Petit−                             Quartier Petit−Ivry/Louis                                         Bertrand/MirabeauDate...
Introduction de Daniel MayetIl précise que c’est la troisième rencontre (sur un total de quatre pour cette phase) sur la r...
1ère partie : Présentation du bilan et des perspectivesUne présentation détaillée est réalisée. Elle débute par une défini...
2ème partie : Echange avec les participantsDe quoi s’agit-il lorsque vous parlez de front bâti ?        s’agit-       Il s...
essentielVous affichez des objectifs ambitieux en termes de mixité sociale mais la mixité générationnelle n’est pas mentio...
certaine mixité à travers une offre en logements sociaux, une crèche, des logements en accession à la propriété et un foye...
Les places de stationnement pour les PMR ne sont pas ce qui coûte le plus d’argent ! Elles pourraient être développées ! L...
de places de stationnement construites sur chaque projet permettra de diminuer le coût du logement et de récupérer de l’es...
Conclusion de Daniel MayetMonsieur Mayet intervient pour expliquer qu’une rencontre avec les participants des réunions pub...
Compte-rendu Foyer Croizat (Petit-Ivry)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte-rendu Foyer Croizat (Petit-Ivry)

595 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte-rendu Foyer Croizat (Petit-Ivry)

  1. 1. Petit− Quartier Petit−Ivry/Louis Bertrand/MirabeauDate et lieuMercredi 22 juin 2011 de 18h30 à 20h30 au Foyer Ambroise Croizat.Participants - D. Mayet, Maire Adjoint délégué au développement urbain ; - E. Loichot, conseillère municipale déléguée en charge des Ecoquartiers ; - J. F. Lorès, directeur du développement urbain ; - C. Courty-Chasseau, responsable du service renseignements d’urbanisme/droit des sols ; - Sandrine Bernard, conseillère municipale déléguée à la vie du quartier du Petit-Ivry ; - Pierre Martinez, conseiller municipal délégué au commerce et à l’artisanat ; - Patricia Bendiaf, Maire Adjointe déléguée à l’enfance et à la petite enfance ; - Cabinet Inddigo ; - Valentine Chrone, Citadia Conseil ; - Marie-Alix Delmotte, Aire Publique.23 habitants étaient présents à cette troisième réunion publique consacrée au lancement de la révision du Plan Local d’Urbanisme.
  2. 2. Introduction de Daniel MayetIl précise que c’est la troisième rencontre (sur un total de quatre pour cette phase) sur la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) et rappelleque le nouveau PLU ne sera adopté qu’en juin 2013 par le conseil municipal. C’est un travail de longue haleine dans lequel s’engage Ivry-sur-Seine. Il est nécessaire au préalable de faire un bilan des années d’application du PLU de 2004, et des projets réalisés ou en cours de réalisationsur le territoire.Il précise que le PLU n’est pas qu’une question d’aménagement, il s’agit d’un outil pour traduire l’ensemble de la politique sociale de la ville. un villeIl expose les autres documents communaux liés au PLU : la charte Ecoquartier, sous la responsabilité de madame Loichot ; la charte desespaces publics, sous la responsabilité de madame Duchêne ; la charte Habitat qui existe déjà et le PLH (Programme Local de l’Habitat, arrêtéau conseil municipal du 23 juin 2011). Tous ces éléments seront pris en compte dans le cadre de la révision du PLU.Monsieur l’adjoint au Maire indique que, suite à la présentation faite par monsieur Lorès, mesdames Courty-Chasseau et Loichot, et le bureaud’études Inddigo, le débat aura lieu sur la base du bilan présenté. Pour finir, il affirme que cet échange avec les habitants est une nécessitépermettant d’élaborer un PLU plus efficace mais surtout plus simple et plus accessible et ainsi d’intégrer les différents projets de la Ville d’Ivry-sur- accessible,Seine.
  3. 3. 1ère partie : Présentation du bilan et des perspectivesUne présentation détaillée est réalisée. Elle débute par une définition introductive du PLU, pour expliquer le rôle et la composition du principaldocument d’urbanisme communal. Un rappel des orientations retenues pour l’élaboration du PLU de 2004 est fait. Ensuite, un bilan del’application de ce PLU est réalisé, thématique par thématique : - population & habitat, - emploi & développement économique, - équipements, - déplacements, trame verte et bleue, - espaces publics.Cette analyse complète permet de tirer les premières conclusions pour ébaucher les principes généraux de la révision du PLU : nouveauxobjectifs en termes de population et d’emplois, intégration du scénario du PLH, des chartes, des contraintes supra-communales... C’estl’occasion pour madame Loichot et le bureau d’études Inddigo de présenter la démarche et le contenu du projet de Charte Ecoquartier.Pour terminer, un zoom sectoriel concernant le bilan du PLU de 2004 est réalisé sur Petit-Ivry/Louis Bertrand/Mirabeau.
