1Le système de pension suédois: un bonexemple pour dautres pays?Intervention à une table ronde organisée par lUGICT-CGTPar...
2A la question posée je réponds clairement NON.Laissez-moi vous expliquer pourquoi.La réforme suédoise: une réforme nécess...
3Le nouveau régime public de pension suédois (en outre 80 à90% de la population épargnent environ 4% des cotisations dans ...
4Une vue générale: voici les règles dun système de pensionsupposé "immuable jusquau prochain Age de glace"Pension minimum•...
5Point de mire international (1)Du point de vue des régimes de pension on relève les traits suivants• Un système en répart...
6Point de mire international (2)Du point de vue de la politique des pensions dautres caractéristiques apparaissent• Il y a...
7Le minimum garanti est indexé sur le coût de la vie,pas sur les salaires. Evolution comparée 1998-2013•Minimumgaranti•est...
8En 35 ans le niveau garanti aura été réduit de moitiépar rapport à la pension maximum(lAutorité des pensions, lOCDE et da...
9Evolution jusquen 2015 dun salaire et dunepension publique, chacun de 13 000 SEK par mois en 2009•Facteurs dévolution•la ...
10Effet de léquilibrage c.a.d. niveau de pension (courbe en bleu) etce quelle aurait dû être sans équilibrage (droite en r...
11Et maintenant le long terme, que vont devenir lestaux de remplacement?Nous comparons les calculs faits par le Comité de ...
122013-05-27 Paris KG SchermanAge de la retraite exigé pour obtenir un certain niveau de pension àdifférents moments dans ...
13Partage du risque (1)Pensions• LABM transfère tous les risques financiers sur lindividu• LABM ne touche que les pensions...
14Partage du risque (2)Age de la retraite• Lindividu est abandonné à lui-même– Avec toutes les conséquences des changement...
15Partage du risque (3)EmploiQuelles sont les perspectives demploi• pour les seniors– le filet de sécurité disparait à 65 ...
16Partage du risque (4)Tout le resteLes dispositifs pour les personnes âgées vont bien au-delàde la pension• En Suède un v...
17En résumé (1)• Exiger de travailler plus et jusquà un âge plus élevé pour une pensiondécente est réaliste• Avoir un régi...
18En résumé (2)• Quun "changement de paradigme" c.a.d. un completbouleversement des paramètres de pension comme lerecomman...
19Réformerla réformeEn résumé (3)19LABM frappe lespensions actuellesde plein fouet, onavait promis quece ne serait pasnéce...
20Que sest-il passé jusquà présent?De pures manipulations!• Déplacement de l’effet dABM de 2010, qui était uneannée électo...
21Mais, en fait les hommes politiques ont compris que londevait faire quelque choseDans la dernière loi de finances on tro...
22Que peut-on attendre?Pas grand-chose je penseLa description de ce qui doit être fait est claire et transparente et certa...
23Quest-ce qui reste?• La manipulation continue!
24A LA RECHERCHE DE MODELES? Ne suivez pas lavoie suédoiseEvolution des inégalités de revenus entre 1995 (bleu) et 2010 (n...
25Depuis le début des années 80 la Banque mondiale etdautres se sont investis dans les réformes de pensionsIls ont ouvert ...
26Le monde attend un nouveau modèleAvec en ligne de mire un équilibre équitable entre cotisations,pensions et âge de la re...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le système de pension suédois: un bon exemple pour d'autres pays?

1 628 vues

Publié le

Intervention de Karl Gustav Scherman, Président d'Honneur de l'AISS (Agence Internationale de Sécurité Sociale).
Plus d'infos dans notre dossier complet sur les retraites http://www.ugict.cgt.fr/dossiers/retraites

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 628
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 054
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le système de pension suédois: un bon exemple pour d'autres pays?

