IAFACTORYINFORMATION ARCHITECTURE DESIGN
support de formation
conception, audit de site
MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS
1 / ...
Notre parcours initiatique… PROGRAMME
GESTION DE PROJET CONCEPTION COMMUNICATION
modulemodulemodule
• principes généraux,
...
Un peu de pratique SOMMAIRE
REALISER UN AUDIT DE SITE
• avant propos,
• mise en pratique et modèle de document.
Clarifions...
Quelques mots sur la notion d’audit
Il convient de désacraliser la notion d’audit et de considérer l’exercice
comme une év...
Les objectifs de l’analyse de site
Il s’agit d’évaluer le dispositif Internet afin d’identifier les axes
d’optimisation da...
La nature d’une analyse de site
Analyse de site… peu prendre différentes acceptions selon le prisme
d’analyse et le backgr...
Plusieurs façons de faire…
Vous êtes maintenant habitués à cette notion de démarche…
Comme toujours, on peut prendre plusi...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
MAIS…
Le plus généralement ON se contente de l’audit expert ergonomique, vendu 5
à 7 jours homme de profil ergonome / arch...
Rajoutons que… le périmètre peut être restreint !
Compte tenu de la densité de certains sites, il peut parfois être opport...
exemple d’audit ergonomique restreint SPECIMEN
A télécharger sur le site, un exemple d’audit ergonomique !
Note : il s’agi...
Un peu de pratique SOMMAIRE
REALISER UN AUDIT DE SITE
• avant propos,
• mise en pratique et modèle de document.
Présentati...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
Rappeler le contexte et situer l’intervention !!!
A propos de la section :
Rappel du contexte et des objectifs
 Rappeler ...
Figer le périmètre en fixant des objectifs !!!
A propos de la section :
Rappel du contexte et des objectifs
 Préciser au ...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
Grille d’évaluation ergonomique
Genèse
Face à la multitude des recommandations existantes, Christian Bastien et Dominique ...
Liste des critères
• 1. Guidage
1.1. Incitation
• 4. Adaptabilité
4.1. Flexibilité
1.2. Groupement / Distinction entre Ite...
1 - Guidage
Le guidage est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour conseiller, orienter, informer, et conduire l’utilisate...
2 – Charge de travail
Le critère Charge de travail concerne l’ensemble des éléments de l’interface qui ont un rôle dans la...
3 – Contrôle explicite
Le critère Contrôle Explicite concerne à la fois la prise en compte par le système des actions expl...
4 – Adaptabilité
L’adaptabilité d’un système concerne sa capacité à réagir selon le contexte, et selon les besoins et préf...
5 – Gestion des erreurs
Le critère Gestion des erreurs concerne tous les moyens permettant d’une part d’éviter ou de rédui...
6 – Homogénéité, cohérence
Le critère Homogénéité / Cohérence se réfère à la façon avec laquelle les choix de conception d...
7 – Signifiance des codes et dénomination
Concerne l’adéquation entre l’objet ou l’information affichée ou entrée, et son ...
8 – Compatibilité
Le critère Compatibilité se réfère à l’accord pouvant exister entre les caractéristiques des utilisateur...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
Exemple de panorama fonctionnel
28 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en archi...
Exemple de panorama fonctionnel
29 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en archi...
Exemple de panorama fonctionnel
30 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en archi...
Exemple de panorama fonctionnel
31 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en archi...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
SPECIMENExemple d’analyse statistiques
Cf. document présenté en cours :
Cas « Arte »
33 / 40support de formation | interve...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
Exemple d’analyse de référencement SPECIMEN
Cf. document présenté en cours :
Cas « Arte » et Cas « tirage photo on-line »
...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
SPECIMEN
Cf. document présenté en cours et application adnettrack.com :
Cas « tirage photo on-line »
37 / 40support de for...
La structure d’une analyse de site
Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure
autour des vo...
Merci pour votre attention
LA PROCHAINE FOIS : comment réaliser un benchmark concurrentiel.
