Thème introductif : Les enjeux du développement
Du développement au développement durable
Introduction
Docs Nigeria + Chin...
De manière générale, les cartes du PIB et de l’IDH semblent recouper les mêmes informations. Cependant, la croissance
écon...
2) Des inégalités à toutes les échelles.
Les inégalités de développement sont présentes à toutes les échelles, au « Nord »...
II. De nouveaux besoins pour plus de 9 milliards d’hommes en 2050.
Doc : La croissance de la population mondiale depuis 19...
III. Mettre en œuvre des modes durables de développement.
- Pourquoi la mise en œuvre de modes durables de développement a...
3) Des modes durables de développement.
Exercice :
Recherchez un exemple d’aménagement durable. Justifier votre choix en m...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

cours

823 vues

Publié le

cours

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
823
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
417
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

cours

  1. 1. Thème introductif : Les enjeux du développement Du développement au développement durable Introduction Docs Nigeria + Chine Formulez quelques hypothèses : 1) Pourquoi peut-on parler de multiples problèmes de développement à l’échelle de ces régions? 2) Sommes-nous concernés par ces problèmes? Le développement désigne un accroissement des richesses associé à l’amélioration des conditions de vie d’une population sur un territoire. Mais sur une planète de + en + peuplée, aménagée et transformée, la nécessité d’un autre développement mieux partagé entre les hommes et un développement plus respectueux des ressources et des équilibres de la Terre est un enjeu primordial. - Toutes les régions du monde et tous les espaces sont-ils affectés d’une manière ou d’une autre par des problèmes de développement ? (I) - Quel est l’impact de l’évolution de la population mondiale sur ces problèmes de développement ? (II) - D’autres modes de développement sont-ils possibles ? (III) I. Un développement inégal et déséquilibré à toutes les échelles. 1) Mesurer les inégalités de développement à l’échelle mondiale. Planisphères p.16-17 : 1) Comment mesure-t-on les inégalités ? 2) Quelles sont les principales zones de pauvreté à l’échelle mondiale ? 3) Peut-on encore parler d’une fracture Nord/Sud à l’échelle mondiale ? (Justifiez par des exemples) - Jusqu’en 1990, on mesurait la richesse d’un pays essentiellement avec le P.I.B. => peu satisfaisant (ex USA). En 20 ans, le P.I.B mondial a doublé et le P.I.B/hab a augmenté de 50 % . La pauvreté a donc reculé mais de manière inégale => la situation de l’Afrique subsaharienne ne cesse de se détériorer. La richesse est de moins de moins bien partagée : 5 % des + riches reçoivent 1/3 du revenu mondial. Fortes inégalités sociales et spatiales (ex : Inde, Chine, Russie) Doc 1 p 16 : 1) Pourquoi le PIB est-il un outil limité pour mesurer les inégalités ? - RNB : - Seuil de pauvreté de 1,25 dollars/jour : Moyenne mondiale (extrême pauvreté). Seuil différent dans chaque pays. - Carte p. 17 Pour palier à cette carence => calcul avec IDH (critères économiques et socioculturels). Il est calculé à partir de 3 critère : l’espérance de vie à la naissance ; le taux d’alphabétisation des adultes ; le PIB par hab. Calculé entre 0 et 1. Plus un pays est développé, plus son IDH se rapproche de 1. Pays riches > 0,9 PMA < 0,4
  2. 2. De manière générale, les cartes du PIB et de l’IDH semblent recouper les mêmes informations. Cependant, la croissance économique et le développement ne doivent pas être confondus. Un pays peut avoir une forte croissance économique et s’enrichir sans que la population en ressente les effets en termes de développement. En effet, ce n’est pas parce qu’un pays est riche qu’il investit forcément dans l’éducation, qu’il participe à l’amélioration des conditions sanitaires et alimentaires de sa population. L’argent de la croissance peut ne profiter qu’à une minorité et la richesse peut être utilisée à tout autre chose que le bien-être du plus grand nombre, comme par l’achat d’armes ou l’enrichissement des classes dirigeantes. - Autre indice : IPH, complémentaire de l’IDH. On distingue les pays du « Nord » et du « Sud » => grand écart de développement N-S La pauvreté se concentre essentiellement dans les pays du Sud : 80 % de la population et 20 % des richesses créées. (Pays du nord : 80 % des richesses créées par 20 % de la pop mondiale). Mais la limite N-S n’est pas très pertinente car grands écarts de développement dans chacune de ces aires. Le dessous des cartes « Le Nord et le Sud se déplacent » : 1) Quels sont les différents indices pour mesurer les inégalités ? 