  1. 1. 1Le système de pension suédois: un bonexemple pour dautres pays?Intervention à une table ronde organisée par lUGICT-CGTParis, Mai 2013KG Scherman2013-05-27 Paris KG Scherman
  2. 2. 2A la question posée je réponds clairement NON.Laissez-moi vous expliquer pourquoi.La réforme suédoise: une réforme nécessaire dun systèmebeaucoup trop généreux. Mais les réformateurs ont peu à peuperdu tout intérêt pour les conséquences pour les vrais gens• Stabilité financière – mais aucune considération pour les conséquencessociales• Allongement de la durée du travail, oui – mais où sont les perspectivesdemploi?• Et quid de ceux qui ne peuvent travailler?Comment cela a-t-il pu arriver?• Tout a été progressivement automatisé, piloté par des formules• Lidée fondamentale quil est de la responsabilité politique de trouver unéquilibre équitable entre les pensions, lâge de la retraite et les cotisations acomplètement disparu2013-05-27 Paris KG Scherman
  3. 3. 3Le nouveau régime public de pension suédois (en outre 80 à90% de la population épargnent environ 4% des cotisations dans le cadre de la retraite dentreprise)Composantes• Garantie minimum• Pension liée aux revenus avec 2 sous-systèmes• Répartition : taux de cotisation de 16% sur les revenuscouverts (environ 1,2 * salaires médians)• Capitalisation : taux de cotisation de 2,5% sur les revenuscouverts alimentant un compte individuelDispositif transitionnel pour la composante liée aux revenus• Lancien système de pension concerne les premières années depension jusquen 2019• Répartition finale entre les sous-systèmes pour les premières annéesde pension seulement en 2040 (44)• Mais pensions mises en paiement dès 2001 avec les nouvelles règles32013-05-27 Paris KG Scherman
  4. 4. 4Une vue générale: voici les règles dun système de pensionsupposé "immuable jusquau prochain Age de glace"Pension minimum• Indexée sur le coût de la vie, donc progressivement réduite comparée aux salaires• volonté (entêtement?) purement politiquePension en répartition 16% complètement automatisée, cotisation définie• la première année de pension dépend• des cotisations de lensemble de la carrière individuelle• de lâge de la liquidation et de lespérance de vie• soumis à lABM (Mécanisme d’Equilibrage Automatique)• indexation annuelle• des droits à pension selon les salaires moyens• des pensions liquidées selon les salaires moyens moins 1,6%• soumis à lABM (Mécanisme d’Equilibrage Automatique)Pension en capitalisation issue du compte individuel 2,5% cotisation définiePensions dentreprise ne tiennent pas compte du fait quil faut gagner des droitsà pension après 65 ans42013-05-27 Paris KG Scherman
  5. 5. 5Point de mire international (1)Du point de vue des régimes de pension on relève les traits suivants• Un système en répartition complètement modifié qui aboutit aumodèle "notionnel à cotisations définies" (NDC) comprenant– les cotisations de lensemble de la carrière comme base pour leniveau de la pension de retraite– la suppression de "lâge normal de retraite", et à la place– la prise en compte de laccroissement de lespérance de vie dansle calcul des pensions, de ce fait lâge auquel on peut prendre saretraite avec une pension adéquate sélève constamment ; unefaçon maligne déviter la vérité !• Lintroduction dune composante en capitalisation à côté de lapartie en répartition ; suivant ainsi lenthousiasme pour lesmarchés financiers qui régnait dans les années 90• Une suppression progressive de la pension minimum face à lacroissance économique2013-05-27 Paris KG Scherman
