SlideShare une entreprise Scribd logo
Gestion des risques en Asset
Management
Gestion des risques en Asset
Management
OverviewOverview
Risque : comment le définir?
• Définition étroite : Le risque = possibilité de perte
• Définition large : Risque = mesure neutre de l’incertitude
• L’absence de risque implique absence de rendement
• De ce fait certains risques sont considérés comme des actifs• De ce fait certains risques sont considérés comme des actifs
puisque de leur connaissance et maitrise découle le métier de
gérant d’actifs
Risk management
• Identifier, comprendre et controller les risques de façon a
minimiser les pertes non anticipées et à optimiser le couple
rendement/ risque
• La gestion des risques chez un asset manager doit se faire à
deux niveaux : au niveau de la société de gestion et au niveau
des portefeuilles gérés
Les risques sont nombreux et souvent
interdépendants
Les familles de risque en AM
Risques liés à la
gouvernance
Risques
opérationnels
Risques
d’investissement
Gouvernance : Le risque est
l’affaire de tous
Gouvernance
• Une bonne gouvernance est le principal axe permettant de
gérer efficacement les risques chez un asset manager
• Une gouvernance efficace commence par une séparation claire
entre les personnes qui agissent sur le marché (les gérants), la
fonction commerciale et les opérations (middle et back office)
• Donner une importance stratégique au Risk Manager. Celui-ci
doit etre indépendant, expérimenté (ancien gérant par
exemple) et idéalement fait partie du COMEX (Chief Risk
Officer)
Gouvernance
• L’indépendance dans la prise de décision doit minimiser les
situations de conflits d’intérets. Un asset manager gère pour le
compte de tiers, les intérets du client priment sur toute autre
considération.
• Existence de procédures écrites claires, et suivies. Dis ce que
tu fais, et fais ce que tu dis.
Gouvernance
• In finé une gouvernance appropriée vise à mettre en place une
“culture risque” où toutes les personnes dans l’entreprise
prennent en considération l’aspect risque dans leur travail au
quotidien.
Risques d’investissement : Evolutifs et de
plus en plus complexes
Risques d’investissement
• La réglementation impose de suivre un certain nombre de
risques d’investissement : concentration (ratio emetteur),
classification (% par classe d’actifs), sensibilité au risque de
taux…
• Les mesures réglementaires sont nécessaires mais
insuffisantes. Leur calcul se fait au niveau du portefeuille
• Les mesures réglementaires sont nécessaires mais
insuffisantes. Leur calcul se fait au niveau du portefeuille
uniquement. Les risques d’investissements sont plus
nombreux et plus complexes. Ils doivent souvent être
appréhendés au niveau consolidé de l’ensemble des
portefeuilles.
• La performance doit être mesurée, suivie et analysée
(attribution/contribution)
Risques d’investissement
• Les modèles de risques doivent être calibrés et revus
périodiquement. Le Risk Manager doit utiliser plusieurs
modèles mais également sa connaissance intuitive des
marchés.
• Ne pas tomber dans l’excès de compléxité mathématique. Cet
excès a conduit à de nombreuses dérives notamment lors de la
crise des sub prime.
excès a conduit à de nombreuses dérives notamment lors de la
crise des sub prime.
• Bien analyser les risques cachés. Dans le contexte Marocain
c’est principalement les risques de LIQUIDITE et de CREDIT.
Ces derniers sont particuliérement difficiles à suivre vu le
manque d’informations quantitatives en ce qui les concerne.
• Les méthodes de valorisation doivent être robustes et
revisitées ponctuellement. Ne pas oublier l’effet liquidité sur
les prix.
Risques opérationnels
Risques opérationnels
• Cette catégorie de risques est la plus connue. C’est celle qui
n’apporte aucune performance incrémentale.
• La maitrise des risques opérationnels passe par un système
d’informations robuste, l’existence de procédures
opérationnelles, un personnel expérimenté et en nombre
suffisant.
opérationnelles, un personnel expérimenté et en nombre
suffisant.
• Existence de systèmes de back up informatique, Plan de
Continuité d’Activité…
• L’organisation doit pouvoir apprendre de ses erreurs, ces
dernieres doivent être reportées, documentées et les
procédures amendées pour que les erreurs soient minimisées
dans le future
La baleine de Londres : quand JP
Morgan perd 6.2 Mrd de $
La baleine de Londres
• Un desk de JP Morgan à Londres (CIO) était chargé d’investir
des excédents de dépôts. Une partie du trading concernait des
dérivés de crédit (CDS et indices de crédit). La position était
“short” puisqu’elle était un hedge (protection) pour la banque.
• Début 2012, JP Morgan demande au CIO de réduire le risque
du portefeuille. Au lieu de vendre les positions short, lesdu portefeuille. Au lieu de vendre les positions short, les
traders achètent des positions “longues”. Résultat : la banque
accroit sensiblement la taille de son portefeuille de crédits
dérivés ainsi que son risque global.
• Le portefeuille de dérivés crédit est passé de 1 Mrd de
$ (notionnel) en 2008 à 51 Mrd fin 2011 puis à 157 Mrd fin
mars 2012.
• Les traders commençant à perdre de l’argent ont augmenté
leurs paris pour “se refaire”.
La baleine de Londres
• Les pertes s’accumulent : 100 millions en janvier 2012, 69 en
février et 550 million en mars. Le marché commence à parler
de la baleine… allusion à la taille de l’acteur dans le marché
des dérivés de crédit
• A fin 2012, les pertes étaient estimées à 6.2 milliards de $
La baleine de Londres : que s’est-il passé?
• Le risque a été multiplié (de 1 Mrd à 157 Mrd en 4 ans)
• Ce qui été au départ un desk de hedge est devenu…un énorme
hedge fund
• Les pertes ont été cachées (changement de méthode de pricing
impact de plus de 500 million $)
• Les pertes ont été cachées (changement de méthode de pricing
impact de plus de 500 million $)
• Le risque a été ignoré : les dépassements ont été signalés mais
n’ont pas été suivis (330 dépassements). Certains modèles ont
tout simplement été revus. Le modèle de VaR révisé a permis
de prendre encore plus de risque.
La baleine de Londres : que s’est-il passé?
• La banque ne donnait pas d’informations sur les trades crédit
synthetique au régulateur. Ce dernier (OCC) n’a eu
connaissance officiellement du ptf crédit qu’en janvier 2012.
• En retour, les dépassements de limites de risque reportés à
l’OCC n’ont pas conduit à une enquête (celle-ci a eu lieu a
partir de Mai 2012)partir de Mai 2012)
• JP Morgan a mal informé les investisseurs, les régulateurs et
le publique. Jamie Dimon a d’abord parlé d’ “tempête dans un
verre d’eau’”
La baleine de Londres : une étude de cas sur
le risk management

