SlideShare une entreprise Scribd logo
Accompagner
le lecteur aux
usages du
numérique
CNFPT Lyon,
5 et 6 avril 2018,
Cosette Spirin.1
2/3
Les objectifs
 Cerner les usages numériques des
français
 Définir le livre numérique, les différents
formats et usages
 Connaitre les principales ressources
numériques et savoir les valoriser
dans/hors les murs ainsi qu’en ligne
 Avoir une culture numérique et mettre en
place une veille
2
Les objectifs
 Savoir utiliser des tablettes en animation
et détour par les jeux vidéo
 Apprendre à mener un atelier numérique
 Savoir comment recherche-t-on
aujourd’hui sur le web et en médiathèque
 Grâce à plusieurs cas pratiques, améliorer
la médiation au public et l’accompagner
dans ses recherches sur le web
3
Sommaire jour 1 après-midi
 Les applications tablettes : enjeux et veille
 Le métier de médiateur numérique
 Culture numérique
 Ateliers numériques
 Panorama et analyse non-exhaustive des
ressources numériques en médiathèques
 Les fournisseurs de livres numériques (dont
PNB)
 Comment valoriser l'invisible dans et hors les
murs, la médiation numérique des savoirs
 Jeux vidéo : quelques chiffres et rapides
retours d’expériences
4
Les applications
5
Les applications tablettes en
médiathèques
On détourne un usage individuel
pour un usage collectif.
Mais il n’existe pas de licences
spécifiques pour les institutions.
Donc, comme on est en plein dans
nos missions de valorisation & de
réduction de la fracture numérique.
Comme pour les CD et les jeux
vidéo…
6
Grille d’analyse d’une appli
7
 Gratuité ou non (selon budget)
 Nouveauté
 « Popularité »
 Sujet : relier à une animation
 Qualité : graphique & ludique
 Disponibilité sur l’OS en question
 Public cible
 Langue (pas forcément pour les jeux)
 Hybridation dans Pol Doc
 Quelle médiation ? Quelle animation ?
Quand on commence à
en avoir beaucoup…
 Pour inciter les collègues à les utiliser :
organiser des offices comme pour les
docs
 Donner le temps de tester, de s’amuser
avec les applis
 Relier à des docs, des thématiques
d’action culturelle
 Tableau « kits d’applis » pour des
animations clés en main
 Autres listes 1 & 2
8
L’appli peut être :
Entièrement gratuite
Gratuite mais limitée (achats in-
app, version allégée)
Payante mais gratuite
temporairement
Payante dans son intégralité
Payante avec des achats in-app
10
« Bibliothécaire », « médiathècaire »
& maintenant « applithécaire » !
11
Veilles
Téléchargement
TestsValorisations
Désherbage
Enfin, comme pour les autres
documents, hein…
 Une application = un document comme
un autre.
 Donc même travail d’acquisition que
pour les autres supports plus classiques
(livre, BD, CD, DVD, ebooks…)
12
Boutiques d’applis :
la course à la popularité
 Notre valeur ajoutée : présenter des
applis de qualité, méconnues et en
accord avec la politique d’acquisition.
 Il peut être intéressant d’avoir certaines
applis populaires (dans certains cas) pour
attirer mais tout comme lors d’une
médiation, rediriger vers du contenu
neuf/inconnu/intéressant.
13
Boutiques d’applis :
la course à la popularité
 Applis jeux importantes : car
attrait/fidélisation public qui vient aussi
pour se détendre à la bib  choix de jeux
ludiques.
 Ainsi, bib = lieu repère (parfois même
affectif) + image modernisée de la bib et
succès du bouche à oreille par la suite…
et attrait de nouveaux publics.
 Et tout ça, dans le respect des règles mais
avec le sourire !
14
Remarques
 Ce sont à peu près les mêmes applis qui
sont mise en vitrine sur les différents stores
d’applis
 Valorisation publicitaire.
  A nous de faire ce travail de veille que
nous faisons pour nos collections
physiques !
15
En atelier numérique
Ne pas hésiter à conseiller du contenu, cela
fait partie des attentes sous-jacentes :
 facilitent le quotidien (RATP, banque,
Marmiton, électricité, listes de courses…),
 Pour communiquer avec ses proches (skype,
etc.)
 culturelles (Gallica, abo mag, etc.)
 mais aussi des jeux en fonction des goûts de
chacun qui stimulent le cerveau :
 Interface ludique, gestes manuels, réflexion,
challenge…
16
Pour résumer :
 C’est sur iOs qu’il y a le + d’apps
intéressantes surtout pour la jeunesse.
 Prix iPad + élevés si on prend le dernier
modèle
 Penser à l’adaptateur HDMI pour projeter
sur TV ou vidéoprojecteur
 Mais de + en +, les apps sont sur iOs et
Android.
 Ne pas s’enfermer dans un OS si
possible… Même si simplicité Apple !
(Accès guidé…)
17
Quelques sites pour veiller sur
les applis
 Souris Grise
 Déclickids (site hors-
ligne)
 BibApps
 Appiday
 Tablettes-tactiles.net
 Tom’s Guide
 App enfant
 Super Julie
 Pop app SLPJ
18
 Propulseur de
Ticeman
 I love tablette
 Idboox
 Giiks
 + Les bibs qui les
valorisent sur leurs
sites
Quelques sites pour veiller sur
les applis
 Bib appli blog
 La ruche aux applis
 Tablette.com
 Les applis quai 42
 Blog St Nazaire
 Edululu
19
 Les androides
 Android pit
 Androidmt
 FrAndroid
20
Valorisation pour le public
 « Catalogue » d’applis papier + numérique
 Compensation si pas d’intégration au SIGB
(notices)
 Site web, Pinterest, Pearltrees…
 ateliers découvertes d’appli
 ex : Appli’quons-nous à la Gaité Lyrique
 Sélection à fréquence régulière en lien avec
programmation ou thématique
 Accueils classes / Naps / enfants
 Tablettes XXL
21
Valorisation en interne et
gestion
 Un référent qui n’a peur de MAJ les
tablettes et d’installer des applis
 Tests réguliers ensemble en invitant tous les
collègues
 Groupe d’acquisition (comme pour les autres
domaines)
 Transversalité avec les services
 Une appli = des animations !
22
2 méthodes
pour l’achat d’applis
Il faudrait une appli par tablette pour
respecter les droits d’auteurs.
Passer par la régie d’avance et
acheter en carte bleue.
Achat de cartes correspondantes à
l’OS de la tablette auprès de grands
magasins par mandat administratif :
iTunes Store
Google Play Store
23
Pour ou contre
le rangement des applis ?
vs
24
Applications mobiles
25
Marché des
applications mobiles
 30% d’augmentation en 2018
 110 milliards de $
 En moyenne, 2 nouvelles applis installées
par mois par utilisateurs.
26
TOP 10 des applis les +
populaires en France en 2017
 Facebook
 Messenger
 WhatsApp
 Snapchat
 Instagram
 Skype
 Shazam
 Twitter
 Le bon coin
 Microsoft Word
27
TOP 10 des applis
les + rentables en France en 2017
 Adopte un mec
 Deezer
 Netflix
 Tinder
 Badoo
 LOVOO
 Meetic
 Once
 iCoyote
 Sing! Karaoke
28
29
30
31
Le métier de « médiateur
numérique », c’est quoi ?
32
D’ailleurs,
comment le
décririez-vous ?
33
Ben, c’est plein de trucs…
 Un mélange de divers métiers :
 Développement des publics &
partenariats
 Relations Publiques
 Communication / Community Manager
 Commercial : de la prospection à la
négociation
 Détective : enquêter sur les besoins
34
Ben, c’est plein de trucs…
 Chargé de mission / chef de projet
 Chargé de veille
 Animateur + Formateur
 « Chercheur » de subventions…
 Support informatique aussi…
 Rôle central entre l’équipe et la direction
= pivot fédérateur
35
Accompagner à la
transformation digitale
 Faire prendre conscience de
l’émergence de nouvelles pratiques que
nos publics ont
 Ne pas être à la traine mais en phase
voire en avance
 Et proposer ainsi des services adaptés.
36
Accompagner à la
transformation digitale
 Primordial si on ne veut pas perdre tous
nos usagers
 Pas une personne numérique mais
transversalité !
 C’est une vision d’équipe, une vision
d’ensemble.
37
38
Innover, ça fait aussi partie
du job
39
Innovons !
 Attention !
 Pas la peine de réinventer l’eau chaude !
 On n’innove pas forcément avec une
nouvelle technologie,
 Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe
ailleurs : « copier » en réadaptant.
40
Innovons !
 Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut
tester, oser, explorer !
 Ne pas avoir peur de l’échec
 Se battre contre les idées reçues, des
politiques ou hiérarchies réticentes
 Moderniser l’image des bibs et de leurs
services
41
42
Design thinking
 Années 80, Rolf Faste sur la base des travaux
de Robert McKim.
 Exemple de Doug Dietz, ingénieur de l’IRM
 Adapte son service pour les enfants
 C’est une méthode inspirée du design
permettant de concevoir/tester des
expériences/services centrés sur les usagers
 « Echouer vite pour avancer + rapidement »
 Télécharger le kit complet en creative
commons.
43
44
Culture numérique
45
46
Biblio box
 Génère un réseau auquel on se connecte
en wifi via un terminal puis on télécharge
les contenus disponibles en creative
commons.
 Sous le capot  logiciels libres
47
Makey-Makey
48
50€
Sractch : programmation
simple
49
• En ligne + logiciel
• Guide
• Utilisable aussi avec les Makey-
Makey, etc.
• Créer son jeu vidéo
Blue-bot / Bee-bot
50
130€
Mash-Up Table
51
Robot NAO
52
Raspberry Pi
53
 Un ordinateur libre à partir de 25€
 Comparaison entre tous les modèles
 Exemples de projets « les + cools de 2016 »
Minecraft
 Avec ensuite impression 3D…
54
 Comment faire
Livre-service
 Kiosque intelligent de prêt de livres
 Depuis fin 2017 dans le réseau de Plaine
Commune. NEDAP et Infor.
55
Et après ? « Tisser » !
 Développer les collections & partenariats
 Mais aussi les jeux de société, le tricot…
 Renseignez-vous auprès de votre BD(P)
56
Tendances Fablab
 Hybridation FabLab / bibs = points communs
entre notre charte de l’UNESCO et celle des
fablab
 Maker Space = bidouille sans charte
 Culture des makers : “Contre culture” en
réaction avec la culture officielle et
mercantile.
 Les méd. des Ulis possède un FabLab
 Lab en bib : fablab & makerspace en bib
 Ce n’est pas qu’une mode
 Thèse, slideshare
57
Se former tout au long de la vie
 Avoir une culture numérique,
 Se tenir au courant des divers évolutions,
avoir un minimum de pratiques
personnelles
 Formations en interne / externe
 Médiathècaire ultra-connectée !
58
Conclusion
 Créer, animer, fédérer une communauté
autour d’un intérêt commun = but ultime
59
L’animation
numérique
60
Comment faire ?
 Partir d’un besoin (exprimé ou non), d’une
pratique de votre public,
 Cibler, enquêter
 Expérimenter soi-même avant l’animation
 L’appropriation est capitale dans la
transmission
 Noter ses questionnements et s’en servir
comme fil conducteur,
 Echanger officiellement avec les
collègues du service
61
Pour se lancer :
 Avoir envie de transmettre un savoir
 Expérimenter de nouveaux outils et de
nouveaux services.
 Ne pas avoir peur de « rater » car c’est en
essayant, qu’on s’améliore !
 bienveillance entre collègues
 le droit à l’erreur
  Mettre en place une organisation
apprenante
62
Problématiques
actuelles
en atelier numérique
Quelles sont les demandes les
récurrentes des usagers ?
63
Dans vos médiathèques…
 Partagez votre expérience !
64
Nous avons un rôle central
dans la réduction de la
fracture numérique
 Accompagnement des usagers dans la
transformation numérique de la société
 L’accès aux savoirs dématérialisés
 Forger l’esprit critique : neutralité du net
par exemple…
 Pour aller + loin.
65
Se servir d’un PC
 Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?
 Tout dépend du métier exercé ou souhaité
 L’usager est-il équipé ?
 Connexion internet ?
 Terminal mobile : tablette ou smartphone ?
 On néglige la formation à l’utilisation du
smartphone alors que c’est l’objet le + utilisé au
quotidien comme on l’a vu…
 Les gestes de base sur le tactile Android et iOs
66
Utiliser Word/Excel
 Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?
 Tout dépend du métier exercé ou souhaité
 L’usager est-il équipé ?
 Renvoyer vers le libre (expliquer) : Libre
Office et/ou Open Office (différence)
67
Aide pour les démarches
administratives de « premières
nécessités »
 Impôts (obligatoires en 2019)
 Pôle emploi
 Caf
 Ameli
 E-administration : Le Premier Ministre souhaite
s’inspirer de l’exemple de l’Estonie
  Nouer des partenariats avec des
partenaires locaux
68
69
Recherche d’emploi
 Développer un partenariat
 CV / LM : ce n’est pas tellement la forme
qui pose problème mais le fond.
 Connaissance de soi : coaching
professionnel
70
Exemples d’ateliers
71
Enfance
  Lecture d’histoire numérique
 Le support renouvelle les formes de
médiation : les enfants sont invités à lire et
à jouer en même temps, seul ou à plusieurs
 Adaptateur convenant à la tablette
 Vidéoprojection
 Lecture homothétique ou jeu collectif
(point & click)
 Description de cette activité par la BDP de
l’Essonne
72
Parentalité numérique
 Parents / enfants (petits)
 développe la complicité par la tablette
comme intermédiaire affectif et non pas
source de conflit
73
Ateliers numériques à la carte
Dans une liste thématique, on répond
aux questions précises.
Usagers peuvent revenir si
approfondissement nécessaire.
Laisse la liberté aux animateurs dans
chaque méd. : une fois par semaine
environ.
BYOD.
74
Pour les FLE
Avec des associations : ateliers
réguliers
Apprendre à se servir d’un PC +
internet
Faire découvrir un lieu ressource
Créer du lien social
Faire l’alphabétisation numérique
Sites gratuits d’apprentissage du
français : avec une sitothèque.
75
Pour les adultes / séniors
 Découverte tablettes pour les séniors dans le
cadre d’événements ponctuels : semaine
bleue…
 Presse, autoformation, webdocs… + d’infos
(p44)
 Soirée jeux vidéo +18
 Accompagnement à la parentalité
numérique
 Réseaux sociaux (partenariat avec collèges)
 « Puis-je publier de photos de mon enfant sur
Facebook ? »
 La TV, la tablette : « effet doudou »
76
Protection des données
personnelles
 Cryptoparty : Par des ateliers pratiques et
activités, on apprend aux citoyens à utiliser les
logiciels qui leur permettront de protéger
leur vie privée.
 Rennes, Toulouse
 RV individuel : Aulnay-sous-Bois
 Serious game : « Connais-moi, échappe-toi »
 Développer des partenariats :
 Coll. Terr. : BIJ, maisons de quartier…
 Associations…
77
Pour les jeunes/ados
 Pendant les vacances scolaires !
 « Stage » : d’1 demi-journée à 2/3 demi-
journées
 Création : BD, musique, ebook augmenté,
photo
 Partir d’un support physique comme source
d’inspiration
 « Codage » d’un jeu vidéo
 Développer un partenariat
 Ou voir avec les copains bib
78
Makey-Makey : musique
 Partenariat avec le CNR et artiste en
résidence dans la salle de concert
 Composition en direct avec séquences
pré-chargées sur Scratch
79
Pour les jeunes/ados
 Jouer ensemble, lien social / vivre ensemble
 Importance des « clubs », gérer des
communautés :
 Minecraft, League of Legend, Hearthstone…
 Jeux vidéo thématiques : musique, sport, indé...
 DIY : hologramme, cardboard, lunettes 3D…
80
Idées d’ateliers
 La limite, c’est l’imagination & les murs de la
bib !
 Il y a tellement d’ateliers possibles !
 D’où l’importance d’une veille et d’échanges
