Histoire. Partie 1 :
L’Europe et le monde au
e siècle
XVIII
A
Monsieur
de
Bernaville,
gouverneur de mon château de la
Bastille.
Monsieur de Bernaville, je vous
écris cette lettre, de...
Né dans une famille noble,
Buffon a fait des études de
médecine, de botanique et de
mathématiques.
En 1734, il entre à l’A...
Il faut nous défaire un instant de nos préjugés,
et même nous dépouiller de nos idées. C’est par
des expériences fines, ra...
Serin de Mozambique mâle et femelle ,
BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux,
Paris, 1771-1786.

Merle du Bengale, BUFFON,...
Serin de Mozambique mâle et femelle ,
BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux,
Paris, 1771-1786.

Merle du Bengale, BUFFON,...
Qu’est-ce que l’Encyclopédie?

Ouvrage monumental en 28 volumes, contenant 71 818
articles et 2784 planches d’illustration
Qu’est-ce que l’Encyclopédie?

Le but d'une encyclopédie est de rassembler les
connaissances éparses sur la surface de la ...
Les principaux auteurs de l’Encyclopédie

Ecrivain, philosophe et
encyclopédiste français.

Mathématicien, philosophe et
e...
Les idées dans l’Encyclopédie
• Article « autorité politique ».
Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander au...
La diffusion des idées de l’Encyclopédie

Le 23 janvier 1759, le procureur royal demande au
Parlement la condamnation de l...
La diffusion des idées de l’Encyclopédie

Le 23 janvier 1759, le procureur royal demande au
Parlement la condamnation de l...
La diffusion des idées de l’Encyclopédie
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
03 l'europe des lumières
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

03 l'europe des lumières

359 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
359
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

