SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T

26

Les déformations des charpentes
en bois traditionnelles
Les charpentes traditionnelles sont fréquemment l’objet de déformations.
Les causes essentielles de ces problèmes :
- l’utilisation de bois de mauvaise qualité ou trop humides pour les poutres fléchies,
- assemblages sous-dimensionnés pour les systèmes triangulés.
Où trouve-t-on la charpente traditionnelle en bois ?
La charpente traditionnelle est utilisée dans les constructions
comme support de couverture de plancher ou de plafond.
Elle se classe en deux grandes familles :
- les pièces de bois fléchies,
- les systèmes triangulés.
Les pièces de bois fléchies sont les poutres de plancher, les
pannes, les chevrons. Pour une distance entre appuis donnée,
leur section est définie en fonction :
- du critère de déformation qui est retenu (*),
- de la qualité et de l’humidité des bois mis en œuvre,
- de la nature et de l’intensité des charges appliquées.
Les systèmes triangulés se trouvent dans les fermes de
combles perdus, de combles aménageables et de combles
sur dalle. Leur dimensionnement se fait en fonction :
- de l’effort et du moment fléchissant dans chaque barre,
- du type d’assemblage choisi au nœud de triangulation,
- du critère de déformation qui est à respecter (*),
- de la qualité des bois utilisés.
Critères de déformation admissibles
*Critères de déformation admissibles généralement retenus.
• l/200 pour les pièces supports de couverture,
• l/300 pour les pièces fléchies sans circulation,
• l/400 pour les pièces fléchies avec circulation ou pour les
plafonds en plaques de plâtre cartonnées,
• l/500 pour les pièces fléchies supportant un plafond en
briques,
• l/500 sans excéder 1cm pour les supports d’autres pièces
fléchies.
Les fentes importantes mettent en évidence l’utilisation
de bois non secs, ce qui nuit à la solidité et à la rigidité
de l’ouvrage.
Quels sont les points importants de conception d’une charpente traditionnelle ?
Point clef

Définition

Conséquence pratique

Section
des bois

Le module de résistance et l’inertie de la section sont
calculés à partir des dimensions de la section.

La section de calcul doit correspondre à la section
mise en œuvre après retrait et entaillage.

Qualité
des bois

Elle est définie par la norme NF B 52-001-4
pour chaque essence de bois.

Il faut réceptionner la qualité du bois avant la
fabrication (nœuds-accroissement- flache...).

Humidité
des bois

L’humidité à la mise en œuvre
et l’humidité après stabilisation.

L’utilisation des bois secs limite le retrait
de la section et diminue le coefficient de fluage.

Fluage

Augmentation de la déformation
sous les charges permanentes.

On doit tenir compte du fluage pour le dimensionnement
des pièces fléchies et des systèmes triangulés.

Assemblages

Par contact bois/bois, par clouage
ou par boulonnage.

Il faut les réaliser sans jeu pour
limiter le coefficient de glissement.
PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T
Poutre fléchie

26

Système triangulé

CP = Charges Permanentes

Ferme à entrait
porteur

Ferme sur
dalle

1 Déformation sous CP

+
CT = Charges Temporaires
Ferme de comble perdu

2 Déformation sous CT

Inversion d’effort

=

Sous l’action du vent

CP

T
+C

Selon la triangulation

CP

Déformation globale 1 + 2

Ven

Déformation admissible
Barre
comprimée
Déformation adm. > Déformation globale

Comment éviter les déformations ?
Les déformations excessives des pièces de bois fléchies ou
des ouvrages triangulés sur deux appuis sont souvent à l’origine de fissures dans les éléments portés (en plafond).
On limite les déformations des poutres fléchies
• en utilisant des bois de la qualité qui permet de respecter
les contraintes admissibles utilisées pour le dimensionnement. Ces bois auront un taux d’humidité à la mise en œuvre
le plus proche possible de celui atteint après stabilisation,
• en prévoyant une section suffisante qui permet de
reprendre les charges permanentes et les charges temporaires selon le critère de déformation admissible retenue (*).
On limite les déformations des éléments triangulés
• en dimensionnant les barres de triangulation afin de permettre la reprise des contraintes dans les différentes sections et des efforts aux nœuds d’assemblage,
• en réalisant avec soin les assemblages afin de limiter leur
glissement,
• en utilisant des bois secs pour éviter le retrait des sections
et minimiser le coefficient de fluage.
Autres causes de pathologie : les contraintes
Les ruptures par dépassement de contraintes sont rares en
charpente traditionnelle. Elles peuvent se rencontrer sur les
pièces fléchies lorsque la section la plus sollicitée présente :
- des nœuds importants et groupés dans les zones tendues,
- des fibres tranchées,
- des fractures d’abattage.
L’assemblage des chevêtres ne doit pas induire de la
traction transversale dans la poutre porteuse.
Sur les systèmes triangulés, on peut avoir un dépassement important de la contrainte de compression latérale et
de la contrainte de cisaillement longitudinal sur les appuis. La
compression peut être trop importante au contact bois sur
bois dans les assemblages par entaille (embrèvement...).
L’effort repris par chaque boulon peut être bien supérieur à
sa charge admissible. Dans les assemblages cloués ou bou-

