des gestes techniques, qui peuvent changer selon le lieu qu’il exerce comme l'aide à la prise des médicaments, prévention et soins d’escarres, contrôle et prise de la tension artérielle du patient etc. - Il réalise les actes qu’il ne peut accomplir que sur prescription du médecin. Tenu par le secret professionnel, l’infirmier assiste le patient tout au long de sa prise en charge. Il joue un rôle clé dans les structures de soins, puisqu’il est le relais entre le patient et le médecin ou le patient et sa famille. L'infirmier a aussi de nombreuses tâches administratives a accomplir. Un infirmier peut ce spécialisé, après une peu de pratique. Comme infirmier de bloc, ou puéricultrice par exemple. Et c'est par rapport a cela et son ancienneté que dépendra son salaire (de 1500 euros a 3500 euros environ).
  10. 10. <ul><li>Classe préparatoire
  11. 11. Pour accéder au métier d'infirmier, il faut passer une préparation aux concours d'admission d'infirmier.
  12. 12. Deux types de préparation aux concours: </li></ul>- En formule courte (3 mois, de septembre à novembre ou de janvier à mars) - En formule longue (7 mois, de septembre à avril) Mais ils se déroulent tous deux de la même façon. Le programme de préparation aux concours s'articule autour de 4 ou 5 matières : - Culture générale: Développer les connaissances et les capacités d'analyse du candidat par rapport aux grands thèmes sanitaires et sociaux contemporains. - Français: Améliorer l'expression écrite et s'adapter aux contraintes de l'épreuve de culture générale. - Tests d'aptitudes: Se familiariser à un large éventail de tests pour réussir des épreuves inhabituelles et déroutantes ; développer les capacités de concentration, d'attention et de vitesse. - Entretien / motivation / milieu professionnel: Savoir s'exprimer sur des sujets de société développés en culture générale ; apprendre à communiquer ses motivations et son projet professionnel devant un jury. - Biologie: Initiation à l'organisation générale du corps humain, de la cellule à l'organisme.
  13. 13. Le concours est ouvert aux bacheliers, ou aux titulaires d'un diplôme équivalent. Il permet d'entrer dans des écoles publiques ou agréées. Les études durent au minimum 3 ans, et sont sanctionnées par un Diplôme d'État Celui-ci permet l'exercice d'une profession paramédicale (ou la poursuite d'études complémentaires). Le concours se définit par: - Une épreuve de culture générale portant sur l’étude d’un seul texte en relation avec l’actualité sanitaire et sociale. Trois questions sont posées sur ce texte. Dont sont évaluées nos capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats. Cette épreuve dure deux heures, et est notée sur vingt points. - Une épreuve de test d'aptitudes (ou psychotechniques). Dont dont évalués nos capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et d'aptitudes numériques. Cette épreuve dure également deux heures,et est notée sur vingt points. Avoir une note inférieure à 8 sur 20 à l'une de ces épreuves est éliminatoire. Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves. - Une épreuve d'oral qui est un entretien avec un formateur en IFSI, un cadre infirmier, un responsable de formation ou psychologue. Cette épreuve est pour les candidats ayant eu 20 ou plus de 20 sur 40 aux deux premières épreuves. Cet entretien en relation à un thème sanitaire et social, est fait pour percevoir les motivations et le projet professionnel du candidat. Cette épreuve dure au maximum 30minuteset le candidat dispose de 10 minutes de préparation. Pour être admis il faut obtenir au minimum 10 sur 20.
  14. 14. <ul><li>Formations </li></ul>Une fois le concours en poche, nous sommes admis en école d’infirmier, une formation de 3 ans pour ensuite devenir infirmier diplômé d'État. Depuis 2009, le diplôme d’infirmier permet aux étudiants d’avoir à la fin de leur troisième année de formation, le grade d’une licence (bac+3) et de conserver leur titre de diplômé d'État. La formation d’infirmier est organisée sur la base d’alternance de cours à l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) et de stages en établissements publics et privés, extra-hospitaliers et hospitaliers. La formation se déroule sur 6 semestres: - 2100 heures en IFS I - 2100 heures de stages sur la base de 35 heures par semaine (1ère année: 15 semaines, 2ème année: 20 semaines, 3ème année: 25 semaines) - 900 heures environ de travail complémentaire personnel, soit environ 300 heures par an. Durant les trois années, les élèves bénéficient de 27 semaines de vacances (2 semaines au printemps, 5 semaines en été et 2 semaines en hiver).