03 l'europe des lumières

  1. 1. Histoire. Partie 1 : L’Europe et le monde au e siècle XVIII
  2. 2. A Monsieur de Bernaville, gouverneur de mon château de la Bastille. Monsieur de Bernaville, je vous écris cette lettre, de l’avis de mon oncle le duc d’Orléans, régent, pour vous dire que mon intention est que vous receviez dans mon château de la Bastille le sieur Harrouet fils, et que vous l’y déteniez jusqu’à nouvel ordre. Sur ce, je prie Dieu qu’il vous ait, Monsieur de Bernaville, en sa sainte garde. Écrit à Paris, le 17 mai 1717. Louis. Fleuriau. Au dos est écrit: Entré le 17 mai 1717, Chantepie.
  3. 3. Né dans une famille noble, Buffon a fait des études de médecine, de botanique et de mathématiques. En 1734, il entre à l’Académie des sciences. Il s’intéresse à tous les domaines de la nature, effectue des recherches sur les organes reproducteurs des animaux. Nommé intendant des jardins du roi en 1739, il enrichit ce jardin tout en travaillant à son Histoire Naturelle, qui fut un succès colossal dès la parution des premiers volumes. Né à Paris en 1743, il est élu à l’Académie des sciences en 1768 et occupe de nombreux postes: directeur des poudreries nationales en 1776, membre de la commission pour l’établissement du nouveau système de poids et mesures en 1790... Ses expériences de laboratoire lui permettent d’identifier l’oxygène et l’azote et font de lui le fondateur de la chimie moderne. Il meurt guillotiné pendant la Révolution en 1794.
  4. 4. Il faut nous défaire un instant de nos préjugés, et même nous dépouiller de nos idées. C’est par des expériences fines, raisonnées et suivies, que l’on force la nature à découvrir son secret. Les recueils d’expériences et d’observations sont les seuls livres qui puissent augmenter nos connaissances. Préface de sa traduction de la Statique des végétaux de HALES, 1735. Contre l’Eglise catholique, il affirme que le grand ouvrier de la nature est le temps. Il flaire l’importance de l’étude des fossiles, où il voit des restes d’espèces perdues. Claude BLANCKAERT, « les pères fondateurs de la science », Les Cahiers de Sciences et Vie, octobre 1994. Lorsque nous nous livrons pour la première fois à l’étude d’une science, nous sommes, par rapport à cette science, dans un état très analogue à celui dans lequel sont les enfants. Dans les sciences physiques en général, on a souvent supposé au lieu de conclure. Et les suppositions, transmises d’âge en âge, ont été adoptées et regardées comme des vérités fondamentales. Convaincu de cette vérité, je me suis imposé la loi de ne procéder jamais que du connu à l’inconnu, de ne déduire aucune conséquence qui ne dérive immédiatement des expériences et des observations, et d’enchaîner les faits et les vérités chimiques dans l’ordre le plus propre à en faciliter l’approche aux débutants. Antoine LAVOISIER, Traité élémentaire de chimie, Paris, 1789.
  5. 5. Serin de Mozambique mâle et femelle , BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux, Paris, 1771-1786. Merle du Bengale, BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux, Paris, 1771-1786.
  6. 6. Serin de Mozambique mâle et femelle , BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux, Paris, 1771-1786. Merle du Bengale, BUFFON, Histoire naturelle des oiseaux, Paris, 1771-1786.
  7. 7. Qu’est-ce que l’Encyclopédie? Ouvrage monumental en 28 volumes, contenant 71 818 articles et 2784 planches d’illustration
  8. 8. Qu’est-ce que l’Encyclopédie? Le but d'une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre ; d'en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de les transmettre aux hommes qui viendront après nous; afin que les travaux des siècles passés n'aient pas été des travaux inutiles pour les siècles qui succéderont ; que nos neveux, devenant plus instruits, deviennent en même temps plus vertueux et plus heureux, et que nous ne mourions pas sans avoir bien mérité du genre humain. Article "Encyclopédie". 1. Que doit contenir l’Encyclopédie? 2. Dans quel but?
  9. 9. Les principaux auteurs de l’Encyclopédie Ecrivain, philosophe et encyclopédiste français. Mathématicien, philosophe et encyclopédiste français.
  10. 10. Les idées dans l’Encyclopédie • Article « autorité politique ». Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La Liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d’en jouir aussitôt qu’il jouit de la raison. La puissance qui s’acquiert par la violence n’est qu’une usurpation et ne dure qu’autant que la force de celui qui commande l’emporte sur celle de ceux qui obéissent. […] Le prince tient de ses sujets mêmes l’autorité qu’il a sur eux […] ; il ne peut donc pas disposer de son pouvoir et de ses sujets sans le consentement de la nation. D. DIDEROT. • Article « Réfugiés ». L’esprit persécuteur devrait être réprimé par tout gouvernement éclairé si l’on punissait les perturbateurs qui veulent sans cesse troubler les consciences de leurs concitoyens lorsqu’ils diffèrent dans leurs opinions, on verrait toutes les religions vivre dans une parfaite harmonie. Auteur anonyme. • Article « Grains ». Tout commerce doit être libre. Il suffit au gouvernement de supprimer les prohibitions et les empêchements préjudiciables au commerce intérieur et au commerce extérieur, d’abolir ou de modérer les droits excessifs de rivière et de péage. Il n’est pas moins nécessaire d’éteindre les privilèges des provinces, des villes, des communautés. Il est important aussi de faciliter partout les communications et les transports de marchandises par les réparations des chemins et la navigation des rivières. D’après l’article signé par QUESNAY.
  11. 11. La diffusion des idées de l’Encyclopédie Le 23 janvier 1759, le procureur royal demande au Parlement la condamnation de l’encyclopédie. A l’issue de cette demande, le Parlement retire à l’Encyclopédie le droit d’être imprimée. « A l’ombre d’un dictionnaire qui rassemble une infinité de notions utiles et curieuses sur les sciences, on y a fait entrer une compilation alphabétique de toutes les absurdités, de toutes les impiétés répandues chez tous les auteurs […]. Sur tout ce qui concerne la religion, on ne rougit pas de demander la permission, et cependant de se permettre d’écrire contre elle. La foi est inutile, l’existence de Dieu est douteuse, la création du Monde mal prouvée; l’univers s’est formé lui-même […], les Ecritures sont traitées de fiction […]; religion et fanatisme sont des termes synonymes […]. »
  12. 12. La diffusion des idées de l’Encyclopédie Le 23 janvier 1759, le procureur royal demande au Parlement la condamnation de l’encyclopédie. A l’issue de cette demande, le Parlement retire à l’Encyclopédie le droit d’être imprimée. « A l’ombre d’un dictionnaire qui rassemble une infinité de notions utiles et curieuses sur les sciences, on y a fait entrer une compilation alphabétique de toutes les absurdités, de toutes les impiétés répandues chez tous les auteurs […]. Sur tout ce qui concerne la religion, on ne rougit pas de demander la permission, et cependant de se permettre d’écrire contre elle. La foi est inutile, l’existence de Dieu est douteuse, la création du Monde mal prouvée; l’univers s’est formé lui-même […], les Ecritures sont traitées de fiction […]; religion et fanatisme sont des termes synonymes […]. »
  13. 13. La diffusion des idées de l’Encyclopédie

×