SlideShare une entreprise Scribd logo

Finances approfondissement - La gestion de base agricole - LeadFarm Project

S
SCDF-AN

Finances approfondissement - La gestion de base agricole - LeadFarm Project

1  sur  30
Télécharger pour lire hors ligne
FINANCIÈRE
Se familiariser avec
la gestion
financière d'une
exploitation
agricole
Module numéro 4
Project No: 2017-1-IE01-KA202-025711
Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication reflète uniquement les opinions de l'auteur, et la
Commission ne peut être tenue responsable de l'utilisation qui pourrait être
faite des informations qui y figurent.
2
Qu’y a-t-il dans ce module ?
• Objectif et utilisation du bilan
• Objectif et utilisation du compte de résultat
• Les ratios de l'analyse financière
• Le diagnostic financier
3
Buts: Acquérir les principales notions de gestion économique et
financière de l'exploitation
Objectifs: D'ici la fin de cette session, vous serez en mesure de :
Buts & Objectifs
 Évaluer la performance d'une exploitation agricole
 Examiner l'évaluation des risques d'une exploitation agricole
5
La structure financière et le cash-flow : le bilan de son exploitation agricole
• Rappel : à quoi sert le bilan ?
• Lire et analyser le bilan
L'activité et la rentabilité : le compte de résultat
• Rappel : à quoi sert le compte de résultat ?
• Lire et analyser le compte de résultat
Programme de la formation
Programme de la formation
Comprendre les ratios de l'analyse financière
• Ratios de rentabilité
• Structure financière et ratios de solvabilité
• Ratios de liquidité
Formuler un diagnostic financier
• Les différentes étapes du diagnostic financier
• Utilisation sociale, environnementale et économique des indicateurs de
performance
6

Recommandé

Cours n°6 les emprunts obligataires
Cours n°6 les emprunts obligatairesCours n°6 les emprunts obligataires
Cours n°6 les emprunts obligatairesichrakelbachiri1
 
Projet d'étude - les choix de financement - Cas de SOTHEMA
Projet d'étude - les choix de financement - Cas de SOTHEMAProjet d'étude - les choix de financement - Cas de SOTHEMA
Projet d'étude - les choix de financement - Cas de SOTHEMABEL MRHAR Mohamed Amine
 
Lecture et interprétation des états financiers d'entreprise agricole
Lecture et interprétation des états financiers d'entreprise agricoleLecture et interprétation des états financiers d'entreprise agricole
Lecture et interprétation des états financiers d'entreprise agricoleGroupe ProConseil
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGAISMAIEL KUN
 
Le processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieLe processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieUniversité de Dschang
 
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Lotfi TALEB, ESSECT
 
Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financieremumu97139
 
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidationEtats financiers consolidés - méthodes de consolidation
Etats financiers consolidés - méthodes de consolidationManon Cuylits
 

Contenu connexe

Tendances

Normes ias ifrs--_présentation_générale
Normes ias ifrs--_présentation_généraleNormes ias ifrs--_présentation_générale
Normes ias ifrs--_présentation_généraleAicha Étoile
 
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...sara h
 
Consolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationConsolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationStephane Lefrancq
 
compta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfcompta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfAymenAbbes1
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissementMejdoubi Amal
 
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdf
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdfexercices corrigés état de flux de trésorerie.pdf
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdfMLAYAHNoura
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreLotfi TALEB, ESSECT
 
Financement d'entreprise à long terme
Financement d'entreprise à long  termeFinancement d'entreprise à long  terme
Financement d'entreprise à long termeFethi Ferhane
 
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...Fadhel El Fahem
 
Cours tableau de bord CG
Cours tableau de bord CGCours tableau de bord CG
Cours tableau de bord CGTidiane BÂ
 
Présentation du rapport de stage: Fiduciaire
Présentation du rapport de stage: FiduciairePrésentation du rapport de stage: Fiduciaire
Présentation du rapport de stage: FiduciaireJadroun Sofiane
 
Gestion Paie marocaine et RH avec openerp
Gestion Paie marocaine et RH avec openerpGestion Paie marocaine et RH avec openerp
Gestion Paie marocaine et RH avec openerpHORIYASOFT
 
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & mallouki
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & malloukiCours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & mallouki
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & malloukiAbdelhak Essoulahi
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfssuserc06f96
 
Module 3 etat d'esprit entrepreneurial
Module 3  etat d'esprit entrepreneurialModule 3  etat d'esprit entrepreneurial
Module 3 etat d'esprit entrepreneurialyeaproject
 
Le compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesLe compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesAllaeddine Makhlouk
 
Rapport de stage d’initiation: Fiduciaire
Rapport de stage d’initiation: FiduciaireRapport de stage d’initiation: Fiduciaire
Rapport de stage d’initiation: FiduciaireJadroun Sofiane
 
Abc exercice
Abc exerciceAbc exercice
Abc exerciceessa1988
 

Tendances (20)

Normes ias ifrs--_présentation_générale
Normes ias ifrs--_présentation_généraleNormes ias ifrs--_présentation_générale
Normes ias ifrs--_présentation_générale
 
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
le contrôle de gestion pour le pilotage de la performance financière et écono...
 
Consolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationConsolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : Homogénéisation
 
compta des assurances.pdf
compta des assurances.pdfcompta des assurances.pdf
compta des assurances.pdf
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissement
 
PFE L'entrepreneuriat social
PFE L'entrepreneuriat socialPFE L'entrepreneuriat social
PFE L'entrepreneuriat social
 
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdf
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdfexercices corrigés état de flux de trésorerie.pdf
exercices corrigés état de flux de trésorerie.pdf
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
 
Financement d'entreprise à long terme
Financement d'entreprise à long  termeFinancement d'entreprise à long  terme
Financement d'entreprise à long terme
 
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
 
Cours tableau de bord CG
Cours tableau de bord CGCours tableau de bord CG
Cours tableau de bord CG
 
Présentation du rapport de stage: Fiduciaire
Présentation du rapport de stage: FiduciairePrésentation du rapport de stage: Fiduciaire
Présentation du rapport de stage: Fiduciaire
 
Gestion Paie marocaine et RH avec openerp
Gestion Paie marocaine et RH avec openerpGestion Paie marocaine et RH avec openerp
Gestion Paie marocaine et RH avec openerp
 
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & mallouki
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & malloukiCours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & mallouki
Cours analyse financiere 2014 - s4 - pr.fekkak & mallouki
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
Module 3 etat d'esprit entrepreneurial
Module 3  etat d'esprit entrepreneurialModule 3  etat d'esprit entrepreneurial
Module 3 etat d'esprit entrepreneurial
 
Le compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesLe compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-charges
 
Rapport de stage d’initiation: Fiduciaire
Rapport de stage d’initiation: FiduciaireRapport de stage d’initiation: Fiduciaire
Rapport de stage d’initiation: Fiduciaire
 
Abc exercice
Abc exerciceAbc exercice
Abc exercice
 

Similaire à Finances approfondissement - La gestion de base agricole - LeadFarm Project

Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursAllaeddine Makhlouk
 
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...Groupe ProConseil
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Solvay Entrepreneurs
 
Cours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfCours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfmohcine chekkour
 