Contenu connexe

Tendances

PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risques
eGov Innovation Center
 
Cours de Gestion des risques
Cours de Gestion des risquesCours de Gestion des risques
Cours de Gestion des risques
Rémi Bachelet
 
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
ibtissam el hassani
 
L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
 L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000  L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
PECB
 
Développer la culture ERM
Développer la culture ERMDévelopper la culture ERM
Développer la culture ERM
David Dubois
 
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Arrow Institute
 
Management des risques
Management des risquesManagement des risques
Management des risques
abdelghani Koura
 
Gestion du risque dans un projet Agile
Gestion du risque dans un projet AgileGestion du risque dans un projet Agile
Gestion du risque dans un projet Agile
Basile du Plessis
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risques
Aymen Foudhaili
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risquesmoussadiom
 
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
PMI Lévis-Québec
 
Gestion des risques_demarche
Gestion des risques_demarcheGestion des risques_demarche
Gestion des risques_demarcheRémi Bachelet
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2
Arrow Institute
 
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et CartographieManagement des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
ibtissam el hassani
 
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
BPMSinfo
 
Mesure & Analyse: Mesurer les Risques
Mesure & Analyse: Mesurer les RisquesMesure & Analyse: Mesurer les Risques
Mesure & Analyse: Mesurer les Risques
Olivier Pinette
 