  4. 4. 2ème partie : Echange avec les participantsDe quoi s’agit-il lorsque vous parlez de front bâti ? s’agit- Il s’agit du principe de construire le long des axes structurants par des séquences successives, comme le long de l’avenue de Verdun. qu’allez-Mais qu’allez-vous faire là où il n’y a que des pavillons le long du périphérique ? Le PLU ne vient pas toucher à la zone pavillonnaire le long de la rue Charles Leroy. dePourtant la Ville de Paris va vendre un de ces terrains dans ce secteur pour qu’un hôtel y soit construit et cela va entraîner beaucoup denuisances ! Malheureusement, la Ville d’Ivry-sur-Seine n’est pas tenue informée de la cession imminente du terrain car il n’y a pas eu d’accord avec la Ville de Paris. Plusieurs projets ont été évoqués mais la construction de bureaux et de logements ne serait pas viable le long du périphérique. Un développement hôtelier est la solution privilégiée. Cependant, la municipalité d’Ivry-sur-Seine s’engage à ce que le projet soit concerté et accepté par les riverains avant sa construction.Que va devenir le site de l’Hôpital Jean Rostand ? La municipalité n’est pas partie prenante car il s’agit d’une affaire privée. La Macif, propriétaire des locaux, a indiqué qu’une clinique privée de rééducation a proposé de s’y installer pour développer un accueil de 70 lits (soit une création de 70 emplois). Les élus ivryens sont conscients que cette offre en soin serait importante sur le territoire surtout que la fermeture de 200 lits est prévue à l’hôpital Charles Foix. La ville informera, bien évidemment, les habitants de la suite de ce dossier.
  5. 5. essentielVous affichez des objectifs ambitieux en termes de mixité sociale mais la mixité générationnelle n’est pas mentionnée ! Il semble essentiel qu’ellesoit prise en compte, c’est un domaine dans lequel il faut innover pour apporter des solutions. La Charte Ecoquartier prend en compte la mixité intergénérationnelle comme un élément aussi important que la mixité sociale ou la multiplicité et la variété de l’offre en matière de logements spécifiques (maisons de retraite privées ou publiques, établissements autogérés...). Cette charte, qui sera intégrée au PLU, a pour objectif de favoriser et de mettre en œuvre un vivre ensemble dans la mixité, sous toutes ses formes !Un participant explique que la Mairie de Paris expérimente un dispositif visant à favoriser cette mixité intergénérationnelle en réservant surcertains programmes, des logements pour les personnes âgées comme cela se fait pour les personnes à mobilité réduite (PMR). les Ivry-sur-Seine a déjà mis en place beaucoup de logements spécifiques, notamment pour les PMR dans les nouveaux programmes des bailleurs sociaux. On peut noter un changement en la matière : désormais les logements adaptés doivent être réattribués à des personnes qui en ont le besoin et l’usage ce qui n’était pas le cas auparavant.Concernant le problème du logement, de nombreux propriétaires privés ont du mal à entretenir leur logement ou à le remettre en état du fait en propriétairesdes nombreuses mesures de protection du bâti en vigueur (particulièrement sur les extérieurs). Il faut soutenir ces propriétairesbailleurs notamment sur le secteur du Petit Ivry où le locatif privé représente 26% des logements. Les Opérations Programmées dAmélioration de lHabitat (OPAH) sont destinées à cela mais l’Etat engage de moins en moins de moyens dans celles-ci, poussant la Ville à prendre le relai. Cependant, la Ville ne souhaite pas arrêter ce type de programmes car les deux OPAH en cours (Ivry-Port et Mirabeau) marchent bien. Sur le Petit Ivry, une action semblable serait nécessaire mais pour cela les conditions politiques et financières doivent être réunies : l’ensemble des acteurs de la rénovation urbaine doit mettre les moyens, y compris les bailleurs et l’Etat.Etrangement, on ne parle pas d’espaces verts ou de projets qui fâchent comme sur l’avenue Danielle Casanova... Le projet « Casanova » est destiné à répondre à l’importante demande de logements sur la ville. De plus, de nombreux étudiants vont arriver, suite à l’implantation d’antennes universitaires. Ce projet devrait permettre de répondre à la demande tout en assurant une
  6. 6. certaine mixité à travers une offre en logements sociaux, une crèche, des logements en accession à la propriété et un foyer pour les jeunes travailleurs.Dans votre présentation, il apparaît que de nouveaux équipements sportifs pourraient être réalisés dans le secteur de la rue René Villars. De quois’agit-s’agit-il ? Sur ce secteur, les élus ont la volonté de développer des équipements sportifs, des logements et des espaces verts, avec développement des cheminements pour permettre aux élèves du groupe scolaire Guy Môquet de rejoindre facilement des équipements sportifs. La ville va améliorer l’accessibilité et les liaisons vers les équipements existants.La piste cyclable de la rue Mirabeau, au début, était formidable. Maintenant c’est l’anarchie ! De nombreuses voitures prennent le sens interdit,les poubelles restent sur les trottoirs, etc. Vendredi soir, Monsieur le Maire sera dans le quartier. C’est à cette occasion qu’il faudra mentionner les dysfonctionnements de l’ordre de la vie quotidienne du quartier. Concernant la rue Mirabeau, il faut noter que la piste cyclable a quand même permis une amélioration même si elle n’a pas réglé tous les problèmes. En effet, il faut aussi que les citoyens fassent un effort et apprennent à partager l’espace public. ParEn tant qu’handicapé, je ne peux pas m’arrêter au plus proche des lieux où je me rends, alors que les valides le font. Par exemple, il n’y a que 4 comportent,places pour les handicapés prévues dans le réaménagement de la RD5. De plus, les prospectus distribués autour de ce projet comportent, pour valides...signifier la mixité, des pictogrammes d’enfants, de femmes et d’hommes de tous âges valides... Ce n’est pas qu’une erreur de communication ! QuelleLe handicap concerne tout le monde, ce sont, bien souvent, des personnes valides comme vous qui deviennent handicapées. Quelle est votrepolitique en matière d’urbanisme à ce sujet ? Il est clair que nous avons tous cette question en tête, mais concrètement les choses évoluent lentement. La ville d’Ivry-sur-Seine développe l’accessibilité de ces services pour les PMR : dorénavant une école par quartier peut accueillir des enfants à mobilité réduite, quant aux équipements publics et aux voiries, ils font l’objet d’adaptation et de travaux au fur et à mesure. Il y a beaucoup de travail et la municipalité investit 500 000 euros par an dans ces travaux.