Analyses financières iut licence GRC
Analyses financières iut  licence GRCAnalyses financières iut  licence GRC
Analyses financières iut licence GRCtonio rt
 
Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Lotfi TALEB, ESSECT
 
Analyse financier
Analyse financierAnalyse financier
Analyse financierStar Mode
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestionHafid Elgraa
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Mounir Mesbah
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentaleAyman Settar
 
Pitch vf 280320 (1)
Pitch vf 280320 (1)Pitch vf 280320 (1)
Pitch vf 280320 (1)Louis Mangin
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptxDocPadraigCharafeddi
 
Gestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdfGestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdfAyadIliass
 
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent Formation bourse astuces pour bien gerer son argent
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent Sosthene Lasm , MBA
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Financesciafrique
 
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdfID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdfFahdWahbi
 
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?Serge Gravel
 

Similaire à Finances approfondissement - La gestion de base agricole - LeadFarm Project (20)

Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteursComprendre les états comptables et financiers des émetteurs
Comprendre les états comptables et financiers des émetteurs
 
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...
Formation La fiscalité et ses impacts sur ta comptabilité et ta gestion d'ent...
 
Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?Comment réaliser un plan financier en béton ?
Comment réaliser un plan financier en béton ?
 
Cours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdfCours gestion de trésorerie.pdf
Cours gestion de trésorerie.pdf
 
Webinaire business plan Réseau VRAC
Webinaire business plan Réseau VRACWebinaire business plan Réseau VRAC
Webinaire business plan Réseau VRAC
 
Cgtc1
Cgtc1Cgtc1
Cgtc1
 
Analyses financières iut licence GRC
Analyses financières iut  licence GRCAnalyses financières iut  licence GRC
Analyses financières iut licence GRC
 
Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière
 
Analyse financier
Analyse financierAnalyse financier
Analyse financier
 
Solde inter de gestion
Solde inter de gestionSolde inter de gestion
Solde inter de gestion
 
Analyse financiere 3
Analyse financiere 3Analyse financiere 3
Analyse financiere 3
 
Analyse fondamentale
Analyse fondamentaleAnalyse fondamentale
Analyse fondamentale
 
Pitch vf 280320 (1)
Pitch vf 280320 (1)Pitch vf 280320 (1)
Pitch vf 280320 (1)
 
2 dif
2 dif2 dif
2 dif
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
 
Gestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdfGestion_financiere_gftyh.pdf
Gestion_financiere_gftyh.pdf
 
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent Formation bourse astuces pour bien gerer son argent
Formation bourse astuces pour bien gerer son argent
 
Séance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business FinanceSéance 2.2 Business Finance
Séance 2.2 Business Finance
 
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdfID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III  bilan.pdf
ID-M7.2-Cmpta génerle-Chapitre III bilan.pdf
 
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?
Comment faire l'analyse financière d'une entreprise?
 

Plus de SCDF-AN

Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectIlgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectKooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectMārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectLauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectOrganizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectVadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project SCDF-AN
 
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectIkdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...SCDF-AN
 
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadF...
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadF...Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadF...
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadF...SCDF-AN
 
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...SCDF-AN
 
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Project
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm ProjectTirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Project
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Pro...
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Pro...Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Pro...
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Pro...SCDF-AN
 
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Orígenes de las cooperativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Orígenes de las cooperativas  - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectOrígenes de las cooperativas  - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Orígenes de las cooperativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectMarketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectPolíticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectHabilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectLiderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectMarcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSCDF-AN
 

Plus de SCDF-AN (20)

Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectIlgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Ilgtspēja - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectKooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Kooperācija - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectMārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Mārketings - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectLauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Lauksaimnecības politika - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectOrganizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Organizatoriskās prasmes - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectVadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Tiesiskais regulējums - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm ProjectIkdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra  - LeadFarm Project
Ikdienas vadība - Kooperatīva Vērtibas un Kultūra - LeadFarm Project
 
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...
Finanšu dala Iepazīšanās ar saimniecības finanšu vadību - - Lauksaimniecības ...
 
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadF...
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadF...Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadF...
Finanšu pārskatu apskats - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadF...
 
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...
Uzņēmējdarbības riski saimniecībā - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati...
 
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Project
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm ProjectTirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Project
Tirgus - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Project
 
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Pro...
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Pro...Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati  - LeadFarm Pro...
Lēmumu pieņemšana - Lauksaimniecības Uzn̦ēmumu Vadības pamati - LeadFarm Pro...
 
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectSostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Sostenibilidad - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Orígenes de las cooperativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Orígenes de las cooperativas  - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectOrígenes de las cooperativas  - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Orígenes de las cooperativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectMarketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marketing - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectPolíticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Políticas Agrarias - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectHabilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Habilidades organizativas - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectLiderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Liderazgo - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm ProjectMarcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
Marcos legales - Valores y cultura cooperativa - LeadFarm Project
 

Dernier

Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 

Dernier (10)

Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 

Finances approfondissement - La gestion de base agricole - LeadFarm Project

  • 1. FINANCIÈRE Se familiariser avec la gestion financière d'une exploitation agricole Module numéro 4
  • 2. Project No: 2017-1-IE01-KA202-025711 Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication reflète uniquement les opinions de l'auteur, et la Commission ne peut être tenue responsable de l'utilisation qui pourrait être faite des informations qui y figurent. 2
  • 3. Qu’y a-t-il dans ce module ? • Objectif et utilisation du bilan • Objectif et utilisation du compte de résultat • Les ratios de l'analyse financière • Le diagnostic financier 3
  • 4. Buts: Acquérir les principales notions de gestion économique et financière de l'exploitation Objectifs: D'ici la fin de cette session, vous serez en mesure de : Buts & Objectifs  Évaluer la performance d'une exploitation agricole  Examiner l'évaluation des risques d'une exploitation agricole
  • 5. 5 La structure financière et le cash-flow : le bilan de son exploitation agricole • Rappel : à quoi sert le bilan ? • Lire et analyser le bilan L'activité et la rentabilité : le compte de résultat • Rappel : à quoi sert le compte de résultat ? • Lire et analyser le compte de résultat Programme de la formation
  • 6. Programme de la formation Comprendre les ratios de l'analyse financière • Ratios de rentabilité • Structure financière et ratios de solvabilité • Ratios de liquidité Formuler un diagnostic financier • Les différentes étapes du diagnostic financier • Utilisation sociale, environnementale et économique des indicateurs de performance 6
  • 7. COMMENT ANALYSER SON BILAN? 7 Les deux principaux axes d'analyse de la santé économique d'une exploitation sont la rentabilité et la solvabilité. Nous allons nous concentrer sur l'analyse du bilan. Au bilan, on peut vérifier dans quelle mesure la situation financière est saine et si l’outil de production est correctement financé. En bref, l’opération est- elle solide, solvable et comment évolue-t-elle au fil du temps ?
  • 8. BILAN : PHOTOGRAPHIE DE VOS OPERATIONS 8 Actif = où va l'argent ? Passif = d'où vient l'argent? ACTIF (utilisation des ressources) PASSIF (origines des ressources) Terre Installations Équipement Animaux Brut Dépréciations et provisions Net Social capital or operator capital The result of the exercise Grants or provisions Long and medium term loans VALEUR TOTALE IMMOBILISÉE CAPITAL PERMANENT TOTAL Animaux (en stock) Stock d'approvisionnement Résultat d'exploitation en stock Dettes à court terme Dettes Autres dettes STOCKS TOTAUX TOTAL DE DETTES Créances TOTAL RECEIVABLES Banque MONTANT TOTAL MONTANT TOTAL Principes fondamentaux du bilan: ce que vous possédez est coté à l'actif, ce que vous devez est au passif. Les valeurs des actifs sont divisées en 2 catégories: les immobilisations regroupant l'outil de production et les actifs courants (ressources mobilisées par le cycle de production). Il y a des actions, des créances et de l'argent à la banque. Le passif comprend les dettes (prêt à M & L terme, dettes fournisseurs et financières de - 1 an). Le passif comprend les dettes (prêt à terme L & M, dettes fournisseurs et financières de - 1 an). Les actifs et les passifs étant égaux, la différence correspond aux capitaux propres indiqués en haut des passifs. Cet ensemble constitue la valeur comptable de votre opération. Il peut s'agir d'une valeur réelle (terres, bâtiments et matériaux, entre autres). La séparation des actifs professionnels et privés ajoute au défi de l'évaluation des actifs. Mais nous avons des éléments précieux à analyser. À partir du bilan, on peut calculer plusieurs ratios, certains plus pertinents que d’autres. Nous considérerons deux indicateurs clés de la solidité financière à court et à moyen terme.
  • 9. RATIO DE LA DETTE : DEGRÉ DE DÉPENDANCE SUR LES TIERS 9 Le ratio d'endettement est l'un des principaux indicateurs de l'analyse financière. Le pourcentage (dettes / total de l'actif) reflète le degré de fragilité de l'entreprise à moyen terme. En d'autres termes, l'importance de l'équité offre une certaine indépendance par rapport aux créanciers. Il vous permet d'emprunter dans de meilleures conditions Si l'on accepte que le ratio d'endettement ne dépasse pas 50%, ce ratio doit être déclaré à la date l'installation de l'agriculteur, le développement récent de la ferme et la forme juridique (Il peut y avoir des emprunts hors bilan pour financer le capital social). Si le ratio d'endettement est élevé ou très élevé (> 75%), il est essentiel qu'il baisse et trouve un taux inférieur à 50%. L'agriculture met en œuvre de gros capitaux en termes de rentabilité. Une opération ne doit pas rester endettée de manière permanente car les coûts financiers augmentent les revenus en conséquence. N'oublions pas que c'est ce même revenu qui contribue à accroître l'équité. Enfin, dans le bilan de la dette, il faut évaluer le poids de la dette à court terme, soit moins d’un an. Ils génèrent des coûts financiers et de la précarité.
  • 10. LE CAPITAL DE FONCTIONNEMENT DE VOTRE OPÉRATION 10 Les exploitations agricoles doivent avoir une capacité de trésorerie pour respecter les délais et comme ils arrivent. Cette capacité, plus ou moins suffisante selon les exploitations, est mesurée par le fonds de roulement. Il est obtenu par la différence entre le capital permanent et les immobilisations (voir le diagramme du bilan).C'est un révélateur de la santé financière de votre entreprise à court terme. Actifs Passifs Emplois durables - Immobilisations incorporelles et financières Capitaux permanents - Les fonds propres - Les dettes à long terme Marge de sécurité: fonds de roulement net BFR
  • 11. LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT Le fonds de roulement doit être positif. Les moyens de financement doivent financer l'outil de production et les actifs courants (stocks, avances culturelles, créances et banques). Plus le fonds de roulement est élevé, moins les besoins de financement à court terme sont importants (prêts fournisseurs ou bancaires, découvert). Le fonds de roulement optimal est variable en fonction du système de production. Plus les recettes sont espacées, plus le temps nécessaire pour couvrir ces dépenses est long. La ferme doit avancer l'argent pour ses achats et ses salaires avant de recevoir les reçus. Il est partiellement couvert par le temps alloué par les fournisseurs, mais cela ne suffit pas. Il reste un "BESOIN" à financer, exprimé en jours de chiffre d'affaires et proportionnel à celui-ci. Emplois à court terme - Stocks - Créances Besoin en Fonds de Roulement BFR Dettes à court terme -Dettes
  • 12. LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT Le besoin de financement doit être inférieur au besoin en fonds de roulement, sinon l'entreprise a des problèmes de trésorerie. Exemple: Dans un système de céréales et de grandes cultures où les dépenses sont engagées avant recettes, le fonds de roulement doit couvrir 6 mois de dépenses, soit 550 à 600 € / ha. L’objectif est de 800-1000 € / ha lorsque l’agriculture a une forte proportion de cultures industrielles (25% de betteraves et de pommes de terre). En revanche, dans les exploitations laitières, les recettes mensuelles du lait couvriront plus facilement les échéances à venir. En conséquence, un fonds de roulement couvrant 3 mois de dépenses sera suffisant, soit environ 400 € / ha. Surveiller votre fonds de roulement, c'est améliorer la rentabilité de votre entreprise grâce à de petits ajouts «plus» (évitez les agios, profitez des rabais et achetez en saison morte). De plus, il est très utile de dialoguer avec son banquier; votre conseiller du centre de gestion vous aidera à analyser votre propre bilan.
  • 13. LE COMPTE DE RÉSULTAT Document comptable annuel fournissant une description des charges et produits d’exploitation à 12 mois: l’exercice. Il permet d'analyser les performances de l'entreprise. Le résultat est calculé par différence entre les produits et les dépenses. 3 catégories principales de charges et de produits contribuent à la performance globale: 1. Dépenses et revenus liés aux opérations courantes et habituelles; conduire au résultat opérationnel 2. Charges et produits financiers: intérêts sur dettes et placements de la holding; indiquer le résultat financier 3. Charges et produits exceptionnels: issus d'opérations non récurrentes, y compris l'achat et la vente d'actifs immobilisés; déterminer le résultat exceptionnel DEPENSES PRODUITS · Achat de fournitures · Vente de la production · Sous-traitance et services externes → Végétaux, animaux, services, autres produits · Loyer et fermage · Primes d’exploitation · Maintenance · Cotisations et taxes · Assurance · Salaires (+ charges sociales) · Amortissement (dépenses ne correspondant pas à une sortie de trésorerie) Résultat d'exploitation · Frais financiers (intérêts seulement et pas de remboursement du capital) · Produits financiers Résultat financier · Frais exceptionnels · Produits exceptionnels Résultat exceptionnel