t

Barre
tendue
Console

Barre
comprimée

Barre
tendue

Ferme tronquée

lonnés, il convient de respecter les distances au bord chargé pour éviter le cisaillement ou la traction transversale dans
l’une ou l’autre des pièces de bois.
L’inversion d’effort dans les barres comprimées des systèmes triangulés peut entraîner le déboîtement des assemblages.
Dans une console, la contre-fiche comprimée peut devenir tendue lorsque l’effort du vent est supérieur aux charges
permanentes. Dans une ferme avec porte-à-faux, l’arbalétrier en débord est tendu, alors qu’il est comprimé sur l’autre
appui. On retrouve des inversions d’effort sur les fermes
tronquées.

La leçon à retenir est qu’il faut utiliser des bois secs
pour éviter les retraits et limiter le fluage des pièces fléchies. Les assemblages doivent être exécutés afin de
permettre la reprise des efforts dans les différentes
barres et limiter les déformations dues aux glissements
des assemblages. Si les pièces de bois sont calibrées,
il convient de prévoir une surcote de rabotage.

9, boulevard Malesherbes
75008 Paris

114, avenue Émile Zola
75739 Paris Cedex 15
R EPRODUCTION

INTERDITE SANS AUTORISATION DES ÉDITEURS

Michel HOUEIX

Critère de dimensionnement

Contenu connexe

Tendances

103433 flexion hyperstatique
103433 flexion hyperstatique103433 flexion hyperstatique
103433 flexion hyperstatiqueAissa Ouai
 
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfcorrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfLamiiaDouiri
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façadeSami Sahli
 
Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)offpt
 
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdfprojet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdfsofyannsofyann
 
Chap compression simple 1
Chap compression simple 1Chap compression simple 1
Chap compression simple 1Zahir Hadji
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)Aissa Ouai
 
Assainissement.pdf
Assainissement.pdfAssainissement.pdf
Assainissement.pdfssuser4c73c8
 
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-busesreefreef
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauOURAHOU Mohamed
 
Terrassement.fin
Terrassement.fin Terrassement.fin
Terrassement.fin seif chaib
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseauguest4a5dea
 
PPT dimensionnement de R+4.pptx
PPT dimensionnement de R+4.pptxPPT dimensionnement de R+4.pptx
PPT dimensionnement de R+4.pptxNadaCharradi2
 

Tendances (20)

103433 flexion hyperstatique
103433 flexion hyperstatique103433 flexion hyperstatique
103433 flexion hyperstatique
 
Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)
 
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfcorrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façade
 
chaise d'implantation
chaise d'implantationchaise d'implantation
chaise d'implantation
 
Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)Mecanique sol (1)
Mecanique sol (1)
 
Thermique batiment
Thermique batimentThermique batiment
Thermique batiment
 
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdfprojet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
projet de traitement des eaux usées.Note de calculs.pdf
 
Chap compression simple 1
Chap compression simple 1Chap compression simple 1
Chap compression simple 1
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
 
Traitement des eaux usées
Traitement des eaux uséesTraitement des eaux usées
Traitement des eaux usées
 
Assainissement.pdf
Assainissement.pdfAssainissement.pdf
Assainissement.pdf
 
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
60032791 dimensionnement-des-dalots-et-buses
 
Dimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseauDimensionnement ouvrages du reseau
Dimensionnement ouvrages du reseau
 
Réseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissementRéseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissement
 
coffrages.pptx
coffrages.pptxcoffrages.pptx
coffrages.pptx
 
Terrassement.fin
Terrassement.fin Terrassement.fin
Terrassement.fin
 
Etude d'une dalle
Etude d'une dalleEtude d'une dalle
Etude d'une dalle
 
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du ReseauDimensionnement Ouvrages Du Reseau
Dimensionnement Ouvrages Du Reseau
 
PPT dimensionnement de R+4.pptx
PPT dimensionnement de R+4.pptxPPT dimensionnement de R+4.pptx
PPT dimensionnement de R+4.pptx
 

