http://cleo.cnrs.fr




              Université d’été
              de l’édition électronique ouverte
              Marse...
... ou encore 10 ans à attendre ?

Communication scientifique modèle 2020




                                             ...
Quelques repères dans le temps
Tout le contexte historique de la communication scientifique... (cf.dia 2)

1991 (1989) - P...
OAI
L’Open Archive Initiative, créée par la convention de
   Santa Fé (Nouveau Mexique) en 1999, pour :


   développer et...
Les commandes
   (ex avec le dépôt OAI de revues.or http://oai.revues.org )

 Identifier le dépôt :
 http://oai.revues.org...
Open Access Publishing
                              2003 (avr.) - Bethesda
Une publication en libre accès est une publica...
2005 (fev.) - Berlin III

 "In order to implement the Berlin Declaration
    institutions should implement a policy to:

 ...
le Federal Research Public Access Act
              (FRPAA)
Un projet de loi déposé le 25 juin 2009, par 2 sénateurs améri...
Des softs et des plateformes
             AO (Archive Ouverte)
                  Eprint.org, Dspace, Fedora, ...
         ...
Des exemples :
AO
     ArXiv X, http://xxx.lanl.gov, http://fr.arXiv.org
  Cogprints,http://cogprints.org
  CiteseerX, htt...
Recensement des archives ouvertes
                                  (Sept 2009)‫‏‬
Dans le monde:
 ROAR : Registry of Open...
Aspects Juridiques




“Shakespeare” et les droits de diffusion
 Liste ROMEO/SHERPA (UK) sur la politique
 éditoriale (cop...
Les Creative Commons
Les licences Creative Commons permettent d’autoriser à
l’avance le public à effectuer certaines utili...
En guise de conclusion
             Ce que transforme l’ensemble des initiatives

             Pas de barrières AO/RLA : n...
Un modèle
heuristique ?




                 Pour suivre l’info
      Le blog de Peter Suber (english):
      http://www.e...
En guise de conclusion
... pour ouvrir le débat... à vous !
  La réalité dans nos institutions/organismes ?

  Encores des...
Ce qui se met en place
    dans nos institutions (Univ et EPST)
•   Système d’Information (SI) local (global ?)  imposé p...
Source : Interactive edition of ARL statistics : http://fisher.lib.virginia.edu/arl/index.html




Source : ARL Statistics...
… Qu’est-ce que ne va pas ?
   anomalie Post-Gutenbergienne … la « parabole » d’Harnad : détecter les
         acteurs, le...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?

1 627 vues

Publié le

Université d'été de l'édition électronique ouverte CLEO/Revues.org

"Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?" avec Gabriel Gallezot (09/09/2009)

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 627
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
47
Actions
Partages
0
Téléchargements
49
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les archives ouvertes : 10 ans après, où en est-on ?