  • 14. REMISE DE LA GESTION INTERMÉDIAIRE Comment analyser son résultat? Exercice Exercice précédent Variation Total % Total % Total Ventes + Variation des stocks de production PRODUCTION - charges exceptionnelles - Variation des stocks d'approvisionnement MARGE BRUTE GLOBALE - Autres frais de fourniture - Services externes VALEUR AJOUTÉE + Subventions, allocations - Taxes - Salaires BENEFICES AVANT INTÉRÊTS, TAXES ET AMORTISSEMENT + Autres produits - dépréciation économique - Provisions RÉSULTATS OPÉRATIONNELS + Produit financier - Dépenses financières RESULTAT COURANT + Valeur de vente des immobilisations + Autres produits d'exception - Dépréciation fiscale - Valeurs comptables des immobilisations vendues - Autres charges exceptionnelles BÉNÉFICE NET Le résultat économique est obtenu par différence entre les produits et les dépenses. Il est possible de mesurer des masses en tenant compte de certains produits et charges. Les résultats intermédiaires, appelés soldes de gestion intermédiaires, sont ainsi déterminés. Les plus utilisées sont :  Valeur ajoutée: VA  Bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement: BAIIDA L'intérêt de ces soldes permet de :  Améliorer la connaissance et l'analyse de la performance économique de la ferme  Faites des comparaisons entre les exploitations au niveau opérationnel. Le BAIIA exclut l'amortissement et les charges financières  Faites des comparaisons avec d'autres secteurs d'activité économique.
  • 15. RENTABILITÉ D'UNE PRODUCTION CALCULER LA MARGE BRUT Différentes activités ou ateliers constituent la ferme. La différence entre les revenus variables et les dépenses générées par une activité doit être la plus élevée possible: il s’agit de la marge brute. Si la marge brute est faible, il faut s'interroger : Problèmes techniques ? Conditions d'achat ou de vente défavorables ? Combinaison d'activités insuffisamment efficaces ? Manque de productivité ? Blé Maïs Tournesol Colza TOTAL Production vendue (chiffre d'affaires hors taxes) - Valeur initiale du stock + Valeur du stock final (1) = Total produits Graines Fertilisants Pesticides Nourritures (2) Total des charges d'exploitation = marge brute (1) - (2) = (Marge Brute/ Total produits) X 100 Superficie Marge brute/ hectare
  • 16. RENTABILITÉ D'UNE PRODUCTION INTERET DE LA MARGE BRUTE Il existe essentiellement deux types de frais liés à une activité :  Affectables directement et facilement à une activité, apparaissent et disparaissent avec elles : ce sont les charges variables;  Relatif à l'appareil de production, nécessitant certaines conventions, certaines clés de distribution doivent être affectées à une activité ou à un atelier: ce sont les charges fixes. Marge brute : différence entre revenus et charges variables Le niveau des marges brutes varie en fonction de la taille des charges variables et de leur combinaison, on peut y trouver la technicité de l'opérateur. La marge brute présente deux intérêts :  il indique la contribution d'un atelier à la formation du résultat par la couverture des charges fixes; à court terme, c'est un outil pour orienter l'exploitation en recherchant une meilleure combinaison d'activités  il permet des comparaisons entre des exploitations ayant les mêmes structures de production Nous recherchons ensuite des marges améliorées grâce à une meilleure efficacité des facteurs variables, appelés intrants.
  • 17. RENTABILITÉ D'UNE PRODUCTION CALCUL DE LA MARGE BRUT Le produit de l'activité est obtenu comme suit: Rendement x prix obtenu + indemnités et primes (les primes deviennent de plus en plus importantes). Les dépenses variables expriment la consommation de biens ou de services directement liés au cycle de production. La consommation est égale aux achats ajustés pour tenir compte de la variation des stocks (stock initial - stock final). Ce sont les charges variables liées à la surface (engrais, traitements ...) auxquelles peuvent s'ajouter les charges variables spécifiques liées à un atelier de production, telles que les charges animales (aliments du bétail achetés et collectés, coûts vétérinaires ...).
  • 18. CALCUL DU COÛT DE MÉCANISATION Rapporté à l'hectare, il indique le montant des coûts liés à l'utilisation de l'équipement à la ferme. Assurances matériel …………………………….. Entretien ………………………………………… Energie ………………………………………….. Frais de récolte et travaux ………………………. Amortissements / Equipements ………………… Frais financiers / Equipements ………………….. TOTAL Frais de Mécanisation Surface ………………………………………….. Coût de mécanisation / ha Ce coût sera utilisé dans le calcul du coût de production et du prix de seuil.
  • 19. CALCUL DES COÛTS DE PRODUCTION EN AGRICULTURE Pour calculer le prix de revient d'une production, il faut calculer exactement combien de quintal de blé, de maïs ou de colza est produit ... Le seuil de commercialisation est le prix de vente seuil au-dessus duquel tous les coûts (y compris la rémunération de l'agriculteur) sont remboursés. Dans tous les secteurs de l'activité économique, en particulier dans l'industrie, les fabricants d'un produit commencent par calculer le coût de fabrication, puis déterminent le prix de vente. Idéalement, il devrait en être de même dans une ferme, pour ses différentes productions.
  • 20. COÛT DE CALCUL DU PRIX DE REVIENT ET DE COMMERCIALISATION Pour calculer le prix de revient, il est nécessaire de faire l'inventaire des différentes dépenses d'exploitation, puis de les imputer avec chaque produit quintal. Il existe deux types de frais: A. Frais de fonctionnement (directement liés à l'activité) - Les participants qui entrent dans l'itinéraire technique d'une culture: semences, produits phytosanitaires, engrais, coûts de récolte par entreprise, assurance grêle, etc. (pour le lait ou la viande, ce serait la nourriture ...). Ces charges disparaissent s'il n'y a pas de production. B. Coûts structurels (existant en dehors de toute activité de production) - fonctionnement: coûts de maintenance des équipements et bâtiments, carburants et lubrifiants, assurances, achat d’outils pour l’atelier ou frais de bureau - engagements de l'entreprise: amortissement (équipement) des équipements et des bâtiments, salaires versés au personnel, frais saisonniers ou permanents, frais financiers - Engagements de l'opérateur: loyer, taxes foncières, cotisations sociales et rémunération du travail fournies par l'agriculteur.
  • 21. EXEMPLE: COÛT D'UNE EXPLOITATION VÉGÉTALE Prix de revient d'une ferme avec 100 ha de SAU, dont 50 ha de blé (rendement obtenu: 85 qx / ha de blé en moyenne). Cet agriculteur a 400 € / ha de dépenses opérationnelles pour cette culture. Le total de ses dépenses d’exploitation est de 13 000 € pour l’exploitation, soit 130 € / ha. Ses dépenses liées aux engagements de l'entreprise représentent 25 500 €, soit 255 € / ha, celles liées aux engagements de l'opérateur représentent 68 000 €, soit 680 € / ha (dont 20 000 € de salaire / an). Il a 8,500 € de frais généraux sur sa ferme, soit 85 € / ha. Son prix de revient brut ou sa récolte de blé est donc: 400 € / ha + 130 € / ha + 255 € / ha + 680 € / ha + 85 € / ha) / 85 q x / ha = 18 € / q Coût: 18 € pour produire un quintal de blé. Le coût net déterminé, nous pouvons calculer le seuil de commercialisation. Au prix de revient net, les primes collectées par hectare (primes couplées et découplées) sont déduites. Si l'agriculteur reçoit 340 € de prime par hectare, cela représente 340 € / 85 q = 4 € / q Seuil de commercialisation pour cet agriculteur: 18 € / q - 4 € / q = 14 € / q L'intérêt est d'avoir des prix de revient et des seuils de commercialisation aussi bas que possible. Nous notons qu'il est important d'abaisser la charge des structures, en particulier la mécanisation des charges (utilisation coopérative de matériel agricole, aide mutuelle, rotation commune, ...).
  • 22. COÛT DE PRODUCTION ET COÛT DE REVIENT DE LAIT Charges supplétives 104 Prix du lait 326 € 28 Autres charges 12 Charges financières 20 Main d’oeuvres 16 Foncier 20 Bâtiment 64 Mecanisation 49 Autres charges d'exploitation 81 Le prix de la nourriture Charges structurelles 160 Charges opérationnelles 130 Coûtdeproduction290€ Prixdevente394€