  15. 15. La formation se déroule sur la base de 35 heures par semaine et est composée de quatre types d’unités d’enseignement : - Unités de méthodologies et de savoirs transversaux - Unités d’enseignement dont les savoirs sont dits contributifs aux savoirs infirmiers - Unités d’intégration des différents savoirs et leur mobilisation en situation - Unités d’enseignement de savoirs constitutifs des compétences infirmières De plus, les élèves infirmiers doivent effectuer quatre types de stages pendant leurs parcours : - Soins de courte durée - Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation - Soins en psychiatrie ou santé mentale - Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie Dans la fonction publique, à l’issue de la formation, les infirmiers ont le statut de stagiaires durant une année. Ensuite, les infirmiers stagiaires deviennent titulaires. Le stage de titularisation est une période qui permet de vérifier l’aptitude à l’exercice des fonctions du candidat. Par la suite, l’embauche dans la fonction publique hospitalière, se fait uniquement sur examen de dossier. A la fin du statut de stagiaire, l’infirmier doit adresser des lettres de candidatures aux différents établissements hospitaliers publics ou privés. Lors de son premier poste, l’infirmier titulaire apporte ses compétences techniques et professionnelles au sein d’une structure.
  16. 16. <ul><li>SOCIAL Assistant de service social est un métier difficile mais généreux qui offre des situations variées et des débouchés assurés. Aider jeunes et adultes à surmonter leurs difficultés constitue la mission première de l'assistante sociale. Son champ d'intervention et ses responsabilités n'ont céssé de croître au fil du temps. Le taux de réussite aux examens est de 80%. </li></ul>
  17. 17. <ul><li>Métier </li></ul><ul>L'assistante du service social (ASS) a pour fonction de rechercher les causes qui compromettent l'équilibre physique, psychologie, économique ou moral d'un individu, d'une famille ou d'un groupe, et de mener toute action susceptible d'y remédier. </ul>Elle (la majorité des ASS sont des femmes) traite tous les sujets (obtention du RSA, surendettement, recherche de logement social ou d'emploi, addictions, violences, maltraitance...) et ne se contente pas de répondre à un besoin ponctuel en informant la personne de ses droits, en la guidant dans ses démarches. Elle tente de la rendre autonome. Trois missions relèvent de sa compétence. Tout d'abord, l'ASS évalue la situation des intéressés. - Elle reçoit à sa permanence, et effectue des visites au domicile des familles suivies. - Elle établit un diagnostic et élabore des actions à mener pour surmonter les difficultés rencontrées. - Elle informe les personnes sur leurs droits en matière de prestations sociales, médicales et d’accès à la formation. Par ailleurs, l'ASS conseille et oriente les personnes en difficulté vers des lieux d'accueil spécialisés. Elle fait ainsi le lien entre les individus et les organismes susceptibles de leur apporter une réponse, jouant ainsi un rôle de médiation. Dans l'exercice de son activité, l'ASS effectue un important travail de rédaction et de gestion des dossiers (comptes rendus d'enquête, correspondance avec les différents organismes...) Qualités requises de l’assistant social / assistante sociale : Ce métier, basé sur le relationnel, exige des liens de confiances qu'il faut tisser et un goût pour le travail en équipe. Il faut aussi de la disponibilité, du réalisme et une certaine ouverture d'esprit. Dans ce domaine, l'approche est déterminante. Sa patiente, sa capacité d'écoute, sa force de conviction et sa bonne organisation dont il est l'objet sont essentielles. Attention, ce métier exige un bon équilibre personnel permettant d'affronter des situations difficiles sans être personnellement affecté. Les ASS sont d'ailleurs tenus au secret professionnel.