 Créer une homogénéité avec vos
thématiques d’actions culturelles
 En fonction de l’actualité et des
préoccupations (lifestyle, sport,
vacances…)
81
Sortir des murs !
82
Comment mener des
ateliers numériques
83
Les rôles de « l’animateur »
Accompagner
Ecouter, enquêter
Avertir
Développer l’esprit critique
84
Les rôles de « l’animateur »
Ne doit pas faire à la place de
l’usager
Ne s’écoute pas parler durant des
« cours magistraux »
85
Programme européen DLit2.0
 Exemple programme européen « Digital
Literacy 2.0 »
 Formations de formateur (lieux institutionnels)
aux TIC  faire montrer les usagers en
compétences.
 Usagers acquièrent et savoirs nécessaires
donc participation à la vie sociale +
réduction fracture numérique.
86
Clés pédagogiques
Il y a 5 blocs de contenus qui ont
été définis :
 1. Compétences de bases matériels et
logiciels :
 Souris, pavé ou écran tactile
 Clavier physique ou numérique
 Tablette ou smartphone
 Utiliser/naviguer dans un OS
87
Clés pédagogiques
2. Compétences de bases internet :
 Connexion / Inscription
 Recherche d’informations
 Compte e-mail
 Sécurité active
 Protection antivirus
 Confidentialité et vol d’identité
88
Clés pédagogiques
3. Communication
 Skype
 Podcasting avec Audacity (un peu
complexe à mon goût : écouter en ligne ?
 Publier ses écrits : Wiki (outil complexe à mon
avis) Blog, Scribd
 Publier des vidéos sur Youtube (+ publication
photos d’abord avec Instagram par exemple
car vidéo un peu plus difficile…)
89
Clés pédagogiques
4. Collaboration
Ecriture collaborative avec Google
Doc par exemple
Accéder/Importer un document
existant
Partager des fichiers avec Dropbox
par exemple
Supprimer un document en ligne
90
Clés pédagogiques
5. Réseaux sociaux
 Améliorer son employabilité (LinkedIn, Viadeo)
 Se connecter avec des amis et la communauté
dans son ensemble (Facebook, Twitter…)
 Identité numérique
 Communauté en ligne
 Sondages en ligne (Google, Doodle)
 Critiques en ligne (en fonction des centres
d’intérêts : restos, films, livres…)
91
Tout ça…
 Ce sont les compétences de bases pour
un animateur multimédia (+ bidouille)
 Importance que votre référent
multimédia prenne le temps de former les
collègues
 Sur des temps dédiés avec le petit-déj =
ambiance conviviale.
 Laisser manipuler pour l’appropriation.
 Ne pas tomber dans la facilité de tout lui
mettre sur le dos = transversalité /
polyvalence.
92
Présenter une formation
94
T.O.A.S.T.
Thème
Objectif(s)
Animation
Séquences
Timing
Méthodes pédagogiques
 3 catégories de méthodes sont
généralement distinguées et combinées
au cours d’une action de formation :
95
Approche
positiviste
Approche
naturaliste
Approche
constructiviste
Transmission des
connaissances de
façon
hiérarchique.
Autoformation :
apprentissage par
le pratique.
Intervention en cas
de difficulté.
Interactions entre
tout le monde :
stagiaires/stagiaires
&
stagiaires/formateur.
Processus d’apprentissage
96
Animer une formation
Faciliter Produire Réguler
• Gérer le
temps
• Dominer les
lieux
• Rendre
agréable le
climat
• Favoriser
l’assimilation
• Utiliser des
méthodes
appropriées
• Susciter &
maintenir
l’intérêt
• Contrôler
dynamique
groupe
97
Animer une formation
98
S’adapter au niveau :
N’émettre aucun jugement
Manifester l’égalité de valeur des
opinions
Relativiser l’opinion polémique
Animer une formation
99
Adapter les techniques :
Question
Ecoute active
Reformulation
Respect des moments de silence
Rapprochement (liens)
Synthèse
Evaluation de la formation
 La satisfaction :
 hiérarchie,
 Apprenant,
 formateur
 des objectifs pédagogiques acquis :
 nouveaux savoirs
 & savoir-faire
 De transfert :
 Utilisation effective de ce qui a été appris
 Obstacles ?
100
Evaluation de la formation
Des effets de la formation :
 sur l’institution
 Amélioration de compétences
collectives
 mais aussi effets indirects…
Auto-évaluation :
 Objectifs
 Préparation
 Réalisation
 Évaluation
101
Valoriser nos actions et
celles des usagers
102
Passeport Internet Multimédia
 Pas certification professionnelle,
 mais une attestation des capacités à
utiliser un équipement informatique et les
services de base de l’Internet.
 Test individuel en ligne de 45 min : quiz +
exercices pratiques
 Attestation de réussite
 proposé et délivré par les espaces publics
numériques labellisés NetPublic
103
104
B2iA
 Brevet informatique et internet Adulte
 Diplôme de l’Education Nationale
 Le rectorat peut accréditer les méd. Par
initiative de la BDP : exemple de la
Gironde
 Se rapprocher de votre BD(P) !
105
Valoriser nos ateliers
numériques
Label Net Public
Label « Bib’Lib » de l’ABF
Label Bibliothèque Numérique de
référence
Important de se placer dans la
démarche nationale d’inclusion
numérique !
106
Label NetPublic
 Adhésion gratuite, réseau national.
 La charte est signée entre la collectivité
et l’Agence du Numérique pour la Mission
Société Numérique (+ 2 ministères).
 Il y a aussi des programmes : par villes,
départements & régions.
107
Passeport de Compétences
Informatiques Européen
 Payant (tarif similaire au TOEIC)
 Composé de 13 modules, dont 7 sont
délivrés en France.
 1 module = 35 min
 9 erreurs possibles dans les 36 questions
posées
 Ne précise pas de nom ou de version de
logiciels = MAJ & validité
108
L' adhésion à la charte  labellisation
des actions et des services réalisés par
les coll. Terr. ou EP au sein de leurs
bibliothèques
rendant ainsi compte de leur
engagement pour une politique
publique d’accès libre et ouvert à
l’information et aux savoirs.
109
Label Bib’Lib
Label Bib’Lib
Se décline en 3 labels :
critères obligatoires / optionnels
1. Accès ouvert aux savoirs et à
l’information
2. Accès & partage libre et ouvert aux
savoirs et à l’information
3. Accès, partage et co-production de
savoirs et d’informations libres et
ouverts
110
Label Bib Numérique de
référence
 Depuis 2010, MCC.
 Ouvre la porte à des subventions :
financement important de l’Etat par
mobilisation pluriannuelle de la DGD
 Se tourner vers votre conseiller livre et
lecture à la DRAC de votre département
 Proposer aux usagers des collections et
des services numériques de premier plan
 Rapport 2016
111
Ressources
numériques
Statistiques, réflexions et les
incontournables.
112
Le réseau CAREL
Un partenaire indispensable.
113
Réseau CAREL
 Création en 2012 à la BPI.
 Coopération pour l’Accès aux Ressources
Numériques en Bibliothèques.
 Cette association est un réseau national
de compétences et d’échanges en
matière de documentation électronique
pour les bibliothèques publiques, structuré
notamment autour un outil collaboratif en
ligne.
114
Réseau CAREL
 But : Négocier avec les fournisseurs des
offres commerciales adaptées aux
besoins spécifiques des bibliothèques
pour que ces dernières puissent rendre
aux lecteurs, dans l’univers numérique,
autant de services de proximité qu’elles le
font avec l’imprimé.
 Statuts de l’association. / + d’infos
115
Réseau CAREL
 Prix de l’abonnement annuel : 50€
 En adhérant, on bénéficie de réductions
(entre 5 et 20%) sur les tarifs de ressources
numériques
 Permet d’accéder à une mine d’infos :
évaluations, tarifs…
  Démo
116
Qu’on se mette d’accord…
 Une ressource numérique est accessible
24h/24 en dehors des murs de la bib.
 Une ressource accessible uniquement
dans les murs ne remplit pas à 100% sa
fonction dématérialisée.
 Elle est intégrée dans le catalogue +
facettes
 Penser aussi à l’accessibilité pour les
personnes en situation de handicap qui
peuvent être isolées de la culture.
117
Qu’on se mette d’accord…
 Connexion en SSO sur un site unique.
 Hybridation dans la pol doc : entre le
« remplacement » et le « complément »
 Le but est de viser aussi le public qui ne
viendra pas.
 Développer l’inscription en ligne par
exemple comme pour beaucoup de
services publics aujourd’hui…
118
Quelques chiffres
Où en sont les médiathèques françaises ?
Enquête Vodeclic 2016 sur 2015
119
Ce qui est proposé
 Mais est-ce que les usagers utilisent
vraiment ces ressources ?
120
Notre rôle
121
122
Freins ?
123
Avant même de parler d’€
 Quel est le projet de service ?
 Faire une sélection de sites gratuits sur votre
site, portail ou simplement sur la page du site
de votre mairie. Par exemple :
 Exemple de sitothèque
 Asseoir votre expertise de
sélection/validation de l’info
 Développer facilement vos services sans
toucher au budget.
124
125
Comparatif budget par année
Budget par taille de ville
126
Où trouver du budget ?
 Tout dépend de votre situation :
 Toujours essayer d’en parler à la hiérarchie
et de négocier du nouveau budget
 Commencer petit avec une ressource
 Sinon, réduire un peu par-ci par-là…
 Loi NOTRe : fusion des villes en agglo. Peut
être une opportunité si la fusion est bien
gérée…
127
Où trouver du budget ?
 Se rapprocher de votre BD
 Il existe différents types de programmes
“d’aides” de l’Etat, ministère Cult&Com
(mais aussi département, régions, FEDER) :
 « Contrat numérique bib » en 2010
 Bib numérique de référence pour les
grandes collectivités :
 De 50 à 80% de financement HT + label de
reconnaissance.
128
Les tarifs des
ressources numériques
 Nombre d’utilisateurs maximum
 A vous de décider
 Viser au mieux 5% des usagers la 1ère
année avec médiation accrue
 Nombre d’usagers actifs dans votre
établissement
 Nombre d’habitants dans votre ville
129
2 façons :
 Via un portail (responsive design…)
 Prévoir les coûts des connecteurs et des
licences annuelles en plus des ressources
en elles-mêmes
130
Formation des usagers
et des médiathècaires
131
2 façons :
 Via la plateforme d’agrégations de
contenus CVS :
 Certaines ressources « exclusives »
 Paiement des comptes usagers,
 « jetons » films + presse
132
Les principaux
prestataires
133
134
En 2015
Auto-formation
 Tout apprendre :
 19 catalogues
 Assez cher et ergonomie moyenne
 Mais avantage de payer qu’une seul
connecteur pour plusieurs types de
ressources
 Vodeclic
 Vidéos tutoriels sur tous logiciels/OS
 Grande réactivité
 Tout illimité sans restriction de nb d’accès
135
Auto-formation
 Code de la route
 Skilleos :
 Vidéos. Chapitres de 5 min.
 Cours qui durent en moyenne entre 1h et
4h (jusqu’à 22h)
 Thématiques : loisirs, sports & bien-être, arts
& musique; bureautique & multimédia,
coding & e-marketing, vie professionnelle
(plusieurs packs)
136
Langues
 Tout apprendre (cf précédent)
 Orthodidacte :
 Apprentissage personnalisé ou remise à
niveau + perfectionnement de l’écrit de la
langue française
 Niveau langue maternelle + FLE
 MyCow
 Perfectionnement anglais A2/C1
 +++ : tarifs, journal, espace pro, exos
Bac/TOEIC
137
FLE / primo-arrivants
 Orthodidacte : (cf précédent)
 Igerip : vidéo, tarifs
 Assimo : vidéo
 Après un test rapide, c’est intéressant
mais assez complexe donc
accompagnement encore + nécessaire !
 Ces ressources vont devenir de + en +
importantes avec le contexte actuel.
138
Musique
 Music me
 Le « Deezer » de collectivités avec offre de
« musiques actuelles »
 Personnalisation, radios, appli
 Cité de la musique
 Supports pédagogiques très intéressants
 Beaucoup de choix en musique classique,
du monde, jazz…
 1D Touch
 Plateforme de streaming équitable
d’artistes indépendants
 +++ : Ergonomique, personnalisation, tarif
139
Musique Jeunesse
 Munki
 Écoute d’albums de musique et de
contes pour les enfants de 0 à 8 ans.
 Interface adaptée aux enfants
140
1D Touch
 1D touch ("1D" pour "indé"-pendant), 1ère
plateforme de streaming équitable !
 Soutient à la découverte et à une
meilleure rémunération des créateurs.
 Prix avantageux pour une ressource
numérique en bib…
 Plateforme 100% ergonomique et
responsive design.
 Applis
141
1D Touch Game, Ebooks, TV
 Un philosophie à part entière
 Tarifs adaptés aux collectivités,
valorisation de l’indépendant, axé sur la
médiation culturelle, meilleure
rémunération des artistes…
 Première offre de jeux vidéo à distance
 Une entreprise qui va certainement
modifier le paysage des ress. num. en bib
142
1D touch Jeux vidéo
 Expérimentation débutée en janvier 2016
dans les bibs / fin sept 2016
 Lancement janvier 2017
 Abo avec nb maximum d’utilisateurs 100,
200…
 Téléchargement de 4 jeux (ou 12)
 Développement d’une offre dans les murs
(flou juridique sur ce point-là)
 Médiation pensée : docs, borne
d’arcade…
143
144
• Expérimentation
• Liste des jeux dispo 2018
Blacknut
 100 jeux en streaming
 Tout public, catalogue varié favorisant le
lien social et la créativité
 1 code = 5h de jeu pendant 30 jours
 Innovation car jeu à distance nécessitant
donc une bonne connexion et d’une
bonne machine (attention à nos publics
éloignés)
 Plaquette
145
VOD : Multivisionnage /
Nomade
 Arte VOD
 Offre la « moins chère » actuellement
 Catalogue varié avec nouveautés et VOST
 CVS
 Nouveautés / docu
 Plafond visionnage + jetons
 Adavision
 Achat des films avec licence
 Très cher, alternative intéressant à
constitution d’un nouveau fonds DVD
146
147
Chronologie des médias
 Nouveau projet remis le 09/03
148
Presse
 Europresse :
 Base de données / 8000 sources / Journaux
complets en pdf
 Assez cher (car complet) avec plusieurs
accès simultanés
 Le kiosk :
 Nouvelle interface depuis mi-2017
 Titres grand public + multi-support
 1 jeton = 1 consultation par usager
 Concurrence car Bouygues Telecom le
proposent à ses clients
149
La presse numérique
dépasse le papier
 Lectures :
 53% numérique
 47% papier
 97,7% lisent la presse chaque mois
 Supports de lecture :
 41% sur smartphone
 40% sur ordinateur
 19% sur tablette
150
La presse numérique
dépasse le papier
 Les titres les + lus en numérique :
 Figaro
 20 minutes
 Le Monde
 Par support :
 Le Figaro sur PC
 Télé loisirs sur smartphone
 Marmiton sur tablette
151
Jeunesse
 La Souris qui raconte
 Cible les enfants qui ont du mal à se mettre à la
lecture
 Histoires et contes interactifs  utilisation
systématique en ateliers, heure du conte
numérique…
 Applis, livres audios : français & anglais
 Blog : plein de projets menés partout en France
 Planet Nemo
 Des histoires, abc melody (plusieurs langues) &
des jeux
152
Jeunesse
 Storyplayr
 Permet d'enregistrer sa voix pour devenir
narrateur de l'histoire puis de partager par
internet.
 Albums jeunesse 3-8 ans en streaming
 A utiliser systématiquement en animation
 L'enregistrement des narrations ne peut se faire
que dans les murs.
 Kidilangues
 Eveil aux langues étrangères par des jeux,
comptines, histoires pour les 3-10 ans
 Comme d’hab, pas évident de trouver le public
153
154
Il y en a beaucoup d’autres
 De la + spécialisée à la + généraliste, il y
en a pour tout type de public.
 L’important est de choisir en fonction de
votre public et leurs demandes…