  • 23. INVESTISSEMENT ET RENTABILITE D’UNE OPERATION L'investissement est une opération complexe qui s'inscrit toujours dans une stratégie globale de développement de l'opération, car elle permet :  croissance du capital d'exploitation et de la production  la substitution du capital au travail, donc une meilleure adéquation entre la dimension de l'outil et la disponibilité du travail  l'amélioration des conditions de travail: exécution des tâches, confort, sécurité ...  la réduction de certains dangers limitant la production (irrigation, drainage ...) L'investissement se réfère au capital financier, aux bâtiments, aux équipements, mais aussi à l'augmentation des troupeaux, aux participations financières, aux coûts des études de marché ...
  • 24. INVESTISSEMENT FINANCIER La règle: En raison de sa durabilité, un investissement doit être financé par un capital permanent et non par des liquidités à court terme ou à très court terme pour éviter les problèmes de trésorerie. Pour des raisons de sécurité, il est nécessaire que le capital permanent soit supérieur au montant total des investissements réalisés. L'écart (capital permanent - immobilisations) est une réserve de ressources stable appelée Fonds de roulement. Les sources de capital permanent sont: - autofinancement: ressource interne issue du bilan annuel des opérations courantes de la ferme; il dépend donc d'arbitrages dont cet équilibre est l'objet (prélèvements privés, rentes de prêts en cours) - subventions: octroyées pour certaines opérations, aides à la modernisation, indemnisation des handicaps, passage aux normes européennes et accordées à certains moments privilégiés du cycle de vie de la ferme (installation) - prêts: moyen et long terme - l'investissement initial et les contributions personnelles de l'opérateur
  • 25. AUTO-FINANCEMENT OU EMPRUNT ? En faisant trop d’autofinancement, pour des raisons de sécurité, l’agriculteur se prive de possibilités d’expansion en tirant parti de son fonds de roulement. En utilisant trop d’emprunts, il court le risque d’avoir des difficultés à rembourser ou, pire encore, de ne pas pouvoir le faire. Il y a donc un équilibre à trouver entre l'autofinancement et l'emprunt, ce qui garantit à la fois la sécurité, la durabilité et le développement de l'exploitation.
  • 26. SANTÉ FINANCIÈRE DES OPÉRATIONS ET DE LA TRÉSORERIE L'approche par le revenu est nécessaire pour apprécier la création de richesse et la rentabilité. Cependant, cette approche est insuffisante, cette richesse peut n'être que potentielle dans le cas des créances (ce dont les clients ont encore besoin) ou des stocks (invendus, ce ne sont pas des générateurs de trésorerie). En revanche, le calcul du revenu est soumis à des conventions telles que:  amortissement (périodes variables, mode linéaire ou décroissant, entraînant une rentabilité différente, sans modification des revenus de l'activité)  évaluation des stocks L’approche cash-flow est complémentaire à celle de la rentabilité et permet de mettre en évidence des problèmes de trésorerie à causes multiples. PROBLEME DE TRESORERIE Aléa Investissements mal financés Capitalisation trop rapide Conjoncture économique défavorable Besoin en fonds de roulement mal évalué Investissement dont le coût réel dépasse la prévision Prélèvements privés trop importants Insuffisance de rentabilité
  • 27. GLOSSAIRE Actif net Différence entre les actifs et les dettes au bilan. Il exprime la valeur patrimoniale de l'entreprise. Amortissement Somme réservée correspondant à la perte de valeur d'un bien que l'on possède (bâtiment, voiture, machine ...), afin de la remplacer de la même manière. Les règles fiscales déterminent le montant de l'amortissement annuel appelé amortissement. Fourniture Matière première ou composants livrés pour la revente ou l'incorporation dans la fabrication ou l'emballage d'un produit. Autofinancement Une partie du bénéfice de l'entreprise non distribuée aux actionnaires en plus des amortissements réalisés au cours de l'exercice, permettant de financer de nouveaux investissements. Besoin en fonds de roulement Besoin en fonds de roulement: différence entre, d'une part, les stocks et les créances d'exploitation, d'autre part, les dettes d'exploitation. Bilan Annual and quantified inventory oInventaire annuel et chiffré des actifs et des dettes de l'entreprise à une date précise, "photographie" de l'entreprise.f assets and debts of the company on a specific date, "photography" of the company. Budget La prévision des objectifs et des moyens utilisés comme référence pour l'entreprise doit être mise à jour en fonction des événements et du niveau d'activité. Flux de trésorerie Bénéfice net de l'entreprise distribué ou non + amortissement de l'année ("ce que nous avons gagné et nous pouvons utiliser + ce que nous mettons de côté pour remplacer ce qui est utilisé"). Fonds propres Toutes les ressources financières appartenant à l'entreprise. Ils comprennent principalement le capital, les bénéfices antérieurs conservés en réserves ou bénéfices non distribués, les plus-values générées soit par l'inflation (écarts de réévaluation), soit par les transactions financières (fusion, contribution, etc.). et dispositions réglementées. Chiffre d’affaires Quantité de factures envoyées aux clients. Correspond aux livraisons effectuées sur une période, par rapport à l'activité normale de l'entreprise.Toujours exprimé sans taxes. Compte de résultat Résumé de toutes les dépenses et produits de l'entreprise sur une période. Cela permet de connaître le résultat par différence. C'est le "film" des événements de l'année.
  • 28. GLOSSAIRE Découvert (ou prêt bancaire actuel) Difficulté de trésorerie temporaire sur une période relativement courte. La banque contribue à un prêt (généralement assez cher) à condition d'avoir été préalablement consulté. Dette nette Dettes financières (lignes de crédit, emprunts bancaires, obligations, etc.) moins la trésorerie disponible (trésorerie et équivalents de trésorerie). Voir également le ratio de la dette nette sur les capitaux propres et le ratio de la dette nette sur les flux de trésorerie. Fonds de roulement net Écart entre la situation des ressources durables et la situation des emplois stables. Défini (curieusement) par le tableau de financement et non directement par le bilan. Le fonds de roulement net mondial peut également être défini comme la différence entre: • d'une part, la somme des capitaux propres, des provisions, des dettes financières supérieures à un an • d'autre part, la somme des immobilisations nettes et des créances de plus d'un an Vente à perte Perte subie lors de la revente d'une action ou d'une propriété. Différence, nette des frais, entre le prix d'achat et le prix de vente. Opérations exceptionnelles Partie du compte de résultat correspondant à des opérations à caractère exceptionnel en rapport avec des opérations en cours telles que, par exemple, un transfert d'actifs. Opérations financières Partie du compte de résultat correspondant aux transactions avec des banques ou des établissements financiers ou des tiers impliquant des actifs ou des passifs financiers.
  • 29. GLOSSAIRE Plan d'investissement et financement It is a kind of cash plan spread over 2 to 5 years (10 to 20 years in heavy industries), in order to spread over time the stable jobs (planned investments) and the sustainable resources (capital and loans) opposite. The differences, by partial period, and over the entire period, indicate the needs and the surplus of resources. Plus value Le profit réalisé en vendant quelque chose que l'on possède (bâtiment, machine, voiture, action…) à une valeur supérieure de sa valeur comptable (valeur d'achat - amortissement éventuel). Une différence négative est appelée "moins de valeur". Provisions pour risques et charges Enregistrement d'un éventuel coût futur et / ou des coûts d'exploitation probables et, en contrepartie, des passifs, la sortie de trésorerie potentielle, comparable à une éventuelle dette. En règle générale, les provisions pour risques et charges sont déductibles de l'assiette fiscale; mais l'administration fiscale ne les admet que si elles sont créées par un fait réel et grave. Rentabilité Relation entre un résultat et les moyens mis en œuvre pour l'obtenir (par exemple rentabilité d'une machine, d'un investissement, d'une activité…). Tableau de financement Tableau des utilisations et des ressources qui explique l'évolution globale des actifs de l'entreprise au cours d'une période donnée. Tableau indiquant les ressources d'une période, leur source et leur catégorie, deuxièmement, les emplois de la même période, leur utilisation par catégorie, par poste, par poste que l'entreprise a faite de ses ressources. Taxes sur la valeur ajoutée (TVA) Il s’agit d’une taxe indirecte supportée uniquement par le consommateur final du produit ou du service. Les entreprises récupèrent la majeure partie de la TVA qu'elles paient sur leurs achats et remboursent la TVA qu'elles perçoivent lors de la vente à l'État.