  7. 7. Les places de stationnement pour les PMR ne sont pas ce qui coûte le plus d’argent ! Elles pourraient être développées ! La mairie pourrait quichoisir d’aller au-delà des 2/50 places pour les PMR obligatoires. au- Oui en effet, mais cela nécessite une grande réflexion pour concevoir les espaces de telle manière que les PMR, les poussettes, etc. puissent circuler partout. Or, aujourd’hui la plupart des trottoirs sont encombrés. Ce sont des choses facilement réalisables mais le retard est grand ! Heureusement, les chartes des espaces publics et des Ecoquartiers intègrent cette réflexion. Les élus seront encore plus attentifs à cette question.Un participant propose que chaque PMR ait une place personnellement réservée à proximité de son domicile. C’est interdit par la loi : les personnes valides ou invalides doivent pouvoir emprunter les mêmes cheminements. C’est ce qui rend l’adaptabilité des équipements complexe : il ne s’agit pas de faire des accès ou des aménagements particuliers pour les PMR, mais que l’aménagement général ne leur oppose aucun obstacle. remarquéIl est remarqué que ce qui a été réalisé à la Porte d’Ivry est bien conçu. A partir de 2015, les commerces devront obligatoirement être problématique queaccessibles à tous les handicaps. Certaines subventions existent mais les commerçants sont peu sensibles à cette problématique alors que 2015c’est demain ! Un travail de sensibilisation devrait être mené.Certains s’étonnent : ce n’est que le début de l’élaboration de la charte Ecoquartier et elle comporte déjà 17 critères applicables à chaque charte elleprojet ? Oui, la charte s’appuie sur les 17 critères proposés par un appel à projet de la région Île-de-France « Nouveaux quartiers urbains ». Cet ensemble de critères n’est pas un catalogue de recettes mais un outil qui permet d’analyser un projet urbain pour mieux répondre aux besoins. Les 17 critères devront tous faire l’objet de mesures d’application au sein de la Charte Ecoquartier mais, et de façon pragmatique, ils ne sont pas tous au même niveau d’exigence. fait-Comment se fait-il que le nombre de places de parking obligatoire par logement soit à la baisse ? La volonté sur Ivry-sur-Seine, comme dans de nombreuses communes, est de diminuer la place de l’automobile et notamment à proximité des transports en commun. En moyenne, les places de stationnement sont de moins en moins occupées. Diminuer le nombre
  8. 8. de places de stationnement construites sur chaque projet permettra de diminuer le coût du logement et de récupérer de l’espace pour les vastes locaux techniques (local à vélo, local de récupération et de tri des déchets...). Ces surfaces sont aujourd’hui nécessaires et contribuent à faire augmenter le prix des logements. Pour réduire le nombre de place par logement, des parkings mutualisés vont être développés et les zones payantes étendues pour le stationnement de surface.Pouvez-Pouvez-vous nous donner des précisions sur les ateliers thématiques prévus ? des Ils sont en train d’être préparés, tout comme les balades urbaines. Les personnes à mobilité réduite seront, bien entendu, les bienvenues. D’ailleurs, les participants aux réunions publiques, qui ont laissé leurs coordonnées sur les listes d’émargement, seront conviés aux ateliers et aux balades en priorité. Un des ateliers sera sûrement sur la place d’Ivry dans le développement métropolitain. Comment garder son identité, si proche de Paris ?!
  9. 9. Conclusion de Daniel MayetMonsieur Mayet intervient pour expliquer qu’une rencontre avec les participants des réunions publiques pourra avoir lieu pour leur faire un retoursur ces quatre rencontres et leur présenter le programme précis des ateliers et des balades.Il remercie les personnes présentes et conclut en invitant tout le monde à venir à la fête du quartier Petit Ivry et au vide-grenier se tenant leweek-end du 25 et du 26 juin.

×