39 / 40support de formation | ...
http://blog.iafactory.fr
SPEAKING ABOUT INFORMATION ARCHITECTURE
40 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENS...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Formation conception de support interactif - 03 - audit de site web

2 448 vues

Publié le

Être capable de concevoir un dispositif interactif performant implique un regard critique et une maîtrise des techniques visant à auditer / analyser un support interactif : c’est l’objet des séances de travail consacrées à l’ergonomie des interfaces et à la réalisation d’audit ergonomique.

Nous présentons les différentes modalités d’analyse d’un support interactif au travers degrille ergonomique ; les étudiants sont invités à réaliser des analyses et à évaluer les performances ergonomiques et fonctionnelles du support audité, d’un point de vue expert.

La démarche vise notamment à identifier les freins à l’utilisation d’un support pour y apporter des axes d’optimisation.

Publié dans : Formation, Business, Technologie
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
344
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation conception de support interactif - 03 - audit de site web

  1. 1. IAFACTORYINFORMATION ARCHITECTURE DESIGN support de formation conception, audit de site MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS 1 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  2. 2. Notre parcours initiatique… PROGRAMME GESTION DE PROJET CONCEPTION COMMUNICATION modulemodulemodule • principes généraux, • outils en conception, • audit de support digital, b h k ti l• benchmark concurrentiel. 2 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  3. 3. Un peu de pratique SOMMAIRE REALISER UN AUDIT DE SITE • avant propos, • mise en pratique et modèle de document. Clarifions et démystifions l d’ dla notion d’audit… 3 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  4. 4. Quelques mots sur la notion d’audit Il convient de désacraliser la notion d’audit et de considérer l’exercice comme une évaluation, un diagnostic, mais pas une exégèse ! Conformément au protocole X243 nousprotocole X243, nous allons réaliser un audit financier[…] et organisationnelg Jean Dupont, auditeur à la cours des comptes Entre nous, parlons « d’analyse de site », moins vendeur mais plus juste et n’utilisons le concept d’audit que pour la vente…! 4 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  5. 5. Les objectifs de l’analyse de site Il s’agit d’évaluer le dispositif Internet afin d’identifier les axes d’optimisation dans le cadre d’une refonte ou d’évolutions.  L’exercice consiste à identifier ce qui dysfonctionne… • Les raisons des dysfonctionnements et leur nature, • Les axes d’optimisation.  Sans faire l’impasse sur les éléments bien implémentés à maintenir • Les points positifs, les éléments bien implémentés doivent être signalés ! Même si la nature de l’exercice se veut critique, n’oublions pas la dimension politique… ménager le client !! 5 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  6. 6. La nature d’une analyse de site Analyse de site… peu prendre différentes acceptions selon le prisme d’analyse et le background de celui qui la réalise… Mettons un peu d’ordre : Vente  analyse ergonomique : • Le site respecte-t-il les normes et conventions usuelles ergo ? J’ai réussi à vendre un audit… ! Ok, on va réaliser une analyse de site… « mais tu as vendu quoi au juste ? » ergonomique  analyse fonctionnelle : • Les aspects fonctionnels correspondent-ils aux pratiques du secteur ?  analyse graphique : Audit du dispositif Internet fonctionnelstatistique • Quid de la cohérence de la charte graphique ?  analyse marketing et statistiques : • Le dispositif mis en place est-il performant (nb. d’inscriptions…) • Quelle est la représentation sociodémographique de l’audience ? graphiquemarketing • Quel est l’équipement des utilisateurs… ? • Quels sont les pages / fonctionnalités les plus visitées /utilisées ?  et d’autres : accessibilité / conformité W3C / référencement… Cette circularité permet de réaliser une analyse critique globale du dispositif Internet en ligne.! 6 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  7. 