Notes de l'éditeur

  1. L'évaluation décrit la situation patrimoniale de l'exploitation à la fin de l'exercice. Il se présente devant l'actif à gauche et le passif à droite, dont les accumulations sont une définition de valeur égale. Les avoirs du bilan reflètent les moyens détenus par l’opération et mis en œuvre pour réaliser son activité. Cela comprend les actifs fixes qui sont les biens nécessaires au processus de production, tels que les terres, les bâtiments, les matériaux ou les animaux de reproduction et les actifs en circulation qui représentent essentiellement les biens et créances résultant du processus de production, y compris les stocks. Le passif décrit les ressources mobilisées par l'exploitation pour financer les moyens mis en œuvre, l'endettement constituant la contribution des partenaires et les fonds propres de l'opérateur. La structure des bilans est largement conditionnée par le processus de production. Il diffère sensiblement d'une orientation à l'autre. Par exemple, la part des immobilisations dans le total des actifs atteint 75% pour les exploitations spécialisées dans la sélection des herbivores. Il est inférieur parmi les orientations végétales, 64% pour les grandes cultures et seulement 41% pour la viticulture d'appellation. L'importance du capital propre est également conditionnée par le processus de production. Les exploitations viticoles, qui réalisent souvent l'élevage et le stockage du vin, financent largement leur activité sur fonds propres. Dans le maraîchage et l'horticulture et les porcs, la volaille, un cycle de production plus court ne nécessite pas de financement par capitaux propres dans une proportion aussi importante.
  2. Le ratio d'endettement (ratio du total du bilan de toutes les dettes) mesure la contribution des ressources externes à l'exploitation dans le financement de son activité. Cela reflète le degré de dépendance de la ferme avec ses créanciers. La taux moyen des dettes est de 40%.
  3. Pour produire de la richesse, une exploitation, comme toute entreprise, met en œuvre les biens qu'elle possède (actifs de bilan) et utilise de la main-d'œuvre (nombre d'unités de travail annuelles). La contribution de chacun de ces facteurs à la production de la ferme est évaluée par leur intensité. Intensité du capital (actifs du bilan relatifs à la valeur ajoutée a augmenté les subventions d’exploitation), la valeur des moyens à mettre en œuvre pour créer une unité de richesse. Les exploitations spécialisées en élevage d'herbivores doivent, en proportion de la richesse créée, apporter plus de capital que les exploitations essentiellement végétales, en particulier celles du maraîchage, de l'horticulture et des fruits.
  4. Si le bilan est un état financier à un moment précis, le compte de résultat présente les résultats de l'activité économique au cours d'un exercice. Elle concerne l'activité de l'entreprise, sa fonction de production (de biens et de services) et non son statut patrimonial. Il met en évidence la performance réalisée par l'entreprise au cours de l'année. Il regroupe les produits et les dépenses consommés au cours de la période et détermine le résultat (bénéfice ou perte). Dépenses de fonctionnement: engrais, semences modifiées Produits de traitement Aliments pour bétail Combustibles, lubrifiants Fournitures d'atelier Fournitures de bureau Animaux Eau, gaz, électricité Fournitures, entretien (briques, ciment, etc.) / Fermetures et locations Frais d'entretien (main-d'œuvre) assurance Documentation Travaux entrepris ( récolte, labour ...) Publicité Vétérinaire, notaire Transport Honoraires professionnels / Impôts et taxes assimilées Taxe foncière ✔ Frais de personnel Salaire Honoraires MSA ✔ Frais de gestion courants Frais comptables ✔ Les amortissements correspondent aux amortissements Charges financières Intérêts sur emprunts contractés Charges exceptionnelles Elles correspondent principalement à: - des pénalités - amendes pénales et fiscales, - dons, - sur le marché (par exemple, un agriculteur devra payer une déduction s’il ne peut pas livrer les produits de sa récolte à un client commercial). montants des actifs vendus (ex: cessions d'immobilisations) Les produits de l'exploitation ✔ Vente vente de biens vente d'animaux autres productions vendues, ... Produits financiers: Intérêts payés à l'entreprise (actions, remise pour paiement rapide), ... Les produits exceptionnels: produits des années précédentes, comptabilisés au cours de l'exercice et non prévus dans les créances. Allocation de sécheresse Vente de terrains à bâtir Amortissement des subventions d'équipement, ... Produit de la vente d'actifs
  5. Périodiquement, il est nécessaire de faire le point sur les ressources créées ou consommées en raison de l'activité de l'exploitation: il est nécessaire de déterminer le résultat de la période. La comparaison entre les dépenses et les produits d'une période permet de déterminer le résultat de la période. Le résultat qui représente la différence entre les produits et les dépenses peut être un profit ou une perte. il montre ainsi le profit ou la perte de l'exercice. Deux cas sont possibles: le résultat de l'exercice peut être positif ou négatif.
  6. Il est égal à la différence entre le produit brut correspondant au revenu total d'exploitation et les charges proportionnelles, nécessaires pour une production spécifique et qui disparaissent du fait de l'influence (loyer, quote-part des cotisations sociales, combustibles, frais d'entretien des équipements .. ..). La marge brute ainsi calculée est réduite à l'hectare. Nous obtenons alors un revenu net capitalisé sur plusieurs années. Les recettes, les dépenses et la marge brute par culture sont des critères accessibles aux agriculteurs. Ils mesurent l'impact de la conduite technique et des choix sur le résultat. Faites attention aux conclusions trop rapidement. La marge brute ne doit pas être le seul critère de décision, elle doit être associée à d’autres éléments d’analyse (par exemple, le temps de travail).
  7. La distinction entre charges variables (charges d’exploitation ou dépenses d’exploitation) et dépenses fixes (également appelées charges structurelles ou structurelles) est essentielle car elle permet de déterminer certaines données clés liées à la rentabilité d’une entreprise. Une charge variable, une charge d'activité ou une charge d'exploitation représente une charge liée au fonctionnement de l'entreprise. Elle varie en fonction du volume d'activité: plus l'activité progresse, plus les dépenses variables sont importantes; et vice versa. Voici des exemples de charges variables: achats de biens, achats de matériaux, sous-traitance, consommation d’énergie (cas des sociétés de production), salaires des opérationnels (indexés sur l’activité), commissions. Une charge fixe, une charge structurelle ou une charge structurelle est une charge liée à l’existence de l’entreprise. Cela ne dépend pas de l'activité, c'est-à-dire qu'elle reste indépendante du niveau des ventes ou de la production. Il sera donc supporté par l'entreprise et décaissé, quoi qu'il arrive et même si aucun chiffre d'affaires n'a été généré. Des exemples de coûts fixes sont: les loyers (meubles ou immeubles), les assurances, les salaires du personnel administratif, certains frais (avocat, comptable), la dépréciation des immobilisations. la marge brute est égale à la différence entre le produit brut qui correspond au montant de la recette totale inscrite au compte d'exploitation et les charges proportionnelles nécessaires pour une production donnée et qui disparaissent avec la suppression des terres attribuées à cette production . Il est généralement réduit à l'hectare. Les éléments nécessaires au calcul de la marge brute proviennent des comptes d’exploitation standard établis annuellement par l’administration sur la base des bénéfices agricoles forfaitaires pour les régions fiscales. La marge brute est l'outil de comptabilisation des coûts le plus utilisé dans l'analyse des résultats par activité d'une exploitation. Il permet de mettre en évidence les cultures qui "semblent" les plus rentables (à prendre avec précaution) et de mesurer les différentes activités entre elles. Enfin, cela permet de savoir si une activité permet de "gagner de l'argent" ou non, en comparant la marge bénéficiaire brute avec le CS / unité (calcul de la marge nette)
  8. Le produit de l'activité est la valeur de marché de la production totale de biens et services générés par l'activité au cours d'une campagne. Attention, n'oubliez pas les cessions internes, c'est-à-dire les biens et services réutilisés dans le système de production au lieu d'être vendus à l'extérieur. Il existe deux approches possibles pour calculer le produit d'une activité: une approche comptable: les éléments composant le produit d'une activité peuvent être trouvés dans les comptes de l'entreprise; une approche directe: le produit est obtenu par le calcul suivant: Rendement x prix obtenu + indemnités et primes (les primes deviennent de plus en plus importantes).
  9. Le travail de mécanisation reste complexe à analyser car il couvre un large éventail de dépenses pouvant varier considérablement d’une année à l’autre. Parmi ces postes de dépense, on trouve: La consommation de mazout: pour cette seule dépense, plusieurs facteurs influencent la surconsommation de carburant Une parcelle ou non groupée, les types ou l'état des sols, les réglages et l'entretien du matériau, le mode de conduite, le système les vaches pour le pâturage et la réduction des heures de distribution du fourrage et du nettoyage. Pour ce dernier exemple, on estime en moyenne une économie de 30 litres de fioul par hectare SAU. Entretien de l'équipement: avec l'entretien régulier du parc d'équipements de la ferme, on peut espérer une amélioration de la longévité des machines limitant d'une part les coûts de réparations et d'autre part une réduction des amortissements. Une autre méthode pour limiter le poids de ce travail consiste à mettre en commun un équipement puissant pour optimiser le coût de la maintenance et de l'amortissement à l'aide d'un CUMA avec pilote ou d'un ETA. Mais faites attention à adapter votre propre parc de matériel au sein de la ferme, pour éviter les doublons. Le choix des investissements: il est essentiel de raisonner chaque investissement afin d'éviter l'écueil du parc d'équipements surdimensionné. Car en période de crise, la mécanisation excessive peut très rapidement pénaliser le coût de production. Un équipement inadapté représente un supplément de 15 à 20 € / 1 000 litres. La station de traction est l'une des positions de base à maîtriser. Elle doit idéalement être inférieure à 3 HP / ha de SAU. Un renouvellement des tracteurs de tête tous les 8 ans permet un parc d'équipement récent et donc moins sujet à de lourdes réparations.
  10. Rappel : Coûts de production : Il peut y avoir des variations, mais en général, un budget de coûts de production comprend les sujets suivants: Produits d’exploitation: Bénéfice d’exploitation brut provenant de la vente de produits végétaux ou de produits d’élevage avant élimination des frais d’exploitation. Coûts variables directs: coûts directement imputables à un produit. Le montant de ces coûts varie en fonction du volume de production (c'est le cas des coûts des semences, des engrais, des pesticides et des aliments pour animaux). Coûts variables indirects: coûts engagés dans la production de tous les produits à la ferme (c.-à-d. Les coûts de carburant, de main-d'œuvre et de services publics). Le montant de ces coûts varie également en fonction du volume de production. Coûts fixes: coûts dont le montant est indépendant du volume de production (par exemple, taxes foncières, assurance incendie et amortissement). Revenu net (perte nette): Différence positive (négative) entre le revenu total et le total des coûts variables et fixes. Coût du retour: Le seuil de rentabilité ou le coût de production est le prix en € / t auquel vous devez vendre votre grain pour payer tous les coûts fixes et variables sur votre ferme. Vous allez parfois lire le seuil de rentabilité: c'est en fait le prix au-delà duquel vous pourrez vous payer. Cependant, il est souvent exprimé en termes de nombre de jours, de nombre d'hectares, de nombre de tonnes ou de litres de lait produit. Par exemple, à partir du moment où vous avez vendu 200 tonnes de blé, vous avez remboursé toutes vos dépenses et vous pourrez payer les tonnes supplémentaires. Le prix de revient ou le seuil de commercialisation est le prix qui vous permet de rembourser toutes vos dépenses et intègre votre propre rémunération pour votre travail. En général, vous obtenez de ce prix les subventions PAC que vous recevez ailleurs. Votre prix cible est celui que vous visez, qui inclut les dépenses et votre salaire, mais vous permet également de gagner une marge qui vous permettra d’économiser de l’argent ou d’investir dans votre ferme. Il est important que vous connaissiez ces différents prix qui vous permettront de définir votre stratégie marketing. Attention, ces prix sont spécifiques à chaque système de production et à chaque exploitation. Ils sont également variables d'une année à l'autre. Vous devrez les mettre à jour régulièrement. Pour les calculer, sortez vos calculatrices: Quels sont vos coûts fixes: amortissement, matériel, construction ... Quels sont vos coûts variables (qui dépendent du nombre d'hectares): semences, engrais, carburant, ... Quel salaire aimeriez-vous recevoir? Combien recevez-vous de l’aide compensatoire au titre de la PAC par hectare? Quel est votre rendement à l'hectare? Coût de production en € / t = somme de vos frais / production Prix ​​de revient en € / t = (somme de vos dépenses + rémunération - aide PAC) / production
