SlideShare une entreprise Scribd logo
Page 1 sur 5 
Communiqué de presse 
Les salariés versent de moins en moins de cotisations sociales utiles. 
Cette évolution menace gravement le consentement au paiement des charges sociales obligatoires. 
Paris, le 26 juin 2013. Les différentes pistes de réforme des retraites viennent d’être présentées par le Rapport Moreau. Les annonces récentes faites par le Président de la République indiquent qu’une hausse de la cotisation vieillesse déplafonnée est prévisible. 
Après les hausses récentes intervenues depuis moins d’un an (0,5% pour la retraite de base et 0,25% pour les retraites complémentaires Arrco et Agirc) cette évolution alourdira à la fois le coût du travail et réduira le pouvoir d’achat. Elle contribuera aussi à une dégradation du chômage. 
Cette évolution met surtout en évidence une tendance lourde au sein des cotisations obligatoires. Alors qu’elles constituent un salaire différé au profit des salariés, les cotisations obligatoires sont devenues par touches successives un « impôt social ». Le lien entre les cotisations versées et les prestations obtenues s’avère de plus en plus faible. Cette évolution porte en germe un risque grave : la mise en cause du consentement des Français au paiement des cotisations obligatoires 
L’Institut de la Protection Sociale (IPS) s’inquiète de cette évolution préjudiciable aux salariés. Il appelle à des changements importants dans le financement de la protection sociale obligatoire. 
1 – Pour bien comprendre : les cotisations sociales n’augmentent pas toujours la retraite et les prestations sociales des salariés. 
Les cotisations sociales obligatoires constituent la contrepartie de la réalisation d’un risque éventuel. Elles permettent la mise en place de prestations sociales correspondantes. 
L’un des principes sur lesquels la sécurité sociale fut fondée en 1945 était que les salariés se privaient d’un salaire immédiat pour se prémunir en cas de maladie, d’arrêt de travail et de retraite. Cependant, sans qu’il n’y paraisse, ce principe d’origine a été fortement remis en cause. Aujourd’hui, force est de constater que la proportion entre le montant des cotisations versées et le total des prestations espérées s’amenuise. 
Cette situation s’explique pour plusieurs raisons : 
– D’une part, il existe des seuils de déclenchement de certaines prestations. Il faut avoir cotisé au
Page 2 sur 5 
moins un minimum pour en bénéficier, même si le revenu déclaré était inférieur ; 
– D’autre part, nombre de prestations sont désormais plafonnées. Cela signifie qu’elles ne peuvent pas dépasser un certain montant, quel que soit le revenu déclaré. 
 Lorsque la cotisation est plafonnée et que la prestation est également plafonnée, cela ne pose aucune difficulté : il y a bien une proportionnalité entre ce qui est versé et ce qui peut être perçu le cas échéant. On se trouve alors dans une logique d’assurance classique : le montant espéré est directement fonction du montant cotisé. 
 Mais, en raison des difficultés financières rencontrées par les régimes sociaux, un certain nombre de cotisations ont été déplafonnées, sans que pour autant la prestation soit elle aussi déplafonnée. 
Sur le strict plan du « retour sur investissement » pour chaque salarié, il ne sert alors à rien de payer une cotisation au-delà d’un certain salaire. En effet, la prestation ne pourra plus alors augmenter. Dans ce cas, on peut parler d’une véritable taxe sociale. 
Qu’est-ce qu’une cotisation sociale productive ? 
Une cotisation est productive lorsque deux éléments la constituant sont réunis : 
– il existe une proportion entre le montant payé et la prestation espérée, 
– il existe une cohérence entre les seuils de déclenchement et les limites maximales et minimales tant des cotisations que des prestations. 
Exemple : la cotisation de retraite complémentaire obligatoire du salarié cadre (Régime Agirc) est assise sur une base comprise entre le plafond de la Sécurité sociale et la rémunération perçue (sans que celle-ci puisse dépasser 8 fois le plafond de la Sécurité sociale) ; les droits à retraite sont calculés sur la même assiette : la cotisation est productive (hormis la quote-part payée au titre du taux d’appel). 
Qu’est-ce qu’une taxe sociale ? 
Par opposition à une cotisation productive, peut être considérée comme une taxe sociale toute cotisation qui n’ouvre pas un droit particulier à une prestation ou qui permet l’obtention éventuelle de prestations sans lien – ou sans proportionnalité – avec le montant cotisé. Ainsi, pour certains risques, le versement de cotisations se présente clairement comme une taxe sociale. 
Exemple : la cotisation d’allocations familiales est variable en fonction du revenu et calculée sur la totalité de ce revenu déclaré ; les prestations sont forfaitaires et déterminées selon d’autre critères que le revenu comme par exemple le nombre d’enfants : il ne s’agit donc pas d’une cotisation productive.
Page 3 sur 5 
2 – Le taux de taxes sociales compris entre 31% et 100% selon le niveau du salaire. 
Ce qui pose problème désormais, c’est le poids excessif des cotisations obligatoires n’apportant aucune prestation à ceux qui les versent. Le principe de solidarité est parfaitement justifié en lui- même. 
Mais la confusion des différentes logiques rend le système social illisible pour les Français. 