En vedette

Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY Expertise
Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY ExpertiseAvis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY Expertise
Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY ExpertiseLAMY Expertise
 
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presse
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presseRevue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presse
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presseLAMY Expertise
 
Aménagements intérieurs et de surveillance
Aménagements intérieurs et de surveillanceAménagements intérieurs et de surveillance
Aménagements intérieurs et de surveillanceOuaret Yahia
 
Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieLes pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieMaher Younes
 
Code du-patrimoine architecture
Code du-patrimoine architectureCode du-patrimoine architecture
Code du-patrimoine architectureMaher Younes
 
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreEvaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreLAMY Expertise
 
Peace bridge derry
Peace bridge derryPeace bridge derry
Peace bridge derryMaher Younes
 
Analyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprAnalyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprmimi architecte
 
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maison
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maisonExpert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maison
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maisonLAMY Expertise
 
Pathologie des-fissures-de-bâtiment
Pathologie des-fissures-de-bâtimentPathologie des-fissures-de-bâtiment
Pathologie des-fissures-de-bâtimentAsma Elhouch
 
Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilrabahrabah
 
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...LAMY Expertise
 
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...LAMY Expertise
 

En vedette (20)

Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY Expertise
Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY ExpertiseAvis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY Expertise
Avis clients de LAMY Expertise - Témoignages clients LAMY Expertise
 
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presse
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presseRevue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presse
Revue de presse : LAMY Expertise donne son avis dans la presse
 
Aménagements intérieurs et de surveillance
Aménagements intérieurs et de surveillanceAménagements intérieurs et de surveillance
Aménagements intérieurs et de surveillance
 
Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisieLes pépinières-dentreprise-en-tunisie
Les pépinières-dentreprise-en-tunisie
 
C.c.a.g
C.c.a.gC.c.a.g
C.c.a.g
 
Droit public
Droit publicDroit public
Droit public
 
Code du-patrimoine architecture
Code du-patrimoine architectureCode du-patrimoine architecture
Code du-patrimoine architecture
 
Details takrouna
Details takrounaDetails takrouna
Details takrouna
 
Analyse takrouna
Analyse takrounaAnalyse takrouna
Analyse takrouna
 
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilièreEvaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
Evaluer sa maison : l'expertise de la valeur vénale immobilière
 
Peace bridge derry
Peace bridge derryPeace bridge derry
Peace bridge derry
 
Structure
StructureStructure
Structure
 
Analyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprAnalyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger impr
 
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maison
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maisonExpert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maison
Expert fissures maison - livre blanc par LAMY Expertise - fissures maison
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Pathologie des-fissures-de-bâtiment
Pathologie des-fissures-de-bâtimentPathologie des-fissures-de-bâtiment
Pathologie des-fissures-de-bâtiment
 
Pathologie
PathologiePathologie
Pathologie
 
Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseil
 
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la charpente d'une m...
 
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...
Malfaçons de la construction : les principaux défauts de la maçonnerie d'une ...
 

Similaire à 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles

Ageka structures 2014
Ageka structures 2014 Ageka structures 2014
Ageka structures 2014 Ageka
 
charpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptxcharpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptxHichamSaidBoukhalkha
 
humidite et construction en bois.pdf
humidite et construction en bois.pdfhumidite et construction en bois.pdf
humidite et construction en bois.pdfSalah eddine TADLAOUI
 
Exemples de réalisations possibles
Exemples de réalisations possiblesExemples de réalisations possibles
Exemples de réalisations possiblesecotime
 
Isolation et etancheite
Isolation et etancheiteIsolation et etancheite
Isolation et etancheiteSami Sahli
 
Presses a panneauter
Presses a panneauterPresses a panneauter
Presses a panneauterormamacchine
 
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptxHouSsam85
 
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdfLES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdfelghaouatimane
 
Les toitures terrasses-pathologie 2006
Les toitures terrasses-pathologie 2006Les toitures terrasses-pathologie 2006
Les toitures terrasses-pathologie 2006Bertrand CHEVAL
 
08 cloisons-et-doublages
08 cloisons-et-doublages08 cloisons-et-doublages
08 cloisons-et-doublagesmounir mounir
 
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banché
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banchéFr outil 7 compte rendu photos chanvre banché
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banchélibnam
 
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015libnam
 
Planchers et parois de séparation
Planchers et parois de séparationPlanchers et parois de séparation
Planchers et parois de séparationSami Sahli
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléHiba Architecte
 
La construction en bois
La construction en boisLa construction en bois
La construction en boislharrha
 

Similaire à 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles (20)

Ageka structures 2014
Ageka structures 2014 Ageka structures 2014
Ageka structures 2014
 