 Et surtout de prendre le temps de
l’analyser selon une grille, de former
encore et toujours les collègues et de
prévoir un plan de médiation directe
avec vos usagers !
155
Les statistiques
 En faire régulièrement
 Un visiteur/usager en ligne vaut-il moins qu’un
visiteur dans les murs ?  bilan de fréquentation
 Aller en profondeur :
 Ne pas s’arrêter aux nombres de connexions,
ce n’est pas forcément représentatif
 Langue : combien de temps passé ? A quelle
fréquence l’usager se connecte-t-il ?
 Ne pas viser la simple augmentation mais la
qualité
 Musique : temps moyen d’écoute ?
 A partir de quel prix par usager, une ressource
est-elle « rentable » ?
 Un exemple
156
Utilisation par les usagers
 Pas assez de stats précises effectuées.
157
C’est un véritable enjeu
 C’est une réponse à la polémique des
horaires d’ouverture des médiathèques !
 Oui, nous sommes ouverts 24h/24 avec
tous nos services en ligne :
 Ressources numériques
 Réservations / prolongation via le portail
 Sélections / coups de cœur
 Communauté sur les réseaux sociaux
 Inscriptions en ligne à généraliser
158
Le secret…
159
La médiation !
160
Mais…
 Difficile de faire augmenter les stats de
consultations suivant les territoires :
 Intérêt ?
 Facilité ?
 Communication « sexy » ?
 « Concurrence »
 Est-ce nécessaire/pertinent/judicieux de
créer ce besoin de consommer des
ressources numériques avec le piratage
et les concurrents pour être à la mode ?
161
PNB
Prêt numérique en bibliothèque
162
PNB, c’est quoi ?
 = dispositif interprofessionnel, lancé en 2012,
opéré par DILICOM et soutenu à son
lancement par le CNL
 = résultat des discussions menées entre les
différentes parties prenantes et repose sur
les « Recommandations pour une diffusion du
livre numérique par les bibs publiques »
 = interopérabilité
 = neutralité
163
PNB, c’est quoi ?
 Ouvert à toutes les bibs, qui se raccordent
en choisissant un libraire numérique (selon
les règles des marchés publics)
 qui se charge de lui présenter les offres des
éditeurs.
 Les commandes sont centralisées au
niveau de Dilicom qui coordonne les
développements techniques du dispositif.
164
PNB, c’est quoi ?
 Par rapport à l’offre grand public,
fonctionnalités développées spécialement
pour le prêt :
 chronodégradabilité du fichier,
 retour anticipé
 et le renouvellement du prêt.
165
PNB, c’est quoi ?
 Achat de licences (dont droit de prêt et décision
10/11/16 ne s’appliquent pas, auteurs rémunérés par
rapport au taux fixé sur le contrat avec l’éditeur)
 Chronédégradabilité modulable (tout dépend
de l’éditeur).
 Les fichiers sont soumis aux DRM.
166
 Attention ! Il y a eu une 1ère mouture
de PNB en 2013.
 Et le dispositif ne cesse d’évoluer
depuis.
167
168
169
170
171
 = 55,32 % de l’ensemble des titres grand
public
 et 66,24 % des titres grand public à périmètre
égal (soit en prenant en compte seulement
les distributeurs présents dans PNB),
172
174
Le prix moyen d’un ebook sur
PNB
 Prix moyen = 20,19 €, soit de 6,50 € supérieur
au prix moyen de l’offre (13,65 €).
 (Ce prix moyen peut varier en fonction des
catégories éditoriales et de la distinction
nouveautés/fonds. )
175
Le durée moyenne de prêt
d’un ebook sur PNB
176
177
 Retrouvez la synthèse complète de mars
2018.
 http://pretnumeriqueenbibliotheque.fr/
PNB : Points positifs
 Catalogue de + en + étoffé
 Engouement du public
 Choix pour un même titre, entre version
papier ou numérique, téléchargeable ou
disponible en streaming dans les murs
 Donc offre pour tous supports
 Adapté aux pratiques culturelles actuelles
 « Restrictions » nb prêt / mois & simultanés
178
PNB : Critiqué
 DRM complexes pour les usagers (ADE)
 Pas de pérennité
 Prix ebook élevés mais ne pas comparer à
papier car en + : équipement, gestion…
 MAIS : tous les exemplaires num. peuvent ne
pas être empruntés
 Nécessite un portail « évolué »
 Pas de rémunération proportionnelle de
l’auteur par rapport au nb d’exemplaires
num.
 Pas de simultanéité pour Hachette donc
attente…
179
PNB : SAV des DRM
 Et on n’en parle pas dans le dernier bilan
 Téléchargement & création compte
Adobe Digital Edition
 DRM allégée (LCP Lightweight Content Protection)
existe mais les SIGB ne sont pas prêts…
 Sur tablettes : App « Bluereader »
 Plus d’infos.
 Ce n’est pas hyper intuitif mais on s’y fait.
180
Recommandations du Carel
sur PNB
 Attention à la mission de conservation du
patrimoine (jetons = nb de prêts…)
 Orientation acquisition « best-sellers only »
 Augmentation prix ebook par rapport à
papier 50% raisonnable
 Moyenne prêt papier = 55
 Moyenne prêt ebook = 30 / 40 donc prix
devrait être baissé
181
A prendre en compte pour le
budget PNB
 HUB Dilicom (ils mettent en œuvre)
 Connecteur avec un portail (et CVS ?)
 Raccordement pour chaque exemplaire
 Forfait annuel usagers
 Acquisitions d’ebooks
 + mise à niveau du portail car PNB
nécessite une version évoluée
182
Quelques fournisseurs
d’ebooks
Numilog
Cyberlibris
YouBoox
Izneo
183
Tout nouveau, tout frais !
DiBook d’1D Lab
 A partir de septembre 2018
 diBook : une expérience de lecture
augmentée
 4 000 références issues d'une sélection
exigeante réalisée auprès d'éditeurs
indépendants (Primento) & interaction avec
le texte
 Création de « capsules » (= sélections)
184
Libraires
Prêt numérique en bibliothèque
186
Numilog
Devenu aussi l’une des 3 plateformes de
distribution de PNB
Cette solution permet aux librairies de
vendre des ouvrages numériques,
directement aux bibliothèques.
187
Numilog / BiblioAccess
 + de 295 000 titres
 200 éditeurs : français, anglais,
espagnols, portugais.
 Nouveautés, savoirs, pratique, arts.
 Tous supports
 Durée prêt paramétrables +
acquisition souple
 Téléchargement ou streaming
 Achat titre par titre ou bouquet
188
Numilog / BiblioAccess
 Responsive design, synchronisé avec
tous les terminaux mobiles
 € = Abonnement + frais de
plateforme + acquisitions
 Diffuse aussi PNB depuis fin 2017
189
Numilog / BiblioAccess
190
191
Numilog / BiblioAccess
 Points négatifs Carel surtout restrictions
Hachette & Albin Michel
 Ajout plug-in Microsoft Silverlight pour la
lecture en streaming,
 Installation du logiciel Adobe Digital
Edition pour la lecture hors ligne,
 Lecture sur liseuses sauf Kindle
 Livre audio en .wma (format Microsoft)
 DRM chronodégradable,
 Dialogue difficile
192
Cyberlibris / bibliovox
193
Cyberlibris / Bibliovox
 Streaming uniquement
 30 000 ouvrages en français, en
anglais et en espagnol
 Guides de voyage, Eyrolles
 1 500 à 2 000 nouveautés
 Thématiques larges et variées
 Site dédié
 Tous supports
 Portail SSO
194
Cyberlibris / Bibliovox
 Catalogue inégal, pas grands
éditeurs
 Interface modifiée en 2017
 Personnalisation ? Intégration dans
SIGB ?
 Tarifs de + en + élevés
 Stats peu précises
195
Youboox
Le Deezer/Spotify/Netflix du livre
196
Youboox
 Accès gratuit restreint pour les particuliers.
 Lecture sur tous supports sans connexion (en offre
premium)
 Site/appli design, attrait marketing.
 Génération des revenus (publicitaires sur l'offre
gratuite, soit par abonnement) puis reversement
de la moitié de ces revenus. Le principe est de
reverser ces revenus en proportion des pages vues
sur les œuvres des éditeurs.
197
Youboox
 C'est de la lecture de divertissement,
plutôt que de la lecture exclusivement
littéraire (travail de sélection).
 Offre intéressante « multi-fonds » : guides
de voyage, BD, presse…
 Une cible mixte à tendance féminine,
entre 25 et 45 ans.
 Interview intéressante.
 Allons voir rapidement le catalogue
198
Youboox pour les bibs
 Via CVS
 Ou un Portail Archimed
 Illimité sauf nb de comptes
 Polar, romance, guide de voyage,
recettes de cuisine
 Presse, BD
 Mode off-line en mobilité comme
grand public
199
Youboox
 Tarifs intéressants (info non-trouvable
en ligne)
200
Youboox pour les bibs
 Catalogue fourre-tout : pas de
rentrée littéraire ou de nouveautés
best-sellers
 Pertinent uniquement si travail
régulier de valorisation et si le
catalogue s’inscrit dans votre
PolDoc et convient à vos lecteurs.
201
Izneo
BD numérique : 50 éditeurs.
202
Izneo
 Seule offre de BD/manga numérique
 Blog de valorisation
 Facilité d’utilisation
 Streaming via CVS
 Via PNB : une infime partie (2% du
catalogue total)
203
Izneo
 Si pas CVS ni PNB, offre uniquement
dans les murs (!)
 Offre limitée par rapport à celle du
grand public
 Pas de mode « hors-connexion »
204
Cantook Station -
demarque
Solution de prêt numérique venue
d’Outre-Atlantique
205
Cantook
 http://bibliomedia.cantookstation.eu/
 Canada, France (Grenoble : « Bibook »),
Belgique, Suisse.
 Plafond de 100 prêts par licence acquise,
 Achat au prix fixé par l’éditeur pour le
grand public,
 Pas de simultanéité (respect de la loi)
206
Pour en savoir plus
 Ce qui se fait dans le monde au niveau
des ebooks en bib
 Un bilan qui grossit chaque année au
Canada
 12 recommandations pour une diffusion
du livre numérique par les bibliothèques
publiques
207
Comment rendre
visible l’invisible ?
Ou le marketing documentaire
208
Concurrence
 Les ressources numériques proposées en
médiathèques sont en concurrence avec
pléthore d’offres dématérialisées payantes :
 Populaires : tout le monde en parle, tout le
monde parle des mêmes contenus
 Rapides : adaptés et ne buggent que
rarement
 Efficaces : mode hors-connexion
 Pas chères : pour certains, 9,99€ par mois
ne représentent pas un investissement
titanesque
209
Concurrence
 Si on veut que les usagers utilisent nos
services, il faut se démarquer !
210
Concurrence : VOD
 On s'invite dans le salon des usagers, dans
leur moment de "détente".
 Montrer toute la nouveauté que l'on peut
apporter au sein d'un foyer
 Convaincre de l’intérêt
 Rassurer si ça ne fonctionne pas, expliquer
qu’on peut relier son PC en HDMI à sa
Smart TV, Chromecast…
211
Dans les murs
 Matérialiser l'invisible par tous les moyens
astucieux possibles !
 Fantômes
 Affiches, kakémono
 Marques-pages
 Stickers
 Ateliers…
 Mais surtout, en parler !
212
En ligne
 Il n’y a pas de mal à s’inspirer des
algorithmes de Spotify, Fnac, Netflix.
 Nous aussi, on souhaite fidéliser notre public
pour les orienter vers un contenu moins
« mainstream »
 Surtout que les technologies évoluent
maintenant et que les portails peuvent
être configurés dans cet esprit-là.
 Dans une démarche de médiation
numérique de savoirs, choisir des
dispositifs adaptés.
213
Pour résumer
les 3 types de dispositifs :
Type de dispositif Objectifs Exemples de dispositifs
Dispositif de flux
– Créer des habitudes de lecture
en s’insérant dans le flux des
médias sociaux.
– Tisser un lien de confiance
avec les communautés
d’intérêts.
Portail, blog, page Facebook,
profil Twitter ou autre réseau
social, chaîne YouTube…
Dispositif ponctuel
– Proposer une mise en forme
d’informations attractive et
adaptée à une consultation en
ligne.
– Capter l’attention des usagers.
Frise chronologique,
géolocalisation de ressources,
liste de lecture, PDF feuilletable,
dossier multimédia dynamique,
sélection de ressources Web
éditorialisées…
Dispositif passerelle
Rendre tangibles des ressources
numériques dans les espaces
physiques de la bibliothèque.
Documenter des objets
culturels : code QR, adresse URL
raccourcie, étiquettes
éditorialisées.
Rematérialiser des ress num :
livre/DVD fantôme, CD gravé,
borne de téléchargement,
Bibliobox…
214
Guide pratique des dispositifs
215
Définition de Silvère Mercier et
Lionel Dujol
 « La médiation numérique est une démarche
visant à mettre en œuvre des dispositifs de
flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs
ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou
fortuit, l’appropriation et la dissémination de
contenus à des fins de diffusion des savoirs et
des savoir-faire. »
 Vise donc à favoriser la rencontre entre des
informations et des personnes par des
dispositifs.
216
217
218
Un exemple de
signet dans les murs
du réseau d’Evry
 Donnés à :
 chaque prêt
 Chaque
interaction
219
Kiosque à ebooks
220
Adapter les collections
à l’évolution des usages
 Offrir des fonds hybrides sur des fonds
priorisés : langues, formation, code de la
route…
 Ne pas négliger le loisir (coucou 3ème lieu)
 Des fantômes, affiches, flyers dans les
rayons…
 Mais surtout, communiquer avec son
public !
 La bibliothécaire-sandwich !
221
Adapter les collections
à l’évolution des usages
 Mais aussi, prospecter du public !
 Dans sa boite, mairie, agglo… RH/com
interne
 Développer des partenariats adéquats :
 Autoformation  CE d’entreprises, CDI collèges
et lycées, universités…
 Loisirs, streaming, code de la route  Jeunesse,
maisons de quartier, associations…
 Se faire identifier = téléphoner, se présenter,
se déplacer, faire des démonstrations
222
« Non mais allo quoi ? » ©™
 On devrait passer plus
de temps à
communiquer sur ce
qu’on propose comme
services
 à faire de la médiation
 qu’à cataloguer ou
ranger !
223
Le jeu vidéo
224
225
226
227
228
229
230
231
232
Pourquoi en bib ?
Un produit culturel
Un loisir coûteux pour un particulier
Attracteur d’un nouveau public (et
pas qu’ados)
Vecteur de changement d’image
de la bib
Une activité
collective/intergénérationnelle (lien
social)
233
Pourquoi en bib ?
Importance de la lecture dans le
jeu vidéo…
Pas + cher ou + compliqué qu’un
autre fonds…
Elément d’identité de la bib
Sortir de la logique de popularité,
valoriser l’indépendant.
234
Quels services ?
Des temps de jeux collectifs
Prêt de jeux et/on de consoles
 Nouveau fonds
Consultation sur place
 Implique la création d’un lieu de vie,
3ème lieu
Jeux en ligne sur PC ou tablettes
 Avoir une bonne relation avec sa DSI…
 Organiser des tournois : Lol en bib…
235
Quels services ?
 Et si dans un 1er temps, vous n’avez pas
de budget, faîtes appel à des partenaires
extérieurs !
 D’autres services de votre mairie,
 associations,
 écoles supérieures…
236
Un bel exemple « complet »…
 Médiathèque de Saint-Avertin
 Coucou Alice Bernard ! ;)
237
Mais aussi…
Le réseau des médiathèque d’Evry :
Prêt de jeux
Sessions de jeux « Game Party »
Tournoi Fifa
Lol en Bib / Minecraft
Codage & création
Mise à disposition de consoles dans
certaines bibs
238
Evry Games City
 Tout un week-end autour du jeu vidéo :
tournois e-sport amateurs, studio
indépendant
 2015, 2016, 2017
 Bel exemple de partenariats locaux réussis :
ENSSIB, ville, agglo.
 Mini « Paris Games Week » local
 Valorisation de notre travail de proximité
réalisé au quotidien
 Hors les murs / événementiel
239
240
241
Les descripteurs PEGI
242
243
244
Plus d’infos…
 Sur Slideshare : https://lc.cx/45ah
 Le groupe Facebook « jeux vidéo en bib »
 Commission ABF
 Agence Française pour le Jeu Vidéo
 l’ENSSIB et le reste du web…
245