  6. 6. 6Point de mire international (2)Du point de vue de la politique des pensions dautres caractéristiques apparaissent• Il y avait un large consensus politique pour une réforme qui réduiseefficacement les pensions et dépenses de pension• Il y a une prescription politique: le taux de cotisation du système public depension liée au salaire ne doit plus changer à lavenir et ce définitivement.Cest le principe fondateur du régime de comptes notionnels à cotisationsdéfinies• Il ny a eu aucune opposition publique en dépit de la diminution à venir despensions. Les gens semblaient indifférents à ce qui se passait.• La réputation de la Suède dêtre un Etat providence progressiste a partoutété utile aux hommes politiques pour présenter leurs propositions deréforme comme conformes au modèle suédois• Pas étonnant que les ministres des finances partout dans le monde commeles représentants de la Banque mondiale voient cela comme la solutiondéfinitive: pas de dispute politique. Les cotisations ne seront plus jamaisrelevées.2013-05-27 Paris KG Scherman
  7. 7. 7Le minimum garanti est indexé sur le coût de la vie,pas sur les salaires. Evolution comparée 1998-2013•Minimumgaranti•est supposésuivrelévolution ducoût de la vie ycompris à longterme•ce nest nijuste ni trèsprobable72013-05-27 Paris KG Scherman1 euro=8,5 SEK6000700080009000100001998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012 2014AnnéePensionsminimum/salairesparmoisEvolution des salaires avecla même origine dans letempsEvolution de la pensionminimum
  8. 8. 8En 35 ans le niveau garanti aura été réduit de moitiépar rapport à la pension maximum(lAutorité des pensions, lOCDE et dautres trouvent cela déraisonnable.Mais les politiciens suédois persistent)Niveau garanti en %0510152025303540452000 2010 2020 2030 2040 2050Année%2013-05-27 Paris KG Scherman
  9. 9. 9Evolution jusquen 2015 dun salaire et dunepension publique, chacun de 13 000 SEK par mois en 2009•Facteurs dévolution•la pension suit lessalaires, ce qui est bien•mais avec uneréduction chaqueannée de 1,6%, celaexige des analysesplus poussées•En outre il y a leMécanismed’EquilibrageAutomatique (ABM),ce nest pas juste9Ce graphique explique lindexation dans le nouveau systèmeen répartition2013-05-27 Paris KG Scherman1 euro=8,5 SEK8 0009 00010 00011 00012 00013 00014 00015 00016 00017 0002008 2010 2012 2014 2016 2018AnnéeRevenusEvolution du salaire de13 000Evolution de la pensionde 13 000Pension de 13 000sans ABM
  10. 10. 10Effet de léquilibrage c.a.d. niveau de pension (courbe en bleu) etce quelle aurait dû être sans équilibrage (droite en rouge)On avait dit que cemécanisme neserait nécessairequen dernièreextrémité!Maintenant il estactivé malgré uneéconomieflorissanteIl va trèsprobablement resteractif pour denombreusesannées à venir2013-05-27 Paris KG Scherman90,0%92,0%94,0%96,0%98,0%100,0%102,0%2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017AnnéePourcentage
  11. 11. 11Et maintenant le long terme, que vont devenir lestaux de remplacement?Nous comparons les calculs faits par le Comité de protection sociale de lUE pour une personne née en1985 et retraitée en 2050 après 40 ans avec un revenu moyen, à la situation en 2004 et en 2010Cotisations auxdifférentescomposantes,prenantprogressivement leur pleineffet Taux brut de remplacementUE ICGrapport2004UE CPS: Taux de remplacement brut en 2050avec les règles actuellesUECPSrapport20101,58% decroissancesalariale,3% derendementDiff. parrapportà 20101,58% decroissancesalariale,1,58% derendementDiff. parrapport à201023% Total: 70,9 63,6 54,6 -9 49,5 -14,116%Régime public enrépartition 57 48,3 34,4 -13,9 34,4 -13,92,50%Régime public encapitalisation totale etcotisations définies (pleineffet en 2050) 0 1,3 7,1 5,8 5,4 4,1Régime dentreprise,essentiellement enrépartition en 2010, en2050 en capitalisation totale
