La Socio Performance : Introduction

1 113 vues

Publié le

Rapport d'innovation de courts circuits : la socio performance (intelligence collective, crowdsourcing, community planning, réseaux, communautés de sens, autonomie collective, participation, innovation et création collective, créatif culturels)

La socio-performance vise la réussite des enjeux collectifs, personnels et communautaires. Dans un contexte de mondialisation l’aventure humaine est plus que jamais collective. Ainsi la performance individuelle se situe de plus en plus dans un contexte de performance collective. Celle des groupes, des équipes, des communautés de tous ordres : communautés sociales, politiques, économiques, d’entreprises comme de pays ou communes, de sociétés ou d’associations et toutes les formes classiques ou nouvelles de communautés d’enjeu et de devenir.

La performance des entreprises dépend plus que jamais de leur capacité à mobiliser les personnes externes à l'entreprise autour du développement de leurs marques à chaque niveau d'interaction : corporate ou commercial, marketing ou communication, média ou RH....

On parle de socio-performance pour évaluer cette capacité à créer du lien social et culturel avec les parties prenantes et à faire fonctionner en mode participatif des communautés d'interets pourtant divergentes. Toute construction collective dépend de l'implication de chaque individu et n'est que la somme des actions engagées dans une même finalité.

C'est pourquoi les entreprises « socio performantes » sont celles qui parviennent à donner un sens commun à leurs activités sans perdre de vue l'intéret personnel poursuivit par chacun, et qui réussissent à faire interagir l'ensemble de leurs parties prenantes autour d'un projet collectif, de valeurs communes, et de rêgles plus justes.

Le thème a une portée sur :
- le lobbying de marque et la mobilisation des communautés d'interet
- les nouvelles valeurs et perspectives corporate en externe et interne
- la nouvelle construction identitaire des marques qui étendent leur portée
- l'innovation collective et le crowdsourcing
- l'engagement planning, nouveaux discours de marque plus impliquants
- nouvelle approche de connexion planning : créer du lien entre les gens
- plus loin que le community management, le community planning
- médias participatifs
- l'interactivité dans les médias
- les systèmes organisationnels coopératif et web 3.0

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 113
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
114
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Socio Performance : Introduction