Cela risque de susciter des phénomènes de rejets, particulièrement pour ceux dont les salaires dépassent le plafond annuel de sécurité sociale (37 032 € par an en 2013). Pour eux, l’efficacité du système est devenue trop faible. 
Le pourcentage des cotisations sociales versées en pure perte (c’est-à-dire non productives de droits) augmente au fur et à mesure que le salaire progresse : 
 Jusqu’au plafond, la part des cotisations productives est largement prépondérante (près de 70%) 
 Entre le plafond (37 032 € /an) et 4 fois cette somme (148 128 €/ an), la part des taxes sociales l’emporte à plus de 61% 
 Entre 4 fois le plafond (148 128 € /an) et 8 fois cette somme (296 256 €/an), c’est près de 69% des cotisations qui n’ont aucun impact sur les prestations 
 Au-delà de 8 fois le plafond, 100% de ce qui est versé l’est en pure perte pour le salarié concerné. 
En reprenant en détail les cotisations obligatoires, il est possible de dissocier celles qui sont réellement productives de droits – et dans quelles limites - de celles qui ne conduisent à l’ouverture d’aucun droit et qui peuvent être assimilées à une taxe sociale. 
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% < 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 p30,19% 61,46% 69,30% 100,00% Salarié : pourcentage des taxes sociales dans les cotisationsPart socialePart productive
Page 4 sur 5 
1 - Total des cotisations< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pFamille5,40%5,40%5,40%5,40% Maladie13,85%13,85%13,85%13,85% Atmp1,20%1,20%1,20%1,20% Retraite baseTranche A15,15% Au dela tranche A1,70%1,70%1,70%1,70% Retraite complémentaireTranche A7,50% Tranche B20,30% Tranche C20,30% CET0,35%0,35%0,35% Décès CCN 471,50% AGFFTranche A2,00% Tranche B2,20% Apec0,06%0,06% Pôle emploi6,40%6,40% FGS0,30%0,30% Apprentissage0,50%0,50%0,50%0,50% Formation1,60%1,60%1,60%1,60% Logement0,10% CSG CRDS non déductibles2,90%2,90%2,90%2,90% CSG déductible5,10%5,10%5,10%5,10% TOTAL65,61%61,86%52,90%32,25% 2 - Total des taxes sociales< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pFamille5,40%5,40%5,40%5,40% Maladie13,85%13,85%13,85% Atmp1,20%1,20% Retraite baseTranche AAu dela tranche A1,70%1,70%1,70% Retraite complémentaireTranche A1,50% Tranche B4,06% Tranche C4,06% CET0,35%0,35%0,35% Décès CCN 47AGFFTranche A2,00% Tranche B2,20% Apec0,06%0,06% Pôle emploiFGS0,30%0,30% Apprentissage0,50%0,50%0,50%0,50% Formation1,60%1,60%1,60%1,60% Logement0,10% CSG CRDS non déductibles2,90%2,90%2,90%2,90% CSG déductible5,10%5,10%5,10%5,10% TOTAL19,81%38,02%36,66%32,25% 3 - Synthèse< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pCotisations totales65,61%61,86%52,90%32,25% Dont taxes sociales19,81%38,02%36,66%32,25% Part des taxes sociales dans les cotisations totales30,19%61,46%69,30%100,00% 4 - Répartition des cotisations productives et des taxes sociales< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pPart productive69,81%38,54%30,70%0,00% Part sociale30,19%61,46%69,30%100,00%
Page 5 sur 5 
### 
*A propos de l’Institut de la Protection Sociale 
Créé en Juin 2011, l’Institut de la Protection Sociale (IPS) constitue un laboratoire et un réservoir d’idées inédit en France pour toutes questions liées à la protection sociale de l’entreprise. Son but est de promouvoir collectivement, particulièrement auprès des pouvoirs publics, les réflexions d’experts concernant la définition et la mise en oeuvre d’une législation efficace au niveau des systèmes de prévoyance-retraite de la population active. Constitué principalement d’experts financiers, juridiques et fiscaux en la matière, l’IPS a pour vocation d’être un interlocuteur de premier plan au sein des débats de fond qui concernent la réforme en cours. http://institut-de-la-protection- sociale.fr 
Contacts presse 
Agence SHAN 
Olivier DURBIZE 
Tél : 01.42.86.82.48/06.13.27.31.02 
Email : olivier.durbize@shan.fr 
Institut de la Protection Sociale 
Bruno Chrétien (Président) 
Mob : 06 60 02 34 62 
Email : bruno.chretien@institut-de-la-protection-sociale.fr 
A la lumière de ces indications, l’Institut de la Protection Sociale (IPS) souhaite attirer l’attention des pouvoirs publics : 
- Sur l’évolution progressive du système Français de protection sociale vers un système d’assistance sociale. Alors qu’elles constituent un salaire différé au profit des salariés, les cotisations obligatoires sont devenues par petites touches successives un « impôt social ». 
- Le lien entre les cotisations versées et les prestations obtenues s’avère de plus en plus faible. Le risque est majeur car cela fragilise ainsi l’acceptation par les Français du consentement au paiement des cotisations obligatoires. 
L’Institut de la Protection Sociale (IPS) demande de dissocier le financement : 
- des régimes à solidarité universelle (santé et allocations familiales), 
- des régimes procurant un revenu de remplacement (indemnités journalières, invalidité, décès et retraite). 
o Pour ces régimes, la proportionnalité commande un financement professionnel ou personnel obligatoirement en équilibre. 
o Le législateur pourrait ici s’inspirer de l’autonomie laissée à certains régimes complémentaires obligatoires, comme ceux des TNS. Pour ces régimes, qui n'ont pas droit au déficit, les administrateurs doivent en équilibrer impérativement le financement.