7. Plusieurs façons de faire… Vous êtes maintenant habitués à cette notion de démarche… Comme toujours, on peut prendre plusieurs voies pour atteindre nos fins… audit expert panorama fonctionnel analyse statistiqueaudit expert ergonomique Approche MACRO Il ’ i d f l i à panorama fonctionnel architecture d’information Approche MICRO Il ’ i d’ é l i Approche MICRO Il ’ i d’é di i i analyse statistique marketing Il s’agit de confronter le site à un ensemble de critères ergonomiques afin d’identifier prioritairement les éléments mal implémentés Il s’agit d’apporter une évaluation sur chacun des gabarits du site afin d’évaluer l’architecture de l’information Il s’agit d’étudier minutieusement tous les indicateurs de fréquentation et d’utilisation du site afin d’identifier les usages % Dimension graphique traitée au sein de ces deux approches (prévoir un volet design) analyse globale du dispositif + analyse technique Audit d’accessibilité Vérification de la conformité des normes W3C + analyse publicitaire Pige publicitaire via outils type lemonad + analyse référencement Vérification du positionnement du site Vérification des achats de mots clés 7 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr | Vérification de la conformité des normes W3C… Vérification des achats de mots clés
  8. 8. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations Note : cette structure peut évoluer en fonction des analyses complémentaires (audit accessibilité…) 8 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  9. 9. MAIS… Le plus généralement ON se contente de l’audit expert ergonomique, vendu 5 à 7 jours homme de profil ergonome / architecte (~ 900 € HT x X jours…) Finalement ON va juste faire un audit ergo ! 9 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  10. 10. Rajoutons que… le périmètre peut être restreint ! Compte tenu de la densité de certains sites, il peut parfois être opportun de délimiter le champ d’étude en restreignant le périmètre d’analyse.  Quelques exemples : • Focaliser sur le processus de commande Ou • Focaliser sur les pages prioritaires (accueil, pages de sections, fiche produit, etc.) 10 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  11. 11. exemple d’audit ergonomique restreint SPECIMEN A télécharger sur le site, un exemple d’audit ergonomique ! Note : il s’agit d’un exemple concernant un acteur du secteur bancaire. Note : dans ce cas le périmètre est restreint (2 pages critiques) et on se limite à l’audit expert ergonomique 11 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  12. 12. Un peu de pratique SOMMAIRE REALISER UN AUDIT DE SITE • avant propos, • mise en pratique et modèle de document. Présentation d’un modèle de document d’analyse de sitede document d’analyse de site 12 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  13. 13. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 13 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  14. 14. Rappeler le contexte et situer l’intervention !!! A propos de la section : Rappel du contexte et des objectifs  Rappeler le contexte • Exemple : Technip 14 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  15. 15. Figer le périmètre en fixant des objectifs !!! A propos de la section : Rappel du contexte et des objectifs  Préciser au maximum les objectifs de l’étude pour orienter le prisme de l’analyser et éviter de se répandre voire de se perdre. Exemple d’objectif : • L’analyse du dispositif Internet de la marque X se fixe 3 objectifs : • Réaliser une évaluation ergonomique de la page d’accueil et du process de commande et formuler des axes d’optimisation en vue de la prochaine refonte des ces parties du site ; • Identifier les usages actuels du site (pages les plus visitées, pages les moins visitées, pic de fréquentation, qualification de l’audience…) pour optimiser… • Dresser un bilan du référencement du site de la marque X sur les requêtes suivantes « manger » , « boire » […] sur les outils de recherche suivants « google » , « yahoo » , « altavista »… CONSUBSTANCIEL! 15 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  16. 16. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 16 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  17. 17. Grille d’évaluation ergonomique Genèse Face à la multitude des recommandations existantes, Christian Bastien et Dominique Scapin (chercheurs en ergonomie des IHM, INRIA) ont édé à i d 1997 à l hè d' i 900 d i d l d i d l' i i f i l Lprocédé à partir de 1997 à la synthèse d'environ 900 recommandations dans le domaine de l'ergonomie informatique au sens large. Leur travail, régulièrement actualisé, a abouti à une liste de 18 critères répartis en 8 dimensions. Des résultats issus de l’expérience L'évolution des critères ergonomiques de Bastien et Scapin s'est basée sur des résultats expérimentaux. Les auteurs se sont assurés que disposer de la liste des critères augmentait les performances d'évaluation d'une interface (par rapport à une évaluation libre, non appuyée par ce document). Enfin, et