  18. 18. Un travail de terrain et d'équipe : On distingue différentes catégories d'ASS : - Les polyvalents de secteur, qui interviennent auprès de l'ensemble de la population d'un secteur géographique (quartier...). - Les polyvalents de catégorie, qui travaillent sur un secteur d'activité particulier (entreprises, éducation nationale...). - Les ASS spécialisés, qui traitent de problèmes spécifiques (santé scolaire, enfance en danger...). En fonction de son appartenance à l'une ou l'autre de ces catégories, l'ASS peut exercer son activité au sein de diverses structures : - Les collectivités territoriales (conseils généraux...). - La fonction publique (Education nationale, hôpitaux...). - Les organismes de protection sociale (caisse d'allocations familiales, retraite...). - Les entreprises publiques (SNCF, EDF...). Ou privées (banques, compagnies industrielles...). - Les associations du secteur sanitaire et social.
  19. 19. <ul><li>École d'assistant de service social </li></ul><ul>Seules les titulaires du DEASS (diplôme d’État d'assistante de service sociale) peuvent exercer la profession d'ASS. Le DEASS est délivré par le ministère du Travail à l'issu d'un examen qui sanctionne 3 ans de formations, dont 12 mois de stage. </ul>Programme pédagogique Équipe pédagogique - La formation est assurée par une équipe permanente de formateurs titulaires, d’une part, d’un diplôme d’État d’Assistant de Service Social et d’autre part, d’une formation Supérieure Universitaire (ou s’étant engagée à la poursuivre). - De nombreux vacataires assurent également la formation en fonction des disciplines à enseigner. Contenu de la formation en alternance Formation théorique - Théorie et pratique de l’intervention en service social, santé, psychologie. économie, sociologie, droit, législation et politiques sociales, philosophie. - L'école Régionale d’Assistants de Service Social offre à ses étudiants une initiation à l’informatique et la possibilité d’accéder en toute liberté, au centre multimédia. Formation pratique - Stages sur sites qualifiants - Ils ont pour objectifs l’acquisition de la pratique professionnelle et de l’intégration de l’enseignement théorique reçu à l’école. - Ils se déroulent sur des terrains très divers : en région Midi-Pyrénées et hors région Midi-Pyrénées. - Polyvalence de secteur (Direction de la Solidarité Départementale) ou de catégorie (armée, SNCF, etc...)
  20. 20. La durée des études d’assistant de service social / assistante de service social est de 3 ans, sanctionnés par le Diplôme d’État d’assistant de service social. Examen, concours d'entrées : Pour entrer dans une école d'ASS, un examen de sélection organisé par chaque établissement doit être passé. Pour se présenter à l'examen de sélection, il faut être titulaire du bac. Les élèves de terminale peuvent se présenter aux épreuves d'admission dans ces écoles ; leur admission définitive sera soumise à leur réussite au bac. Les épreuves sont les suivantes : - rédaction sur une question d'ordre général - étude d'un texte argumentatif - questionnaire à choix multiple sur l'actualité économique, sociale et culturelle.
  21. 21. <ul><li>Formations </li></ul><ul>Pour parvenir à réussir l'examen de sélection, plusieurs préparations sont proposées. </ul>L’école préparatoire Les horaires de la classe préparation assistante sociale Chaque semaine, les cours et contrôles comportent 22 heures, réparties comme suit : - Méthodologie des épreuves de Français et techniques d’expression écrite (5H00) Dissertation, Discussion Résumé, Contraction de texte Synthèse et Commentaire de texte(s) - Sciences Humaines, Psychologie, Sciences de l’éducation, Sociologie (1H00) - Actualité et culture générale (4H00) Actualité sociale et culturelle Actualité économique et politique Thèmes sanitaires et sociaux - Tests psychotechniques (3H00) Aptitudes numérique et logique Aptitude verbale - Préparation à l’oral (4H00) Techniques d’entretien Dynamique de groupe Conférences et information professionnelle Oral Blanc (4 sessions de 4H00) - Concours Blancs et Devoirs Surveillés (4H30) - Recherche et suivi de stage (0H30) (4 à 5 sessions de 2 heures)
  22. 22. Le Contrôle continu de la classe préparation assistante sociale Les enseignements d’assistant de service social sont complétés par des &quot;Concours Blancs&quot; ou Devoirs Surveillés hebdomadaires de 6 h30, effectués au CPES-IPRESS, dans les conditions de durée et de difficulté des concours d’assistant social / assistante social. En outre, les professeurs donnent de nombreux devoirs à effectuer à la maison, et corrigés à l'École. Un travail négligé ou des résultats manifestement insuffisants peuvent être sanctionnés par l'exclusion, décidée par la Direction Pédagogique. Particularités de la classe préparation assistante sociale Le volume horaire global d’encadrement pédagogique représente 655 heures dont 550 heures de cours et contrôles et 105 heures de stage sous tutorat. Objectifs de la préparation: – Se préparer aux épreuves écrites de l’examen et des concours : • acquérir la méthodologie nécessaires aux épreuves (analyse de texte, résumé, commentaire de texte, dissertation, synthèse de documents, …), • travailler et réfléchir sur les grands thèmes sanitaires et sociaux (éducation, santé, handicap, malaises sociaux, environnement, information…), • répondre à des questions d’actualité, • s’entraîner aux QCM et aux QROC (question à réponse ouverte courte), • s’entraîner aux tests psychotechniques. – Se préparer aux épreuves orales des concours : • réfléchir sur ses motivations et ses attentes, se projeter dans les formations d’ES, EJE, ASS : analyser des situations professionnelles, faire des études de cas socio-éducatifs, connaître les métiers du secteurs social.