Contenu connexe

Tendances

L'APPEL DU COQ N°3
L'APPEL DU COQ N°3L'APPEL DU COQ N°3
L'APPEL DU COQ N°3
Ump Pyrénées Orientales
 
Retraites
RetraitesRetraites
Retraites
ciffer louis
 
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
Agence Double Numérique
 
Mieux comprendre la retraite...
Mieux comprendre la retraite...Mieux comprendre la retraite...
Mieux comprendre la retraite...
pyrenees.gascogne
 
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEFDiscours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Société Tripalio
 
Pour une allocation sociale unique
Pour une allocation sociale uniquePour une allocation sociale unique
Pour une allocation sociale unique
Fondation iFRAP
 
Exposé version finale
Exposé version finaleExposé version finale
Exposé version finaledoubletilde
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
Société Tripalio
 
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
Christophe Gauthier
 
Retraites : les chiffres cachés
Retraites : les chiffres cachésRetraites : les chiffres cachés
Retraites : les chiffres cachés
Fondation iFRAP
 
Newsletter retraites n°1
Newsletter retraites n°1Newsletter retraites n°1
Newsletter retraites n°1
EVerhaeghe
 
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
Abeille Assurances
 
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
Fondation iFRAP
 
Sommet social18012012interventionfrançoischereque
Sommet social18012012interventionfrançoischerequeSommet social18012012interventionfrançoischereque
Sommet social18012012interventionfrançoischerequeNathalie SALLES
 
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
Fondation iFRAP
 
L'avenir du travail
L'avenir du travailL'avenir du travail
L'avenir du travail
Camille Dupuy
 
DREES : financement de la protection sociale
DREES : financement de la protection socialeDREES : financement de la protection sociale
DREES : financement de la protection sociale
Société Tripalio
 
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...Institut Protection Sociale
 

Tendances (20)

L'APPEL DU COQ N°3
L'APPEL DU COQ N°3L'APPEL DU COQ N°3
L'APPEL DU COQ N°3
 
Retraites
RetraitesRetraites
Retraites
 
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
Fardeau fiscal salaries en europe 2016 city center berlin Century21
 
Mieux comprendre la retraite...
Mieux comprendre la retraite...Mieux comprendre la retraite...
Mieux comprendre la retraite...
 
P48
P48P48
P48
 
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEFDiscours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
 
Pour une allocation sociale unique
Pour une allocation sociale uniquePour une allocation sociale unique
Pour une allocation sociale unique
 
Exposé version finale
Exposé version finaleExposé version finale
Exposé version finale
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
 
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
2015 02 03 les enjeux de la prévoyance collective fr vdef
 
Retraites : les chiffres cachés
Retraites : les chiffres cachésRetraites : les chiffres cachés
Retraites : les chiffres cachés
 
Newsletter retraites n°1
Newsletter retraites n°1Newsletter retraites n°1
Newsletter retraites n°1
 
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
Actualite Juridique Fiscale Aviva Octobre 2019
 
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
Réformer le syndicalisme : mandats, financement, représentativité
 
Appel du coq n°10
Appel du coq n°10Appel du coq n°10
Appel du coq n°10
 
Sommet social18012012interventionfrançoischereque
Sommet social18012012interventionfrançoischerequeSommet social18012012interventionfrançoischereque
Sommet social18012012interventionfrançoischereque
 
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
 
L'avenir du travail
L'avenir du travailL'avenir du travail
L'avenir du travail
 
DREES : financement de la protection sociale
DREES : financement de la protection socialeDREES : financement de la protection sociale
DREES : financement de la protection sociale
 
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
Proposition 8 - repenser pour les tns ce qui relève de l’assurance et de la s...
 