c'est ce qui paraît le plus intéressant, Bastien et Scapin ont mené une étude expérimentale comparant les performances d'évaluation de trois groupes :d évaluation de trois groupes : - un groupe contrôle, ne disposant d'aucun référent pour conduire son évaluation - un groupe dit "critères", à qui l'on fournissait les critères ergonomiques comme guide d'évaluation - un groupe dit "ISO", à qui l'on fournissait la partie 10 de la norme ISO 9241 (concernant le dialogue) comme guide d'évaluation L é l l’ ili i d i è i l d l’é l i d’ i f î l dé i d’ l dLes résultats montrent que l’utilisation des critères ergonomiques lors de l’évaluation d’une interface entraîne la détection d’un plus grand nombre de problèmes de conception que l'utilisation de la norme ISO 9241-10 ou qu'une évaluation libre. Champs d’application Les critères proposés par Bastien et Scapin peuvent être utilisés en conception comme en évaluation. Ils s'appliquent aussi bien dans le domaine du web que du logiciel. Cependant, leur interprétation sera guidée par les spécificités de chacun de ces domaines. 17 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  18. 18. Liste des critères • 1. Guidage 1.1. Incitation • 4. Adaptabilité 4.1. Flexibilité 1.2. Groupement / Distinction entre Items 1.3. Feedback Immédiat 1.4. Lisibilité 4.2. Prise en compte de l’expérience de l’utilisateur • 5. Gestion des Erreurs 5 1 Protection contre les erreurs • 2. Charge de Travail 2.1. Brièveté, concision, actions minimales 2.2. Densité informationnelle 5.1. Protection contre les erreurs 5.2. Qualité des messages d’erreurs 5.3. Corrections des erreurs • 3. Contrôle explicite 3.1. Actions explicites 3.2. Contrôle utilisateur • 6. Homogénéité / Cohérence • 7. Signifiance des Codes et Dénominations • 8. Compatibilité 18 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  19. 19. 1 - Guidage Le guidage est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour conseiller, orienter, informer, et conduire l’utilisateur lors de ses interactions avec l’interface (messages, alarmes, labels, etc.) un bon guidage facilite l’apprentissage et l’utilisation du système en permettant à l’utilisateur : - de savoir, à tout moment où il se trouve dans une séquence d’interactions, ou dans l’accomplissement d’une tâche ; - de connaître les actions permises ainsi que leurs conséquences ; - d’obtenir de l’information supplémentaire. 1 1 I i i1.1. Incitation Le critère d'incitation permet de juger des moyens mis en œuvre pour faire connaître à l'utilisateur le contexte dans lequel il se trouve et les actions qu'il peut effectuer. 1 2 Groupement / distinction entre les items1.2. Groupement / distinction entre les items Organisation visuelle des items d’information les uns par rapport aux autres. Il prend en compte la localisation et le format pour indiquer les relations entre les divers items affichés, et leur appartenance ou non à une même classe d’items. 1.3. Feedback immédiat1.3. Feedback immédiat Une réponse doit être fournie à l’utilisateur le renseignant sur l’action accomplie et sur son résultat, ceci, avec un délai de réponse approprié et homogène selon les types de transactions (souvent, délai immédiat). Le feedback doit être pertinent et compréhensible. 1.4. Lisibilité Caractéristiques matérielles de présentation des informations qui doivent en faciliter la lecture (typographie, espacement, ...) . Pour être lisibles, les informations doivent être facilement perçues. La taille des polices, leur format doivent être optimisés (l'italique ou les capitales sont par exemple moins lisibles qu'un format normal), l'espacement entre les lignes, entre les lettres, les contrastes fond / caractères, etc. 19 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  20. 20. 2 – Charge de travail Le critère Charge de travail concerne l’ensemble des éléments de l’interface qui ont un rôle dans la réduction de la charge perceptive ou mnésique des utilisateurs et dans l’augmentation de l’efficacité du dialogue. Justification : Plus la charge de travail est élevée, plus grands sont les risques d’erreurs. De même, moins l’utilisateur sera distrait par des informations non pertinentes, plus il pourra effectuer sa tâche efficacement. Par ailleurs, plus les actions requises seront courtes, plus rapides seront les interactionsinteractions. 2.1. Brièveté, concision Limiter le travail de lecture et d’entrée d’information - Concision : pour les éléments individuelsConcision : pour les éléments individuels. - Actions Minimales : limiter le nombre d’actions successives nécessaires pour atteindre un but. 2.2. Densité informationnelle Réduire au maximum la charge informationnelleRéduire au maximum la charge informationnelle. 