Des Révolutions Arabes à OWS : vers un nouvel horizon cosmopolitique

2 890 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 890
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 229
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Des Révolutions Arabes à OWS : vers un nouvel horizon cosmopolitique

  1. 1. Laurence Allard, Lille 3/Paris 3-IRCAV http://www.culturesexpressives.fr http://www.mobactu.fr
  2. 2.  Documenter l’usage des technologies de communication dans les derniers mouvements sociaux de 2011-2012 du point de vue d’un observateur situé s’interrogeant sur la citoyenneté interconnectée globale ainsi modelée "Occupy" nommé “2011 Word of the Year” par l’American Dialect (09 janvier 2012)
  3. 3. Révolutions 2.0 ? Temps des mobilisations 2.0, des manifestations ou des émeutes organisées par SMS ou tchat BBM, des soulèvements impulsés par Facebook et des révolutions en live sur Twitter ?
  4. 4. Technologies de libération oud’oppression ? Statuer sur le rôle conféré au TIC Internet n’est pas plus naturellement une technologie de libération qu’une technologie d’oppression (Evgeny Mozorov, The Net Delusion: The Dark Side of Internet Freedom) Conditions de swith : démocratisation matérielle/neutralité opérateurs/privacy respectée/non censure gouvernementale (M.Joyce, staff campagne Obama) Coupure intégrale en Egypte le 27 janvier 2011 Censure du tchat BBM par Blackberry pendant les émeutes d’août 2011 Espionnage des téléphones satellites des 2 journalistes occidentaux tués en Syrie le 22 février (selon EFF)
  5. 5. Revolution will be nottwitted Déni politique du slacktivisme de Malcolm Gladwell (“Small Change. Why the revolution will not be tweeted” in New Yorker, 4 Octobre 2010) Rhétorique de l’ambivalence de Evgeny Morozov (The Net Delusion: The Dark Side of Internet Freedom, Public Affairs, 2011) Vendeurs du web 2.0 =Pas nécessaire de choisir son camp : la révolution a été tweetée de fait. Urgent de contribuer à une approche compréhensive du rôle d’internet et du mobile dans ces mouvements par le biais de recherches situées articulant la dialectique intérieur/extérieur/diaspora et les chaînages technologiques. Plutôt dans cette partie, traiter des technologies de communication sous la main, ordinaires – vidéos mobiles (intérieur), mails (intérieur), comptes Facebook (extérieur).
  6. 6. Un savoir situé Ethnographie digitale en temps réel (http://www.mobactu.fr) Se situer, comme dans le film précédant, explicitement comme un observateur lointain pouvant lire/voir en direct révolutions en marche et mobilisations collectives. Interroger les formes d’adresse à des publics transnationaux émanant de l’intérieur des pays relayées par des diasporas extérieures Traits communs de la visibilité (I), de la scénarité (II), du temps réel (III) et de l’échelle globale (scability, IV) Interroger in fine (V) l’horizon comospolitique contemporain ainsi modelé par les technologies de communication.