En vedette

Introduction à la pratique multimédia ok
Introduction à la pratique multimédia okIntroduction à la pratique multimédia ok
Introduction à la pratique multimédia okXavier Lambert
 
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
MasterBase®
 
Derivada de la transformada
Derivada de la transformadaDerivada de la transformada
Derivada de la transformada
Marco Antonio Rodriguez Angulo
 
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAISRecticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
Recticel NV/SA
 
Internet responsable et web 2.0 : stage 2
Internet responsable et web 2.0 : stage 2Internet responsable et web 2.0 : stage 2
Internet responsable et web 2.0 : stage 2sophiebocquet
 
Des doudous venus d’ailleurs
Des doudous venus d’ailleursDes doudous venus d’ailleurs
Des doudous venus d’ailleursProjetPluriL
 
Exercicescorrigesdivers
ExercicescorrigesdiversExercicescorrigesdivers
ExercicescorrigesdiversKarim Amane
 
3er domingo adviento ciclo c
3er domingo adviento ciclo c3er domingo adviento ciclo c
3er domingo adviento ciclo c
educarconjesus
 
Internet
InternetInternet
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numériqueMission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
Shamir Ramjan
 
Kerensen Cloud Transformation For Cios
Kerensen Cloud Transformation For CiosKerensen Cloud Transformation For Cios
Kerensen Cloud Transformation For Cioshfouadi
 
Arboles
ArbolesArboles
Els reptes de l'accés obert a la ciència
Els reptes de l'accés obert a la ciènciaEls reptes de l'accés obert a la ciència
Els reptes de l'accés obert a la ciència
Ernest Abadal
 
Etude PwC Publicité Mobile
Etude PwC Publicité MobileEtude PwC Publicité Mobile
Etude PwC Publicité Mobile
Philippe Dumont
 
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
Salon e-tourisme #VeM
 
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la crise
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la criseUne PME sur trois insuffisamment armée face à la crise
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la criseLiesbeth Vranckaert
 

En vedette (20)

Introduction à la pratique multimédia ok
Introduction à la pratique multimédia okIntroduction à la pratique multimédia ok
Introduction à la pratique multimédia ok
 
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
Webinar Training: Optimice sus envíos transaccionales, Claves para el éxito d...
 
Derivada de la transformada
Derivada de la transformadaDerivada de la transformada
Derivada de la transformada
 
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAISRecticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
Recticel Annual Results 2011 - FRANCAIS
 
Internet responsable et web 2.0 : stage 2
Internet responsable et web 2.0 : stage 2Internet responsable et web 2.0 : stage 2
Internet responsable et web 2.0 : stage 2
 
Des doudous venus d’ailleurs
Des doudous venus d’ailleursDes doudous venus d’ailleurs
Des doudous venus d’ailleurs
 
Exercicescorrigesdivers
ExercicescorrigesdiversExercicescorrigesdivers
Exercicescorrigesdivers
 
3er domingo adviento ciclo c
3er domingo adviento ciclo c3er domingo adviento ciclo c
3er domingo adviento ciclo c
 
Internet
InternetInternet
Internet
 
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numériqueMission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique
 
Contes contats
Contes contatsContes contats
Contes contats
 
Kerensen Cloud Transformation For Cios
Kerensen Cloud Transformation For CiosKerensen Cloud Transformation For Cios
Kerensen Cloud Transformation For Cios
 
Plsql
PlsqlPlsql
Plsql
 
Arboles
ArbolesArboles
Arboles
 
Els reptes de l'accés obert a la ciència
Els reptes de l'accés obert a la ciènciaEls reptes de l'accés obert a la ciència
Els reptes de l'accés obert a la ciència
 
Etude PwC Publicité Mobile
Etude PwC Publicité MobileEtude PwC Publicité Mobile
Etude PwC Publicité Mobile
 
Gol do brasil
Gol do brasilGol do brasil
Gol do brasil
 
Tutoriel wiki
Tutoriel wikiTutoriel wiki
Tutoriel wiki
 
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
Atelier E1 QUELLES STRATÉGIES NUMÉRIQUES POUR ATTAQUER LES BRICS ?
 