2) Pourquoi les indices qui mesurent la richesse ne sont pas satisfaisants pour mesurer les inégalités ? 3) Qu’est-ce qui explique la baisse globale de la pauvreté dans le monde ? Est-ce un constat satisfaisant ? 4) Quelles sont les différentes catégories de pays du « Nord » et du « Sud » ? Au « Nord », inégalités entre Triade et pays en transition (ex-communistes) Au « Sud », on distingue plusieurs niveaux de développement : Les pays émergents (BRICS) Les pays pétroliers Les PED Les PMA Pauvreté se concentre surtout dans les PMA (Afrique subsaharienne) mais aussi en Inde et Asie centrale. Doc 1 : 1) Quels sont les pays les plus inégalitaires ? 2) Dans quelle(s) catégorie(s) peut-on les classer ? 2 éléments de différentiation : lutte contre la pauvreté et lutte contre les inégalités. - Lutte contre la pauvreté efficace dans les pays émergents (Chine, Brésil…) mais inégalités s’accroissent. Indice de Gini (carte) Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) Signé en 2000 par 189 pays sous l’égide de l’ONU : objectif de réduire la pauvreté et la faim, favoriser l’accès à l’éducation primaire, accorder une plus grande autonomie aux femmes, lutter contre la mortalité infantile et les maladies => agir sur les critères socio-culturels du développement. Le développement se mesure aussi avec les outils spécifiques aux OMD.
  3. 3. 2) Des inégalités à toutes les échelles. Les inégalités de développement sont présentes à toutes les échelles, au « Nord » comme au « Sud ». Elles sont plus marquées dans les pays émergents et les pays en voie de développement mais les pays du « Nord » sont aussi touchés. - A l’échelle continentale : Doc 3 : Des disparités de développement : quelle logique ? => Formulez quelques hypothèses d’explication Europe : Gradient décroissant de développement vers les périphéries. - A l’échelle étatique, les inégalités de développement existent partout, quel que soit le niveau de développement du pays. Inégalités villes-campagnes quasiment partout. Inégalités centre/périphéries. Aménagements des territoires et politiques publiques spatialement très inégales. Brésil champion des inégalités (10 % des + riches captent 47 % des richesses) Doc Brésil : 1) Pour quels motifs les Brésiliens manifestent-ils ? - A l’échelle locale : Ségrégation socio-spatiales, quartiers défavorisés, en réhabilitation, bidonvilles (30 à 60 % de la pop dans les villes du « Sud »…
  4. 4. II. De nouveaux besoins pour plus de 9 milliards d’hommes en 2050. Doc : La croissance de la population mondiale depuis 1900 1) Comment évolue la population mondiale depuis 1900 ? 2) Comment expliquer ces évolutions ? (doc 3 p 20) Fin de la transition démographique dans certains pays du « Sud » (émergents) + politique de l’enfant unique en Chine explique le fléchissement de la croissance démographique mondiale depuis les années 2000. La prévision de l’ONU de 9 milliards d’hab en 2050 tient compte de ce fléchissement mais il y a d’autres scénarios possibles Doc 4 p 21 Doc 5 p 21 : Pourquoi l’évolution démographique mondiale suscite-t-elle autant d’inquiétude ? Formulez quelques hypothèses. 1) Du point de vue quantitatif : quelles régions vont voir leurs besoins s’accroître ? Carte croissance démo : 1) Sur quel continent la population est-elle la plus nombreuse ? 2) Sur quel continent la population augmente-t-elle le plus vite ? Même si l’Asie concentre aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale, c’est en Afrique que la croissance démographique est la plus importante. Cela suppose des besoins, notamment alimentaires (agriculture, pêche…) en augmentation. Situation inquiétante car 3 milliards d’hommes n’ont pas accès aux besoins élémentaires (santé, nourriture, éducation, eau potable…). La situation est particulièrement critique en Afrique subsaharienne. Au contraire, dans les pays ayant un IDH élevé ou très élevé (Amérique du Nord, Europe, Japon), la croissance démographique est faible ou nulle. 2) Du point de vue qualitatif, quels sont les nouveaux besoins créés par l’évolution des modes de vie ? Doc 3 p 20 : Croissance urbaine ou rurale ? Croissance essentiellement urbaine (60 % de la population mondiale en 2020) : habitudes de consommation différentes du monde rural. Docs 6, 7 et 8 p 21 : Quels nouveaux besoins ce constat fait-il apparaître ? Conso de viande augmente mais aussi d’eau et d’énergie. Forte croissance de la conso dans les pays du « Sud » (PMA, émergents…) De manière générale, la forte croissance démographique implique une pression accrue sur les ressources (alimentaires, aquatiques, énergétiques) pour répondre aux besoins de l’ensemble de la population. Ces ressources peuvent être renouvelables (air, eau…) ou non (hydrocarbures, minerais, énergies fossiles…) Cette pression sur les ressources est d’autant plus forte que les sociétés s’industrialisent et s’homogénéisent selon le modèle de la société de consommation occidentale. Pays développés et pays émergents : nouveaux besoins liés aux hautes technologies => exploitation intensives de « terres rares ».