  23. 23. Pré requis: Niveau en français: classes de 1re et terminale de lycée. Conditions à remplir pour être candidat: Vous devez être titulaire: – soit du baccalauréat (ou d’un titre admis en dispense), du DAEU (Diplôme d’Accès à l’Enseignement Universitaire), d’un Diplôme d’État de travail social ou paramédical au moins de niveau IV – ou bien avoir passé avec succès un examen de niveau organisé par les DRASS pour les non-bacheliers âgés de 24 ans au moins ou âgés de 20 ans et justifiant de 24 mois d’activité professionnelle. Épreuves: – rédaction d’un exposé sur une question d’ordre général : 3 heures, coefficient 2 – étude d’un texte argumentatif : 4 heures, coefficient 2 – renseignement d’un questionnaire portant sur des thèmes liés à l’actualité économique, politique, sociale et culturelle : 1 heure 30, coefficient 1 L’obtention de la moyenne permet d’accéder aux épreuves d’admission des écoles (d’éducateurs spécialisés, d’éducateurs de jeunes enfants ou d’assistants de service social). Toute note inférieure à 5/20 à l’une des trois épreuves est éliminatoire.
  24. 24. Le DUT (diplôme Universitaire de Technologie) En IUT (instituts universitaires de technologie), les candidats préparent, en deux ans, les DUT carrières sociales options ASS, avant d'effectuer une troisième années qui les amènera au DEASS. Il en existe six : Grenoble, Cholet, Le Havre, Saint pierre de la réunion, Paris et Borbigny. Pour être admis en DUT, il faut être titulaire d'un bac et les conditions d'accès sont une épreuve écrite, un entretien de motivation et sur dossier. La formation est organisée en quatre semestres et prévoit douze semaines de stages d'application sur les deux années. Le programme est constitué d'organisations politiques et administratives, politiques publiques, d'enjeux économiques et sociaux, de méthodologies d'enquête et de projet... Et l'option AS a en plus, l'histoire du travail social, le développement social local et ethnique et le droit appliqué. D'autres préparations au concours d'entrée de l'école d'assistant de service social peuvent exister. Nous vous avons ici présenter les deux principaux. Le DEASS qui constitue le moyen d'affronter la réalité du terrain, est accessible en formation initiale, en alternance et par le biais de la VAE (validation des acquis de l'expérience).
  25. 25. Malgré les différences de ces deux métiers, les chemins pour y parvenir sont relativement similaires, tout les deux nécessitent d'un diplôme d'État pour être exercer. Infirmiers et assistants de services sociaux ont un rôle relationnel avec les patients, consistant à améliorer leur bien-être et leur mode de vie. Estelle, Mélanie, Camille, Émilie
  26. 26. SOURCES: <ul><li>ONISEP
  27. 27. http://www.devenir-infirmiere.fr/
  28. 28. Cidj
  29. 29. http://www.education.gouv.fr/cid1073/assistant-e-de-service-social.html
  30. 30. Centre d'Informations et d'Orientation </li></ul>

×