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la crise
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la criseUne PME sur trois insuffisamment armée face à la crise
Une PME sur trois insuffisamment armée face à la crise
 

Similaire à IPS Communiqué du 17 juin 2013 : financement protection sociale

Complémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrésComplémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrés
Société Tripalio
 
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physiqueLe nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
Jérôme Havet
 
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Institut Protection Sociale
 
S9 revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
S9   revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdfS9   revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
S9 revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
KYLIA France
 
Indemnisation du chômage au Luxembourg
Indemnisation du chômage au LuxembourgIndemnisation du chômage au Luxembourg
Indemnisation du chômage au Luxembourg
Unédic
 
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
Abeille Assurances
 
181113 aviva france_lettre_ajf
181113 aviva france_lettre_ajf181113 aviva france_lettre_ajf
181113 aviva france_lettre_ajf
GiquelFrederic
 
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
Valeur et Capital
 
Fondation i frap étude assurance-chômage
Fondation i frap   étude assurance-chômageFondation i frap   étude assurance-chômage
Fondation i frap étude assurance-chômage
Fondation iFRAP
 
Retraites-Santé : Oser les vraies réformes
Retraites-Santé : Oser les vraies réformesRetraites-Santé : Oser les vraies réformes
Retraites-Santé : Oser les vraies réformes
Fondation iFRAP
 
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
José manuel BOUDEY
 
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
Valeur et Capital
 
en marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsien marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsi
InfoEnMarche
 
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploi
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploiArgumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploi
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploiJean-Marie Beffara
 
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France
 
Le calcul des cotisations sociales
Le calcul des cotisations socialesLe calcul des cotisations sociales
Le calcul des cotisations sociales
Jérôme Havet
 
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ? Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
France Stratégie
 
Tract cnt conf 18 mars 2014-
Tract cnt conf 18 mars 2014-Tract cnt conf 18 mars 2014-
Tract cnt conf 18 mars 2014-
assr38 vercors
 
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tikoun38
 

Similaire à IPS Communiqué du 17 juin 2013 : financement protection sociale (20)

Complémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrésComplémentaire santé: note des économistes atterrés
Complémentaire santé: note des économistes atterrés
 
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physiqueLe nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
Le nouveau véhicule fiscal pour la pension des indépendants en personne physique
 
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
Communiqué de presse : Institut de la Protection Sociale /Absence de revalori...
 
Retraite4pages
Retraite4pagesRetraite4pages
Retraite4pages
 
S9 revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
S9   revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdfS9   revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
S9 revue de presse kylia - semaine du 20 au 26 février 2017.pdf
 
Indemnisation du chômage au Luxembourg
Indemnisation du chômage au LuxembourgIndemnisation du chômage au Luxembourg
Indemnisation du chômage au Luxembourg
 
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
Actualité Juridique & Fiscale Aviva - Novembre 2018
 
181113 aviva france_lettre_ajf
181113 aviva france_lettre_ajf181113 aviva france_lettre_ajf
181113 aviva france_lettre_ajf
 
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
Valority Le Mag de vos finances personnelles Mars 2014
 
Fondation i frap étude assurance-chômage
Fondation i frap   étude assurance-chômageFondation i frap   étude assurance-chômage
Fondation i frap étude assurance-chômage
 
Retraites-Santé : Oser les vraies réformes
Retraites-Santé : Oser les vraies réformesRetraites-Santé : Oser les vraies réformes
Retraites-Santé : Oser les vraies réformes
 
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
Propositions pour l'emploi des seniors et des jeunes dans l'espace Européen.
 
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
Valority - Les enjeux de la négociation sur les retraites AGIRC-ARRCO
 
en marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsien marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsi
 
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploi
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploiArgumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploi
Argumentaires - Pacte nationale pour la croissance, la compétitivité et l'emploi
 
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
Les services à la personne, un secteur dynamique qui plaide pour la stabilité...
 
Le calcul des cotisations sociales
Le calcul des cotisations socialesLe calcul des cotisations sociales
Le calcul des cotisations sociales
 
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ? Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
Quels principes pour une fiscalité simplifiée ?
 
Tract cnt conf 18 mars 2014-
Tract cnt conf 18 mars 2014-Tract cnt conf 18 mars 2014-
Tract cnt conf 18 mars 2014-
 