  1. 1. http://cleo.cnrs.fr Université d’été de l’édition électronique ouverte Marseille, 7-11 septembre 2009 Open Access, Open Archives, OAI-PMH 10 ans après où en est-on ? Gabriel Gallezot, Urfist paca-c Retour chgt initiatives déjà plus de 10 ans ?... y qu lo ho yc Ps Retour sur la communication scientifique
  2. 2. ... ou encore 10 ans à attendre ? Communication scientifique modèle 2020 Source : Julie M. Hurd JASIST 51(14), 2000 Points d’achoppement (Crise de l’édition scientifique) Diktat du "publish or perish" Loi du facteur d'impact (et ses biais)‫‏‬ Abandon du droit d'auteur à l'éditeur Concentration des éditeurs spécialisés Augmentation des prix des abonnements Temps entre les résultats et leur publication Restrictions sur ce qui peut ête publié et comment cela peut être diffusé (modèle papier)‫‏‬ => Plusieurs initiatives
  3. 3. Quelques repères dans le temps Tout le contexte historique de la communication scientifique... (cf.dia 2) 1991 (1989) - Psycoloquy - Open Access Journal -Revue en Libre Accès 1991 (août) - ArXiv (preprint) - Open Archive - Archive Ouvertes 1994 (juin) - Subversive proposal - Auto-Archivage 1999 (oct.) - Santa fee meeting : OAI et propal OAI-PMH 2001 (juil.) - OAI-PMH Les « 4B free » : OPEN ACCESS 2002 (fev.) - Budapest OAI - 1° auto-archivage pré ou post-pint, 2° revues en libre accès 2003 (avr.) - Bethesda : def Open Access publishing (Libre Accès) 2003 (oct.) - Berlin I - engagement institutionnel 2005 (fev.) - Berlin III - mandat impératif des institutions pour les AO et encouragement des chercheurs à publier dans des revues en libre accès) + 2006 (juil.) - en France protocole d’accord en vue d'une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique + d’autres accords ou mandats : ex. Federal Research Public Access Act (FRPAA) Open Archive Traduction : Archive Ouverte Serveur/plateforme permettant le dépôt de documents et leur consultation Ne recouvre pas la notion française d'"archives" (rétrospectives) Pérennité des liens Synonymes: dépôt, réservoir, entrepôt d’information… « Ouvert » mouvement du libre accès : accès libre aux résultats de la recherche scientifique (OPEN ACCESS) architecture technique distribuée et interopérable (OAI-PMH)
  4. 4. OAI L’Open Archive Initiative, créée par la convention de Santa Fé (Nouveau Mexique) en 1999, pour : développer et de promouvoir des standards interopérables pour les bases d’articles scientifiques ; définir un ensemble de protocoles techniques pour la description des données et leur interrogation ; oeuvrer pour que la constitution d’archives électroniques devienne un processus établi dans la communication scientifique. OAI-PMH (cf. Cours de 10H30 sur l’interopérabilité - Stéphane Pouyllau)) Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting http://www.openarchives.org/OAI/2.0/openarchivesprotocol.htm défini par l’OAI le protocole OAI-PMH est un protocole qui définit les conditions du transfert de métadonnées d’une archive ouverte, produite par un fournisseur de données, vers le serveur d’un fournisseur de services. Principe de transferts (moissonnage) de fiches pas des doc (actulisation/versionning possible)
  5. 5. Les commandes (ex avec le dépôt OAI de revues.or http://oai.revues.org ) Identifier le dépôt : http://oai.revues.org/?verb=Identify Lister les enregistrements (les articles, dans notre cas) : http://oai.revues.org/?verb=ListRecords&metadataPre fix=oai_dc Lister les « sets » (les revues, dans notre cas) : http://oai.revues.org/?verb=ListSets Lister les formats disponibles : http://oai.revues.org/?verb=ListMetadataFormats Lister les identifiants : http://oai.revues.org/?verb=ListIdentifiers&metadataP refix=oai_dc Open Access 2002 (fev.) - Budapest OAI (BOAI) Par « Libre Accès » à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités. L’auto-archivage des articles comme pré ou post-print (BOAI 1) La publication en revues à libre accès (BOAI 2)