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
PECB
 
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
ibtissam el hassani
 
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
PMI Lévis-Québec
 

Tendances (20)

PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
PECB Webinaire:L'ISO 31000:2009 Management du Risque - Principes et Lignes Di...
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risques
 
Cours de Gestion des risques
Cours de Gestion des risquesCours de Gestion des risques
Cours de Gestion des risques
 
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016Management des risques - Support de cours -  ibtissam el hassani-2015-2016
Management des risques - Support de cours - ibtissam el hassani-2015-2016
 
L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
 L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000  L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
L’organisation et la formalisation du management des risques selon l’ISO 31000
 
Développer la culture ERM
Développer la culture ERMDévelopper la culture ERM
Développer la culture ERM
 
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
Gestion des risques opérationnels: Le transfert du risque à l'assureur, compo...
 
Management des risques
Management des risquesManagement des risques
Management des risques
 
Gestion du risque dans un projet Agile
Gestion du risque dans un projet AgileGestion du risque dans un projet Agile
Gestion du risque dans un projet Agile
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risques
 
Gestion des risques
Gestion des risquesGestion des risques
Gestion des risques
 
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
2011-04-20 Marc Fréchette Gestion de risques
 
Gestion des risques_demarche
Gestion des risques_demarcheGestion des risques_demarche
Gestion des risques_demarche
 
Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2Problématique qualité sous solvailité 2
Problématique qualité sous solvailité 2
 
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et CartographieManagement des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
Management des risques 9 : Risques d’Entreprise et Cartographie
 
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
Gestion des risques SSI : Approche globale ou individuelle ?
 
Mesure & Analyse: Mesurer les Risques
Mesure & Analyse: Mesurer les RisquesMesure & Analyse: Mesurer les Risques
Mesure & Analyse: Mesurer les Risques
 
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
L’identification, l’analyse et l’évaluation des risques selon l’ISO 31000 : l...
 
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
 
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
2013-04-11 Maud Cohen La gestion des risques en gestion de projets
 

En vedette

Promotion du secteur transport à madagascar
Promotion du secteur transport à madagascarPromotion du secteur transport à madagascar
Promotion du secteur transport à madagascar
Daniella BEHAJAINA
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Alban Jarry
 
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
Azure Group
 
Cartographie des risques 2015
Cartographie des risques 2015Cartographie des risques 2015
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADSManagement des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
ibtissam el hassani
 
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des Risques
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des RisquesUTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des Risques
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des RisquesLaëtitia Pfaënder
 
management-risques-projet
 management-risques-projet  management-risques-projet
management-risques-projet
Es-sahli bilal
 
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
ibtissam el hassani
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseAlyouta Alyoucha
 
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
ODIMAT Referencement
 
Comment le buzz est généré par des algorithmes
Comment le buzz est généré par des algorithmes Comment le buzz est généré par des algorithmes
Comment le buzz est généré par des algorithmes
Victor Frequelin
 
REDES
REDESREDES
REDES
ojonegro15
 
Periodismo digital
Periodismo digitalPeriodismo digital
Periodismo digital
Fahnie Felix
 
Moyen age
Moyen ageMoyen age
InterieurPlus Mappe
InterieurPlus MappeInterieurPlus Mappe
InterieurPlus MappeJean Popovic
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
Adm Medef
 

En vedette (16)

Promotion du secteur transport à madagascar
Promotion du secteur transport à madagascarPromotion du secteur transport à madagascar
Promotion du secteur transport à madagascar
 
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2Conference S&P Capital IQ :  Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
Conference S&P Capital IQ : Gestion des risques et impacts de solvabilité 2
 
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
Enterprise risk management & insurance - Stephen Rinder
 
Cartographie des risques 2015
Cartographie des risques 2015Cartographie des risques 2015
Cartographie des risques 2015
 
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADSManagement des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
 