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014
 

Plus de A3C - Expert Comptable à Dunkerque

Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Management fees le retour de l’incertitude
Management fees  le retour de l’incertitude Management fees  le retour de l’incertitude
Management fees le retour de l’incertitude
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Le Plan d’épargne Retraite (PER) aspects fiscaux.pdf
Le Plan d’épargne Retraite (PER)  aspects fiscaux.pdfLe Plan d’épargne Retraite (PER)  aspects fiscaux.pdf
Le Plan d’épargne Retraite (PER) aspects fiscaux.pdf
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Impôts locaux des entreprises
Impôts locaux des entreprisesImpôts locaux des entreprises
Impôts locaux des entreprises
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
L’entrepreneur individuel à l’IS
L’entrepreneur individuel à l’ISL’entrepreneur individuel à l’IS
L’entrepreneur individuel à l’IS
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Le régime Groupe TVA
Le régime Groupe TVALe régime Groupe TVA
Les libéralités en matière fiscale
Les libéralités en matière fiscaleLes libéralités en matière fiscale
Les libéralités en matière fiscale
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
GAN - Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
GAN -  Plaquette prévoyance - CCN MétallurgieGAN -  Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
GAN - Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdfAccord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdfA3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Indemnité Inflation le vademecum
Indemnité Inflation le vademecum Indemnité Inflation le vademecum
Indemnité Inflation le vademecum
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Accompagnement des entreprises dans la sortie de crise
Accompagnement des entreprises dans la sortie de criseAccompagnement des entreprises dans la sortie de crise
Accompagnement des entreprises dans la sortie de crise
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 

Plus de A3C - Expert Comptable à Dunkerque (20)

Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
Actualité de la holding animatrice - 2021 06 03
 
Management fees le retour de l’incertitude
Management fees  le retour de l’incertitude Management fees  le retour de l’incertitude
Management fees le retour de l’incertitude
 
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
DOC SOCIALE Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et soc...
 
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
Durabilité des entreprises - Obligations environnementales et sociales - Ordo...
 
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
2023 10 05 - Taxe sur les salaires Jurisprudence
 
Le Plan d’épargne Retraite (PER) aspects fiscaux.pdf
Le Plan d’épargne Retraite (PER)  aspects fiscaux.pdfLe Plan d’épargne Retraite (PER)  aspects fiscaux.pdf
Le Plan d’épargne Retraite (PER) aspects fiscaux.pdf
 
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
Associations Loi 1901 quelles sont les démarches à mettre en oeuvre pour atte...
 
Impôts locaux des entreprises
Impôts locaux des entreprisesImpôts locaux des entreprises
Impôts locaux des entreprises
 
L’entrepreneur individuel à l’IS
L’entrepreneur individuel à l’ISL’entrepreneur individuel à l’IS
L’entrepreneur individuel à l’IS
 
Le régime Groupe TVA
Le régime Groupe TVALe régime Groupe TVA
Le régime Groupe TVA
 
Les libéralités en matière fiscale
Les libéralités en matière fiscaleLes libéralités en matière fiscale
Les libéralités en matière fiscale
 
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
 
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
Le GPS du contrôle fiscal Les questions réponses afin de maîtriser la procédu...
 
GAN - Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
GAN -  Plaquette prévoyance - CCN MétallurgieGAN -  Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
GAN - Plaquette prévoyance - CCN Métallurgie
 
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
Accord Intégrale de la Métallurgie du sept février 2022 2022
 
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdfAccord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
Accord Métallurgie 2022 02 07 - Annexe 9.pdf
 
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdfA3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
A3C - Hausse des prix de l'énergie - Synthèse 2023 01 09.pdf
 
Indemnité Inflation le vademecum
Indemnité Inflation le vademecum Indemnité Inflation le vademecum
Indemnité Inflation le vademecum
 
Premiers pas
Premiers pasPremiers pas
Premiers pas
 
Accompagnement des entreprises dans la sortie de crise
Accompagnement des entreprises dans la sortie de criseAccompagnement des entreprises dans la sortie de crise
Accompagnement des entreprises dans la sortie de crise
 

