1
La mobilité est-elle une valeur soutenable
dans le monde contemporain ?
made on a PC with LibreOffice
2
introduction : l'approche technoéthique
technoéthique du monde contemporain
la relation entre
nouveaux systèmes technolo...
3
introduction : l'approche technoéthique
 synergie
exemples :
le viaduc de Millau
le smartphone
Wattway
Colas (Bouygues)...
4
introduction : l'approche technoéthique
 problèmes d'acceptabilité
exemples :
l'aéroport de N.D. des Landes
les puces R...
5
introduction : l'approche technoéthique
possibilité de crises :
le « Dieselgate » → un Fukushima de l'industrie
automobi...
6
les ambiguïtés du « développement durable »
« tout changer à la base »
ou bien
« changer le moins possible pour que le
s...
7
la notion de « mobilité »
la mobilité comme valeur smart... en téléphonie
son apparition récente pour parler...
des voit...
8
la notion de « mobilité »
une sémantique « politiquement correcte »
parce que la réalité industrielle correspondante
n'e...
9
la notion de « mobilité »
un « droit » à la mobilité ?
→ un droit humain fondamental : la liberté de
déplacement
un droi...
10
une mobilité soutenable
3 paramètres spécifiques :
 l'« individualisme méthodologique »
soutenabilité éthique
= une ét...
11
une mobilité soutenable
 légitimité et acceptabilité des acteurs de
décision et de régulation
soutenabilité institutio...
12
une mobilité soutenable
 identifier les « biens communs »
soutenabilité environnementale
Ienvironnement ≠ nature
les i...
13
conclusion
ma réponse à la question-titre :
« la mobilité peut devenir soutenable »
moyen : un double travail de fond
i...
14
plus
michel.puech@paris-sorbonne.fr
http://michel.puech.free.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Puech idrrim 2015 10 21

7 916 vues

Publié le

Michel Puech - CONFÉRENCE | "La mobilité est-elle une valeur soutenable dans le monde contemporain ?", Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité (IDRRIM), 21 octobre 2015, Paris

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 916
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 075
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Puech idrrim 2015 10 21

  1. 1. 1 La mobilité est-elle une valeur soutenable dans le monde contemporain ? made on a PC with LibreOffice
  2. 2. 2 introduction : l'approche technoéthique technoéthique du monde contemporain la relation entre nouveaux systèmes technologiques l'évolution de la technosphère nouveaux systèmes de valeurs l'évolution sociétale, mais aussi culturelle, psychologique, morale deux régimes de fonctionnement entre ces deux systèmes :
  3. 3. 3 introduction : l'approche technoéthique  synergie exemples : le viaduc de Millau le smartphone Wattway Colas (Bouygues) 13/10/2015 : des dalles pour des routes photovoltaïques
  4. 4. 4 introduction : l'approche technoéthique  problèmes d'acceptabilité exemples : l'aéroport de N.D. des Landes les puces RFID dans les produits
  5. 5. 5 introduction : l'approche technoéthique possibilité de crises : le « Dieselgate » → un Fukushima de l'industrie automobile ? fabriquer des voitures ou rouler en voiture → une faute morale ?
  6. 6. 6 les ambiguïtés du « développement durable » « tout changer à la base » ou bien « changer le moins possible pour que le système industriel puisse durer » ? « penser le changement » ou « changer le pansement » ? BOUTAUD Aurélien, thèse, Mines St-Etienne et Université Jean Monnet, 2005, http://wwwv1.agora21.org/entreprise/sommaire4.html des questions de sincérité (greenwashing) et des ambiguïtés « diplomatiques » depuis l'origine du DD → idée : définir une notion de soutenabilité plus large et plus solide
  7. 7. 7 la notion de « mobilité » la mobilité comme valeur smart... en téléphonie son apparition récente pour parler... des voitures et des (auto-)routes des trains et des avions de leurs infrastructures (sans oublier les vélos)
  8. 8. 8 la notion de « mobilité » une sémantique « politiquement correcte » parce que la réalité industrielle correspondante n'est plus « présentable » ? ou bien un nouvel angle de vue qui offre des opportunités de soutenabilité ? hypothèse : les deux, mais c'est à nous d'insister sur l'une des possibilités ou sur l'autre
  9. 9. 9 la notion de « mobilité » un « droit » à la mobilité ? → un droit humain fondamental : la liberté de déplacement un droit relatif, limité par les États-nations, le droit de propriété (limite juridique) sa propre contre-productivité (limite systémique) paradoxe d'Illich : les voitures nous empêchent de rouler en voiture (…) la soutenabilité de la mobilité (limite éthique) au sens écologique, économique et surtout sociétal → contexte actuel de limitation d'autres droits humains : à la reproduction, à la consommation d'énergie, de toxiques, etc.
  10. 10. 10 une mobilité soutenable 3 paramètres spécifiques :  l'« individualisme méthodologique » soutenabilité éthique = une éthique des décisions individuelles éclairées et responsables en matière de déplacement escalier / escalator comment aller de Paris à Toulouse ? application : la maîtrise de son rythme dans les mouvements « slow » → le besoin d'alternatives qui permettent la prise en responsabilité de sa propre mobilité une éthique qui est l'essentiel mais qui n'est possible que dans un cadre →
  11. 11. 11 une mobilité soutenable  légitimité et acceptabilité des acteurs de décision et de régulation soutenabilité institutionnelle éviter les effets d'indignation qui font échouer les tentatives de réforme profonde en style « descendant » (exemples...)  inventer une citoyenneté partagée par tous, y compris les entreprises ≠ la logique administrative + la logique économique plutôt : créer des espaces d'information et de décision non-confrontationnels entre toutes les parties prenantes = ne pas « hériter » passivement de la légitimé institutionnelle descendante mais construire de la légitimité « remontante »
  12. 12. 12 une mobilité soutenable  identifier les « biens communs » soutenabilité environnementale Ienvironnement ≠ nature les infrastructures de mobilité, ou urbaines, font partie de l'environnement humain écosphère et technosphère sont en symbiose  les comprendre comme des « biens communs » en un sens différent des biens communs « naturels » mais inclus dans une même gestion globale de la soutenabilité ≠ « droit » à la mobilité
  13. 13. 13 conclusion ma réponse à la question-titre : « la mobilité peut devenir soutenable » moyen : un double travail de fond identifier les « biens communs » sortir de la seule gestion confrontationnelle de parties prenantes et de leurs « droits » créer des collectifs acceptables pour les gérer inventer un ou des « agents publics/collectifs » compatibles avec les normes d'acceptabilité sociétale de la technosphère actuelle
  14. 14. 14 plus michel.puech@paris-sorbonne.fr http://michel.puech.free.fr

×