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des Risques
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des RisquesUTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des Risques
UTSEUS - Automne 2013 - Gestion de Projet > L'analyse des Risques
 
management-risques-projet
 management-risques-projet  management-risques-projet
management-risques-projet
 
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
Management des risques 7 : Outils de Sûreté de Fonctionnement pour l’Analyse ...
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entreprise
 
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
Le Référencement sans tabous 4 ème Convention E Commerce Paris 2007
 
Comment le buzz est généré par des algorithmes
Comment le buzz est généré par des algorithmes Comment le buzz est généré par des algorithmes
Comment le buzz est généré par des algorithmes
 
REDES
REDESREDES
REDES
 
Periodismo digital
Periodismo digitalPeriodismo digital
Periodismo digital
 
Moyen age
Moyen ageMoyen age
Moyen age
 
InterieurPlus Mappe
InterieurPlus MappeInterieurPlus Mappe
InterieurPlus Mappe
 
Guide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salarialeGuide du Medef - Epargne salariale
Guide du Medef - Epargne salariale
 

Similaire à AM Risk

Finance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risquesFinance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risques
Professeur Falloul
 
Gestion des risques bancaires
Gestion des risques bancairesGestion des risques bancaires
Gestion des risques bancaires
Zouhair Aitelhaj
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Arrow Institute
 
Brochure Gamme Conviction Suravenir
Brochure Gamme Conviction Suravenir Brochure Gamme Conviction Suravenir
Brochure Gamme Conviction Suravenir
Suravenir
 
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
First_Finance
 
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
Soufiane MERROUN OUAHHABI
 
La titrisation transformer des créances en liquidité.
La titrisation transformer des créances en liquidité.La titrisation transformer des créances en liquidité.
La titrisation transformer des créances en liquidité.
Soufiane MERROUN OUAHHABI
 
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Alban Jarry
 
Montages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingMontages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingLahcen Aoussar
 
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance et stratégie d'investissement,...
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance  et stratégie d'investissement,...Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance  et stratégie d'investissement,...
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance et stratégie d'investissement,...
Alban Jarry
 
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
Franck Nicolas
 
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdfLes techniques d’évaluation des entreprises.pdf
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf
slimabassi1
 
Le risque de liquidité des banques islamiques
Le risque de liquidité des banques islamiquesLe risque de liquidité des banques islamiques
Le risque de liquidité des banques islamiques
Ade Med
 
Financer Ses Projets Avec Le Capital Investissement
Financer Ses Projets Avec Le Capital InvestissementFinancer Ses Projets Avec Le Capital Investissement
Financer Ses Projets Avec Le Capital InvestissementADEAR Rouen Développement
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012Omayma
 
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
onepoint x weave
 
Valoriser l'immatériel pour...quoi?
Valoriser l'immatériel pour...quoi?Valoriser l'immatériel pour...quoi?
Valoriser l'immatériel pour...quoi?
UHDR
 
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratiqueSolvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
R&A - Risk & Analysis
 
Sesames2011 soiree-transmission
Sesames2011 soiree-transmissionSesames2011 soiree-transmission
Sesames2011 soiree-transmissionCCI Aude
 

Similaire à AM Risk (20)

Finance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risquesFinance islamique et gestion des risques
Finance islamique et gestion des risques
 
Gestion des risques bancaires
Gestion des risques bancairesGestion des risques bancaires
Gestion des risques bancaires
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
 
Brochure Gamme Conviction Suravenir
Brochure Gamme Conviction Suravenir Brochure Gamme Conviction Suravenir
Brochure Gamme Conviction Suravenir
 
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
 
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
La titrisation: transformer des créances en liquidité. ingénierie financière
 
La titrisation transformer des créances en liquidité.
La titrisation transformer des créances en liquidité.La titrisation transformer des créances en liquidité.
La titrisation transformer des créances en liquidité.
 
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
Conference Actuaris - Retour d’expérience client sur Solvabilité 2, ORSA, Act...
 
Montages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consultingMontages financiers-khl-consulting
Montages financiers-khl-consulting
 
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance et stratégie d'investissement,...
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance  et stratégie d'investissement,...Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance  et stratégie d'investissement,...
Conference HEC Alumni Assurance - Gouvernance et stratégie d'investissement,...
 