IPS Communiqué du 17 juin 2013 : financement protection sociale

  • 1. Page 1 sur 5 Communiqué de presse Les salariés versent de moins en moins de cotisations sociales utiles. Cette évolution menace gravement le consentement au paiement des charges sociales obligatoires. Paris, le 26 juin 2013. Les différentes pistes de réforme des retraites viennent d’être présentées par le Rapport Moreau. Les annonces récentes faites par le Président de la République indiquent qu’une hausse de la cotisation vieillesse déplafonnée est prévisible. Après les hausses récentes intervenues depuis moins d’un an (0,5% pour la retraite de base et 0,25% pour les retraites complémentaires Arrco et Agirc) cette évolution alourdira à la fois le coût du travail et réduira le pouvoir d’achat. Elle contribuera aussi à une dégradation du chômage. Cette évolution met surtout en évidence une tendance lourde au sein des cotisations obligatoires. Alors qu’elles constituent un salaire différé au profit des salariés, les cotisations obligatoires sont devenues par touches successives un « impôt social ». Le lien entre les cotisations versées et les prestations obtenues s’avère de plus en plus faible. Cette évolution porte en germe un risque grave : la mise en cause du consentement des Français au paiement des cotisations obligatoires L’Institut de la Protection Sociale (IPS) s’inquiète de cette évolution préjudiciable aux salariés. Il appelle à des changements importants dans le financement de la protection sociale obligatoire. 1 – Pour bien comprendre : les cotisations sociales n’augmentent pas toujours la retraite et les prestations sociales des salariés. Les cotisations sociales obligatoires constituent la contrepartie de la réalisation d’un risque éventuel. Elles permettent la mise en place de prestations sociales correspondantes. L’un des principes sur lesquels la sécurité sociale fut fondée en 1945 était que les salariés se privaient d’un salaire immédiat pour se prémunir en cas de maladie, d’arrêt de travail et de retraite. Cependant, sans qu’il n’y paraisse, ce principe d’origine a été fortement remis en cause. Aujourd’hui, force est de constater que la proportion entre le montant des cotisations versées et le total des prestations espérées s’amenuise. Cette situation s’explique pour plusieurs raisons : – D’une part, il existe des seuils de déclenchement de certaines prestations. Il faut avoir cotisé au
  • 2. Page 2 sur 5 moins un minimum pour en bénéficier, même si le revenu déclaré était inférieur ; – D’autre part, nombre de prestations sont désormais plafonnées. Cela signifie qu’elles ne peuvent pas dépasser un certain montant, quel que soit le revenu déclaré.  Lorsque la cotisation est plafonnée et que la prestation est également plafonnée, cela ne pose aucune difficulté : il y a bien une proportionnalité entre ce qui est versé et ce qui peut être perçu le cas échéant. On se trouve alors dans une logique d’assurance classique : le montant espéré est directement fonction du montant cotisé.  Mais, en raison des difficultés financières rencontrées par les régimes sociaux, un certain nombre de cotisations ont été déplafonnées, sans que pour autant la prestation soit elle aussi déplafonnée. Sur le strict plan du « retour sur investissement » pour chaque salarié, il ne sert alors à rien de payer une cotisation au-delà d’un certain salaire. En effet, la prestation ne pourra plus alors augmenter. Dans ce cas, on peut parler d’une véritable taxe sociale. Qu’est-ce qu’une cotisation sociale productive ? Une cotisation est productive lorsque deux éléments la constituant sont réunis : – il existe une proportion entre le montant payé et la prestation espérée, – il existe une cohérence entre les seuils de déclenchement et les limites maximales et minimales tant des cotisations que des prestations. Exemple : la cotisation de retraite complémentaire obligatoire du salarié cadre (Régime Agirc) est assise sur une base comprise entre le plafond de la Sécurité sociale et la rémunération perçue (sans que celle-ci puisse dépasser 8 fois le plafond de la Sécurité sociale) ; les droits à retraite sont calculés sur la même assiette : la cotisation est productive (hormis la quote-part payée au titre du taux d’appel). Qu’est-ce qu’une taxe sociale ? Par opposition à une cotisation productive, peut être considérée comme une taxe sociale toute cotisation qui n’ouvre pas un droit particulier à une prestation ou qui permet l’obtention éventuelle de prestations sans lien – ou sans proportionnalité – avec le montant cotisé. Ainsi, pour certains risques, le versement de cotisations se présente clairement comme une taxe sociale. Exemple : la cotisation d’allocations familiales est variable en fonction du revenu et calculée sur la totalité de ce revenu déclaré ; les prestations sont forfaitaires et déterminées selon d’autre critères que le revenu comme par exemple le nombre d’enfants : il ne s’agit donc pas d’une cotisation productive.