  12. 12. 122013-05-27 Paris KG SchermanAge de la retraite exigé pour obtenir un certain niveau de pension àdifférents moments dans le futur, selon les prévisions faites en 1994, 2005 et 2012•Des différencesconsidérables entreles prévisions•pas dâge statutaire deretraite•pas un mot sur lABMdans la part enrépartition•ni sur des incertitudesdans la part en compteindividuel•que sera lépargne-retraite personnelle?•quid des perspectivesdemploi?•quid de lentrée sur lemarché du travail?12La pension des premières années est basée sur lescotisations versées, lâge de la liquidation et lespérance devie à la liquidation"Le niveau de pension" provient à la fois de la parten répartition et de la part en compte individuel.La retraite dentreprise noffre rien après 65 ans!646566676869701995 2005 2015 2025 2035 2045 2055Année où lâge de 65 ans est atteintdAgedelaretraitepourobteniruncertainniveaudepension201220051994
  13. 13. 13Partage du risque (1)Pensions• LABM transfère tous les risques financiers sur lindividu• LABM ne touche que les pensions, pas les cotisations• La réduction progressive des pensions minimum transfère lerisque de pauvreté sur lindividu• La pension en capitalisation fait supporter aux individus tousles risques des pensions privées• Les pensions dentreprise passent aussi en cotisationsdéfinies. Elles deviennent de plus en plus importantes. Lesemployeurs assumeront-ils cette responsabilité?• Finalement toute lorganisation du régime pousse lindividu àsouscrire des pensions privées de son choix2013-05-27 Paris KG Scherman
  14. 14. 14Partage du risque (2)Age de la retraite• Lindividu est abandonné à lui-même– Avec toutes les conséquences des changements dans lesprojections démographiques– Avec lanxiété née des tentatives pour comprendre cesquestions compliquées2013-05-27 Paris KG Scherman
  15. 15. 15Partage du risque (3)EmploiQuelles sont les perspectives demploi• pour les seniors– le filet de sécurité disparait à 65 ans• pour les jeunes– si on nest pas intégré au marché du travail on na pas dallocationschômage donc pas de points de pension2013-05-27 Paris KG Scherman
  16. 16. 16Partage du risque (4)Tout le resteLes dispositifs pour les personnes âgées vont bien au-delàde la pension• En Suède un vaste dispositif dallocations et de prestations ennature• Ladéquation des pensions est étroitement liée à ces autresprestations• Avec un système de pension complètement automatiquelévolution de ces dispositifs devient importante• Mais on ne sait rien sur ce point• donc cest un facteur de risque supplémentaire2013-05-27 Paris KG Scherman
  17. 17. 17En résumé (1)• Exiger de travailler plus et jusquà un âge plus élevé pour une pensiondécente est réaliste• Avoir un régime de pension lié aux revenus financièrement pérenne estprécieux• Mais le nouveau système noffre– ni pensions adéquates– ni justice sociale– ni transparence• Et il a transféré trop de risques sur lindividu• Cest pourquoi il doit être révisé et dautres systèmes de protection socialeainsi que la politique de lemploi doivent entrer en ligne de compte• Parvenir à un équilibre juste entre cotisations, montant des pensions etâge de la retraite ne peut être traité par des formules2013-05-27 Paris KG Scherman
  18. 18. 18En résumé (2)• Quun "changement de paradigme" c.a.d. un completbouleversement des paramètres de pension comme lerecommandent la Banque mondiale et dautres, apporteclarté et cohérence à la réforme nest pas prouvé par lapratique.• Questions– Quelles sont les priorités?– Qui est responsable de quoi?– Libre choix: quelles sont les alternatives?– Combien de temps est-on supposé travailler?– Quest-ce qui est considéré comme une pensiondécente?• Totale indifférence et / ou complète ignorance cest lerésultat de la réforme suédoise2013-05-27 Paris KG Scherman