Contenu connexe

Tendances

La médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirsLa médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirs
cspirin
 
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèqueL'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BUDévelopper la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BU
cspirin
 
Politiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'éditionPolitiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'édition
Patricia Gendrey
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
cspirin
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
cspirin
 
Éducation et numérique : quelques étapes
Éducation et numérique : quelques étapesÉducation et numérique : quelques étapes
Éducation et numérique : quelques étapes
Benoit Lacherez
 
Journalisme plurimedia - Première Partie
Journalisme plurimedia - Première PartieJournalisme plurimedia - Première Partie
Journalisme plurimedia - Première Partieyannbelloir
 
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadaptéPrêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Silvère Mercier
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Guillemette Trognot
 
Information Age Fr 2
Information Age Fr 2Information Age Fr 2
Information Age Fr 2
Marcel Lebrun
 
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèquePanorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
Anne-Gaëlle Gaudion
 
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèque
Les réseaux sociaux en bibliothèqueLes réseaux sociaux en bibliothèque
Les réseaux sociaux en bibliothèque
Jonathan Garry
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Utiliser des outils collaboratifs en BU
Utiliser des outils collaboratifs en BUUtiliser des outils collaboratifs en BU
Utiliser des outils collaboratifs en BU
Anne-Gaëlle Gaudion
 
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numériqueQuel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Marc Maisonneuve
 
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéqueBiblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
Benoît Vallauri
 

Tendances (20)

La médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirsLa médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirs
 
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèqueL'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
L'utilisation de nouveaux supports en médiathèque
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Développer la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BUDévelopper la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BU
 
Politiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'éditionPolitiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'édition
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 1/3
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
 
Éducation et numérique : quelques étapes
Éducation et numérique : quelques étapesÉducation et numérique : quelques étapes
Éducation et numérique : quelques étapes
 
Journalisme plurimedia - Première Partie
Journalisme plurimedia - Première PartieJournalisme plurimedia - Première Partie
Journalisme plurimedia - Première Partie
 
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadaptéPrêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
 
Information Age Fr 2
Information Age Fr 2Information Age Fr 2
Information Age Fr 2
 
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèquePanorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
Panorama des ressources numériques pour la jeunesse en bibliothèque
 
