Les 12 travaux du Luxe...digital
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement

Vues

Total des vues
4,276
Sur Slideshare
2,661
À partir des ajouts
1,615
Nombre d'ajouts
11

Actions

Partages
Téléchargements
42
Commentaires
2
J'aime
4

Ajouts 1,615

http://www.christian-radmilovitch.com 1,231
http://www.lujodigital.net 101
http://www.scoop.it 91
http://m.christian-radmilovitch.com 75
http://www.doyoubuzz.com 56
https://twitter.com 44
http://pinterest.com 7
http://www.pinterest.com 7
http://translate.googleusercontent.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://fr.pinterest.com 1

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. CHRISTIAN RADMILOVITCH | JUNE , 07 2013LUXE & DIGITAL
  • 2. Clients:Givenchy, Céline, Sofitel, Lenôtre, Tag Heuer, DogninParis, LouisVuitton, Lancôme, Puig, Cartier, Longines, YSLParfums, Van Cleef & Arpels, Boucheron, GaleriesLafayette, Guerlain, Kenzo, Piaget, Eres, AnnickGoutal, De Fursac, Heurgon…@pantoine_fr@radmilovitch@radmiloveradmilovitchChristian Radmilovitchchradmilovitch@pantoine.fr
  • 3. OVERVIEW
  • 4. FASHION éphémère, abordable, frivole, séduisant, similairePREMIUM durable, qualité/prix, rationnel, comparatifLUXE intemporel, distinctif, sans prix, hédonisteULTRA-LUXE court-termiste, leadership, prix, narcissique
  • 5. Ventes : 212 Mrds €750 Mrds € (incl. voitures, hôtellerie, vins, yachts…)+15% de croissanceChine : #2 mondial en 2015E-commerce : +20% par anUS : 50% des riches sur Facebook
  • 6. LES 12 TRAVAUX DU LUXE
  • 7. 1. LA QUÊTE DE SENS2. LES NOUVEAUX MARCHÉS3. BESPOKE OR NOT TO BE4. LUXE DURABLE OU RESPONSABLE5. LE LUXE DOIT-IL ÊTRE SOCIAL6. SMARTPHONE, OBJET DE OU POUR LE LUXE7. LA PERFECTION AU MASCULIN8. POURQUOI VENDRE EN LIGNE9. ET LE CONTENU DEVIENT ROI10. PARADOXES DU LUXE11. L’INTERNAUTE PREND LA MAIN12. QU’IL EST DIFFICILE D’INNOVER
  • 8. LA QUÊTE DE SENS
  • 9. LES NOUVEAUX MARCHÉS
  • 10. BESPOKE OR NOT TO BE
  • 11. LUXE DURABLE / RESPONSABLE
  • 12. SOCIAL LUXURY?
  • 13. APPLE IS KING
  • 14. L’HOMME Á PROFUSION
  • 15. FAUT-IL VENDRE EN LIGNE?
  • 16. 7,5 Mrds $ en 2012 (+20% par an)Burberry = ¼ des revenusUS : 51% des cyberacheteurs luxeattendent un site mobile optimiséChine : 52% des cyberacheteurs luxeont 25-34 ansLe pouvoir des retailers/e-tailers
  • 17. Sephora MeatPacking District NY- Pas de caisses- Écrans digitaux, bornes tactiles- Corners expérientiels- Téléphone scanner + TPE libre service- Expositions éphémères- Outil interactif d’aide au choix deparfum
  • 18. CONTENT IS KING
  • 19. LE GRAND ÉCART
  • 20. L’ERE DU CONSOMACTEUR
  • 21. SURPRENDRE POURINNOVER OU FAIRE LE BUZZ?
  • 22. 2012 : L’ÈRE DE L’ADVERGAMING
  • 23. 2013 : L’ÈRE DE LA LUXDISRUPTION
  • 24. Bibliographie veille Luxe & DigitalAgences / Think Tank- Balistik*Art- Digital Luxury Group- L2 Think TankBlogs / Webzines / Socialmedia- Luxury Daily- Business of Fashion (BoF)- WebandLuxe- Luxury Society (Pro social network)- Influencia Mag- Luxuo- New York Times- Fashion United- Doc News- FashionMagSpécial Chine- China Connect- Resonance China- CPP Luxury- Jing Daily- Red Luxury