  6. 6. Open Access Publishing 2003 (avr.) - Bethesda Une publication en libre accès est une publication qui remplit les deux conditions suivantes : 1. Le/les auteur(s) ainsi que les titulaires du droit d’auteur accordent à tous les utilisateurs un droit d’accès gratuit, irrévocable, mondial et perpétuel et leur concèdent une licence leur permettant de copier, utiliser, distribuer, transmettre et visualiser publiquement l’œuvre et d’utiliser cette œuvre pour la réalisation et la distribution d’œuvres dérivées, sous quelque format électronique que ce soit et dans un but raisonnable, et ce à condition d’en indiquer correctement l’auteur ; ils accordent également aux utilisateurs le droit de faire un petit nombre de copies papier pour leur usage personnel. 2. La version complète de l’œuvre, ainsi que tout document connexe, dont une copie de l’autorisation ci-dessus, réalisée dans un format électronique standard approprié, est déposée dès sa publication initiale dans au moins un réservoir en ligne subventionné par un établissement d’enseignement supérieur, une société savante, une agence gouvernementale ou tout autre organisme reconnu œuvrant pour le libre accès, la diffusion sans restriction, l’interopérabilité, et l’archivage à long terme 2003 (oct.) - Berlin I [...]. Les contributions au libre accès se composent de résultats originaux de recherches scientifiques, de données brutes et de métadonnées, de documents sources, de représentations numériques de documents picturaux et graphiques, de documents scientifiques multimédia. Il est de l’intérêt de nos organismes que le nouveau paradigme du libre accès soit encouragé pour le plus grand profit de la science et de la société. Pour cette raison, nous souhaitons progresser en : encourageant nos chercheurs et boursiers à publier leurs travaux selon les principes du paradigme du libre accès ; encourageant les détenteurs du patrimoine culturel à soutenir le libre accès en mettant leurs ressources à disposition sur l’Internet ; développant les moyens et les modalités pour évaluer les contributions au libre accès et les revues scientifiques en ligne pour maintenir les critères d’assurance qualité et d’éthique scientifique ; agissant favorablement pour que les publications en libre accès soient jugées lors des évaluations intervenant dans le cadre de la promotion professionnelle et académique ; illustrant les mérites intrinsèques du libre accès et des contributions à une telle infrastructure par le développement d’outils logiciels, la fourniture de contenus, la création de métadonnées, la publication d’articles. Nous sommes conscients que cette évolution vers le libre accès entraîne des mutations dans la diffusion de la connaissance sur les plans juridique et financier. Nos organismes ont pour but de trouver des solutions aptes à soutenir le développement des cadres juridique et financier actuels en vue de faciliter un accès et un usage optimaux.
  7. 7. 2005 (fev.) - Berlin III "In order to implement the Berlin Declaration institutions should implement a policy to: 1. require their researchers to deposit a copy of all their published articles in an open access repository 2. encourage their researchers to publish their research articles in open access journals where a suitable journal exists (and provide the support to enable that to happen)." En france : un accord national Automne 2005 : mise au point d’un protocole d’accord national EPST / CPU pour “une approche coordonnée, au niveau national, pour l'archivage ouvert de la production scientifique » Signature effective juillet 2006 « permettre à la fois aux chercheurs de communiquer directement leurs travaux à l’ensemble de la communauté internationale vers des archives ouvertes, aux institutions de recherche (universités, EPST et grandes écoles) de rassembler, d'afficher, de valoriser, de promouvoir et de pérenniser leur production scientifique et, de façon générale, à la recherche française d'améliorer sa visibilité au sein de la communauté scientifique internationale » Plate-forme de référence: HAL (CCSD)‫‏‬ Articulation central / local (Archives Institutionnelles sur plateforme nationale) Enjeux: "If it succeeds, it will be an enormous coup for France, and a terrific direction-setter for the rest of the world..." (Stevan Harnad)‫‏‬
  8. 8. le Federal Research Public Access Act (FRPAA) Un projet de loi déposé le 25 juin 2009, par 2 sénateurs américains, le républicain John Cornyn et le démocrate Joe Liebermann vise à rendre obligatoire la mise à disposition en accès libre et gratuit de tout document (articles, communications à des congrès, etc.) rendant compte de recherches financées totalement ou majoritairement par des crédits publics fédéraux. Seraient concernées les recherches conduites ou financées par toute agence ou département fédéral dont le budget annuel de R&D dépasse les 100 millions de dollars. Si le FRPPA est voté outre-Atlantique, ce texte aura un effet d’entraînement important sur les politiques de diffusion des connaissances des autres économies développées. L’OCDE avait déjà en 2004 publié une recommandation en faveur de l’Open Access. http://www.oecd.org/document/0,2340,en_2649_34487_25998799_1_1_1_1,00.html ... En pratique Logiciels et plateformes Documents Des exemples Des outils de recherche dédiés Recensement