  19. 19. 19Réformerla réformeEn résumé (3)19LABM frappe lespensions actuellesde plein fouet, onavait promis quece ne serait pasnécessaireLâge de laretraite bien plusélevé que ce quiétait prévu etconsidéré commeraisonnable. Et lefilet de sécuritédisparait à 65 ansOù sont lespersepctivesdemploi pour lesjeunes?Qui veutembaucherquelquun de 68ans?Des attentesirréalistesDespromessesnon tenuesLe nouveau leader social démocrate a exigédes changements mais il a été immédiatementremercié. Les syndicats et les seniors ontaussi exprimé leur inquiétude mais plutôtdiscrètement. Le tout nouveau leader socialdémocrate a dit quelque chose mais il estretombé dans le mutisme2013-05-27 Paris KG Scherman
  20. 20. 20Que sest-il passé jusquà présent?De pures manipulations!• Déplacement de l’effet dABM de 2010, qui était uneannée électorale, à 2011• Légère réduction des impôts, mais pas autant quepour la population active2013-05-27 Paris KG Scherman
  21. 21. 21Mais, en fait les hommes politiques ont compris que londevait faire quelque choseDans la dernière loi de finances on trouvait• Nous vivons de plus en plus longtemps sans que la vie en activité sallonge demême. La commission denquête a rendu son rapport, cest clair et révélateur• Les changements dans le monde qui nous entoure signifient que les règles deplacement et lorganisation des fonds en capitalisation doivent être revues. Lacommission denquête a rendu son rapport mais sans propositions de grande portée.• Il y a un grand nombre de fonds dans le système de pension en capitalisationmais relativement peu dépargnants définissent eux-mêmes leur portefeuille deplacements ou modifient leur choix initial. Nous attendons le rapport.• La stabilité financière du système de revenu à la retraite est faible et à longterme risque de déclencher le mécanisme automatique déquilibrage chaquefois que le régime est susceptible dêtre sous tension. On ne sait rien de cetteétude conduite directement par le ministère.• Les règles de calcul pour lindexation du revenu et les données déquilibreproduisent des résultats avec de relativement grandes variations chaqueannée. Une étude très technique2013-05-27 Paris KG Scherman
  22. 22. 22Que peut-on attendre?Pas grand-chose je penseLa description de ce qui doit être fait est claire et transparente et certainsrapports, notamment celui sur la vie professionnelle et les âges de la retraitesont bons et réalistesMais le ministère responsable a dit : je suis ouvert à tout sauf– augmenter les cotisations– abolir la part en capitalisation– abolir le mécanisme automatique déquilibrageEt dans la coalition politique qui se trouve derrière la réforme chacun a un droitde veto sur toutEn outre les employeurs ont dit : nous ne sommes pas intéressés à coopéreravec le gouvernement dans ce domaine2013-05-27 Paris KG Scherman
  23. 23. 23Quest-ce qui reste?• La manipulation continue!
  24. 24. 24A LA RECHERCHE DE MODELES? Ne suivez pas lavoie suédoiseEvolution des inégalités de revenus entre 1995 (bleu) et 2010 (noir)Données de lOCDE:Pourcentage depauvreté relative c.a.d.moins de 50% durevenu médianAccroissementSuède
  25. 25. 25Depuis le début des années 80 la Banque mondiale etdautres se sont investis dans les réformes de pensionsIls ont ouvert un chemin aux politiciens qui voulaient trouver dessolutions indolores– Dabord avec le modèle chilien– Maintenant avec le modèle suédois de compte notionnel àcotisations définiesTous deux souffrent des mêmes faiblesses fondamentales
  26. 26. 26Le monde attend un nouveau modèleAvec en ligne de mire un équilibre équitable entre cotisations,pensions et âge de la retraiteEn respectant comme il se doit les contraintes financièresEn tenant compte des perspectives demploi existantesAvec une responsabilité politique permanente pour suivre etpiloter le systèmeUn modèle français peut-être!

×