Gestion De Tresorerie
Gestion De TresorerieGestion De Tresorerie
Gestion De Tresorerie
 
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
Construction de portefeuille : recherche d'une cohérence entre le risque stra...
 
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdfLes techniques d’évaluation des entreprises.pdf
Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf
 
Le risque de liquidité des banques islamiques
Le risque de liquidité des banques islamiquesLe risque de liquidité des banques islamiques
Le risque de liquidité des banques islamiques
 
Financer Ses Projets Avec Le Capital Investissement
Financer Ses Projets Avec Le Capital InvestissementFinancer Ses Projets Avec Le Capital Investissement
Financer Ses Projets Avec Le Capital Investissement
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012
 
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
[weave] Risk and Compliance - conformité asset management
 
Valoriser l'immatériel pour...quoi?
Valoriser l'immatériel pour...quoi?Valoriser l'immatériel pour...quoi?
Valoriser l'immatériel pour...quoi?
 
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratiqueSolvency 2 : De la réglementation à la pratique
Solvency 2 : De la réglementation à la pratique
 
Sesames2011 soiree-transmission
Sesames2011 soiree-transmissionSesames2011 soiree-transmission
Sesames2011 soiree-transmission
 

AM Risk

  • 1. Gestion des risques en Asset Management Gestion des risques en Asset Management OverviewOverview
  • 2. Risque : comment le définir? • Définition étroite : Le risque = possibilité de perte • Définition large : Risque = mesure neutre de l’incertitude • L’absence de risque implique absence de rendement • De ce fait certains risques sont considérés comme des actifs• De ce fait certains risques sont considérés comme des actifs puisque de leur connaissance et maitrise découle le métier de gérant d’actifs
  • 3. Risk management • Identifier, comprendre et controller les risques de façon a minimiser les pertes non anticipées et à optimiser le couple rendement/ risque • La gestion des risques chez un asset manager doit se faire à deux niveaux : au niveau de la société de gestion et au niveau des portefeuilles gérés
  • 4. Les risques sont nombreux et souvent interdépendants
  • 5. Les familles de risque en AM Risques liés à la gouvernance Risques opérationnels Risques d’investissement
  • 6. Gouvernance : Le risque est l’affaire de tous
  • 7. Gouvernance • Une bonne gouvernance est le principal axe permettant de gérer efficacement les risques chez un asset manager • Une gouvernance efficace commence par une séparation claire entre les personnes qui agissent sur le marché (les gérants), la fonction commerciale et les opérations (middle et back office) • Donner une importance stratégique au Risk Manager. Celui-ci doit etre indépendant, expérimenté (ancien gérant par exemple) et idéalement fait partie du COMEX (Chief Risk Officer)
  • 8. Gouvernance • L’indépendance dans la prise de décision doit minimiser les situations de conflits d’intérets. Un asset manager gère pour le compte de tiers, les intérets du client priment sur toute autre considération. • Existence de procédures écrites claires, et suivies. Dis ce que tu fais, et fais ce que tu dis.
  • 9. Gouvernance • In finé une gouvernance appropriée vise à mettre en place une “culture risque” où toutes les personnes dans l’entreprise prennent en considération l’aspect risque dans leur travail au quotidien.
  • 10. Risques d’investissement : Evolutifs et de plus en plus complexes
  • 11. Risques d’investissement • La réglementation impose de suivre un certain nombre de risques d’investissement : concentration (ratio emetteur), classification (% par classe d’actifs), sensibilité au risque de taux… • Les mesures réglementaires sont nécessaires mais insuffisantes. Leur calcul se fait au niveau du portefeuille • Les mesures réglementaires sont nécessaires mais insuffisantes. Leur calcul se fait au niveau du portefeuille uniquement. Les risques d’investissements sont plus nombreux et plus complexes. Ils doivent souvent être appréhendés au niveau consolidé de l’ensemble des portefeuilles. • La performance doit être mesurée, suivie et analysée (attribution/contribution)