  9. 9. Des softs et des plateformes AO (Archive Ouverte) Eprint.org, Dspace, Fedora, ... HAL RLA (Revue en Libre Accès) lodel, OJS,... Revues.org Documents ? (numériques en natif ou numérisés) AO RLA Articles scientifiques Articles scientifiques Données primaires et adjuvants à Données primaires et adjuvants à la recherche la recherche Documents « multimédia » Documents « multimédia » (audio, vidéo, …) (audio, vidéo, …) Thèses et HDR Rapports et études [Ouvrages] Cours [carnets de recherche] Ouvrages Notices bibliographiques
  10. 10. Des exemples : AO ArXiv X, http://xxx.lanl.gov, http://fr.arXiv.org Cogprints,http://cogprints.org CiteseerX, http://citeseerx.ist.psu.edu/ EconPapers (Economics working papers ) http://econpapers.repec.org , un service de RePEc http://repec.org/ HAL : http://hal.ccsd.cnrs.fr/ et http://halshs.ccsd.cnrs.fr/ Open video Project : http://www.open-video.org/ RLA Revues.org : http://www.revues.org/ Persée : http://www.persee.fr/web/guest/home/ Des outils de recherche dédiés L’OAI-PMH en action OAISTER http://www.oaister.org/ Scientificcommons http://www.scientificcommons.org/ Des répertoires OpenDOAR : http://www.opendoar.org DOAJ : http://www.doaj.org/ Et puis aussi ... Google scholar : http://scholar.google.com Scirus : http://www.scirus.com
  11. 11. Recensement des archives ouvertes (Sept 2009)‫‏‬ Dans le monde: ROAR : Registry of Open Access Repositories : 1447 archives (http://roar.eprints.org/ )‫‏‬ OAIster : 1139 (http://www.oaister.org/ )‫‏‬ OpenDOAR : 1463 (http://www.opendoar.org/ )‫‏‬ (“OAIsation” de BdD) Ranking repositories http://repositories.webometrics.info/ En France Selon OpenDOAR : 47 et selon ROAR 49 Eléments quantitatifs (ROAR) : de 19 en décembre 2004 , 39 en Oct 2007, 42 en mars 2008, … Recensement RLA (sept. 2009) DOAJ : http://www.doaj.org/ 4350 revues OpenJgate : http://www.openj- gate.com/Search/QuickSearch.aspx 5917 revues ISSN > vivantes et mortes , libre accès ou non : 1413942 (dont 62004 en ligne) (2008) http://www.issn.org/2-22640-Statistics.php
  12. 12. Aspects Juridiques “Shakespeare” et les droits de diffusion Liste ROMEO/SHERPA (UK) sur la politique éditoriale (copyright) de 686 éditeurs http://www.sherpa.ac.uk/romeo.php Elle recense les possibilités de mise sur le web (donc d’auto-archiver) des articles scientifiques par éditeurs. Les revues blanches : celles dont les éditeurs n'ont pas de politique formelle autorisant l'auto-archivage les revues jaunes : autorisent l'auto-archivage des pré-publications (avant les révisions par le comité de lecture) les revues bleues : autorisent l'auto-archivage des post-publications (version finale après révision) les revues vertes : autorisent l'auto-archivage des pré- ET des postpublications Liste JULIET/SHERPA (UK) politiques des “financeurs » : http://www.sherpa.ac.uk/juliet/index.php
  13. 13. Les Creative Commons Les licences Creative Commons permettent d’autoriser à l’avance le public à effectuer certaines utilisations de documents selon les conditions exprimées par l’auteur , http://creativecommons.org/license/ Projet en cours sur le Science Commons http://sciencecommons.org/ En France c’est le Centre d'Etudes et de Recherches de Science Administrative (CERSA, Université P2 et CNRS) qui est l'institution affiliée pour la traduction et l'adaptation des contrats Creative Commons, http://fr.creativecommons.org/
  14. 14. En guise de conclusion Ce que transforme l’ensemble des initiatives Pas de barrières AO/RLA : non seulement au niveau de Open Access , l’Oai-Pmh mais aussi au niveau d’un modèle éditorial autour de l’epi-revue Pour suivre l’info sur le sujet. Questions pour le débat Ref au schéma du début Reprend les éléments de … les transforme ou en communication Sc. ... propose d'autres •Enregistrement public des connaissances En ref à 1963 1660 •Possibilité d'évaluation des •Société savante 1665 •OAI institutions cf IRRA de RAE •Coût de revient minimisés •OAI-PMH •Effet des non déposants ? •Open •Priorité à l'article => intérêt Sc. •Echanges personnels, access du contenu communautaires, 1970 •BOAI publiques 1989 •Protocoles •Dépot de pré-print et post-print •Diffusion mondiale … • doc adjuvants à la recherche publique •Recherche sur des champs et full text ... •Mémoire scientifique publique •Interopérabilité ...