  7. 7. I/Politiques de la visibilité(Tunisie, Egypte) : le mobile-couteau suisse  Tunisie : 7 millions d’abonnés à la téléphonie sur une population de 10 millions, 36% des habitants accédant à Internet et 17,55% de taux de pénétration de Facebook  30% de la population égyptienne constituée par des jeunes équipé à plus de 40% en mobile contre plus de 20% ayant accès à Internet.  Egypte fait partie des pays dont l’accès à Internet s’effectue d’abord par le mobile avec 70% de navigateurs web mobile only, c’est à dire n’étant jamais utilisés sur un ordinateur.  Prise de vue et la mise en ligne sur internet des photos et vidéos mobiles peuvent constituer des usages allant de soi dans de telles circonstances  Leçons des mobilisations de l’Iran en juin 2009 à la Syrie depuis mars 2011
  8. 8. Continuums techniques etcercles conversationnels enTunisie. S’attacher aux circuits des images Vidéos mobiles .mp4 sur Youtube et le site de l’opposition Nawaat Pas la 1ère immolation mais premières images de mobilisation mises en ligne stratégiquement par la famille de Mohamed Bouazizi Vidéos qui ont aussi circulé par MMS (3G venait d’être installée depuis décembre 2011 par Orange) et via cartes SD en plus réseaux sociaux et avant d’être diffusées dans les J.T traditionnels. Vidéos que l’on se montre, que l’on discute à partir des téléphones
  9. 9. Culture du transfert : Libye2011 Récit à des journalistes US de cet informaticien libyen expliquant comment il avait pris l’initiative de graver vidéos mobiles des tueries envoyées sur Internet sur CD pour les montrer dans d’autres villes du pays
  10. 10. La culture de la visibilité de OWS ou l’art de laprotestation Précarité des supports/DIY : cartons, objets recyclés. Cultural Jamming : détournement politique culture pop (Adbusters, grassroot déclencheur d’OWS) : performance parodiant films de zombies Maptivism : donner à voir l’ampleur du mouvement Remix : collection contributive de remixes du Pepper Spraying Cop d’Oakland sur Tumblr
  11. 11. II/Scénarités : des placespubliques connectées Devenir Média (dont je suis co-auteur qu’on se le dise) (Amsterdam, 2005) : Activisme sur internet : cause constituée en problème public à travers sa mise en scène au sein d’une arène publique digitale pour qu’elle devienne mobilisatrice d’un public autour d’un motif d’action. En janvier et février 2011, sentiment inédit d’avoir assisté depuis Paris à la première révolution en live sur internet grâce aux images mobiles prises depuis la place Tahrir. Mouvements sociaux plus anciens protestant à la fois au plan social et politique ont rendus possibles cette révolution dont l’acte final s’est joué sur cette place. Pas confondre la force des femmes et des hommes avec leurs moyens de communication. Typicité séquence révolutionnaire de janvier-février 2011 conduisant à la démission de Moubarak le 11 février 2011 :1. Caractère scénique de cette mobilisation collective comme prête à être filmer par ses acteurs2. Dimension temporelle de cette dramaturgie révolutionnaire : le live
  12. 12. Tarhir->Puerta del Sol->OWSscénographies en miroirs  Mouvement des Indignés 15 mai 2011 Madrid –Occupy Wall Street 17 septembre 2011  Référence commune au plan organisationnel à la place Tahrir : « a Tahrir moment » « Take the square », #yeswecamp  Hub technique en miroir Caire/Madrid/OWS connectant places grandes villes à internet  Campement comme forme anthropologique politique contemporaine  Précarisation des vies qui se trouve ici mise en représentation (tentes,...)  Mouvement transnational des immobiles dans sociétés bloquées par nouveaux murs de l’argent (népotisme/finance)  cf Appudurai sur la frontière entre mobiles et immobiles comme fossé social dans un monde globalisé
  13. 13. III/Anciens et nouveaux médias :le répertoire médiatique du tempsréel Effets inattendus de miroirs entre différentes technologies de médiatisation en temps réel, entre le traditionnel direct télévisuel et les nouvelles formes de livestreaming par téléphonie mobile Images du live de la chaîne Al Jazeera montrant l’arrestation des milices paramilitaires - chargeant à dos de chameau et infiltrant la foule - par des manifestants que l’on voyait photographier avec leur mobile les cartes de police de ces agents. Photographies que l’on pouvait dans la foulée retrouver sur un set de photos postées sur Flicker à la date du 2 février 2011
  14. 14. Les indignés à la Défenseen live Deux topoï récurrents des live :1. Assemblées générales filmées et retransmises en direct sur Bambuser ou Ustream : procéduralisme démocratique à défaut de substance politique ?2. Charges de la police pour enlever les tentes commentées en direct « ça filme messieurs à l’intérieur et à l’extérieur.» Carte et consignes pour filmer des live avec les hotspots Wifi à la défense Fenêtre de tchat de commentaires de l’événement en direct lui-même commenté par le preneur de vues. «Vous êtes 1436 à nous suivre. », « On me dit que le son n’est pas bon. » Expérimentation d’une hypothétique démocratie en temps réel ?
