Comment fédérer et développer votre communauté

705 vues

Publié le

Restitution du groupe de travail webassoc sur comment fédérer et développer votre communauté.
Ce groupe de travail était animé par Aurélia Courtot, consultante en stratégies de contenus et communautaires

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
705
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comment fédérer et développer votre communauté

  1. 1. Transcription des ateliers pratiques de la l’après-midi du 03/11/2014 Associations : comment développer votre trafic sur internet ? Comment fédérer et développer votre communauté ? Avec Aurélia Courtot, Consultante en stratégie de contenus et communautaire Merci au NUMA Paris pour leur accueil. Merci à tous de votre implication.
  2. 2. Transcription des ateliers pratiques de la l’après-midi du 03/11/2014 Associations : comment développer votre trafic sur internet ? Associations : comment fédérer et développer sa communauté ? Merci au NUMA Paris pour leur accueil. Merci à tous de votre implication. Animation Restitution Aurélia Courtot, consultante en stratégies de contenus et communautaires Patrick Buttard, fondateur Redjep.com Mise au point Aurélia précise en introduction que cet atelier était envisagé initialement sur le simple thème des réseaux sociaux, mais que l’approche « réseaux sociaux » lui semblait limitée par rapport à la notion même de « communauté ». Le développement des communautés s’appuie bien sûr sur les réseaux sociaux, qui sont un canal privilégié d’animation et de développement, mais son succès n’est favorisé que par l’animation d’interactions autour de réflexions d’ensemble (personnes, experts, problématiques, métiers...). Plus les outils seront intégrés (newsletters, emails, réseaux sociaux) seront intégrés/coordonnés, meilleurs seront les résultats. Conseils pratiques / Préparation - Organisation Observer ce que fait et dit une communauté peut aider les associations à la production de contenus pour les réseaux sociaux. Faire de la veille : thématique, sectorielle, e-réputation, techno-métier (on fait parfois moins de veille en interne dans une organisation qu'en agence - nombreux outils permettent de travailler soi-même : création de visuels via appli Canvas, création d’images interactives via ThingLink, création d'infographies gratuites, utiles pour mettre en forme des contenus à destination des RP, etc.). Liens utiles pour les infographies : http://piktochart.com/ et https://infogr.am/. Penser contenus : n'oubliez pas de commencer par préciser des objectifs de communication et vos contraintes : que propose-t-on à nos audiences ? Avec quels moyens financiers ? -> 1. définir ses objectifs -> 2. définir ses contraintes (financières et humaines") -> 3. penser "contenus" Planifier : préparer des actions à plus ou moins long terme avec des actions, des dates clés internes et externes, ensuite dérouler les actions. Conseils pratiques / Animation - Gestion
  3. 3. Transcription des ateliers pratiques de la l’après-midi du 03/11/2014 Associations : comment développer votre trafic sur internet ? Tester, faire remonter des analytics, et savoir ressentir de façon intuitive de ce qui fonctionne, la personnalité des gens... Ne pas avoir peur de la spontanéité. Nécessité de faire les choses « simplement », et de préférence en interne car les acteurs internes ont la culture de l'association. Externaliser la relation à la communauté est un risque trop fort. Point sur l'algorythme de Facebook : moins de 10% des personnes abonnées à une page voient les contenus publiés ; reach boosté par le repost d'autres sources d'informations « référentes » que celles que l’animateur de communauté produit lui-même. S’inspirer des méthodes "lean start-up" : 1. Etape 1 : "produit minimum viable" 2. puis interactions, 3. Etape 2 : évolution du produit Globalement les start-ups adoptent une communication moins formelle que les organisations structurées. Cela peut constituer de bonnes sources d’inspiration pour fonctionner sur les réseaux sociaux en mode plus humain et proche que ne le fait la communication « classique ». Penser à l'interne en premier : les premiers ambassadeurs d’une organisation sont parfois très proches, et on oublie de les associer. Merci au NUMA Paris pour leur accueil. Merci à tous de votre implication. Questions / réponses : Fréquence et horaires de posts : il n’y pas de vraie règle ; tester, prendre le risque de faire moins mais mieux = on atteint potentiellement plus de gens et de meilleurs taux d'engagement. Comme en emailing ; il n'y a plus la règle du post ou de l'envoi d'e-mailing le mardi à 11H. Ex. si volonté de poster une video, choisir le moment pendant lequel l'audience va avoir le temps de la regarder. Intérêt et risque à « republier » : bonne idée, attention au repost automatique ; penser aux nouveaux utilisateurs qui vont explorer votre profil (alors que les habitués ne vont plus voir les profils une fois qu'ils sont abonnés). Surveiller les gens qui se désabonnent et pourquoi (en tous cas à tel moment). Faut-il passer de la communauté virtuelle à la communauté physique ? Si c’est possible oui, cela solidifie les liens communautaires, avec quelques règles de bon sens : 1. organiser des événements à des moments auxquels les personnes sont disponibles (hors horaires de travail ?), 2. ne pas les prendre pour des pros (une communauté est avant tout un partage de centre d’intérêts et de convictions) 3. ne pas leur imposer des règles mais leur proposer de les aider à vous aider : fournir des images au format, des chiffres clés pré-formatés (prêts à l'emploi) sans pousser au relais des informations : la communauté décide toute seule de relayer ou pas une information. 4. Aller chercher le contact interactif : les points de vue, les bonnes idées pour vous... La relation gagne à être interactive et très personnalisée. 5. Avoir un bon speaker : faire rêver ne se fait pas comme le font souvent les marques
  4. 4. Transcription des ateliers pratiques de la l’après-midi du 03/11/2014 Associations : comment développer votre trafic sur internet ? (budgets, cadeaux, effet waouh) Quels leviers d’engagement sont plus efficaces ? La communauté est difficile à engager car elle est sur-sollicitée : 1. sortir du cadre, ne rien demander, la personne n'est pas disponible pour "consommer de la communication", juste raconter quelques histoires simples, un bonjour, une photo d'ambiance. 2. Les photos ou vidéos ne sont plus prioritaires dans la diffusion des messages ; un Merci au NUMA Paris pour leur accueil. Merci à tous de votre implication. message simple. 3. Sur Twitter, les bons hashtags, proposer des contenus qui ne viennent pas de vous, citez vos sources : être plus dans la "conversation". 4. Se positionner sur des thématiques sur lesquelles l’association qui communique est référente ; et retwitter ce qui est dans la problématique. Ne pas avoir peur des multi-sujets, multi-thématiques : avoir confiance en soi ; une association est souvent légitime pour aborder un nombre important de sujets, et leur diversité ne nuit pas à sa crédibilité. C'est quand on n'assume pas que les gens se posent des questions sur la crédibilité. Remarque de détail : penser à ne pas commencer un tweet par un @ car seule la personne citée verra le message, et sinon mettre un caractère avant .@ Repère additionnel : regarder ce que fait la marque « Innocent » qui a réussi un bon développement communautaire.

×