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
 
Les réseaux sociaux en bibliothèque
Les réseaux sociaux en bibliothèqueLes réseaux sociaux en bibliothèque
Les réseaux sociaux en bibliothèque
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Utiliser des outils collaboratifs en BU
Utiliser des outils collaboratifs en BUUtiliser des outils collaboratifs en BU
Utiliser des outils collaboratifs en BU
 
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numériqueQuel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
 
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéqueBiblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
Biblioremix : l'esprit lab en bibliothéque
 

Similaire à Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3

Tablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueTablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueHervé Champion
 
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
Youmatter
 
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
dlefebvre69
 
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...Valtech Canada
 
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UXLa veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
Né Kid
 
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Fastory
 
Book projects liens.coop
Book projects liens.coopBook projects liens.coop
Book projects liens.coop
Eymeric Brunet-Lecomte
 
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
Anne-Caroline Paucot
 
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
Valtech Canada
 
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
André-Yves Portnoff
 
#MobileRevolution à SupDeWeb
#MobileRevolution à SupDeWeb#MobileRevolution à SupDeWeb
#MobileRevolution à SupDeWeb
Alexandre Jubien
 
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement socialL'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
Carole Stromboni
 
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique. Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
Thibaut Brousse
 
Fab mob 04/2018
Fab mob 04/2018Fab mob 04/2018
Fab mob 04/2018
FabMob
 
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)Né Kid
 
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à OutremerPrésentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
OutremerCo
 
Les Tice pour les Nuls
Les Tice pour les NulsLes Tice pour les Nuls
Les Tice pour les Nuls
Elisabeth Buffard
 
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et CommunicationLivre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
GwnalleRouzioux
 
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et CommunicationLivre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Quentin MAROT
 
Ideation phase: "As many ideas as I have"
Ideation phase: "As many ideas as I have"Ideation phase: "As many ideas as I have"
Ideation phase: "As many ideas as I have"
charlesbail
 

Similaire à Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3 (20)

Tablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueTablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèque
 
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
Conférence NiceToMeetYou 04/07/13
 
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
Damien Lefebvre Webcom Montreal, November 18 2010
 
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...
webcom nov 2010/ conférence de Damien Lefbvre : Innovation et refonte de site...
 
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UXLa veille de Né Kid du 011211 : L'UX
La veille de Né Kid du 011211 : L'UX
 
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
Social Drink-Up ! #8 - La Révolution Mobile et ses impacts sur le Marketing -...
 
Book projects liens.coop
Book projects liens.coopBook projects liens.coop
Book projects liens.coop
 
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique60 suggestions pour le futur ministre du numérique
60 suggestions pour le futur ministre du numérique
 
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
Réaliser des projets numériques innovants/ Conférence de Damien Lefebvre, Jou...
 
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
Intelligence artificielle et organisations humaines Cjd cidf 21 juin 2019 A-Y...
 
#MobileRevolution à SupDeWeb
#MobileRevolution à SupDeWeb#MobileRevolution à SupDeWeb
#MobileRevolution à SupDeWeb
 
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement socialL'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
L'expérience utilisateur post-Covid19 dans le logement social
 
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique. Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
Appréhender et s'adapter aux mutations de l'économie numérique.
 
Fab mob 04/2018
Fab mob 04/2018Fab mob 04/2018
Fab mob 04/2018
 
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)
La Veille De Né Kid Du 02.06.09 : HypePad (iPad)
 
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à OutremerPrésentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
Présentation des réalisations du FunLab de Tours à Outremer
 
Les Tice pour les Nuls
Les Tice pour les NulsLes Tice pour les Nuls
Les Tice pour les Nuls
 
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et CommunicationLivre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
 
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et CommunicationLivre blanc Intelligence Artificielle et Communication
Livre blanc Intelligence Artificielle et Communication
 
Ideation phase: "As many ideas as I have"
Ideation phase: "As many ideas as I have"Ideation phase: "As many ideas as I have"
Ideation phase: "As many ideas as I have"
 

Plus de cspirin

Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
cspirin
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 

Plus de cspirin (20)

Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 

Dernier

SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
Moukagni Evrard
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
IES Turina/Rodrigo/Itaca/Palomeras
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
sewawillis
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Formation
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
MelDjobo
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Yuma91
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 

Dernier (13)

SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 

Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3

  • 1. Accompagner le lecteur aux usages du numérique CNFPT Lyon, 5 et 6 avril 2018, Cosette Spirin.1 2/3
  • 2. Les objectifs  Cerner les usages numériques des français  Définir le livre numérique, les différents formats et usages  Connaitre les principales ressources numériques et savoir les valoriser dans/hors les murs ainsi qu’en ligne  Avoir une culture numérique et mettre en place une veille 2
  • 3. Les objectifs  Savoir utiliser des tablettes en animation et détour par les jeux vidéo  Apprendre à mener un atelier numérique  Savoir comment recherche-t-on aujourd’hui sur le web et en médiathèque  Grâce à plusieurs cas pratiques, améliorer la médiation au public et l’accompagner dans ses recherches sur le web 3
  • 4. Sommaire jour 1 après-midi  Les applications tablettes : enjeux et veille  Le métier de médiateur numérique  Culture numérique  Ateliers numériques  Panorama et analyse non-exhaustive des ressources numériques en médiathèques  Les fournisseurs de livres numériques (dont PNB)  Comment valoriser l'invisible dans et hors les murs, la médiation numérique des savoirs  Jeux vidéo : quelques chiffres et rapides retours d’expériences 4
  • 6. Les applications tablettes en médiathèques On détourne un usage individuel pour un usage collectif. Mais il n’existe pas de licences spécifiques pour les institutions. Donc, comme on est en plein dans nos missions de valorisation & de réduction de la fracture numérique. Comme pour les CD et les jeux vidéo… 6
  • 7. Grille d’analyse d’une appli 7  Gratuité ou non (selon budget)  Nouveauté  « Popularité »  Sujet : relier à une animation  Qualité : graphique & ludique  Disponibilité sur l’OS en question  Public cible  Langue (pas forcément pour les jeux)  Hybridation dans Pol Doc  Quelle médiation ? Quelle animation ?
  • 8. Quand on commence à en avoir beaucoup…  Pour inciter les collègues à les utiliser : organiser des offices comme pour les docs  Donner le temps de tester, de s’amuser avec les applis  Relier à des docs, des thématiques d’action culturelle  Tableau « kits d’applis » pour des animations clés en main  Autres listes 1 & 2 8
  • 9. L’appli peut être : Entièrement gratuite Gratuite mais limitée (achats in- app, version allégée) Payante mais gratuite temporairement Payante dans son intégralité Payante avec des achats in-app 10
  • 10. « Bibliothécaire », « médiathècaire » & maintenant « applithécaire » ! 11 Veilles Téléchargement TestsValorisations Désherbage
  • 11. Enfin, comme pour les autres documents, hein…  Une application = un document comme un autre.  Donc même travail d’acquisition que pour les autres supports plus classiques (livre, BD, CD, DVD, ebooks…) 12
  • 12. Boutiques d’applis : la course à la popularité  Notre valeur ajoutée : présenter des applis de qualité, méconnues et en accord avec la politique d’acquisition.  Il peut être intéressant d’avoir certaines applis populaires (dans certains cas) pour attirer mais tout comme lors d’une médiation, rediriger vers du contenu neuf/inconnu/intéressant. 13
  • 13. Boutiques d’applis : la course à la popularité  Applis jeux importantes : car attrait/fidélisation public qui vient aussi pour se détendre à la bib  choix de jeux ludiques.  Ainsi, bib = lieu repère (parfois même affectif) + image modernisée de la bib et succès du bouche à oreille par la suite… et attrait de nouveaux publics.  Et tout ça, dans le respect des règles mais avec le sourire ! 14
  • 14. Remarques  Ce sont à peu près les mêmes applis qui sont mise en vitrine sur les différents stores d’applis  Valorisation publicitaire.   A nous de faire ce travail de veille que nous faisons pour nos collections physiques ! 15
  • 15. En atelier numérique Ne pas hésiter à conseiller du contenu, cela fait partie des attentes sous-jacentes :  facilitent le quotidien (RATP, banque, Marmiton, électricité, listes de courses…),  Pour communiquer avec ses proches (skype, etc.)  culturelles (Gallica, abo mag, etc.)  mais aussi des jeux en fonction des goûts de chacun qui stimulent le cerveau :  Interface ludique, gestes manuels, réflexion, challenge… 16
  • 16. Pour résumer :  C’est sur iOs qu’il y a le + d’apps intéressantes surtout pour la jeunesse.  Prix iPad + élevés si on prend le dernier modèle  Penser à l’adaptateur HDMI pour projeter sur TV ou vidéoprojecteur  Mais de + en +, les apps sont sur iOs et Android.  Ne pas s’enfermer dans un OS si possible… Même si simplicité Apple ! (Accès guidé…) 17
  • 17. Quelques sites pour veiller sur les applis  Souris Grise  Déclickids (site hors- ligne)  BibApps  Appiday  Tablettes-tactiles.net  Tom’s Guide  App enfant  Super Julie  Pop app SLPJ 18  Propulseur de Ticeman  I love tablette  Idboox  Giiks  + Les bibs qui les valorisent sur leurs sites
  • 18. Quelques sites pour veiller sur les applis  Bib appli blog  La ruche aux applis  Tablette.com  Les applis quai 42  Blog St Nazaire  Edululu 19  Les androides  Android pit  Androidmt  FrAndroid
  • 19. 20
  • 20. Valorisation pour le public  « Catalogue » d’applis papier + numérique  Compensation si pas d’intégration au SIGB (notices)  Site web, Pinterest, Pearltrees…  ateliers découvertes d’appli  ex : Appli’quons-nous à la Gaité Lyrique  Sélection à fréquence régulière en lien avec programmation ou thématique  Accueils classes / Naps / enfants  Tablettes XXL 21
  • 21. Valorisation en interne et gestion  Un référent qui n’a peur de MAJ les tablettes et d’installer des applis  Tests réguliers ensemble en invitant tous les collègues  Groupe d’acquisition (comme pour les autres domaines)  Transversalité avec les services  Une appli = des animations ! 22
  • 22. 2 méthodes pour l’achat d’applis Il faudrait une appli par tablette pour respecter les droits d’auteurs. Passer par la régie d’avance et acheter en carte bleue. Achat de cartes correspondantes à l’OS de la tablette auprès de grands magasins par mandat administratif : iTunes Store Google Play Store 23
  • 23. Pour ou contre le rangement des applis ? vs 24
  • 25. Marché des applications mobiles  30% d’augmentation en 2018  110 milliards de $  En moyenne, 2 nouvelles applis installées par mois par utilisateurs. 26
  • 26. TOP 10 des applis les + populaires en France en 2017  Facebook  Messenger  WhatsApp  Snapchat  Instagram  Skype  Shazam  Twitter  Le bon coin  Microsoft Word 27
  • 27. TOP 10 des applis les + rentables en France en 2017  Adopte un mec  Deezer  Netflix  Tinder  Badoo  LOVOO  Meetic  Once  iCoyote  Sing! Karaoke 28
  • 28. 29
  • 29. 30
  • 30. 31
  • 31. Le métier de « médiateur numérique », c’est quoi ? 32
  • 33. Ben, c’est plein de trucs…  Un mélange de divers métiers :  Développement des publics & partenariats  Relations Publiques  Communication / Community Manager  Commercial : de la prospection à la négociation  Détective : enquêter sur les besoins 34
  • 34. Ben, c’est plein de trucs…  Chargé de mission / chef de projet  Chargé de veille  Animateur + Formateur  « Chercheur » de subventions…  Support informatique aussi…  Rôle central entre l’équipe et la direction = pivot fédérateur 35
  • 35. Accompagner à la transformation digitale  Faire prendre conscience de l’émergence de nouvelles pratiques que nos publics ont  Ne pas être à la traine mais en phase voire en avance  Et proposer ainsi des services adaptés. 36
  • 36. Accompagner à la transformation digitale  Primordial si on ne veut pas perdre tous nos usagers  Pas une personne numérique mais transversalité !  C’est une vision d’équipe, une vision d’ensemble. 37
  • 37. 38
  • 38. Innover, ça fait aussi partie du job 39
  • 39. Innovons !  Attention !  Pas la peine de réinventer l’eau chaude !  On n’innove pas forcément avec une nouvelle technologie,  Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe ailleurs : « copier » en réadaptant. 40
  • 40. Innovons !  Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut tester, oser, explorer !  Ne pas avoir peur de l’échec  Se battre contre les idées reçues, des politiques ou hiérarchies réticentes  Moderniser l’image des bibs et de leurs services 41
  • 41. 42
  • 42. Design thinking  Années 80, Rolf Faste sur la base des travaux de Robert McKim.  Exemple de Doug Dietz, ingénieur de l’IRM  Adapte son service pour les enfants  C’est une méthode inspirée du design permettant de concevoir/tester des expériences/services centrés sur les usagers  « Echouer vite pour avancer + rapidement »  Télécharger le kit complet en creative commons. 43
  • 43. 44
  • 45. 46
  • 46. Biblio box  Génère un réseau auquel on se connecte en wifi via un terminal puis on télécharge les contenus disponibles en creative commons.  Sous le capot  logiciels libres 47
  • 48. Sractch : programmation simple 49 • En ligne + logiciel • Guide • Utilisable aussi avec les Makey- Makey, etc. • Créer son jeu vidéo
  • 52. Raspberry Pi 53  Un ordinateur libre à partir de 25€  Comparaison entre tous les modèles  Exemples de projets « les + cools de 2016 »
  • 53. Minecraft  Avec ensuite impression 3D… 54  Comment faire
  • 54. Livre-service  Kiosque intelligent de prêt de livres  Depuis fin 2017 dans le réseau de Plaine Commune. NEDAP et Infor. 55
  • 55. Et après ? « Tisser » !  Développer les collections & partenariats  Mais aussi les jeux de société, le tricot…  Renseignez-vous auprès de votre BD(P) 56
  • 56. Tendances Fablab  Hybridation FabLab / bibs = points communs entre notre charte de l’UNESCO et celle des fablab  Maker Space = bidouille sans charte  Culture des makers : “Contre culture” en réaction avec la culture officielle et mercantile.  Les méd. des Ulis possède un FabLab  Lab en bib : fablab & makerspace en bib  Ce n’est pas qu’une mode  Thèse, slideshare 57
  • 57. Se former tout au long de la vie  Avoir une culture numérique,  Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un minimum de pratiques personnelles  Formations en interne / externe  Médiathècaire ultra-connectée ! 58
  • 58. Conclusion  Créer, animer, fédérer une communauté autour d’un intérêt commun = but ultime 59
  • 60. Comment faire ?  Partir d’un besoin (exprimé ou non), d’une pratique de votre public,  Cibler, enquêter  Expérimenter soi-même avant l’animation  L’appropriation est capitale dans la transmission  Noter ses questionnements et s’en servir comme fil conducteur,  Echanger officiellement avec les collègues du service 61
  • 61. Pour se lancer :  Avoir envie de transmettre un savoir  Expérimenter de nouveaux outils et de nouveaux services.  Ne pas avoir peur de « rater » car c’est en essayant, qu’on s’améliore !  bienveillance entre collègues  le droit à l’erreur   Mettre en place une organisation apprenante 62
  • 62. Problématiques actuelles en atelier numérique Quelles sont les demandes les récurrentes des usagers ? 63
  • 63. Dans vos médiathèques…  Partagez votre expérience ! 64
  • 64. Nous avons un rôle central dans la réduction de la fracture numérique  Accompagnement des usagers dans la transformation numérique de la société  L’accès aux savoirs dématérialisés  Forger l’esprit critique : neutralité du net par exemple…  Pour aller + loin. 65
  • 65. Se servir d’un PC  Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?  Tout dépend du métier exercé ou souhaité  L’usager est-il équipé ?  Connexion internet ?  Terminal mobile : tablette ou smartphone ?  On néglige la formation à l’utilisation du smartphone alors que c’est l’objet le + utilisé au quotidien comme on l’a vu…  Les gestes de base sur le tactile Android et iOs 66
  • 66. Utiliser Word/Excel  Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?  Tout dépend du métier exercé ou souhaité  L’usager est-il équipé ?  Renvoyer vers le libre (expliquer) : Libre Office et/ou Open Office (différence) 67
  • 67. Aide pour les démarches administratives de « premières nécessités »  Impôts (obligatoires en 2019)  Pôle emploi  Caf  Ameli  E-administration : Le Premier Ministre souhaite s’inspirer de l’exemple de l’Estonie   Nouer des partenariats avec des partenaires locaux 68
  • 68. 69
  • 69. Recherche d’emploi  Développer un partenariat  CV / LM : ce n’est pas tellement la forme qui pose problème mais le fond.  Connaissance de soi : coaching professionnel 70
  • 71. Enfance   Lecture d’histoire numérique  Le support renouvelle les formes de médiation : les enfants sont invités à lire et à jouer en même temps, seul ou à plusieurs  Adaptateur convenant à la tablette  Vidéoprojection  Lecture homothétique ou jeu collectif (point & click)  Description de cette activité par la BDP de l’Essonne 72
  • 72. Parentalité numérique  Parents / enfants (petits)  développe la complicité par la tablette comme intermédiaire affectif et non pas source de conflit 73
  • 73. Ateliers numériques à la carte Dans une liste thématique, on répond aux questions précises. Usagers peuvent revenir si approfondissement nécessaire. Laisse la liberté aux animateurs dans chaque méd. : une fois par semaine environ. BYOD. 74
  • 74. Pour les FLE Avec des associations : ateliers réguliers Apprendre à se servir d’un PC + internet Faire découvrir un lieu ressource Créer du lien social Faire l’alphabétisation numérique Sites gratuits d’apprentissage du français : avec une sitothèque. 75
  • 75. Pour les adultes / séniors  Découverte tablettes pour les séniors dans le cadre d’événements ponctuels : semaine bleue…  Presse, autoformation, webdocs… + d’infos (p44)  Soirée jeux vidéo +18  Accompagnement à la parentalité numérique  Réseaux sociaux (partenariat avec collèges)  « Puis-je publier de photos de mon enfant sur Facebook ? »  La TV, la tablette : « effet doudou » 76
  • 76. Protection des données personnelles  Cryptoparty : Par des ateliers pratiques et activités, on apprend aux citoyens à utiliser les logiciels qui leur permettront de protéger leur vie privée.  Rennes, Toulouse  RV individuel : Aulnay-sous-Bois  Serious game : « Connais-moi, échappe-toi »  Développer des partenariats :  Coll. Terr. : BIJ, maisons de quartier…  Associations… 77
  • 77. Pour les jeunes/ados  Pendant les vacances scolaires !  « Stage » : d’1 demi-journée à 2/3 demi- journées  Création : BD, musique, ebook augmenté, photo  Partir d’un support physique comme source d’inspiration  « Codage » d’un jeu vidéo  Développer un partenariat  Ou voir avec les copains bib 78
  • 78. Makey-Makey : musique  Partenariat avec le CNR et artiste en résidence dans la salle de concert  Composition en direct avec séquences pré-chargées sur Scratch 79
  • 79. Pour les jeunes/ados  Jouer ensemble, lien social / vivre ensemble  Importance des « clubs », gérer des communautés :  Minecraft, League of Legend, Hearthstone…  Jeux vidéo thématiques : musique, sport, indé...  DIY : hologramme, cardboard, lunettes 3D… 80