  15. 15. Un modèle heuristique ? Pour suivre l’info Le blog de Peter Suber (english): http://www.earlham.edu/~peters/fos/fosblog.html site du Libre Accès à l’IST (french) : http://openaccess.inist.fr/ un site, Digital Scholarship, http://www.digital- scholarship.org/ Une liste, AMERICAN-SCIENTIST-OPEN-ACCESS- FORUM, http://listserver.sigmaxi.org/sc/wa.exe?A0=american-scientist- open-access-forum&D=1&F=l
  16. 16. En guise de conclusion ... pour ouvrir le débat... à vous ! La réalité dans nos institutions/organismes ? Encores des freins ? ... Considération des revues en ligne, plafonnement des dépôts, mandat impératif, droit d’auteur, ... ? Evaluation de la recherche, des chercheurs ... ? Un « Sherpa » (Roméo et Juliet) français ? Qualité des méta-données, Citabilité => travail de curation ? Modèles éditoriaux ? > ajouts de services et fonctionnalité sur les plateformes (RIOJA project, hypothèse.org, Postgenomic, Jove, Bibapp,... Et tous les mashups possibles. Effet sur la création de connaissance ? (disponibilité immédiate, transversalité thématique, outils de visualisation, ...) ?
  17. 17. Ce qui se met en place dans nos institutions (Univ et EPST) • Système d’Information (SI) local (global ?)  imposé par la LOLF (indicateurs d’activités) • Ex. sur Unice : CRI/DRED système SIRIUS (ou GRAAL dans d’autre univ) • Ex. sur l’INRA : ProdInra • Connexions des entrepôts d’informations nationaux et locaux (AO institutionelles notamment)  Pour l’univ : ses propres indicateurs  Toutes les refs peuvent êtres prises en considération  Interopérabilité des SI : constitution de BdD disciplinaires en France,  Connectivité avec d’autres BdD (HAL, …) Coût de la documentation http://www.arl.org/stats/annualsurveys/arlstats/arlstats06.shtml
  18. 18. Source : Interactive edition of ARL statistics : http://fisher.lib.virginia.edu/arl/index.html Source : ARL Statistics : http://www.arl.org/stats/annualsurveys/arlstats/index.shtml
  19. 19. … Qu’est-ce que ne va pas ? anomalie Post-Gutenbergienne … la « parabole » d’Harnad : détecter les acteurs, les supports et le mode de communication/accès 1. Un jeune chercheur ayant tout juste obtenu son doctorat annonce fièrement à sa mère qu´il vient de publier son premier article. Elle lui demande combien il a été payé. Il grimace, répond : « Rien » et se lance alors dans une explication longue et compliquée... 2.Un chercheur de la même université repère cet article. Il se rend à la bibliothèque pour l´obtenir. On lui répond : « Nous ne sommes pas abonnés à cette revue, trop chère pour nous (notre budget d´abonnements, de droits, de prêt et de reproduction est déjà largement dépensé). » 3. Un étudiant, dans la même université, voit le même article cité sur le Web. Il clique sur la citation. Le site de l´éditeur demande un mot de passe : « Accès refusé : seules les institutions autorisées et ayant souscrit un abonnement ont accès à la revue. » 4. L´étudiant perd patience, s´ennuie et clique sur Napster pour mettre la main sur la version MP3 de son CD favori et se consoler ainsi de ses malheurs. Source : Skyreading and Skywriting for Researchers: A Post-Gutenberg Anomaly and How to Resolve itne suite 5. Des années plus tard, la titularisation [recrutement universitaire] du docteur du point 1 est envisagée. Ses publications sont bonnes, mais pas assez citées ; leur « impact sur la recherche » n´est pas suffisant. Titularisation refusée. 6. Le même scénario se répète lorsqu´il essaie d´obtenir des crédits de recherche [institutions , organismes de financement]. Ses résultats scientifiques n´ont pas eu un impact suffisant. Trop peu de chercheurs les ont lus, s´en sont inspirés et les ont cités. Financement refusé. 7. Il essaie alors d´écrire un livre. Les éditeurs refusent de le publier : « On n´en vendrait pas assez d´exemplaires car il y a trop peu d´universités ayant suffisamment d´argent pour en payer le prix (leurs budgets d´achat sont limités par le coût annuel, sans cesse croissant, de leurs abonnements, droits et prêts). 8. Il essaie de mettre ses articles sur le Web, en accès libre, afin d´augmenter leur impact [visibilité]. Son éditeur menace de le poursuivre, ainsi que son fournisseur d´accès, pour violation du copyright. 9. Il demande à son éditeur : « Qui le copyright est-il censé protéger ? » Son éditeur lui répond : « Vous ! » => crise de l’édition scientique

×