Planchers 07
Planchers 07Planchers 07
Planchers 07
 
Technique
TechniqueTechnique
Technique
 
charpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptxcharpente-mttalique-160219140446.pptx
charpente-mttalique-160219140446.pptx
 
humidite et construction en bois.pdf
humidite et construction en bois.pdfhumidite et construction en bois.pdf
humidite et construction en bois.pdf
 
BETON DE BOIS
BETON DE BOISBETON DE BOIS
BETON DE BOIS
 
Botafor technologie bois
Botafor technologie boisBotafor technologie bois
Botafor technologie bois
 
Exemples de réalisations possibles
Exemples de réalisations possiblesExemples de réalisations possibles
Exemples de réalisations possibles
 
Isolation et etancheite
Isolation et etancheiteIsolation et etancheite
Isolation et etancheite
 
Platforme
PlatformePlatforme
Platforme
 
Presses a panneauter
Presses a panneauterPresses a panneauter
Presses a panneauter
 
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx
281546683-Cours-Sur-Les-Planchers.ppppptx
 
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdfLES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
LES_ELEMENTS_DELA_STRUCTURE d'une charpente .pdf
 
Les toitures terrasses-pathologie 2006
Les toitures terrasses-pathologie 2006Les toitures terrasses-pathologie 2006
Les toitures terrasses-pathologie 2006
 
08 cloisons-et-doublages
08 cloisons-et-doublages08 cloisons-et-doublages
08 cloisons-et-doublages
 
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banché
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banchéFr outil 7 compte rendu photos chanvre banché
Fr outil 7 compte rendu photos chanvre banché
 
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015
Compte rendu photos chanvre - Tiverton Campus 26 Février 2015
 
Planchers et parois de séparation
Planchers et parois de séparationPlanchers et parois de séparation
Planchers et parois de séparation
 
Le bois et lamellé collé
Le bois et lamellé colléLe bois et lamellé collé
Le bois et lamellé collé
 
La construction en bois
La construction en boisLa construction en bois
La construction en bois
 

Plus de rabahrabah

Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeurabahrabah
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000rabahrabah
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option coursesrabahrabah
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfarabahrabah
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathorabahrabah
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.rabahrabah
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature boisrabahrabah
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500rabahrabah
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfrrabahrabah
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarborabahrabah
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generalerabahrabah
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batimentrabahrabah
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitairerabahrabah
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07rabahrabah
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910rabahrabah
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementrabahrabah
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitierrabahrabah
 
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsA7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsrabahrabah
 

Plus de rabahrabah (20)

Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option courses
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfa
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois patho
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500
 
Ci901492
Ci901492Ci901492
Ci901492
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfr
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generale
 
Arboriculture
ArboricultureArboriculture
Arboriculture
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissement
 
Elevage bovin laitier
Elevage bovin laitierElevage bovin laitier
Elevage bovin laitier
 
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtimentsA7f conception+parasismique+des+bâtiments
A7f conception+parasismique+des+bâtiments
 