  11. La paire rentabilité / investissement est indissociable. Difficile d'investir sans attendre une rentabilité suffisante pour générer des revenus et rembourser les prêts. L'investissement doit donc être raisonné pour ne pas compromettre l'équilibre économique et limiter la prise de risque associée à tout projet. La situation actuelle est de plus en plus imprévisible, d'où l'intérêt de faire des calculs et des projections avant d'embarquer. De même, il devient de plus en plus difficile d'être financé en cas de manque de rentabilité. C'est un cercle vicieux qui peut causer de sérieuses difficultés alors que l'investissement serait nécessaire pour améliorer cette rentabilité (nouveaux bâtiments plus performants…). La production de porc est très préoccupée depuis quelques années par une baisse de la rentabilité et les investissements doivent rester compétitifs. Le lien investissement / revenu est très fort dans l'agriculture. Dès que le revenu baisse, l'investissement baisse (tendance très nette de la production laitière pendant la crise de 2009). Tout le monde attend la reprise, les producteurs et les banquiers alors que l'investissement est un projet sur quelques années. Le couple rentabilité / investissement n'est donc pas parfait car les deux sont parfois trop proches les uns des autres. Enfin, l'investissement est nécessaire mais pas une fin. Nous le voyons surtout dans le lait lorsque l’élargissement a été mal préparé ou anticipé. La rentabilité se détériore et l'exploitation peut être difficile. Gérer un projet important nécessite un bon pilote et une bonne préparation.
  12. Elaborer le plan de financement, c'est mettre en avant le coût de l'installation des ressources financières nécessaires. Ces ressources peuvent être de différentes natures: épargne préalable, contributions en nature, salaire différé, prêt familial, virement ou emprunt bancaire (subventionné ou non). C'est le moment de vérité, la viabilité du projet est en jeu. La finalisation d'un projet implique souvent la combinaison de plusieurs de ces ressources. Cette étape met parfois en évidence un déséquilibre entre les besoins et les ressources du projet. Il est alors nécessaire de prendre en charge les différentes composantes du projet à analyser s’il est possible d’améliorer la rentabilité, de réduire les coûts ou de reporter l’installation.
  13. Auto-financement: L'autofinancement est la capacité de la ferme à financer son activité ainsi que ses investissements en utilisant ses propres moyens financiers. Il s’agit d’une méthode de financement interne à l’entreprise, qui consiste essentiellement en une dépréciation comptable. Les flux de trésorerie résultent de la somme des amortissements (dépenses nécessaires au renouvellement des équipements), des réserves (provisions et bénéfices non distribués), des plus-values, des capitaux propres, des années précédentes et des économies. . Cela correspond à l'augmentation de l'actif net réel de l'entreprise au cours d'une période donnée. Il est important de souligner que le recours à l’autofinancement a un coût et comporte toujours certains risques. En effet, avant de pouvoir se permettre de s’autofinancer, l’agriculteur doit disposer de moyens suffisants lui permettant d’investir dans de nouveaux projets. Il est également important de savoir que ces projets peuvent s'avérer infructueux et générer ainsi de lourdes pertes pour l'entreprise et ses actionnaires. L'utilisation de ces réserves, principalement destinées à rémunérer les actionnaires, doit donc être effectuée de manière vigilante et organisée. Emprunter: Plutôt que d'autofinancer un investissement en retirant des liquidités de votre exploitation, il peut être plus approprié de demander un prêt: vous conservez votre trésorerie pour pouvoir faire face à vos obligations à court terme (dépenses courantes, stocks, fournisseurs), vous bénéficiez de la déductibilité fiscale des intérêts sur le prêt (ou des loyers en crédit-bail) qui sont considérés comme une charge pour l'entreprise, vous conservez votre argent et vous pouvez le faire payer sur des placements d’épargne à court terme. Cependant, le prêt bancaire n’est pas sans risques et devrait éviter: Réduisez au minimum le montant que vous devez emprunter pour que votre entreprise continue à bien fonctionner. Les créateurs ont souvent tendance à sous-estimer leurs besoins pour limiter l'endettement. Ne tombez pas dans ce piège! Une bonne évaluation de vos besoins se traduira par: - sécuriser le démarrage de votre entreprise en anticipant les écarts de trésorerie que vous rencontrerez inévitablement, - donner de la crédibilité à votre dossier à l'égard d'un financier, - et facilitent ainsi l'obtention de financement. Agir avec hâte. Prenez le temps de préparer votre projet. Votre présentation doit être complète, précise, claire et nette ... en un mot "vendeur"!
  14. Gestion de la ferme: résultats en temps réel Les céréaliculteurs veulent anticiper leurs résultats afin de réagir aux fluctuations des prix des céréales et prendre les bonnes décisions, y compris en matière d'évaluation. L'objectif n'est pas seulement de déterminer les résultats de la dernière fermeture mais d'évaluer ceux des deux prochaines années. Pour cela, les gestionnaires spécialisés dans la production de céréales disposent d'un nouvel outil permettant de déterminer avec précision les résultats comptables de l'année suivante. Dès la récolte, le client connaît ses résultats économiques plusieurs mois à l'avance. Pas besoin d'attendre la prochaine clôture comptable. Cette analyse peut également être effectuée en amont en utilisant des estimations de rendement et de prix. Gérer pour arbitrer Dans le cas des liquidités tendues, le calcul du point d'équilibre permet d'identifier les périodes pendant lesquelles les besoins sont les plus importants. Selon l'ampleur du déficit, une ou plusieurs mesures correctives devront être envisagées. La réduction des charges et l'utilisation d'un emprunt à court terme pour financer le cycle de production sont préférables avant un réajustement des prélèvements privés. Deuxièmement, l'utilisation de l'ouverture de crédit est une solution moins coûteuse que le crédit fournisseur. Il peut être utile de faire face aux dangers et permet de rejoindre les deux ou trois mois avant le paiement de l'aide. Si nécessaire, nous devons réfléchir à des actions structurelles. Réduire les paiements de rente, financer la dette avec un actif autofinancé ou prendre des emprunts bancaires à long terme avec des emprunts à court terme sont autant de solutions à considérer. Dans la plupart des cas, le banquier est au cœur de l'appareil. Avant de demander, il est impératif d'avoir tous les éléments de contrôle car il faudra le convaincre. L'objectif est de démontrer que l'exploitation est structurellement viable et que la demande est de faire face à une situation difficile. Vision à moyen terme L'analyse va encore plus loin car, à partir de la rotation future, les résultats seront estimés sur les deux prochaines années. Concrètement, cela signifie que nous évaluerons désormais les résultats de 2018, alors que la récolte de céréales de 2017 n'a pas encore eu lieu. Bien entendu, les aléas climatiques et cycliques sont nombreux mais le pilotage en perspective présente de nombreux avantages. Avec le prix d'équilibre prévu, l'opérateur connaît à l'avance son seuil de rentabilité pour chaque culture. Avec le coût de production en temps réel, il peut adapter sa stratégie de vente à la campagne. L'estimation de ses résultats économiques pour les deux prochaines années permet d'adapter sa trajectoire sociale et fiscale et d'effectuer les arbitrages nécessaires. La politique d'investissement est également grandement facilitée.