  • 80. Idées d’ateliers  La limite, c’est l’imagination & les murs de la bib !  Il y a tellement d’ateliers possibles !  D’où l’importance d’une veille et d’échanges  Créer une homogénéité avec vos thématiques d’actions culturelles  En fonction de l’actualité et des préoccupations (lifestyle, sport, vacances…) 81
  • 82. Comment mener des ateliers numériques 83
  • 83. Les rôles de « l’animateur » Accompagner Ecouter, enquêter Avertir Développer l’esprit critique 84
  • 84. Les rôles de « l’animateur » Ne doit pas faire à la place de l’usager Ne s’écoute pas parler durant des « cours magistraux » 85
  • 85. Programme européen DLit2.0  Exemple programme européen « Digital Literacy 2.0 »  Formations de formateur (lieux institutionnels) aux TIC  faire montrer les usagers en compétences.  Usagers acquièrent et savoirs nécessaires donc participation à la vie sociale + réduction fracture numérique. 86
  • 86. Clés pédagogiques Il y a 5 blocs de contenus qui ont été définis :  1. Compétences de bases matériels et logiciels :  Souris, pavé ou écran tactile  Clavier physique ou numérique  Tablette ou smartphone  Utiliser/naviguer dans un OS 87
  • 87. Clés pédagogiques 2. Compétences de bases internet :  Connexion / Inscription  Recherche d’informations  Compte e-mail  Sécurité active  Protection antivirus  Confidentialité et vol d’identité 88
  • 88. Clés pédagogiques 3. Communication  Skype  Podcasting avec Audacity (un peu complexe à mon goût : écouter en ligne ?  Publier ses écrits : Wiki (outil complexe à mon avis) Blog, Scribd  Publier des vidéos sur Youtube (+ publication photos d’abord avec Instagram par exemple car vidéo un peu plus difficile…) 89
  • 89. Clés pédagogiques 4. Collaboration Ecriture collaborative avec Google Doc par exemple Accéder/Importer un document existant Partager des fichiers avec Dropbox par exemple Supprimer un document en ligne 90
  • 90. Clés pédagogiques 5. Réseaux sociaux  Améliorer son employabilité (LinkedIn, Viadeo)  Se connecter avec des amis et la communauté dans son ensemble (Facebook, Twitter…)  Identité numérique  Communauté en ligne  Sondages en ligne (Google, Doodle)  Critiques en ligne (en fonction des centres d’intérêts : restos, films, livres…) 91
  • 91. Tout ça…  Ce sont les compétences de bases pour un animateur multimédia (+ bidouille)  Importance que votre référent multimédia prenne le temps de former les collègues  Sur des temps dédiés avec le petit-déj = ambiance conviviale.  Laisser manipuler pour l’appropriation.  Ne pas tomber dans la facilité de tout lui mettre sur le dos = transversalité / polyvalence. 92
  • 93. Méthodes pédagogiques  3 catégories de méthodes sont généralement distinguées et combinées au cours d’une action de formation : 95 Approche positiviste Approche naturaliste Approche constructiviste Transmission des connaissances de façon hiérarchique. Autoformation : apprentissage par le pratique. Intervention en cas de difficulté. Interactions entre tout le monde : stagiaires/stagiaires & stagiaires/formateur.
  • 95. Animer une formation Faciliter Produire Réguler • Gérer le temps • Dominer les lieux • Rendre agréable le climat • Favoriser l’assimilation • Utiliser des méthodes appropriées • Susciter & maintenir l’intérêt • Contrôler dynamique groupe 97
  • 96. Animer une formation 98 S’adapter au niveau : N’émettre aucun jugement Manifester l’égalité de valeur des opinions Relativiser l’opinion polémique
  • 97. Animer une formation 99 Adapter les techniques : Question Ecoute active Reformulation Respect des moments de silence Rapprochement (liens) Synthèse
  • 98. Evaluation de la formation  La satisfaction :  hiérarchie,  Apprenant,  formateur  des objectifs pédagogiques acquis :  nouveaux savoirs  & savoir-faire  De transfert :  Utilisation effective de ce qui a été appris  Obstacles ? 100
  • 99. Evaluation de la formation Des effets de la formation :  sur l’institution  Amélioration de compétences collectives  mais aussi effets indirects… Auto-évaluation :  Objectifs  Préparation  Réalisation  Évaluation 101
  • 100. Valoriser nos actions et celles des usagers 102
  • 101. Passeport Internet Multimédia  Pas certification professionnelle,  mais une attestation des capacités à utiliser un équipement informatique et les services de base de l’Internet.  Test individuel en ligne de 45 min : quiz + exercices pratiques  Attestation de réussite  proposé et délivré par les espaces publics numériques labellisés NetPublic 103
  • 102. 104
  • 103. B2iA  Brevet informatique et internet Adulte  Diplôme de l’Education Nationale  Le rectorat peut accréditer les méd. Par initiative de la BDP : exemple de la Gironde  Se rapprocher de votre BD(P) ! 105
  • 104. Valoriser nos ateliers numériques Label Net Public Label « Bib’Lib » de l’ABF Label Bibliothèque Numérique de référence Important de se placer dans la démarche nationale d’inclusion numérique ! 106
  • 105. Label NetPublic  Adhésion gratuite, réseau national.  La charte est signée entre la collectivité et l’Agence du Numérique pour la Mission Société Numérique (+ 2 ministères).  Il y a aussi des programmes : par villes, départements & régions. 107
  • 106. Passeport de Compétences Informatiques Européen  Payant (tarif similaire au TOEIC)  Composé de 13 modules, dont 7 sont délivrés en France.  1 module = 35 min  9 erreurs possibles dans les 36 questions posées  Ne précise pas de nom ou de version de logiciels = MAJ & validité 108
  • 107. L' adhésion à la charte  labellisation des actions et des services réalisés par les coll. Terr. ou EP au sein de leurs bibliothèques rendant ainsi compte de leur engagement pour une politique publique d’accès libre et ouvert à l’information et aux savoirs. 109 Label Bib’Lib
  • 108. Label Bib’Lib Se décline en 3 labels : critères obligatoires / optionnels 1. Accès ouvert aux savoirs et à l’information 2. Accès & partage libre et ouvert aux savoirs et à l’information 3. Accès, partage et co-production de savoirs et d’informations libres et ouverts 110
  • 109. Label Bib Numérique de référence  Depuis 2010, MCC.  Ouvre la porte à des subventions : financement important de l’Etat par mobilisation pluriannuelle de la DGD  Se tourner vers votre conseiller livre et lecture à la DRAC de votre département  Proposer aux usagers des collections et des services numériques de premier plan  Rapport 2016 111
  • 111. Le réseau CAREL Un partenaire indispensable. 113
  • 112. Réseau CAREL  Création en 2012 à la BPI.  Coopération pour l’Accès aux Ressources Numériques en Bibliothèques.  Cette association est un réseau national de compétences et d’échanges en matière de documentation électronique pour les bibliothèques publiques, structuré notamment autour un outil collaboratif en ligne. 114
  • 113. Réseau CAREL  But : Négocier avec les fournisseurs des offres commerciales adaptées aux besoins spécifiques des bibliothèques pour que ces dernières puissent rendre aux lecteurs, dans l’univers numérique, autant de services de proximité qu’elles le font avec l’imprimé.  Statuts de l’association. / + d’infos 115
  • 114. Réseau CAREL  Prix de l’abonnement annuel : 50€  En adhérant, on bénéficie de réductions (entre 5 et 20%) sur les tarifs de ressources numériques  Permet d’accéder à une mine d’infos : évaluations, tarifs…   Démo 116
  • 115. Qu’on se mette d’accord…  Une ressource numérique est accessible 24h/24 en dehors des murs de la bib.  Une ressource accessible uniquement dans les murs ne remplit pas à 100% sa fonction dématérialisée.  Elle est intégrée dans le catalogue + facettes  Penser aussi à l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap qui peuvent être isolées de la culture. 117
  • 116. Qu’on se mette d’accord…  Connexion en SSO sur un site unique.  Hybridation dans la pol doc : entre le « remplacement » et le « complément »  Le but est de viser aussi le public qui ne viendra pas.  Développer l’inscription en ligne par exemple comme pour beaucoup de services publics aujourd’hui… 118
  • 117. Quelques chiffres Où en sont les médiathèques françaises ? Enquête Vodeclic 2016 sur 2015 119
  • 118. Ce qui est proposé  Mais est-ce que les usagers utilisent vraiment ces ressources ? 120
  • 120. 122
  • 122. Avant même de parler d’€  Quel est le projet de service ?  Faire une sélection de sites gratuits sur votre site, portail ou simplement sur la page du site de votre mairie. Par exemple :  Exemple de sitothèque  Asseoir votre expertise de sélection/validation de l’info  Développer facilement vos services sans toucher au budget. 124
  • 124. Budget par taille de ville 126
  • 125. Où trouver du budget ?  Tout dépend de votre situation :  Toujours essayer d’en parler à la hiérarchie et de négocier du nouveau budget  Commencer petit avec une ressource  Sinon, réduire un peu par-ci par-là…  Loi NOTRe : fusion des villes en agglo. Peut être une opportunité si la fusion est bien gérée… 127
  • 126. Où trouver du budget ?  Se rapprocher de votre BD  Il existe différents types de programmes “d’aides” de l’Etat, ministère Cult&Com (mais aussi département, régions, FEDER) :  « Contrat numérique bib » en 2010  Bib numérique de référence pour les grandes collectivités :  De 50 à 80% de financement HT + label de reconnaissance. 128
  • 127. Les tarifs des ressources numériques  Nombre d’utilisateurs maximum  A vous de décider  Viser au mieux 5% des usagers la 1ère année avec médiation accrue  Nombre d’usagers actifs dans votre établissement  Nombre d’habitants dans votre ville 129
  • 128. 2 façons :  Via un portail (responsive design…)  Prévoir les coûts des connecteurs et des licences annuelles en plus des ressources en elles-mêmes 130
  • 129. Formation des usagers et des médiathècaires 131
  • 130. 2 façons :  Via la plateforme d’agrégations de contenus CVS :  Certaines ressources « exclusives »  Paiement des comptes usagers,  « jetons » films + presse 132
  • 133. Auto-formation  Tout apprendre :  19 catalogues  Assez cher et ergonomie moyenne  Mais avantage de payer qu’une seul connecteur pour plusieurs types de ressources  Vodeclic  Vidéos tutoriels sur tous logiciels/OS  Grande réactivité  Tout illimité sans restriction de nb d’accès 135
  • 134. Auto-formation  Code de la route  Skilleos :  Vidéos. Chapitres de 5 min.  Cours qui durent en moyenne entre 1h et 4h (jusqu’à 22h)  Thématiques : loisirs, sports & bien-être, arts & musique; bureautique & multimédia, coding & e-marketing, vie professionnelle (plusieurs packs) 136
  • 135. Langues  Tout apprendre (cf précédent)  Orthodidacte :  Apprentissage personnalisé ou remise à niveau + perfectionnement de l’écrit de la langue française  Niveau langue maternelle + FLE  MyCow  Perfectionnement anglais A2/C1  +++ : tarifs, journal, espace pro, exos Bac/TOEIC 137
  • 136. FLE / primo-arrivants  Orthodidacte : (cf précédent)  Igerip : vidéo, tarifs  Assimo : vidéo  Après un test rapide, c’est intéressant mais assez complexe donc accompagnement encore + nécessaire !  Ces ressources vont devenir de + en + importantes avec le contexte actuel. 138
  • 137. Musique  Music me  Le « Deezer » de collectivités avec offre de « musiques actuelles »  Personnalisation, radios, appli  Cité de la musique  Supports pédagogiques très intéressants  Beaucoup de choix en musique classique, du monde, jazz…  1D Touch  Plateforme de streaming équitable d’artistes indépendants  +++ : Ergonomique, personnalisation, tarif 139
  • 138. Musique Jeunesse  Munki  Écoute d’albums de musique et de contes pour les enfants de 0 à 8 ans.  Interface adaptée aux enfants 140
  • 139. 1D Touch  1D touch ("1D" pour "indé"-pendant), 1ère plateforme de streaming équitable !  Soutient à la découverte et à une meilleure rémunération des créateurs.  Prix avantageux pour une ressource numérique en bib…  Plateforme 100% ergonomique et responsive design.  Applis 141
  • 140. 1D Touch Game, Ebooks, TV  Un philosophie à part entière  Tarifs adaptés aux collectivités, valorisation de l’indépendant, axé sur la médiation culturelle, meilleure rémunération des artistes…  Première offre de jeux vidéo à distance  Une entreprise qui va certainement modifier le paysage des ress. num. en bib 142
  • 141. 1D touch Jeux vidéo  Expérimentation débutée en janvier 2016 dans les bibs / fin sept 2016  Lancement janvier 2017  Abo avec nb maximum d’utilisateurs 100, 200…  Téléchargement de 4 jeux (ou 12)  Développement d’une offre dans les murs (flou juridique sur ce point-là)  Médiation pensée : docs, borne d’arcade… 143
  • 142. 144 • Expérimentation • Liste des jeux dispo 2018
  • 143. Blacknut  100 jeux en streaming  Tout public, catalogue varié favorisant le lien social et la créativité  1 code = 5h de jeu pendant 30 jours  Innovation car jeu à distance nécessitant donc une bonne connexion et d’une bonne machine (attention à nos publics éloignés)  Plaquette 145
  • 144. VOD : Multivisionnage / Nomade  Arte VOD  Offre la « moins chère » actuellement  Catalogue varié avec nouveautés et VOST  CVS  Nouveautés / docu  Plafond visionnage + jetons  Adavision  Achat des films avec licence  Très cher, alternative intéressant à constitution d’un nouveau fonds DVD 146
  • 145. 147
  • 146. Chronologie des médias  Nouveau projet remis le 09/03 148
  • 147. Presse  Europresse :  Base de données / 8000 sources / Journaux complets en pdf  Assez cher (car complet) avec plusieurs accès simultanés  Le kiosk :  Nouvelle interface depuis mi-2017  Titres grand public + multi-support  1 jeton = 1 consultation par usager  Concurrence car Bouygues Telecom le proposent à ses clients 149
  • 148. La presse numérique dépasse le papier  Lectures :  53% numérique  47% papier  97,7% lisent la presse chaque mois  Supports de lecture :  41% sur smartphone  40% sur ordinateur  19% sur tablette 150
  • 149. La presse numérique dépasse le papier  Les titres les + lus en numérique :  Figaro  20 minutes  Le Monde  Par support :  Le Figaro sur PC  Télé loisirs sur smartphone  Marmiton sur tablette 151
  • 150. Jeunesse  La Souris qui raconte  Cible les enfants qui ont du mal à se mettre à la lecture  Histoires et contes interactifs  utilisation systématique en ateliers, heure du conte numérique…  Applis, livres audios : français & anglais  Blog : plein de projets menés partout en France  Planet Nemo  Des histoires, abc melody (plusieurs langues) & des jeux 152
  • 151. Jeunesse  Storyplayr  Permet d'enregistrer sa voix pour devenir narrateur de l'histoire puis de partager par internet.  Albums jeunesse 3-8 ans en streaming  A utiliser systématiquement en animation  L'enregistrement des narrations ne peut se faire que dans les murs.  Kidilangues  Eveil aux langues étrangères par des jeux, comptines, histoires pour les 3-10 ans  Comme d’hab, pas évident de trouver le public 153
  • 152. 154