26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles

  • 1. PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T 26 Les déformations des charpentes en bois traditionnelles Les charpentes traditionnelles sont fréquemment l’objet de déformations. Les causes essentielles de ces problèmes : - l’utilisation de bois de mauvaise qualité ou trop humides pour les poutres fléchies, - assemblages sous-dimensionnés pour les systèmes triangulés. Où trouve-t-on la charpente traditionnelle en bois ? La charpente traditionnelle est utilisée dans les constructions comme support de couverture de plancher ou de plafond. Elle se classe en deux grandes familles : - les pièces de bois fléchies, - les systèmes triangulés. Les pièces de bois fléchies sont les poutres de plancher, les pannes, les chevrons. Pour une distance entre appuis donnée, leur section est définie en fonction : - du critère de déformation qui est retenu (*), - de la qualité et de l’humidité des bois mis en œuvre, - de la nature et de l’intensité des charges appliquées. Les systèmes triangulés se trouvent dans les fermes de combles perdus, de combles aménageables et de combles sur dalle. Leur dimensionnement se fait en fonction : - de l’effort et du moment fléchissant dans chaque barre, - du type d’assemblage choisi au nœud de triangulation, - du critère de déformation qui est à respecter (*), - de la qualité des bois utilisés. Critères de déformation admissibles *Critères de déformation admissibles généralement retenus. • l/200 pour les pièces supports de couverture, • l/300 pour les pièces fléchies sans circulation, • l/400 pour les pièces fléchies avec circulation ou pour les plafonds en plaques de plâtre cartonnées, • l/500 pour les pièces fléchies supportant un plafond en briques, • l/500 sans excéder 1cm pour les supports d’autres pièces fléchies. Les fentes importantes mettent en évidence l’utilisation de bois non secs, ce qui nuit à la solidité et à la rigidité de l’ouvrage. Quels sont les points importants de conception d’une charpente traditionnelle ? Point clef Définition Conséquence pratique Section des bois Le module de résistance et l’inertie de la section sont calculés à partir des dimensions de la section. La section de calcul doit correspondre à la section mise en œuvre après retrait et entaillage. Qualité des bois Elle est définie par la norme NF B 52-001-4 pour chaque essence de bois. Il faut réceptionner la qualité du bois avant la fabrication (nœuds-accroissement- flache...). Humidité des bois L’humidité à la mise en œuvre et l’humidité après stabilisation. L’utilisation des bois secs limite le retrait de la section et diminue le coefficient de fluage. Fluage Augmentation de la déformation sous les charges permanentes. On doit tenir compte du fluage pour le dimensionnement des pièces fléchies et des systèmes triangulés. Assemblages Par contact bois/bois, par clouage ou par boulonnage. Il faut les réaliser sans jeu pour limiter le coefficient de glissement.
  • 2. PAT H O L O G I E D U B Â T I M E N T Poutre fléchie 26 Système triangulé CP = Charges Permanentes Ferme à entrait porteur Ferme sur dalle 1 Déformation sous CP + CT = Charges Temporaires Ferme de comble perdu 2 Déformation sous CT Inversion d’effort = Sous l’action du vent CP T +C Selon la triangulation CP Déformation globale 1 + 2 Ven Déformation admissible Barre comprimée Déformation adm. > Déformation globale Comment éviter les déformations ? Les déformations excessives des pièces de bois fléchies ou des ouvrages triangulés sur deux appuis sont souvent à l’origine de fissures dans les éléments portés (en plafond). On limite les déformations des poutres fléchies • en utilisant des bois de la qualité qui permet de respecter les contraintes admissibles utilisées pour le dimensionnement. Ces bois auront un taux d’humidité à la mise en œuvre le plus proche possible de celui atteint après stabilisation, • en prévoyant une section suffisante qui permet de reprendre les charges permanentes et les charges temporaires selon le critère de déformation admissible retenue (*). On limite les déformations des éléments triangulés • en dimensionnant les barres de triangulation afin de permettre la reprise des contraintes dans les différentes sections et des efforts aux nœuds d’assemblage, • en réalisant avec soin les assemblages afin de limiter leur glissement, • en utilisant des bois secs pour éviter le retrait des sections et minimiser le coefficient de fluage. Autres causes de pathologie : les contraintes Les ruptures par dépassement de contraintes sont rares en charpente traditionnelle. Elles peuvent se rencontrer sur les pièces fléchies lorsque la section la plus sollicitée présente : - des nœuds importants et groupés dans les zones tendues, - des fibres tranchées, - des fractures d’abattage. L’assemblage des chevêtres ne doit pas induire de la traction transversale dans la poutre porteuse. Sur les systèmes triangulés, on peut avoir un dépassement important de la contrainte de compression latérale et de la contrainte de cisaillement longitudinal sur les appuis. La compression peut être trop importante au contact bois sur bois dans les assemblages par entaille (embrèvement...). L’effort repris par chaque boulon peut être bien supérieur à sa charge admissible. Dans les assemblages cloués ou bou- t Barre tendue Console Barre comprimée Barre tendue Ferme tronquée lonnés, il convient de respecter les distances au bord chargé pour éviter le cisaillement ou la traction transversale dans l’une ou l’autre des pièces de bois. L’inversion d’effort dans les barres comprimées des systèmes triangulés peut entraîner le déboîtement des assemblages. Dans une console, la contre-fiche comprimée peut devenir tendue lorsque l’effort du vent est supérieur aux charges permanentes. Dans une ferme avec porte-à-faux, l’arbalétrier en débord est tendu, alors qu’il est comprimé sur l’autre appui. On retrouve des inversions d’effort sur les fermes tronquées. La leçon à retenir est qu’il faut utiliser des bois secs pour éviter les retraits et limiter le fluage des pièces fléchies. Les assemblages doivent être exécutés afin de permettre la reprise des efforts dans les différentes barres et limiter les déformations dues aux glissements des assemblages. Si les pièces de bois sont calibrées, il convient de prévoir une surcote de rabotage. 9, boulevard Malesherbes 75008 Paris 114, avenue Émile Zola 75739 Paris Cedex 15 R EPRODUCTION INTERDITE SANS AUTORISATION DES ÉDITEURS Michel HOUEIX Critère de dimensionnement