  1. 1. LA SOCIO PERFORMANCE
  2. 2. <ul><li>Un concept de Roger Nifle, Président de l’institut de la prospective humaine </li></ul>Crédit photo : Vincent Debanne
  3. 3. Crédit photo : Vincent debanne Les contributeurs de ce rapport d’innovation :
  4. 4. <ul><li>Roger Nifle (président de l’université de la prospective humaine) </li></ul><ul><li>Jérémy Dumont et Sophie Demol (Pourquoitucours) </li></ul><ul><li>Nicolas Marang (crisis manager l‘Oréal) </li></ul><ul><li>Alain Lefebvre (consultant NTIC) </li></ul><ul><li>Laurent Ponthou (Orange Labs) </li></ul><ul><li>Serge Perez (président, les Ateliers Corporate) </li></ul><ul><li>François Marie Pons (auteur du livre «l’innovation à tous les étages »), </li></ul><ul><li>Daniel Luciani, (directeur général Icom) </li></ul><ul><li>Laurent Vanexe (stratégie et coordinateur réseau Good action) </li></ul><ul><li>Laurent Térisse (fondateur Agence Limite) </li></ul><ul><li>Olivier Maurel (Danone community) </li></ul><ul><li>Michel Provençal (Zutopik) </li></ul><ul><li>Yves Michel (éditeur indépendant, éditions Yves Michel) </li></ul><ul><li>Mathieu Coste (chief chaos officer nearby) </li></ul><ul><li>Martin duval (Ceo Blue Nove) </li></ul><ul><li>Isabelle et Thierry Crouzet (Créatrice de Cozop) </li></ul><ul><li>Florent Niwinsky (agence Elegangz) </li></ul><ul><li>Céline Ruffet (directrice france, Qype) </li></ul><ul><li>Anne-Stephanie Pierry (responsable communication, Crédit coopératif) </li></ul><ul><li>Philippe Noel (planneur stratégique) </li></ul><ul><li>Francis Cholle (écrivain, « l'intelligence intuitive ») </li></ul><ul><li>Olivier Zara (écrivain, « management de l’intelligence collective ») </li></ul><ul><li>Daniel Maquin et Vivier Valentin (blogueurs Medianaranja) </li></ul>
  5. 5. <ul><li>Ce rapport d’innovation «  La Socio Performance » </li></ul><ul><li>A été présenté lors de LES APEROS DU JEUDI </li></ul><ul><li>le jeudi 30 octobre 2008, Au Social Club </li></ul><ul><li>kikekoidonou &quot;bonjour, qui es tu, que puis je faire pour toi ...&quot; </li></ul><ul><li>Soirée d’expérimentation autour des phénomènes d’entraide portés par le web 2.0 et les structures coopératives </li></ul><ul><li>www.lesaperosdujeudi.com </li></ul>
  6. 6. PLAN DE CE RAPPORT D’INNOVATION Crédit photo : Vincent Debanne
  7. 7. INTRODUCTION : « redonner du sens aux marques » PARTIE 1 : Présentation de la socio performance PARTIE 2 : Le capital humain au cœur de la performance des entreprise PARTIE 3 : L’innovation collective PARTIE 4 : La marque communautaire PARTIE 5 : La socio performance dans la communication PARTIE 6 : Les médias qui créent du lien entre leurs usagers PARTIE 7 : Comment développer une communauté d’intérêts ? PLAN DE CE RAPPORT D’INNOVATION
  8. 8. Crédit photo : Vincent Debanne « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque » Jérémy dumont, directeur de pourquoitucours (l’agence des idées) INTRODUCTION
  9. 9. <ul><li>Si seulement la crise des marchés boursiers n’était qu’une crise financière ou économique… c’est plutôt une crise de confiance qui amène les acteurs du marché à réduire leurs échanges. </li></ul><ul><li>L’Argent, au cœur des échanges, est bien sûr le premier à être questionné. </li></ul><ul><li>Mais la crise de confiance est plus profonde, ce sont les institutions, la finance, l’économie, l’entreprise, le travail, la consommation qui se révèlent être des représentations dangereusement vides de signification pour une partie des acteurs de ces systèmes et qui de façon indiscutable ne font plus consensus. </li></ul><ul><li>D’ailleurs lorsque l’Etat investit dans le système financier ou intervient dans la capitalisation d’une entreprise privée, on ne peut pas ne pas se poser une question essentielle : « POURQUOI » ? </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  10. 10. <ul><li>La question du sens se pose au niveau des entreprises comme en témoigne l’enquête récente du cabinet Burson-Marsteller menée auprès de 200 hauts dirigeants d’entreprises et leaders d’opinion dans onze pays européens… </li></ul><ul><li>D’après cette enquête, la valeur d’une entreprise dépend désormais à 40 % du sens immatériel qu’elle parvient à donner à son activité contre 60 % pour sa performance économique effective. </li></ul><ul><li>On retrouve cette valeur intangible provenant du sens perçu dans le cours d’une action échangée, dans le prix d’un produit payé, dans le montant d’un salaire accepté à l’embauche. </li></ul><ul><li>Ainsi, les entreprises qui voient leur puissance financière, économique, industrielle fondre comme neige au soleil, réalisent soudain que leur seul capital durable, dynamique, réactif se trouve du côté des hommes et des femmes à l’intérieur et à l’extérieur de leurs murs : ils contribuent à leur développement et leur niveau de contribution dépend du sens commun qu’ils perçoivent. </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  11. 