  • 153. Il y en a beaucoup d’autres  De la + spécialisée à la + généraliste, il y en a pour tout type de public.  L’important est de choisir en fonction de votre public et leurs demandes…  Et surtout de prendre le temps de l’analyser selon une grille, de former encore et toujours les collègues et de prévoir un plan de médiation directe avec vos usagers ! 155
  • 154. Les statistiques  En faire régulièrement  Un visiteur/usager en ligne vaut-il moins qu’un visiteur dans les murs ?  bilan de fréquentation  Aller en profondeur :  Ne pas s’arrêter aux nombres de connexions, ce n’est pas forcément représentatif  Langue : combien de temps passé ? A quelle fréquence l’usager se connecte-t-il ?  Ne pas viser la simple augmentation mais la qualité  Musique : temps moyen d’écoute ?  A partir de quel prix par usager, une ressource est-elle « rentable » ?  Un exemple 156
  • 155. Utilisation par les usagers  Pas assez de stats précises effectuées. 157
  • 156. C’est un véritable enjeu  C’est une réponse à la polémique des horaires d’ouverture des médiathèques !  Oui, nous sommes ouverts 24h/24 avec tous nos services en ligne :  Ressources numériques  Réservations / prolongation via le portail  Sélections / coups de cœur  Communauté sur les réseaux sociaux  Inscriptions en ligne à généraliser 158
  • 159. Mais…  Difficile de faire augmenter les stats de consultations suivant les territoires :  Intérêt ?  Facilité ?  Communication « sexy » ?  « Concurrence »  Est-ce nécessaire/pertinent/judicieux de créer ce besoin de consommer des ressources numériques avec le piratage et les concurrents pour être à la mode ? 161
  • 160. PNB Prêt numérique en bibliothèque 162
  • 161. PNB, c’est quoi ?  = dispositif interprofessionnel, lancé en 2012, opéré par DILICOM et soutenu à son lancement par le CNL  = résultat des discussions menées entre les différentes parties prenantes et repose sur les « Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibs publiques »  = interopérabilité  = neutralité 163
  • 162. PNB, c’est quoi ?  Ouvert à toutes les bibs, qui se raccordent en choisissant un libraire numérique (selon les règles des marchés publics)  qui se charge de lui présenter les offres des éditeurs.  Les commandes sont centralisées au niveau de Dilicom qui coordonne les développements techniques du dispositif. 164
  • 163. PNB, c’est quoi ?  Par rapport à l’offre grand public, fonctionnalités développées spécialement pour le prêt :  chronodégradabilité du fichier,  retour anticipé  et le renouvellement du prêt. 165
  • 164. PNB, c’est quoi ?  Achat de licences (dont droit de prêt et décision 10/11/16 ne s’appliquent pas, auteurs rémunérés par rapport au taux fixé sur le contrat avec l’éditeur)  Chronédégradabilité modulable (tout dépend de l’éditeur).  Les fichiers sont soumis aux DRM. 166  Attention ! Il y a eu une 1ère mouture de PNB en 2013.  Et le dispositif ne cesse d’évoluer depuis.
  • 165. 167
  • 166. 168
  • 167. 169
  • 168. 170
  • 169. 171
  • 170.  = 55,32 % de l’ensemble des titres grand public  et 66,24 % des titres grand public à périmètre égal (soit en prenant en compte seulement les distributeurs présents dans PNB), 172
  • 171. 174
  • 172. Le prix moyen d’un ebook sur PNB  Prix moyen = 20,19 €, soit de 6,50 € supérieur au prix moyen de l’offre (13,65 €).  (Ce prix moyen peut varier en fonction des catégories éditoriales et de la distinction nouveautés/fonds. ) 175
  • 173. Le durée moyenne de prêt d’un ebook sur PNB 176
  • 174. 177  Retrouvez la synthèse complète de mars 2018.  http://pretnumeriqueenbibliotheque.fr/
  • 175. PNB : Points positifs  Catalogue de + en + étoffé  Engouement du public  Choix pour un même titre, entre version papier ou numérique, téléchargeable ou disponible en streaming dans les murs  Donc offre pour tous supports  Adapté aux pratiques culturelles actuelles  « Restrictions » nb prêt / mois & simultanés 178
  • 176. PNB : Critiqué  DRM complexes pour les usagers (ADE)  Pas de pérennité  Prix ebook élevés mais ne pas comparer à papier car en + : équipement, gestion…  MAIS : tous les exemplaires num. peuvent ne pas être empruntés  Nécessite un portail « évolué »  Pas de rémunération proportionnelle de l’auteur par rapport au nb d’exemplaires num.  Pas de simultanéité pour Hachette donc attente… 179
  • 177. PNB : SAV des DRM  Et on n’en parle pas dans le dernier bilan  Téléchargement & création compte Adobe Digital Edition  DRM allégée (LCP Lightweight Content Protection) existe mais les SIGB ne sont pas prêts…  Sur tablettes : App « Bluereader »  Plus d’infos.  Ce n’est pas hyper intuitif mais on s’y fait. 180
  • 178. Recommandations du Carel sur PNB  Attention à la mission de conservation du patrimoine (jetons = nb de prêts…)  Orientation acquisition « best-sellers only »  Augmentation prix ebook par rapport à papier 50% raisonnable  Moyenne prêt papier = 55  Moyenne prêt ebook = 30 / 40 donc prix devrait être baissé 181
  • 179. A prendre en compte pour le budget PNB  HUB Dilicom (ils mettent en œuvre)  Connecteur avec un portail (et CVS ?)  Raccordement pour chaque exemplaire  Forfait annuel usagers  Acquisitions d’ebooks  + mise à niveau du portail car PNB nécessite une version évoluée 182
  • 181. Tout nouveau, tout frais ! DiBook d’1D Lab  A partir de septembre 2018  diBook : une expérience de lecture augmentée  4 000 références issues d'une sélection exigeante réalisée auprès d'éditeurs indépendants (Primento) & interaction avec le texte  Création de « capsules » (= sélections) 184
  • 182. Libraires Prêt numérique en bibliothèque 186
  • 183. Numilog Devenu aussi l’une des 3 plateformes de distribution de PNB Cette solution permet aux librairies de vendre des ouvrages numériques, directement aux bibliothèques. 187
  • 184. Numilog / BiblioAccess  + de 295 000 titres  200 éditeurs : français, anglais, espagnols, portugais.  Nouveautés, savoirs, pratique, arts.  Tous supports  Durée prêt paramétrables + acquisition souple  Téléchargement ou streaming  Achat titre par titre ou bouquet 188
  • 185. Numilog / BiblioAccess  Responsive design, synchronisé avec tous les terminaux mobiles  € = Abonnement + frais de plateforme + acquisitions  Diffuse aussi PNB depuis fin 2017 189
  • 187. 191
  • 188. Numilog / BiblioAccess  Points négatifs Carel surtout restrictions Hachette & Albin Michel  Ajout plug-in Microsoft Silverlight pour la lecture en streaming,  Installation du logiciel Adobe Digital Edition pour la lecture hors ligne,  Lecture sur liseuses sauf Kindle  Livre audio en .wma (format Microsoft)  DRM chronodégradable,  Dialogue difficile 192
  • 190. Cyberlibris / Bibliovox  Streaming uniquement  30 000 ouvrages en français, en anglais et en espagnol  Guides de voyage, Eyrolles  1 500 à 2 000 nouveautés  Thématiques larges et variées  Site dédié  Tous supports  Portail SSO 194
  • 191. Cyberlibris / Bibliovox  Catalogue inégal, pas grands éditeurs  Interface modifiée en 2017  Personnalisation ? Intégration dans SIGB ?  Tarifs de + en + élevés  Stats peu précises 195
  • 193. Youboox  Accès gratuit restreint pour les particuliers.  Lecture sur tous supports sans connexion (en offre premium)  Site/appli design, attrait marketing.  Génération des revenus (publicitaires sur l'offre gratuite, soit par abonnement) puis reversement de la moitié de ces revenus. Le principe est de reverser ces revenus en proportion des pages vues sur les œuvres des éditeurs. 197
  • 194. Youboox  C'est de la lecture de divertissement, plutôt que de la lecture exclusivement littéraire (travail de sélection).  Offre intéressante « multi-fonds » : guides de voyage, BD, presse…  Une cible mixte à tendance féminine, entre 25 et 45 ans.  Interview intéressante.  Allons voir rapidement le catalogue 198
  • 195. Youboox pour les bibs  Via CVS  Ou un Portail Archimed  Illimité sauf nb de comptes  Polar, romance, guide de voyage, recettes de cuisine  Presse, BD  Mode off-line en mobilité comme grand public 199
  • 196. Youboox  Tarifs intéressants (info non-trouvable en ligne) 200
  • 197. Youboox pour les bibs  Catalogue fourre-tout : pas de rentrée littéraire ou de nouveautés best-sellers  Pertinent uniquement si travail régulier de valorisation et si le catalogue s’inscrit dans votre PolDoc et convient à vos lecteurs. 201
  • 198. Izneo BD numérique : 50 éditeurs. 202
  • 199. Izneo  Seule offre de BD/manga numérique  Blog de valorisation  Facilité d’utilisation  Streaming via CVS  Via PNB : une infime partie (2% du catalogue total) 203
  • 200. Izneo  Si pas CVS ni PNB, offre uniquement dans les murs (!)  Offre limitée par rapport à celle du grand public  Pas de mode « hors-connexion » 204
  • 201. Cantook Station - demarque Solution de prêt numérique venue d’Outre-Atlantique 205
  • 202. Cantook  http://bibliomedia.cantookstation.eu/  Canada, France (Grenoble : « Bibook »), Belgique, Suisse.  Plafond de 100 prêts par licence acquise,  Achat au prix fixé par l’éditeur pour le grand public,  Pas de simultanéité (respect de la loi) 206
  • 203. Pour en savoir plus  Ce qui se fait dans le monde au niveau des ebooks en bib  Un bilan qui grossit chaque année au Canada  12 recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques 207
  • 204. Comment rendre visible l’invisible ? Ou le marketing documentaire 208
  • 205. Concurrence  Les ressources numériques proposées en médiathèques sont en concurrence avec pléthore d’offres dématérialisées payantes :  Populaires : tout le monde en parle, tout le monde parle des mêmes contenus  Rapides : adaptés et ne buggent que rarement  Efficaces : mode hors-connexion  Pas chères : pour certains, 9,99€ par mois ne représentent pas un investissement titanesque 209
  • 206. Concurrence  Si on veut que les usagers utilisent nos services, il faut se démarquer ! 210
  • 207. Concurrence : VOD  On s'invite dans le salon des usagers, dans leur moment de "détente".  Montrer toute la nouveauté que l'on peut apporter au sein d'un foyer  Convaincre de l’intérêt  Rassurer si ça ne fonctionne pas, expliquer qu’on peut relier son PC en HDMI à sa Smart TV, Chromecast… 211
  • 208. Dans les murs  Matérialiser l'invisible par tous les moyens astucieux possibles !  Fantômes  Affiches, kakémono  Marques-pages  Stickers  Ateliers…  Mais surtout, en parler ! 212
  • 209. En ligne  Il n’y a pas de mal à s’inspirer des algorithmes de Spotify, Fnac, Netflix.  Nous aussi, on souhaite fidéliser notre public pour les orienter vers un contenu moins « mainstream »  Surtout que les technologies évoluent maintenant et que les portails peuvent être configurés dans cet esprit-là.  Dans une démarche de médiation numérique de savoirs, choisir des dispositifs adaptés. 213
  • 210. Pour résumer les 3 types de dispositifs : Type de dispositif Objectifs Exemples de dispositifs Dispositif de flux – Créer des habitudes de lecture en s’insérant dans le flux des médias sociaux. – Tisser un lien de confiance avec les communautés d’intérêts. Portail, blog, page Facebook, profil Twitter ou autre réseau social, chaîne YouTube… Dispositif ponctuel – Proposer une mise en forme d’informations attractive et adaptée à une consultation en ligne. – Capter l’attention des usagers. Frise chronologique, géolocalisation de ressources, liste de lecture, PDF feuilletable, dossier multimédia dynamique, sélection de ressources Web éditorialisées… Dispositif passerelle Rendre tangibles des ressources numériques dans les espaces physiques de la bibliothèque. Documenter des objets culturels : code QR, adresse URL raccourcie, étiquettes éditorialisées. Rematérialiser des ress num : livre/DVD fantôme, CD gravé, borne de téléchargement, Bibliobox… 214
  • 211. Guide pratique des dispositifs 215
  • 212. Définition de Silvère Mercier et Lionel Dujol  « La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire. »  Vise donc à favoriser la rencontre entre des informations et des personnes par des dispositifs. 216
  • 213. 217
  • 214. 218
  • 215. Un exemple de signet dans les murs du réseau d’Evry  Donnés à :  chaque prêt  Chaque interaction 219
  • 217. Adapter les collections à l’évolution des usages  Offrir des fonds hybrides sur des fonds priorisés : langues, formation, code de la route…  Ne pas négliger le loisir (coucou 3ème lieu)  Des fantômes, affiches, flyers dans les rayons…  Mais surtout, communiquer avec son public !  La bibliothécaire-sandwich ! 221
  • 218. Adapter les collections à l’évolution des usages  Mais aussi, prospecter du public !  Dans sa boite, mairie, agglo… RH/com interne  Développer des partenariats adéquats :  Autoformation  CE d’entreprises, CDI collèges et lycées, universités…  Loisirs, streaming, code de la route  Jeunesse, maisons de quartier, associations…  Se faire identifier = téléphoner, se présenter, se déplacer, faire des démonstrations 222
  • 219. « Non mais allo quoi ? » ©™  On devrait passer plus de temps à communiquer sur ce qu’on propose comme services  à faire de la médiation  qu’à cataloguer ou ranger ! 223
  • 221. 225
  • 222. 226
  • 223. 227
  • 224. 228
  • 225. 229
  • 226. 230
  • 227. 231
  • 228. 232
  • 229. Pourquoi en bib ? Un produit culturel Un loisir coûteux pour un particulier Attracteur d’un nouveau public (et pas qu’ados) Vecteur de changement d’image de la bib Une activité collective/intergénérationnelle (lien social) 233
  • 230. Pourquoi en bib ? Importance de la lecture dans le jeu vidéo… Pas + cher ou + compliqué qu’un autre fonds… Elément d’identité de la bib Sortir de la logique de popularité, valoriser l’indépendant. 234
  • 231. Quels services ? Des temps de jeux collectifs Prêt de jeux et/on de consoles  Nouveau fonds Consultation sur place  Implique la création d’un lieu de vie, 3ème lieu Jeux en ligne sur PC ou tablettes  Avoir une bonne relation avec sa DSI…  Organiser des tournois : Lol en bib… 235
  • 232. Quels services ?  Et si dans un 1er temps, vous n’avez pas de budget, faîtes appel à des partenaires extérieurs !  D’autres services de votre mairie,  associations,  écoles supérieures… 236
  • 233. Un bel exemple « complet »…  Médiathèque de Saint-Avertin  Coucou Alice Bernard ! ;) 237
  • 234. Mais aussi… Le réseau des médiathèque d’Evry : Prêt de jeux Sessions de jeux « Game Party » Tournoi Fifa Lol en Bib / Minecraft Codage & création Mise à disposition de consoles dans certaines bibs 238
  • 235. Evry Games City  Tout un week-end autour du jeu vidéo : tournois e-sport amateurs, studio indépendant  2015, 2016, 2017  Bel exemple de partenariats locaux réussis : ENSSIB, ville, agglo.  Mini « Paris Games Week » local  Valorisation de notre travail de proximité réalisé au quotidien  Hors les murs / événementiel 239
  • 236. 240
  • 237. 241
  • 239. 243
  • 240. 244
  • 241. Plus d’infos…  Sur Slideshare : https://lc.cx/45ah  Le groupe Facebook « jeux vidéo en bib »  Commission ABF  Agence Française pour le Jeu Vidéo  l’ENSSIB et le reste du web… 245