  • 3. Page 3 sur 5 2 – Le taux de taxes sociales compris entre 31% et 100% selon le niveau du salaire. Ce qui pose problème désormais, c’est le poids excessif des cotisations obligatoires n’apportant aucune prestation à ceux qui les versent. Le principe de solidarité est parfaitement justifié en lui- même. Mais la confusion des différentes logiques rend le système social illisible pour les Français. Cela risque de susciter des phénomènes de rejets, particulièrement pour ceux dont les salaires dépassent le plafond annuel de sécurité sociale (37 032 € par an en 2013). Pour eux, l’efficacité du système est devenue trop faible. Le pourcentage des cotisations sociales versées en pure perte (c’est-à-dire non productives de droits) augmente au fur et à mesure que le salaire progresse :  Jusqu’au plafond, la part des cotisations productives est largement prépondérante (près de 70%)  Entre le plafond (37 032 € /an) et 4 fois cette somme (148 128 €/ an), la part des taxes sociales l’emporte à plus de 61%  Entre 4 fois le plafond (148 128 € /an) et 8 fois cette somme (296 256 €/an), c’est près de 69% des cotisations qui n’ont aucun impact sur les prestations  Au-delà de 8 fois le plafond, 100% de ce qui est versé l’est en pure perte pour le salarié concerné. En reprenant en détail les cotisations obligatoires, il est possible de dissocier celles qui sont réellement productives de droits – et dans quelles limites - de celles qui ne conduisent à l’ouverture d’aucun droit et qui peuvent être assimilées à une taxe sociale. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% < 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 p30,19% 61,46% 69,30% 100,00% Salarié : pourcentage des taxes sociales dans les cotisationsPart socialePart productive
  • 4. Page 4 sur 5 1 - Total des cotisations< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pFamille5,40%5,40%5,40%5,40% Maladie13,85%13,85%13,85%13,85% Atmp1,20%1,20%1,20%1,20% Retraite baseTranche A15,15% Au dela tranche A1,70%1,70%1,70%1,70% Retraite complémentaireTranche A7,50% Tranche B20,30% Tranche C20,30% CET0,35%0,35%0,35% Décès CCN 471,50% AGFFTranche A2,00% Tranche B2,20% Apec0,06%0,06% Pôle emploi6,40%6,40% FGS0,30%0,30% Apprentissage0,50%0,50%0,50%0,50% Formation1,60%1,60%1,60%1,60% Logement0,10% CSG CRDS non déductibles2,90%2,90%2,90%2,90% CSG déductible5,10%5,10%5,10%5,10% TOTAL65,61%61,86%52,90%32,25% 2 - Total des taxes sociales< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pFamille5,40%5,40%5,40%5,40% Maladie13,85%13,85%13,85% Atmp1,20%1,20% Retraite baseTranche AAu dela tranche A1,70%1,70%1,70% Retraite complémentaireTranche A1,50% Tranche B4,06% Tranche C4,06% CET0,35%0,35%0,35% Décès CCN 47AGFFTranche A2,00% Tranche B2,20% Apec0,06%0,06% Pôle emploiFGS0,30%0,30% Apprentissage0,50%0,50%0,50%0,50% Formation1,60%1,60%1,60%1,60% Logement0,10% CSG CRDS non déductibles2,90%2,90%2,90%2,90% CSG déductible5,10%5,10%5,10%5,10% TOTAL19,81%38,02%36,66%32,25% 3 - Synthèse< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pCotisations totales65,61%61,86%52,90%32,25% Dont taxes sociales19,81%38,02%36,66%32,25% Part des taxes sociales dans les cotisations totales30,19%61,46%69,30%100,00% 4 - Répartition des cotisations productives et des taxes sociales< 1 p1 p à 4 p4 p à 8 p> 8 pPart productive69,81%38,54%30,70%0,00% Part sociale30,19%61,46%69,30%100,00%
  • 5. Page 5 sur 5 ### *A propos de l’Institut de la Protection Sociale Créé en Juin 2011, l’Institut de la Protection Sociale (IPS) constitue un laboratoire et un réservoir d’idées inédit en France pour toutes questions liées à la protection sociale de l’entreprise. Son but est de promouvoir collectivement, particulièrement auprès des pouvoirs publics, les réflexions d’experts concernant la définition et la mise en oeuvre d’une législation efficace au niveau des systèmes de prévoyance-retraite de la population active. Constitué principalement d’experts financiers, juridiques et fiscaux en la matière, l’IPS a pour vocation d’être un interlocuteur de premier plan au sein des débats de fond qui concernent la réforme en cours. http://institut-de-la-protection- sociale.fr Contacts presse Agence SHAN Olivier DURBIZE Tél : 01.42.86.82.48/06.13.27.31.02 Email : olivier.durbize@shan.fr Institut de la Protection Sociale Bruno Chrétien (Président) Mob : 06 60 02 34 62 Email : bruno.chretien@institut-de-la-protection-sociale.fr A la lumière de ces indications, l’Institut de la Protection Sociale (IPS) souhaite attirer l’attention des pouvoirs publics : - Sur l’évolution progressive du système Français de protection sociale vers un système d’assistance sociale. Alors qu’elles constituent un salaire différé au profit des salariés, les cotisations obligatoires sont devenues par petites touches successives un « impôt social ». - Le lien entre les cotisations versées et les prestations obtenues s’avère de plus en plus faible. Le risque est majeur car cela fragilise ainsi l’acceptation par les Français du consentement au paiement des cotisations obligatoires. L’Institut de la Protection Sociale (IPS) demande de dissocier le financement : - des régimes à solidarité universelle (santé et allocations familiales), - des régimes procurant un revenu de remplacement (indemnités journalières, invalidité, décès et retraite). o Pour ces régimes, la proportionnalité commande un financement professionnel ou personnel obligatoirement en équilibre. o Le législateur pourrait ici s’inspirer de l’autonomie laissée à certains régimes complémentaires obligatoires, comme ceux des TNS. Pour ces régimes, qui n'ont pas droit au déficit, les administrateurs doivent en équilibrer impérativement le financement.