11. <ul><li>Roger Nifle, parle de &quot;socio-performance&quot; pour évaluer la capacité d’une organisation à mobiliser et à faire interagir de façon dynamique des communautés d’enjeux diverses entre elles de façon coordonnée. </li></ul><ul><li>La socio-performance résulte de la ré-alliance des parties prenantes de l’entreprise autour d’une vision aspirationnelle, d’un projet commun, de valeurs partagées et de règles plus justes. Elle permet à l’entreprise de s’ouvrir à des communautés d’intérêts proches de son champs d’activité, mais plus ou moins éloignées de ses considérations propres. </li></ul><ul><li>Quelles sont les entreprises socio-performantes qui peuvent être source d’inspiration pour ces entreprises qui cherchent à devenir socio-performantes ? </li></ul><ul><li>Celles qui se développent via le web sur des formats organisationnels 2.0 et les nombreuses entreprises organisées de façon coopérative qui parviennent aujourd’hui à réaliser ce grand écart entre les besoins de leur activité à vocation économique et l’intérêt individuel de chacun de leurs sociétaires… </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  12. 12. <ul><li>Les entreprises, qui veulent rapidement rétablir le cours de leurs actions en bourse, maintenir leurs prix ou lancer des produits ou services à forte valeur ajoutée, doivent parvenir à intéresser et à impliquer dans leur développement les parties prenantes de leur activité. </li></ul><ul><li>Parce que la progression de toute construction collective dépend de l’implication de chaque individu et n’est que la somme des actions engagées dans une même finalité, les entreprises qui retrouveront le plus vite le chemin de la croissance seront celles qui parviendront à dégager un sens commun sans perdre de vue l’intérêt poursuivi par chacune des parties prenantes de leur activité. </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  13. 13. <ul><li>La première question que les patrons d’entreprise peuvent se poser, c’est si leur marque retraduit et véhicule bien un sens et des valeurs communes permettant aux acteurs du marché d’interagir ensemble dans une même finalité. </li></ul><ul><li>En prenant de la hauteur pour bien inclure toutes les communautés d’intérêt puisque aujourd’hui même les consommateurs ont le pouvoir, celui d’acheter ou pas. De façon cohérente : la marque porte le Sens qui doit être exprimé aussi bien aux niveaux corporate que commercial, marketing que communication, média que RH... </li></ul><ul><li>Pour créer des produits innovants ou vendre les produits existants en tirant les prix vers le haut, ceux qui manipulent les marques dans le marketing et la communication seraient bien avisés de se demander si leur marque parvient à réunir autour d’elle et si elle contribue à créer des dynamiques porteuses. Le Sens de la marque n’est pas que dans les bénéfices du produit. </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  14. 14. <ul><li>La marque doit devenir un lien, un lien entre le produit et son utilisateur, mais surtout un lien entre les utilisateurs qui partagent les mêmes valeurs, projets, règles. </li></ul><ul><li>Cette expression de la marque ne pourra plus être encapsulée dans un logo ou une signature institutionnelle excluant les « forces vives », elle pourra encore moins être communiquée à travers les mass médias sans distinguer les parties prenantes. </li></ul><ul><li>Le sens indiqué par la marque ne peut être communiquée qu’à force de &quot;mises en situations porteuses&quot;. Tant il est vrai que le Sens se traduit toujours par une histoire de progrès donc une dynamique de progression comme par exemple les &quot;histoires&quot; racontées et/ou mises en scène… des mouvements qui nous emportent parce qu’on a envie de les suivre, et auxquels on peut y contribuer en laissant notre empreinte dans son sillage. </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »
  15. 15. <ul><li>Les entreprises au m ême titre que les individus ont intér êt à étendre leur périm è tre de responsabilité mais aussi d’action vers le bien commun . </li></ul><ul><li>La perspective d’un accomplissement individuel et collectif se trouve du coté du Sens du bien commun. C’est lui qui permet de rassembler des communautés d’intér ê ts à priori divergentes, et qui donne a chacun les moyens d’agir et de progresser collectivement. </li></ul><ul><li>Le sens du bien commun en conSensus est le vecteur de l’accomplissement culturel de la communauté, ce Sens ne réside pas ailleurs qu’en ceux qui y participent. </li></ul><ul><li>De ce fait les hommes s’accomplissent en participant à la culture de ce même Sens, contribuant par leur expérience à l’expérience commune. </li></ul><ul><li>La contribution de chacun à un bien commun permet d’en accro î tre la valeur pour tous les membres de cette communauté d’intér ê ts. </li></ul>INTRODUCTION : « Les entreprises qui sortiront le plus vite de la crise seront celles qui réussiront à redonner du sens à leur marque »

×