20 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  21. 21. 3 – Contrôle explicite Le critère Contrôle Explicite concerne à la fois la prise en compte par le système des actions explicites des utilisateurs et le contrôle qu’ont les utilisateurs sur le traitement de leurs actions. 3.1. Action explicite La relation entre les actions de l’utilisateur et les réponses du système doit être explicite, c’est-à-dire que le système doit exécuter : - seulement les actions demandées par l’utilisateur - au moment où il les demande. Ce critère exclue toute action de type ouverture intempestive de popup, publicité intrusive, redirection automatique vers un autre site, etc. 3 2 C t ôl tili t3.2. Contrôle utilisateur L'utilisateur doit être persuadé qu'il a le contrôle sur le système. Il doit avoir le contrôle du fonctionnement du système, c'est à dire pouvoir annuler un traitement informatique qu'il aurait demandé ou revenir à une étape antérieure du processus. 21 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  22. 22. 4 – Adaptabilité L’adaptabilité d’un système concerne sa capacité à réagir selon le contexte, et selon les besoins et préférences des utilisateurs. Justification :Justification : Plus les façons d’effectuer une même tâche sont diverses, plus les chances que l’utilisateur puisse choisir et maîtriser l’une d’entre elles, au cours de ses apprentissages, sont importantes. Il faut donc fournir à l’utilisateur des procédures, options, et commandes différentes lui permettant d’atteindre un même objectif. Par ailleurs, une interface ne peut convenir à la fois à tous ses utilisateurs potentiels. Pour qu’elle n’ait pas d’effets négatifs sur l’utilisateur, cette interface doit, selon les contextes, s’adapter à l’utilisateur. 4.1. Flexibilité Réfère aux moyens disponibles à l’utilisateur pour personnaliser son interface de façon à prendre en compte ses stratégies de travail et/ou ses habitudes et les exigences de ses tâches. 4.2. Prise en compte de l’expérience utilisateur Les différents moyens disponibles pour prendre en compte le niveau d’expérience de l’utilisateur (expérimenté, débutant, occasionnel). 22 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  23. 23. 5 – Gestion des erreurs Le critère Gestion des erreurs concerne tous les moyens permettant d’une part d’éviter ou de réduire les erreurs, et d’autre part de les corriger lorsqu’elles surviennent. Les erreurs sont ici considérées comme des saisies de données incorrectes, des saisies dans des formats inadéquats, des saisies de commandes avec une syntaxe incorrecte, etc. 5.1. Protection contre les erreurs Réfère aux moyens disponibles pour détecter et prévenir (avant validation) : - les erreurs d’entrée de données, - les erreurs de commandes, - les actions à conséquences destructrices 5 2 Q li é d d’5.2. Qualité des messages d’erreurs Réfère à l’expression et au contenu des messages d’erreur : - leur pertinence, - leur facilité de lecture, - leur précision quant à la nature des erreurs,p q , - l’indication des actions de correction 5.3. Correction des erreurs Réfère aux moyens disponibles pour l’utilisateur pour corriger immédiatement ses erreurs.y p p p g 23 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  24. 24. 6 – Homogénéité, cohérence Le critère Homogénéité / Cohérence se réfère à la façon avec laquelle les choix de conception de l’interface (codes, dénominations, formats, procédures, etc.) sont conservés pour des contextes identiques, et sont différents pour des contextes différents. Justification : Les procédures, labels, commandes, etc., sont d’autant mieux reconnus, localisés et utilisés, que leur format, localisation, ou syntaxe sont stables d’un écran à l’autre, d’une session à l’autre. Dans ces conditions le système est davantage prévisible et les apprentissages plus généralisables ; les erre rs sont réd ites Le manq e d’homogénéité pe t a gmenter considérablement le temps de recherche Le manq egénéralisables ; les erreurs sont réduites. Le manque d’homogénéité peut augmenter considérablement le temps de recherche. Le manque d’homogénéité est aussi une raison importante de refus d’utilisation. 24 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  25. 25. 7 – Signifiance des codes et dénomination Concerne l’adéquation entre l’objet ou l’information affichée ou entrée, et son référent. Des codes et dénominations " signifiants " disposent d’une relation sémantique forte avec leur référent. Justification : Lorsque le codage est signifiant, le rappel et la reconnaissance sont meilleurs. De plus, les codes et dénominations non significatifs pour les utilisateurs peuvent leur suggérer des opérations inappropriées et ainsi conduire à des erreurs. 