  • 12. Risques d’investissement • Les modèles de risques doivent être calibrés et revus périodiquement. Le Risk Manager doit utiliser plusieurs modèles mais également sa connaissance intuitive des marchés. • Ne pas tomber dans l’excès de compléxité mathématique. Cet excès a conduit à de nombreuses dérives notamment lors de la crise des sub prime. excès a conduit à de nombreuses dérives notamment lors de la crise des sub prime. • Bien analyser les risques cachés. Dans le contexte Marocain c’est principalement les risques de LIQUIDITE et de CREDIT. Ces derniers sont particuliérement difficiles à suivre vu le manque d’informations quantitatives en ce qui les concerne. • Les méthodes de valorisation doivent être robustes et revisitées ponctuellement. Ne pas oublier l’effet liquidité sur les prix.
  • 14. Risques opérationnels • Cette catégorie de risques est la plus connue. C’est celle qui n’apporte aucune performance incrémentale. • La maitrise des risques opérationnels passe par un système d’informations robuste, l’existence de procédures opérationnelles, un personnel expérimenté et en nombre suffisant. opérationnelles, un personnel expérimenté et en nombre suffisant. • Existence de systèmes de back up informatique, Plan de Continuité d’Activité… • L’organisation doit pouvoir apprendre de ses erreurs, ces dernieres doivent être reportées, documentées et les procédures amendées pour que les erreurs soient minimisées dans le future
  • 15. La baleine de Londres : quand JP Morgan perd 6.2 Mrd de $
  • 16. La baleine de Londres • Un desk de JP Morgan à Londres (CIO) était chargé d’investir des excédents de dépôts. Une partie du trading concernait des dérivés de crédit (CDS et indices de crédit). La position était “short” puisqu’elle était un hedge (protection) pour la banque. • Début 2012, JP Morgan demande au CIO de réduire le risque du portefeuille. Au lieu de vendre les positions short, lesdu portefeuille. Au lieu de vendre les positions short, les traders achètent des positions “longues”. Résultat : la banque accroit sensiblement la taille de son portefeuille de crédits dérivés ainsi que son risque global. • Le portefeuille de dérivés crédit est passé de 1 Mrd de $ (notionnel) en 2008 à 51 Mrd fin 2011 puis à 157 Mrd fin mars 2012. • Les traders commençant à perdre de l’argent ont augmenté leurs paris pour “se refaire”.
  • 17. La baleine de Londres • Les pertes s’accumulent : 100 millions en janvier 2012, 69 en février et 550 million en mars. Le marché commence à parler de la baleine… allusion à la taille de l’acteur dans le marché des dérivés de crédit • A fin 2012, les pertes étaient estimées à 6.2 milliards de $
  • 18. La baleine de Londres : que s’est-il passé? • Le risque a été multiplié (de 1 Mrd à 157 Mrd en 4 ans) • Ce qui été au départ un desk de hedge est devenu…un énorme hedge fund • Les pertes ont été cachées (changement de méthode de pricing impact de plus de 500 million $) • Les pertes ont été cachées (changement de méthode de pricing impact de plus de 500 million $) • Le risque a été ignoré : les dépassements ont été signalés mais n’ont pas été suivis (330 dépassements). Certains modèles ont tout simplement été revus. Le modèle de VaR révisé a permis de prendre encore plus de risque.
  • 19. La baleine de Londres : que s’est-il passé? • La banque ne donnait pas d’informations sur les trades crédit synthetique au régulateur. Ce dernier (OCC) n’a eu connaissance officiellement du ptf crédit qu’en janvier 2012. • En retour, les dépassements de limites de risque reportés à l’OCC n’ont pas conduit à une enquête (celle-ci a eu lieu a partir de Mai 2012)partir de Mai 2012) • JP Morgan a mal informé les investisseurs, les régulateurs et le publique. Jamie Dimon a d’abord parlé d’ “tempête dans un verre d’eau’”
  • 20. La baleine de Londres : une étude de cas sur le risk management