  15. 15. OWS : le live de la GlobalRevolution Sur la place Zuccotti un système de filmage en livestream a été également mis en place : pic à 30 000 viewers 700 arrestations sur le Brooklyn Bridge le 1er octobre 2011 Pervasité des informations à l’heure du mobile : filmer en live arrestations et photos envoyées sur Twitter simultanément
  16. 16. IV/Solidarité techniquetransnationaleLibye 77,94 % taux de pénétration du mobile vs 5,5% taux de pénétration Internet en Lybie 3,98% de la population disposant de comptes Facebook en Libye (ITU) A partir du 17 février 2011, censure des communications Crowdvoice, fondé par Esra’a Al Shafei, une activiste de Barheim âgée de 25 ans pour diffuser vidéos tueries. Google créera une sorte de Twitter phone permettant d’envoyer via son service téléphonique gratuit Google Voice, des messages tweetés sur le compte @speak2tweet. Télécomix ont confectionné une nouvelle page de leur wiki We rebuild avec un ensemble de ressources communicationnelles comme les numéros de modem, les réseaux satellites d’Al Jazeera, des sites miroirs pour conserver les vidéos mobiles des violences etc. X4ALL fournisseur d’accès aux Pays Bas qui proposera aussi un accès internet via les anciens modems. La timeline publique de Twitter devient également le carrefour des espaces contre-publics, permettant la convergence des protestations : @17febvoices pour le mouvement libyen retweetant infos de @25janvoices
  17. 17. Occupy Everywhere  Au 14 novembre 2011, le Guardian établit la carte crowdsourcée des  750 “Occupy events”dans le monde  Relais entre comptes Twitter et comptes Facebook des activistes arabes aux indignés occidentaux
  18. 18. L’échelle globale desmouvements Changement d’échelle opère à travers un ensemble de slogans et dramaturgies rendues communes, de moyens techniques (photos mobiles) et procédures sociales (sns...) partagées Pas processus magique comme notion de mème le laisse entendre1. Principe de générativité propre à l’architecture technique « ouverte » d’Internet2. Procédés intentionnels d’écriture et de partage, de mises en visibilité et intelligibilité Essaimage des causes et de leurs mises en formes Effet de database politique
  19. 19. Quelle figure de la citoyennetéinterconnectée à l’échelle globale ? Human Mic : Début octobre, la municipalité de New York interdit mégaphone. Invention de la forme « Human Mic » : chaine orale qui répète le discours d’un orateur « faire Nous » en relayant parole individuelle : « we the people » We are 99% : le visages des sans voix dans la lignée de l’action «Not in my name » lors de la seconde guerre d’Irak en 2003 Anonymous en tout genre sous masque de Guy Fawkes (royalties à Warner) : figure paradoxale qui protège (en régime d’automédiatisation) mais qui peut aussi aliéner (Qui parle ?) Régression régime expressif d’Internet qui a permis de parler en son nom propre – réelle ou imaginaire - et non pas d’être parlé par les autres Contradiction perfomative d’une réelle démocratie d’auto-représentation sous le masque d’un seul
  20. 20. Quelle figure de la citoyennetéinterconnectée à l’échelle globale? De l’universel à l’anonymous, des scènes digitales transnationales aux places connectées des grandes capitales d’un monde en crise, du Monde Arabe aux Etats Occidentaux Figure du « Protester » a émergé incarnant un nouvel horizon cosmopolitique A concevoir sous la perspective d’un universalisme nécessairement situé et «provincial» et qui ouvre à des cosmopolitismes multiples permettant en principe de surmonter larrogance de luniversalisme et le relativisme des localismes (Frédéric Vanderberghe)

×