25 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  26. 26. 8 – Compatibilité Le critère Compatibilité se réfère à l’accord pouvant exister entre les caractéristiques des utilisateurs (mémoire, perceptions, habitudes, compétences, âge, attentes, etc.) et des tâches, d’une part, et l’organisation des contenus et du dialogue d’une application donnée, d’autre part. De plus, la Compatibilité concerne également le degré de similitude entre divers environnements ou applications. Justification : Le transfert d’information d’un contexte à un autre est d’autant plus rapide et efficace que le volume d’information à recoder par l’ tilisate r est réd it L’efficacité est accr e lorsq e : les procéd res nécessaires à l’accomplissement de la tâche sont compatibles a ecl’utilisateur est réduit. L’efficacité est accrue lorsque : les procédures nécessaires à l’accomplissement de la tâche sont compatibles avec les caractéristiques psychologiques des utilisateurs ; les procédures et les tâches sont organisées de manière à respecter les attentes, ou habitudes des utilisateurs ; les traductions, les transpositions, les interprétations, ou références à la documentation sont minimisées. Les performances sont meilleures lorsque l’information est présentée sous une forme directement utilisable. 26 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  27. 27. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 27 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  28. 28. Exemple de panorama fonctionnel 28 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  29. 29. Exemple de panorama fonctionnel 29 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  30. 30. Exemple de panorama fonctionnel 30 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  31. 31. Exemple de panorama fonctionnel 31 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  32. 32. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 32 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  33. 33. SPECIMENExemple d’analyse statistiques Cf. document présenté en cours : Cas « Arte » 33 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  34. 34. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 34 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  35. 35. Exemple d’analyse de référencement SPECIMEN Cf. document présenté en cours : Cas « Arte » et Cas « tirage photo on-line » 35 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  36. 36. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 36 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  37. 37. SPECIMEN Cf. document présenté en cours et application adnettrack.com : Cas « tirage photo on-line » 37 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  38. 38. La structure d’une analyse de site Dans le meilleur des mondes, l’analyse de site se compose et se structure autour des volets suivants :  Rappel du contexte et des objectifs de l’étude • Avant-propos : il s’agit de resituer le cadre de l’étude dans un contexte global et surtout de formaliser les objectifs de l’étude  Analyse ergonomique et fonctionnelle du site • Audit expert ergonomique (macro): Présentation de la grille suivie de l’analyse conclue par une synthèse : recommandation et axes d’optimisation • Panorama fonctionnel (micro): Capture d’écrans des principaux gabarits du site et commentaires conclus par une synthèse de reco et axes d’optimisation I ( )  Analyse des indicateurs de fréquentation et de performance du site • Analyse statistique : Analyse des principaux indicateurs de performance et d’utilisation du site avec diagnostic final A l d l i ibilité d it II III  Analyse de la visibilité du site • Analyse du référencement : vérification de la position du site sur différentes requêtes au sein des principaux outils de recherche avec synthèse et reco. • Analyse publicitaire : vérification de la performance des campagnes de pub on-line avec diagnostic III  Synthèse, axes d’optimisation et recommandations 38 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  39. 39. Merci pour votre attention LA PROCHAINE FOIS : comment réaliser un benchmark concurrentiel. 39 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |
  40. 40. http://blog.iafactory.fr SPEAKING ABOUT INFORMATION ARCHITECTURE 40 / 40support de formation | intervention Julien MUCKENSTURM IAFACTORY | conseil en architecture de l’information | www.iafactory.fr | contact@iafactory.fr |

×