  5. 5. III. Mettre en œuvre des modes durables de développement. - Pourquoi la mise en œuvre de modes durables de développement apparait-il comme un enjeu primordial, voire comme un impératif moral ? - Quels modes de développement durables mettre en œuvre dans un monde très inégalement développé et différencié ? 1) Un enjeu primordial, voire un impératif moral. Le dessous des cartes : « L’empreinte écologique ». 1) Qu’est-ce que l’empreinte écologique ? 2) Comment la calcule-t-on ? (sans entrer dans le détail) 3) Quels sont les espaces (mondial, national, local) ayant l’empreinte écologique la plus élevée ? Pourquoi ? 4) Pourquoi la réduction de l’empreinte écologique est- elle un enjeu majeur ? Le pb du développement est donc aussi celui du partage des ressources à l’échelle de la planète. Notion d’empreinte écologique (cf carte 5 p 29) : indicateur conçu à la fin du XXème siècle pour estimer le coût que nos modes de vie représentent pour la planète. En partant d’une liste de 200 produits d’usage courant, on a calculé l’espace nécessaire à leur production, leur utilisation, leur recyclage. L’empreinte écologique représente donc le nb d’ha nécessaires pour satisfaire nos besoins (de conso, de logement, de chauffage, de transport). L’empreinte écologique des pays riches est bien plus importante que celle des pays pauvres. ex : empreinte écolo par personne de la Fr : + de 5ha par personne. Empreinte écolo de l’Inde par personne : moins de 1ha par personne. La réduction de l’empreinte écologique est un enjeu majeur à court terme car l’humanité surexploite les ressources écologiques et va bien au-delà de la capacité de renouvellement de la biocapacité de la Terre (nous consommons bien plus que ce que la terre est capable de fournir) => notion de dépassement écologique. Pb => généralisation du mode de conso à l’occidentale => Empreinte écologique globale augmente. 2) Qu’est-ce que le développement durable ? Rapport Brundtland (1987) : « Mode de développement qui permet de répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». 3 piliers du DD : Pilier économique : assurer la croissance économique de tous les Etats. Durabilité faible (partisans d’une économie libérale mondiale) ou durabilité forte, voire décroissance ? Pilier social : faire en sorte que cette croissance profite à tous => plus d’équité…mais les besoins des Hommes sont- ils tous les mêmes ? Pilier environnemental : protéger l’environnement pour ne pas épuiser les ressources de la planète => gestion raisonnée des ressources ou protection totale excluant les activités humaines ? 1992 : sommet de la Terre de Rio. Publication de l’Agenda 21 (« code de bonnes pratiques » fondé sur le DD à diverses échelles). Thèmes majeurs : Pauvreté, modes de conso, santé, climat, protection de la biodiversité, désertification, déforestation… Principes de la déclaration de Rio : Pollueur-payeur, Utilisateur-payeur, Principe de précaution, Principe de responsabilité, Principe d’ingérence (non reconnu par l’ONU)
  6. 6. 3) Des modes durables de développement. Exercice : Recherchez un exemple d’aménagement durable. Justifier votre choix en montrant que cet exemple intègre les « trois piliers ». Ex Montpellier/Mojave/Namibie Mise en œuvre uniforme du DD difficile en raison de la diversité des échelles d’application (mondiale, étatique, locale, individuelle). Difficulté d’application des principes planétaire à l’échelle étatique car tous les pays n’ont pas les mêmes priorités. - Dans les pays riches : développement durable bien intégré dans les pratiques publiques => règlements communautaires (nouvelles PAC, 1992), textes de lois (Natura 2000, parcs naturels, Agenda 21 local). Mais parfois contradiction avec le développement économique : USA et le protocole de Kyoto, échec du sommet de Copenhague. Problèmes de compatibilité des mesures de DD => ex : Mojave/Palm Springs (doc 3 p41+ photo éoliennes) - Pays émergents : croissance éco est privilégiée. Mais prise de conscience au Brésil et en Chine (barrage des Trois gorges, réduction de la pauvreté et des inégalités sociales). - PMA : priorité donnée à la satisfaction des besoins élémentaires. Peu de DD, sauf création de parcs nationaux (pilier social ?) sous l’égide des ONG. DD vu comme une ingérence des pays du Nord dans les pays du Sud Conclusion : A rédiger Nuance : Le DD, un mode de développement universel ? Limites et freins ?

×